{Permaculture, chapitre 2 }

28 mai 2020

 

{Permaculture, chapitre 2 }

Un jardin bio, ça a aussi le droit de ployer sous les fleurs…

(En bonus, un gâteau fraise-rhubarbe à tomber pour ceux qui en ont marre du jardinage ;))

 

Lors de mon dernier post sur ce blog, je vous ai déjà bien décrit l’aménagement général de mon jardin cultivé en permaculture (potager, verger, jardin de fleurs) et comme une bonne image vaut mieux qu’un long discours, je vous présente (presque) sans autre forme de blabla supplémentaire quelques photos des fleurs qui me réjouissent si fort en ce mois de mai précoce, même si je ne peux absolument pas toutes vous les photographier (sinon cet article ne serait plus “permaculture chapitre 2” mais “permaculture “tome 2“) ! Et puis, les fleurs estivales sont encore en boutons, et leur éclosion prochaine sera peut-être une bonne excuse pour un autre article, plus tard, quand la canicule aura un peu assommé les roses mais que les perovskias, hibiscus, bignones, gauras, sauges, etc. auront courageusement pris le relais, formant de jolies scènes impressionnistes sous le chaud soleil de l’été !

Avant de passer à la petite visite du jardin de fleurs, je voudrais vous confier une réflexion que je me fais souvent : quand on pense « permaculture », on imagine tout de suite et avant tout « jardin nourricier », à savoir des légumes, des arbres fruitiers, un poulailler… Mais il me semble que le jardin de fleurs y a aussi toute sa légitimité car s’il ne remplit pas directement les assiettes, il “nourrit” un peu l’âme du jardinier (ce qui n’est pas peu de choses) mais aussi – et c’est capital !- assure gîte et couvert à toute une kyrielle de petites bêtes auxiliaires. Un jardin potager ou un verger qui n’aurait pas de fleurs à proximité se porterait beaucoup moins bien, c’est certain.

Le rosier couvre-sol “Neige d’été”. Une vraie beauté, jamais assoiffé, jamais malade, toujours en fleurs… si touchant dans sa simplicité.

Il existe des fleurs de toutes sortes, mais pour que le jardin d’ornement soit, lui aussi, le plus résilient possible et apporte réellement quelque chose  (outre la joie du jardinier) au projet permaculturel général du jardin, il me semble intéressant de les choisir en fonction de certains critères :

– Sobriété en eau

– Affinité parfaite avec votre sol (car il existe des plantes pour les sols plutôt argileux, plutôt filtrants, plutôt acides, plutôt calcaires, etc. et une plante ne sera jamais aussi solide si elle n’est pas dans son “élément”).

– Adaptation idéale au climat local (sécheresse, canicule, pluviométrie, gels importants en hiver ou pas, etc.)

– Grande variété de tailles et de formes des plantes pour imiter ce qu’il se passe spontanément dans la nature, sans lésiner sur les couvre-sol (ce qui permet, au bout d’un an ou deux seulement, que les massifs de fleurs puissent quasiment « s’autogérer », sans passer devoir des heures à désherber).

– Propriétés mellifères

– Diversité importante pour que les floraisons, et donc les moments “mellifères”, s’étalent au cours des saisons.

– Nourriture et accueil pour les oiseaux, les lézards, les insectes auxiliaires, etc. (petites baies, possibilité de nicher…).

 

Chez moi (terre argileuse, climat très froid en hiver et très chaud en été), les plantes qui me donnent beaucoup de satisfaction sont les nepetas Six Hill Giant, les lavandes, les valérianes, les sauges vivaces (choisies parmi les plus rustiques, telle la sauge « Améthyste »), les lavatères, les géraniums vivaces (dont le sublime « Rozanne », si florifère et d’un bleu profond). Parmi les “plantes-bourriques” que je ne réussis pas très bien il y a les gauras (que j’aime pourtant tellement, comme toutes les fleurs au port un peu vaporeux qui créent un si joli brouillard végétal), les lins bleus (j’en suis fana, mais ils préfèrent les sols plus sablonneux), les anémones du Japon (réputées « increvables », sauf chez moi, et je suis très vexée !).

Parmi les envahissantes, qui se plaisent si bien que je dois limiter leur ardeur chaque année, il y a les asters (vraiment sans-gêne !), les verges-d’or et les menthes.

L’entrée du jardin. Une bordure de roses et de nepetas longe l’allée sablée. En été, les perovskias, les lavatères et les hibiscus assureront un décor totalement différent, mais dans les mêmes tonalités.

Du côté des rosiers, je sais que certaines personnes vont être un peu étonnées d’en voir autant dans un jardin qui se veut aussi écolo que possible, comme si cela était un peu trop beau pour être vrai. Car on associe souvent, dans l’imaginaire collectif, “jardin sobre” avec “jardin spartiate”, voire même, “jardin lunaire”. Or il n’en est rien. Mes rosiers sont très peu chouchoutés, ne reçoivent AUCUN engrais ni traitement chimique, et ne sont arrosés que leur première année de plantation (et exceptionnellement deux ou trois fois en été si c’est caniculaire). Mais je soigne toujours beaucoup le moment de la plantation, et chaque année au printemps je les paille généreusement avec le fumier de mes animaux (poules, lapins), en rajoutant parfois un peu de foin ou de copeaux dans l’été si besoin. C’est à peu près tout (avec une bonne taille de printemps), mais ces quelques soins, ils me les rendent au centuple…

On peut réellement créer un très beau jardin d’ornement en respectant tous les principes de permaculture tels qu’économie en eau, non travail du sol, absence totale de traitements chimiques, imitation des systèmes de la nature, etc. Il ne faut donc pas s’autocensurer ! Un jardin bio, un jardin “écolo” n’est pas forcément composé que de plantes grasses et de graminées. Même si je reconnais que dans le sud, certains jardins secs sont aussi tout à fait charmants… mais dans ma campagne, je rêvais davantage d’un jardin dans le style de celui de Monet, un jardin anglais, un jardin “de curé”, enfin, vous voyez un peu le truc. Luxuriant, sauvageon, généreux, rétro, un peu “foufou”. Et sobre aussi, et naturel. Et oui, c’est conciliable.

J’y vois un parallèle avec ce que je constate déjà en alimentation : Beaucoup de gens s’imaginent que pour manger sain, il faut absolument manger triste, et renoncer définitivement à la gourmandise. Comme si tout ce qui donnait du plaisir était forcément mauvais pour la santé ou faisait immanquablement grossir. Moi je suis là pour vous dire le contraire depuis des années : ne faites pas n’importe-quoi en alimentation certes, prenez les bonnes décisions, renoncez à la mal-bouffe et aux produits industriels, choisissez des aliments sains et surveillez vos portions mais à part ça, faites-vous plaisir en apprenant comment réaliser des petits plats qui mettent l’eau à la bouche, y compris des pizzas, y compris des plats de fête, y compris des gâteaux et desserts géniaux. Le tout étant de connaître quelques “trucs” pour tout bien concilier.

En jardinage c’est pareil : ne faisons pas n’importe-quoi, prenons les bonnes décisions en choisissant les bonnes plantes, économisons l’eau en paillant bien notre sol, etc. mais à part ça, faisons-nous plaisir en cultivant des plantes VRAIMENT très belles, dont nous avons VRAIMENT envie, y compris des rosiers si on aime ça, y compris choisis parmi les plus spectaculaires du moment qu’ils sont bien résistants (car tous ne se valent pas, et beaucoup n’ont pas survécu chez moi, j’avoue, comme tant d’autres plantes installées en grande pompe mais non adaptées, donc gardées en vie sous perfusion jusqu’à ce que je me dise “oh et puis zut”). Le tout étant de connaître quelques “trucs” pour tout bien concilier…

C’est un peu la “Saine gourmandise” appliqué au jardin… 😉

Bon, j’avais dit que je vous montrerai tout ça sans blabla… (Pardon).

Allez, on enfile nos bottes et on y va !

Textes et photos : ©Marie Chioca

Vergerette et campanule des murs pour donner une petite note bucolique à ce vieux banc de pierre (derrière la barrière, le domaine des toutous, qui nous lèchent les oreilles et nous mâchonnent les cheveux quand on s’assoit “poétiquement” sur ledit banc…).

 

J’aime les roses un peu « rétro », aux tons pastels et parfum capiteux… Mais ce qui me choque parfois un peu – et jusque dans les plus grandes roseraies -, ce sont les associations de couleur contre-nature : ainsi voit-on, par exemple, le rose dragée d’une grande douceur côtoyer l’orangé criard, ou le jaune canari faire affreusement jurer de grandes roses de velours grenat. Aussi me suis-je régalée à créer des massifs de roses (que j’appelle pompeusement mes « roseraies » ;)) aux camaïeux les plus harmonieux possibles : ces trois massifs ne se côtoyant pas, on les découvre au grès des flâneries dans le jardin sans que leurs tons ne jurent ou ne s’écrasent entre eux :

Mon premier massif, qui borde l’allée d’entrée, est entièrement construit dans des tons de « vrai rose », sans aucune pointe de rouge, de jaune ni d’orangé : Rose cerise, rose framboise, rose pétale, rose dragée… et même quelques déclinaisons de mauve ou de blanc s’harmonisent en douceur, le tout ponctué de fleurs ton sur ton (hibiscus, pivoines, géraniums vivaces…) parfois blanches, sans oublier les bleues (nepetas, lin et perovskias principalement).

L’un des rosiers de ce massif aurait dû être “Geoff Hamilton” mais il me semble que le rosiériste s’est trompé car une fois épanoui, il ressemble davantage à “James Galway”. Heureuse faute, puisque le voilà encore plus beau que prévu avec ses pétales si élégamment disposés ! A son pied, le géranium vivace “Brookside” hisse ses longues tiges aussi haut que possible histoire de faire admirer ses fleurettes au bleu intense.

Alors, “James Galway “ou “Geoff Hamilton”? On demande l’avis des connaisseurs 😉

“Young Lycidas”, rose sombre, et si beau.

“The Ancient Mariner” (David Austin, comme tous les rosiers précédents), aux énormes roses de forme parfaite.

“Chartreuse de Parme” (Delbard) : une jolie couleur, mais un feuillage hélas vite touché par les taches noires. Il a 14 ans, et c’est un des “pépés” de mon jardin 😉

Rosier “Souvenir de Louis Amade” (Delbard), l’un des quelques vétérans Delbard à avoir traversé les années sans prendre une ride. Ses roses, presque mauves, sont sublimes à l’ouverture puis la couleur passe un peu et devient grisonnant, c’est dommage. Mais en coupant les fleurs fanées de temps en temps il reste bien pimpant jusqu’à l’automne.

J’ai pu capturer les tous premiers rayons du soleil tombant sur mon massif d’entrée… Il faut s’imaginer cela à 7H30, à la fraîche, une tasse de café à la main, quand les oiseaux du jardin et de la forêt toute proche semblent se répondre en polyphonie… Sans compter le coq qui s’en donne lui aussi à coeur joie, mais sans toutefois pouvoir prétendre au même talent (bousilleur de concerto !).

 

Le deuxième massif de roses, situé à quelques encablures seulement du premier et tout proche de la maison (je l’aperçois même de la porte-fenêtre de mon salon) reste dans des tons de rose doux tout en oscillant doucement vers des teintes chair, pêche et abricot pastel. Parmi les vivaces qui soulignent ces jolies teintes on retrouve mes incontournables nepetas, mais aussi des campanules, de la menthe bergamote, diverses sauges aux teintes mauves, quelques pavots saumon, des sedums, des gauras blanches… En voici quelques aperçus :

“Fighting Téméraire” (Austin) aux larges roses un peu sauvageonnes.

Quelques campanules délicieusement champêtres (elles sont arrivées là toutes seules !)

“Sweet Juliet” (Austin)

“Boscobel” (Austin)

“Queen of Sweden” (Austin)

Mais aussi des pavots, des nepetas, des sauges (en arrière plant)…

 

Ma troisième et dernière roseraie, derrière la maison, est davantage une haie vive qu’un massif : comme deux bignones (une jaune et une couleur brique) y étaient déjà bien installées au milieu d’autres arbustes comme des hibiscus, des lilas, des seringats, des boules de neige, des chèvrefeuilles, etc.), je me suis fait plaisir en plantant des rosiers aux tons plus chauds, plus cuivrés, incluant aussi différents vrais jaunes et des roses approchant de très près l’orangé sans que jamais leur teinte ne soit trop vive à mon goût. C’est ma roseraie « agrumes ». Le pied des rosiers est habillé de nepetas (non, sans blague !), de géraniums vivaces et de millepertuis.

Au premier plan, “Graham Thomas” (Austin), suivi de “Yann Arthus Bertrand” (Meilland), deux valeurs sûres.

Autre vue, plus large, de cette haie. A droite, un mur de pierres, celui du garage, ou grimpe le rosier liane “Bobby james” (non photographié, ce sera pour une autre fois. )

Dans cette haie, on retrouve aussi par exemple “Orangerie” (Kordes)…

… dont les roses restent sublimes à tous les stades de leur épanouissement.

Mais encore “Jean Cocteau” (Meilland), qui hésitera toute la saison entre framboise et mandarine… et c’est bien ce qui fait tout son charme !

Ici, la rose “Marie Curie”, des nepetas et des aubriettes (en fin de floraison) pour ourler joliment le muret en contrebas de la haie…

Bouquet en progression… 😉 “Charlotte”, “Lady Emma Hamilton”, “Lady of Shalott”, “Orangerie”, “Graham Thomas”, “Golden Celebration”, “Fighting Téméraire”, “Liane Foly”, “Yann Arthus Bertrand”, “Crown Princess Margareta”, et “Marie Curie”. Ces tons de citron, de mandarine et d’orange sanguine…Pas de doute, ces roses ont toutes été cueillies dans ma haie “agrumes” !

C’est fait 😉 Il sera pour la chambre de ma Phiphi, aux mêmes camaïeux de corail et de jaune doux que ce bouquet.

Toujours ce bouquet, deux jours plus tard : en fanant légèrement les teintes se sont adoucies, je le trouve encore plus charmant ainsi !  A droite, toujours “Orangerie”, absolument sublime…

 

Comme j’aime bien les rosiers rouges mais qu’il me semblait qu’aucun de ces trois massifs ne pourraient en accueillir sans risque de faute de goût, j’en ai installé un qui me faisait rêver… au potager (“Eric Tabarly”, Meilland) ! Il n’était pas encore en fleurs lors du “reportage” alors ce sera pour une autre fois 😉

Divers rosiers grimpants aux teintes douces partent à l’assaut d’autres zones du jardin, se mêlant volontiers aux vignes et clématites.

Ici, le somptueux “Teasing Georgia” (the best of the best of the best meilleur plus beau génial top moumoute rosier of the world de l’univers). Il a 15 ans, pousse les pieds dans la caillasse…

Et ne cesse de nous éblouir, année après année.

Ses roses, d’un jaune doux tirant sur le crème en fin de floraison, sont même délicieusement parfumées.

Autre grimpant au charme extraordinaire, “A Stropshire Lad” (Austin), qui part à l’assaut de l’entrée de l’atelier et chatouille les oreilles de mon mari à chaque fois qu’il va chercher un outil. S’en sont suivies quelques séances de taille un peu vengeuses, mais rien à faire. A Stropshire Lad est têtu…

Têtu et MAGNIFIQUE…

Comme je vous le racontais dans le dernier article, un champ de boue jaunâtre décaissée à la pelleteuse s’étalait derrière la maison lorsque nous l’avons achetée il y a 15 ans. Nous y avons construit un mur en galets du pays pour terrasser un peu tout ça, et un petit oratoire. Exposé Nord-Ouest, c’est notre jardin d’été, si frais grâce à la brise qui descend de la forêt toute proche. Nous n’avons pas semé de gazon (trop fragile) mais attendu patiemment que repoussent des graminées sauvages lesquelles, une fois tondues, donnent une pelouse tout à fait acceptable, c’est à dire piétinable et rustique à souhait ! En été, ça devient un paillasson mais bah, un orage d’août et ça repart…

Des rosiers blancs pour Marie…

Dont “Crocus Rose”, (Austin) vraiment extraordinaire…

… et sachant même faner joliment, sans brunir, ce qui est rare chez les roses blanches.

… et “Neige d’été”, que je vous ai déjà présenté…

… dont les petits boutons légèrement rosés s’ouvrent en larges corolles d’un blanc très pur.

Juste derrière la clôture de ce jardin s’étend un champ non cultivé d’un hectare où les graminées se balancent au soleil. Et juste après commence la forêt de Chambaran, immense, sauvage, un brin mystérieuse, je l’aime tant… Plus encore que mon jardin ! C’est un tout autre terrain de jeu pour une assoiffée de nature telle que moi… 🙂

Maintenant, j’ai aussi pensé à tous ceux d’entre vous qui ne sont pas fans de jardin et que cet article pourrait un peu barber… Alors voici une recette pour vous réconforter un peu parce que les fleurs, et tout et tout, ça ne se mange pas, on est bien d’accord, et deux articles de jardin à la suite sur “Saines Gourmandises” c’est un peu abuser, OK 😉

(Psst : Ceux qui ont un jardin, et plein de jolies fleurs, ont aussi le droit d’y goûter)

 

Gâteau au fromage blanc, curd fraise-rhubarbe

La saveur toute douce de ce gâteau un peu humide forme une association parfaite avec la crème acidulée fraise/rhubarbe. Comme les jaunes d’œufs ont été utilisés pour le curd, on ne met que des blancs dans le gâteau, d’où sa teinte très claire et sa texture un peu étonnante, autant au moment de la préparation que de la dégustation. Ce gâteau au fromage blanc très simple peut aussi se savourer avec de la confiture ou de la compote maison.

Ingrédients pour 6 personnes

Préparation : 25 min

Cuisson : environ 10min à la casserole + 30min au four

Pour le curd :

  • 350g de rhubarbe
  • 350g de fraises
  • 150g de sirop d’agave
  • 3 sachets de sucre vanillé
  • 4 jaunes d’œuf
  • 20g de farine
  • 75 g de beurre

Pour le gâteau au fromage blanc :

  • Environs 250g de fromage blanc en faisselle
  • 4 blancs d’œuf
  • 200g de farine T110
  • ½ sachet de poudre à lever
  • 55g de beurre
  • 100g de sirop d’agave
  • 1 c. à soupe de jus de citron
  • Une pincée de sel.

Avant toute chose, renverser le fromage en faisselle dans une passoire fine et laisser égoutter au dessus d’un bol le temps d’avancer la recette.

Préchauffer le four à 180°C.

1/ Curd :

Eplucher la rhubarbe (uniquement si les tiges sont très grosses), puis l’émincer en tronçons de 5 cm. Equeuter les fraises et les mettre dans une casserole avec la rhubarbe, le sirop d’agave et le sucre vanillé. Laisser compoter à feu doux jusqu’à ce que les fruits soient bien tendres et que le jus ait bien réduit.

Mettre le beurre, la farine et les jaunes d’œuf dans un blender, rajouter la compotée brûlante et mixer soigneusement. Réserver.

2/ Gâteau au fromage blanc :

Mélanger la farine, le sel et la levure.

Fouetter les blancs en neige.

Faire fondre le beurre, puis le mélanger avec le fromage blanc, le sirop d’agave et le jus de citron. Verser cette préparation dans le bol des blancs en neige, ajouter la farine, puis mélanger le tout en soulevant le mélange dans un mouvement tournant à l’aide d’une spatule souple, juste ce qu’il faut pour obtenir une consistance assez homogène (ne pas insister).

Verser dans un cercle à pâtisserie d’environ 22cm de diamètre, égaliser et enfourner 25 min.

3/ Montage : A la sortie du four, laisser un peu refroidir le gâteau. Le retourner sur un plat (pour que la partie la plus plate et régulière se retrouve sur le dessus car le gâteau va se bosseler un peu en refroidissant). Le napper de curd fraise-rhubarbe et bien égaliser à la spatule.

Ce gâteau se savoure tiède ou froid, au choix.

⇒ Pour la déco…

J’ai enfourné des tronçons de rhubarbe légèrement badigeonnés de sirop d’agave en même temps que le gâteau pour les faire rôtir. Une fois refroidis, je les ai disposé en bandes sur les ¾ du gâteau (en recoupant les bords aux ciseaux) puis j’ai ajouté quelques fraises et fleurs de sureau.

Et aussi, sur Youtube… (même si le thème n’a rien à voir ;))

Poussée par mon fils Jean qui m’aide beaucoup dans ce projet, je vais tenter de tourner tous les 15 jours pour vous une petite vidéo de cuisine ou de permaculture parce que la vidéo est un vecteur très pédagogique, je pense, pour montrer ce qu’il est un peu compliqué d’expliquer avec des mots ou des photos. Gestes de pâtisserie, astuces de jardin, pain au levain, recettes… Vous pouvez vous abonner si vous souhaitez être sûr de ne rien rater.

image_pdfimage_print

141 grains de sel au sujet de « {Permaculture, chapitre 2 } »

  1. AvatarCassiope

    super cette vidéo Marie, il faut que je trouve cette marque, elle monte bien mieux que la mienne. Peut etre que la technique de commencer doucement puis d’accélérer y est pour qq chose aussi ! Je sens que la glace au chocolat ne va pas tarder, j’adore ta recette !
    Puis-je te suggérer une idée d’article (photos) ou une vidéo : je voudrais voir à quoi ressemblent tes poeles ! Surtout les “noires” ! J’ai des soucis avec des poelles qui collent donc ben j’utilise des Te…l, pas bien mais sinon faut une louche d’huile ! Ce serait super de voir les tiennes !
    Ah oui, mille merci pour les photos du jardin il est magnifique ! Un peu fou, tout ce que j’aime. Très beaux rosiers aussi. Malheureusement chez moi ils ne se plaisent pas, trop abrité du vent donc trop de pucerons….Je partage ton entousiasme pour les géraniums : jamais malades, gracieux, des fleurs pendant des mois, n’envahissent pas leurs voisines….

    Répondre
    1. Marie ChiocaMarie Chioca Auteur de l’article

      J’ai aussi des pucerons tu sais ! Mon “truc” c’est de ne pas traiter, et d’attendre qu’arrivent les insectes boulotteurs de pucerons (lesquels seront forcément attirés par ce “Flunch à volonté” ;))
      Et quand ça devient vraiment galère, un coup de jet et/ou une petite pulvérisation de savoir noir…
      Bon week-end à toi Cassiope, et merci pour ton si gentil message !
      Marie

      Répondre
  2. AvatarAude

    Qu’il est beau ton jardin Marie!… Quelle merveille!!
    Quel plaisir se doit être d’y déambuler au matin! Ou n’importe quand d’ailleurs 🙂
    Peu de fleurs sur mon balcon, mais des aromatiques et des pois gourmands pour joindre l’utile à l’agréable!
    En revanche, mon appartement embaume la fleur de sureau que mes enfants rapportent du beau parc près de chez nous.
    J’ai testé différentes recettes pour les accommoder, mais ton “Gâteau “pot de compote”” du livre “Mes bons goûters du quotidien” est définitivement LA recette qui en sublime le parfum délicat.
    Merci pour ces belles photos et ces belles histoires!

    Répondre
    1. Marie ChiocaMarie Chioca Auteur de l’article

      Je n’ai pas trop de chance avec les sureaux car ceux qui poussent autour de chez moi (il en existe plein de variétés différentes) puent carrément… le rat crevé^^
      Du coup, il me faut en chercher beaucoup plus loin dans la forêt.
      Merci en tout cas pour ton gentil message Aude, et bon week-end à toi !
      Marie

      Répondre
  3. Avatarcendrillon

    coucou Marie,

    ton jardin est un vrai tableau de Monet avec ces douces couleurs, sa légèreté. Une vraie beauté pour les yeux et le coeur aussi. et je suppose qu’il y a l’odeur qui va avec parfois. Car certains rosiers savent embaumés tout le jardin et parfois mm jusque dans ta maison. 🙂 J’en connais qqch avec un des miens.
    Je me suis régalée à admirer toutes tes belles photos accompagnées de tous tes commentaires. Certaines fleurs que je ne connaissais pas et qui m’ont l’air intéressante. Les gauras, sauges sont magnifiques, j’en ai dans mon jardin et un vrai régal à admirer et aussi à photographier les butineurs qui se régalent.
    et comme toi, je pense que la permaculture ne doit pas se pratiquer qu’au potager, mais aussi au jardin d’ornement. car un jardin qu’avec un potager et sans ornement, pour moi il manque un petit qqch.
    merci pour ce joli tour de jardin
    bonne journée et bon week-end
    bises

    ps: pourrais tu me dire où tu te procures tous tes rosiers? merci

    Répondre
    1. Marie ChiocaMarie Chioca Auteur de l’article

      J’ai bien pensé à toi Cendrillon, je savais que ça te plairait 🙂
      Pour répondre à ta question, j’achète généralement mes rosiers :
      Soit chez David Austin (ils livrent la France) : les rosiers y sont superbes mais un peu onéreux
      Soit chez “Pétales de Roses (rosiers très robustes, vraiment une belle qualité)
      Soit chez “Promesses de fleurs” (rosiers un peu moins développés, mais qui reprennent bien quand même, et prix raisonnable).
      Plein de bisous ma Cendrillon !
      Marie

      Répondre
      1. Avatarcendrillon

        merci beaucoup pour tous ces sites et surtout pour tes roses et ton jardin comme j’aime. Du coup, tu m’as donné envie d’en remettre d’autres à d’autres endroits de mon jardin 🙂 mais je n’ai pas trop l’impression que c’est le bon moment pour en planter :/ merci encore et bon week-end. bisous.

        Répondre
        1. Marie ChiocaMarie Chioca Auteur de l’article

          Le mieux, ce sera cet automne Cendrillon, en octobre et novembre. Un tout petit peu de patience 😉
          Des bises !
          Marie

          Répondre
  4. AvatarFlorence

    Magnifique ♥️♥️. C’est juste qu’il n’y a pas de mots pour dire que ce jardin me plait beaucoup. Je comprends bien qu’il est un excellent moyen de te ressourcer. C’est génial. Merci pour les conseils associés et la recette que je vais m’empresser d’essayer car j’ai ma rhubarbe en pleine croissance. Bisous et à bientôt en vidéo 😉. Je me suis abonnée à ta chaîne YouTube c’est super 👍.

    Répondre
  5. AvatarMa

    Ton jardin est un vrai régal pour les yeux (tu vois, je suis d’accord qu’il s’agit d’une forme de gourmandise !)
    J’aime beaucoup les rosiers et je crois que je vais tenter d’en adopter un dans ma cour… ce sera mon expérimentation en vue du prochain printemps (cette année, c’était des iris)

    Répondre
    1. AvatarGaelle

      Bonjour Marie; votre jardin invite à la détente ….il est superbe comme cela doit être agréable d y flâner avec un bon café quand le jours se leve…..je suis comme vous je n aime pas le mélange des couleurs mais quand on mélange les fleurs qui sont sans les mêmes tons c est juste magnifique….
      Votre gâteau aussi est magnifique par contre je ne connais pas le fromage blanc à égoutter pourriez vous me donner la marque du votre ou est ce que je peut le remplacer par un autre chose….
      Merci.

      Répondre
      1. Marie ChiocaMarie Chioca Auteur de l’article

        J’ai utilisé du fromage blanc en faisselle que vous ne trouverez pas chez vous (car issu d’une fromagerie locale). Mais le fromage blanc en faisselle, c’est assez courant : contrairement au fromage blanc battu, il est présenté dans un petit panier de plastique (la “faisselle”), est beaucoup moins mou, et baigne dans du petit lait.
        Bon week-end chère Gaelle !
        Marie

        Répondre
    2. Marie ChiocaMarie Chioca Auteur de l’article

      Les Austin se plaisent souvent bien à mi-ombre… tu me diras pour lequel tu auras craqué au final? 😉
      Des bises Ma, et bon week-end à toi !
      Marie

      Répondre
  6. AvatarMarion

    C’est si beau chez vous, qu’on dégusterait bien une part de gâteau sur la table là-bas, près du rosier, vous voyez ?
    Merci pour ces partages !

    Répondre
  7. AvatarBree Labrèche

    Je suis très gourmande mais alors que les parcs parisiens n’ont pas encore rouvert, je crois que je suis encore plus alléchée par ce jardin magnifique que par le beau gâteau !
    Je me questionne sur les tailles de rosier : j’ai appris (à la dure, ou plutôt à la piquante) que les tiges pleines d’épines mettaient trèèèès longtemps à composter, et un ami pourvu d’un broyeur à végétaux m’a appris que celui-ci n’anéantissait pas toutes les épines, et que du coup le broyat obtenu était un peu dangereux à manipuler… Que deviennent donc les tailles de rosier chez vous ? Un compost à part ? Un broyat répandu sur des zones dans lesquelles on ne va pas trop trifouiller ?

    Répondre
    1. Marie ChiocaMarie Chioca Auteur de l’article

      Excellente question !
      Maintenant qu’on ne peut plus rien brûler dans les jardins je les jette dans un talus, car effectivement, ça met un temps fou à se décomposer, et au broyeur, les épines ne sont pas toutes détruites.
      Mais bon, faut un talus à proximité 😉
      Bon week-end à vous, et merci pour ce gentil commentaire !
      Marie

      Répondre
      1. AvatarMagali Defoug

        Merci Marie pour cette superbe visite,des couleurs des volumes sans doutes des merveilleuses odeurs on s y croirait! Bravo pour le joli sanctuaire,quelle nature luxuriante, de bien jolies photos aussi,ça fait rêver !
        Ici on débute dans notre jardin ,je reconnais que c est surtout monsieur qui jardine moi je ne jardine pas beaucoup !
        Magali

        Répondre
        1. Marie ChiocaMarie Chioca Auteur de l’article

          J’aimerais beaucoup que chez moi, monsieur jardine aussi, mais ce n’est pas son truc… Veinarde va 🙂
          Bonne journée à toi Magali !
          Marie

          Répondre
  8. AvatarMaryline M.

    Qu’il est beau ton jardin Marie ! Je me permets de te tutoyer, je crois que c’est la première fois que je poste un commentaire, mais je suis une lectrice assidue de ton blog et de tes livres depuis plusieurs années déjà, et avec le temps j’ai presque l’impression de te connaitre pour de vrai… je suis à chaque fois bluffée par la qualité de tes articles, toujours ultra-pédagogiques, et avec cette pointe d’humour qui te caractérise et qui fait du bien !
    Comme toi, je suis une amoureuse du jardin “libre” et sans contraintes. J’adore marier les plantes, créer des associations de forme et de couleur, et laisser ensuite le massif évoluer à sa guise, Dame Nature fait si bien les choses…
    Merci tout particulièrement pour ton dernier article sur la permaculture. Ca faisait longtemps que j’avais envie de sauter le pas, je m’étais documentée sur Internet, mais tout me paraissait tellement compliqué… Grâce à ta vidéo, j’ai constitué en un rien de temps ma première lasagne au potager cette année, et j’en suis ravie !
    Une petite suggestion pour un futur article : nous envisageons de prendre quelques poules, et j’aurais bien besoin de tes conseils avisés concernant l’installation du poulailler, son entretien, ainsi que les possibles utilisations au jardin du fumier de volailles.
    Bravo pour ton projet de chaîne You Tube, je cours m’abonner de ce pas !
    Merci encore pour tout et bonne continuation,
    Maryline

    Répondre
    1. Marie ChiocaMarie Chioca Auteur de l’article

      Un grand merci Maryline pour ce si gentil message qui me touche beaucoup !
      Pourquoi pas un article sur les cocottes un jour, oui, ça me plairait bien… ça fait 20 ans que je “pratique”, car même dans le sud, quand on habitait une maison de village avec une cours, j’avais déjà quelques poulettes et de bons oeufs chaque matin !
      Bon week-end à toi Maryline 🙂
      Marie

      Répondre
  9. AvatarPandore

    Je suis éblouie par ton jardin Marie! Comme par tes photos d’habitude. C’est vraiment chouette de te voir et d’entendre ta voix! J’espère que tu feras plein d’autres vidéos de permaculture pour consoler les parisiennes comme moi : je n’ai un jardin qu’au bord de la mer, ce qui est déjà bien mais pas très suivi, et où règnent les escargots qui ne me laissent rien si je ne monte pas la garde la nuit. Je mange donc des orties, du fenouil sauvage, de la bette maritime et des fraises des bois. (3 en deux mois)…
    Je vais essayer ce gâteau magnifique. Plein de bises

    Répondre
    1. Marie ChiocaMarie Chioca Auteur de l’article

      Je ne savais pas que tu avais un jardin au bord de mer Pandore, ce doit être merveilleux pour toi, j’espère que tu peux en profiter souvent !
      Merci en tout cas pour ton si gentil message, et plein de bises aussi 🙂
      Marie

      Répondre
  10. AvatarNatacha

    Comment pourrait on avoir marre d’une telle beauté, c’est tellement beau que j’en perds mes mots, quel cadre de vie extraordinaire ❤️

    Répondre
  11. AvatarNathalie de La Ferriere

    Bonjour Marie
    Quel merveille ce jardin ! J’envoie le lien à ma maman (qui te connait déjà depuis le temps qu’on lui parle de toi dans notre cuisine quotidienne) qui sera émerveillée. Chance de pouvoir ramasser les fruits et légumes de son potager.
    Quant à la crème, je n’utilise que celle-ci depuis quelques années maintenant. La mousse au chocolat et surtout ma mousse au citron/coco est juste une tuerie… Les personnes qui y goûtent sont très surpris par l’addition des deux saveurs qui se marient très bien. Et lorsqu’elle remplace la chantilly sur une meringue pour une pavolva….
    Cette semaine, j’ai fait un tri dans mes livres de cuisine et n’ai gardé que les tiens.

    Répondre
    1. Marie ChiocaMarie Chioca Auteur de l’article

      C’est si gentil, merci 🙂
      Je dois aussi faire très bientôt un tri dans mes livres parce que là, ça devient critique 😉
      Bonne journée à toi !
      Marie

      Répondre
  12. AvatarNinidio

    Quel beau jardin avec toutes ces roses mais il est grand non ? Elles sont remontantes ? Tout ce qu’il faut pour être heureux . Tes photos sont magnifiques comme d’habitude. Merci pour ce beau gâteau que je vais tester prochainement. Grosses bises Marie. Nicole

    Répondre
    1. Marie ChiocaMarie Chioca Auteur de l’article

      Mon jardin est assez grand, mais pas immense non plus (1600m2). Je rêverais d’acheter le champ d’à côté pour y planter un verger et y mettre ma brebis mais le voisin n’est pas vendeur hélas, snif…
      Grosses bises aussi Nicole 🙂
      Marie

      Répondre
  13. AvatarJACQUELINE

    Bonjour Marie
    J’espère que tu vas bien ainsi que ton mari et tes enfants. Quel beau jardin fleuri j’adore les roses aussi, les roses anciennes, anglaises leur forme leur senteur sont une merveille.
    Ton jardin est sublime j’adore. J’ai quelques rosiers (beaucoup moins que toi) et j’aime les regarder, enlever les fleurs fanées c’est un régal pour notre moral ça fait du bien.
    Tu dois être bien occupée avec tout ça.
    Nous avons la bise depuis deux semaines et elle sèche le jardin les légumes souffrent mais bon il faut faire avec, mais du coup ils poussent moins.
    Je te fais de grosses bises
    Jacqueline

    Répondre
    1. Marie ChiocaMarie Chioca Auteur de l’article

      Merci Jacqueline pour ton si gentil message 🙂
      Grosses bises à toi aussi, et profite bien de tes jolis rosiers (les miens ont défleuri, ça y est, la première vague est terminée…).
      Marie

      Répondre
  14. AvatarLine

    Je cois que nous avons des goûts très proches! Je suis fan des roses avec le coeur plein de pétales (un peu coeur de pivoine). Cet après-midi encore, je n’ai pas pu résister d’aller traîner au milieu des roses à la jardinerie… de préférence les grimpantes! Continue à nous faire rêver avec tes recettes concrètes et ton jardin si féérique!

    Répondre
    1. Marie ChiocaMarie Chioca Auteur de l’article

      Et alors, tu as ramené une “bêtise” de la jardinerie? 😉 Ou bien peut-être as-tu été très sage…
      Bonne journée 🙂
      Marie

      Répondre
  15. Avatarpatdub

    Bon , j’ai découvert ton article hier soir, mais j’ai attendu ce matin pour pouvoir le lire au calme devant mon café et me délecter des photos (dignes de figurer dans un magazine de déco !) des explications, des noms des différentes plantes, de l’ambiance etc…
    Comme toujours, c’est magnifique , magique, et je sais que ma journée va en être égayée…
    Je crois que je vais tenter les népétas, ainsi que les pérovskias (que l’on voit souvent dans les rond-points, et que je trouvais un peu trop envahissants). J’ai hâte de voir ce que ça donne dans ton jardin.
    Dans le mien, j’ai pas mal de rosiers, dont certaines associations constituent des “fautes de goût” parce que plantés un peu au hasard à une époque où on n’y connaissait rien… Mais rien n’est définitif, et je pense que je peux rectifier en associant d’autres plantes , ou des objets, et en me promenant dans le jardin de Marie Chioca pour trouver l’inspiration (hi hi)
    En tout cas, encore un moment délicieux passé en ta compagnie, et je dis oui aux vidéos, oui aux articles sur la permaculture, sur la déco , sur les poules , oui oui oui!
    Gros bisous.

    Répondre
  16. Avatarmapaje

    Réussir dans la cuisine….dans le jardinage….dans la famille ….dans l’écriture Chère Marie BRAVO. Votre Jardin est merveilleux .

    Que la Vie continue ainsi et soit belle pour vous

    Répondre
    1. Marie ChiocaMarie Chioca Auteur de l’article

      Ah, la vie n’est pas toujours belle, hélas. Mais disons qu’elle comprend beaucoup de consolations quand on les cherche un peu…
      Bonne journée à vous Mapaje !
      Marie

      Répondre
  17. AvatarAnne

    Magnifiques photos. Ton idée de jardin ressemble à la mienne:Monet, fouillis, romantique et respectueux de la nature…bravo.!. Je confirme pour le James galway, dont j’ai un exemplaire qui me ravit tous les ans

    Répondre
    1. Marie ChiocaMarie Chioca Auteur de l’article

      Merci pour la confirmation Anne ! Je me doutais bien que c’était lui 😉
      Quel beau rosier, et très vigoureux de surcroît !
      Bonne journée à vous,
      Marie

      Répondre
  18. AvatarFlo

    Bravo pour ce beau jardin ! Et la recette qui donne super envie !
    Petite question qui n’a rien à voir 😉 : je me pose la question d’acheter un faitout ecovitam. Celui que tu utilises est il assez grand pour toute ta famille ? (On est 7 à la maison) Peut on faire cuire un poulet entier ? Une cuisse de dinde ?
    Merci pour tes éclairages. Je te souhaite une belle journée.

    Répondre
    1. Marie ChiocaMarie Chioca Auteur de l’article

      Oui, celui que j’utilise est assez grand, on l’utilise tous les jours. Et oui, pour le poulet entier, ça le fait 😉
      (Désolée pour mon temps de réponse Flo).
      Belle journée à toi,
      Marie

      Répondre
      1. AvatarFlo

        Merci Marie de ta réponse c’est super gentil de répondre alors que ton temps est précieux. Je vais l’acheter alors !
        J’ai oublié de te demander quelle capacité tu utilises ?
        Bonne journée. 😊

        Répondre
  19. AvatarStéphanie

    Quel jardin magnifique vous avez les Chioca! C’est beau!
    Moi qui suis retournée à la ville après une année à la campagne, le jardin me manque un peu quand même. Mais j’ai la chance de vitre dans une ville très verte, et d’avoir 2 balcons que je fleuris à foison.

    Je vais trouver cette fameuse crème Kara aujourd’hui et enfin tester cette chantilly coco?. Je n’ai rien trouvé qui prenne bien dans les rayons bio. Mais enfin, les noix de coco ça doit pas être bourré de pesticides non plus je pense.

    Bon weekend

    Répondre
    1. Marie ChiocaMarie Chioca Auteur de l’article

      Il est vrai qu’un balcon peut aussi être cultivé en permaculture avec beaucoup de vie et de biodiversité, j’ai découvert cela dernièrement à travers un livre. C’est chouette pour les citadins 🙂
      Des bises Stéphanie, et merci pour ton gentil message.
      Marie

      Répondre
      1. AvatarStéphanie

        Je t’en prie.
        J’ai mes aromatiques en pot : romarin, thym, sarriette, origan, verveine, persil, menthes, ciboulette. La coriandre je la laisse fleurir, le feuillage est aérien et les volants adorent.
        Quelques basilics. Cette année deux beaux plants de tomates Black Cherry, qui poussent à une vitesse folle. Ca se mélange à une passiflore qui a décidé de tout envahir, un jasmin qui se cache derrière les tomates, c’est tant mieux ainsi il ne brûle pas.
        Mon calamondin fleurit, j’ai aussi quelques pétunias noirs , avec quelques feuillages vert pomme.
        On a beaucoup de syrphes, des guêpes, des abeilles.
        A l’automne je planterais encore quelques méllifères.
        J’aime bien cette atmosphère sauvage sur mon balcon.

        Bonne semaine Marie!

        Répondre
  20. AvatarDroopy

    pardon d’être un brin pragmatique, en réponse à une question ci-dessus: les tailles de rosiers je les débite dans une caisse ou dans un sac en plastique vide d’un amendement quelconque, et de temps en temps je les porte à la déchetterie. Peu poétique, mais efficace.

    Répondre
  21. AvatarClaire

    Bonjour Marie,

    Merci pour ces 2 articles qui nous font découvrir une petite part de votre univers.
    Je pense même faire lire celui sur la permaculture à ma maman qui possède un potager.
    Et tous ces rosiers, c’est magnifique ! J’adore ces arbustes ! J’ai toujours adoré me promener dans les roseraies des jardins publics. 🥀
    J’ai récupéré un vieux rosier lorsque nous avons quitté notre appartement pour le planter dans le jardin de notre maison. Je le bichonne et chaque printemps, je suis fière et heureuse de l’avoir sauvé ! Et il me le rend bien !
    Merci pour la recette, ce gâteau fait délicieusement envie !

    Répondre
    1. Marie ChiocaMarie Chioca Auteur de l’article

      Merci Claire pour ton si gentil message, je suis très touchée…
      De quelle couleur est ton vieux rosier? 🙂
      Belle journée à toi,
      Marie

      Répondre
  22. Avatarcecile

    Merci pour cette jolie visite, c’est magnifique, toutes ces fleurs! Tes roses me font rêver. Chez moi le climat est un peu trop violent, trop froid, trop d’insectes voraces l’été, j’essaie mais elles ne durent pas bien longtemps. Mais les hortensias m’aident à les remplacer, eux par contre adorent! Et les ecchinacées, les sauges russes et les nepetas aussi, les bergamotes… tout ça n’est pas encore en fleur mais ça va venir. Merci pour la recette aussi, mes rhubarbes sont en pleine forme et j’ai acheté des fraises, ici elles sont encore en fleurs seulement!

    Répondre
    1. Marie ChiocaMarie Chioca Auteur de l’article

      Oui, je crois me souvenir que certaines hivers tu as quasiment du blizzard? Mais je suis heureuse que tu aies un beau jardin malgré tout !
      Plein de bises Cécile 🙂
      Marie

      Répondre
      1. Avatarcecile

        Merci Marie! Tous les hivers, en fait. On est en zone 4, avec des températures minimales autour de -40 et en général de la neige de novembre (octobre les bonnes années 😉 ) à avril, voire mai. J’ai racheté un rosier et une pivoine après avoir vu tes photos, ça m’a fait plaisir! Et comme je n’ai pas de vache, les fleurs ne risquent rien 😀

        Répondre
          1. Avatarcecile

            Il s’appelle “music box”, ou Rosa BAlbox”. Il supporte jusqu’à -35, donc je vais bien l’emmitoufler pour l’hiver. On n’a pas beaucoup de choix pour ma zone, alors j’adore admirer les tiens!

  23. AvatarCamille-Hélène

    Puis-je t’embaucher pour venir sublimer mon jardin ? Tu m’as fait absolument rêver avec tes photos. Ton jardin est simplement magnifique et me fait autant rêver que les tableaux de Monet. Toutes tes fleurs, depuis les roses aux petites campanules, semblent en parfaite harmonie et rayonnent de bonheur, belles délicates, charmantes. Je crois que je pourrais rester des heures en méditation devant tes fleurs. Et comme nos sols sont très semblables, j’ai soigneusement noté les noms et vais essayer d’en mettre partout. Certes, je n’ai pas tes dons “décoratifs” pour les assembler mais déjà, rien qu’avoir plein de fleurs serait déjà magnifiques. J’en ai semé quelque unes cette année (centaurées, soucis, camomille matricaire, bourrache, pois de senteur, cosmos, ipomées), j’attends maintenant impatiemment qu’elles poussent.

    Répondre
    1. Marie ChiocaMarie Chioca Auteur de l’article

      Si tout cela pousse bien, ce sera splendide car toutes les fleurs que tu as cité ont un charme fou 🙂
      Et cela se ressèmera tout seul pour l’année prochaine, tu verras…
      Plein de bises ma chère Camille-Hélène !
      Marie

      Répondre
  24. AvatarJackie

    Merci chère Marie d’avoir ouvert les porte de ton jardin. Il est magnifique. Le style de jardin que j’affectionne. Et toutes ces roses . En juin dernier je suis allée visitée la Roseraie de Ste-Croix à Bourg Argental une merveille. Des roses sublimes. J’ai une préférence pour le rosier Pierre de Ronsard. Un bel endroit que tu as su faire vivre et transformé au cours de ces années. J’ai noté la crème de coco Kara, j’en achète et j’en trouve aux Comptoirs de la Bio à Moirans.. J’essaierai donc la chantilly. Un grand merci. Je t’embrasse et belle fin de semaine

    Répondre
    1. Marie ChiocaMarie Chioca Auteur de l’article

      Oui, le Pierre de Ronsard est très très beau, il a longtemps été mon préféré (il était déjà dans le jardin de mes parents) jusqu’à ce que je découvre des grimpants Austin qui ont tout autant de charme… le parfum en plus !
      Je t’embrasse aussi Jackie, belle journée à toi,
      Marie

      Répondre
  25. AvatarValou B

    Merci Marie pour ces images poétiques et ces quelques infos jardinage.

    Quant-à ce gâteau fraise rhubarbe, il fait bien envie. Les recettes à la rhubarbe sont rares.

    Je me suis également abonnée à ta chaîne car je trouve que ça fera un très bon complément à ton blog.

    Belle journée,

    Répondre
    1. Marie ChiocaMarie Chioca Auteur de l’article

      Hélas, ces derniers temps je n’ai plus eu le temps de tourner de vidéo… J’espère pouvoir reprendre le rythme !
      Merci en tout cas Valou 🙂
      Marie

      Répondre
  26. AvatarFrédérique

    Quelle magnifique balade.
    Le jardin comme je l’aime : naturel, harmonieux, sensible, lumineux.
    Merci beaucoup Marie pour ce partage 😊
    Les nepetas (que je ne connaissais pas) vont vite trouver une place dans mon jardin 😉

    Répondre
    1. Marie ChiocaMarie Chioca Auteur de l’article

      Ce sont mes vivaces préférées : hyper mélifères, increvables, couvre-sol… Sans les népétas, mon jardin serait beaucoup moins facile à vivre !
      Bonne journée Frédérique 🙂
      Marie

      Répondre
  27. AvatarFrançoise

    C’est formidable les vidéos en plus du blog ! Un plaisir de vous voir nous expliquer les recettes. Et les articles “jardin” sont superbes, quel jardin merveilleux ! Merci pour tout Marie. Chacun de vos nouveaux post est un petit bonheur.
    A bientôt .
    Françoise D.

    Répondre
  28. AvatarGhislaine

    Bonjour Marie, tes fleurs sont vraiment magnifiques, ton jardin est un vrai tableau. On sent qu’il est entrenu avec passion et beaucoup d’amour.
    Bon week-end. Bises.

    Répondre
  29. AvatarAC

    Ces deux billets sur ton univers végétal potager et floral, ont été un bonheur à lire et à regarder…mention particulière pour ce billet-ci, d’une douceur, et d’une beauté…
    Merci Marie d’avoir partagé tout ceci avec nous, j’y ai trouvé de l’apaisement à parcourir toutes ces fleurs plus belles les unes que les autres.
    Niveau fleurs, tu as dépassé le niveau du commun des mortels, qui, lui, essaye de faire pousser quelque chose…toi tu en es au niveau supérieur, ou, en plus, tu fais attention au faux-pas chromatique…Admiration totale.

    Répondre
    1. Marie ChiocaMarie Chioca Auteur de l’article

      Je suis vraiment touchée AC, mais tu me fais un peu rougir… Tu sais, ce jardin ne s’est pas fait en un claquement de doigt, j’ai aussi fait beaucoup d’âneries avant qu’il ressemble à quelque chose 😉
      Mais là il me plaît bien, je mentirai en disant le contraire. Je voudrais juste y planter plus de fruitiers, mais je n’ai guère de place…
      Des bises bien amicales 🙂
      Marie

      Répondre
  30. AvatarNine

    Superbe jardin qui donne autant envie que les recettes :-), c’est dire …
    Je voulais vous faire partager une « astuce » pour les rosiers : planter une peau de banane au pied du rosier pour lui apporter tout le potassium dont il a besoin. Et ça marche !
    Belle journée

    Répondre
    1. Marie ChiocaMarie Chioca Auteur de l’article

      Et oui, je sais bien… mais étant très allergique à la banane, je n’en achète jamais ! Dommage 😉
      Bonne journée Nine 🙂
      Marie

      Répondre
  31. AvatarNinidio

    Comme je le dis plus haut, j’ai fait ce dessert hier. Tres tres bon mais je pense que mon gâteau n’était pas assez aéré. J’ai eu du mal à monter mes blancs en neige c’est peut etre la raison. Merci encore Nicole

    Répondre
    1. Marie ChiocaMarie Chioca Auteur de l’article

      Oui, si tu as eu du mal à monter les blancs en neige cela vient probablement de là. Est-ce que tu n’avais pas mis de trace de jaune dans ton blanc d’oeuf?
      Des bises Ninidio !
      Marie

      Répondre
  32. AvatarChristiane Méhu

    Super beau jardin, votre style est le mien. Je n’aime pas trop les jardins tirés au cordeau, un “léger” foulli organisé me va bien. Votre jardin doit être très grand ! Votre petit oratoire est une idée merveilleuse pour des petits temps méditatifs qui nourrissent l’âme. Un autre type d’alimentation ! L”homme n’est pas qu’un corps, n’est ce pas ?
    Je suis par ailleurs, toujours aussi admirative par vos décors de gâteaux. Ils ont un chic, il sont beaux et pourraient être mis dans une devanture de pâtissier tellement ils présentent bien. Pourtant, ils n’ont pas le style des gâteaux de pâtissiers, ils sont beaucoup plus originaux. Je les adore…. des yeux seulement…. car je n’en mange pas, le sucre m’étant formellement interdit. Bravo à vous ! Au fait, toutes les fleurs utilisées pour le décor, se mangent-elles ? Sont-elles bonnes au goût même si elles sont certainement toutes comestibles ?
    Cricri 49

    Répondre
    1. Marie ChiocaMarie Chioca Auteur de l’article

      Quel gentil message Cricri, merci du fond du coeur (et désolée d’avoir mis autant de temps à y répondre).
      Sur le gâteau, ce sont des fleurs de sureau : elles sentent très bon, sont “comestibles”, mais pas délicieuses, à moins de les transformer préalablement en sirop par exemple.
      Très belle journée à vous, et encore merci !
      Marie

      Répondre
  33. AvatarGeneviève

    Ton jardin est une merveille absolue !
    et oui, on peut imaginer avoir des roses ET des artichauts, des vergerettes ET des poireaux, de la poirée ET des capucines …
    J’aime les vergerettes qui poussent partout dans les vieux murs comme au bord des trottoirs en ville; j’appelle ça “Erigérons” (c’est un autre nom) et, pour m’en souvenir, je pense toujours “Eri-gérons petit pa-tapon” comme dans la comptine… Rien que cela me réjouit le coeur …

    Répondre
    1. Marie ChiocaMarie Chioca Auteur de l’article

      Moi aussi !!! “Erigéron, petit patatapon”, ça ne loupe jamais, dès que j’entends ce nom la comptine ne me quitte plus 😉
      Voilà pourquoi je dis Vergerette 😉
      Bonne journée à toi Geneviève, et un grand merci pour ce si gentil message,
      Marie

      Répondre
  34. AvatarChristiane

    Magnifique roses, tout à fait à mon goût 😉
    Nous avons laissé notre maison “campagnarde ” et ses rosiers pour nous rapprocher de la ville pour faciliter les études des enfants (j’en ai 6, comme toi) et j’ai abandonné mes rosiers anglais (Heritage, the Pilgrim,…) mon Fantin-Latour et mon Comtesse de Ségur aux nouveaux propriétaires qui se sont empressés de les arracher (les arbres fruitiers aussi, mais ça, c’est une autre histoire!) après les avoir beaucoup admirés lors des visites (hypocrites !)
    Heureusement, j’ai emporté un rejet d’un rosier liane magnifique Félicité et Perpétue (deux saintes très chères à mon coeur) et il illumine tous les printemps notre minuscule jardin. Il est “increvable”, jamais malade, et la floraison est une splendeur, une explosion de petits bouquets blancs qui sentent…divinement bon. Il n’est pas remontant, ce qui rend chaque année sa floraison si précieuse…
    J’ai aussi deux beaux rosiers anciens d’un rosiériste qui travaille uniquement avec des boutures, ses rosiers ne sont pas greffés, pas forcés, sans engrais ni traitement et …Bio :”Le jardin de Talos”. Il mérite la visite !

    Répondre
    1. Marie ChiocaMarie Chioca Auteur de l’article

      J’ai aussi Félicité et Perpétue dans une haie, c’est une merveille, avec ses petits boutons roses foncé s’épanouissant en pompons d’un blanc immaculé ! Mais qu’est-ce qu’il pique, ce coquin de rosier 😉
      Un grand merci en tout cas pour ce gentil message Christiane, et belle journée à toi,
      Marie

      Répondre
  35. AvatarMagalie

    Merci pour les roses …et merci pour la recette, Marie, c’est ce gâteau-là ( parmi tous tes gâteaux! ) que ma fille aînée a choisi que je lui prépare pour ses 18 ans aujourd’hui…et vu que je suis en train de le préparer à l’instant même…merci pour la bonne odeur dans ma cuisine!
    Pleins de bises,
    Magalie

    Répondre
    1. Marie ChiocaMarie Chioca Auteur de l’article

      Ma chère Magalie,
      Plein de bises à ta fille pour son anniversaire (18 ans, elle est si grande ! je croyais tes enfants plus petits)… et à toi aussi 🙂
      Merci aussi pour ta gentillesse, toujours 🙂
      Marie

      Répondre
    2. AvatarMagalie

      Oui Marie! Chloé a 18 ans et Léna 10 ans! …et moi 48! Ça pique un peu mais j’assume et j’assure! 😉
      En plus de ton bon gâteau ( oui!oui! Plébiscité celui là aussi!!!) Chloé a eu comme cadeau ton livre : «  Pressé, fauché, mal équipé…mais gourmand! » et je l’ai aussi offert à son amie jumelle de jour de naissance pour ses 20 ans et elles sont toutes les deux ravies! Chloé va quitter le nid (snif!!!) en septembre pour ses études sup avec ton livre dans sa valise et de bonnes habitudes alimentaires en tête!
      Pleins de bises,
      Et merci de prendre le temps de répondre à tous nos messages, échanger avec toi est un de mes petits plaisirs!
      Bonne soirée,
      Magalie

      Répondre
  36. AvatarVéronique Bonhomme

    Ah la la, qu’est-ce qu’elles sont belles tes photos. Un vrai régal! Et tu sais Marie, mettre les mains dans la terre ou dans la farine présente aussi
    une certaine proximité. Un vrai plaisir sensuel, non?

    Répondre
  37. AvatarMarylène MASSIN

    Elles sont juste sublimes ces roses, c’est un bonheur visuel (et olfactif aussi mais pas pour nous malheureusement).
    J’adore ces jardins un peu fou-fous et surtout les roses anciennes ou anglaises.
    Ton gâteau à la rhubarbe, c’est un peu ma madeleine de Proust, je me souviens quand j’allais couper une tige au jardin
    et que je la croquais, presque comme un bonbon. Je frissonnais à cause de l’acidité mais y revenais.
    Merci pour les roses… et pour le gâteau.

    Répondre
    1. Marie ChiocaMarie Chioca Auteur de l’article

      Mais de rien Marylène, c’est moi qui te remercie pour ce gentil message !
      Bonne journée à toi,
      Marie

      Répondre
  38. Avatarvero

    bonjour
    ce jardin que dire c’est magnifique… ces roses à tomber parterre et dire du parfum….
    quel plaisir de vous lire 1 rayon de soleil pour ma journée
    bonne journée
    prenez soins de vous

    Répondre
    1. Marie ChiocaMarie Chioca Auteur de l’article

      Merci Véro, je suis très touchée (et désolée de répondre si tard).
      Belle journée à vous,
      Marie

      Répondre
  39. AvatarChristelle

    Ton jardin est un vrai petit coin de paradis !! Une vraie merveille !! Mille bravos parce que ça demande du boulot pour arriver à une telle splendeur !! Ahlala, j’imagine la senteur que ce doit être quand on est dans cette roseraie 🙂
    Ton gâteau est superbe !! Et sans aucun doute délicieux !!
    J’ai vu que tu avais mis du sureau pour la déco 😉 Jusqu’à l’année dernière je ne faisais que du vin de sureau et ce printemps je me suis lancée dans le sirop et la gelée de fleurs de sureau : un pur délice 🙂
    Bon après-midi !

    Répondre
    1. Marie ChiocaMarie Chioca Auteur de l’article

      Le seul souci avec le sureau, c’est qu’il y en a beaucoup de variétés, et toutes ne se valent pas en terme de parfum. Celui qui pousse près de chez moi par exemple… sent un peu les pieds !^^
      Merci pour ton gentil message en tout cas, et belle journée à toi Christelle,
      Marie

      Répondre
      1. AvatarChristiane

        Ce sont les feuilles du sureau noir (le sureau “sambucus nigra) qui sentent mauvais (oui, ça sent les pieds …beurk) Les fleurs ont un délicieux parfum,et sont très utilisées outre-Manche pour faire des limonades (délicieux!) , des sorbets, des beignets, ou même séchées dans un bocal de sucre pour lui donner un délicieux parfum !
        De plus le sureau est une panacée pour les herboristes, fleurs et fruits sont sans égal contre les viroses hivernales type grippe…(certains l’ont même évoqué contre le covid-19, mais bon, là, c’est une autre histoire !…)

        Répondre
        1. Marie ChiocaMarie Chioca Auteur de l’article

          Oui oui, je sais bien mais je te promets que chez moi, ce sont les fleurs qui ne sentent pas bon du tout ! Alors qu’en forêt, j’ai croisé des fleurs de sureau qui embaument littéralement. Et comme je sais qu’il en existe beaucoup de variétés, je me dis que peut-être, la mienne n’est pas la plus agréablement parfumée (enfin, sauf si on aime l’odeur des pieds ^^)
          Bon week-end Christiane 🙂
          Marie

          Répondre
  40. AvatarEmily

    Bonjour Marie,

    Tes rosiers sont absolument sublimes et on oublie souvent que la permaculture n’est pas réservée aux légumes, tu as raison !

    Par contre j’ai un gros souci tout autre, d’ordre technique, je t’ai envoyé un message via “contact”, mais je pense que ta boite est saturée :
    Je reçois plusieurs messages par jour, messages qui s’adressent à toi : ce sont des commentaires à tes articles, mais qui ne me sont pas du tout adressés, et nous sommes plusieurs dans ce cas : Mamoune, Miladiou … et cela vient d’un article datant du 13/04/2017 “facile et épatant” … c’est très très bizarre et un peu embêtant. Je pense qu’il y a un gros problème de paramétrage sur ton blog. (Je viens du coup de me désinscrire et tu nous feras un petit topo quand ce sera réglé pour que je puisse me réinscrire.)

    Je t’embrasse, et te dis bon courage pour le séembrouillage du blog …

    Répondre
    1. Marie ChiocaMarie Chioca Auteur de l’article

      Bonjour Emilie,
      Je t’ai répondu sur un autre article, mais je me permets de remettre ma réponse ici en copié-collé pour les personnes qui tomberaient sur ton commentaire sans savoir de quoi il s’agit.
      Belle journée à toi, et merci pour ton message Emilie !

      Bonjour à toutes ! (je fais une réponse groupée, car vous êtes plusieurs à avoir soulevé ce problème, et je suis d’ailleurs infiniment désolée que vous soyez importunées par ces mails).
      C’est un bug sur le blog qui ne concerne que quelques articles un peu anciens : Toutes les personnes ayant laissé un commentaire sous ses quelques articles sont considérées comme inscrites d’office à “me prévenir pour tous les nouveaux commentaires” (voilà pourquoi elles reçoivent aussi les messages laissées par d’autres personnes, ainsi que mes réponses.)
      Ce bug ne concerne pas tous les articles de mon blog, juste quelques uns, mais je comprends tout à fait que cela soit suffisant pour vous importuner.

      J’ai engagé un super informaticien pour régler le problème, il y a passé beaucoup de temps mais c’est impossible à “réparer”. On n’arrive pas à vous désinscrire de ces quelques articles, c’est bloqué. Une histoire de fou !
      La seule solution consiste à vous désinscrire de ma newsletter, et, à éventuellement vous réinscrire (avec un autre adresse mail idéalement). Cela devrait régler le problème.
      Je suis vraiment désolée, j’ai fait tout ce que je pouvais pour régler ce souci dû à une bêtise d’un ancien informaticien, cela m’a coûté des sous, du temps, et rien n’est réglé. C’est décourageant 🙁
      Encore désolée pour tous ces soucis.
      Bien amicalement,
      Marie

      Répondre
  41. AvatarJauneyris

    Superbe jardin bien fleuri ! Dans le mien, je paille avec les tailles passées au broyeur ou coupées au sécateur, les herbes indésirables reviennent bien vite et j’ai bon désherber la nature va plus vite que moi !! J’ai trouvé que les primevères apportées par les oiseaux font un bon couvre sol dans mes framboisiers, mais ailleurs certaines plates-bandes s’envahissent vite de liseron, de chélidoines et d’herbe-à-Robert, même si cette dernière a des vertus médicinales je ne s’apprécie pas beaucoup car très envahissante et son odeur est vraiment désagréable.
    Merci pour la vidéo très explicite.
    Belle journée

    Répondre
    1. Marie ChiocaMarie Chioca Auteur de l’article

      Merci Jauneyris pour ton gentil commentaire ! Rassure-toi, je galère un peu avec les mêmes herbes indésirables que toi… on en vient à bout avec le temps, les paillis, et les plantes “plus fortes” (les nepetas arrivent à prendre le dessus sur le liseron par exemple).
      Belle journée à toi aussi,
      Marie

      Répondre
  42. AvatarLili

    Quelle merveille ! Votre jardin est vraiment sublime, poétique et bien pensé ! Merci pour ces articles “jardin” qui changent mais nous intéressent tout autant ! ça me donne envie de me lancer dans les rosiers aussi…

    Répondre
    1. Marie ChiocaMarie Chioca Auteur de l’article

      Après, il faut dire que j’ai un peu “triché” en photographiant ces rosiers à leur apogée (mai/juin). Là, ils ont déjà pas mal défleuri, et les prochains mois, ils seront moins chargés de fleurs, c’est chez tout le monde pareil 😉
      Bonne journée Ann,
      Marie

      Répondre
  43. Avatarperle noire

    Bonjour Marie

    Merci pour ces magnifiques photos que j’ai enfin le temps de découvrir en ce jour de la fête des mères. votre jardin est un très beau coin de paradis qui détend rien qu’en le regardant. on a l’impression d’être hors du temps. c’est ressourçant. je rends grâce que des lieux comme tel existe encore. merci pour ce partage. Belle fête des mères.

    Répondre
    1. Marie ChiocaMarie Chioca Auteur de l’article

      Merci beaucoup pour ce gentil message Perle Noire, je suis très touchée…
      Belle journée à vous !
      Marie

      Répondre
  44. AvatarMuriel

    Coucou wondermarie, merci pour la visite de ton si beau jardin ! Franchement c’est un vrai paradis ! Moi j’ai très peu de place dans ma nouvelle maison mais de jolis rosiers qui m’en font voir de toutes les couleurs entre le mildiou et les pucerons mais j’arrive à avoir de belles roses malgré tout. Pour ce qui est de ta recette impossible pour moi car j’ai horreur de la rhubarbe à prévoir donc sans mdr. Je viens de m’abonner à ta chaîne YouTube et j’ai visionné la gamme écovitam. Je ne sais pas si on la trouve partout mais ça me fait bien envie. Perso j’ai plusieurs ustensiles d’un concurrent et ça colle tout comme dans mes poêles en fer car mon mari me les grattent régulièrement donc je n’arrête pas de les reculotter mdr alors j’aimerais bien voir moi aussi les tiennes ou avoir quelques conseils pour l’entretien. Merci beaucoup pour tout tu es géniale et je suis fan mdr ! Bonne journée wondermarie

    Répondre
  45. AvatarFanny

    Bonjour Marie,
    Je ne poste presque jamais de commentaires sur ton blog, mais je suis pourtant une lectrice assidue, j’ai fait beaucoup de tes recettes et ton livre “la cuisine bio du quotidien” est un incontournable chez nous ! 🙂
    Juste un petit mot pour dire que je trouve ton jardin vraiment magnifique ! Les photos présentent un jardin calme et “doux”, on se sent apaisé rien qu’en regardant les photos.
    A la lecture de cet article, j’en ai rêvé la nuit même, c’est pour dire. Je n’ai pas de jardin, mais dans mon rêve c’était le cas, il y avait des fleurs partout et les plantes poussaient à une vitesse éclair (quelques secondes). La permaculture c’est magique hihi 🙂
    Merci pour ton blog et tes livres.
    Je te souhaite une très belle continuation et une bonne journée.
    Fanny

    Répondre
  46. Avatarconstance

    Bonjour Marie, quel bonheur de vous lire et de voir vos si belles photos.

    Je ne sais pas si c’est vraiment l’endroit mais accepteriez-vous de répondre à une rapide interview sur la permaculture pour un magazine en ligne consacré au vivre ensemble ?
    Belle journée à vous,
    constance

    Répondre
    1. Marie ChiocaMarie Chioca Auteur de l’article

      Chère Constance, oui, je peux le faire, il me faudrait juste encore quelques jours pour terminer tout un tas de trucs super urgents (et super en retard !) histoire de sortir un peu la tête de l’eau.
      On s’en reparle dans 10/15jours ?
      Je crois que j’ai reçu un mail de vous, c’est bien cela?

      Bonne journée 🙂
      Marie

      Répondre
  47. AvatarValérie

    Bonjour Maire
    Votre site est un vrai bonheur !
    Je l’ai découvert il y a quelques mois en recherchant des recettes gourmandes à I.G. bas pour ma petite famille. Du coup, nous sommes 5 fans à la maison !
    Votre dernière recette nous a conquis… en effet, nous adorons la rhubarbe mais je ne la cuisine qu’en crumble -mi farine d’avoine, mi amande en poudre…
    Or, j’ai tenté à plusieurs reprises de faire une recherche sur votre site par ingrédient, justement la rhubarbe, et lorsque je clique sur “ingrédients”, j’arrive sur “Archives de catégorie : Ingrédients” mais je ne peux pas saisir l’ingrédient désiré, en l’occurrence ma chère rhubarbe…
    J’espère donc votre aide et vous remercie encore pour toutes ces bonnes recettes et si belles photos
    Valérie

    Répondre
    1. Marie ChiocaMarie Chioca Auteur de l’article

      C’est ma seule recette de rhubarbe sur le blog, en fait 😉
      Mais j’en ferai d’autres, parce que c’est super bon, j’avoue !
      En tout cas, merci Valérie pour ce bien gentil message,
      Marie

      Répondre
  48. Avatartotoche

    un article plein de poésie, merci Marie. J’ai acheté des livres de recettes à toi + un livre sur la permaculture. Je n’ai pas vérifié l’adresse et le colis est arrivé chez mes parents. Donc, ma soeur les lit avec plaisir et a commencé doucement la permaculture, et appliquer les principes d’un de tes livres (je ne sais plus lequel) à savoir manger salé le matin par exemple. Bref, elle en profite avec que je les amène dans ma valise en Guyane. A part le livre sur la permaculture car je ne vais pas me lancer dans un potager là-bas, apparemment trop de bébêtes pour manger ton potager.
    Je recommencerai la cuisine quand je recevrai mes cartons dans ma nouvelle maison. Des bises Marie et belle journée.
    Merci au fiston et assistants pour la vidéo.

    Répondre
    1. Marie ChiocaMarie Chioca Auteur de l’article

      Oui tu veux dire, des bêbêtes genre des crocodiles, des mygales, des boas et tout ça?
      Et dire que moi, je râle pour quelques petits mulots…
      (Je te charrie ;))

      Répondre
      1. Avatartotoche

        Une copine a vu un varan se promenait au centre ville, le pauvre, il devait vraiment être perdu. Mygales et araignées, oui beaucoup. On nous a expliqué qu’il y a 10 fois plus de bébêtes au m2 qu’en France. Mais, elles n’aident pas forcément au jardin, malheureusement.

        Répondre
        1. Marie ChiocaMarie Chioca Auteur de l’article

          Je n’ai pas, sur mon clavier, de smiley adéquat, donc je vais te décrire celui que j’aurais voulu avoir sous la main pour te répondre :
          Tout vert, avec les cheveux dressés sur la tête, des gros yeux effarés, la bouche grande ouverte…
          Voilà voilà…
          😉

          Répondre
  49. Avatarnathalie vercors

    Coucou Marie !
    Que de beaux jardins et belles fleurs nous ici les roses ne tiennent pas trop en montagne !
    Je te souhaite un bel été !!

    Répondre
  50. AvatarAnnie.g

    Beau jardin qui doit quand même demander beaucoup d’entretien. Chez moi les anemones du Japon sont envahissantes plus je coupe plus elles reviennent
    merci pour la recette

    Répondre
    1. Marie ChiocaMarie Chioca Auteur de l’article

      Pas tant de temps que ça : c’est vrai que les plantations m’ont pris un peu de temps, ainsi que les deux premières annéesd’entretien (le temps que les plantes prennent le dessus sur les mauvaises herbes). Là, ça ne représente qu’une grosse matinée bien active par semaine (le samedi) en ce moment, et ce sera encore bien moins après l’été. Mais j’aime ça de toute façon 🙂
      Bonne journée Annie !
      Marie

      Répondre
  51. AvatarMarie C

    Bonjour Marie,

    Merci pour cet article plein de poésie ! J’ai eu l’impression de plonger dans un jardin de Jane Austen, tes roses sont toutes plus belles les unes que les autres 🙂
    Vivement cet été pour avoir un aperçu de tes autres fleurs.

    Je te souhaite une excellente semaine,
    Bises
    Marie

    Répondre
  52. AvatarLaëtitia

    Hey 🙂

    Question pratique – je n’ai pas trouvé la réponse sur le net 🙁 .
    Dans ton livre “Cuisinez sans lait”, quelle est la proportion de recettes salées / rapport aux sucrées ? Ou plutöt, combien de recettes salées et combien de sucrées environ ? Je n’ai pas besoin du chiffre exact, juste un ordre d’idée 🙂

    Merci et bonne fin de semaine !

    Répondre
  53. AvatarLaëtitia

    Laisse tomber, je suis une quiche (tiens ! en voilà une idée qu’elle est bonne ! j’en ferai une demain).

    Il suffisait d’aller sur le site de terre vivante…. ils mettent le sommaire.

    Désolée de t’avoir mis un commentaire pour rien ! ( enfin, deux, même !)
    Tu veux la recette du “arroz con gandules” pour me faire pardonner ? Je ne crois pas l’avoir vue sur ton site.
    C’est vachement bon 😀 ( en plus d’être un des plats parfaits pour mères de famille nombreuse débordées – attends c’est un pléonasme, ça…. lol)
    Bref, let me know 🙂

    Répondre
  54. AvatarLaëtitia

    1) Est-ce que je peux te l’envoyer par email ?
    2) version espagnole ou anglaise ? sinon je te la traduis vite fait en français.

    Répondre
    1. Marie ChiocaMarie Chioca Auteur de l’article

      Si tu as le temps ce serait vraiment trop gentil car je ne pratique plus ni l’espagnol ni l’anglais (que je parlais avec plaisir il y a 20 ans, mais ça se perd…).
      Sinon, je traduirai avec Deep L, ce sera peut-être un peu folklo mais dans les grandes lignes, ça me permettra de comprendre ^^

      Répondre
  55. AvatarLaëtitia

    Pas de souci. Vu le nombre de fois où tes recettes éclairent ma journée, ou plutôt mon repas, je vais te la traduire.

    Les “gandules” ce sont de petits haricots verts ( des haricots légumineuses, pas des haricots légumes), que tu peux remplacer par des haricots rouges. (Je serais en France je tenterais aussi avec des flageolets, pour voir. Mais ici je trouve des gandules et pas de flageolets :-D. )
    Tu peux mettre n’importe lequel des haricots que tu aimes, SAUF des haricots noirs.

    Il te faudra du sofrito. Tu connais ? Au cas où, j’explique : ce sont des condiments coupés menus, selon le pays le mélange change un peu : en Italie, céleri, poivrons, oignons + ail (pour la bolognaise ! j’ai d’ailleurs une recette du cru, si tu la veux, ça cuit 8h, purée que c’est bon), Espagne c’est plutôt poivrons + oignons + tomates + ail , et à Puerto Rico, pays dont le Arroz con Gandules est l’emblème, c’est un mix, souvent hâché, de poivrons, piments, oignons, ail, coriandre (+ des trucs introuvables chez nous, recao, ajo dulce, donc on ne les met pas, c’est ma belle-soeur puerto-ricaine qui m’a donné l’autorisation :-D).
    Tu peux le préparer d’avance et le congeler dans un bac a glaçons…. Comme ça c’est toujours prêt. Honnêtement les proportions ça dépend de tes goûts personnels.

    Il te faudra aussi du sazon. Ca s’achète (marque goya, il y en a sur amazon) mais il y a du glutamate dedans, donc je le fais moi-même et je le garde dans un pot à épices :
    1½ cc cumin
    1½ cc origan
    1½ cc coriandre graines
    1½ cc oignon en poudre
    1½ cc ail en poudre
    1½ cc coriandre séchée
    1 cc annatto en poudre (amazon en a)

    Normalement on met de l’adobo ( amazon aussi, marque Goya). Par contre vu que c’est seulement du sel + ail en poudre + origan + poivre noir + curcuma, j’ai eu de mauvaises surprises de plat trop salé en l’utilisant, donc maintenant je mets de l’ail, de l’origan et du poivre et j’ajuste le sel à la fin .

    A part ça, le reste est tout simple :
    1 cs huile olive
    1/3 tasse jambon ou bacon en cubes ( option)
    1/3 tasse sofrito
    1 cs sazon
    1 cc de mélange d’herbes séchées italiennes type basilic, marjolaine, origan, romarin, thym (je mets des herbes à la provençale) OU origan seul
    2 cs de concentré de tomate ou 1/3 tasse de coulis de tomate
    Bouillon de poulet sans sel ( quantité dépend du riz choisi)
    2-3 feuilles de laurier
    2 cs d’olives fourrées au piment ( option)
    1/4 tasse de coriandre fraîche émincée ( option)
    1 petite boîte de haricots rouges, rincés et égoutés
    2 tasses de riz ( le rond complet fonctionne bien. Demi-complet ça doit être encore meilleur, comme pour la paëlla. Basmati complet j’ai testé, c’est bon mais pas autant que le rond).

    Préchauffer la cocotte en fonte sur feu moyen, ajouter l’huile d’olive, faire revenir 4 minutes environ en remuant sans arrêt le sofrito (et le bacon/jambon si tu as choisi d’en mettre).
    Le mélange doit être translucide mais pas grillé.
    Ajouter le sazon, le concentré de tomate, remuer.
    Ajouter les haricots rouges, les herbes italiennes ou l’origan, les feuilles de laurier, le bouillon de volaille.
    + adobo ou équivalent en herbes / poudres.
    Le liquide dans la marmite doit être très assaisoné car il va déterminer l’assaisonement du riz.

    Faire bouillir, aux premiers bouillons, ajouter le riz. Remuer pour bien répartir.

    Couvrir et laisser le riz absorber le liquide visible. Quand le liquide visible est presque entièrement absorbé, remuer le riz, et couvrir de nouveau. Baisser la flamme au minimum, et laisser cuire dans sa vapeur pendant 20-25 minutes. C’est prêt quand tout le liquide est absorbé et que les grains de riz sont tendres.

    Ca se congèle très bien si tu décongèles au frigo puis réchauffage au micro-ondes ( perso je déteste le micro-ondes, on n’en a même pas) ou au cuit-vapeur à 80°C. Je prépare une énorme marmite en fonte avec 800g de riz, j’arrive à en congeler un peu….

    J’espère que cela te plaira. Comme tu peux voir, il y a beaucoup de paramètres ajustables pour le mettre à ton goût.
    C’est très bon, rapide ( une fois que ton sofrito et ton sazon sont prêts), facile et ça nourrit bien les troupeaux d’affamés 😀

    PS : J’ai aussi une excellente recette de Dahl, avec mélange d’épices maison, si ça t’intéresse pour l’hiver.

    Répondre
    1. Marie ChiocaMarie Chioca Auteur de l’article

      Que c’est gentil Laetitia, merci infiniment pour cette magnifique recette si bien détaillée, je t’assure que je suis très touchée que tu aies pris le temps d’écrire tout ça !
      Je vais me régaler 🙂
      Encore merci du fond du coeur !
      Marie

      Répondre
      1. AvatarLaëtitia

        Pas de problème, c’est un plaisir de partager cette bonne recette avec toi qui nous offres tellement dans tes livres et sur ton blog 🙂

        J’espère que vous aimerez, toi et ta tribu 🙂

        Répondre
  56. Avatartotoche

    Qu’est ce que nous nous sommes régalés. Réalisé avec des fruits congelés. J’adore cette association. Version locale : ananas+maracudja ? A essayer. Fromage blanc à la place de la faisselle. Je n’en ai pas encore vu dans les boutiques.
    Merci beaucoup Marie, des bises guyanaises.

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *