Petit éloge de la nuance, épisode 2 

12 août 2019

{ Petit éloge de la nuance, épisode 2 }

 

Alors le lait, bon ou mauvais ?

(En bonus, la recette du kéfir de lait)

 

Lait et produits laitiers

Marie Chioca©

En lisant certains commentaires par ci par là sur internet (où l’on « m’accuse » d’être une grande adepte du soja, ce qui me fait dresser les cheveux sur la tête !), je me rends compte qu’il y a un petit malentendu : Oui, je suis bien l’auteure de « Cuisiner sans lait », mais non, je ne rejette pas tous les produits laitiers ! Cet ouvrage est destiné, comme je l’explique bien dans l’introduction (que certains râleurs n’ont visiblement pas lue, mais encore eut-il fallu pour cela qu’ils daignassent ouvrir ledit bouquin avant de grogner) aux personnes soit gravement allergiques au lactose, soit plus ou moins intolérantes (mais ça demande d’être nuancé, d’où mon article d’aujourd’hui), soit souffrant de pathologies pour lesquelles une éviction des laitages est souhaitable (certains cancers hormono-dépendants par exemple).

Une fois de plus – et n’en déplaise aux esprits manichéens – il n’y a pas un gentil (le lait végétal) et un méchant (le lait animal). Dans la vie, les choses sont rarement aussi simples.

Vous connaissez peut-être déjà mon amour de la nuance, laquelle pourrait changer bien des choses si elle était davantage appliquée en matière d’alimentation (sans même parler de politique, d’Histoire, d’écologie… bref !). La nuance c’est un peu la fille de la bonne volonté, la sœur jumelle de l’honnêteté intellectuelle, et la mère du bon sens. La nuance, certes, s’oppose à un certain dualisme excessif (ça c’est blanc ou noir, bon ou mauvais, basta), mais ce n’est pas  non plus le consensus dans la mollesse genre « tout le monde il est beau, tout le monde il est gentil, tout le monde il a raison, tout le monde il a sa vérité », non, il faut parfois batailler pour la nuance, être exigent, et même un peu casse-pied ;). Insister sur l’importance de nuancer telle ou telle idée, ce n’est ni plus ni moins qu’une forme d’amour de la vérité et de l’exactitude dans une société ou les jugements sont hélas souvent de plus en plus hâtifs, simplistes… et tout particulièrement en matière de bouffe ! Il y aura donc probablement un épisode 3 du « petit éloge de la nuance » qui portera sur le gluten… puis peut-être un épisode 4 (si  certains “animalistes” surexcités continuent à me chauffer un peu trop les oreilles), et bien d’autres encore, pourquoi pas.

Bref, pour en revenir au cas particulier des produits laitiers :

Une vache Salers et son petit... quelles belles cornes !

Une vache Salers et son petit…  Marie Chioca©

Je connais des médecins qui préconisent absolument trois laitages par jour, pour tous, sans distinction, et qui n’en démordent pas. A croire que sans ça notre squelette va fondre, nos dents vont se décrocher, et qu’on va tous finir par ressembler à des calmars.

Et puis je connais d’autres médecins qui les bannissent, car pensez-donc madame, les laitages sont responsables de tous nos maux (avec le gluten évidemment). Troubles ORL, cancer, surpoids, cors aux pieds, redressement fiscaux, tout je vous dit ! Laitages et gluten seraient les Bonnie and Clyde de notre assiette ! 

Avec ça, allez y comprendre quelque chose. Allez surtout savoir que mettre au menu de nos enfants ! Alors je ne suis pas médecin, c’est vrai. Mais j’aime bien comprendre. Il y a quelques années j’ai essayé de supprimer les produits laitiers de mon alimentation pendant plusieurs mois. Ça ne m’a pas vraiment fait du bien, j’ai souffert de spasmophilie. J’ai aussi essayé, bêtement, le coup des trois laitages par jour (c’était il y a encore plus longtemps, j’étais jeune et influençable ;)) et j’ai vite arrêté en frôlant les 80kg ! Puis je suis arrivée depuis quelques années à une sorte, je pense, de bon équilibre, en tout cas pour moi et ma famille. Je ne vous dit pas de faire absolument pareil car je ne suis ni médecin, ni diététicienne, ni coach santé, ni dictateur en bouffologie (mon CV, c’est cuisinière/photographe, basta !) et de plus nous sommes tous différents, mais voici toutefois quelques pistes dont vous ferez vraiment ce que vous voudrez. C’est juste le fruit de nombreuses années de réflexion, de lectures variées, et de constatations très empiriques « sur le terrain » (le terrain c’est à dire moi, en fait, car j’étais le seul cobaye à disposition ;)).

Un saint-nectaire "maison" en cours de fabrication...

Un saint-nectaire “maison” en cours de fabrication… Marie Chioca©

 

⇒Affirmation N°1 (des « pro-lait ») : « Il faut manger trois laitages par jour pour ne pas manquer de calcium. » 

⇒Nuance(s) à apporter :Trois laitages par jour, c’est vraiment beaucoup ! Déjà en terme de budget, ensuite parce que cela surcharge le foie, peut perturber l’activité hormonale, et acidifier l’organisme. Or, qui dit acidose chronique dit… fuites en calcium pour « tamponner » l’excès d’acidité, et donc déminéralisation osseuse ! Trois laitages par jour cela représente aussi trop de protéines et de graisses animales pour nos organismes qui, des chasseurs-cueilleurs-cultivateurs qu’étaient nos ancêtres sont devenus zoneurs-sur-ordinateurs en même pas trois générations.

Et puis cela dépend aussi des gens (certains médecins disent même, des groupes sanguins, mais je ne sais pas ce que vaut cette hypothèse) : Il y a des gens qui peuvent consommer un peu plus de laitages que d’autres, et s’en portent très bien. Cela évolue aussi au cours de la vie : un petit bébé devra consommer 100% de produits laitiers (idéalement, le bon lait de sa maman) et non pas du lait de soja (trop perturbateur au niveau hormonal), de riz (pas assez nourrissant) d’amande (trop allergisant), etc., alors qu’en approchant de la quarantaine ou de la cinquantaine, beaucoup de personnes commencent à moins bien digérer les laitages qu’avant, même en quantité raisonnable. Il faut donc savoir écouter son corps (et non sa gourmandise,dommage! ), car la bonne tolérance (ou pas) aux produits laitiers évolue au cours de la vie. Evolue ou fluctue, avec parfois des hauts et des bas : ainsi, une légère intolérance au lactose ressentie par exemple en période de stress intense ou de convalescence ne signifie pas que vous resterez intolérant à vie ! Juste que vous devez lever le pied quelques temps… jusqu’à ce que votre corps retrouve son équilibre.

A la maison, nous consommons 3 à 5 laitages par semaine (et pas n’importe lesquels, ni à n’importe quel repas, voir plus bas)

Une chèvre du Rove...

Une superbe chèvre du Rove (race provençale, mais photographiée tout près de chez nous dans le Dauphiné). Un éleveur dont le troupeau de moutons avait été décimé par le loup les a jointes au cheptel pour aider… ses chiens (!) à défendre le troupeau.. Et ça marche, car contrairement aux moutons les chèvres tiennent souvent tête aux loups, et avec de telles cornes, mazette… Marie Chioca©

⇒Affirmation N°2 (toujours des « pro-lait ») : « Il faut manger beaucoup de laitages après 50 ans pour éviter l’ostéoporose »

⇒Nuance(s) à apporter : C’est pas dit… Car comme nous l’avons vu juste au dessus, un excès de laitages engendre de l’acidose, laquelle accentue les risques d’ostéoporose. 

On trouve aussi du calcium dans d’autres aliments (brocoli, algues, sésame, fruits de mer, etc.), cependant, il semblerait que le calcium des eaux minérales ou de certains végétaux ne soient pas aussi bien assimilé que le calcium du fromage (à vérifier, mais je l’ai lu plusieurs fois). On peut donc, pas exemple, consommer de temps en temps des produits laitiers de bonne qualité (voir plus bas), mettre par ailleurs le plus possible de calcium végétal au menu, et renforcer son squelette avec de la vitamine D naturelle, de la silice organique, de la prêle, de l’ortie, pratiquer un peu d’activité sportive (à condition de ne pas se lancer non plus dans l’ultra trail ou le saut en parachute !). Il faut surtout lutter contre l’acidose chronique au quotidien, mais ce serait trop long de détailler cela ici, bien que ce soit intéressant. Renseignez-vous bien sur la question de l’équilibre acido-basique si vous souffrez d’ostéoporose. 

 

Un brousse de brebis fait-maison...

Un brousse de brebis fait-maison… Marie Chioca©

⇒ Affirmation N°3 (des « anti-lait ») : « Le lait, c’est mauvais pour la santé. »

⇒ Nuance(s) à apporter : Oui, c’est vrai, le lait sera mauvais pour votre santé si vous souffrez par exemple d’un cancer hormono-dépendant, d’une grave maladie inflammatoire chronique, d’une allergie au lactose (ou d’une intolérance avérée). En dehors de quelques pathologies, et bien tout dépend de la fréquence à laquelle nous consommons des produits laitiers (ça nous venons de le voir) mais aussi de quel lait on parle… et de quel laitage en particulier !

Car il y a un MONDE entre un verre de lait UHT produit par des vaches nourries à l’ensilage et le même verre de lait cru bio de vache, ou encore mieux, de chèvre.

Je m’explique (j’essaye d’aller au plus court mais ça va quand même être long).

– L’élevage : Dans le lait issu d’un élevage conventionnel on retrouve des antibiotiques, parfois des hormones bizarres, et beaucoup de graisses saturées car la façon dont les vaches sont nourries (ensilage, excès de soja et de céréales) influe sur la qualité même des graisses du lait.

Le lait issu de vaches mangeant de l’herbe et du foin est plus riche en omégas 3. Si de plus, les vaches sont bio, vous n’aurez pas de résidus d’antibiotiques.

– L’animal : Le lait de vache serait plus perturbant d’un point de vue hormonal que celui de chèvre ou de brebis. Cela ne veut pas dire que l’on doive le bannir, mais juste si possible privilégier davantage ceux de chèvre ou de brebis, comme cela se fait de façon ancestrale dans le régime méditerranéen par exemple.

– Le traitement du lait : Dans le lait UHT il n’y a plus aucun ferment, aucun probiotique, bref, plus de vie. C’est un aliment mort, stérilisé, indigeste. De plus, le traitement subi par le lait pour le rendre « UHT » modifie (si j’ai bien compris) les molécules mêmes de protéines et de graisses, les rendant plus aptes à traverser nos parois intestinales (d’où des risques accrus d’intolérances). Le lait cru, non homogénéisé, contient quant à lui dès la sortie du pie une diversité admirable de probiotiques, de ferments, de bonnes bactéries, bref, toute une vie, tout un brave petit peuple microscopique… qui aide déjà un peu à la digestion du lait, et ne demande qu’à se développer pour donner de bons fromages ou laitages, encore plus assimilables une fois fermentés ! Le lait cru (ou à la rigueur frais micro-filtré), de bonne qualité, est déjà meilleur donc que le lait UHT, mais gagnera beaucoup à être transformé en laitage ou en fromage avant sa consommation, car cette transformation (quand on ne dépasse pas une température de 57°C au moment de la fabrication) n’est autre qu’une sorte de multiplication « magique » de toute une flore composée de ferments naturels, de probiotiques, de champignons et d’enzymes qui nous font beaucoup de bien ! Pourquoi acheter à prix horrible des gélules de probiotiques quand on en trouve autant (et même davantage, avec une diversité bien plus impressionnante) dans les yaourts, fromages blancs, fromages frais, fromages affinés, kéfir, lait ribot, crème fraîche, etc. Bref, les laitages fermentés sont, comme tant d’autres aliments fermentés, bénéfiques à une bonne santé intestinale, mais aussi à une bonne immunité par exemple. 

 

Un cantal maison

Là c’est un cantal fait-maison. Vous me direz hein, si ça vous intéresse les recettes de tous ces fromages 😉 Marie Chioca©

⇒ Affirmation N°4 (des « anti-lait ») : «Le lait, ça fait grossir »

⇒ Nuance(s) à apporter : Oui, cela peut faire grossir. SI l’on consomme trop de laitages (excès de protéines et de matières grasses, fatigue du foie, inflammation chronique, perturbation hormonale, tout cela pèse sur la balance), et/ou si on les consomme régulièrement le soir, et/ou si on les choisit mal.

Il faut aussi savoir que les laitages peu ou non égouttés (donc riche en « petit lait », appelé aussi lactosérum), même s’ils sont par ailleurs intéressant pour la santé (yaourts par exemple, ou lait fermenté), peuvent chez certaines personnes augmenter la production d’insuline. Alors si vous êtes diabétiques, ou en surpoids, mieux vaut privilégier les laitages bien égouttés (faisselle plutôt que yaourt), frais ou affinés. Et il ne faut pas non plus oublier que plus le fromage est affiné, plus il est concentré en matières grasses et protéines ! Une portion de 50g de chèvre frais, c’est super raisonnable, mais 50g de comté, c’est beaucoup…

 

 

⇒ Affirmation N°5 (toujours des « anti-lait ») : « Le calcium du lait, on le métabolise pas bien »

⇒ Nuance(s) à apporter : Déjà, je n’ai jamais pu savoir qui avait raison entre les « pro-lait » qui affirment qu’on n’assimile pas aussi bien le calcium végétal que le calcium du lait, et les « anti-lait » qui disent exactement le contraire ! Mais une chose est sûre, on peut créer de bonnes associations d’aliments : Pour ma part, je mange du fromage au cours de repas ne contenant pas d’autres protéines animales (ou alors très peu, genre juste un œuf ou un peu de poisson). Cela évite les digestions difficiles, mais aussi les excès de protéines au même repas qui créent toutes sortes de troubles (problèmes de côlon, acidose, etc.). J’essaye, de façon générale (car je fais des exceptions, évidemment !) de ne pas manger de fromage en même temps que de la viande car l’assimilation du calcium et du fer serait semble-t-il en conflit s’ils sont consommés au sein d’un même repas. On peut aussi consommer un peu de fromage au petit déjeuner : du chèvre frais sur du pain complet grillé, avec un filet d’huile d’olive ça cale bien et c’est le bonheur !

Bref, je ne sais pas quel calcium est le plus assimilable, celui du lait ou celui des végétaux ? Dans l’impossibilité d’avoir une réponse sûre à ce sujet, j’ai adopté une position que je pense prudente : je mange « un peu de tout, et de tout un petit peu ! »

Un fromage de brebis

Un fromage de brebis (fait-maison aussi, avec une recette traditionnelle Corse) Marie Chioca©

⇒ Affirmation N°6 (des « anti-lait ») : « La preuve qu’on peut vivre sans lait c’est que les asiatiques n’en consomment traditionnellement pas et sont en très bonne santé »

⇒ Nuance(s) à apporter : C’est vrai ! Et certains d’entre eux cassent même des briques avec le tranchant de la main, tout ça tout ça, preuve que leurs squelettes sont bien assez solides pour que le diktat des 3-produits-laitiers-par-jour soit un peu mis à mal… Mais certaines populations qui consomment énormément de laitages (en Europe centrale par exemple, ou, beaucoup plus proche de nous, dans les Alpes) sont AUSSI en très bonne santé*, et c’est même là un grand mystère pour les « anti-lait ». De là à penser que, pour le lait comme pour le reste (soja, blé, etc.), nos organismes forgent leurs affinités alimentaires en fonction du terroir d’où il sont issus, il n’y a qu’un pas. Il n’est pas impossible par exemple que notre microbiote (la flore intestinale) ait évolué différemment selon que nos ancêtres aient été élevés depuis des générations au pain et fromage ou au riz et soja. On sait que dans la nature, la flore sait s’adapter. Pourquoi pas la flore intestinale ? Bref, une sage indication sur ce qui nous convient le mieux en matière d’alimentation consiste peut-être à essayer de reproduire autant que possible ce que faisaient nos anciens. Voilà aussi pourquoi chaque cuisine ancestrale et traditionnelle du monde est un trésor de l’humanité, et pourquoi il serait bien dommage de tout noyer dans une espèce de grande « fusion-food universelle » comme cela se fait hélas de plus en plus.

*Cela n’est vrai que si l’on parle du mode de vie réellement ancestral de ses peuples, soit des montagnes, soit des grandes steppes. Un mode de vie qui, par sa nature même, inclue aussi beaucoup d’activité physique au grand air, des cueillettes sauvages, des aliments non transformés et naturellement “bio”, du lait d’une extrême qualité, etc. Car évidemment, tout cela compte beaucoup ! On ne le répètera jamais assez… Dès qu’un peuple abandonne son mode de vie pour adopter notre “beeau” (sic) mode de vie moderne (malbouffe, produits industriels ultra-transformés, graisses trans, élevage intensif, pesticides sur les cultures, sédentarité, glucides raffinés, etc.) il adopte automatiquement tout le cortège des maladies dites de civilisation (re-sic) qui va avec… à méditer !

 

Pour résumer, voici comment l’on procède chez les Chioca en matière de produits laitiers :

– 4 ou 5 laitages par semaine et par personne

– En portion raisonnable (1 laitage = un seul yaourt, ou 30g de parmesan râpé, ou 50g de chèvre frais, ou un verre de kéfir de lait… ou un demi reblochon par personne (ça c’est pendant les vacances en Haute-Savoie)

– Mais jamais du lait en bouteille, non fermenté (personne chez nous ne boit de bols de lait au petit déjeuner par exemple : on carbure au thé, au café, à la chicorée, aux tisanes et au lait d’avoine)

– Toujours bio ou fermier

– Soit de vache, soit de chèvre, soit de brebis, mais en donnant quand même la préférence aux deux derniers

– Je fabrique la plupart de mes laitages (oui, et même mes fromages, d’ailleurs dites-moi si ça vous intéresse que je vous en parle ici)

… à partir de lait de chèvre cru bio (là je suis pistonnée, j’avoue), de lait de vache cru bio (que je trouve au rayon frais du supermarché, ou chez une éleveuse de ma région qui n’a pas le label bio mais dont le troupeau est toujours dans les champs), ou de lait de brebis acheté auprès d’un petit jeune du coin (mais ça reste assez cher, le lait de brebis).

Pour terminer j’ajouterai, sincèrement, que je ne peux imaginer une vie sans picodon de chèvre, ni cantal, ni mozzarella, ni reblochon, ni ossau iraty, ni gorgonzola au mascarpone, ni saint-félicien, ni chaource, ni saint-nectaire, ni tomme de Savoie, ni pecorino au poivre, ni beaufort, ni parmesan, ni rocamadour, ni valençay, ni brillat-savarin, ni pointe de brie, ni… râââââh, que c’est bon tout ça ! Et puis la gourmandise, ça rend heureux, et le bonheur, c’est la santé. Et puis c’est du patrimoine, de la culture générale, quoi. Et puis là je me rend compte que mes derniers arguments ne sont peut-être pas les plus objectifs de cet article 😉

Bon, on passe à la pratique? Voici la recette du kéfir, ou comment rendre un litre de lait encore plus bienfaisant, une sorte de petite “bombe” en probiotiques, de surcroît au goût délicieux et repiquable à l’infini…

Marie Chioca©

 

Le kéfir de lait à boire

 

Les grains de kéfir

Les grains de kéfir. Marie Chioca©

Le mot « kéfir » désigne tout aussi bien la boisson réalisée ci-après que les petits grains blancs et gélatineux qui servent à sa fermentation. Ces fameux grains de kéfir, qui ressemblent vaguement à des minis choux-fleurs et dont l’origine se perd dans la nuit des temps, sont en fait une sorte de symbiose entre des bactéries et des levures, une véritable bombe en micro-organismes vivants et bienfaisants, dont une multitude de ferments probiotiques (ceux que l’on paye si cher en gélules, alors qu’ils se retrouvent par millions dans chaque gorgée de ce délicieux breuvage…).

Certaines personnes ayant des soucis avec le lactose affirment même que le lait fermenté au kéfir ne leur pose aucun souci… Bon pour la santé donc le kéfir, certainement. Mais c’est aussi un régal : qu’il soit doux et crémeux comme un yaourt à boire, ou légèrement pétillant (je vous donne plus bas les deux versions possibles) on le boit d’abord par gourmandise !

 

Ingrédients pour 1l de kéfir à boire

Temps de préparation actif : environ 5min

 

Environ une c. à soupe de grains de kéfir de lait bien actifs

1l de lait cru à température ambiante (vache, chèvre ou brebis)

Facultatif : 2 c. à soupe de sucre roux (pour que ce soit plus pétillant)

 

Mettre les grains et le lait dans un bocal. Laisser fermenter environ 24H (tout dépend de la température ambiante), en agitant éventuellement le bocal de temps en temps pour que la préparation reste fluide.

Quand le lait a bien épaissi et pris un délicieux parfum un peu lactique et acidulé évoquant le fromage blanc en faisselle, c’est prêt ! Le filtrer à travers une passoire posée sur un entonnoir – lequel sera évidemment déposé dans le goulot d’une bouteille – pour récupérer les grains de kéfir (qui serviront à ensemencer d’autres fournées de kéfir), fermer la bouteille et placer au frais. Consommer idéalement dans la semaine, quand les ferments sont encore bien actifs.

 

⇒ Le saviez-vous ?

  • Si on ne relance pas tout de suite une nouvelle fermentation de kéfir, on peut conserver les grains longtemps au frais dans un tout petit bocal de lait, à condition de changer ledit lait tous les 5 jours environ (j’ai lu sur certains blogs qu’on pouvait changer le lait une fois tous les 3 mois seulement, mais je n’ai pas osé, de peur de perdre mes petits grains « magiques ») pour assurer à la fois le gîte et le couvert à ce gentil petit squatteur de frigo… qui nous rendra au centuple ces quelques bons soins !
  • Le lait de vache donne du kéfir plus épais que celui de chèvre, mais les deux sont excellents au goût Le kéfir de brebis est probablement tout aussi délicieux, mais je n’y ai pas encore goûté !
  • Si suite à la fermentation votre lait a trop épaissi, et que vous rencontrez quelques difficultés à le filtrer pour récupérer les grains, secouez bien le bocal pour le liquéfier avant de tout verser dans la passoire. On peut aussi récupérer les grains de kéfir tout simplement en partant « à la pêche » avec les doigts ou avec une fourchette dans le bocal de fermentation, puis, une fois les grains mis en « sécurité », fouetter le lait fermenté pour le rendre plus fluide et onctueux.
  • Où trouver des grains de kéfir ? Les ferments en poudre que l’on vend en petits sachets au rayon frais dans les magasins bio permettent certes de préparer une délicieuse boisson lactée au goût très proche du kéfir traditionnel, mais ne sont pas de véritables grains de kéfir. Ces derniers, par tradition, ne se vendent jamais : ils s’offrent ou se troquent ! Des forums de dons ou d’échange de kéfir existent sur le net, ainsi que des groupes Facebook, mais on peut aussi tout simplement déposer une petite annonce dans un magasin bio : c’est avec cette méthode que j’ai pu trouver des grains de kéfir en 48H seulement !
  • Si l’on souhaite faire du kéfir de lait un peu pétillant, le laisser fermenter, une fois filtré, 24h de plus dans une bouteille à température ambiante… sans visser le bouchon à fond !
  • Pour cette recette, l’idéal est d’utiliser du lait frais, soit cru, soit microfiltré ou pasteurisé car le goût sera bien meilleur ainsi. Mais si vous n’avez que du lait UHT sous la main, vous pouvez l’utiliser : en restaurant la flore de ce pauvre lait stérilisé, le kéfir lui redonnera une bien meilleure digestibilité.
  • Selon le type de lait utilisé (vache, chèvre ou brebis), sa qualité (cru, microfiltré, pasteurisé, UHT), son traitement (entier, demi-écrémé) mais aussi la température ambiante au moment de la fermentation, le kéfir obtenu peut avoir un goût et une texture très différents ! Mais du moment que le lait a épaissi, et sent bon, soit le fromage blanc, soit le yaourt, c’est que tout s’est bien passé !
  • Apparement, il est possible que le kéfir réalisé avec des grains un peu “fatigués” (qui sont par exemple restés longtemps au frigo) puisse avoir un gout un peu bizarre… Mais il ne faut pas se décourager ! Au bout de quelques tournées, le temps de se “remettre dans le bain” il reprendra un goût délicieux. Moi j’ai eu beaucoup de chance avec le kéfir que l’on m’a donné : dès que j’ai humé le bocal, j’ai su que j’allais aimer le kéfir 😉

 

 

« Yaourts » de kéfir

 

Marie Chioca©

Contrairement au kéfir à boire présenté dans la recette précédente, celui-ci se mange à la cuillère, et présente une extraordinaire texture, crémeuse à souhait, bien plus épaisse que celle de la plupart des yaourts maison. Comme c’est en outre beaucoup plus facile à faire (car le lait fermente à température ambiante), et tout aussi riche, voire plus, en probiotiques, cela pourrait bien nous faire remiser définitivement à la cave toutes les yaourtières qui encombrent nos placards…

 

Ingrédients pour 6 à 8 « yaourts » de kéfir

Temps de préparation actif : 5 min

 

10cl de kéfir bien actif (la boisson ci-dessus)

1l de lait cru (ou à la rigueur frais microfiltré) de vache bio et entier

 

Mélanger le kéfir et le lait. Verser dans les pots, couvrir d’un torchon et laisser fermenter environ 24H à 48H (tout dépend de la température ambiante), jusqu’à que la préparation soit bien épaissie.

Couvrir les pots et mettre au frais au moins 4H avant de savourer.

C’est tout !

 

Marie Chioca©

⇒ Le saviez-vous ?

Dans la recette précédente (kéfir à boire), ce sont les grains de kéfir qui font fermenter le lait. Dans ces « yaourts », c’est juste un peu de lait fermenté repiqué d’une précédente tournée de kéfir-boisson, car ainsi, on n’est pas obligé de partir à la « pêche aux grains » ce qui casserait immanquablement la jolie texture de ces yaourts ! Mais contrairement aux véritables yaourts (ceux que l’on fabrique en faisant fermenter à chaud du lait et du ferment pour yaourts), ceux-ci ne sont pas « repiquables » à l’infini et au bout d’un moment, la flore du kéfir s’appauvrit. Mieux vaut donc à chaque fois utiliser 10cl de kéfir-boisson pour ensemencer le litre de lait, plutôt qu’un pot de «kéfir-yaourt  d’une tournée précédente.

 

Allez, on termine ce (long) article sur le lait par quelques belles images de vaches, de moutons et de biquettes prises cet été (j’ai toujours un souci avec l’algodystrophie, mais je commence à aller faire le guignol boiteux dans les champs avec mon appareil photo alors c’est preuve que ça va mieux). Ah, que j’aime la campagne… Mais ça, vous le savez n’est-ce pas? 🙂

 

Une vache de race limousine

Une vache de race limousine

Génisses

De jolies petites génisses juste au dessus de chez moi (derrière la colline, il y a ma maison).

Montbéliardes

Deux belles montbeliardes, une race très répandue par chez nous puisque c’est avec son lait que l’on fabrique les fromages saint-marcellin et saint-félicien. Pour la petite histoire, un chevreuil a traversé juste après, mais je l’ai loupé de peu…

Vache Aubrac

Une belle Aubrac (la seule du coin ;))

Le soir dans les Chambaran

Le soir, juste au dessus de chez moi, trois vaches perdues dans un champ immense. J’aime tellement cette photo !

Voici enfin, pour approfondir la question, ces articles rédigés par Marie-Claire Frédérique, une personne que j’admire beaucoup pour son franc-parler et la grande qualité de ses publications :

Les fromages au lait cru ne sont ni risqués ni dangereux pour la santé (clic)

La rocambolesque histoire du kéfir de lait (clic)

Le kéfir étudié par la science (clic)

A bientôt 🙂

image_pdfimage_print

213 grains de sel au sujet de « Petit éloge de la nuance, épisode 2  »

  1. Marie C

    Bonsoir Marie,

    Quel plaisir de te retrouver ! J’espère que tu as passé de bonnes vacances et que tu as bien profité malgré ta patte folle 🙂
    Article très instructif qui remettra peut-être les pendules à l’heure chez certains de tes détracteurs. Ayons confiance en notre bon sens et soyons à l’écoute de nos corps. Comme tu le dis, peut-être que nos organismes sont adaptés pour la cuisine de là où on est nés… Vive la cuisine de nos mamies <3
    Je suis partante pour les recettes de laitages, notamment de fromages, faits maison.

    Merci aussi pour ces superbes photos, décidément, tu habites un splendide coin !!

    Très bonne soirée à toi et à ta famille,
    Bises

    Marie

    Répondre
    1. Marie ChiocaMarie Chioca Auteur de l’article

      Alors je vais poster quelques une de mes recettes de fromages maison, ça ma fait très plaisir 🙂
      Plein de bises chère Marie, et merci beaucoup pour ton chaleureux message !
      Marie

      Répondre
      1. Micheline Riccioni

        Je suis partante aussi pour recevoir des recettes à base de lait. Je t’en remercie d’avance. Mes enfants sont adultes et ont une vie tr “occupée”, ils n’ont pas beaucoup de temps pour cuisiner, du coup j’essaye de mon mieux de leur préparer des repas pour mettre au congélateur ou au réfrigérateur… Des laitages seraient le bienvenu, même si ma fille n’aime pas les crèmes pâtissières, mon fils est preneur… Je te remercie pour tes envois, j’adooooree… Merci encore et beau week-end à toi

        Répondre
        1. Marie ChiocaMarie Chioca Auteur de l’article

          Merci Micheline pour ce gentil message 🙂
          Je vais poster je pense quelques recettes de fromages ou de laitages, mais pas forcément de desserts à base de lait (type crème pâtissière ou crème dessert) car quand il n’est pas fermenté, j’y suis un peu intolérante hélas…
          Merci en tout cas pour ce gentil message, et belle semaine à toi Micheline !
          Marie

          Répondre
    2. Anne Marie COURTIN

      Bonjour Marie, j’ai lu attentivement votre dossier et je me demandais si je peux faire du kéfir de lait avec les grains de kéfir que j’utilise pour faire du kéfir de fruits ? Il ne ressemble pas tout à fait ce que vous décrivez (transparents et individuels, non agglomérés comme du chou-fleur).
      Merci pour la qualité de vos recettes, vous êtes entrées dans ma cuisine depuis quelques temps ainsi que dans celle de mes filles et mes amies. J’ai découvert vos livres dans une petite librairie de Tours (Lire Au Jardin) et je ne peux plus m’en passer.
      Anne-Marie

      Répondre
      1. Marie ChiocaMarie Chioca Auteur de l’article

        Et non hélas, pauvre Anne-Marie, on ne peut pas… Je me suis posée la même question que vous il y a quelques années mais la réponse est sans appel !
        Merci du fond du coeur en tout cas pour ce message si chaleureux, je suis très touchée 🙂
        Belle semaine à vous Anne-Marie,
        Marie

        Répondre
  2. da silva

    Chère Marie,
    Le dernier ouvrage que j’ai acheté de vous est justement “cuisiner sans lait” que je trouve, comme tous ceux que j’ai achetés précédemment, formidable. Merci de me permettre de me reinventer, de prendre soin des miens en les nourrissant mieux. Grâce à vous, santé rime avec plaisir, humour et gourmandise depuis que vous êtes entrée dans ma cuisine. En aucun cas vous faites l’apologie de quoi que ce soit, et vos propos sont toujours mesurés (au biberon sisi), humbles et bienveillants. Merci pour vos partages et votre humour. Longue route à vous Marie. Je vous embrasse du fond du coeur.
    PS : En plus avec un éleveur de biquettes dans la famille je vous vois mal cuisiner sans lait non?
    Christelle

    Répondre
    1. Marie ChiocaMarie Chioca Auteur de l’article

      Ah ben oui, surtout quand il suffit d’un seul SMS genre “Tu me descend 5 litres de lait de tes biquettes quand tu viendras manger à midi?” pour être livrée 😉
      Je suis gâtée, je sais…
      Mais même le bon lait bio des biquettes de Hugues, on ne le boit pas comme ça (sauf mes petites filles, qui sont RAVIES de s’en envoyer un ou deux verres derrière la cravate quand il est encore tout chaud de la traite, et que ça fait des moustaches de crème, et tout et tout ;))
      Des bises Christelle,
      Marie

      Répondre
  3. patdub

    Ben dis donc ma Marie, je t’ai sentie un tantinet “agacée” non?
    En tout cas, en ce qui me concerne , tu es une source d’inspiration au quotidien pour mon alimentation. Ceux qui t’accusent d’être adepte du soja n’ont rien compris ou alors ils n’ont pas lu tes écrits…
    Moi, j’aime beaucoup ces articles sur la “nuance” car tout est dit! Et oui, je suis partante pour les recettes de fromages.
    Je suis contente de voir que tu vas un peu mieux.
    Continue à nous régaler de tes recettes, de tes photos, de ton humour.
    Je t’embrasse

    Répondre
    1. Marie ChiocaMarie Chioca Auteur de l’article

      C’est gentil comme tout Pat 🙂
      Alors je vais poster avec plaisir quelques recettes de fromages sur mon blog. J’hésitais un peu de peur que ça n’intéresse personne mais apparement il y a des amateurs 🙂
      je t’embrasse aussi !
      Marie

      Répondre
  4. Ciboulette38

    Voilà un magnifique article qui repose et apaise notre cerveau qui parfois n’en peut plus de lire tant d’informations contradictoires… on ne sait plus à quel saint se vouer ! La confiance que l’on met en vous, le bien être que procure votre cuisine, la richesse et le serieux de vos écrits et de votre expérience nous donnent à penser qu’avec vous, nous avons la chance d’avoir trouvé notre bonne étoile.
    Et quelle MERVEILLEUSE NOUVELLE de lire que votre santé s’améliore !!! C’est l’pied ! 🤣
    Merci Marie !

    Répondre
    1. Marie ChiocaMarie Chioca Auteur de l’article

      C’est gentil comme tout Ciboulette, je suis tellement touchée 🙂
      Mais bon, c’est pas encore complètement le pied, car en toute sincérité, même si je n’ai plus les béquilles et bien l’algodystropie a comme “soudé” toutes les articulations de mon pied, et je ne me déplace qu’en boitant beaucoup… et puis, ça fait assez mal 🙁
      Je suis sur les starting blocks pour repartir faire des vraies marches dans la nature mais bon, pour l’instant je mets une demi-heure à grimper juste au dessus de chez moi alors c’est pas gagné… snif.
      Mais ça reviendra !!!
      Plein de bises Martine 🙂
      Marie

      Répondre
  5. AC

    Merci Marie pour ton billet très intéressant et informatif! Je n’ai jamais été copine avec le fromage (par goût), mais je m’y mets doucement en vieillissant (dans les plats, avec des fromages par forts…par exemple la mozzarella dans ton one pot pasta capriciosa, mmmmh), du coup mes parents veillaient à ce que je mange d’autres laitages (yaourts, fromages, blanc battu…) (de vache parce que…mes parents n’achetaient que ceux-là) 3 fois par jour. Et je m’en portais bien! En grandissant, puis en te découvrant, j’ai réduit considérablement ma consommation de laitages, j’ai supprimé celui du soir en premier, puis celui du midi. J’ai aussi varié les laits. Et ça va toujours, mon squelette n’a pas fondu!

    Mais j’imagine qu’un grand nombre de personnes a dû faire comme moi…moins manger de produits laitiers. Du coup les industriels du lait font la tête, et envoie leurs émissaires…dans les écoles! Regarde cette vidéo : https://positivr.fr/hugo-clement-lobby-lait-ecole/
    Si tes petites rentrent un jour de l’école avec un discours bizarre…

    Bon, aller, je vais commencer ma chasse aux grains de kéfir. Bises!

    Répondre
    1. Marie ChiocaMarie Chioca Auteur de l’article

      C’est navrant, toute cette propagande, pfff… Vraiment !
      Les enfants, je leur explique tout à la maison, en espérant que comme ça, avec un peu de chance, il éviteront le bourrage de crâne officiel… et c’est comme ça pour tout un tas de choses, hélas, pas seulement pour la question du lait 🙁
      Des bises à toi aussi… et bonne chasse au kéfir AC !
      Marie

      Répondre
  6. Stéphanie

    que c’est beau chez toi!!! Tu as bien de la chance d’avoir à disposition du lait cru bio, ce qui n’est hélas pas donné à tout le monde snif… Dommage, j’aurais bien essayé les yaourts de kéfir…

    Répondre
    1. Marie ChiocaMarie Chioca Auteur de l’article

      Est-ce que tu as regardé au rayon frais des supermarchés ? Car parfois, ils proposent du lait cru et bio.
      Bonne quête Stéphanie 🙂
      Marie

      Répondre
  7. cricri50

    Au plaisir de te retrouver et de voir que ta santé s’améliore.Merci à toi Marie,de nous faire part de tes connaissances.Voilà comment apaiser ceux qui ne le seraient pas: en lisant Saines Gourmandises.Chez nous,pas de lait animal à boire,nous ne le supportons pas.Mon Doudou prend une boisson d’épeautre,ma fille ,un thé vert et moi une boisson à l’amande.Par contre nous mangeons quelques yaourts de vache fait maison avec du lait microfiltré,en alternance avec des yaourts chèvre.Mais,je dois me raisonner,car je craque pour les fromages,de toutes sortes (mais des vrais,hein!!) .Je me lancerais bien dans le kéfir (après recherche des grains) mais nous sommes trois (bientôt deux) et j’ai peur que la quantité soit trop importante.Bonne rentrée et toujours meilleure santé.Bisous.

    Répondre
    1. Marie ChiocaMarie Chioca Auteur de l’article

      Coucou Cricri,
      Et bien, pour répondre à ta question, le kéfir peut se préparer avec très peu de lait. J’ai lu un ouvrage où l’auteur explique qu’il ne fait fermenter que 25 à 30cl chaque jour, juste pour son bol du petit déjeuner 😉
      Des bisous aussi !
      Marie

      Répondre
  8. dujardin

    Bonjour !!

    C’est toujours un plaisir de lire un nouvel article ! La nuance, le bon sens, le goût des bonnes choses et de la simplicité : merci !
    Et oui, encore oui pour des recettes de fromage maison !!

    Répondre
  9. Gretzel

    Bonjour Marie
    Quel bonheur le matin de découvrir votre mail , c’était bien intéressant, ça m’a décidée à faire du kéfir.
    Je vais donc partir à la chasse aux graines .
    Je serai bien intéressée par les recettes de fromages , rhôôô le cantal maison !!!
    On s’est bien régalés à la maison avec les recettes de votre dernier livre sur les salades , merci
    Sinon j’ai un souci , pendant les vacances j’ai eu envie de relire vos anciens post , mais impossible de remonter dans le temps !!
    Lorsque je vais dans la rubrique «  vous avez aimé ? Découvrez aussi «  je clique sur les biquettes , puis sur les gaufres courgettes
    Puis de nouveau sur les biquettes !! Comment faire ?
    J’aimerai tellement relire vos post qui nous mettent de bonne humeur , sans parler des magnifiques photos
    Vous avez compris , je suis fan
    Bises

    Répondre
    1. Marie ChiocaMarie Chioca Auteur de l’article

      Merci Gretzel pour ce si gentil message!
      Juste pour vous aider : tout en bas de la page du blog, il y a un petit rectangle marron “Articles suivants” : C’est en cliquant dessus que vous accédez à toutes les recettes du blog, page après page, et ça remonte chronologiquement sur 8 ans de blog 😉
      Si vous ne l’avez pas surtout dites-le moi, c’est peut-être un bug qui dépend des navigateurs?
      Des bises aussi 🙂
      Marie

      Répondre
  10. Mamijo

    Bonjour
    Quel régal de bon matin cet article sur les produits laitiers 🐐🐂🐄 plein de bon sens et que je partage en totalité tout est dit👏!!très heureuse de constater qu’il y a un peu de mieux pour votre pied et j’espère que vous allez peut être pouvoir recourir bientôt avec votre belle Beauceronne🐕 🍁🍂dans votre sublime nature que c’est beau et les jolies vaches 🐮 paisibles posant gracieusement devant votre œil de photographe doivent y être bien heureuses!!!Merci encore pour tout et ouiiiii les recettes des fromages seraient les bienvenues👍 À bientôt et bonne journée à vous!

    Répondre
    1. Marie ChiocaMarie Chioca Auteur de l’article

      Oh oui, ma paaaaaauvre Beauceronne, si vous saviez Mamijo comme elle se fait suer cet été !!! Elle a l’air aussi découragée que moi de ne plus faire ces longues balades… Elle dort sur le paillasson, s’étire 30 fois par jour, aboie mollement quand on a de la visite, fais trois tours de jardin et soupire comme un phoque (si si, promis !) quand elle s’ennuie trop.
      Vivement que ma patte soit vraiment soignée (car là il y a un mieux, mais c’est pas encore vraiment ça…)
      Plein de bises bien affectueuses,
      Marie

      Répondre
  11. Kat

    Bonjour Marie !
    Merci pour cet éloge de la nuance ; cela fait du bien par les temps qui courent…
    J’ai adoré ton inventaire à la Prévert des divers fromages indispensables : je suis moi aussi une irréductible dans ce domaine, même si je reste raisonnable sur les quantités. Chaque nourriture, je pense, va plus ou moins convenir à l’un ou à l’autre et ériger en diktats de grandes règles infrangibles ne peut qu’augmenter les problèmes au lieu de les résoudre.
    Pour ma part, je suis selon toute apparence intolérante aux laits de supermarché, ce que je n’ai compris qu’à 19 ans, après avoir passé des années à avoir la nausée après mon bol de lait du matin…nausée miraculeusement disparue quand je suis passée au café. Et je me souviens encore de mon père buvant un grand verre d’eau juste après son bol de lait matinal (eh oui, c’était de famille…) car sinon “ça tournait” dans son estomac. Point positif : quand ma fille a eu, très jeune, des maux de ventre à répétition et des problèmes de transit, cela ne m’a pas pris trop longtemps pour en déduire l’origine du problème, et encore aujourd’hui, si elle mange trop de laitages de vache – le yaourt de la cantine plus un à la maison, par exemple -, rebelote ! En revanche, les yaourts bio de chèvre ou brebis, “ça passe crème”, comme on dit aujourd’hui.
    Sinon, tes photos sont superbes, tout en atmosphère, et celle où tu verses le lait m’évoque irrésistiblement “La laitière” de VerMeer, peintre que j’adore.
    Bonne journée, et bonne fin de convalescence !

    Répondre
    1. Marie ChiocaMarie Chioca Auteur de l’article

      Merci Kat, c’est gentil comme tout !
      Je l’aime bien aussi cette photo, j’avais un joli pot à lait que je rêvais d’immortaliser alors… 😉
      Mais bon, ma pauvre fille a dû verser genre 30 fois le lait dans la cuvette (après l’avoir remis dans le pot avec un entonnoir) pour qu’on ait pile poil ce joli mouvement !
      Des bises, et belle soirée à toi 🙂
      Marie

      Répondre
  12. Laurence

    Bonjour Marie,
    Quel plaisir de te lire ! Merci pour ce petit coup de gueule nuancé 😉, pour ces explications et ces jolies photos ! Heureuse que tu puisses à nouveau crapahuter !
    Je suis preneuse de tes recettes de fromage ! Et merci pour l’idée de la petite annonce Kéfir ! Je vais m’y atteler…
    Belle journée à toi

    Répondre
    1. Marie ChiocaMarie Chioca Auteur de l’article

      Heuuuu “crapahuter” n’est pas encore vraiment le mot… disons que là je peux me traîner comme un vieux pirate à jambe de bois, voilà, ça c’est plus réaliste 😉
      Mais bon, j’en ai maaaaaaarre ! Je veux crapahuter !!! Bouhouhou, 3 mois et demi de canapé, j’suis au bout du rouleau là. Du coup je fais le vieux pirate qui boitille un peu dans les champs, mais juste à côté de la maison. C’est déjà ça 🙂
      Belle soirée à toi Laurence !
      Marie

      Répondre
  13. Emilie

    je partage tout à fait ton point de vue!
    bon ici on aime et on consomme un peu trop le fromage (habitant en savoie il y a trop de tentations!!! plein de producteurs bio, vaches, brebis, chèvres…), surtout mon fils de 21 mois qui est completement accro (faut dire on l’a bien habitué, dès le début de sa diversification il n’a connu que des bons fromages au lait cru, bio et locaux…).
    et en meme temps, des livres comme ton livre de recettes sans lait m’aurait bien aidé il y a qq années, car mon 1er fils était intolérant aux protéines de lait de vaches quand il était bébé…comme je l’allaitait, et que ces protéines passent dans le lait maternel, c’est moi qui était au régime sans lait, et au début, pas facile pour la cuisine!
    mais on a fini par trouver nos marques, et puis petit à petit, il a pu manger du chèvre et du brebis, et maintenant à 6ans l’intolérance a totalement disparu (mais il continue à boire du lait d’avoine au ptit dej…)

    Bref, comme toi, je suis partisane d’un juste équilibre, manger de tout en quantité raisonnable, et notamment pour les laitages, on consomme quasi exclusivement du local ET bio …

    Répondre
    1. Marie ChiocaMarie Chioca Auteur de l’article

      Le reblochon fait clairement partie du “top 5” de mes fromages préférés… Je suis fan, archi fan ! 🙂
      La tomme de Savoie aussi, mazette, c’est bon… En fait, j’aime tous les fromages traditionnels de qualité, excepté ceux qui décoiffent vraiment (pas fan du maroilles par exemple) ou les fromages à moisissures bleues (un peu allergique).

      Des bises, et belle soirée à toi Emilie 🙂
      Marie

      Répondre
      1. Nanook Buchdrachen

        En tant que Savoyarde, je comprends votre amouuuuuur de la tomme ! Et le beaufort, vous en pensez quoi, surtout le beaufort d’été, voire d’alpage, qui est bien plus parfumé que celui d’hiver, question d’alimentation des tarines ?
        Et, au fait (passkeu j’ai eu la flemme de lire tous les commentaires, je-sais-cé-pô-bien) votre prochain livre sera-t-il sur les laitages maison ?
        J’en profite pour vous remercier de votre travail fabuleux ! Vous êtes une magicienne : non seulement ma dernière (8 ans) a commencé à manger des légumes grâce à vos recettes, mais en plus elle est fan de… blettes, et maintenant elle goûte (presque) tout. Sa soeur (10 ans) a, elle, vraiment réduit sa consommation de sucre (et moi aussi), ce qui se traduit par une excitation bien moindre. La phrase qui revient “ça cale, les recettes de Marie Chioca”. Et même mon grand fiston de 20 ans, surnommé Grosse Bouffe (sans commentaire) est calé, ce qui est un exploit. Quant à moi, je suis conquise, faut-il le dire ? Les soupes et les goûters, la cuisine bio, vos recettes sont délicieuses, réalistes, aussi bien en temps qu’en budget, ou en équipement. Mais le mieux : vous m’avez donné envie de me mettre durablement à la cuisine !! Et ça, il fallait le faire !
        Bonne continuation, à vous et à Super Chevrier.
        Nanook

        Répondre
        1. Marie ChiocaMarie Chioca Auteur de l’article

          Chère Nanook, comment vous remercier, votre message me fait si chaud au coeur ! Vous avez réussi à me faire rire (aujourd’hui c’est pourtant pas la fête, car nous essayons de soigner une petite chèvre qui est moribonde et manque de bol, c’est juste LA chèvre que ma pupuce de 8 ans a parrainé…).
          Bref, nous avons aussi eu un “grosse bouffe” à la maison, et je me reconnais dans tout un tas de détails ou d’anecdotes familiales en vous lisant 😉
          Bonne continuation à vous régaler !
          Marie

          Répondre
          1. Marie ChiocaMarie Chioca Auteur de l’article

            PS : Notre “grosse bouffe” à nous s’est bien assagit depuis, devenant un fin gourmet très raisonnable ! Je vous en souhaite autant pour votre fiston 😉

  14. Stef

    Bonjour Marie
    Et merci pour cette belle palette de nuances qui esquisse un très beau panorama sur les produits laitiers.
    Je (nous ?) suis vivement intéressée par les recettes de fromages maison qui m’ont l’air plus qu’appétissants.
    N’est-ce pas trop technique ?
    Je souhaitais enfin te remercier (depuis un moment déjà) de tous ces partages de recettes et d’astuces culinaires autant sur ton blog que dans tes livres, elles me permettent à chaque fois d’être la star des fourneaux et d’impressionner mes convives quand je leur présente avec fierté mes réussites. Sans tout ton travail, je ne recevrais pas autant d’éloges, il est donc normal des les partager avec toi.
    Alors merci pour ton travail et ne te laisse pas casser les pieds par les rageux, sache que tu fais par ailleurs des papilles heureuses !

    Répondre
    1. Marie ChiocaMarie Chioca Auteur de l’article

      Que c’est gentil Stef, merci beaucoup, je suis super touchée 🙂
      Et ne t’en fais pas, je posterai volontiers quelques recettes de fromages sur le blog, car je rêvais de le faire sans savoir si ça intéresserait mes lecteurs, mais j’ai été rassurée sur ce point !
      Belle soirée à toi,
      Marie

      Répondre
  15. cendrillon

    coucou Marie,

    contente de te retrouver et de voir que tu recommences à gambader dans ta belle campagne qui fait rêver. As tu passé de bonnes vacances? J’espère que tu en as bien profité et que tu as pu te ressourcer.

    Je trouve que ceux qui t’accusent, ont tort. Car à aucun moment, tu as dit que tu étais anti lait, anti gluten…Je crois qu’ils lisent en diagonal tes articles et tes livres. 😉

    En tous les cas, ton article est très intéressant et m’a appris beaucoup de chose par exemple sur le lait et l’ostéoporose. Le kéfir, je ne connaissais pas du tout. Je ne sais pas du tout si je testerai, car ici, je n’ai pas de bon lait de vache cru. et je ne sais pas si tous vont aimé. Le goût est comment? un peu aigre? doux? et est ce en cure que l’on boit ce lait?

    Je savais que tu as un talent de cuisinière que j’admire beaucoup, et je pense que je prendrai un réel plaisir à passer un aprem en ta compagnie pour parler de tout ce que tu as pu lire ou apprendre au sujet de la cuisine, mais aussi sur d’autres thèmes et aussi pour la personne que tu aies tout simplement. Mais je ne connaissais pas ton talent de fromagère! 😉
    IL faut que tu m’expliques comment tu fais avec tes 6 enfants et tout le rythme que ça engendre (j’en sais qqch avec 5 qui sont extrêmement rapprochés) pour faire des livres, des photos, revisités des recettes et donc les tester, t’occuper de ta big family …et faire du fromage, des balades. 😮
    Comment fais tu pour tenir le coup et être aussi gentille/douce dans tes articles et sans doute autour de toi. Bravo Marie!

    Pour en revenir à ton talent de fromagère :), je serai curieuse de connaitre tes bonnes recettes si cela ne demande pas trop d’investissement de temps et si on trouve facilement le lait. Car ici, pas trop de vache :(, les chèvres, je ne sais si elles sont bios.

    A part les liens que tu mets en fin d’article et que je vais lire, je serai intéressée de connaitre où tu prends toutes ces infos intéressantes même celle sur la vitamine D naturelle, la silice organique, la prêle, l’ortie….Ne connaitrais tu pas un moyen naturelle de faire remonter une tension basse? Car depuis début juin, je ne dépasse pas les 9,5 voir 8,5. et prise de sang ok, tout est ok. Mais dès que je fais trop d’effort (style course pour mon fils qui part pour ses études, hop, énorme fatigue, vertige…) Mon été se résume à un seul mot: transat 🙂 C’est pour cette raison que nous ne sommes pas venus nous balader dans ta belle région et goûter au bon fromage de chèvre de ton fils. 🙁
    Donc je suis preneuse de toute info. Merci

    Merci encore pour ton article et hâte d’en lire d’autres sur le gluten et autre.
    bonne journée et à tout bientôt
    bises

    Répondre
    1. Marie ChiocaMarie Chioca Auteur de l’article

      Pauvre Cendrillon, tu dois juste être complètement crevée, moi aussi j’ai une tension hyper basse quand je suis trop surmenée 🙁
      Faire de l’exercice, manger très sain, bien dormir, ça aide un peu à réguler tout ça. Et quand ma tension est très très basse, je me repose un quart d’heure avec les pieds au mur, je mange un peu plus salé sur quelques jours… C’est pas miraculeux mais ça aide.
      Bon courage en tout cas 🙂
      Pour répondre à ton autre question, le goût du kéfir est délicieux ! On dirait un peu un excellent fromage blanc en faisselle qui aurait été mixé. C’est crémeux, un peu acidulé, avec un goût extra. Jamais je n’aurais pensé que ce soit si bon !
      Des bises bien amicales ma Cendrillon… Tu vas voir, on va remonter la pente toutes les deux : toi avec ta grosse fatigue, moi avec ma patte folle 🙂
      Marie

      Répondre
      1. cendrillon

        coucou
        et bien figure toi que je n’ai pas l’impression d’être si fatiguée que ça. C’est vrai que parfois le sommeil pas tip top pour une grosse dormeuse comme moi. Du coup sieste obligée le lendemain.
        Enfin mon corps n’attend que ça de randonner et faire un peu plus d’activité. En plus avec tes belles photos de ta campagne et des belles vaches (j’aime énormément les vaches depuis que je suis petite, je ne sais pourquoi! ), cela me donne encore plus envie
        Quant à manger sainement, de ce côté,ça va avec toutes tes bonnes recettes 🙂 LE sel, mon mari l’avait lu et comme j’avais une tendance à ne pas trop salé, maintenant, je sale un peu plus. Prise de sang tout est ok. Donc….on ne sait pas pourquoi.
        J’espère juste que pour le déménagement de mon fils tout ira mieux.

        Pour le kéfir, il faut que j’en trouve et je testerai. Mais sais tu où trouver du bon lait frais cru autre que dans une laiterie? Car ici, rien de cela.

        dernière question, ton pot au lait bleu, tu l’as acheté où? IL est troooooooooop beau sans parler de la photo. On dirait une photo de la laitière.

        bon courage marie pour ton pied et à tout bientôt

        bisous

        Répondre
        1. Marie ChiocaMarie Chioca Auteur de l’article

          Pour ce qui est du lait cru, moi j’en trouve régulièrement chez Leclerc : c’est du lait bio, cru, du Vercors, donc local (mais parfois le rayon est vide, à cause de la date de consommation courte). Je pense que cela doit se faire dans d’autres régions. Il y a aussi souvent du lait cru dans les magasins bio, mais il est plus cher… Essaye aussi auprès de magasins de producteurs autour de chez toi peut-être?
          Pour ce qui est du pot à lait, j’ai demandé à ma grande fille (c’est elle qui me l’a offert pour la fête des mères ;)) et elle l’a trouvé ici :
          https://www.amazon.fr/KRÜGER-7713PAB-Sylt-Bidon-Émail/dp/B010UQNRP8/ref=sr_1_12?__mk_fr_FR=ÅMÅŽÕÑ&keywords=pot+à+lait+bleu&qid=1566199861&s=gateway&sr=8-12
          Gros bisous Cendrillon !
          Marie

          Répondre
          1. cendrillon

            coucou Marie,

            Merci pour l’info et le lien. je regarderai à Leclerc sinon dans le magasin bio.Mais pour 6 personnes (1 ne supporte pas du tout le lait depuis bébé), ce sera un peu beaucoup cher 😉 Peut être jongler entre lait de vache, d’amande et de noisette. Ici on aime pas le lait de chèvre ou de brebis: goût beaucoup trop fort, par contre le fromage oui!

            Et merci pour le lien du pot au lait. quand mes enfants voudront me faire un cadeau…..:)

            autre question, j’ai fait l’acquisition d’une poële de cow-boy, mais comment fais tu pour ne pas te brûler avec la queue de la poële? Car la chaleur passe. Peut être as tu une astuce!?

            et comme j’y pense, dans mes gâteaux, j’ai testé la levure bio, mais ils ne gonflent pas ou extrêmement peu. Du coup j’ai laissé tomber et j’utilise celle de grande surface :(. Laquelle utilises-tu? Je comprends pas pourquoi mes gâteaux ne gonflent pas trop et quand ils gonflent, ils retombent.

            merci pour tout Marie.

            bonne fin de journée
            bisous

          2. Marie ChiocaMarie Chioca Auteur de l’article

            Pour ce qui est de la queue de la poêle, je n’ai pas trop de souci, ça chauffe un peu mais ça reste supportable. Tu cuisines sur quoi? Moi c’est sur le gaz.
            Et concernant la poudre à lever, je prends soit la marque Nat’ali, soit “La Patelière” et ça va, sincèrement.
            Gros bisous ma Cendrillon 🙂
            Marie

          3. cendrillon

            Je cuisine sur une plaque vitro.

            et merci pour les marques de tes levures, je regarderai si je trouve pour tester.
            bises et bonne soirée

          4. cendrillon

            coucou
            Celle que je trouve dans mon magasin bio est pural, mais samedi quand j’y suis allée, j’ai vu qu’ils avaient de la nat’ali. Je vais essayer. et je te dirai
            merci bises

  16. Mélette

    Bonjour Marie,
    Quel bel article, je “bave ” devant les fromages, j’espère que tu as pu te reposer et soulager ce pied qui n’en fait qu’à sa tête %§$$$
    Je vais peut être essayer le kéfir de lait, j’ai acquis en juin du kéfir de fruits grâce à ma biocoop, c’est un peu déroutant au départ mais on y prend goût!!!; Je ne sais pas si le kéfir de lait ou de fruit c’est le même? Dans un autre mag bio dans mon coin, on trouve le lait cru de mr Gaborit, une merveille, du vrai lait quoi!!! à défaut de ferme dans le coin
    Pour le kéfir, j’ai simplement demandé et j’ai reçu une dizaine de propositions, je suppose que cela est possible ailleurs aussi!
    Nuance, un joli mot mais trop souvent oublié dans nos conversations et sur l’internet,tu le remets à la mode
    Les chèvres du Rove sont magnifiques, ici il y en a pas mal et leur lait fait aussi d’excellents fromages

    Répondre
    1. Marie ChiocaMarie Chioca Auteur de l’article

      Pour répondre à ta question, non, apparement le kéfir de fruits et le kéfir de lait ne sont pas du tout préparés avec les mêmes grains. Tu me diras si tu essayes le kéfir de lait 🙂
      Où habites-tu, veinarde, pour avoir des chèvres du Rove près de chez toi? Elles sont si rares… et si jolies ! Hugues n’a pas pu les intégrer dans son troupeau, car notre terroir ne convient pas bien. Chez nous, elles donnent très peu de lait (mais font de bons gardes du corps pour les moutons ;))
      Plein de bises, et belle soirée à toi Mélette,
      Marie

      Répondre
  17. Coralie

    Super article. Merci de remettre les pendules à l ‘ heure.
    Chez nous c’est lait de maman (5 à 8 mois) puis alternance des laits (vache chèvre brebis riz amande …) sauf le lait de soja (on n ‘ aime pas le goût ).
    Sinon habitant le nord de la France nous consommons beaucoup de fromage 😢 je serai donc ravie d ‘ avoir des recettes de fromages maison.
    Vivement le prochain épisode 😊

    Répondre
    1. Marie ChiocaMarie Chioca Auteur de l’article

      Pas de souci Coralie, je vais en poster de temps en temps, puisque je vois qu’il y a des amateurs de recettes de fromages maison 🙂
      Belle soirée à toi !
      Marie

      Répondre
  18. Muriel

    Coucou wondermarie !! Trop contente de te lire et merci pour cet article très intéressant ! Je pense que je vais aller à la pêche de petits grains de kéfir. Ca fait longtemps que j’en ai envie. Trop contente d’avoir aussi de tes nouvelles et de savoir que tu commences à aller un peu mieux. Je t’ai envoyé un mail pendant tes vacances pour prendre justement de tes nouvelles. J’arrive de vacances dans les Alpes où j’ai fait une petite entorse à mon régime igbas mais les vacances c’est aussi pour en profiter et à moi les preires, les bons fromages pris un peu aussi en dehors du petit déjeuner bref de supers 1ères vacances avec mon petit fils de 2 ans 1/2. Je t’embrasse bien fort et encore merci pour tes recettes, ton humour bref merci d’être wondermarie ! Je te tiendrai au courant si j’arrive à obtenir ces précieux petits grains !!!!!

    Répondre
    1. Marie ChiocaMarie Chioca Auteur de l’article

      Comme tu as dû en profiter, des vacances avec un bout de chou de deux ans, ça devait être trop mignon ! Sportif, mais trop mignon 🙂 Je suis sincèrement heureuse pour toi Mumu !
      Plein de bises bien affectueuses, et merci pour ton si gentil message Muriel !
      Marie

      Répondre
  19. Fran

    Tout simplement merci pour ces informations laitières et ces belles photos .
    Je rêve devant celle des 3 vaches perdues dans un champ immense , elle est superbe.
    Merci pour ce partage si généreux.

    Répondre
  20. BAEZA ANNE

    Bonjour Marie
    Fan depuis des années de tes articles et tes livres, je suis Naturopathe et je partage vraiment ces idées là : consommer local, diversifié et varié, bio si possible ou en agriculture raisonnée est la meilleure des solutions. Mais surtout, et c’est pour cela que j’aime tes articles, se délecter de ce que l’on mange, car le plaisir fait partie d’une bonne assimilation des nutriments. Merci de partager tes connaissances : l’éducation à l’alimentation est vraiment importante et surtout l’expérimentation car chaque personne est différente.
    Au plaisir de te lire…
    Amicalement
    Anne

    Répondre
    1. Marie ChiocaMarie Chioca Auteur de l’article

      Merci, je suis vraiment touchée ! Et puis ton message me fait tout particulièrement plaisir car hélas, beaucoup de naturopathes sont farouchement anti-laits 🙁
      Tu pratiques dans quelle région?
      Bonne soirée Anne 🙂
      Marie

      Répondre
  21. Monique LATHUILE

    Bonsoir Marie,
    tant mieux si l’état de votre pied s’arrange. Concernant votre article sur la consommation ou non des produits laitiers, il y a quelques années, j’ai du arrêter de manger du fromage ,( j’étais une afficionado de fromages) pour cause de cholestérol +++++. Ce fut très difficile , au début de remplacer le fromage du petit dèj par de la purée de sésame et/ou de la margarine. Et puis, on s’y fait, par la force des choses. Du coup, cholestérol redevenu normal, ma balance m’a dit merci et mes articulations aussi , les douleurs articulaires envolées. Maintenant, je suis beaucoup moins restrictive. je ne consomme pas de produit laitier tous les jours et je privilégie les fromages de chèvres ou de brebis et il n’est pas question de passer un hiver sans manger une raclette ou une tartiflette. On est presque voisine , j’habite en Savoie. En faisant comme ça, je n’ai plus de problème de mauvais cholestérol et de douleurs articulaires et ça va très bien. Et petit message aux pas contents raleurs et pénibles : ” vous n’ètes pas obligés de lire les articles qui ne vous conviennent pas. personne ne vous en voudra”.
    Cordialement.
    Monique

    Répondre
    1. Marie ChiocaMarie Chioca Auteur de l’article

      Merci Monique 🙂
      Votre témoignage est vraiment formidable ! Continuez à prendre bien soin de vous…
      Je vous souhaite une belle soirée !
      Marie

      Répondre
  22. JACQUELINE

    Bonjour Marie
    Je suis très contente de te retrouver et espère que tu as passé de belles vacances avec ton mari et tes enfants. Je vois que ton pied va mieux que tu gambades à nouveau dans les prés que tu aimes tant.
    J’aime beaucoup ton article très intéressant qui dit les choses avec “nuances” LOL et chacun chacune peut se faire son idée.
    Moi je partage tout ce que tu dis.
    J’aimerai bien tes recettes de fromages maison, yaourts (tu nous as données celle du yaourt kéfir ça a l’air facile et très bon)
    Mon mari mangeons principalement des fromages de chèvre, des fromages blancs de chèvre (j’achète la marque Gaborit dont tu parles dans un de tes livres que j’ai acheté et ils sont MERVEILLEUSEMENT BONS) et aussi des fromages au lait de brebis et comme toi on mange aussi d’autres bons fromages qui sont notre terroir français. Il faut se faire plaisir.
    Tu sais d’avoir lu ton article ce soir je me sens bien ça me fait un bien fou (et je suis sincère)
    Tu es vraiment une belle personne
    Je t’embrasse
    à bientôt
    Jacqueline

    Répondre
    1. Marie ChiocaMarie Chioca Auteur de l’article

      C’est moi qui te remercie Jacqueline pour ton message si chaleureux, je suis vraiment touchée…
      Je t’embrasse aussi 🙂
      Marie
      (Pas de souci, vu qu’il y a des amateurs je vais bien vite poster quelques recettes de fromages “maison” !)

      Répondre
      1. JACQUELINE

        Super merci
        j’attends avec impatience tes recettes
        Et j’espère un jour te rencontrer peut-être à la dédicace d’un livre (je ne sais pas si tu fais cela) ou sur un autre lieu ou en Irlande (peut-être qu’un jour tu iras………………) mais sache que c’est vraiment sincère de ma part car tu m’inspires et je pense que tu nous inspires moi et toutes les autres personnes qui te suivent.
        Jacqueline

        Répondre
  23. cecile

    Merci pour cet article bien intéressant et les belles photos. Oui, oui, les recettes, les trucs, plus de photos de fromages maison, s’il te plaît! Et j’espère que ton pied a bien guéri entre temps.

    Répondre
    1. Marie ChiocaMarie Chioca Auteur de l’article

      Je vais poster quelques recettes de fromages sur le blog Cécile, avec plaisir !:)
      Mon pied va mieux, merci, il s’est apparement bien ressoudé mais l’algodystropie me fait mal, je boîte, je traîne la patte, mon pied est tout “soudé” au niveau des articulations… c’est pas génial, snif. On va dire que ça m’apprend la patience…
      Des bises !
      Marie

      Répondre
  24. Loutre

    Et bien … Je pense effectivement que certains ne savent pas lire ^^
    Je n’ai jamais laissé de message… J’ai pourtant parcouru chaque ligne du blog, piqué pleins de recettes divines, acheté plusieurs livres (le prochain sera sûrement celui sans lait hehe).
    Mes enfants adorent les gouters de votre livre (on les fait ensembles).
    On est vegan, quand les recettes le sont… C’est parfait, quand elles ne le sont pas, on adapte. Et voilà. Mais c’est tjs un plaisir et très agréable de vous lire et de voir de si jolies photos.
    Merci

    Répondre
  25. Marion

    Chère Marie, comme j’apprécie ton sens de la nuance, et comme j’aime tes photos de ta campagne ! La chèvre du Rove est magnifique, je suis sûre que le M. Seguin de l’histoire d’Alphonse Daudet en avait une de cette famille.
    Nous habitons aux portes de la Franche-Comté, alors on aime le bon fromage… et c’est dur de ne pas en manger trop !
    Tes yaourts de kéfir font bien envie… cela fait un moment que je pense à refaire les yaourts. Pendant quelques mois on les a fait “à l’ancienne”, sans yaourtière mais en faisant chauffer le lait puis en mettant les futurs yaourts une nuit bien au chaud dans une couverture. Avec le kéfir, c’est encore plus simple ! Mais j’ai une question, lors de la préparation du kéfir, faut-il fermer le bocal ? hermétiquement ?
    Merci et bonne fin d’été !

    Répondre
    1. Marie ChiocaMarie Chioca Auteur de l’article

      Non, il faut juste couvrir le bocal avec un linge, ou le couvercle posé dessus (mais non vissé), en tout cas, moi je fais comme cela. J’ai entendu dire que si on ferme le bocal hermétiquement, il pouvait éclater sous la pression de la fermentation.
      Merci en tout cas pour ton si gentil message Marion 🙂
      Plein de bises, et belle soirée à toi !
      Marie

      Répondre
    1. Marie ChiocaMarie Chioca Auteur de l’article

      Je le pensais aussi Petit Pois, mais apparement, il n’y aurait pas de restrictions avec l’inox. Du coup ma passoire, et ma cuillère sont en inox… et ça a l’air de bien marcher. Par contre, je ne ferais pas fermenter mon kéfir dans un saladier en inox par exemple.
      Belle soirée à toi,
      Marie

      Répondre
  26. Monik

    Bonsoir
    C’est la première fois que je vois écrit que ” le lait sera mauvais si l’on souffre d’un cancer hormone-dépendant” !!
    Avez-vous des liens vers des articles sur ce sujet qui pourraient m’être utile ?
    Merci

    Répondre
  27. billier

    Oh oui Marie tu as bien raison ! Merci encore pour tout, et quelle question ? Bien sûr que nous voulons tes recettes de fromages maison, les photos nous ont mis l eau à la bouche. Merci encore pour tout quel bonheur de retrouver chaque publication. Soigne toi bien bon courage. A très vite

    Répondre
    1. Marie ChiocaMarie Chioca Auteur de l’article

      C’est tellement gentil, merci à toi 🙂
      Oui, à très vite !
      (Pour une recette de fromage peut-être ;))
      Marie

      Répondre
  28. Véronique

    Bonjour Marie
    Ton article est génial 👍 mais ce qui me fait le plus plaisir c’est de te voir peu à peu te rétablir et recommencer à nous envoyer de super photos de ta région si belle qui fait rêver !!
    A la maison on ne consomme plus que chèvre et brebis avec une préférence pour le fromage de chèvre car 3 d’entre Nous et dont je fais partie sont intolérants au lait de vache.
    Et on fonctionne comme toi : de tout un peu.
    Mais je suis une grande gourmande de fromages de chevre de tous ordres ! 😋
    Je fais du kéfir de fruits mais je ne sais pas si ses performances pour le microbiote est équivalent…
    Merci pour ton super billet !
    Et merci pour toutes tes recettes diverses et variées 😉 qui nous accompagnent toute l’annee Et plus particulièrement l’été où la maison se remplit, se remplit … et là merci Marie pour toutes tes idées 💡
    Je t’embrasse ma Belle
    Rétablis toi vite !

    Répondre
    1. Marie ChiocaMarie Chioca Auteur de l’article

      Coucou Véronique 🙂
      J’espère que tu passes un bel été avec ta petite famille et ta maison “bien remplie” 🙂
      Ici, c’est un peu plus calme (hélas !) car trois de mes grands ont quitté le foyer pour voguer vers leurs projets (ils repassent quand même de temps en temps à la maison), et je n’ai plus “que” mes trois dernières… ça fait tout drôle. Mais on rigole bien quand même 🙂
      Plein de bises bien amicales, et merci pour ton si gentil message Véronique !
      Marie

      Répondre
  29. Lily HMA

    Ton article est un pur plaisir. Je serai très intéressée par des recettes de fromages, je fermente beaucoup de choses et j’aimerai maintenant me lancer dans le fromage 😉
    Merci Madame 🥰

    Répondre
  30. Izabela

    Originaire de la Pologne où le kéfir se trouve dans chaque magasin alimentaire, je retrouve depuis quelques mois le kéfir dans de grandes surfaces en France. A un prix très élevé pour une petite bouteille. Mais bon, je me débrouille. Je prends le lait UHT (pas d’autres choix) et je l’ensemence avec un peu de kéfir. Deux jours plus tard j’ai un bocal d’un litre de kéfir et ainsi de suite. Les enfants adorent.
    Je procède de ma même manière avec des yaourts:).

    Répondre
    1. Marie ChiocaMarie Chioca Auteur de l’article

      Bonjour Izabela,
      Vous pouvez aussi poser une annonce pour obtenir gracieusement des petits grains de kéfir, comme je l’explique dans l’article, c’est tout simple, et comme ça vous n’aurez pas à acheter de petites bouteilles de kéfir…
      Belle soirée à vous 🙂
      Marie

      Répondre
  31. Delphine

    Bonjour Marie,
    Merci pour cet article où je partage chacun de vos avis.
    En période de transition, afin d’acquérir une autonomie maximale dans les années à venir, je suis très intéressée par ces recettes de fromages sur lesquelles je pourrais travailler avec mes petites biquettes et mes brebis, et même ma jersiaise, depuis le temps que j’en rêvais ^^. Je suppose qu’un livre est en cours d’écriture sur le sujet, il me tarde de pouvoir le ranger à côté de vos autres livres dans ma petite bibliothèque juste derrière mon bureau :-).
    Je vous souhaite une belle fin d’été.

    Répondre
    1. Marie ChiocaMarie Chioca Auteur de l’article

      C’est moi qui rêverais d’avoir quelques chèvres, brebis… et une vache ! 🙂 Il y a bien les chèvres de mon fils, je vais les voir quand je veux, mais j’en voudrais aussi à la maison… et les traire chaque matin, le rêve.
      Quelle chance vous avez Delphine 🙂
      En tout cas, pas de souci, je vais poster quelques recettes de fromages ces prochains mois, avec plaisir.
      Belle soirée Delphine !
      Marie

      Répondre
  32. Isabelle

    Merci pour ce partage, toujours plein de bon sens. Il y a des explications très intéressantes sur la variabilité de la flore intestinale dans le monde, et son “héritage” familial dans le bouquin “le charme discret de l’intestin
    Je me suis soudain rendu compte que l’insipidité du lait UHT il y a qq années, et de l’absurdité d’acheter le lait par pack de 12 et le stocker des mois…
    Du coup, lait bio frais micro filtré chez nous, faute de pouvoir l’acheter chez le producteur.
    Pour le kefir, j’avoue que je n’arrive pas à m’y mettre ! (Mais je me soignes ;-).

    Répondre
    1. Marie ChiocaMarie Chioca Auteur de l’article

      C’est vrai que c’est absurde le lait UHT ! Ce serait si chouette si l’on pouvait rétablir une tournée du laitier chaque matin, qui déposerait les bouteilles devant la porte, comme dans les années 50 😉
      Bonne soirée à toi Isabelle, et merci pour ce gentil message !
      Marie

      Répondre
  33. Lucie

    Bonjour Marie !
    Oui oui oui aux recettes de fromages maison !!! Je sais que je devrais y aller un peu moins sur les laitages, mais c’est vraiment ma gourmandise par excellence ; du coup je choisis plutôt chèvre/brebis (en région Centre on est gâté pour ça !), mais je ne parviens pas à me raisonner plus que ça (j’essaie de limiter à deux par jour, mais c’est duuuur ! Ce qui me sauve : les crèmes au lait végétal de Marie Chioca !)… La sagesse viendra peut-être un jour…
    Quant au lait de soja : loin de moi l’idée de dire quoi que ce soit sur tes convictions, quand une recette ne me va pas, j’adapte à ma sauce. Il est vrai que j’ai constaté, par exemple dans le livre des goûters du quotidien, que tu proposes souvent du lait soja-vanille. En ce qui me concerne, je mets soit un lait végétal autre que le soja, soit du lait de chèvre à la place. Mais y a-t-il une raison particulière à ce choix (oui je sais je n’ai pas lu l’intro de ton livre “sans lait”… mais je ne l’ai pas là sous la main !!!) ? Il est vrai qu’on entend plutôt du mal du soja, d’une part pour ses qualités nutritives, d’autre part pour ses méthodes de culture. Mais comme je suis mal documentée… Attention, hein, loin de moi l’idée de râler, je cherche juste à comprendre tous les enjeux de ce que je mets dans l’assiette de ma famille…
    Merci, Marie, pour tes articles et tes recettes, je parle souvent de toi autour de moi !
    Belle journée,
    Lucie

    Répondre
    1. Marie ChiocaMarie Chioca Auteur de l’article

      Mais il n’y a pas de souci Lucie, tu peux remplacer le lait de soja dans mes recettes si tu veux 🙂 Si je l’utilise volontiers en pâtisserie, c’est parce que je ne tolère pas très bien le lait non fermenté, et que du coup, quand je dois remplacer le lait dans une recette sucrée, je trouve que celui de soja-vanille est assez bon au goût, et de surcroît pas trop onéreux.
      Voilà, tu sais tout ! Mais en dehors d’un dessert de temps en temps, je n’en consomme pas. J’ai même arrêté les yaourts de soja, dont je raffolais pourtant…
      Merci en tout cas pour ton si gentil message Lucie 🙂
      Marie

      Répondre
      1. Croquet

        Bonjour Marie,
        Merci pour ton article auquel j’adhère totalement. Je ne peux pas consommer de produits laitiers de vache mais je mange volontiers un peu de fromage de brebis ou de chèvre. Peux tu me dire pourquoi tu ne manges plus de yaourt de soja?
        J’espère que ton pied va mieux. Bises😊

        Répondre
        1. Marie ChiocaMarie Chioca Auteur de l’article

          Parce que malheureusement, les infos sur le soja sont contradictoires : un jour on lit que ça prévient le cancer, le lendemain qu’au contraire ça peut l’aggraver, bref, je n’en sais rien, alors comme ce n’est pas “vital” comme aliment j’ai préféré arrêter. Le fameux “principe de précaution”… J’aimais beaucoup les yaourts de soja, beaucoup trop même,j’en mangeais facilement un ou deux chaque jour !
          Mais s’il y a du soja dans un dessert, j’en prends quand même, pas de souci.
          Des bises aussi Croquet 🙂
          Marie

          Répondre
  34. Rossi

    J’adore vous lire,vos billets sont très instructifs sans être rébarbatifs.Je tiens à préciser que le soja est contre indiqué si on a un cancer du sein hormonodependant mais je n’ai jamais entendu dire que le lait de vache aussi.

    Répondre
  35. Hélène

    Bonjour Marie,
    J’ai eu le plaisir de découvrir vos recettes et conseils dans votre livre consacré à l’IG Bas. Ayant pris beaucoup de poids ces dernières années, vos suggestions m’ont encouragée vers des pistes d’alimentation plus saines et ceci m’a beaucoup aidée à inverser l’orientation de la balance, merci à vous.
    Je vous remercie également pour cet article sur le (vrai) lait. Fille de Normands, élevée au beurre et à la crème, j’ai développé vers l’âge de 25 ans, une forme d’intolérance aux produits laitiers (d’animaux), avec de grosses difficultés de digestion du lait en particulier et du yaourt, moins avec les fromages mais tout de même ((je ne refuse toujours pas aujourd’hui une raclette mais je sais que j’en paierai les conséquences). Mon foie se mettait en berne. Avec la complicité de mon ostéopathe qui régule deux à trois fois par an mes canaux biliaires, j’ai aussi réduit mon apport animal et diversifié avec les laits végétaux. Le plus gros reproche que je ferai à ces derniers, c’est que ceux du commerce sont souvent trop sucrés (c’est moins vrai si on les prépare soi-même); après, en termes de goûts, il y en a pour tout le monde, l’avoine et l’épeautre étant pour moi les plus accessibles “gustativement”. Après près de 10 ans de pratique, je reconnais que j’applique plutôt désormais votre conseil de “manger de tout et en quantité raisonnable”; je trouve donc votre position toute en nuances très agréable, car moi non plus, je ne pourrai renoncer totalement au fromage qui reflète bien la diversité de nos terroirs (je deviens lyrique mais ça me semble tellement juste)!
    Et pour ma part, je serais preneuse de vos conseils pour créer moi-même un fromage, si vous vouliez bien nous les partager…
    Au plaisir de vous lire et bonne continuation à vous.
    Belle fin de journée,
    Hélène

    Répondre
    1. Marie ChiocaMarie Chioca Auteur de l’article

      Chère Hélène, je suis vraiment touchée en lisant votre long message. Merci beaucoup !
      Et ne vous inquiétez pas, je partagerai très volontiers avec vous quelques recettes de fromages maison sur ce blog… Continuez à prendre bien soin de vous 🙂
      Marie

      Répondre
  36. Mayalen

    je suis contente d’apprendre que votre patte folle va mieux, je vous suis avec assiduité et réel plaisir, souvent, pour ne pas dire toujours, en accord avec vos propos nuancés et sans parti-pris, si ce n’est celui de la simplicité et du bon sens. Moi aussi j’habite dans une campagne montagnarde, dans les pyrénées béarnaises, c’est à dire en plein coeur du fromage d’Ossau, fait par des bergers et des bergères en montagne pendant les estives! du vrai de vrai, quoi! j’apprécie énormémént votre façon humoristique de traiter vos sujets! on ne doit pas s’ennuyer chez les Chioca! Donc : bonne fin d’été, ça fraichit déjà, et retapez vous bien pour nous gâter encore avec vos recettes et vos chroniques. bonne rentrée aux poupounettes, et bon vent aux biquettes! et…vive le fromage!

    Répondre
    1. Marie ChiocaMarie Chioca Auteur de l’article

      Que c’est gentil, merci Mayalen pour ce message si chaleureux 🙂 Votre région doit être merveilleuse aussi, j’ai toujours rêvé de visiter les Pyrénées !
      Très belle journée à vous 🙂
      Marie

      Répondre
  37. Jo

    Bonjour Marie!
    Merciiiiiii, de donner des news . . . tu manquais; je n’ai pas lu encore ce que tu écris, mais d’avance merci.
    Tellement heureuse de te retrouver.
    A très vite. Prends soin de toi (et de ton pied, j’espère que tu en parles . . .)
    Bizzzzzzz plein.
    Jo

    Répondre
    1. Marie ChiocaMarie Chioca Auteur de l’article

      Que tu es gentille Jo, vraiment je suis touchée 🙂
      Non, je n’ai pas donné trop de nouvelles parce que mes histoires de pied, c’est pas très passionnant 😉 : mais puisque tu me demandes si gentiment, disons que c’est enfin ressoudé, mais je soufre toujours à cause de l’algodystrophie. Ça va prendre des mois, hélas, avant de rentrer dans l’ordre, il me faut de la patience…
      Plein de bises aussi 🙂
      Marie

      Répondre
  38. Jo

    Ah!!!! Merci Marie, quel bonheur encore cet article.
    Une fois encore entre rire et sourire.
    Merci aussi pour les photos sublimes.
    Prends soin de toi et de ton pied.
    Plein de bizzzzz et à très vite.
    Jo

    Répondre
  39. Christelle

    Merci pour cet article Marie vraiment très intéressant, je ne savais pas que l’on pouvait faire des yaourts avec du kéfir de lait. Je connais bien le kéfir de fruit que je consomme tous les jours mais je ne suis pas sûre que mes grains permettent de faire des yaourts 😉 . Si cela t’intéresse d’échanger quelques uns de tes grains de kéfir de lait avec les miens de fruit ce serait avec un grand plaisir. Christelle

    Répondre
    1. Marie ChiocaMarie Chioca Auteur de l’article

      Merci beaucoup, je t’avoue que j’ai déjà des grains de kéfir de fruit, mais dès que mon kéfir de lait aura un peu “grandi” je peux en donner un peu sans rien en échange ne t’inquiète pas (il me semble par contre que ça se multiplie plus doucement que le kéfir de fruit). Tu habites dans quelle région Christelle?
      Des bises,
      Marie

      Répondre
      1. Christelle

        Je te remercie, j’habite en règion Centre plus précisément à Bourges. Il me semble que tu n’habites pas proche de chez moi, à moins que tu es l’occasion de venir en visite dans le berry 🙂

        Répondre
        1. Marie ChiocaMarie Chioca Auteur de l’article

          Ma fille aura trois formations à Argenton sur Creuse cette année… vu d’avion (enfin, sur une carte ;)) ça n’a pas l’air très loin alors on ne sait jamais, si je l’accompagne, on pourrait bien se croiser 😉

          Répondre
          1. Christelle

            Vu d’avion oui cela ne fait pas trop loin, mais bon je pense qu’il faut quand même compter 1h30 de route environ. Ce serait un grand plaisir de te rencontrer en tout cas. Je te laisse me tenir au courant, merci beaucoup, belle journée

  40. Ninidio

    Heureuse de te lire à nouveau et merci pour ce bel article et ces belles photos. Moi j’avoue que je suis un peu perdue avec tout ce qui se dit sur le lait. Sur les conseils d’une personne qui me suit en médecine chinoise, j’ai ralenti nettement les produits laitiers surtout le lait de vache et je dois dire que mes intestins s’en portent mieux. Je craque quand même sur les fromages de chèvre et de brebis que je digere nettement mieux de toute façon. Je vois que tu te promènes dans ta jolie campagne à nouveau et c’est plutôt bon signe. Tout à fait preneuse pour des recettes de fromage. A bientot. Nicole

    Répondre
    1. Marie ChiocaMarie Chioca Auteur de l’article

      C’est vraiment gentil, merci beaucoup Nicole 🙂
      Bon, hélas, on ne peut pas encore vraiment dire que je me “promène” dans la campagne, disons que j’arrive juste à me hisser -clopin-clopant et à deux à l’heure- sur la plus petite colline à côté de chez moi… mais c’est déjà ça !
      Je te souhaite une belle semaine !
      Marie

      Répondre
  41. Anne j

    Bonjour Marie et merci pour ce bel article. Les photos sont superbes ( l’idée de faire mon fromage me tente bien du coup!) et le contenu très intéressant ( et de plus écrit avec une certaine verve que j’apprécie 😉)
    Nous pratiquons exactement de la même manière à la maison sauf pour le lait car mon grand aime son chocolat le matin !

    Au plaisir de vous lire.

    Répondre
    1. Marie ChiocaMarie Chioca Auteur de l’article

      J’avais aussi un grand coquin qui aimait le lait au chocolat, je laissais faire mais un jour, son foie lui a vraiment dit “zut” et du coup, c’est lait d’avoine au chocolat maintenant… mais chacun est différent, et peut-être que votre grand n’aura jamais aucun souci.
      Merci beaucoup en tout cas Anne pour ce gentil message, je vous souhaite une belle semaine 🙂
      Marie

      Répondre
  42. Caroline B

    Oh oui quelle bonne idée des recettes de fromages, je n’en ai jamais fait ! et surtout je n’y avais même jamais pensé ! Il me semble que cela tient d’un tel savoir-faire et d’un tel matériel. Mais si c’est possible, alors oui oui oui je veux bien essayer. Merci Marie !

    Répondre
    1. Marie ChiocaMarie Chioca Auteur de l’article

      Oui, c’est possible, et même étonnement facile. La seule chose, c’est d’être patient car c’est un peu long, non pas en temps de fabrication, mais en temps d’attente 😉
      Je posterai quelques recettes sur le blog, avec plaisir !
      Bonne semaine à toi Caroline,
      Marie

      Répondre
  43. Chris

    Bonjour Marie,
    Un grand merci pour cet article, je suis entièrement d’accord avec vous , on ne sait plus à quel saint se vouer , oui, oui, des recettes de fromages , quelle belles photos, c’est génial
    Je vous lis toujours avec grand plaisir
    Christiane

    Répondre
    1. Marie ChiocaMarie Chioca Auteur de l’article

      C’est vraiment gentil, merci beaucoup pour ce message Christiane 🙂
      Très belle semaine à vous !
      Marie

      Répondre
  44. Mitou

    Merci pour cet article très intéressant, engagé et tellement juste ! Mille fois oui pour une recette de fromage maison … et merci pour les photos de votre petit paradis…!
    Bien à vous. Dominique

    Répondre
    1. Marie ChiocaMarie Chioca Auteur de l’article

      Comme je vois qu’il y a des amateurs, je posterai quelques recettes de fromages avec plaisir Mitou. Vous verrez, c’est vraiment amusant 🙂
      Belle semaine à vous !
      Marie

      Répondre
  45. Sophie

    Bon-joir Marie !!! Vu l heure ☺️
    Le lait haaaaa !!! Miam que de souvenir d enfance et plus d ailleurs
    Papa était laitier alors je passais mon temps dans la chambre froide à chiper des fromages blancs maison, des yaourts, une barquette de crème fraîche que je boulottais discrètement tel quel
    Je parlerai pas de mes sandwiches au beurre ! Oui au beurre avec rien dedans.
    Je m amusais à fabriquer des milles feuilles une couche coûte une de beurre une de mie une de beurre et une de croûte !
    Pas un rendez vous coiffure sans qu’on me pose mon verre de lait
    Jusqu’au jour où on m’a diagnostiquée une intolérance au lactose. Voilà ! Bref !!!! C est trop long
    Dur dur, j ai tout supprimer comme on m’a dit de faire et bien pleurer
    Et puis finalement avec le temps et la gourmandise je me suis reprise et j ai réintégré gentiment quelques fromages

    Alors tes recettes de fromages maison moi les photos m ont fait un effet atomique (dsl les vaches, chèvres vous ne pouvez pas lutter malgré vous adorables bouilles !!!)

    Merci en tout les cas pour ce super articles comme toujours
    Sur ce je m’en vais mettre la viande dans le torchon comme on dit vu l heure 😉
    Bises
    Sophie

    Répondre
    1. Marie ChiocaMarie Chioca Auteur de l’article

      Tu m’a bien fait rire Sophie avec ton “mille-feuille” ^^ Avec ma petite soeur, je crois q’on faisait pire : une tranche de quatre-quart grillée, avec dessus une couche de beurre (sic) ET une couche de nutella… Argh.
      Mais on en était folle de ça… et notre pauvre maman s’arrachait les cheveux !
      On s’est bien calmées depuis, un peu forcées il faut l’avouer ^^
      Des bises aussi !
      Marie

      Répondre
  46. Claire

    Bonjour Marie,

    Je suis ravie de voir aujourd’hui cet article sur le kéfir. Hier, j’ai justement vu en magasin BIO un petit sachet de grains de kéfir pour commencer un “ensemencement” et ne sachant trop que faire, je l’ai laissé au rayon. j’y retourne la semaine prochaine et je vais suivre tes explications 🙂
    Concernant le lait, voici un article d’un nutrithérapeute sur le sujet : https://www.vanvlodorp-nutrition.be/les-produits-laitiers/
    Il termine par quelques phrases qui te rejoignent me semble-t-il :
    “Quoi qu’il en soit, compte tenu des multiples preuves dont nous disposons depuis longtemps, qui sont publiées dans les plus grands journaux scientifiques et font consensus chez les chercheurs INDEPENDANTS, les pouvoirs publics devraient cesser d’inciter la population à surconsommer lait et laitages pour des bénéfices osseux inexistants et tenir désormais, un discours de bon sens (non, le lait n’empêche pas les fractures) et de modération : éviter les laitages quand on ne les tolère pas, sinon les consommer pour le plaisir, sans dépasser une à deux portions quotidiennes sous forme de fromage fermenté Bio (plus digeste car pauvre en lactose), un peu de beurre, et occasionnellement un yaourt riche en ferments vivants.”

    Répondre
    1. Marie ChiocaMarie Chioca Auteur de l’article

      Bonjour Claire, et merci beaucoup pour ce lien, je vais aller lire cet article dès que j’aurai un petit moment. Je voulais juste vous prévenir que malheureusement, les sachets que l’on trouve en magasin bio ne sont pas exactement des grains de kéfir je crois. Mieux vaut essayer d’en trouver des vrais, en posant une petite annonce. Bonne “quête” 🙂
      Marie

      Répondre
  47. Laurence

    Bonjour Marie

    Toujours aussi pertinente 😉 pour les recettes de fromages faits maison je dis oui…….pour un livre entier !!! 😉 😉 😉
    Laurence

    Répondre
    1. Marie ChiocaMarie Chioca Auteur de l’article

      Bah, pour le livre entier ça on verra, mais déjà, ça me fera trop plaisir de poster quelques recettes sur le blog 🙂
      Des bises Laurence, et belle semaine à toi !
      Marie

      Répondre
  48. Geneviève

    Me voilà revenue de vacances et je peux faire un tour ici et lire cet article très intéressant !
    C’est vrai que nos goûts changent aussi avec l’âge (mon âge canonique 😉 ) J’ai toujours aimé le lait ribot (je vis en Bretagne alors je suis servie), les faisselles plutôt que les yaourts, les fromages frais (mais j’aime beaucoup aussi “les autres”)
    J’ai découvert (et j’adore) le “caillé de brebis” et je me suis souvenu du “gros lait” que faisait ma mètre parfois… Dans mon souvenir, elle achetait (en pharmacie ???) de la présure ou du “caille-lait” (?°
    Alors je reconnais, le “gros lait”, c’est moche comme nom mais qu’est ce c’était bon !
    Ça dit quelque chose à quelqu’un ou je suis décidément très vieille ? 🙂

    Répondre
  49. Geneviève

    Oh j’oublie de dire que je suis heureuse de savoir que tu recommences à te balader dans tes merveilleux paysages (ça me fait rêver) ET que tes photos sont remarquables, vraiment !

    Répondre
    1. Marie ChiocaMarie Chioca Auteur de l’article

      C’est tellement gentil, merci Geneviève 🙂 Mais dis-moi, tu attises ma curiosité : c’est quoi le “gros lait”? Tu peux me le décrire, juste pour voir si je le connais sous un autre nom (parfois d’un région à l’autre, ça varie).
      Plein de bises !
      Marie

      Répondre
  50. LAURENCE FOURNIER

    Merci Marie pour cet excellent article. Maman de 8 enfants, j’ai eu exactement le même cheminement, les mêmes constats. Je déplore que les laits de chèvre et brebis soient si chers et si compliqués à trouver. …même le lait cru n’est pas assez courant …Snif…merci pour les recettes! Je me retrouve tellement dans vos livres famille XXL/bio compatibles . Je veux bien les recettes de fromages .😁

    Répondre
    1. Marie ChiocaMarie Chioca Auteur de l’article

      Pas de souci, je vais en poster quelques unes, avec plaisir Laurence !
      Bon courage pour la maman de 8 loulous en vacances… 😉
      Marie

      Répondre
  51. luce

    Merci, grand merci, Marie, pour tout ceci ! continuez, toujours et encore…
    Du bon sens, et jamais de sectarisme dans les choix, un peu de discernement quant aux diktats alimentaires,
    j’ essaie depuis des années et je continue d’ adapter en toute naturalité pour toute la famille qui s’ en porte très bien
    et pour moi également (malgré pathologies et douleurs), j’ ai laissé tomber les “impératifs” commerciaux et adapté
    à mon ressenti physique, émotionnel, bien être, etc … enfin, bref, pour faire plus court, sinon, je vais me laisser aller
    à l’ écriture 😉 … oui, un GRAND OUI, pour connaître des recettes de fabrication de fromages (tomme, chèvre, cantal et autres).

    A bientôt de lire,
    Belle journée, Marie

    Répondre
    1. Marie ChiocaMarie Chioca Auteur de l’article

      Je suis très touchée, merci Luce (vous savez que ma petite dernière porte le même prénom que vous?).
      A très vite pour quelques recettes de fromages, avec plaisir 🙂
      Marie

      Répondre
  52. totoche

    Merci beaucoup pour cet article objectif et nuancé. J’aime beaucoup ta philosophie et j’y adhère à fond.
    Je serai ravie d’essayer de fabriquer les fromages. Mon fromager de chèvres sur le marché (il vend également du lait de vache cru de son voisin) et avec des bouteilles en verre consignées, le top !
    Je reviens de Puy St Vincent et j’ai pensé à toi en passant Grenoble.
    De belles bises
    Florence

    Répondre
    1. Marie ChiocaMarie Chioca Auteur de l’article

      En vrai, je n’habite pas du tout à Grenoble, plutôt entre Grenoble et Valence, sur le plateau de Chambaran. Grenoble, tu aurais du mal à m’y trouver car j’aime pas trop y traîner, la ville c’est pas du tout mon truc 😉
      Des bises Totoche, et très belle semaine à toi !
      Marie

      Répondre
  53. Béatrice

    Merci Marie pour ce bel article qui remet les choses à plat! Que ceux qui veulent te coller une étiquette se tiennent tranquille! Tu as raison!
    J’adore tes photos, surtout la belle biquette! Magnifique! C’est fou comme les chèvres sont photogéniques et ont une telle élégance.
    Je suis bien intéressée par tes recettes de fromages…. surtout pour la brousse. J’adore la brousse, mais depuis que je suis venue vivre en Bretagne j’ai du mal à en trouver. Du coup, cela résoudrait mon problème!
    Bisous Marie
    Je suis contente que ton algo aille mieux et que tu puisses commencer à trotter! 😉

    Répondre
    1. Marie ChiocaMarie Chioca Auteur de l’article

      Hélaaaaas, mon algo n’est pas du tout terminée, mais j’essaye d’oublier que j’ai un pied énorme. Les os fracturés se sont bien solidement ressoudés, c’est déjà ça… ça me permet d’aller clopiner dans la campagne au lieu de rester enfermée dans ma grotte 😉
      Pour le reste, c’est un peu embêtant quand même cette histoire d’algodystrophie… même si dans mon cas, c’est supportable, alors je ne me plains pas (certaines personnes sont carrément sous morphine à cause de la douleur ! Moi ça va, on en est loin).
      Plein de bises ma Béatrice !
      Marie

      Répondre
  54. Dany

    Bonjour marie!
    Lire vos articles est toujours une ” bouffée d’air frais dans mon quotidien§ J’adore votre humour et votre sens de la mesure.
    Je me suis un peu reconnue dans vos ” 80 kg” à trois laitages par jour. De la lignée des femmes qui ont œuvré à mon hérédité, j’ai comme il se dit gentiment , le profil ” Latin”. Aussi toute ma vie, j’ai pu passer d’une ” taille 38″ ( sans consommation de laitage) à une taille 44/46 en quelques mois dès que j’y goûte. Et ‘oui’! pour moi, l’essayer c’est l’adopter et ,ceci, à la mesure de ma gourmandise… Fort heureusement, un peu (beaucoup) de discipline et c’est réversible ( Par contre l’arthrose, contractée à ce petit jeu ne décolle pas…)
    BREF! Merci pour cet article, ces recettes et ces magnifiques photos de bestioles visiblement heureuse de vivre§
    Dany

    Répondre
  55. Marie

    Bonjour Marie,
    Contente de vous relire et de savoir que vous pouvez à minima marcher!
    Pas de lait UHT chez moi, je fais mes yaourts au lait de chèvre, mon mari se régale 2 fois par jour de vos crèmes vanillé au lait de soja, et nous mangeons du fromage de chèvre ou de brebis au lait cru, je serai bien intéressée par vos recettes de fromage.
    Ce soir c’est Tomatoketfedes et pas une journée ne passe sans que j’ouvre un de vos livres.Je parle de vos recettes à toutes mes amies et envoie vos recettes de cookies à ma maman !
    merci Marie pour tout ce que vous faites à rendre la vie plus belle dans nos assiettes!

    Répondre
    1. Marie ChiocaMarie Chioca Auteur de l’article

      Que c’est gentil, merci beaucoup Marie, je suis vraiment très touchée 🙂
      A la maison, on est aussi très très “fans” de tomatokeftedes…
      Très belle semaine à vous !
      Marie

      Répondre
  56. Marine

    bonsoir, article très intéressant! Merci!!
    Je serais très intéressée par des recettes pour faire des fromages de chèvre ou de brebis frais!
    Merci d’avance

    Répondre
  57. claude67

    Je n’adhère pas à tous vos propos, loin de là, mais j’aime votre sens de la nuance et tout ce que j’apprends à travers votre blog que j’ai découvert il y a peu. Pas question pour moi de me mettre à faire mon propre fromage, on a de si bons fromagers sur mon marché, ni de faire mes yaourts..Mais, comme on prend de l’age et on se nourrit différemment, en essayant d’équilibrer et surtout de faire en fonction de ce que nos vielles carcasses supportent.
    Pour le lait tout ce que je sais c’est qu’à l’âge d’un an notre ainé a refusé le lait..pas simple à l’époque..j’ai compensé par les fromages( on est de gros consommateurs..fille du jurassien, j’étais à bonne école), et par des yaourts..et on a équilibré autrement.
    En fait je supporte de moins en moins tous les pseudos spécialistes qui nous assènent leur façon de vivre , de penser et de voir les choses et les “vérités scientifiques” qui n’en sont pas. Et c’est à chacun de trouver ce qui lui convient, donc votre propos me va. Et vos photos sont magnifiques!

    Répondre
    1. Marie ChiocaMarie Chioca Auteur de l’article

      Ah, oui, moi aussi je commence à en avoir assez des “maîtres à penser” en matière de bouffe, pfff, ça devient lourd là ! 😉
      Merci en tout cas pour votre compliment sur les photos, cela me touche beaucoup mais aussi, je n’ai pas grand mérite car je suis entourée d’une nature par elle-même très “photogénique” !
      Bonne semaine à vous Claude,
      Marie

      Répondre
    1. Marie ChiocaMarie Chioca Auteur de l’article

      Il en manque plein, hélas, dont le comté (désolée) que j’aime beaucoup moi aussi !!!
      Mais je ne pouvais pas tout citer, mon article était déjà bien trop long… 😉
      Belle semaine à toi Nathalie,
      Marie

      Répondre
  58. Ladyfėe

    Bonsoir marie, j’ai découvert votre blog il y a peu de temps, et j’aime lire vos post, celui-ci
    Est vraiment très intéressant, j’ai pu ainsi apprendre certaines choses, merci pour toutes ces informations! J’ai également acheté votre livre “Ma petite saladerie à la maison ” j’ai commencé à le parcourir et il me plaît beaucoup, ( j’ai d’ailleurs fait un article sur mon petit blog culinaire😉) j’ai également pris ” les savoureuses recettes du régime méditerranéen ” excellent livre ! De bien jolies photos aussi! Prenez soin de vous

    Répondre
    1. Marie ChiocaMarie Chioca Auteur de l’article

      C’est vraiment gentil, merci beaucoup Ladyfée pour ce message si sympathique 🙂
      Très belle semaine à vous,
      Marie

      Répondre
  59. Annie.g

    Bonjour
    Ton article est très intéressant ,tu fais bien la part du pour et du contre. Après, chacun son opinion, tant qu’on digère le lait il n’y a pas de mal à en consommer. Je dois avouer que je mange généralement 3 yaourts par jour, surtout des fait maison avec un mélange de lait uht et de lait de ferme
    Mais je suis vraiment choquée de lire que dans les élevages conventionnels on retrouve des antibiotiques,hormones, etc, dans le lait car c’est faux .j’ai fait la traite assez longtemps pour savoir qu’avec les contrôles fréquents les antibiotiques sont vite décelés, et il m’est arrivé de vider le tank dans le caniveau car j’avais oublié de traire à part une vache sous antibiotiques .

    Répondre
    1. Marie ChiocaMarie Chioca Auteur de l’article

      Chère Annie, j’apprécie beaucoup ta franchise et je suis sincèrement désolée de t’avoir choquée. Je sais que des tests sont réalisés dans les élevages sérieux pour vérifier les résidus d’antibiotiques après un traitement, mais certains éleveurs pensent que malgré tout, des traces passent dans le lait, et que traces après traces, cela fait quand même beaucoup à gérer au bout du compte pour notre organisme… sans compter tout ce lait importé qui envahit notre industrie laitière, hélas, et qui ne subit pas autant de contrôles que le lait français.
      Quant aux hormones, je ne sais pas exactement comment cela se passe avec les vaches et les brebis, mais mon fils a travaillé chez des chevriers qui dessaisonnent leurs chèvres (c’est une pratique très courante, même chez les chevriers qui font par ailleurs de grands efforts de qualité), et pour cela, il faut hélas donner aux chèvres des hormones (prolactine et mélatonine si j’ai bien retenu), qui passent un peu dans le lait…
      Moi, j’achète mon lait de vache chez une éleveuse qui n’est pas en bio, mais qui fait les choses bien (pas d’ensilage, traite à part pendant plusieurs jours si une vache doit recevoir un traitement, etc.) du coup j’ai confiance, pas de souci (d’ailleurs je l’ai bien précisé dans mon article, car je suis la première à bien rappeler qu’on peut aussi faire du “pas bio” très honorable !).
      Bonne semaine à toi Annie,
      Marie

      Répondre
    2. Annie.g

      Merci Marie pour ta réponse
      je ne mets pas en doute ta bonne foi et j’apprécie de lire ce que tu écris
      Bonne semaine à toi également

      Répondre
  60. Ingrid

    Une lecture qui fait du bien….l’essentiel et rien d’autre…merci pour ce travail et ce partage…merci pour tous ces beaux moments gourmands….

    Répondre
  61. Marie Pk

    Bonjour Marie, cet article sur le lait me fait un peu me réveiller!…
    J’i participé au financement du projet de Hugues en novembre 2018 et n’ai pas reçu la contrepartie de 10 fromages ou panier “apéro gourmand”
    Et je vois que cette contrepartie n’existe plus…
    Ai je loupé une étape? Que faire pour recevoir cette contrepartie?
    Je peux donner mon adresse (en privé sur une adresse mail par exemple)
    ET merci pour vos super articles et les magnifiques photos.

    Répondre
    1. Marie ChiocaMarie Chioca Auteur de l’article

      Chère Marie,
      En juin et juillet Hugues a posté deux actualités à ce sujet sur Miimosa (vous auriez dû les recevoir par mails, cela m’inquiète car visiblement non). Il y a juste un formulaire à remplir pour recevoir votre contribution, car nous ne pouvons hélas pas savoir qui pourra venir chercher les fromages et qui préfère un envoi de cookies vous comprenez…
      Ce n’est pas du tout moi qui m’occupe de cela, mais je sais que Roseline regarde presque tous les jours l’adresse mail des Biquettes de Chambaran, et qu’elle a déjà envoyé beaucoup de colis de cookies. L’envoi des contributions se clôture en septembre alors heureusement, vous êtes encore dans les temps ;). Pouvez-vous vérifier votre boîte de spam? Car si vous y retrouvez le message de Miimosa, vous y trouverez aussi le formulaire à remplir (avec vos coordonnées complètes) pour recevoir votre contribution.
      Sinon, dites-le moi, je ferai suivre à Roseline, qui épaule un peu son frère sur ce coup là…
      A très vite 🙂
      Marie

      Répondre
  62. Loops

    Bonjour Marie,

    Merci pour cet article très complet et agrémenté de bonne humeur. Vous m’avez donner envie d’essayer le lait de kéfir, étant amatrice d’un bon bol de lait le matin (malgré mon âge, et je supporte encore bien le lait normal…). Je suis aussi intéressée par la fabrication de fromage :).

    J’espère que votre pied va mieux et que vous en remettez, même s’il faut bcp de patience.

    Belle journée

    Répondre
    1. Marie ChiocaMarie Chioca Auteur de l’article

      Ohlàlàà oui, que de patience ! Cela fait bientôt 4 mois (!!!) que je me suis cassé le pied, et la rééducation est très lente à cause d’une complication. Mais ce ne sont pas des choses très graves, juste un peu enquiquinantes…
      Merci en tout cas pour ce bien gentil message Loops, et belle fin d’été à vous 🙂
      Marie

      Répondre
  63. Ingrid

    Merci , merci pour ce bel article! J’avoue qu’en ce moment , je vire complétement orthorexique . Je culpabilise tout le temps avec la nourriture , face à la viande , le poisson , le lait , les céréales , le chocolat( oui, oui même le chocolat , on m’a reproché récemment de consommer du chocolat qui serait non éthique)les origines des aliments , végétarien , végétalien…. Bref , je prends l’eau et j’ai constamment l’impression de mal faire. Je me pose pleins de questions sur l’alimentation à donner à mon fils de 2 ans .Je n’arrive plus à prendre de plaisir à faire les courses , la cuisine et à manger(je passe mon temps à cogiter) alors que la gastronomie, les marchés , les découvertes culinaires ont toujours été ma passion.
    Alors un énorme merci pour ce billet plein de bon sens qui me donne une jolie bouffée d’oxygène. Tes livres sont une éloge au bonheur !

    Répondre
    1. Marie ChiocaMarie Chioca Auteur de l’article

      C’est moi qui te remercie Ingrid pour ton témoignage qui me touche vraiment beaucoup…
      Prends bien soin de toi et de ton fils, et ne laisse plus jamais personne te culpabiliser à ce point ! On lit tant d’âneries en ce moment, pfff, le bon sens fiche le camp je crois, et mieux vaut se pas se laisser trop influencer ou impressionner au risque de se faire vraiment du mal. Tu sais, certains activistes écolos, animalistes, etc. utilisent eux aussi parfois des arguments de très mauvaise foi, y compris scientifiquement parlant. Et c’est ça le souci : entre ceux qui s’en foutent de tout (ouais ouais, pas de souci, bouffez des produits laitiers à tous les repas, faites 11 vaccins à vos nouveaux nés, le rond up c’est pas mauvais pour la santé, etc.) et les extrémistes verts de l’autre bord, il est parfois difficile de savoir à qui faire confiance en terme de chiffres ou d’argumentation. Alors autant rester pondéré, prudent, et en revenir aux valeurs sûres : le mode de vie de nos anciens étant une bonne “piste” en l’occurrence…
      Je te souhaite une belle fin d’été 🙂
      Marie

      Répondre
  64. Chantal Nicolas

    Bonjour Marie je suis nouvelle venue et très heureuse de vous lire je vais suivre vos recettes de fromage (j ai beaucoup de vos livres) j ai suivie quelques recettes qui m ont bien aider he oui je suis diabétique et j ai perdu du poids en retrouvant une alimentation équilibrée merci encore.
    Chantal

    Répondre
    1. Marie ChiocaMarie Chioca Auteur de l’article

      C’est moi qui vous remercie Chantal pour ce gentil message !
      Continuez à prendre soin de vous, tout en vous régalant surtout 🙂
      Je vous souhaite une belle fin d’été,
      Marie

      Répondre
  65. kali

    Merci pour cet article Marie très instructif comme d’habitude.
    Je ne mange pas de produits laitiers depuis quelques années. Avec une nette amélioration de mes maux de tête et gargouillis au niveau du ventre.
    Et un jour, un vendeur de fromages de chèvre sur le marché m’explique que ses biquettes sont nourries à l’herbe uniquement et que je digérerai les fromages sans problème. Un peu septique mais très gourmande, j’ai essayé et cela a marché. J’ai refait l’expérience pendant les vacances en Haute Savoie avec du Beaufort et cela a fonctionné. Heureux de me voir déguster de nouveau de fromage, mon tendre achète du Beaufort dans notre supermarché et me voilà le ventre qui gargouille, la tête qui me fait mal etc. Il ne venait pas directement du petit producteur qui allait prélever le lait dans les alpages.
    Donc mon problème vient de ce que mangent les animaux. Maintenant je mange du (très bon) fromage , quelques yaourts s’il sont faits maison avec du lait cru une fois par semaine. Le reste du temps je dis que je suis intolérante et cela pose rarement des problèmes.
    Il faut savoir écouter son corps.
    Je serai ok pour tes recettes de fromage
    Gros bisous

    Répondre
    1. Marie ChiocaMarie Chioca Auteur de l’article

      Je suis comme toi : du fromage, il ne m’en faut pas beaucoup, et surtout il faut qu’il soit très bon !
      Plein de gros bisous à toi aussi 🙂
      Marie

      Répondre
  66. Françoise D

    Bonjour Marie,
    Merci Marie pour ces bonnes nouvelles. Comme beaucoup, j’adhère complètement à tes propos. Je ne sais pas quel est l’âge canonique de Geneviève mais dans mon enfance (années 50 – 60) j’adorais les “cailles-bottes” que me faisait ma Maman (dans les Deux Sevres). Avec de la présure, pour autant que je me souvienne bien. J’ai essayé mais pas réussi malheureusement. Récemment lors d’un voyage au pays basque, j’ai eu l’occasion de déguster dans un restau du caillė de brebis cela s’en approche beaucoup et le goût est divin !
    J’ai découvert tes ouvrages, Marie, après une réorganisation alimentaire suivie par une diététicienne because surpoids conséquent et gros problèmes articulaires et arthrosiques. Moins 12 kg plus tard, cela va bien mieux ; j’ai peu à peu changé mes livres de cuisine (j’en suis à 12 en 1 an !! presque 1 par mois) et c’est un vrai plaisir de découvrir de nouvelles recettes Chioca . Du coup, je passe beaucoup de temps en préparations (tartinades salées et sucrées, mais aussi crackers, entre autres) mais qu’est-ce que je me régale, et mari et petits enfants aussi. Dommage que mes belles filles ne partagent pas mes points de vue. On parle de gendre idéal, mais moi j’aurai bien aimé des belles-filles comme toi, je me sentirai moins seule quand les familles de mes gars sont là !
    Allez on ne va pas en mourir, la vie est (presque) belle.
    Je t’embrasse. A bientôt.

    Répondre
    1. Marie ChiocaMarie Chioca Auteur de l’article

      Que je suis touchée par ton témoignage Françoise, merci beaucoup, je suis très heureuse que ma cuisine te fasse du bien. Tu sais, ne désespère pas pour tes belles-filles tu sais, elles y viendront peut-être un jour à la cuisine saine (et moi je suis loin d’être la belle-fille idéale, si tu savais quel caractère de cochon j’ai parfois ;)).
      Bon courage pour tout, et continue à prendre bien soin de toi 🙂
      Marie

      Répondre
  67. Helene

    Chère Marie,

    Quelle joie de lire vos articles toujours plus intéressants les uns que les autres. La grande famille que j’ai derrière moi.. rient beaucoup en vous lisant et c’est bien agréable!!!
    Merci ! ET un immense bravo pour ce blog magnifique et vos photos si belles!
    Votre article sur le lait va sûrement me réconcilier avec ce dernier… et je serais ravie d’avoir quelques recettes. Je garde un bon souvenir d’un délicieux fromage qu’un vieux monsieur avait réalisé avec du lait cru et un peu de poivre… Il était succulent, gouteux à souhait !!!! Mais je n’ai jamais trouvé comment faire…

    Alors oui pour les recettes!

    Je vous envoie plein de bonnes choses des alpes…

    Hélène ( maman de Thomas, ami de votre cher petit chevrier…. ses fromages sont les meilleurs, je peux vous l’assurer, ici nous n’en avons pas des aussi parfumés et goûteux )

    Répondre
    1. Marie ChiocaMarie Chioca Auteur de l’article

      Chère Hélène, quel bonheur de vous lire ici ! J’espère que nous aurons aussi bientôt l’occasion de faire connaissance “en vrai” grâce aux projets de nos deux fistons 😉
      Merci beaucoup aussi pour vos compliments sur les fromages, je le dirai à Hugues qui sera très touché. Je crois que sincèrement, en plus de l’application que Hugues y met, le terroir y fait beaucoup car ses chèvres paissent sur des coteaux de moyenne montagne très ensoleillés ou cohabitent des zones d’herbe verte et grasse (typiques du Dauphiné) et d’autres très sèches ressemblant beaucoup à la Provence (le serpolet, le thym et l’origan y poussent à foison). Sûr que ça fait du bon lait tout ça 😉
      Des bises bien amicales pour vous Hélène, et un grand bonjour à toute la famille !
      Marie

      Répondre
  68. Josette BROCHARD

    Bonjour,
    Merci pour cet article plein de bon sens et de bonne humeur comme toujours, la vraie vie quoi…
    Des recettes de fromage à faire oui avec plaisir,
    moi j’en suis au yaourt avec du lait cru d’une maison des Deux-Sèvres vendu en magasin bio, quelle différence de goût !
    Un livre sur le fromage ce serait bien pour les néophytes…
    Peut-être dans les à venir ?
    Merci pour tout ce partage d’articles et de photos, les recevoir c’est toujours une bonne surprise, je vous embrasse.

    Répondre
    1. Marie ChiocaMarie Chioca Auteur de l’article

      Merci beaucoup Josette pour ce si gentil message, je suis très touchée 🙂
      Je vous embrasse aussi,
      Marie

      Répondre
  69. Maguie75

    Bonjour,
    vos photos de fromage sont bluffantes ! comment faites vous pour obtenir un fromage donné sans etre dans le terroir ? cela a l’air hyper interressant !
    bravo !

    Maguie

    Répondre
    1. Marie ChiocaMarie Chioca Auteur de l’article

      Alors, pour être bien franche : on ne PEUX PAS faire chez soit un cantal, un saint-nectaire, un parmesan ou un roquefort 100% identique. Justement à cause du terroir, mais aussi du savoir-faire (à la maison, on n’a pas forcément les mêmes gestes ou la même expérience qu’un fromager qui fait le même métier depuis des années). Mais on peut s’inspirer de ces savoir-faire, des méthodes de fabrication pour faire chez soit du très bon fromage… et même intégrer un petit “morceau de terroir” dans notre fromage maison : moi par exemple, je mixe un petit morceau d’un bon camembert au lait cru dans le lait quand je veux faire du camembert maison, ou de reblochon quand je fais du fromage type reblochon, ou de rocamdour, etc. Cela apporte un peu de la flore spécifique de tel ou tel terroir. Je ne sais pas si c’est très “académique”, mais en tout cas ça marche très bien…
      Je posterai bientôt quelques recettes, avec plaisir !
      Bonne soirée à vous Maguie,
      Marie

      Répondre
  70. Nadine

    Merci, Marie, pour cette mise au point bien tournée et pleine de bon sens.
    Merci également pour votre humour, les photos magnifiques et les recettes qui donnent envie de se mettre en cuisine.
    C’est toujours avec le même plaisir que je vous lis.
    J’espère que votre pied va mieux et que vous êtes fin prête à nous concocter de délicieuses et saines recettes d’automne !
    Bonne rentrée !
    A très vite !

    (Caresses aux heureuses biquettes de Chambaran.)

    Répondre
  71. Anaïs Eynard

    Hello Marie !

    Cela fait exactement 1 semaine (ou plus ?) que je vais tous les jours sur ton blog en espérant que ton nouvel article soit paru 😉 C’est vraiment bien de faire ces articles sur la nuance, pour remettre les choses “au clair” lorsque certains lecteurs (ou curieux) n’ont pas totalement compris dans quel sens tu écris tes livres et les articles de ton blog. Et lire ces articles plus longs et “scolaires” avec ton irremplaçable humour est un vrai plaisir !

    Je suis TO-TA-LE-MENT partante pour tes recettes de laitages maison, étant Savoyarde forcément le fromage et moi c’est … heu … une histoire d’amour en je t’aime moi non plus (je l’aime mais mon corps des fois un peu moins, et j’essaie de penser aussi à ma santé pour me raisonner un peu). C’est aussi pour cela que cet article m’aide beaucoup ! Pour me raisonner et me donner une petite claque histoire de me ressaisir et ne pas avoir la main trop lourde sur la tranche de fromage … que je suis en train de me couper 😉

    Bon rétablissement pour ce qui reste et à très vite !
    Anaïs

    Répondre
    1. Marie ChiocaMarie Chioca Auteur de l’article

      Comme je te comprends… moi j’ai en plus, sincèrement, une passion particulière pour le reblochon. Mais je dois aussi beaucoup me raisonner 😉
      Plein de bises Anaïs, et merci beaucoup pour ton gentil message !
      Marie

      Répondre
  72. Laurence GIRARDET

    Bonjour Marie,
    J’ai adoré votre article où je me retrouve 🙂
    Je vais le transmettre à mes amies avec qui nous partageons le même amour du” mieux manger”……tes livres font le tour de mes amies, et mon mari est à chaque fois très surpris quand je teste tes recettes…..il valide, yes ! yes ! yes !
    Je suis aussi intéressée par tes recettes de fromages “fait mainson” 🙂
    Belle journée
    Au plaisr de vous lire.
    Laurence 🙂

    Répondre
    1. Marie ChiocaMarie Chioca Auteur de l’article

      Je posterai ces prochaines mois quelques recettes de fromages sur le blog, avec plaisir Laurence !
      Merci beaucoup en tout cas pour ce petit mot plein d’enthousiasme 🙂
      Je vous souhaite une belle soirée,
      Marie

      Répondre
  73. Hélène

    Bonjour Marie,
    cela fait des années que je ne mange plus de produits laitiers, avec à chaque tentative d’en manger de grosses douleurs articulaires (au point d’être parfois immobilisée. Il faudrait que je tente en faisant moi-même mon kéfir de lait cru peut être… J’aimerai pouvoir en manger de nouveau 🙂

    Répondre
    1. Marie ChiocaMarie Chioca Auteur de l’article

      Je vous le souhaite Hélène, mais surtout, écoutez bien votre corps, c’est important…
      Bon courage, et prenez bien soin de vous !
      Marie

      Répondre
  74. Peg

    Merci Marie pour ton analyse et ta mise au point. Tes paroles pleines de bon sens sont toujours les bienvenues.
    Concernant le lait animal, je n’ai pas attendu 40 ans, mais la moitié pour me rendre compte que son abus me donnait mal au ventre. Depuis je me console avec du bon fromage, mon pêché mignon, qui me fait moins de mal que le lait lui même ou les yaourts.
    J’espère voir bientôt tes recettes de fromage par ici (et pourquoi pas un livre ?).
    Pour les chèvres gardiennes de troupeau, ca ne m’étonne même plus, j’ai découvert cet été durant mes vacances en Auvergne, que l’âne était pas mal dans son genre également !

    Répondre
    1. Marie ChiocaMarie Chioca Auteur de l’article

      Tu veux dire que les ânes peuvent protéger les troupeaux? Ça m’intéresse, parce qu’ici dans les Alpes, même les chiens de berger commencent à se faire bouffer au fur et à mesure que les meutes grandissent 🙁
      Un gros loup a été vu à 30m (oui 30 mètres !) de mon portail… Brrrrr. Ce sont de belles bêtes, les loups, vraiment très belles, mais perso je suis un peu perplexe en voyant les effectifs augmenter à ce point. J’ai bien peur que ça ne devienne un peu compliqué à gérer… Enfin, on verra ça.
      Des bises Peg, et belle soirée à toi !
      Marie

      Répondre
  75. Emma

    Quel plaisir de voir un nouvel article, je les attends tjs avec impatience en me disant ” que va t-on manger ce soir ? 😊”. J’ai acheté 2 de tes livres et toutes les recettes y sont vraiment excellentes…
    Il me semble un jour avoir vu sur un de tes articles un post où tu indiquez où trouver de la farine d’orge mondé en grosse quantité via direct un producteur 🤔. Mon magasin biocoop ne l’a vend pas et je me retrouve un peu freiner dans mon élan de cuisine sans celle ci, je préfère bien suivre tes conseils et ne pas la remplacer par je ne sais quelle autre farine.
    En tout cas, encore un grand merci à toi. Je te souhaite un bon rétablissement.
    Au plaisir de te lire
    Emma

    Répondre
    1. Marie ChiocaMarie Chioca Auteur de l’article

      Et non, hélas Emma, c’est la farine d’épeautre que j’achète en gros. Celle d’orge, je ne la trouve que chez Celnat (chez Greenweez par exemple).
      Bonne “quête” ;))
      Marie

      Répondre
  76. Lunetoiles

    Bonjour Marie,

    c’est toujours si paisible de prendre le temps de lire tes écrits. Tu serai si douée a l’écriture !
    Merci pour cet article qui est riche en informations.
    Je trouvais le sujet des produits laitiers complexe, tant on lit tout et son contraire comme tu le dis si bien.
    J’ai bien mieux saisis les nuances, maintenant grâce a toi, tu m’a bien éclairée sur le sujet.
    Je veux bien que tu partage avec nous tes recettes dei fromage !
    Un grand merci à toi
    Bonne journée

    Répondre
    1. Marie ChiocaMarie Chioca Auteur de l’article

      Avec plaisir Lunetoiles 🙂
      Normalement, dès demain je poste deux recettes (fromages de chèvre type picodon, et de vache type saint-marcellin).
      Belle soirée à toi !
      Marie

      Répondre
  77. Delphine

    Bonjour Marie,
    Je suis contente de voir que ta fracture est enfin guérie ! Du coup c’est moi qui te remplace façon mollusque sur le canapé : je me suis cassée le pied le dernier jour des vacances. Ici, ma fille est fana de fromages en tout genre (sauf les sois disant fromages pour enfants !). Et pour des questions pratiques (on ne mange que le soir à la maison), on les consomme au dîner : comté, camembert au lait cru, chèvre sous toutes ses formes, mozzarella di buffala … Le matin, c’est boisson d’épeautre pour moi (pas de soja chez nous, je souffre d’hypothyroïdie), eau ou tisane pour la miss, sein pour bébé et jus d’orange/café pour Monsieur.
    Je serai moi aussi très intéressée par tes recettes de fromage (que je testerai quand je pourrai cuisiner dans le bonnes conditions à nouveau).

    Répondre
    1. Marie ChiocaMarie Chioca Auteur de l’article

      Pauvre Delphine 🙁
      Qu’est-ce qui est cassé dans ton pied?
      Je te souhaite beaucoup de patience… Tu te remettras sûrement plus vite que moi, à condition d’être plus “sage” (moi je faisais trop la folle qui “courait” partout avec mes béquilles ;))
      Gros bisous,
      Marie

      Répondre
  78. Delphine.S

    Bonjour Marie… Ho que c’est dommage de devoir se justifier..De toute façon dans ce que l’on fait , et surtout lorsque l’on est un peu mis en avant, il y a toujours des mécontents/des contrariants/des médisants même! Il suffit de lire l’intitulé “ma démarche” du blog qui permet de comprendre le reste des articles .Bref !
    Perso, cet été je me suis lancé dans le levain. Je possède le livre depuis 3/4 ans maintenant, je l’ai acquis pendant un été aussi . Cela m’a permis de me lancer dans la confection du pain maison…Et là le levain : Ha ! quelle différence… Merci. J’ai l’impression d’être accompagné dans ma cuisine par Marie Chioca.. ! D’ailleurs , les enfants me le disent lorsque j’apporte quelque chose de nouveaux ” Ha ! çà c’est du Marie Chioca maman !”, “Qu’est ce que l’on offre à maman pour Noël?? Ben un livre de Marie Chioca!”…Alors , merci pour le pain, pour le levain, les desserts, la boulange….et le reste.
    En parcourant cet article (bien qu’étant dans le pain jusqu’au cou!) je me suis dit en regardant les photos “Ho ben ils ont l’air bon ces fromages ! Ho ! et puis c’est fait maison tout ça ! c’est pas mal… Y aurait-il un nouveau livre bientôt pour mon Noël ?” ” et puis elle nous propose même des recettes “si cela nous intéresse!” pff ! si on était pas intéressé nous ne serions pô là! ” . Alors oui oui avec plaisir une petite recette pour entamer la rentrée avec joie..!
    Merci.

    Répondre
    1. Marie ChiocaMarie Chioca Auteur de l’article

      Et puis de toute façon, il te faut bien quelques chose pour mettre sur ton bon pain au levain, héhéhé… 😉
      Des bises Delphine, et un grand merci pour ton si gentil message 🙂
      Belle soirée à toi,
      Marie

      Répondre
  79. Rita

    Bonjour Marie

    Je viens de tomber par hasard sur le dernier magazine de chez Picard surgelés ( le 322 ).
    Il expose le BATCH COOKING , je ne connaissais pas ce principe sous cette appellation mais je dois avouer que le principe est très séduisant ….
    Je suis totalement tombée sous le charme de votre cuisine et cela à complètement changé ma vie.
    Vous m avez fait découvrir la simplicité, l équilibre et la qualité. J ai même été recherché si vous n’ aviez pas publié un livre pour bébé…. Et celui m accompagne également. Sans compter tous les autres !!!
    Je me doute bien que vous avez beaucoup de travail et de projets en cours.
    mais je vous avoue qu un livre de vous, sur le concept du BATCH COOKING , heuhhhh comment vous dire …… que cela serait Magique !
    Comme Vous êtes pour moi en ma fée clochette culinaire ( Et ohhhh que c’est agréable de savoir se débrouiller en cuisine grâce à vous …) et bien je me dis …. Une fée clochette a plus d un tour de magie non ?
    Bonne soirée
    Amicalement

    Répondre
    1. Marie ChiocaMarie Chioca Auteur de l’article

      Que c’est gentil Rita, merci beaucoup, je suis tellemen touchée par votre commentaire !
      Pour vous répondre sincèrement, oui, j’ai déjà proposé ce thème d’ouvrage à mon éditrice… ça se fera peut-être un de ces jours 😉
      Bien amicalement aussi,
      Marie

      Répondre
      1. Emmeline

        J’achète !!!! J’achète tout de suite !!! Et du coup j’en profite pour une petite question à la mère de six enfants en bonne santé (du moins quand la cuisine du quotidien a été publié) que tu es : comment faisais tu lorsqu’ils étaient petits ? Mes petits de deux ans et demi sont sevrés depuis un bout de temps et je n’aime pas leur donner un demi-litre de lait par jour, mais remplacer par les quantités comparables de fromage (100g par jour !) M’effraie fait beaucoup… Merci d’avance gentille Marie pour tes lumières.

        Répondre
        1. Marie ChiocaMarie Chioca Auteur de l’article

          Et bien, personnellement je leur donnais une portion de laitage par jour, soit au petit déjeuner, soit le soir (un morceau de fromage avec une soupe de légume maison, du bon pain et un fruit, c’était LE repas du soir par défaut ;)).
          Mais le souci, c’est quand ils devaient manger à la cantine, avec tout son cortège de “fromages” dégueulasses emballés individuellement… ça me désolait, mais qu’y faire? Ils les ont mangé de temps en temps, et fort heureusement, ça n’a pas eu de répercussions sur leur santé.
          Des bises Emmeline, et belle après-midi à toi!
          Marie

          Répondre
  80. Céline Mon maraicher à la casserole

    Ah Marie je t’adore fermement et définitivement. Merci pour ce rappel de bon sens. Je me marre encore en pensant à l’expression “dictateur en bouffologie”, tu n’en es effectivement pas un mais j’en connais quelques uns qui pourrait prétendre au siège… De la nuance, de la nuance… c’est effectivement ce dont on manque cruellement en ce moment… Je t’embrasse. A tout bientôt!!

    Répondre
    1. Marie ChiocaMarie Chioca Auteur de l’article

      Moi aussi je t’embrasse ma gentille Céline 🙂
      (Et merci beaucoup pour ton gentil petit mot, je suis vraiment touchée !)
      Marie

      Répondre
  81. Pascale en Provence

    Quel plaisir de te relire après la pause estivale, j’ai adoré cet article sur le lait il remet “les pendules à l’heure” chez moi. J’ai hâte de lire quelques recettes de fromage ça me plairai beaucoup d’en faire à la maison, je fais déjà les yaourts lait et où soja selon l’humeur… À bientôt

    Répondre
  82. Christel

    Bonjour Marie. C’est le premier commentaire que je laisse et pourtant cela commence à faire un petit moment que je vous suis ! J’ai découvert votre travail grâce au livre sur la boulange bio qui est simplement fantastique. J’avais déjà “créé” mon levain mais ce livre m’a énormément appris et permis de progresser. Depuis je régale mon entourage avec du pain au levain maison et quel bonheur ! Puis j’ai découvert votre blog, acquis un certain nombre de vos livres et réalisé pas mal de recettes qui sont toujours des réussites. Elles sont totalement en adéquation avec mon envie de cuisiner et de manger. J’ai beaucoup appris et j’apprend encore et je convertis petit à petit mon entourage qui apprécie beaucoup. Concernant cet article sur le lait, c’est vraiment agréable de lire des propos nuancés, effectivement, plein de bon sens, de franchise et d’honnêteté… Et d’humour, ce qui ne gâche rien 😁 Je ne peux que vous rejoindre sur l’amour des (bons et vrais) fromages. Côté recettes, je fais mon kéfir de lait depuis un moment déjà (un bol quotidien pour mon petit déjeuner) et quelle joie de voir qu’il pouvait me servir à faire des yaourts aussi facilement ! Testé et approuvé. J’en profite pour dire que j’ai des grains de kéfir de lait en surplus… s’il y a des lecteurs du côté du Tarn ou de l’Aveyron – interlude petites annonces. Sinon j’adore la brousse de brebis alors même si le producteur chez qui je me fournis est très sympa, j’adorerais essayer de la fabriquer moi même ! Oui aux recettes Marie Chioca ! Voilà désolée pour ce très très long commentaire mais votre super travail mérite vraiment d’être salué.
    Au plaisir de vous lire bientôt.

    Répondre
    1. Marie ChiocaMarie Chioca Auteur de l’article

      Chère Christel, j’ai lu votre commentaire avec beaucoup de joie, merci beaucoup 🙂
      J’essaierai de poster la recette de la brousse de brebis, avec plaisir ! En fait il y a plusieurs recettes possibles, soit à partir de lait entier, soit en mélangeant lait et petit lait, comme pour le brocciu corse.
      Belle soirée à vous,
      Marie

      Répondre
  83. Anne

    Comme quoi, pas besoin d’être un(e) pro de la nutrition pour avoir un discours plus intelligent qu’une partie des diététiciens, médecins, naturopathes & cie. Merci pour ce super article !

    J’approuve à 100% cette vision nuancée, que ce soit en matière de produits laitiers, gluten ou encore produits animaux. Si il y a bien un truc que mon expérience de naturopathe m’a appris c’est qu’il n’y a pas de règle universelle en matière de nutrition. Tout le monde n’a pas les mêmes besoins et ne réagira pas de la même façon au même régime alimentaire.

    La seule règle valable pour tout le monde c’est effectivement que les produits très transformés… c’est de la m**de !

    Répondre
    1. Marie ChiocaMarie Chioca Auteur de l’article

      Voilà, tout est dit 🙂
      Merci Anne en tout cas pour ton soutien, qui me touche d’autant plus venant d’une pro…
      Belle soirée à toi !
      Marie

      Répondre
  84. sarah

    Bonsoir Marie! Comme toi, je pense que si nos ancêtres depuis fort fort longtemps consommaient tant de sortes de fromages ou de laits fermentés ( aux noms tous si imagés et charmants, parfois même saints rien que ça), ce n’est pas pour rien, et ce n’est pas “contre-productif”, surtout vu leur sagesse “légendaire” ( c’est le cas de le dire!), en comparaison avec les choix sociétaux assez aberrants de ces 80 dernières années ( ben oui, je suis une jeune ronchon haha). Toujours est-il que moi qui adore les fromages, depuis l’âge de 3 ans et demie je ne peux plus avaler un verre de lait! Je ne faisais donc pas partie de la team “lait fraises” ou “lait -céréales” le matin ou à 4 heures!!! Par contre quand j’allais à l’île Maurice chez mon grand père je me régalais des laits caillés indiens ( marque Dahi pour ceux qui connaissent). Jamais aucun problème avec le lait caillé… Aujourd’hui encore je peux boire un demie verre de lait UHT, mais pas plus qu’une ou deux fois par mois. Après ça ne passe plus, les yaourts non plus. ( La faisselle oui). Concernant le calcium, j’avais lu qu’il est mieux assimilé quand le lait est fermenté ( fromages) que sous forme non fermentée. Quant à l’ostéoporose, elle explose quand même dans les pays où on boit fréquemment du lait jusqu’à l’âge adulte ( globalement l’Occident), car dans les pays orientaux où on consomme exclusivement du lait fermenté après la petit enfance, il y a très peu d’ostéoporose ( allez comprendre les slogans médiatiques avec ça). Après je n’ai pas eu souvent dans ma vie l’occasion de boire un verre de lait frais, d’une vache bien nourrie à l’herbe sauvage. Je suis sure que je me régalerai!!! Merci encore pour cette recette, je vais probablement essayer un de ces jours, je la conseille à tous ceux qui hésitent, le gout du lait fermenté c’est vraiment délicieux. D’ailleurs j’ai aussi envie ce mois ci de faire aussi quelques bocaux de légumes lacto fermentés ( encore de bonnes vieilles recettes), pour changer un peu les saveurs. Super article encore et bon rétablissement à toi Marie!!! Étant moi même photographe je comprends ton besoin d’air frais et d’en avoir plein les yeux!!! bises, Sarah

    Répondre
    1. Marie ChiocaMarie Chioca Auteur de l’article

      Que je suis touchée chère Sarah, un grand merci pour ton témoignage, je t’approuve totalement !
      Continue à prendre bien soin de toi 🙂
      Des bises aussi,
      Marie

      Répondre
  85. Anne-Laure

    Bonjour Marie,

    je n’ai pas lu l’article dans son intégralité, pardon.
    Néanmoins, je partage ce que j’ai conclu de mes cours de nutrition reçus pendant mes études: manger de tout (très varié) en petite quantité. Le problème viendra toujours d’un excès …. et cela vaut pour tous les aliments et pour beaucoup de domaines de la vie (trop d’écrans, trop de sport, trop d’immobilité, trop d’antibio, trop de shopping 😉 … bref, retrouvons le chemin de la frugalité, qui n’est pas une frugalité triste, mais un frugalité ajustée. Bonne journée

    Répondre
    1. Marie ChiocaMarie Chioca Auteur de l’article

      Et oui, c’est aussi la fameuse règle “autant que mais pas plus que” enseignée par St Ignace… C’est très sage !
      Belle soirée à toi Anne-Laure 🙂
      Marie

      Répondre
  86. Charlie

    Ma sœur est intolérante au lactose et moi, j’attrape de l’acné et je grossis avec, donc nous non plus ne consommons plus trop de laitages ! Sauf un peu ceux de chèvre (miam les bons Picodons, je crois que ma vie va changer si je fais les miens avec la recette de ce blog lol), et de brebis (types yaourts).
    Après avoir été nourrie pendant presque 2 décennies au lait de vache entier UHT et autres camemberts industriels, j’en suis totalement écœurée mais je testerai bien ces deux recettes de kefir de lait !

    Répondre
    1. Marie ChiocaMarie Chioca Auteur de l’article

      Moi aussi hélas je grossis (presque à vue d’oeil !) si je mange trop de laitages 🙁
      Je dois donc les consommer avec modération (comme le pinard, qui va si bien avec ;))
      Raison de plus pour n’en manger que du très bon !
      Belle soirée à toi Charlie,
      Marie

      Répondre
  87. Hedwige

    Merci Marie pour cet article passionnant. J’essaye d’apprendre de toi le sens de la nuance car je pars souvent bille en tête sur des exclusions alimentaires… J’ai lu avec beaucoup d’intérêt que tu faisais un lien entre l’arrêt des laitages et la spasmophilie, peux-tu m’en dire plus ? J’ai en effet arrêté les produits au lait de vache depuis 12 ans, ce qui m’a été très bénéfique sur le plan ORL, puis j’ai arrêté le beurre et les produits au lait de chèvre et de brebis depuis 2 ans, réglant ainsi des douleurs lombaires et articulaires chroniques MAIS je me suis « découvert » un terrain spasmophile que j’ignorais jusqu’alors, atténué par une prise quotidienne de magnésium mais bon, pas top quand même… je suis donc tombée des nues en te lisant et serais contente d’en apprendre davantage. Encore un immense merci pour ta joie de vivre et ton enthousiasme. Bonne rentrée à toi, profite de tes deux dernières 😉

    Répondre
    1. Marie ChiocaMarie Chioca Auteur de l’article

      Pas de souci, si tu veux voici mon témoignage : quand je reste longtemps sans manger de laitages (cure Cabot par exemple) je ressent souvent des fourmillements dans le visage ou les mains, des vertiges, des grosses fatigues, des tremblements, des sortes de spasmes dans le plexus qui m’empêchent de bien respirer, des tressautements dans les paupières… et comme toi, je deviens accro au gélules de magnésium (sans beaucoup de résultats !).
      Par contre, si je mange trop de laitages je prends beaucoup de poids au niveau des hanches, mon foie fatigue un peu, je suis plus sensible aux petits tracas ORL (sinus particulièrement).
      J’essaye donc d’en manger un peu, juste ce qu’il me faut… et toujours de très bonne qualité.
      Mais je sais que d’une personne à l’autre cela peut varier beaucoup !
      Merci en tout cas pour ton si gentil message Hedwige 🙂
      Marie

      Répondre
  88. Sakura

    Merci Marie pour toutes ces informations rutilantes de belles et douces nuances, ça fait plaisir ^-°
    C’est toujours un vrai bonheur de te lire.
    Et les recettes de kéfir sont formidables mais je serais aussi intéressée par tes fromages maison !!!
    En tout cas merci pour ton investissement, ton humour et tes astuces !

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *