{ Meilleurs vœux ! }

{ Meilleurs vœux ! }

Et plein de petites nouvelles pour commencer l’année…

 

Ce matin, j’ai fais un gâteau aux pommes terrible, quasiment sans sucre ajouté (avec juste un peu de sucre vanillé). Comme il est gravement bon, promis je n’attendrai pas trois plombes pour vous le poster sur le blog mais en attendant, voici déjà quelques petites nouvelles pêle-mêle…

– Déjà, tous mes plus beaux vœux pour cette nouvelle année ! Je pourrais vous souhaiter tout un tas de choses qui me tiennent encore bien plus à cœur que la cuisine (qui est déjà en elle-même une si bonne chose ;)) mais bon, mon “job” étant principalement de veiller à ce que vous mangiez bien, je vais vous faire des vœux d’auteur culinaire : alors pour 2020, je vous souhaite plein de cookies maison qui croustillent sous la dent, de tartes qui cuisent en embaumant le four de senteurs caramélisées, de petits frichtis appétissants qui mijotent à la cocotte, de gâteaux au chocolat qui laissent des moustaches, de délicieuses petites soupes veloutées qui réchauffent le cœur, de tartines et salades de toutes les couleurs… Le tout cuisiné avec de « vrais » et bons ingrédients, frais, complets, vivants, nourrissants, et qui font du bien. Ce n’est pas grand chose, mais c’est déjà ça de pris pour commencer à sauver le monde 😉

– Dans le chapitre des faire-parts de naissance, Bouclette, ma brebis de compagnie, a eu un bébé ! Je me doutais bien que ce genre de « blague » risquait d’arriver (car il y a avait un bélier dans le troupeau de la bergerie où je l’ai achetée en septembre), mais voilà, cela m’a ému tout de même de la voir s’arrondir doucement… jusqu’à ce que la naissance survienne avant-hier, juste quand je venais visiter ma Bouclette (du coup j’étais là pour l’arrivée du bébé ;)). Je vous explique cela plus en détail ici, mais le bébé s’appelle Timmy, et il grandira près de sa maman.

– Ensuite, vous êtes nombreux à me demander d’autres nouvelles de la chèvrerie… Je vous en donnerai bientôt (un article prévu prochainement), mais d’ors et déjà, voici une nouvelle d’une grande « mignonnitude » : En attendant la naissance des chevreaux, il y a déjà cinq bébés Border Collie à câliner (et on ne s’en prive pas ;)). C’est la deuxième portée de Dauphine, leur maman, qui après avoir veillé sur le « troupeau » des enfants Chioca exerce maintenant toute son attention sur les biquettes de Hugues. Pour que ses chiots soient plus tard de bons chiens de berger, on les laisse grandir au contact des chèvres, lesquelles semblent assez curieuses il faut le dire, et tout à fait bienveillantes devant ces petites boules de poil… Je vous ai mis plein de photos un peu plus bas !

Ces derniers mois, nous avons mis le paquet (surtout Roseline) pour récompenser les personnes qui avaient participé au financement du troupeau de la chèvrerie. Hélas, nous avons reçu malgré tout quelques messages de personnes « déçues de n’avoir rien reçu » et c’est désespérant car nous avons passé une très grande partie de l’été à faire des milliers de cookies, confectionner des colis, envoyer des mails de relance, poster des actualités sur Miimosa (elles sont encore en ligne) et ce afin de demander aux contributeurs de bien vouloir nous envoyer leur adresse pour les cookies et/ou le nom de la chèvre à parrainer et/ou le livre choisi chez Terre Vivante, etc. Je ne m’explique vraiment pas comment cela peut-être possible que certaines personnes n’aient « reçu aucune nouvelle », et croyez-moi, c’est très douloureux et frustrant pour nous ! C’est surtout bien triste d’avoir reçu à cause de cela deux ou trois messages un peu durs, comme si nous étions des personnes sans parole, ingrates ou négligentes… Croyez-moi ; nous étions bien trop heureux de tout mettre en oeuvre pour remplir nos promesses au plus vite pour récompenser la gentillesse des contributeurs de ce projet ! Mais à l’impossible, nul n’est tenu, et ne pouvons pas, hélas, aller repêcher d’éventuels mails arrivés dans les spams des gens à qui nous écrivons, ou deviner avec (une boule de cristal ;)) qui, de nos 488 contributeurs, pourrait se déplacer pour venir chercher les fromages sur le marché ou préfèrerait un envoi de cookies (et à quelle adresse postale surtout !). Une très grande majorité de contributeurs a répondu à nos mails ou à nos actualités Miimosa dans les temps, et tout bien reçu. Mais s’il restait quelques personnes lésées ou frustrées de n’avoir “rien vu ni rien reçu ni eu aucune nouvelle”, je ne sais comment vous dire à quel point Hugues, Roseline et moi sommes désolés, peinés pour vous, et surtout dans l’incompréhension la plus totale que cela puisse être le cas après tant de relances ! Bien que l’envoi des contreparties soit désormais terminé, Hugues tient à vous dire que s’il restait quelques personnes qui soient passées au travers des mailles du filet, elles peuvent encore venir chercher leurs fromages ce printemps, dès la reprise des marchés, car cela, on peut encore le faire sans souci. Dans tous les cas, merci encore pour tout, on ne vous le dira jamais assez…

Roseline a ouvert un compte Instagram des Biquettes de Chambaran, où elle poste plein de photos de la vie à la chèvrerie pour les personnes qui voudraient avoir des nouvelles régulièrement (car sur le site, c’est plus compliqué à mettre en ligne, le “webmaster” n’étant pas toujours très dispo, le pauvre). Là, c’est l’hiver, alors les photos sont toutes prises à l’intérieur de l’étable, mais ça n’empêche pas les petites chèvres d’avoir de super bonnes bouilles 😉

– A propos d’Instagram, je précise une fois de plus pour ceux qui ne le savent pas (car je reçois beaucoup de questions à ce sujet) que vous pouvez accéder à mes posts même sans être abonnés ou inscrits : il suffit de cliquer sur ce lien, ou sur le picto d’Instagram qui se trouve dans la colonne de droite de mon blog, (juste sous ma photo d’auteur, entre Pinterest et FB, que je délaisse complètement il faut l’avouer). Si vous n’avez pas de compte Instagram, vous ne pouvez ni « aimer » ni commenter mes articles, mais ça n’a aucune importance ! Du moment que vous pouvez profiter des photos ou des recettes, c’est le principal 😉 ! Instagram, j’avoue que cela me permet de poster un peu plus souvent des nouvelles car c’est moins de travail qu’un gros article de blog… Même si celui-là, rien ne me fera le lâcher, rassurez-vous ;).

– Toujours dans le chapitre des petites nouvelles, Cléa a eu la gentillesse d’enregistrer un podcast avec moi pour son site “Champs d’Action”. Si cela vous dit d’entendre mes bafouillages, voici le lien 😉

– Sur ce, je vous dit à très vite pour mon fameux gâteau aux pommes…

Bouclette, photographiée dans mon jardin en octobre, quand son bedon commençait à s’arrondir…

Juste un paysage de soir d’hiver, capturé lors d’une marche sur les hauteurs du plateau de Chambaran durant les vacances de Noël.

Hugues et ses cinq “bébés”…

Autre joli paysage de chez nous…

Bouclette et Timmy, au chaud dans la chèvrerie (où ils ont pris leurs quartiers d’hiver au milieu des chèvres, car je n’avais pas d’abri suffisamment chaud chez moi.)

Perché sur une botte de luzerne, évidement on se sent tout de suite plus fier…

Un si beau ciel d’hiver !

Probablement la petitoune que Hugues va garder, pour aider sa maman à surveiller les biquettes… c’est si difficile de faire un choix !

Quand je vous dis que les chèvres sont curieuses comme tout devant ces petits chiens…

Hop, un p’tit bisou (j’aime beaucoup cette photo, pas très réussie d’un point de vue technique mais malgré tout si touchante :))

Dans la portée, il y a une fifille qui ressemble incroyablement à un petit renard vous ne trouvez pas? (On dirait Fatastique Mr Fox !)

Timmy et Bouclette, certes, mais à droite, on aperçoit aussi Bichette, avec le joli coeur blanc qu’elle porte sur le front… Elle va beaucoup mieux en tout cas, et à part sa cécité, ne se ressent plus du tout de la maladie neurologique terrible qui a été à deux doigts de l’emporter cet été.

Quincieu, un petit village des Chambaran, juste après le coucher du soleil… J’aime la quiétude qui émane de ces petits villages, quand on redescend dans la vallée après une longue marche. Et c’est encore plus poignant quand, à la nuit tombée, s’allument les fenêtres et les feux de cheminée…

Quelle bouille ! C’est bien difficile de ne pas garder les cinq petits chiens rien que pour nous ;)

Et pour terminer sur quelque chose d’un peu plus “nourrissant”, une brioche des rois postée tout dernièrement, je vous donne les explications ici (clic)