Sans gluten, mais sans ingrédients bizarres non plus…

12 octobre 2020

{ Sans gluten, mais sans ingrédients bizarres non plus… }

Fondant chocolat-châtaigne

♥ Sans gluten ♥ Sans Lait ♥ IG modéré ♥

 

Au fur et à mesure que les années passent, je croise de plus en plus de gens qui suivent un régime « sans » (sans gluten, sans lait, sans cuisson, sans FODMAPs, sans produits animaux, etc.), y compris parmi les enfants. Bien consciente qu’il s’agit pour certaines personnes d’impératifs graves (allergie par exemple), loin de moi l’idée de rejeter en bloc de telles précautions lorsqu’elles sont motivées !

Mais je me demande, depuis longtemps, si ces restrictions ne sont pas trop souvent imposées de façon un peu abusive par des naturopathes un tantinet trop zélés, ou par des magazines « santé » aimant surfer sur la vague des tendances qui font vendre.

Pour ne prendre qu’un exemple : manger sans gluten, cela n’est pas anodin ! En effet, il est très difficile de faire cohabiter régime sans gluten et alimentation à IG bas (ce qui est bien dommage car cette dernière a amplement prouvé ses bienfaits sur la santé). Je ne dis pas que cela soit impossible, mais juste extrêmement compliqué, et très restrictif car hormis quelques farines de type sarrasin, quinoa ou de diverses légumineuses (bon courage pour utiliser ces dernières autrement qu’en cuisine extraterrestre), toutes les autres farines sans gluten ont un indice glycémique élevé ! Et voilà pourquoi une majorité de recettes sans gluten contiennent par exemple divers amidons, fécules, farine de riz ou de millet, arrow-root et autres “alternatives” qui sont censées chouchouter les intestins… mais malmènent par ailleurs le pancréas, donc le métabolisme.

Tout cela sans parler des « spécialités sans gluten » vendues en magasin genre gâteaux, biscuits, madeleines, pain, biscottes, brioches, etc. : leurs listes d’ingrédients sont longues comme un discours de député et l’on y trouve, entre autres, toutes sortes d’adjuvants censés apporter un peu plus de légèreté, d’élasticité, de goût, bref, tout ce qui manque aux “farines” sans gluten mais que l’on trouve naturellement dans une bonne farine d’épeautre non hybridée (laquelle contient certes un peu de gluten, mais généralement beaucoup mieux toléré par les intestins sensibles que les farines de blés modernes).

Je l’ai déjà dit sur ce blog par le passé mais comme c’est important (et que certains lecteurs nous ont rejoint en cours de route), sachez que j’ai été « diagnostiquée », il y a bien longtemps, intolérante au gluten. C’était par un médecin naturopathe qui attribuait à cette protéine la responsabilité de mon côlon sensible, mais aussi tout une liste de pépins de santé réels ou imaginaires (d’après lui, l’arrêt du gluten allait me mettre à l’abri de tout, y compris des maladies que je n’avais pas, ou pas encore, ou que je ne savais pas que j’avais, ou que je ne savais pas que j’allais avoir…). Mais en sortant de chez lui, j’ai décidé que j’aimais décidément bien trop le bon pain, les pâtes et les pizzas pour imaginer une vie « sans ». J’ai donc continué à consommer du gluten, mais très raisonnablement (une fois par jour maxi), sous forme d’épeautre non hybridé, et tout va nettement mieux. Certes, j’ai toujours le côlon un peu sensible, mon tour de taille pouvant parfois passer du 38 au 48 quand j’ai des contrariétés, surtout au moment des repas. Mais pour éviter cela, ce n’est pas une cure sans gluten qu’il me faudrait, c’est une cure sans conar… sans casses-pieds. Et dans notre monde fabuleux c’est hélas { soupir } un régime particulièrement compliqué à mettre en œuvre…

Par honnêteté j’ai quand-même tenté deux vraies cures sans gluten dans ma vie, mais sans réelle amélioration sur mes petits soucis de bedon à géométrie variable. Peut-être que le régime sans gluten pratiqué sur de longs mois viendrait à bout de cet effet baudruche quand on me « gonfle » un peu trop (dans tous les sens du terme) ? Bah, même si c’était le cas, je peux supporter d’avoir de temps en temps une panse de Père Noël si c’est le prix à payer pour pouvoir manger de tout le reste du temps !

Donc, vous l’aurez bien compris : si le gâteau d’aujourd’hui est sans gluten, ce n’est pas par nouvelle « lubie » ! : Mon truc, depuis toujours, c’est l’alimentation méditerranéenne à IG bas, et plus j’en apprends, plus je suis convaincue que c’est LA réponse à la malbouffe actuelle, avec de surcroît une expérience, un “recul” de plusieurs millénaires (contrairement à d’autres diètes super en vogues ayant fait leur apparition ces toutes dernières années, et dont on ne mesurera les réelles conséquences que dans 20, 30 ans… ou beaucoup plus, quand l’être humain commencera à « muter » ;)).

Mais vous êtes nombreux à me demander des recettes sans gluten, alors de temps en temps, je tente une expérience même s’il faut avouer qu’en excluant l’usage de fécules ou d’amidons (à cause de leur IG explosif), la pâtisserie sans gluten est un monde bien cruel ! Si vous saviez combien j’ai dû ingurgiter de gâteaux en forme de cratère, craquelés comme le désert d’Atacama, friables comme un pâté de sable paléolithique, lourds comme un cartable de CM2, gluant comme une omelette aux œufs de grenouille, dégueu comme un clafoutis aux lentilles vertes (normal, vu que c’était un clafoutis à la farine de lentilles vertes), en un mot, raté comme une recette sans gluten ^^… et je ne suis pas venue à bout de tout hein, heureusement que j’ai des poules, et trois chiens, et des canards (parce que certaines enclum… certains gâteaux gagnaient beaucoup a être immergés quelques temps dans une flaque avant d’être avalés).

Avec tout ça, je ne suis pas sûre de vous avoir bien rassuré mais le gâteau d’aujourd’hui, vous pouvez y aller : Sans gluten, et même sans farine du tout, il est à la fois fondant et mousseux, aérien, avec une intense saveur de châtaigne et de chocolat. Je crois que ça va vous plaire 😉

Sans blaguer, je me suis vraiment régalée et il vient compléter ma collection de recettes de fondants au chocolat… lequel reste envers et contre tout mon dessert préféré. Même en version sans gluten !

Ingrédients pour 10 parts

Préparation : 15 min

Cuisson : 20 min

À commencer la veille

  • 100g d’huile de coco
  • 200g de chocolat noir pâtissier à 70%
  • 100g de miel d’acacia (ou de sirop d’agave)
  • 3 sachets de sucre vanillé
  • 400g de châtaignes pelées au naturel (en bocal)
  • 5 œufs moyens (ou 4 gros)
  • 20cl de lait de soja à la vanille
  • 1 sachet de poudre à lever
  • Une grosse pincée de fleur de sel.

Non mais sans blague, vous avez vu cette texture… 😉

Préchauffer le four à 180°C.

Séparer le blanc des jaunes d’œufs, fouetter les blancs en neige.

Dans une casserole, porter le lait à ébullition avec le miel, l’huile de coco et le sucre vanillé. Transvaser dans le bol d’un blender et mixer très soigneusement avec 250g de châtaignes, jusqu’à obtention d’une crème très lisse.

Découper le chocolat en petits morceaux, les rajouter dans le blender et mixer par brèves impulsions jusqu’à ce qu’il soit entièrement fondu. Ajouter les jaunes d’œufs, le sel, la poudre à lever et mixer de nouveau.

Découper en gros morceaux les châtaignes restantes puis tout mélanger à la spatule souple (morceaux de châtaignes + blancs en neige + crème chocolat-marron) en soulevant la préparation dans un mouvement tournant.

Verser dans un cercle à pâtisserie d’environ 20cm de diamètre, et enfourner pour 20 min.

Laisser entièrement refroidir au réfrigérateur. Avant de servir, saupoudrer le dessus avec une petite passoire à thé remplie de cacao.

Les premières châtaignes sauvages, ramassées ce dimanche dans ma chère forêt. Elles sont toutes petites, mais super douces et parfumées. Par contre, je ne les ai pas utilisées pour le gâteau,… J’ai pas eu la patience 😉

Un petit matin d’octobre…

image_pdfimage_print

149 grains de sel au sujet de « Sans gluten, mais sans ingrédients bizarres non plus… »

  1. AvatarCatherine B-V

    Chocolat châtaigne voilà 2 aliments qui matchent bien ensembles. A essayer d’urgence … avec des châtaignes en bocal pour moi car j’ai déjà testé les fraiches 😅☺️
    Miam miam il est bo le gato 😊😊

    Répondre
    1. AvatarAnne-sophie Adrien

      chère Marie,
      question rien à voir puisque’on a la permission!
      Tu parles sur ton blog, mais j’ai oublié de le noter,gggrrrr, de ton fournisseur internet de farine d’épeautre, cela t’ennuierait il de me le redonner?
      Et merci merci pour tout, j’attends toujours tes nouveaux posts avec impatience!!!!
      Anne sophie

      Répondre
  2. AvatarNinidio

    Un gâteau bien de saison et qui me plait bien. Mais dis donc il fait quelle hauteur ton cercle à pâtisserie 🤔🤔🤔🤔. Merci pour cette belle reçette et ces belles photos. Nicole

    Répondre
    1. Marie ChiocaMarie Chioca Auteur de l’article

      Oui, il est assez haut, 9cm environ. C’était un très bon achat, je l’ai depuis 15 ans 😉
      Bonne journée à toi Ninidio !
      Marie

      Répondre
      1. AvatarESPARRAC

        Bonjour Marie, merci pour tes recettes tes livres, ton humour et ton bon sens.
        10 parts alors que nous ne sommes que 2 vieux gourmands, c’est beaucoup…Puis diviser les ingrédients par 2 sans créer une catastrophe?
        Merci de me répondre.
        Dominique

        Répondre
        1. Marie ChiocaMarie Chioca Auteur de l’article

          Si j’étais vous, je ferais ce gâteau sans rien changer, puis je congèlerai les parts en trop 😉
          Bon week-end à vous Dominique !
          Marie

          Répondre
  3. AvatarMarie C

    Bonsoir Marie,
    Je te remercie pour ce nouvel article et cette superbe recette qui faut baver d’envie (je sens que je vais rêver de chocolat, de châtaignes et de forêts aux jolies couleurs d’automne). Merci également pour ces mots plein de bon sens, il est toujours bon de rappeler que certains modèles ont déjà fait leur preuve et que, bien que certaines personnes aient de véritables soucis de santé, la plupart ont surtout besoin de manger “naturel’ et de se régaler (car ça aussi c’est important, le plaisir de manger).
    Bonne soirée à toi,
    Grosses bises
    Marie

    Répondre
  4. AvatarMélette

    Il est beau, ho ho ton gâteau…… ( mettre le son dans sa tête ) ou de vive voix si on est seule!!!!!, une chouette idée pour les anniversaires de mes petites qui arrivent dans le mois. et j’adore les châtaignes. Commentaires très justifiés sur les régimes sans poudre de tralala, d’une pincée de choses et autres sans……..
    Bonne semaine à toutes

    Répondre
    1. Marie ChiocaMarie Chioca Auteur de l’article

      Tes petites sont donc du mois d’octobre, comme moi 😉
      Tu leur feras une bise de ma part 🙂
      Bonne journée Mélette,
      Marie

      Répondre
  5. AvatarMarielle D

    Wouah ! Marie, comme tu as bien raconté….. ton histoire de bedon…. j’avais l’impression de me voir 😂 comme toi, depuis les chimios, j’ai un ventre … n’en parlons pas…… comme toi, les contrariétés, le stress…. le font doubler de volume …. pas facile notre 2ème cerveau 🧠
    Superbe gâteau, bien que la châtaigne ait un IG de 60 je vais le tenter …..
    j’espère que ta puce avec son nez cassé s’est bien remise et a pu reprendre l’école sans soucis.
    Toujours aussi magnifiques tes photos et belle période l’automne pour les photos.
    Je t’embrasse 😘

    Répondre
    1. Marie ChiocaMarie Chioca Auteur de l’article

      Oui oui, tu as raison de le préciser mais je sais bien que l’IG de la châtaigne est à 60, c’est pour cela que j’ai mis “IG modéré” au lieu de “IG bas” 😉
      Merci pour ton si gentil message en tout cas Marielle… et je suis désolée, je ne savais pas que tu avais eu de la chimio ma pauvre ! Moi tu vois, j’ai des tracas de côlon depuis très longtemps, je vis avec, c’est supportable.
      Je t’embrasse très fort,
      Marie

      Répondre
  6. AvatarMagalie

    Bonjour Marie et merci pour cette belle recette…en attendant la prochaine mutation de l’Humanité! 😉

    Dans la famille de mon mari originaire des Hautes Pyrénées, on se transmet une recette de gâteau à la châtaigne depuis des générations ( il est d’ailleurs au programme du week end prochain!)
    Il faut 1 kg de châtaignes décortiquées, épluchées puis cuites (si!si! 1 kg) et passées à la moulinette à grosse grille ( ça aussi c’est du sport!) auxquelles on rajoute un peu de lait ( végétal ou pas et «  à vue de nez » pour que l’on puisse remuer sans trop de difficulté : j’adore la précision de ces vieilles recettes!!!) on ajoute à cette purée : 5 jaunes d’œufs + 1 œuf entier, une pincée de sel et un peu de vanille en poudre et quand tout est bien mélangé on rajoute délicatement les 5 blancs battus en neige ferme.. On verse dans un grand moule à manqué graissé et chemisé et on fait cuire dans un four préchauffé 25 min à 210° C.
    On démoule et on laisse refroidir.
    Et comme on est une famille où le chocolat est une seconde nature: on recouvre le gâteau refroidi d’un glaçage au chocolat! ( d’ailleurs je n’utilise plus que ton nappage au chocolat « auto-lissant » juste magique!) – on aime bien ensuite le déguster après l’avoir laissé un peu reposer au réfrigérateur et en le sortant 5 à 10 min avant dégustation.

    …et après dégustation : a) on va couper du bois- b) ronfler sur le canapé- c) reprendre une touuuute petit part- d) retourner en forêt ramasser d’autres châtaignes!!!

    ( ps: on peut aussi faire le gâteau avec juste 500g de châtaignes et en adaptant les autres ingrédients) mais chez nous c’est hyper frustrant limite disette! C’est un gâteau qui se conserve bien au réfrigérateur couvert ( jusqu’à 5 jours …enfin chez nous cela ne s’est jamais vu.) et on peut le faire aussi en version petits gâteaux en caissette et varier les glaçages au chocolat)

    C’est notre gâteau pour fêter l’automne qui demande patience et huile de coude mais quand on aime ….je l’appelle d’ailleurs le gâteau d’amour!… et par chance cette année on a trouvé en forêt des « quasi-marrons »! OUF!!!! 😉

    Belle journée et bonnes balades en forêt!

    Répondre
    1. Marie ChiocaMarie Chioca Auteur de l’article

      Ooooh, Magalie, merci pour cette super recette de “Gâteau d’amour à la châtaigne et à l’huile de coude” 🙂
      Je t’embrasse très fort !
      Marie

      Répondre
  7. AvatarIsabelle

    Superbe gâteau (qui rappelle celui au potimarron) une bien belle texture moussue crémeuse qui donne envie d’y plonger la petite cuiller 😉 J’en cuisine presque chaque année tellement c’est bon, avec ou sans farine suivant la recette.

    Sinon pour info, on trouve de la farine d’épeautre ancien Non hybridé T110 (Varieté Oberkülmer) à la Biocoop qui la commercialise sous sa propre marque. Ce qui évite d’avoir à commander.
    Effectivement sans doute un peu d’excès dans les régimes à la mode, qui ne sont pas justifiés par une Vraie allergie. Je mettrais cependant un bémol concernant les personnes se retrouvant avec une maladie auto-immune, où un changement d’alimentation améliore vraiment les symptômes.
    Mais oui oui et oui un régime méditerranéen et ig bas, a déjà fait ses preuves et ne peut que nous faire du bien.
    On se régale toujours autant des belles recettes de tes livres…
    Belle journée à toi et ta famille et merci encore pour ces superbes photos 👍

    Répondre
      1. AvatarIsabelle

        Ce n’est pas noté sur le paquet, mais j’ai vérifié que la variété ‘’Oberkulmer’’ est bien un épeautre ancien non hybridé.
        Bonne recherche 😉

        Répondre
  8. AvatarEmilie

    A un moment j’ai cru que tu parlais de moi et mon bidon !! Je suis exactement dans la même situation et dans le même état d’esprit. C’est vrai que gênant ce ventre baudruche et parfois même douloureux mais je ne me vois pas remettre à plat mon équilibre alimentaire pour l’efficacité hypothétique d’un régime contraignant !
    Car comme toi les contrariétés et le stress sont malheureusement une cause bien identifiée !!
    Cette recette a l’air magique, merci encore de nous régaler de tes mots et de tes recettes !

    Répondre
  9. AvatarVéronique

    Oh là là, merci Marie ! Mes 2 péchés mignons : la châtaigne et le chocolat, réunis en un seul gâteau…. vivement les vacances et l’arrivée de ma tribu de gourmands pour justifier la réalisation d’un si bon goûter (le faire pour deux ne serait pas très raisonnable….😁)
    Des bisous à toute la famille y compris les biquettes 😘
    Véro

    Répondre
    1. Marie ChiocaMarie Chioca Auteur de l’article

      Non, vraiment pas très raisonnable 😉
      Plein de bises chère Véro, et profite bien de ta tribu de gourmands 🙂
      Marie

      Répondre
  10. AvatarCamille-Hélène

    Coucou Marie !
    Bon, c’est décidé, samedi, je prépare ce gâteau pour ma fête d’anniversaire. Il faut dire que j’adooooorrrre les châtaignes ! Que de beaux souvenirs quand on les faisait griller sur le feu avec mon grand-père.
    Et puis, étant intolérante au gluten (et à plein de céréales) mais ayant horreur de la farine de riz (texture, IG …), je séchais un peu sur les idées, d’autant que je ne peux pas utiliser d’oléagineux non plus (adieu amandes, noisettes et leurs farines et purées). Il faut dire que dans mon cas, dès que j’arrête le gluten et les céréales en général, je me sens simplement revivre, je retrouve mon énergie, mon nez arrête de couler.
    Et puis, avec bébé qui grandit tranquillement dans mon bidon, autant faire le plus attention possible à ce petit bidon et son petit habitant.
    Mais je pense que je vais l’accompagner d’une jolie chantilly de noix de coco.
    Plein de bisous à toi et ta belle famille.

    Répondre
  11. AvatarCamille-Hélène

    Recoucou Marie ! Puis-je te demander qq petites précisions ? A partir de quelle grosseur / poids considères-tu qu’un oeuf est gros ou moyen ? Je ne me rend pas compte si les beaux oeufs de notre maraichère sont gros ou moyens. Quelle marque de lait de soja vanille utilises-tu ? Car il y a parfois de grosses différences de texture et goût. Et ma question habituelle : penses-tu que je puisse diviser au moins par deux la quantité le miel en mettant un peu plus d’huile de coco ou autre chose ayant la même texture pour compenser la perte de matière ?
    Plein de bisous !

    Répondre
    1. Marie ChiocaMarie Chioca Auteur de l’article

      Recoucou Camille-Hélène 🙂
      Un oeuf “moyen” fait à peu près 55 à 60g. Je sais qu’il en existe des plus gros en magasin, mais moi j’utilise les oeufs de mes poules et ils ne sont pas énormes.
      La marque de lait de soja-vanille que j’utilise peut varier un peu car contrairement au lait d’amande, je trouve que quelle que soit la marque il est généralement très bon (sauf le “bio village” qui n’est pas terrible).
      Après, oui, tu peux enlever un peu de miel à la recette, mais ce gâteau est déjà peu sucré. Après, je sais que tu es un cas un peu particulier :))
      Plein de bisous à toi aussi !
      Marie

      Répondre
  12. AvatarElisabeth ARNAUD

    Bonjour Marie, on a vraiment envie de goûter la part de gâteau ! Et donc de le préparer comme toujours. Je suis vos publications depuis quelques années, j’ai acheté plusieurs de vos livres car j’ai transformé ma façon de cuisiner et les préparations sucrées. Aujourd’hui enfin je vous envoie ce petit message pour vous dire que j’apprécie ce que vous partagez qui régale le palais mais tellement les yeux également. Bien cordialement, Elisabeth

    Répondre
    1. Marie ChiocaMarie Chioca Auteur de l’article

      C’est vraiment gentil, merci du fond du coeur Elisabeth d’avoir pris le temps de me laisser ce petit message 🙂
      Je vous souhaite un bon week-end !
      Marie

      Répondre
  13. Avatarmissk

    Bonjour Marie, il a l’air succulent. J’ai toujours peur des régime sans…soit au final sans plaisir.
    Encore merci pour tous tes conseils culinaires, pour le potager. Bonne journée

    Répondre
  14. AvatarJennifer

    En effet il a vraiment l’air bon 😉
    Moi aussi il y a bien longtemps on m’a conseillé le sans gluten contre mon colon anti-con…trariétés ! mais comme je ne trouvais rien de décent pour étaler mon pâté ou mon roquefort, j’ai continué le pain au levain !!! Je plaisante mais c’est vrai, je préfère me coltiner mon bidon qui gonfle en mode Frère Tuck (tu sais le bedeau de Robin de bois) et continuer à manger de tout. Je partage ton avis sur l’éviction des aliments, les bienfaits (supposés? imaginés?) sont trop aléatoires. Par contre on voit rapidement les avantages d’une alimentation majoritairement saine, végétale, à base de produits frais, en s’accordant des petits craquages gourmands (la tartine de pain avec du pâté donc)…

    Répondre
    1. Marie ChiocaMarie Chioca Auteur de l’article

      Oui oui, je vois très bien pour frère Tuck 😉
      On est de la même team “tartine de fromage” toi et moi… Et franchement, la vie est tellement plus belle ainsi !
      Bon week-end à toi Jennifer 🙂
      Marie

      Répondre
  15. Avatarcecile

    Oooh, châtaigne et chocolat. Merci! J’ai le même bidon que toi, enfin il ne redescend peut-être pas à un 38, mais il passe de 3 mois de grossesse à presque plat plusieurs fois par jour 🙂 Je viens d’acheter des bocaux de châtaignes, justement, je sens qu’il y en a un qui va passe très vite à la casserole. Merci Marie!

    Répondre
    1. Marie ChiocaMarie Chioca Auteur de l’article

      Le mien passe plutôt de 6 mois de grossesse à “pas enceinte du tout” selon les jours. C’est vexant 😉
      Mais je fais avec, pff, j’ai bien d’autres priorités !
      Plein de bises Cécile !
      Marie

      Répondre
  16. Avatarazalee

    Que dire du régime cétogène sans sucre, commencé il y a deux mois ; c’est hyper contraignant ; je me suis aperçu en faisant un régime juste fruits et légumes pendant 15 jours que mon nez recoulait ; ce n’était donc pas le gluten mais le s u c r e ; mais je suis passé au cétogène et çà me soule beaucoup… j’ai dégonflé de partout , mais j’ai faim, je dois manger avant d’aller dormir…
    oui il faut du chocolat avec des chataignes , sinon , c’est pas terrible !

    Répondre
    1. Marie ChiocaMarie Chioca Auteur de l’article

      Pauvre Azalée… Bon courage, et prend bien soin de toi !
      J’avoue que le régime cétogène, je le regarde d’un oeil un peu critique, mais il est vrai que n’étant pas du tout diététicienne ou nutritionniste, je sais que je manque de légitimité pour juger de tout cela…
      Bon week-end à toi !
      Marie

      Répondre
  17. AvatarJACQUELINE

    Bonjour Marie
    ta recette me parait excellente et je vais l’essayer sans modération.
    Je suis contente de lire ton article qui me conforte sur le “sans gluten ” sans sans sans …….
    Et tu m’as convaincue sur la farine de grand épeautre, de petit épeautre pour faire pains, pizzas, gâteaux
    je fais quelquefois la pizza sans gluten j’aime bien, mais je préfère la pizza avec la farine de grand épeautre et/ou avec petit épeautre : la pâte est plus moelleuse une vraie pâte à pizza comme je l’aime : épaisse mais moelleuse j ‘ADORE
    et je vais me pencher un peu plus sur tes recettes à IGBAS
    je te redirai
    je t’embrasse BIEN FORT
    Portez vous bien (toute ta petite famille ainsi que les animaux)
    Jacqueline

    Répondre
    1. Marie ChiocaMarie Chioca Auteur de l’article

      Je t’embrasse bien fort aussi ma chère Jacqueline 🙂
      Merci beaucoup pour ton si gentil message, et bon week-end à toi !
      Marie

      Répondre
  18. AvatarLine

    Régime sans connards, j’adhère sans réserve aucune. Colon irritable , tu es ma jumelle. Irritable encore plus à cause des contrariétés que du gluten d’ailleurs. Mon pire ennemi pour le colon: le sucre et les levures. À part ça, ta recette me branche bien d’autant plus qu’on entre dans la,période des anniversaires (3 en moins de 3 semaines). Un seul bémol: le soja est proscrit de mon placard. Je remplacerais bienpar du lait d’amande, ou de riz,ou d’avoine. Qu’en penses-tu? Et dernière chose : je suis fan des couleurs d’octobre. Ta photo me transporte… et dans mon Jura on est bien gâtés en ce moment.

    Répondre
    1. Marie ChiocaMarie Chioca Auteur de l’article

      Pas de souci Line ! Je pense que pour cette recette le lait de soja peut être remplacé par un autre lait végétal sans que cela ne bouscule trop la saveur du gâteau 🙂
      Merci en tout cas pour ton gentil message !
      Je te souhaite un beau week-end,
      Marie

      Répondre
  19. AvatarSylvie

    Ha merci pour ce gateau sans gluten qui va faire mon bonheur , puisque je suis sans ! Comme vous intolérante, c est à dire maladie coelique ! Le gluten est interdit, meme en traces ! Et les bles anciens également. . Et ce n est sûrement pas un naturopathe qui fait le diagnostic !!!!
    Ig bas et sans gluten est compliqué pour les desserts , mais pas pour le reste …il faut juste prendre peu de pain et le choisir avec le moins d amidons possible !après je trouve un peu bête et inutile de faire un régime sans gluten si l on est pas obligé..

    C est pour cela que j apprecie tant ce gateau et votre façon de raconter que j adore !
    Allez je vai regarder vos autres recettes sans gluten !😋👍🤗

    Répondre
    1. Marie ChiocaMarie Chioca Auteur de l’article

      Et oui, pauvre Sylvie, je sais bien que pour certaines personnes c’est une vraie nécessité d’éviter le gluten… Bon courage, et prenez bien soin de vous 🙂
      Je vous souhaite un beau week-end,
      Marie

      Répondre
  20. AvatarAC

    Il a l’air archi bon ce gâteau! Je n’ai pas d’avis sur le fait qu’il soit “sans”, du moment qu’il est bon!
    Je suis comme toi, sauf problème d’allergie majeur ou mort peur s’en suivre, s’astreindre à un régime “sans” juste parce que le magazine “Femmes-en-Vogue” a dit que c’était maaal de manger ça ou ça, ça n’a aucun sens.
    Merci pour cette recette Marie! Bises

    Répondre
  21. Avatarkorine

    Bonjour Marie
    Je vous lis depuis plusieurs années et j’adore ce que vous faites. Par contre juste une question que faire quand on à la maladie de coeliaque ?? Une intolérance peut se contenter d’un peu de gluten mais pas une personne atteinte de la maladie.
    Je pense avec ou sans gluten le principal est la qualité des produits et la traçabilité.
    Je transforme souvent vos recettes avec d’autres farine et cela fonctionne assez bien.
    Je mange sans gluten depuis plusieurs années avec une alimentation très varié proche du régime méditerranéenne je cuisine beaucoup et me porte très bien.
    Voilà je voulais juste vous faire par de mon expérience du sans gluten depuis 8ans.
    Belle journée à toutes et tous.

    Répondre
    1. Marie ChiocaMarie Chioca Auteur de l’article

      Hélas, je sais très bien que pour certaines personnes l’éviction totale du gluten est incontournable… Bon courage Korine, et continuez à prendre ainsi bien soin de vous !
      Belle journée à vous aussi,
      Marie

      Répondre
  22. AvatarDelphine

    Hello ! Je vais peut-être tester cette recette..mais c’est la pleine saison des châtaignes alors je trouve ça dommage de mettre des « en bocal «  donc ça sera avec des châtaignes ramassées et gratuite pour moi ! 😉

    Répondre
    1. Marie ChiocaMarie Chioca Auteur de l’article

      C’est vrai, c’est dommage… Mais en ce moment je n’ai pas le temps de fendre, faire bouillir puis peler des châtaignes. Alors comme j’essaye d’être la plus honnête possible (parce que les longs nez, ça se remarque ;)) je préfère être franche 😉
      La vraie vie, c’est ça aussi : savoir avouer qu’on aurait pu faire mieux mais qu’on n’a pas réussi… ou même pas essayé 😉
      Cela manque un peu sur les réseaux sociaux je crains… ou tout semble parfois si parfait que s’en est louche !
      Mais sincèrement, si tu arrives à utiliser tes propres châtaignes, je pense que le gâteau n’en sera que meilleur !
      Bon week-end à toi Delphine 🙂
      Marie

      Répondre
  23. AvatarTrinity

    J’adore les châtaignes ! chez nous on se motive, on fait une belle récolte dans un endroit où les châtaignes sont de belle taille, ensuite atelier épluchage (le plus dur… mais ça en vaut la peine), cuisson, et puis congélation. Et là on se dit qu’on est tranquille jusqu’à octobre de l’année prochaine, il n’y a plus qu’à sortir une poignée de châtaignes du congélateur quand on veut en cuisiner.

    Répondre
    1. Marie ChiocaMarie Chioca Auteur de l’article

      Et oui, c’est l’idéal 🙂
      Mais chez les Chioca, nous sommes trop nombreux alors je me décourage d’avance à l’idée du bataillon de châtaignes qu’il va falloir éplucher, et qui sera décimé en mois de deux 😉
      Bon week-end Trinity !
      Marie

      Répondre
  24. AvatarAlice06

    J’ai également cru me reconnaître dans ton histoire. Je pense aussi que, à moins d’avoir de vraies intolérances, il est bien de manger un peu de tout, de façon variée et en oubliant le plus possible les produits industriels transformés.
    Cette recette me plaît beaucoup mais je ne consomme de soja. Est-ce que le lait de coco pourrait remplacer le lait de soja sans que cela n’affecte la texture ou le moelleux ? 🙂

    Répondre
  25. Avatarpatdub

    Miam ce gâteau me tente bien.
    Là je viens de faire le fondant au chocolat de ton livre des goûters au quotidien. Ce livre est une pépite.
    Encore merci pour toutes ces bonnes recettes.

    Répondre
  26. AvatarLudivine

    Chère Marie,
    Merci pour cette recette fort appétissante !
    Ici, on ramasse des châtaignes par quintal en ce moment, alors j’aimerais utiliser celles-là plutôt que d’acheter des bocaux.
    Seulement, les châtaignes grillées au four ou cuites à l’eau bouillante me semblent moins moelleuses que celles qui ont mariné en bocal.
    Tu aurais une astuce pour les utiliser dans ce gâteau sans obtenir un parpaing à la sortie du four ?
    Tant que j’y suis, si tu as l’astuce magique pour cuire des chataîgnes sans que le décorticage ne soit une galère, je suis preneuse aussi !
    Les miennes s’effritent en mille morceaux quand j’enlève la peau (ce qui décourage tout le monde, on rêve de belles chataîgnes entières et bien rondes…), alors, trop cuites ou pas assez ? L’entaille au mauvais endroit ?
    Merci, et belle fin de semaine à toi !

    Répondre
    1. Marie ChiocaMarie Chioca Auteur de l’article

      Aucun souci Ludivine, tu peux utiliser des châtaignes qui auraient été bouillies puis pelées.
      Et non, je n’ai (hélas et mille fois hélas) pas de secret magique pour l’épluchage des châtaignes. Je suis désolée… autant pour toi que pour moi 😉
      Bon week-end !
      Marie

      Répondre
  27. AvatarBertrand Agnès

    Chère Marie,
    Oh la la ! un peu gros mais ça a l’air trop trop bon. Je vais l’essayer sans faute.
    Je ne suis allergique à rien mais depuis que j’ai lu tes livres et fait tes recettes, j’adore cuisiner IG bas.
    Juste un bémol pour moi ! Je n’aime pas l’odeur du coco… avec quoi puis je remplacer cette huile si bonne à la sante ?
    Amicalement et encore, encore des bonnes recettes et de jolies photos.Agnès

    Répondre
    1. Marie ChiocaMarie Chioca Auteur de l’article

      La seule alternative au coco serait du beurre doux (ou à défaut, de la margarine bio) je pense. Car aucune autre huile ne fige aussi bien au froid.
      Merci en tout cas pour ce gentil message Agnès, et bon week-end à toi !
      Marie

      Répondre
      1. AvatarPascale

        Agnès , Marie, bonsoir,
        J’utilise de l’huile de coco bio désodorisée. Cela permet de garder toutes les propriétés sans le goût de la coco 🙂
        Le gâteau est cuit et une horde de gourmands me font des yeux de cockers pour goûter le gâteau ce soir. Marie, merci pour cette belle recette et ce billet d’humeur si drôle.

        Répondre
  28. AvatarMichèle Genet alias Mamimie

    Merci! Merci! Merci ! je croyais être une extra terrestre quand mon bidon jouait au yoyo. Effectivement ça me gonfle toutes ces contrariétés.
    Si je prends les interdits de chaque naturopathe (plus de gluten, plus de produits laitiers, plus de viande, plus d’œufs, etc.) je ne mange plus RIEN.
    Alors vive le gâteau aux marrons , et toutes les recettes de Marie Chioca. Même si j’ai déjà qq livres, j’ A.D.O.R.E. lire les articles avec les conseils, les coup de gueule et l’humour qui va avec
    Un GROS MERCI
    Bonne journée

    Répondre
  29. AvatarJackie

    Chocolat et châtaigne un mariage réussi. J’ai fait la cueillette, un plein panier. Une chance j’habite à côté d’un bois de châtaigniers et les châtaignes tombent dans le clos. Juste à se baisser….Bonne journée Marie

    Répondre
    1. Marie ChiocaMarie Chioca Auteur de l’article

      Ici c’est aussi le cas… mais juste dans la forêt ! Car certains agriculteurs n’aiment pas trop que l’on se serve sous leurs châtaigniers, même quand ils ont l’air abandonné : j’ai eu quelques démêlés avec une personne un peu excitée à ce sujet (heureusement qu’elle n’avait pas de fusil, car je me serais peut-être pris une volée de petits plombs dans les fesses ! ;)). Je suis passée pour une chapardeuse, une “romanichelle”, bref, que du bonheur, juste pour avoir rempli de châtaignes les deux poches de mon manteau. Voilà voilà… et pour les noix c’est pareil ! Tous les paysans du village ne sont pas comme ça mais bon, dans le doute, et comme je ne sais pas à qui appartient tel ou tel champ…
      Bon week-end Jackie 🙂
      Marie

      Répondre
  30. AvatarJo

    Bonjour Marie!
    Merci une fois de plus pour cette belle recette à essayer, même si ici personne n’est sans (ah si, pardon, je suis végé . . .)
    Plein d’essais en pensant à toi pour attendre mes P’tits Loups.
    Ton “crunchy” (une tuerie!!!) tes “mi-figues/mi-raisins” (là, j’ai fait gouter, j’ai craqué aussi et . . . j’ai vite planqué la boite, seul souci, moi je sais où . . . ) et ce matin, je viens de sortir du four ton “cake sans sucre” et plein de fruits (dur de ne pas goûter pour l’instant!!!)
    Jamais de mauvaises surprises (sans parler de tes “lasagnes” au jardin)
    Merci à toi, continue à nous enchanter entre prose, photos et belles recettes.
    Et surtout, pense à toi aussi.
    Jo

    Répondre
    1. Marie ChiocaMarie Chioca Auteur de l’article

      Un grand merci chère Jo pour ton si gentil message, je suis très touchée…
      Je t’embrasse bien fort, et te souhaite un très beau week-end !
      Marie

      Répondre
  31. AvatarDelphine

    Bonjour Marie,
    Qu’il a l’air succulent ce gâteau !
    Ici on n’est pas sans gluten mais sans fruits à coques, sans soja, sans agrumes et …. sans chocolat ! Les premiers sont pour raison médicale et le chocolat c’est mon chéri qui n’aime pas (oui, hélas ça existe). Alors si je fais ce joli gâteau (en remplaçant le soja par du lait), je vais me retrouver toute seule à le manger et c’est réellement pas raisonnable.
    A la place, je m’en vais plutôt tester tes boulettes de poisson postées sur Instagram après mon passage chez mon poissonnier samedi prochain.
    Delphine

    Répondre
    1. Marie ChiocaMarie Chioca Auteur de l’article

      Pauvre Delphine… cela doit être compliqué pour faire des gâteaux !
      Régale-toi bien avec les boulettes de poisson, et bon week-end à toi 🙂
      Marie

      Répondre
  32. AvatarAnne

    Bonjour Marie,
    merci pour cette recette, je me ballade sur ton blog depuis quelques temps, sujette à des problèmes de bedons moi aussi sans savoir trop comment les régler…Pour mon médecin, que j’apprécie pourtant énormément, c’est la vie, il faut faire avec…oui mais….non en fait ! J’aimerai bien testé deux trois trucs pour voir si ça peut pas s’améliorer quand même un peu. Bref, cette recette m’a décidée à tenter d’introduire un max de produits IG bas dans mon alimentation. J’espère y arriver, ça paraît un peu complexe quand même.
    J’ai déjà une petite question : qu’entends-tu par poudre à lever ? D’après mes recherches, il s’agit de levure chimique, peux-tu me confirmer ? J’ai déjà remarqué que mes ballonnements s’intensifiaient lorsque je mangeais des levures, mais n’avait jamais remarqué qu’on pouvait les différencier.
    Merci d’avance pour ton éclairage (ou à tout autre personne voulant bien me répondre)

    Répondre
    1. Marie ChiocaMarie Chioca Auteur de l’article

      Oui, en fait il existe deux sortes de “levures” en cuisine.
      1/ La levure de boulangerie, qui peut être vendue soit en cube de 20g au rayon frais, soit en sachets (donc, en poudre déshydratée) au rayon “aides à la pâtisserie” (avec le sucre vanillé, etc.). La levure de boulangerie demande un temps de levée (de 1H à plus de 24H selon les recettes). On l’utilise pour le pain, les brioches, certaines viennoiseries. Certaines personnes la tolèrent mal, mais c’est assez rare.
      2/ La levure dite “chimique” (que l’on appelle aussi “poudre à lever”) est toujours vendue en sachets au rayon “aide à la pâtisserie”. Elle ne demande aucun temps de levée, et s’active au moment de la cuisson par réaction chimique. C’est celle que l’on utilise pour les gâteaux maison. Au supermarché, les levures chimiques ne sont pas très recommandables car elles contiennent souvent des ingrédients comme des phosphates. Mes la “levure chimique” ou “poudre à lever” bio est totalement clean : en général, c’est juste du bicarbonate associé à un ingrédient acide (tartrique ou citrique généralement) afin que la réaction “acide/base” fasse mousser la pâte sous l’action de la chaleur.
      Voilà, tu sais tout !
      Bon week-end Anne,
      Marie

      Répondre
      1. AvatarAnne

        Merci pour les explications. Gâteau réalisé ce matin. J’ai laissé cuire 5 minutes de plus (j’aurai pu encore en rajouter 5 je crois), tout dépend des fours… Il est fameux ! merci beaucoup pour le partage.

        Répondre
  33. AvatarNine

    Bonjour,

    Merci pour cette recette que je vais tenter au plus vite !
    Je me permet une précision pour bien connaitre (malheureusement) le régime sans gluten.
    Trop de gens à mon goût le tourne en dérision : “ahh tient, toi aussi tu t’es lancée dans cette mode ?”. Mode, quelle mode ?
    Ce n’est pas un régime pour perdre du poids, c’est un régime pour retrouver une vie sans la passer au petit coin (diarrhées interminables).
    C’est un régime pour retrouver un bien être digestif qui gâchait la vie. Alors oui effectivement les personnes qui arrêtent le gluten peuvent perdre un peu de poids, mais ce sont pas des kilos de “confort”. Ce sont parfois des années de souffrance avant de découvrir que l’arrêt du gluten stop enfin des maux de ventres inexpliqués (et autres inconforts) par bon nombre de médecins.
    C’est une sacrée contrainte de manger sans gluten (pour les gens qui ne le supporte plus), mais quand on voit le bénéfice apporté, le choix est vite fait !
    Voilà, petite précision apportée et encore merci pour tous ces livres et recettes !

    Répondre
    1. Marie ChiocaMarie Chioca Auteur de l’article

      Bien sûr Nine ! J’espère que tu as bien vu dans mon article que je ne tourne pas DU TOUT en dérision les personnes pour qui le régime sans gluten n’est hélas pas un choix mais une impérieuse nécessité… Tu as tout mon soutient dans cette épreuve je t’assure !
      Des bises, et prends bien soin de toi,
      Marie

      Répondre
  34. Avatarsabine

    Merci Marie pour cette recette ! C’est ma fille qui va être contente, elle, elle n’a pas le choix, elle est coeliaque. Je vais le lui faire, elle va se régaler, elle adore la chataigne et le chocolat !
    Bonne soirée et un grand merci !

    sabine

    Répondre
    1. Marie ChiocaMarie Chioca Auteur de l’article

      Tant mieux, je suis bien contente et j’espère que ta file va se régaler 🙂
      Bon week-end à toi Sabine,
      Marie

      Répondre
  35. AvatarMALDONADO

    Bonsoir Marie
    je voudrais m’imprimer ta recette de fondant chocolat châtaigne que je range dans un classeur, mais voilà l’impression est a peine visible
    est ce que cela est voulu?.
    Bonne soirée et merci.

    Répondre
    1. Marie ChiocaMarie Chioca Auteur de l’article

      Non, pas du tout ! Est-ce que le problème ne viendrait pas plutôt de votre imprimante? Car au contraire, j’encourage mes lecteurs à imprimer mes recettes s’ils le souhaitent, j’ai même installé un logiciel pour cela à la fin des articles…

      Répondre
  36. AvatarStéphanie

    Bonjour Marie!

    Oh qu’il a l’air bon ce gâteau! Je n’achète jamais de farine de châtaigne, je ne sais jamais quoi en faire.
    Là ça vaudra le coup je pense!
    J’espère que tes malades et Poupougnette vont mieux… et que tes compagnons à plumes et à poils sont ravis de déguster tous ces gateaux sans gluten 🙂

    A bientôt
    Stéphanie

    Répondre
    1. Marie ChiocaMarie Chioca Auteur de l’article

      Tu verras dans la recette : ce n’est pas de la farine, ce sont des châtaignes entières 🙂
      Oui, ma Poupougnette est presque totalement remise, merci beaucoup… et mes bestioles sont fans de gâteaux ratés, donc tout va bien ^^
      Bon week-end à toi Stéphanie 🙂
      Marie

      Répondre
  37. AvatarLili

    Merci beaucoup Marie pour cette belle recette très tentante ! Moi aussi le fondant au chocolat est mon dessert préféré et je ne me lasse pas de tester toutes vos versions dans chacun de vos livres 😉 Celle-ci me fait particulièrement envie, surtout que j’ai pas mal de châtaignes. Je vais donc essayer de les cuire moi-même, si vous avez une recommandation… Peut-être bouillies une 20+ de minutes ?
    Merci et bon week-end !

    Répondre
    1. Marie ChiocaMarie Chioca Auteur de l’article

      Pour faire bouillir les châtaignes, il faut d’abord les inciser et ensuite oui, certains disent 20min de cuisson, d’autres 30min, mais je t’avoue que je ne chronomètre jamais…
      Merci en tout cas pour ton gentil message, et bon week-end à toi Lili !
      Marie

      Répondre
  38. AvatarFrancoise Murat

    Je vais m’y prendre ce weekend, j’adore les châtaignes! Une question, j’habite l’Angleterre (clavier anglais…), pas de sucre vanille en sachet, c’est a peut pres combien de grammes de sucre? J’ai de la poudre vanille pas de problems, merci! x

    Répondre
  39. AvatarPandore

    Coucou Marie !
    je partage ton avis sur le fait de préférer le gluten à plein d’ingrédients louches et ultratransformés… mais tu ne trouves pas que la contrainte stimule parfois la créativité, notamment en cuisine ? pour avoir testé ces derniers temps plein de restaus végans à Paris, je me suis horriblement régalée de plats très innovants. Et ton livre Cuisiner sans lait est celui que j’utilise le plus souvent je crois. (je fais des frites de panisses toutes les semaines au moins !!). Donc si tu fais un livre sans oeuf, ça m’arrangera beaucoup 🙂 Même si on trouve maintenant des oeufs de poules qui ont couru et qui ont une retraite de longue durée, qui ont apaisé mes scrupules, il se trouve 1) que je suis très étourdie et que je me trouve parfois sans oeuf, et que je ne peux pas sortir perquisitionner mon poulailler comme toi (je ne compte pas sur les pigeons qui traînent sur mon balcon et vu ce qu’ils mangent je réfléchirais à deux fois avant de tester leurs oeufs, hum). ET 2), quand on veut réduire les proportions d’une recette, mettre un demi oeuf c’est dur. voilà voilà… Prends bien soin de toi Marie !! bises

    Répondre
    1. Marie ChiocaMarie Chioca Auteur de l’article

      Mais tu as tout à fait raison ! Je ne suis pas du tout contre le fait d’explorer des alternatives intéressantes en cuisine, au contraire, je le fais souvent 🙂
      Ce qui me chagrine, c’est quand des gens en arrivent à se priver, manger moins équilibré, moins varié (ou moins sain !) pour tenter de coller à un énième régime miracle dont ils n’ont pas forcément besoin. Car ce qui convient à certains ne convient pas à d’autres…
      Des bises aussi ma Pandore 🙂
      Marie

      Répondre
  40. AvatarLaëtitia

    Hello !

    J’espère que Poupougnette est enfin totalement guérie.

    Merci pour ton article, qui a le mérite de remettre l’église au milieu du village :-D.
    Les dangers du sans gluten, aïe…. et le pire, c’est que ça n’a pas l’air d’affoler qui que ce soit. C’est la mode !

    Non pardon, le pire, c’est que la maladie coeliaque, ça se soigne, pour de vrai, mais que personne ne s’en rappelle ! je te jure ! Je vais te la faire courte parce que c’est une très longue histoire : des pédiatres new-yorkais la soignaient définitivement il y a 100 ans, mais sans l’appeler ainsi ; il y a un livre qui en parle ( traduit en 9 langues mais pas en français, évidemment…). Mais un beau jour on a décidé, grâce au progrès qui permettait de voir l’intérieur du corps mieux qu’avant, que les atrophies des villosités de l’intestin pouvaient être imputées au gluten, donc on a inventé la maladie coeliaque et, pour la soigner, le régime sans gluten. Et condamné 95 % de tous les coeliaques à se détruire le foie et le pancréas. Ben ouais, c’était plus facile que d’appliquer les régime des pédiatres, qui est plus contraignant – certes, mais qui, au moins à une fin, puisqu’à la fin, on est guéris.
    Et les 5% restants ? ah oui, ce sont eux sur qui le régime sans gluten ne fonctionne pas…. Ceux-là peuvent mourir, désolés, on ne peut pas vous soigner, on ne sait pas ce que vous avez, on l’a su, mais on s’en rappelle plus !
    (ben moi je sais….parce que j’ai fait un an de recherches médicales dans toutes les langues pour soigner mes deux filles. Et qu’elles sont guéries.)

    Ca me rend dingue. La stupidité de la médecine actuelle ! de la civilisation actuelle !! On est persuadés qu’on sait tout, qu’on fait tout mieux que les autres. Donc on détruit la planète sans vergogne, on se détruit la santé en mangeant n’importe quoi et en inventant des régimes tous plus stupides les uns que les autres ( le régime Keto ! oh là là j’ai failli en tomber de ma chaise quand on m’en a parlé, de celui-là), on menace la survie des abeilles qui sont essentielles à NOTRE survie, et on élève des animaux dans des conditions scandaleuses. Saluez, s’il-vous-plaît !

    Bref j’arrête, ça m’énerve.

    Si le pourquoi du comment t’intéresse, je pourrai t’en dire plus, ça pourrait certainement soigner ta sensibilité du côlon, aussi, mais je ne pense pas que tu auras envie de faire le “régime” des pédiatres : ça te priverait de beaucoup de choses pendant plusieurs mois, et comme ton inconfort ne semble pas dramatique au quotidien, ça ne vaut peut-être pas la peine 🙂

    Mangeons de tout, en quantités raisonnables, avec du bon gras, des bons glucides pas raffinés, des protéines de qualité….et nous serons tout en meilleure santé 🙂
    Sus aux industriels !!!!

    Je dis ça, je dis rien 😀

    Répondre
    1. Marie ChiocaMarie Chioca Auteur de l’article

      C’est intéressant ton témoignage ! Effectivement, à moins d’avoir un jour une vraie grave maladie qui m’obligerait à retirer certains aliments de mon assiette, je préfère manger de tout… enfin, de tout ce qui n’est pas industriel, raffiné et transformé ! 😉
      Plein de bises, et bonne semaine à toi Laëtitia 🙂
      Marie

      Répondre
      1. AvatarLaëtitia

        Bonne semaine à toi aussi, Marie !

        PS : des semaines que j’oublie ! j’ai ENFIN reçu il y a 3 semaines “cuisiner sans lait”. Il y a pas mal de choses que je peux quand même faire, et je voulais te dire un grand merci pour le tiramisu ! Il est ex-cep-tion-nel, dans cette version. je comprends pourquoi même chez toi, il a supplanté le traditionnel 😉

        La sauce chasseur, aussi, est excellentissime. Je ne pense pas souvent à faire des sauces, mais celle-là, dès que je l’ai vue, j’ai su qu’elle allait me plaire :-D.

        On aime beaucoup les sablés figues-amandes, aussi, et puis les filles adorent les faire toutes seules 😀

        Merci encore pour tout ton travail, et surtout, d’y mettre autant de coeur et de perfectionnisme, pour nous proposer des recettes aussi abouties. C’est un vrai bonheur de les essayer.

        PPS : Pas envie de nous proposer des recettes de dahl de lentilles ? Toi qui aime les épices, les piments, et les lentilles corail….. ?
        Certes, c’est peut-être pas le plus facile à photographier….mais c’est tellement bon 🙂

        Répondre
        1. Marie ChiocaMarie Chioca Auteur de l’article

          Si si, j’aime beaucoup le dhal ! J’en ai publié une recette recette dans “la cuisine bio du quotidien”.
          Des bises Laetitia 🙂
          Marie

          Répondre
          1. AvatarLaëtitia

            Ben oui, je la connais celle-là, mais connaissant également tes capacités à réinventer les plats, je me serais attendue à en voir deux ou trois autres ailleurs 😀

  41. AvatarCarelle

    Bonjour Marie,
    Est-ce que l’on peut ajouter le régime sans “bonimenteur”…. et là je choisis mon vocabulaire qui peut être beaucoup plus fleuri….
    Habitant en creuse, pays de la châtaigne, je me refuse à utiliser de la châtaigne en bocal, mais d’un autre côté malgré un temps infini à regarder différent tuto , c’est un véritable marathon pour les éplucher ….
    Avez vous une astuce que je ne connaîtrai pas ? J’ai déjà essayé le choc thermique ( congélation puis poêle, eau bouillante, micro- ondes, rien, tout de suite après ballade, un peu plus sèches…… Cela dépend aussi des années, certainement dû à la météo…..
    J’aime tellement la châtaigne, mais passer 2 heures et n’avoir que 100g dans le fond de son bol …. 😨
    Merci pour vous recettes, c’est toujours un vrai plaisir de vous lire.
    Carelle

    Répondre
    1. Marie ChiocaMarie Chioca Auteur de l’article

      Et non, je n’ai pas de recette miracle concernant l’épluchage, voilà pourquoi je préfère acheter de temps en temps un bocal de châtaignes de France au naturel pour mes gâteaux. Car celles que je ramasse dans la forêt, je préfère les griller au feu de bois, et ensuite chaque gourmand se les épluche au fur et à mesure 😉
      Bonne semaine à vous !
      Marie

      Répondre
  42. AvatarCarelle

    J’ai lu les commentaires après avoir lu les commentaires ( toujours trop pressée….)
    Je me résous à passer un temps fou auprès des châtaignes….

    Répondre
  43. AvatarSabine

    Qu’il est doux de recevoir, un dimanche matin, un si joli message, coloré, appétissant et parfumé!
    J’ai commencé depuis peu la récolte des châtaignes avec le souvenir d’un gâteau que ma maman nous préparait à Noël.
    Nostalgie réconfortante…
    Je vais de ce pas m’empresser de découvrir ton nouveau “billet” et je reviendrai sous peu te faire un petit signe, tout iodé, tout revigorant avec si c’est possible, quelques photos de cette Belle Bretagne!
    J’espère que ta santé s’est améliorée et que tu peux à nouveau, galoper comme un petit cabri !
    Des bises chaleureuses et reconnaissantes pour tout ce bonheur des yeux et des papilles que tu nous offres!
    sabine “de Bretagne”

    Répondre
    1. Marie ChiocaMarie Chioca Auteur de l’article

      Oh oui, cela fait plus d’un an que je regalope comme un petit… heu, plutôt comme un vieux cabris ^^
      Cela a été très long pour ne plus avoir mal au pied mais je n’ai pas attendu pour remarcher. Merci beaucoup en tout cas pour ton si gentil message Sabine, et plein de bises dauphinoises vers la Bretagne 🙂
      Marie

      Répondre
  44. AvatarCéline mon maraicher à la casserole

    Je me retrouve tellement dans tout ce que tu dis ma chère Marie. Y compris dans le passage du 38 au 48 (dans mon cas ce serait plutôt du 40 au 50…) Je suis heureuse d’avoir enfin le temps de te lire car ça fait du bien. Et il va sans dire que je suis conquise par ce fondant qui contient absolument tout ce que j’aime. Je vais tacher de profiter des vacances pour le mettre en oeuvre et… le savourer, en admirant les couleur de l’automne avec une bonne tasse de café.
    J’espère que toi et ta famille allez pour le mieux en ces temps troublés. A bientôt!

    Répondre
    1. Marie ChiocaMarie Chioca Auteur de l’article

      Merci beaucoup Céline, oui, on fait aller, et j’avoue que le fait d’habiter à la campagne aide beaucoup, même si ça ne mets pas à l’abri de tous les soucis, loin s’en faut, dans ces “temps troublés” comme tu dis… pour moi ils ne sont plus troublés, ils sont carrément explosifs, et ces derniers mois j’ai perdu beaucoup de mon optimisme sur l’avenir. Je me cramponne à ce leitmotiv : ne pas se laisser abattre, pour que quand l’épreuve arrivera (car tout va si mal qu’il faudrait être aveugle pour ne pas voir que notre société risque de “péter”) elle me trouve solidement debout, les pieds ancrés sur cette terre que j’aime temps, et ne me renverse pas comme un fétu de paille… non, pas sans se battre !
      Tu vois, mes pensées sont empruntes d’une certaine gravité. Mais comment penser autrement, vu l’actualité si alarmante de tous côtés?
      Mais ça va, au quotidien j’essaye de ne pas trop cogiter sur tout ça. Se mettre la rate au cout-bouillon n’avancera rien. Et dans l’immédiat, c’est bientôt les vacances :))
      Plein de bises ma chère Céline,
      Marie

      Répondre
  45. AvatarNathalie de Broc

    Marie vous êtes le rayon de soleil de mon dimanche ! Merci pour ces belles réflexions dont on a tant besoin 🙏😍 et pour le gateau aussi évidemment… bien que j’ose le dire je ne suis pas chocolat oups ! peu importe continuez d’être vous. cela nous aide
    Nathalie

    Répondre
  46. AvatarSophie

    Et bien, miam ! à tester… j’ai justement un bocal de châtaignes, il est périmé, mais tant que je ne l’ai pas ouvert, je ne sais pas si elles sont encore comestibles… d’aspect extérieur, elles semble encore très bonnes… mmmh… pour fêter le retour de Miss et son anniversaire (passé du 11) jeudi ?

    Concernant les intolérances, la digestion… j’ai les intestins 4 fois trop larges, ça c’est un diagnostique posé à 12 ans, et donc, le transit qui va avec… alors, j’ai appris à manger beaucoup, beaucoup, beaucoup de légumes/fibres, mais comme pour corser la chose, j’ai aussi un estomac très sensible (aucun diagnostique posé pour le moment, par contre, j’ai bien un reflux œsophagien, vu à l’écho pour la tyroïde), donc, je galère souvent pour trouver les bons aliments, mais aussi les bonnes combinaisons… et il y a des jours où ça se passe plutôt bien… et puis parfois les autres (et puis les jours où on a craqué pour un peu plus de melon à midi, et on a dit oui à la brioche de Maman au goûter, et là… on le regrette amèrement quelques heures plus tard…), et je dois refaire mon historique alimentaire, pour essayer de comprendre… parfois en vain… c’est tellement compliqué, je compatis donc à 100%. On essaie, par tâtonnements, de trouver ce qui va le mieux nous convenir…

    Répondre
    1. Marie ChiocaMarie Chioca Auteur de l’article

      Voilà, c’est exactement ça… Moi j’ai renoncé à faire un historique pour comprendre 😉 Je vis avec, et ce n’est pas bien grave (en tout cas, en ce qui me concerne).
      Plein de bises Sophie, et bonne semaine à toi,
      Marie

      Répondre
      1. AvatarSophie

        ce n’est pas grave, effectivement, je me raccroche à ça, mais c’est parfois douloureux, voire “handicapant” pour faire certaines choses et c’est en cela que ça me gêne, d’où l’idée de chercher à ce que cela arrive le moins souvent possible 😉

        Répondre
  47. AvatarMicheline

    Bonsoir,
    Je suis nouvellement abonnée à votre blog, et j’ai un peu de mal à trouver quelques recettes. Pinterest je viens de regarder et j’ai pas trouver ce que je cherchais.
    Je voudrais faire ce gâteau, et en lisant les commentaires dont celui de Magalie avec une recette ou elle dit qu’elle ne fait plus que “nappage au chocolat « auto-lissant » juste magique!)”
    Je le cherche pour le faire pour la recette de votre gâteau ci-dessus.
    Bon je finirais avec du temps à me familiariser avec les recherches des recettes, bon avec l’âge moins de patience peut-être.
    Merci beaucoup,

    Répondre
    1. Marie ChiocaMarie Chioca Auteur de l’article

      Bonjour Micheline,
      Oui, je reconnais qu’il est difficile de s’y retrouver dans ces presque 10 années (!) de publications… Et justement, nous sommes en train d’y travailler avec un informaticien, pour qu’un accès aux anciennes recettes soit plus facile.
      Pour le “glaçage auto-lissant”, je vous laisse poser la question à Magalie, car sincèrement même moi je ne sais plus où j’ai publié cette recette (le comble !) 😉
      Belle semaine à vous Micheline,
      Marie

      Répondre
  48. AvatarSteguirou

    La recette qui tombe à pic. Ce soir au dîner mon poussin me demande si on pourra faire un fondant au chocolat pendant les vacances. Et comme je suis dans ma période châtaignes, je lui dis qu’un fondant chocolat châtaignes serait encore meilleur. Il renchérit que oui, ok, mais aussi avec de la vanille. Je lis ta recette et je me dis qu’elle est parfaite. On va donc se mettre en quête des ingrédients nécessaires et retrousser nos manches !! Merci pour le partage de ta recette et de tes réflexions sur l’alimentation en général.

    Répondre
  49. Avatarbluetit

    que c est bon de te lire surtout quand il y as une recette avec une belle photo gourmande
    savoir qu’ on est pas la seule a gonfler lorsqu’ on mange stressée ou avec des c….. rds
    merci aussi aux lectrices , petits grains de sel qui réconfortent aussi par leuts petits messages
    quand j explique ceci a mon médecin il s en moque presque ( mon ressenti…..)
    je réserve ton gâteau pour plus tard quand on pourras enfin se retrouver sans aléas
    j e viens de recevoir ta news après les autres mais au moins je la reçois
    bonne soirée , bisous et prenez soin de vous c est si bon de lire des mots doux accompagnés de douceurs gourmandes

    Répondre
    1. Marie ChiocaMarie Chioca Auteur de l’article

      Oui, moi j’ai renoncé à en parler avec mon médecin. Car pour mon généraliste (qui est par ailleurs un bon médecin), les ballonnements ce n’est pas une maladie, c’est une fatalité.
      Alors entre lui qui s’en fiche et les naturopathes qui veulent me punir au jeûne hydrique quand je raconte mes tracas… ben, je préfère ne plus en parler à personne et me débrouiller toute seule 😉 Et ça ne va pas plus mal comme ça 😉
      Bonne semaine à toi Buetit 🙂
      Marie

      Répondre
  50. Avatarbluetit

    que c est bon de te lire surtout quand il y as une recette avec une belle photo gourmande
    savoir qu’ on est pas la seule a gonfler lorsqu’ on mange stressée ou avec des c….. rds
    merci aussi aux lectrices , petits grains de sel qui réconfortent aussi par leurs petits messages
    quand j explique ceci a mon médecin il s en moque presque ( mon ressenti…..)
    je réserve ton gâteau pour plus tard quand on pourras enfin se retrouver sans aléas
    j e viens de recevoir ta news après les autres mais au moins je la reçois
    bonne soirée , bisous et prenez soin de vous c est si bon de lire des mots doux accompagnés de douceurs gourmandes

    Répondre
  51. AvatarAudrey

    Coucou, j’ai testé le gâteau hier, (je crois avoir acheté et testé presque tous vos plats 😀 ), mais là je n’ai pas compris, le fondant est carrément pas cuit du tout, sauf le tour du cercle à pâtisserie, une fois au frigo il a durci mais ne ressemble pas du tout au votre… il reste délicieux et me régale avec mon compagnon, mais j’aimerais comprendre ce que peut provoquer cela, comme beaucoup dans les commentaires on a 2 anniversaires en 1 semaine, et puis j’avoue que cela me frustre.
    J’ai testé de le remettre au four pour 30 minutes de plus, rien n’avait changé, bizarre…

    Répondre
    1. Marie ChiocaMarie Chioca Auteur de l’article

      Bonjour Audrey,
      J’aimerais beaucoup vous aider mais sincèrement, je ne comprends pas ce qui a bien pu se passer… Une chose est sûre : en sortant du four, il est normal que le centre du gâteau soit encore mou. Ce n’est qu’en refroidissant qu’il va figer. Serait-ce cela qui vous a un peu désorientée?
      Bonne soirée à vous Audrey,
      Marie

      Répondre
  52. AvatarLilas

    Bonjour
    Merci pour cette recette alléchante que je me suis empressée de réaliser avec les châtaignes ramassées hier. Il est au four. ..
    Petite question ; au jour de 20 min le couteau ressort très humide. Dois je continuer la cuisson ou est ce normal ? Mon gâteau est assez haut également (8 cm).
    Merci d’avance !

    Répondre
    1. Marie ChiocaMarie Chioca Auteur de l’article

      Oui, c’est tout à fait normal, c’est le principe du fondant : mi-cuit à coeur, il “fige” ensuite au frais, comme de la mousse au chocolat 🙂
      Bonne après-midi Lilas !
      Marie

      Répondre
  53. AvatarAlbina

    Encore merci pour ce nouvel article. Toujours un régal, visuel déjà, de vous lire. J’adore votre écriture et merci pour cette belle recette qui nous donne bien envie de la tester…..à nos fourneaux. Continuez à nous régaler comme vous savez si bien le faire. Belle journée à vous et au plaisir d’un nouvel article.

    Répondre
  54. Avatarpatdub

    Coucou Marie. Ce petit message pour te souhaiter un très joyeux anniversaire. A n’en pas douter, tu vas le célébrer comme il se doit : avec des recettes sublimes en bonne compagnie.
    Les années n’ont pas de prise sur toi.
    Je t’embrasse bien affectueusement.

    Répondre
    1. Marie ChiocaMarie Chioca Auteur de l’article

      Que tu es gentille Pat, d’y avoir pensé 🙂 Je suis énormément touchée 🙂
      Des bises bien affectueuses aussi <3
      Marie

      Répondre
    1. Marie ChiocaMarie Chioca Auteur de l’article

      Je suis vraiment gâtée AC, que de gentillesse et de délicatesse de ta part à t’en être souvenue 🙂
      Merci du fond du coeur <3
      Marie

      Répondre
  55. Avatarmonique59

    OOOOh la la, cette nouvelle recette est une tentation à laquelle il ne faut pas résister : rien que ce que j’adooore : les châtaignes et le chocolat !!
    comme nous avons terminé au goûter d’aujourd’hui le marbré aux éclats de noisettes (des “desserts au sucre naturel”), c’est ce nouveau fondant que nous confectionnerons le prochain week-end – merci pour le partage !
    Joyeux Anniversaire !

    Répondre
  56. AvatarMarie C

    Bonsoir Marie,
    Je te souhaite un très joyeux et heureux anniversaire ! J’espère que vous vous êtes bien régalés avec ton magnifique gâteau dont j’ai hâte d’avoir la recette. Merci infiniment pour ton blog, tes livres, ta joie de vivre, ta plume et tes belles photos ❤️
    Bonne soirée,
    Grosses bises
    Marie

    Répondre
    1. Marie ChiocaMarie Chioca Auteur de l’article

      Que c’est gentil, merci Marie 🙂
      J’essayerai de poster ce gâteau dans quelques jours, là je n’ai hélas pas une minute de répit (mais ça viendra !).
      Grosses bises à toi aussi !
      Marie

      Répondre
  57. AvatarAude

    Joyeux anniversaire avec un jour de retard, Marie. Comme je connais ce problème de ventre baudruche…je limite le gluten car ça a vraiment tendance à empirer les symptômes. Comme vous, je me suis vouée à tous les saints mais ça va reste toujours compliqué. Avec des messages contradictoires. Depuis que je suis votre bblog, je m’efforce de manger ig bas mais parfois les farines complètes me font souffrir et gonfler. Après je suis consciente que le stress fait exploser mon ventre. Et des con…traintes et con…trarietes…et des cons tout court j’en croise pas mal… Et le monde comme il (ne) va (pas) n’arrange rien. L’avenir fait peur…la situation présente aussi. A tel point qu’on se demande s’il est encore raisonnable d’envisager de faire des enfants…quelle existence leur réserve t on?

    Répondre
    1. Marie ChiocaMarie Chioca Auteur de l’article

      Moi je ne me suis pas posé de questions, j’en ai fait six ^^
      Et je sais bien que ce ne sont pas eux qui vont “sauver le monde” mais j’essaye de les éduquer avec des valeurs, de vraies convictions… En espérant qu’ils pousseront bien droit et apporteront, bien humblement, leur petite pierre à l’édifice, leur petite “goutte d’eau du colibri” pour éteindre l’incendie. Mais sincèrement, oui, je crains pour eux…
      Allez, haut les coeurs. Il ne faut pas se laisser abattre 🙂
      Des bises Aude, et bon courage à toi !
      Marie

      Répondre
  58. AvatarBrigitte

    Bonjour Marie,
    Je me demandais si vous aviez un petit conseil par rapport à la recette de pain de mie a l orge avoine épeautre d un de vos livres, car bien qu ayant scrupuleusement respecte le deroule, les proportions, les ingrédients, la pate est restee très liquide, et n a quasiment pas leve pour finir , je me demandais si c etait normal comme vous parlez de pâton, ce que j ai eu ne ressemblait pas du tout a ca, et le resultat etait decevant.
    Merci beaucoup et bonne journée!
    Brigitte

    Répondre
  59. AvatarMely

    Bonjour Marie,
    Je me décide enfin à vous laisser un commentaire après ces derniers jours a remonter le temps au fils de vos articles ! Je pense les avoir tout lu, j’ai testé pas mal de recette (le carrot cake est juste une merveille !) parler de votre blog à tout mon entourage et inscrit plusieurs livres sur ma liste de Noël !
    Pour en revenir a votre article, ce sont vos amis qui sont dans l’erreur de ne pas ce méfier mais face au gens borné on peux pas faire grand chose, étant dans le médico-social j’en sais quelque chose…
    Sinon j’ai une petite question, il paraîtrait que mixe des flocons d’avoine aurait une incidence sur leur IG? Moi je n’y connais pas grand chose la dessus mais votre blog me donne envie de me renseigner.
    En tout cas le fondant chocolat châtaignes est sur ma liste de courses ! Merci pour ce super blog et pour tout votre boulot ! Tenez bon!

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *