{ Quelques petites nouvêêêêêlles… }

20 juin 2019

{ Quelques petites nouvêêêêêlles… }

 

… du chevrier et de ses biquettes !

 

Biquettes des Chambaran 1Par quoi vais-je donc bien pouvoir commencer ? Car vous êtes nombreux à me demander des nouvelles, mais il s’en est passé tellement des choses, depuis l’arrivée des petites chèvres ! Cet hiver, les biquets sont nés… ça a été le marathon sur presque deux mois -dont trois semaines particulièrement « intenses »- mais un marathon tout mignon il faut dire ;)… Dehors, un froid terrible. Dans la tiédeur de l’étable, ça bêlait de partout (ou plus exactement, ça “béguetait” ;)), et Hugues était un touuut petit peu sous pression. Vas-y que je courre avec le flacon de bétadine pour désinfecter un petit cordon ombilical, tirer délicatement sur deux petits sabots, bouchonner vigoureusement avec deux poignées de paille un nouveau-né, ou aider un affamé pas très dégourdi à trouver la mamelle de sa maman. On entendait le petit bruit de succion si attendrissant des chevreaux qui buvaient le bon lait… et toutes ces petites voix, ces minuscules mêêêh, que c’était joli ! Et puis il faut savoir, et c’est merveilleux, que chaque maman a un bruit différent pour appeler ses biquets, une sorte de chant assez bas, grave, doux. Dans la journée, elles laissent les bébés jouer avec leurs copains, ça saute, ça gambade comme des petits chamois miniatures. Et puis dès qu’une maman fait entendre son chant, hop, ses petits courent immédiatement vers elle… C’est drôlement obéissant un biquet 😉

Il y a eu  une ou deux histoires tristes. Et puis d’autres très jolies, comme cette gentille grande chèvre blanche, Alba, qui après avoir frôlé la mort de très près (une septicémie après la naissance de ses jumeaux) a trouvé encore le courage d’adopter deux cabris de plus qui, eux, avaient été abandonnés par leur maman ! Elle est maintenant en pleine forme, Alba 🙂

Juste après le marathon des naissances, il y eu d’énormes travaux : décaissage, terrassements urgents à la pelleteuse (dans une de ces boues… je vous raconte pas), monter des murs en parpaings pour retenir le terrain instable, refaire le toit de la « nurserie », l’électricité de certains bâtiments… tout cela dans un froid stratosphérique ! Hugues me faisait rire tant il était débordé. C’est à peine s’il ne tendait pas la louche à fromage au papy (maçon) qui demandait une truelle, ne mettait pas le ciment dans le lait à la place de la présure et ne branchait pas la machine à traire sur son pauvre chien !

Biquettes de Chambaran 2

La petite Taïga, née cet hiver…

Et puis sont arrivés les premiers fromages (sans ciment promis). Hugues se débrouillait comme un chef, on était « babas ». Lui qui n’a jamais voulu cuisiner, alors là côté fromage il assurait ! Ils étaient si doux, si crémeux, si délicats ses picodons… Chapeau Hugues ! Mais après trois semaines seulement, le refroidisseur du séchoir est tombé en panne : Huit semaines de délai pour le réparer, et tout ce temps là, il a dû continuer ses fromages en se débrouillant à la Macgyver avec quatre ventilateurs vintage prêtés en urgence par une chevrière du village d’à côté, d’une gentillesse extrême puisqu’elle s’est démunie pour Hugues ! Puis (la même semaine) le gros cumulus de la salle de traite a lâché ! Puis Hugues a appris que suite à un « petit » oubli d’une autre personne dans un certain dossier, il ne pouvait toucher sa subvention pour la machine à traire (qui avait coûté un bras, et que Hugues n’aurait pas achetée sans qu’on la lui promette cette niwagnagna de subvention !). La raison ? L’installation n’est pas aux normes européennes, car l’eau qui sert à rincer le lait dans la machine part dans le champ de noyers. Il paraît que c’est drôlement grave, ça alors. Les usines qui déversent des tonnes de trucs chelous dans le Rhône même que les brochets après il leur pousse un troisième bras, ça va encore, mais de l’eau et des traces de lait frais dans un champ de noyers, faut pas déconner ! Heureusement, nous avons eu une interlocutrice conciliante :  Hugues va certes devoir encore emprunter un peu pour faire creuser une piscine à roseaux qui va filtrer les eaux de la salle de traite (on pourra même pas se baigner dedans, la poisse !), mais après ça sera aux normes, et il devrait avoir sa subvention… quand l’entrepreneur voudra bien se bouger, car il doit passer demain-soir-promis-sans-fautes-c’est-noté-cette-fois-j-oublie-pas depuis deux mois (où est le smiley qui a de la fumée qui sort des narines ?).

Biquettes de Chambaran 3

La superbe Whenua…

Et puis parfois, on a eu chaud comme le jour où Hugues m’a demandé : « Je peux emmener mes petites sœurs dans le tracteur pour épandre le fumier ? » Regards suppliants desdites petites sœurs, qui avaient même amené leurs poupées pour l’occasion (fallait pas qu’elles ratent ça !). Coup d’oeil un tantinet effaré de la maman vers le tas de ferail… le tracteur, soupir, puis, permission accordée. Ils se sont éclatés comme des fous. Jusqu’à ce qu’une grosse pierre soit projetée en l’air, ricoche sur la nuque de Hugues (il en a vu 36 chandelles !) avant d’exploser le pare brise du tracteur en mille morceaux. Plus de peur que de mal mais bon, heureusement que c’est le plus costaud des trois qui s’est pris cette pierre dans la poire… Maintenant le tracteur a l’air conditionné (chaud en été, froid en hiver) et quand aux petites, ça ira, pour l’instant elles sont vaccinées côté mécanique agricole 😉

Un autre jour, notre chevrier s’était levé de très grand matin pour gagner du temps (on l’attendait pour une petite fête de famille). Il est entré dans son séchoir à fromages (5H du mat), la grosse porte de sécurité s’est refermée derrière lui… et la clenche s’est cassée !!! C’est inouï, à peine croyable qu’elle ait cassé pile à ce moment là, mais rigoureusement véridique ! Et dans ce « trou » caverneux aux murs épais, aucun appel d’urgence ne passait avec le portable. Il lui a donc fallu presque une heure à coup d’épaules et de hanches pour défoncer cette %!81#!!! de  porte… les scénaristes des films américains ont jamais dû essayer, en vrai.

Et puis il y a le jour où il a trouvé une vipère sous ses pieds, le jour où il s’est fait voler la caisse avec les sous après le marché… Le jour où il a perdu son portable pro… Pour la vipère, elle s’est sauvée, on espère très loin.  Pour la caisse, on a rien pu faire. Mais le portable, on a réussi à le géolocaliser en direct jusqu’à ce qu’il s’arrête dans une auberge du village d’à côté! Mon mari y est allé en mode –John-Wayne-pas-content-déboule-dans-un-saloon pour tenter de pincer sur le fait « l’infâme voleur »… qui était entre temps reparti, pour déposer sagement ledit portable devant la porte de la maison de Hugues, comme un honnête brave type, après avoir juste demandé à l’auberge à qui appartenait ce téléphone trouvé sur la route et ayant le logo d’une chèvrerie en page d’accueil… Heureusement qu’ils se sont ratés à l’auberge, John Wayne et lui. Pauvre brave type, ça lui aurait fait une émotion 😉

Biquettes des Chambaran4

La si gentille petite Rosa…

Et puis il y a aussi eu la fois où ce grand bêta de Hugues a voulu jeter des fromages qui n’étaient plus du tout « présentables » (c’était à l’époque de la panne de séchoir, et ceux qui étaient trop crémeux passaient à travers les grilles… fallait les ramasser à la petite cuillère ! Nous on  les mangeait pour “pas gâcher” mais ça frisait l’indigestion). Une fois les fromages mis dans un sac, il les a posés sur le toit de sa camionnette le temps de fermer la maison… Les a oubliés, est parti comme ça au marché (circonstance atténuante, il était 4H du mat). Au premier virage, le sac est tombé, les fromages se sont éparpillés partout sur la route, et Hugues n’a rien capté du tout. Un voisin (sûrement pas très réveillé, ou que plus rien n’étonne dans notre monde de fous, pas même un plateau de fromages géant sur le bitume) a fait quelques allers-retours en tracteur entre sa ferme et son champ, éparpillant encore plus les fromages, les « incrustant » dans le goudron… miam. Vers 7H, Roseline est allée traire (elle remplace son frérot les jours de marchés) accompagnée par sa grande sœur. Et puis mon mari et moi, encore en quatrième phase de sommeil devant un bon petit déjeuner du samedi matin, avons reçu un coup de fil angoissé. « Papa, maman, il s’est passé quelque chose de terrible, quelqu’un a volé plein de fromages à Hugues et les a jetés sur la route, c’est affreux !!! ». Comment cela était-il possible ? Car il y a tout de même deux chiens du genre pas commodes à la chèvrerie… et des voisins, et une porte rudement solide. Mystère.

Mon mari est parti en trombes (encore le mode John Wayne…) pour constater les dégâts avant de porter plainte à la gendarmerie. Et moi pendant ce temps, la voix un peu tremblante (j’allais dire chevrotante), j’appelais Hugues, sur le marché, à mille lieux de se douter du « drame » qui se tramait… « Hugues ? C’est Maman. Ne t’affole pas mon grand, on va gérer ça au mieux, mais il y a eu un sabotage ce matin à ta chèvrerie, un salopard a volé plein de fromages et les a jetés sur la route. Papa va à la gendarmerie, tu le rejoindras après le marché ». Blanc à l’autre bout du fil. J’ai cru que Hugues était ému. En fait il était absolument ca-tas-tro-phé… « J’ai peur que ça soit moi, le schtroumfard qui a jeté les fromages partout sur la route » me dit-il d’une voix étranglée.  Quoiiiiiiiii ??? Ben oui. Et après quelques explications précipitées, on a pu rattraper in extremis par le fond du pantalon le papa furax qui partait voir les gendarmes avec à l’appui des photos de l’infâme « sabotage »…

Bon, je vous rassure, il ne lui arrive pas que des tuiles à mon Hugues, loin de là ! Ses fromages ont du succès (il n’en a jamais assez, faudrait même qu’il rachète quelques chèvres !), il s’occupe très trèèès bien de ses biquettes, croule sous les paperasses mais ne s’en sort pas si mal, et reste toujours bien zen dans les coups durs (comme ce week-end, où le toit de la chèvrerie a été entièrement détruit en 10 min chrono par des grêlons de la taille d’un abricot !!!).

Biquettes de Chambaran 5

Voilà, c’est le temps magnifique qu’on a eu pour la “journée VIP à la ferme” 😉 Et c’est tombé comme ça toute la journée…

D’ailleurs, je vais vous donner « en vrac » quelques petites nouvelles des chèvres elles-mêmes, des anecdotes qui font tout le charme de la vie à la chèvrerie, et « compensent » à mille contre un tous les tracas et fatigues de chaque jour (fatigue qui est quand même bien présente, faut pas se leurrer ! Prévenez bien vos potes babas cools qui seraient tentés par la slow life genre Bob va traire ses trois chèvres à la main entre deux cours de yoga : la chèvrerie bio en 2019, c’est plutôt pour les types un peu énervés! ;)).

Ce printemps, mon mari a installé un ancien trampoline, un peu cassé, chez les bébés biquets. Ça a été du délire !!! Et puis un jour on a même pris Hugues en flagrant délit, sautant sur le trampoline avec un biquet, ils se tenaient tous les deux « par les pattes », c’était irrésistible. J’ai une vidéo ;)… Mais Hugues ne veut pas que je la propulse sur le blog ! (Je vous la mettrai un jour quand même, en douce, quand il surveillera pas ;)).

Ce printemps, il était un peu déconcerté. Tous les matins, en entrant dans la chèvrerie, une chèvre (une seule, toujours la même), le suivait absolument partout en bêlant très fort sur toute la gamme possible (comme quand on tombe par mégarde sur Radio Classique, et que manque de bol en plus c’est un opéra.) Pour le coup, Hugues qui pourtant commence à bien connaître ses chèvres avait du mal à comprendre ce qu’elle voulait. Râler ? Fayoter ? « Cafarder » les bêtises que les autres chèvres avaient faites pendant la nuit ? Présenter des doléances au nom du troupeau ? C’était hallucinant en tout cas, elle le suivait vraiment comme une ombre en lui « parlant » avec insistance, et elle y mettait des trémolos dans la voix et tout et tout ! Il l’a appelée « La Déléguée Syndicale », ça a duré longtemps… jusqu’au jour où, pour rigoler, il l’a prise par les cornes et lui a fait une bise sur chaque joue ! Ça l’a scotchée, la chèvre ! Et maintenant, tous les matins, elle vient râler, obtient sa bise, repart tout contente… et muette. Hugues espère juste que les 50 autres ne vont pas réclamer le même traitement quotidien 😉 Lui qui rouspétait déjà de devoir faire la bise aux « collègues » en arrivant au lycée…

Mélusine (si belle, avec son air de bouquetin sauvage), Alba la grande blanche (qui fayote auprès du « boss »;)) et Big Mamma (celle qui produit jusqu’à 5 litres de lait par jour !!!) sont les « matriarches » du troupeau. Ce sont elles qui décident de tout, marchent devant, accèdent à la nourriture en premier…. Et donnent le ton ! Les matriarches sont elles sages ? Le troupeau est impeccable. Font-elles les bécassines ? Alors mieux vaut aller se recoucher et traire un autre jour (ce qui est évidemment impossible).

La petite Châtaigne a été gravement blessée dans une dispute « chevresque » ce printemps. C’était affreux… sa pauvre mamelle était déchiré à quatre ou cinq endroits différents, pour la traite c’était quasi impossible, et personne, même pas le véto, n’espérait qu’elle puisse survivre à une telle blessure de surcroît bien infectée. Hugues a soigné les plaies avec de la pommade au calendula car c’est la seule chose qui ne la brûlait pas trop. Ça a été long, looong, mais bien lui en a pris, car en plus d’être complètement soignée, Châtaigne arrive à produire un peu de lait pour récompenser son « infirmier » !

Biquettes de Chambaran6

Là, c’est Mignonne, mon amour de bébé chèvre…

Hugues avait installé dans l’étable un très grand balai agricole pour que les chèvres puissent aller se gratter le dos. Et puis un jour, ma petite Luce est allée s’y frotter aussi, par jeu. Quelle ne fut pas notre stupeur d’entendre une sorte de rumeur monter de tout le troupeau à la fois, un mêêêêêh évoquant le rire, ou l’étonnement (difficile à interpréter, je ne suis pas psy pour chèvres moi). C’était génial : grand silence, Poupougnette se grattait le dos sur le balai, mêêêêê de tout le troupeau, grand silence, Poupougnette se re-grattait le dos sur le balai, re-mêêêêê de tout le troupeau, etc. J’ai pris une de ces parties de rire ^^

En avril, Hugues a lâché les chèvres dans les prés qui avaient enfin reverdi…  On croyait naïvement qu’elles seraient ivres de joies mais non, elles ont juste voulu illico retourner dans l’étable genre “horreur de l’herbe !!!”. Ça a été un drôle de rodéo, mais les pauvres sont tombées sur un os, ou plutôt sur un boss… bien plus têtu qu’elles. D’ailleurs, on imagine souvent les chèvres comme des êtres rustiques, indépendants, sauvageons… c’est vrai par certains côtés. Mais dès qu’il tombe trois gouttes d’eau -vraiment juste un pipi d’oiseau !- elles se précipitent en masse vers la porte de la chèvrerie et béguètent d’un air complètement navré pour que Hugues vienne vite ouvrir. On dirait des petites mamies qui craignent pour leur mise en plis…

Les bébés de cet hiver ont grandi. Mignonne (la fille de Mélusine) c’est MON bébé. Mais il y a aussi Asphodèle, Bichette, Vernerette, Taïga, Sissi, Madeleine, Hortense, et tant d’autres !  Ces chevrettes sont tellement gracieuses, affectueuses et mutines qu’on sent son cœur se gonfler de joie rien qu’à les regarder… Par contre elles ne font que des conner.. bêtises ! Renverser le seau de lait, enfoncer le portillon, prendre des bains de pied dans la gamelle d’eau toute propre, se coincer trente six fois par jour la tête dans la barrière… Ce sont des enfants quoi !

Poupette est la petite chèvre à qui Hugues a un jour donné un trognon de pomme qu’il venait de manger. Tous les matins, elle vient maintenant réclamer son trognon. C’est bien, ça fait manger des fruits à mon grand dadais…

Bref, il y a plein de petites anecdotes comme ça, je ne peux pas toutes les raconter, et je suis sûre que les éleveurs qui tomberont sur cet article souriront en disant « moi aussi ça me rappelle la fois où… ».

Il y a eu certes des coups durs (il y en aura d’autres), des nuits blanches, des mois à très peu dormir, des jours où la pause repas a juste été impossible, de longues heures de permanence sur les marchés, des petits drames parfois, une fatigue importante, les inimaginables emmerdemen…tracasseries administratives, une tonne de travail à abattre chaque jour, un Hymalaya de paperasses… chevrier bio, faut pas croire, c’est pas une planque ! Mais qu’est-ce que c’est chouette 🙂

 

Biquettes de Chambaran7

Selfie…

Biquettes de Chambaran 8

Frais, demi-sec, séchon, crémeux, coulant, bleu… tous les affinages des fromages de Hugues et Roseline.

Biquettes de Chambaran 9

Mélusine, aux cornes de légende…

Biquettes de Chambaran10

Dauphine et le troupeau

Biquettes de Chambaran11

Roseline et Chouquette

Biquettes de Chambaran12

La chèvrerie…

Biquettes de Chambaran13

Châtaigne, la petite chèvre “rescapée”…

Biquettes de Chambaran14

Le jardin de Hugues (en friches ;))

Un petit moment de complicité pris sur le vif…

Hugues et Alba 

Dans la fromagerie

Le soir, devant la maison…

Un crémeux… quel régal, mais c’est tout un art pour l’affiner !

La petite Pomera, un autre bébé de la maison. La plus sage…

En vrai, Roseline ne trait pas tout à la main… Mais là j’avais besoin de lait tout de suite pour une photo !

La “nurserie”… Et puis Hortense, Bichette et Mignonne qui nous font coucou.

 

  • Si vous voulez découvrir la trombine de chaque membre du troupeau (je les ai photographiées une par une, c’était pas une sinécure, je veux une médaille de la légion d’honneur pour ça ! ), voici le lien vers le site de la chèvrerie qui vient juste d’être mis en ligne. Le portrait des chèvres se trouvent dans l’onglet “Galeries”
  • Si vous êtes parrain ou marraine d’une chèvre suite au financement participatif, mais que vous ne voyez pas son nom apparaître sous un « portrait », pas de panique ! On a juste pas réussi à retrouver absolument tous les prénoms que vous nous avez envoyé au compte goutte soit sur Mimosa, soit par mail, soit par Face de Bouc (vraiment désolés…). Il vous suffit juste de contacter Hugues sur la boîte mail de la chèvrerie pour nous redonner le nom de votre chèvre…
  • Nous avons attribué les prénoms au hasard, de peur que sinon ça soit trop délicat (si plusieurs personnes avaient voulu la même chèvre par exemple). Nous espérons beaucoup, Roseline Hugues et moi, que votre « filleule » vous plaira mais si vraiment vous lui trouviez une tronche de cake (vous avez le droit ;)) on peut éventuellement changer avec une chèvre qui n’a pas encore été parrainée (celles qui sont libres ont juste un numéro de matricule, mais pas de prénom).
  • Concernant les contributions… on a mis une actualité sur Miimosa pour expliquer que c’est en train de se faire, mais qu’il y a hélas un peu de retard par ma « faute ». J’ai en effet des complications sérieuses suite à ma fracture du pied, je ne pourrai pas marcher normalement ni tenir debout sans béquilles avant de longs mois. Mais je vous raconterai ça plus tard, car pour l’instant je préfère ne pas trop y penser…
  • Si vous habitez la région et voulez acheter les fromages de Hugues, voici comment les trouver

 

Sur ce, je suis sûre que vous allez bientôt récupérer vos loulous en vacances… Profitez-en bien !

… Avant qu’ils ne deviennent peut-être chevriers, et que vous ne les aperceviez plus qu’en coup de vent 😉

 

 

 

 

 

 

 

 

image_pdfimage_print

157 grains de sel au sujet de « { Quelques petites nouvêêêêêlles… } »

  1. Ciboulette38

    Quelle émotion de retrouver au travers de vos images et de votre belle plume, les nombreuses anecdotes sur les biquettes, sur les rigueurs de l’administration ou encore les mésaventures et les embûches de la vie évoquées avec Hugues à nos différents passages à la bergerie. On passe par toute une palette de sentiments ; il a tellement travaillé et vécu tant de choses en quelques mois seulement votre jeune chevrier passionné et souriant ! Contre vents et marées, il irradie de bonheur et c’est toujours un immense plaisir d’aller à sa rencontre. Nous sommes ravis de le savoir sur le chemin de la réussite.
    Merci à vous pour ce magnifique reportage illustré.

    Répondre
    1. Marie ChiocaMarie Chioca Auteur de l’article

      C’est moi qui vous remercie Ciboulette, pour tant et tant de choses… on se comprend 😉
      Je vous souhaite un très beau week-end !
      Une bise pour vous de la part de Mélusine 😉
      Marie

      Répondre
  2. Steph Marmott

    Merci pour ces nouvelles Marie ! J’avais lu l’actualité via Miimosa. Je suis contente que ton fils s’en sorte bien dans l’ensemble 🙂
    Une grande pensée pour toi et ton pied… bon courage !
    Bises

    Répondre
    1. Marie ChiocaMarie Chioca Auteur de l’article

      Merci Steph.
      Aujourd’hui, j’avoue que c’est un peu un jour sans… Je pense aux vacances qui approchent, on va retourner en Haute-Savoie comme depuis 3 ans. Mais la Haute-Savoie sans pouvoir ni marcher, ni courir, ni nager dans le lac, ni même tout simplement visiter de beaux villages et manger une pizza avec les enfants, ça n’a pas du tout le même charme 🙁
      J’en ai un peu gros sur la patate aujourd’hui, mais ça va passer. (En plus c’est la première année qu’on partira à 5 au lieu de 8… 3 de mes “grands” ayant d’autres projets cet été, ce qui est bien normal à leur âge)
      Je t’embrasse bien fort,
      Marie

      Répondre
  3. Mily

    C’est génial ces histoires ! On se croirait dans Le Génie des Alpages de Fmurr (vous connaissez ?)
    Vos textes sont un régal à lire même si on ne peut s’empêcher de penser que ça doit vraiment pas être facile tous les jours pour vous tous. Vous avez beaucoup de courage ! Un grand bravo à Hugues pour son travail quotidien. Et chapeau bas pour le trombinoscope !

    Répondre
    1. Marie ChiocaMarie Chioca Auteur de l’article

      Et non, je ne connais pas Le Génie des Alpages ! Est-ce un film, un livre?
      Merci en tout cas pour ce bien gentil message Mily 🙂
      Bon week-end à vous !
      Marie

      Répondre
  4. patdub

    Merci merci pour cette grande tranche de vie… Comme le dit Ciboulette38, on passe par toute une palette de sentiments. Mais celui qui prédomine, c’est la joie de voir que ton grand garçon a vraiment trouvé sa voie, et que son travail acharné est payant … peut-être pas financièrement parlant, mais il est heureux et ça c’est le plus important.
    Mon mari est parti marcher, et j’attends son retour pour lui lire les tribulations chevrèsques des Chioca… il va adorer! En général je lui montre tes photos et il se régale (pas les photos de tes recettes mais celles de ton coin de paradis).
    Bon courage pour ton pied et je t’embrasse bien fort ainsi que ta tribu (ouais même John Wayne hi hi hi )

    Répondre
    1. Marie ChiocaMarie Chioca Auteur de l’article

      Ah, il a bien de la chance ton mari d’être “parti marcher”, quel veinard 😉 ça me manque teeeeellement les randonnées !
      J’essaye de vivre ça au mieux mais les dernières nouvelles ne sont pas très bonnes : fracture non consolidée (au bout de 7 semaines, la radio est presque identique à celle que j’ai faite le lendemain de l’accident) + grosse complication (de l’algodystrophie, une maladie orpheline à la noix, c’est vraiment la galère, le médecin pense que j’en ai pour 18 mois environ avant de remarcher normalement). Je peux te dire que ça va changer un tas de choses dans ma vie, et pas forcément en bien 🙁
      Mais ça ne sert à rien de déprimer hein, ça va pas recoller mon pied plus vite 😉
      Heureusement il y a les enfants, si affectueux, et si rigolos… Tient, le dernière fois ma petite Luce me ramène une grande image gagnée à l’école représentant un champ de fleurs jaunes. “Ces fleurs ça s’appelle des dijons Maman !”
      AH? Je connais pas.
      “Oui, la maitresse a dit, c’est avec ces fleurs qu’on fait la moutarde. La moutarde de Dijon.”
      Héhé 😉 Ça m’a tellement fait rire 🙂
      Plein de bises ma Pat,
      Marie

      Répondre
      1. claudine

        Bonjour Marie, super toutes ces aventures avec ta petite famille, mais quand j’ai vu que tu avait de l’algodystrophie (une sacrée cochonnerie) j’en ai une depuis quelques années, et récemment j’ai trouvé une méthode qui m’a vraiment soulagé, ce sont des séances de biorésonance, si tu as l’occasion de trouver quelqu’un qui pratique, (recherche internet) dans ton coin, n’hésite pas, parmi tout ce que j’ai essayé c’est la seule méthode qui m’a soulagé.
        Bon courage (mais je constate que tu en as) et régale nous encore de tes anecdotes, c’est tellement bien raconté.
        Bises @micales
        Claudine

        Répondre
        1. Marie ChiocaMarie Chioca Auteur de l’article

          Pour l’instant, l’argile verte me fait un bien fou. Quand je suis en crise et que mon pied enfle (il peut devenir énorme, brûlant, rouge fluo, avec des douleurs assez vives !), je le plonge dans un bain d’argile et tout rentre assez vite dans l’ordre.
          Brave argile, ce n’est pas la première fois qu’elle me tire d’affaire…
          Merci en tout cas pour ce gentil message Claudine, et des bises bien amicales aussi !
          Marie

          Répondre
  5. Bon ap chez mamounette

    Un joli récit dans lequel je me suis plongée, c’est trop mimi malgré les aléas de la vie… Les chevreaux et biquettes sont trop mignons et en pleine forme dans un endroit magique. J’adore le crémeux c’est comme ça que je l’achète quand j’en trouve. Merci pour ce partage et bonne continuation. Mêêê

    Répondre
    1. Marie ChiocaMarie Chioca Auteur de l’article

      Merci Mamounette 🙂
      Je vous souhaite un très beau week-end (le chèvre crémeux, c’est mon préféré aussi !)
      Marie

      Répondre
    1. Marie ChiocaMarie Chioca Auteur de l’article

      Ah ben non, faut pas !
      Manquerait plus que je fasse pleurer les copines maintenant… 😉
      Des bises Nine, et très beau week-end à toi !
      Marie
      (…Mais moi aussi j’ai eu parfois la larme à l’oeil d’émotion avec ces petites chèvres )

      Répondre
  6. Magalie

    Super! Merci pour toutes ces nouvelles et ces belles photos! Quelle belle énergie dans cette famille: vous rayonnez! ( même avec un seul pied! 😉
    …et je me suis permise d’envoyer un petit mail/prénom en croisant les doigts…
    Prenez bien soin de vous…tous!
    Bises

    Répondre
    1. Marie ChiocaMarie Chioca Auteur de l’article

      Ah, chouette ! Hugues a dû le recevoir, il me dira !
      Et elle s’appelle comment ta biquette?
      Plein de bises Magalie 🙂
      Marie

      Répondre
      1. Marie ChiocaMarie Chioca Auteur de l’article

        Ça y est, elle est nommée ! Je t’en ai choisi une qui a une sorte de petite fleur blanche sur le museau (pour Hanaé, il fallait bien ça), et des yeux tellement dorés qu’on les dirait en ambre. J’espère qu’elle te plaira, tu me diras.
        Dans quelques jours le site sera mis à jour avec les nouveaux noms et tu pourras la voir.
        Des bises aussi,
        Marie

        Répondre
      2. Magalie

        Oh la la de bon matin quelle jolie nouvelle! On se la rêve déjà la biquette! Oui, vivement de voir son joli museau! Merci mille fois Marie! Merci mille fois Hugues! Pleins de bises à toute la famille!
        Magalie

        Répondre
  7. cendrillon

    coucou

    que cela fait plaisir d lire qq nouvelles de ton petit chevrier et de ses petites biquettes.
    Je vois que ce n’est pas si facile tous les jours vu toutes les mésaventures qui lui arrivent et que ce doit être épuisant pour lui et même pour vous. Mais heureusement qu’il y a tant de bons moments et de complicité qui se voient sur les photos avec Roseline. C’est tellement attendrissant. Cela me rappelle un de mes fils qui fait ses stages en centre équestre et qui aime ça malgré la fatigue quand il rentre le soir. IL aime tellement les chevaux qui sont choupinou et coquin comme les chèvres d’Hugues. JE ne pensais pas que les chèvres pouvaient être aussi coquines, sociales et intelligentes. Dommage que vous êtes loin, je serai venue aidé volontiers de temps en temps et surtout achetée des fromages qui me donnent envie. Si cet été on est dans le coin pour une journée, et qu’il est ouvert, j’irai lui en acheter et faire qq caresses aux jolies petites chèvres qui me font déjà craquer rien qu’avec leurs photos.

    Sinon, ces jours-ci, je pensais à toi et ton pied. Et avais prévu de te demander comment ça va? et où ça en est? Ils ne t’ont pas parlé d’opération, j’espère! car je sais que parfois pour réparer, on passe sur la table d’opération.J’espère que ce n’est pas ton cas. Courage!

    bonne fin de semaine et pleins de bises à toutes ses petites chèvres et bb.

    A bientôt Marie

    Répondre
    1. Marie ChiocaMarie Chioca Auteur de l’article

      Non, heureusement, pas d’opération, ouf… enfin, pour le moment 🙁
      Car la radio passée vendredi est décourageante : on dirait quasiment la même que celle datant du lendemain de l’accident. Ce n’est pas ressoudé du tout !
      Et puis je fais de l’algodystrophie, une complication de me*de, qui est assez handicapante et dure longtemps (des mois, des années…).
      Mais bon, je fais tout pour guérir au plus vite : Ortie, prêle, calcium marin, vitamine D naturelle (tout ça pour les os), omégas 3 et curcuma (pour l’inflammation), vitamine C, harpagophytum (pour les articulations), bains d’argile (pour faire dégonfler mon pied monstrueux), Silicium G5 et huiles essentielles (pour les massages…) ah, et j’ai oublié les bourgeons de cassis (pour rendre l’inflammation plus “efficace”), la vigne rouge et le marron d’Inde (pour la circulation) et le magnésium (pour apaiser les crampes de fou furieux que je me prend en plus du reste à cause de l’immobilisation).
      C’est presque ridicule… Quand j’ai pris tout ça, c’est bon, je peux ranger mon assiette et sortir de table, j’ai plus faim 😉
      Gros bisous ma Cendrillon !
      Marie

      Répondre
      1. cendrillon

        Et bien! tu m’étonnes que tu n’es plus faim après tous ses “traitements bio” Je ne connaissais pas tous ces remèdes sauf le calcium, vitamine C et D, omégas 3, silicium mais pas G5 et les huiles essentielles que j’utilisais pour les enfants quand ils étaient bébés.
        L’ortie,la prêle….je connaissais pour les plantes, mais pas pour nous 😉 As tu eu l’occasion de les essayer avant?
        J’espère surtout qu’ils t’aideront à aller mieux au plus vite afin que tu puisses profiter de l’été et peut être de vacances si tu pars?! Un peu galère à partir dans cet état.
        J’ai vu dans une de tes réponses que tu m’avais parlé de l’algodystrophie. Je suis allée voir ce que c’était. Ma pauvre Marie! C’est une grosse tuile qui te tombe dessus. Repose toi bien et surtout garde le moral même si je sais que ce n’est pas facile dans ta situation. Fais attention à toi!
        Et si on vient dans le coin, on ira faire un petit coucou à ton Hugues pour lui acheter des fromages de chèvre,l’excuse pour voir ses jolies chèvres et chevreaux. 🙂
        Figure toi qu’une de mes filles, cette semaine, m’a parlé qu’elle se posait la question pour ouvrir sa chèvrerie. Je lui ai dit d’aller lire tes articles pour voir un peu. Du coup, elle est allée demander à la chèvrerie du village si elle ne la prendrait pas en stage ou bénévolat cet été pour qu’elle puisse voir ce que c’est et si ça lui plairait. Mais malheureusement, elle ne prend personne. Il reste plus qu’une autre chèvrerie à aller pour poser la question.
        passe un bon dimanche
        bises marie

        Répondre
        1. Marie ChiocaMarie Chioca Auteur de l’article

          Coucou Cendrillon,
          Surtout, si tu passes à la chèvrerie, préviens moi par mail ! Je veux absolument venir te faire une bise !

          Répondre
      2. cendrillon

        Je pense que tu ne verras pas de suite mon blabla. Mais j’ai pensé à toi pour le magnésium marin. J’ai découvert un magnésium marin transcutané à appliquer sur tes mollets, ventre…..Je teste et ça a l’air efficace. Bon moi je l’utilise surtout pour ma fatigue général et le sommeil. tension entre 8 et 9,5 depuis plus d’un mois et qui ne monte pas. Pris le magnésium classique,mais cette fois pas tip top. Donc je teste celui-ci. J’espère qu’elle remontera.

        Voici le lien:
        https://www.aucoeurdestraditions.com/
        L’envoi est très rapide. En 3 jours je l’ai commandé, reçu.

        bises et bonnes vacances

        Répondre
        1. Marie ChiocaMarie Chioca Auteur de l’article

          Merci beaucoup Cendrillon !
          Et vraiment, prends bien soin de toi, car là, pour être basse elle est basse ta tension ma pauvre 🙁

          Répondre
  8. Solange

    Merci Marie, pour ces nouvelles et ces superbes photos (comme d’habitude, quoi !). Bravo à Hugues, à Roseline, et à toute la famille Chioca pour cette belle aventure.
    Ce qu’a écrit Hugues et ce que vous dites à demi-mots de vos déboires avec votre cheville m’a inquiétée, forcément, comme tous ceux qui suivent votre blog : j’espère de tout cœur que vous allez enfin entrer en convalescence définitive et que tout va rentrer dans l’ordre.
    D’ici là, bon courage, patience, et surtout prenez le temps nécessaire pour vous et votre famille (chiens, chèvres et lapins compris !). Je prends rendez-vous pour un e-bouc au printemps 2020, pour profiter de la deuxième saison de la chèvrerie, j’ai suffisamment de recettes made in Chioca à tester d’ici là !
    Bien à vous,
    Solange

    Répondre
    1. Marie ChiocaMarie Chioca Auteur de l’article

      C’est gentil comme tout Solange 🙂
      Hélas oui, c’est un peu la galère comme je viens de l’expliquer à Cendrillon juste avant… Mais ça n’est pas la peine de déprimer hein, c’est pas ça qui va me guérir plus vite! Au contraire.
      En tout cas l’E-Bouc arrivera plus vite que le printemps 2020, promis 😉
      Beau week-end Solange !
      Marie

      Répondre
  9. Marick

    Rho merci pour ces nouvelles, ces anecdotes. On sent tellement de passions, de bonheur malgré les soucis. Juste les bonnes personnes au bon endroit avec la justesse de celui qui semble avoir trouvé sa voie 🙂

    Répondre
    1. Marie ChiocaMarie Chioca Auteur de l’article

      Merci Marick !
      C’est chouette pour moi de le voir aussi heureux… c’est juste que parfois, je me fais du souci de le voir littéralement écrasé (c’est le mot) par la somme énorme de travail. Il a des journées d’une longueur inimaginable. Mais c’est la première année, avec tout ce que cela suppose de tracasseries administratives, imprévus, etc. En tout cas, il est drôlement coriace mon Hugues, je le savais déjà, mais pas à ce point 😉
      Des bises bien amicales,
      Marie

      Répondre
  10. MARIE

    Merci Marie pour ces nouvelles !
    J’ai regardé le site, et on trouve les bons fromages sur le marché Hoche, ça tombe super bien, j’y fait mes courses le samedi matin. Je chercherai demain, ça me met toujours en joie de soutenir ce genre de projet !

    Plein de courage et de bonnes ondes pour ton pied, je pense fort à toi 🙂

    Répondre
    1. Marie ChiocaMarie Chioca Auteur de l’article

      C’est gentil Marie 🙂
      Je ne trouve ton message que samedi après-midi, du coup comme il a plu ce matin je ne sais pas si tu as pu y aller. Hugues m’a dit qu’il avait eu beaucoup de “nouvelles têtes” ce matin, dont une dame qui lui a dit en rigolant qu’elle ne savait pas si elle allait acheter du fromage à un chevrier qui faisait du trampoline avec ses biquets ! ^^

      Des bises, et bon week-end à toi !
      Marie

      Répondre
  11. Ninidio

    Merci pour ces nouvelles. Je vois que malgré toutes ces mésaventures, Hugues garde le sourire. Il a raison. Il sera récompensé de son courage et son travail. Bon courage à toute la famille Chioca et notamment à toi avec ce pied. A bientot. Nicole

    Répondre
  12. LiliK

    Bonjour Marie,
    J’avais déjà laissé un petit mail à Hugues après la journée VIP arrosée;)!! Je te renouvelle nos remerciements à tous les organisateurs pour cette chouette journée. Nous avons vraiment passé un agréable moment, un plaisir partagé par les petits et les grands, ma fille était en larmes dans la voiture, espérant déjà pouvoir revenir voir Gaufrette (notre filleule) ainsi que Roseline qui s’est si gentiment occupé d’elle, je crois que ma fille est prête pour un stage 😉 On a bien prolongé le plaisir en se régalant des délicieux fromages!!
    Nous sommes aussi vraiment ravis d’avoir fait la connaissance de (presque) toute la famille Chioca si accueillante et chaleureuse. Les enfants se sont amusés d’ailleurs à reconnaître tous les membres de la famille dans ma bibliothèque très fournie en ouvrages « Marie Chioca » 🙂
    Au plaisir de se revoir un jour.
    Elise

    Répondre
    1. Marie ChiocaMarie Chioca Auteur de l’article

      Chère Elise, en fait quand tu es venue je n’avais pas compris que tu étais Lili K, LA “Lili K” avec qui on s’est quand même pas mal écrit sur ce blog 🙂
      Roseline m’avait dit que ta petite avait l’air de s’être attachée à elle… Et c’est réciproque 😉
      J’espère tellement que vous reviendrez un jour en famille dans la région. Pour un petit week-end randonnée quand j’aurai recollé mon pied par exemple? Tes enfants sont très attachants, polis, joyeux, et toute votre famille est si agréable !
      Je t’embrasse bien fort,
      Marie

      Répondre
      1. LILIK

        Et oui je suis la « Lili K » 😜, ça m’a fait bien rire de lire ta réponse! Je t’ai écrit quelques fois mais dans le nombre innombrable de messages que tu reçois, je n’etais pas sure que tu te souviennes de mon pseudo, je suis flattée;). Merci pour les compliments sur mes enfants, ils ont su montrer leur bon côté, c’est qu’ils ne sont pas si mal élevés 😂 …. car ils peuvent aussi être de véritables diablotins et me rendre vraiment chèvre 🐐 certains jours, ma maman qui les adorent me dit souvent qu’ils sont  « attachiants »!!
        Sinon j’espere que tu te remettras vite de ta fracture, je compatis, j’ai eu le poignet droit cassé l’an dernier et j’ai été handicapé pendant près de 3 mois et c’etait déjà trèeees long!!
        Ce serait bien sûr avec grand plaisir que nous reviendrons vous revoir pour un we randonnée dans votre si belle région. Vous êtes évidemment tous les bienvenus si vous avez l’occasion de venir en région parisienne, il y a moins de verdure mais il y a de belles choses à voir aussi!!
        Je t’embrasse bien fort
        Élise

        Répondre
  13. Véronique et Jacques

    Bonjour Marie,
    Merci pour ce beau récit. Que d’aventures en 6 mois, Hugues ne nous a pas tout raconté, et pourtant c’est un bavard 😉
    Le merveilleux souvenir de ce beau lundi pluvieux ne nous quitte pas. Nous nous sommes régalés avec les fromages et, je confirme, surtout avec le crémeux ! Le Sainte Maure de Touraine n’a rien a envier aux fromages du chèvrier de Chambaran !
    Merci encore pour votre accueil, cette fabuleuse organisation, ce délicieux repas, votre grande générosité et toute cette belle énergie qui rayonne autour de vous.
    Nous pensons souvent à Hugues pour ce travail pharaonique qu’il fait avec une si grande passion et à toi avec tes soucis de santé. Nous vous souhaitons que de bonnes choses maintenant.
    Plein de bisous à vous tous
    (as tu pensé à ma petite commande ?)
    Véro et Jacques de Touraine 😉

    Répondre
    1. Véronique et Jacques

      oh là là j’ai dit le contraire de ce que je voulais dire, suis fatiguée moi… ce sont les fromages d’Hugues qui n’ont rien à envier aux Ste Maure de Touraine ! j’espère que tu auras compris et ne m’en voudras pas de cette méprise 😉

      Répondre
    2. Marie ChiocaMarie Chioca Auteur de l’article

      Ma chère Véronique,
      Oui oui, ne t’inquiète pas, ça a été un peu long (désolée), mais je me suis occupée de ta petite commande avec plaisir, pas de souci (par contre je crois qu’elle ne partira qu’à la levée de lundi).
      Je suis tellement heureuse que tout le monde ait été content malgré les trombes d’eau de ce lundi 10 juin ! On n’est pas prêt de l’oublier cette date 😉
      Cela fait un moment qu’on discutait via un clavier toi et moi, du coup ça a été un vrai bonheur de te rencontrer, tu es si gentille. Et puis Roseline vient tout juste de me montrer l’album photo de Touraine, merci, merci, et encore merci 🙂
      Je t’embrasse bien fort, et bien le bonjour aussi à ton mari !
      Marie

      Répondre
      1. Véronique et Jacques

        Merci beaucoup Marie, nous aussi avons été très heureux de te rencontrer “en vrai”, tu es tellement présente chez nous depuis toutes ces années 😉 Nous avons été ravis également de faire connaissance de ta jolie et courageuse tribu. ça fait du bien…
        Nous arrivions d’une semaine extraordinaire de randonnée dans le Sud du Vercors, nos vacances se sont terminées on ne peut mieux grâce à cette journée mémorable.
        nous te souhaitons plein de courage et de patience et surtout un rapide rétablissement
        Plein de bisous à vous tous

        Répondre
        1. Véronique et Jacques

          et pas de soucis pour le délai, ne t’inquiète pas, je n’ai rien dit aux destinataires, ils auront la surprise et elle sera de taille, crois moi, Mathilde est aussi fan que moi (sinon plus) de tes recettes 😉 Merci encore !

          Répondre
  14. totoche

    Merci, merci Marie pour cet émouvant reportage. Longue vie aux jolies biquettes !! Et bravo pour ce magnifique boulot. Ton histoire est un beau témoignage et vous rigolerez encore dans quelques années !

    Répondre
  15. AC

    Merci beaucoup Marie pour ces nouvelles des Biquettes de Chambaran, si joliment énoncées et merveilleusement illustrées. On ressent beaucoup d’amour et de douceur entre les éleveurs et les animaux. Par contre, ne te moque pas, mais j’ai cherché ce que voulait dire “bouchonner vigoureusement un chevreau nouveau-né avec deux poignées de paille”…je me demandais bien qu’est-ce qu’il fallait lui boucher avec de la paille…rrohhh tout de suite! En cherchant, j’ai compris.
    Plein d’énergie et de courage pour continuer, parce que…il en faut, bon sang, on s’en rend compte en lisant ton billet!
    Et bien sûr, plein de force pour toi, pour que ton rétablissement s’opère au mieux, quand bien même c’est loooong.

    Répondre
    1. Marie ChiocaMarie Chioca Auteur de l’article

      Bouchonner un chevreau ^^
      Ah, ce que tu m’auras fait rire !!!
      Merci AC, et plein de bises bien amicales,
      Marie

      Répondre
  16. Aurore

    Bonjour,
    merci pour ces merveilleuses photos, elles sont toujours magnifiques. Et puis ces fromages m’ont donnée l’eau à la bouche. Je pense que samedi je ferai un tour à Hoche 😉
    Bon rétablissement

    Répondre
    1. Marie ChiocaMarie Chioca Auteur de l’article

      Merci Aurore 🙂
      Je ne sais pas si tu as pu y aller finalement au marché, car il pleuvait des trombes ce matin !
      Des bises, et bon week-end à toi !
      Marie

      Répondre
    2. Aurore

      Tout à fait Marie j’habite ici et je connais très bien Pascal et son établissement qui est un pur bonheur
      Au plaisir de venir découvrir les beaux paysages de Hugues.

      Répondre
      1. Marie ChiocaMarie Chioca Auteur de l’article

        En plus il est super beau leur resto !
        (Tu me préviendras quand tu viendras dans les Chambaran ? Si je suis dans le coin, je viendrai volontiers te faire une petite bise Aurore :))

        Répondre
  17. JACQUELINE

    Bonjour Marie
    je te remercie pour ce bel article sur les biquettes et leurs bébés et toutes ces anecdotes jolies et tristes parfois mais ta famille est solide et Hughes se débrouille comme un chef bravo à lui pour tout ce qu’il fait, aidé par vous tous. Ces fromages doivent être super bons faits avec amour
    je t’envoie plein de bonheur de belles choses et te dia à bientôt
    je t’embrasse
    Jacqueline

    Répondre
    1. Marie ChiocaMarie Chioca Auteur de l’article

      Merci Jacqueline pour ce message si chaleureux, c’est gentil comme tout !
      Je t’embrasse aussi, et te souhaite un beau week-end,
      Marie

      Répondre
  18. Babeth De Lille

    Quel bel article! C’est vrai que ça ne doit pas être forcément facile tous les jours pour ton fils, mais tu racontes si bien les galères comme les bons moments qu’on s’y croirait!
    J’ai quelques souvenirs de jeunesse quand mon père s’était mis en tête d’avoir 2 chèvres et quelques moutons, j’ai retrouvé des souvenirs en te lisant, notamment, mais je ne veux vexer personne, que les chèvres étaient beaucoup plus attachantes que les moutons….
    J’avais laissé passer la date du parrainage des chèvres au départ de cette aventure. C’est encore possible quelque part?

    Répondre
    1. Marie ChiocaMarie Chioca Auteur de l’article

      Je vais demander à Hugues, mais je pense que oui, tu peux toujours, il faut juste qu’on vérifie bien qu’il reste des chèvres à parrainer une fois qu’elles auront été toutes renommées (on attend les mails des gens à ce sujet, on leur a demandé les noms de leur biquette, très peu ont répondu pour le moment, c’est un peu embêtant.) Mais je te dirai ! Merci en tout cas 🙂
      Beau week-end à toi Babeth,
      Marie

      Répondre
    1. Marie ChiocaMarie Chioca Auteur de l’article

      On ne sait pas ! Car les mamans sont arrivées avec les bébés déjà dans leur bedon 😉
      Mais c’est rigolo que tu me poses la question car Hugues va justement chercher ses deux boucs lundi chez un autre chevrier de la région. L’un s’appellera Elvis (il a une grande mèche de côté sur la tête), l’autre on ne sait pas encore.. Je rajouterai peut-être les photos, si j’arrive à les prendre.
      Belle soirée à toi Anne 🙂
      Marie

      Répondre
  19. saandrine60

    Je me suis régalée à te lire…..que de deboires pour travailler à son compte en France
    Quelles sont belles ces biquettes…et quel dommage que je sois si loin pour pouvoir goûter ces fromages…même si ici à cagnes nous avons un Chevrier qui vient de la montagne nous vendre ses petits fromages

    Toute ma sympathie à Hugo et son troupeau

    Répondre
    1. Marie ChiocaMarie Chioca Auteur de l’article

      C’est rigolo, ma mémé habite aussi à Cagnes sur Mer 🙂 Et elle se désole que son arrière petit fils ne soit pas venu s’installer plus près avec ses chèvres…
      Merci beaucoup en tout cas pour ton gentil message Saandrine 🙂
      Bien à toi,
      Marie

      Répondre
    1. Marie ChiocaMarie Chioca Auteur de l’article

      Mais de rien Rapha, c’est moi qui te remercie pour ton gentil petit mot 🙂
      Bon week-end à toi,
      Marie

      Répondre
  20. Marion

    Mêêêêê que d’aventures ! Il enchaîne toutes les tuiles possibles et imaginables ! Je suis ravie de constater que Hugues cartonne, malgré ses tuiles, et désolée pour ton pied ! Je suis bien triste d’habiter vraiment trop loin pour pouvoir goûter les fromages.
    C’est pour cela que je me suis rabattue sur les cookies… quoi que, s’ils sont bien bien secs, ça se tente l’envoi de fromages ?
    Bon courage Marie pour soigner ton pied, prends soin de toi. Bises

    Répondre
    1. Marie ChiocaMarie Chioca Auteur de l’article

      Ça pourrait peut-être se tenter, on y a pensé, mais pas en été ça serait trop risqué pour les fromages… D’ailleurs, est-ce que tu as bien reçu le dernier mail de Miimosa Marion? Car il ne faut pas hésiter à dire ça à Hugues, qu’il puisse tout noter pour l’envoi des contreparties.
      Plein de bises aussi chère Marion, et belle soirée à toi !
      Marie

      Répondre
  21. ADDE NATHALIE

    Quel bonheur encore une fois en cette fin de semaine de lire ce magnifique reportage, et admirer ces superbes photos. Tout est si bien raconté qu’on en arrive même à imaginer et “vivre” toutes ces situations. Quel courage ! mais quel accomplissement et quelle fierté !
    La galerie de photos est une chouette idée, les biquettes sont toutes aussi belles les unes que les autres !
    j’espère qu’un jour mon chemin me mènera dans votre belle région et que je pourrai avoir le plaisir de déguster ces fromages qui me font baver !! et rencontrer ma filleule, qui n’a toujours pas de prénom !!! En attendant, toutes mes amitiés et un bon rétablissement !

    Répondre
    1. Marie ChiocaMarie Chioca Auteur de l’article

      Bien sûr Nathalie, n’hésite pas à venir par chez nous, rencontrer ta filleule 🙂 Est-ce qu’elle n’a pas de nom parce que Hugues à oublié le prénom que tu lui avais envoyé ? Ou juste parce que tu n’as pas encore choisi? N’hésite pas à le dire à Hugues, il a mis une actualité sur Miimosa pour demander aux gens de redonner par mail les noms de leurs biquettes, car il sait qu’il en a oublié hélas…
      Toutes mes amitiés aussi chère Nathalie,
      Marie

      Répondre
  22. Marielle D

    Coucou Marie, quel magnifique reportage….. je m’y voyais avec vos rires et vos peines…. mais au final que du bonheur de voir son fils heureux.
    j’ai participé sur Mimosa et je ne me rappelle pas avoir donné un nom à une chevrette…. j’aimerai bien pour une des prochaines naissances que l’on donne le nom de « Seccotine » à une petite chèvre « affectueuse » et « collante » 😂😂😂
    Bise à vous tous.

    Répondre
    1. Marie ChiocaMarie Chioca Auteur de l’article

      Tu vas rire, mais il y a déjà une Seccotine, qui s’appelle ainsi exactement pour les raisons que tu donnes dans ton mail 😉
      Tu peux aller la voir sur le site dont j’ai mis le lien, elle a une bouille extra Seccotine !
      Plein de bises Marielle 🙂
      Marie

      Répondre
  23. Mapaje

    Merci pour les nouvelles, un grand plaisir de te lire. La vie est toute tranquille dans la famille!!!! Bientôt des westerns…. si ça continue 🤗🤗bon courage à vous tous. Je souhaite à Hugues tout le bonheur possible dans sa nouvelle vie. Désolée d’apprendre Que ton pied te joue des tours, courage…patience et humour…. mais, tu as tout ça. Quelle belle famille vous devez être !

    Répondre
    1. Marie ChiocaMarie Chioca Auteur de l’article

      Tu es gentille Mapage. En plus je lis ton message juste après être tombée sur le mail d’une furie qui vient de me “secouer” un peu… C’est parfois difficile à gérer, les échanges sur internet, surtout quand on a un peu de sensibilité.
      Alors, doublement merci à toi, et pour ton message si chaleureux qui tombe à pic 🙂
      Des bises,
      Marie

      Répondre
  24. Christine

    Merci Marie pour tes mots si riches et les belles émotions qu’ils nous procurent !❤️
    Bravo à vous pour cette belle aventure.
    Longue vie à la chèvrerie et bon rétablissement pour toi.

    Répondre
    1. Marie ChiocaMarie Chioca Auteur de l’article

      Mais de rien, c’est moi qui vous remercie Christine pour ce bien gentil petit mot 🙂
      Je vous souhaite un beau week-end !
      Marie

      Répondre
  25. Christine

    Merci de ce magnifique reportage et des superbes photos des biquettes. C’est chouette de voir que des jeunes trouvent leur voie loin de la société 2.0. Continue à nous donner des nouvelles et bon courage à Hugues !

    Répondre
    1. Marie ChiocaMarie Chioca Auteur de l’article

      Oui, je reconnais que Hugues a beaucoup de chance d’avoir pu trouver sa voix si vite. Beaucoup de jeunes de son âge sont beaucoup moins sûrs de leur avenir, et c’est triste 🙁
      Il me semble qu’on envoie trop de jeunes en filière générale, ça n’aide pas. Si Hugues n’avait pu intégrer un lycée agricole, il serait en train de se faire suer sur un banc de fac qui ne l’intéresserait pas trop… au mieux !
      Bonne soirée Christine 🙂
      Marie

      Répondre
  26. Mélette

    Bonsoir,
    Quelles belles histoires, je suis sûre que l’on ne sait pas tout!!!!!!!!!!!!!!!! Les chèvres sont magnifiques, quand je vais acheter mes fromages à un berger du même gabarit que ton fils, je rigole doucement ( en pensant à ton message) et me dis qu’il a bien du courage et ses fromages sont super bons, le petit tout sec râpé sur un gratin miam miam!!!!! Bon courage pour toi et surtout une bonne étoile pour ton rétablissement
    Bonne fin de semaine à tous et toutes

    Répondre
    1. Marie ChiocaMarie Chioca Auteur de l’article

      Merci Mélette 🙂
      Je suis sûre que si tu parles avec ton chevrier, il t’en racontera des bien bonnes sur ses chèvres…
      Bonne soirée à toi !
      Marie

      Répondre
  27. Ilo'trésor

    Bonjour Marie!!!
    Déjà, tes recettes sont géniales ;-)!!!
    En plus, j’adore les animaux, et nous avons parrainé une chèvre via Miimosa!!!!
    Un gigantesque merci pour les photos trop chous des biquettes!!!!
    Ma mère suit ton blog, et adore les recettes, pratiques et hyper coooooooool!!!!
    Ca me fait très plaisir de t’écrire et à bientôt j’espère!!!!
    (tiens, j’ai mis beaucoup de points d’exclamation :-D)
    Au plaisir d’avoir baptisé une chèvre, et voir Roseline et Hugues,
    Ilona

    Répondre
    1. Marie ChiocaMarie Chioca Auteur de l’article

      Ah, et alors elle s’appelle comment ta biquette? J’ai hâte de savoir 🙂
      Merci en tout cas pour ton si gentil message Ilo’trésor, et beau week-end à toi !
      Marie

      Répondre
        1. Marie ChiocaMarie Chioca Auteur de l’article

          C’est très mignon !
          Elle sera renommée tout bientôt, et tu pourras aller la voir sur le site. Moi je sais déjà laquelle c’est, mais le site n’est pas encore à jour avec les nouveaux noms.
          Tu verras, elle est superbe, et ressemble beaucoup à un bouquetin sauvage…
          Des bises Ilona,
          Marie

          Répondre
  28. Marie

    J’adore cet article ! On se croirait dans un roman de Brigitte (dont la fille se prénomme Roseline d’ailleurs) ! Longue vie à la chèvre rie !

    Répondre
    1. Marie ChiocaMarie Chioca Auteur de l’article

      Je n’en ai jamais lu, mais j’en ai entendu parler de ces Brigitte 🙂
      Il parait que c’est touchant. Faudra peut-être que j’essaye de les trouver…
      Bonne soirée à toi Marie,
      Marie

      Répondre
  29. Jackie

    Merci ma chère Marie pour toutes ces nouvelles de la chèvrerie, des biquets et biquettes et e Hugues à qui nous disons un grand bravo pour avoir fait face à tous les déboires qui lui sont arrivés. Un texte plein d”humour qui m’a fait beaucoup fait sourire car je faisais travailler mon imagination et pouvait me représenter les situations ma foi pas toujours évidentes. Je suis allée sur le site et je n’ai pas trouvé notre biquette que nous avons appelé Atoca qui veut dire canneberge en Amérindien, peut-être un oubli;) . Durant le mois d’aout j’ai ma petite fille en vacances et je lui ai promis de monter voir notre biquette Atoca à Varacieux, Voiron ce n’est pas loin. Je n’ai pas su pour cette journée VIP, mais ce n’est pas grave. Des bises et belle soirée MArie

    Répondre
    1. Marie ChiocaMarie Chioca Auteur de l’article

      Atoca !!!
      Je m’en souviens, tu me l’avais dit… C’est un bien joli nom 🙂
      C’est noté en tout cas, dans quelques jours ta biquette sera en ligne et tu pourras aller la voir en photo (faut juste que mon autre fiston s’en occupe).
      Plein de bises aussi 🙂
      Marie

      Répondre
  30. Levrault

    Merci Marie pour toutes ces nouvelles de la chèvrerie ! Et des différents protagonistes ! C’est sympa de donner autant de détails, on s’y croirait presque en live ! Bravo à vous tous et à ton fils. Fan de fromages de chèvre, j’espère avoir l’occasion de les goûter un jour ces Beaux Fromages, bien que mes pas, s’ils me mènent souvent dans la Drôme, me font plutôt traîner dans le Diois.
    Pour ton pied c’est moi fun ! Je vois que tu prends ce qu’il faut en plantes, vitamines et minéraux divers. Pense aussi à te mettre un peu au soleil hein ? Je sais à quel point cela peut paraître long de ne plus pouvoir aller faire la chèvre dans la montagne, aimant moi-même la nature, les grands espaces et la rando.
    De belles pensées pour toi, pied y compris !

    Dominique

    Répondre
    1. Marie ChiocaMarie Chioca Auteur de l’article

      C’est gentil comme tout, merci Dominique, je suis très touchée 🙂
      Oui, n’hésite pas à venir par chez nous un de ces jours, c’est joli aussi tu sais. Comme le Diois…
      Des bises, et beau week-end à toi,
      Marie

      Répondre
  31. Domka

    Bonjour Marie,

    Il est 3h du mat, et moi plutôt hibou que marmotte, je prends enfin le temps de lire ton post. Et franchement, tu as un tel talent pour raconter les bonnes comme les mauvaises choses que l’on passe du “mais c’est pas vrai, y’a pas de justice pour les braves !” à des larmes de rire quand tu racontes l’histoire du portable puis des fromages sur la route. On imagine tellement la scène, la stupeur, la colère mais après coup, une fois la vraie raison connue, ton récit est tellement détaillé et la fin tellement inattendue que c’est digne d’un film de Bourvil (que les moins de 20 ans…) ou du spectacle des Bodins pour les plus jeunes, et pardon mais j’en avais les larmes aux yeux tellement tu réussis quand même à intégrer du comique et de la dérision dans cette histoire.

    J’ai en plus déjà vécu ça (mais pas avec des fromages bien sûr). Quand j’étais ado, on faisait du camping sauvage et j’avais un oncle qui tous les matins se rasait en posant sa trousse de toilette et son miroir sur le toit de sa voiture. Tu imagines la suite ? ! Quand ma tante lui a dit d’aller chercher le pain au village, cet oncle (dans la lune 364 jours/an…) est parti comme un boulet parce qu’il était déjà presque midi et au 1er virage, la trousse de toilette et le miroir ont volé direct dans le fossé sans qu’il s’en aperçoive. Et il s’en est évidemment rendu compte le lendemain matin seulement, en cherchant les 2 fugitifs. Finalement, en longeant le fossé à pied, il a fini par tout retrouver, couvert de rosée… avec un gros malin d’escargot planqué au chaud à l’intérieur de la trousse de toilette restée ouverte !

    A part ça, dommage que les crémeux (dont je raffole) ne montent pas jusqu’à Paris (qui sait, un jour peut-être, sélectionnés par le MOF du quartier…).

    Et surtout bon courage à toi pour pouvoir gambader le plus tôt possible avec les biquettes. Il semble y avoir tant d’amour, de joie de vivre et de bienveillance dans votre famille, que c’est déjà primordial pour guérir.

    Grosses bises.

    Répondre
    1. Marie ChiocaMarie Chioca Auteur de l’article

      Chère Domka, merci du fond du coeur pour ton long message si chaleureux, ça me fait plaisir que tu te sois marrée en lisant les mésaventures de ce pauvre Hugues 😉 C’est vrai que quand on arrive à rire de nos petits tracas, la vie est moins triste. Dernièrement, j’ai changé mon avatar whatsap en mettant une photo de Gros Minet avec un plâtre, une béquille et un air pas content (une capture d’écran d’un dessin animé) et ça m’a fait du bien de “m’auto-moquer” de moi ;).
      Merci aussi pour l’anecdote de ton tonton distrait, on la dirait sortie tout droit d’un film de Jacques Tati !
      Des bises bien amicales,
      Marie

      Répondre
  32. Sophie

    Et bien, il en aura cumulé des bâtons dans les roues, mais heureusement, il y a aussi beaucoup de bienveillance autour de lui, voilà une belle aventure qui semble avoir déjà pris ses marques, il est vrai que rien ne vaut le fromage de chèvre local (je suis également cliente dans mon coin).
    Et comme toujours ce reportage est accompagné de sublimes photos ♥ Merci pour ce partage !

    Répondre
  33. Emily

    Oh la la quel travail abattu ! J’avais suivi et reçu des infos via Hugues et Miimosa et ça me fait tellement plaisir ! Bravo à tous ! Les biquettes sont magnifiques ! Mais j’imagine la fatigue !
    Je fais passer les adresses de marchés à ma belle-sœur qui n’est pas très loin de vous !
    Marie je te souhaite plein de courage pour ton pied ! Hauts les coeurs ! Les vacances vont te faire du bien, même si ce sera forcément différent !
    Pour nous aussi nos vacances c’est la Haute -Savoie (depuis mon enfance), et par expérience même quand on est pas très alerte on récupère toujours bien là-haut ! ; )
    Plein de bises estivales !

    Répondre
    1. Marie ChiocaMarie Chioca Auteur de l’article

      C’est chouette ! Et tu vas plutôt dans quel coin, montagnes ou lac?
      Ça serait rigolo qu’un jour on se croise?
      Plein de bises à toi aussi !
      Marie

      Répondre
      1. Emily

        Les alpages à Combloux, c’est mon côté Heidi !!!. Tout près de St Gervais et Sallanches, tu connais ? Oui ce serait vraiment sympa de se croiser !!!
        Bises !!!!!

        Répondre
        1. Marie ChiocaMarie Chioca Auteur de l’article

          Non, connais pas Combloux hélas 😉
          Nous on sera plus bas dans la vallée, au bord du lac, à Menthon. Le rêve… j’ai hâte d’y être.
          Si de ta montagne, avec des jumelles, tu vois sur le lac d’Anneçy une famille avec une énorme bouée de flament rose (qui fait honte à mon mari) et une autre énorme bouée de tortue (qui fait aussi honte à mon mari…) c’est peut-être nous 😉
          Des bises aussi Emily !
          Marie

          Répondre
          1. Marie ChiocaMarie Chioca Auteur de l’article

            PS : Surtout si la maman de ladite famille a un pied énorme, rouge et fluorescent, genre sorti tout droit d’un cartoon… et que ça fait Pshhhiiit quand elle le plonge dans le lac.
            Là tu pourras être sûre que c’est bien les Chioca.

          2. Emily

            Oh la la c’est la galère en plus avec la chaleur pour ton pied ! Oui le lac d’Annecy va te le rafraîchir, pas de doutes !!!
            C’est vrai que je suis complètement de l’autre côté niveau montagnes derrière les Aravis, je ne vois pas le lac d’Annecy de mon petit sommet, mais je peux te dire que je ne verrai plus les bouées du même oeil à présent !!! : ))))
            Antonin mon plus jeune fils rêve d’une bouée donut !!! Je pense que nos maris pourraient bien s’entendre !!! : )))
            En tous cas je penserai bien à toi, je t’enverrai des ondes de mes alpages, ou avec l’écho des montagnes si je chante (faux) : )))) !!!

  34. Béatrice

    C’est super d’avoir des nouvelles! Merci Marie! Mon mari me demande régulièrement comment ça se passe, et je lui dis d’attendre un peu, on va avoir des nouvelles… Les voilà! Quelles sont belles!!!! Et que de travail et de soucis!!!! Décidément, c’est vrai que une ferme ça ne s’arrête jamais (mon père était agriculteur) et il faut vraiment avoir le courage de s’accrocher. Merci encore Marie, bon courage avec ta patte folle… Tiens bon!
    Et je vais faire lire ces nouvêêêêles à mon mari maintenant! 😉
    Bisous

    Répondre
    1. Marie ChiocaMarie Chioca Auteur de l’article

      C’est surtout difficile quand on se lance je pense… Ce matin, il m’a fait peine, mon pauvre Hugues, il avait l’air si fatigué.
      On est en pleine alerte canicule, et lui, aux heures les plus chaudes (les seuls moments où il est un peu “libre”), il doit planter des piquets dans les champs pour délimiter de nouveaux parcs aux chèvres, et faucher les foins. Tout ça avec une migraine depuis trois jours.
      Et moi qui ne peux même pas l’aider…
      Bref, je sais que bientôt ça ira mieux, mais pour l’instant, c’est beaucoup, beaucoup, de travail tout ça.
      Des bisous aussi !
      Marie

      Répondre
  35. Aurore

    Bonjour Marie
    Merci de ses bonnes nouvelles malgré les divers péripéties, vous êtes une belle famille et c’est avec bonheur de lire tes lignes
    J’espère pouvoir passer rapidement une journée dans le coin et venir visiter ce magnifique endroit Charavines n’étant pas loin non plus et puis se sera l’occasion de se ressourcer 😊
    J’ai donné les infos aux copains aussi 😉
    Une belle continuation à Hugues et Roselyne et un énorme courage à toi pour ton pied 😘😘😘

    Répondre
    1. Marie ChiocaMarie Chioca Auteur de l’article

      Je connais bien Charavines, c’est là que tu habites?
      On s’y est fait un petit resto génial cet hiver… (“L’hotel des bains”. C’était pas régime, mais que c’était bon ;))
      Plen de bises !
      Marie

      Répondre
  36. Marie C

    Bonjour Marie,

    Merci beaucoup pour ces nouvelles et toutes ces photos. Votre coin est vraiment superbe, cela donne envie d’y aller pour les vacances (ou pour s’y installer). Les chèvres sont vraiment magnifiques et les chevreaux tellement attendrissants ! Je suis tellement ravie pour Hugues et Roseline, ils ont l’air heureux et épanouis malgré la quantité monstre de travail. Je leur souhaite que cette belle aventure se poursuive avec de moins en moins d’encombre et de plus en plus de bonheur et de réussite 😉

    J’ai lu tes réponses concernant ton pied, je suis désolée pour toi… J’espère vraiment de tout cœur que la guérison ne tardera plus et que tu récupéreras rapidement (même si ça a l’air mal parti, on ne sait jamais, les miracles existent :)).

    Des gros bisous à toi et à toute ta famille,
    Bonne semaine,
    Marie

    Répondre
    1. Marie ChiocaMarie Chioca Auteur de l’article

      Mais oui, les miracles existent, et même s’il n’y a pas de miracle pour moi (c’est si rare statistiquement ;)), on peut au moins améliorer au mieux les symptômes avec une bonne alimentation et quelques produits naturels. En tout cas, c’est ce que je fais, pour mettre toutes les chances de mon côté…
      De gros bisous à toi aussi,
      Marie

      Répondre
  37. Blandine Delaroche

    Coucou Marie !

    Bon sang mais quelles aventures ! Des drôles, des moins drôles mais toutes tellement attendrissantes que j’ai eu souvent les larmes aux yeux ou envie de pouffer de rire en imaginant les scènes ! J’adore ta façon de nous raconter ces belles histoires de vie.
    Vraiment chapeau bas à Hugues pour son courage et sa ténacité, je suis heureuse de savoir qu’il est sur la bonne voie malgré tout ce qui lui arrive !
    Quant à toi, Marie, j’espère que tu passeras un bel été même si tu ne peux pas te balader comme tu veux dans les belles collines de Chambaran !

    Blandine

    Répondre
    1. Marie ChiocaMarie Chioca Auteur de l’article

      Je m’y ballade quelquefois en voiture pour profiter des beaux paysages, c’est déjà ça… faut faire ce qu’on peut avec ce qu’on a 😉
      Même si j’ai encore mal, j’espère tellement pouvoir remarcher cet automne ! Sinon, je sens que je suis capable de m’acheter un mulet, histoire d’aller aux champignons quand même ^^
      Des bises Blandine,
      Marie

      Répondre
  38. Isabelle Miaou

    Trop super genial cet article !!
    Il parait que vu mon age je suis une vieille dame mais je vous fait deux grosses bises qui claquent pour TOUTTTTTttttttttttt
    et j’espere que vous allez vite vous remettre question pied !!
    Plein d’encourageant à votre chevrier préféré !

    Répondre
  39. Aude

    Que ces nouvelles étaient attendues! Merci de nous faire partager les bons comme les mauvais moments de la chevrerie. Hugues et vous tous avaient un mérite et une ténacité incroyables. Pour les contributions, ce n’est pas le plus important. Prenez soin de votre pied et de vous. Profitez de votre fiston courant d’air, de Roselyne, de Poupougnette et de John Wayne.

    Répondre
    1. Marie ChiocaMarie Chioca Auteur de l’article

      Merci Aude 😉
      On arrive à s’en occuper un peu quand même, des contributions, enfin, on commence… Là, Roseline fait des tournées de cookies au chèvre depuis ce matin (pour les gens qui habitent trop loin pour récupérer leurs fromages), et ça sent booooon !!! Un supplice 😉
      Des bises,
      Marie

      Répondre
  40. FANNY

    Bonjour,
    Merci pour ces nouvelles. c’est toujours un plaisir de vous lire. Et les photos n’en parlons pas. Il a bien du courage votre fiston. Tout cela fait rêver (sauf les péripéties malheureuses). Il en faut de l’obstination pour arriver à réaliser son rêve. Merci encore pour le soleil qui transperce entre vos lignes. Bon et prompt rétablissement.
    Fanny

    Répondre
    1. Marie ChiocaMarie Chioca Auteur de l’article

      Merci beaucoup Fanny pour votre petit mot si sympathique, c’est très gentil 🙂
      Belle fin de journée à vous !
      Marie

      Répondre
  41. Nath la Fée

    Merci Marie pour ce récit si vivant des aventures de la bergerie! la vie d’un éleveur de chèvre n’est pas un long fleuve tranquille… nous sommes impressionnés par tout ce à quoi Hugues a dû faire face depuis son installation et surtout par sa constance face aux évènements.
    Comme notre petite Amalthée est mignonne! Vous l’ avez bien choisie! Elle nous plait beaucoup! Je crois qu’ elle nous va bien! ( merci à Roselyne et toi pour ce choix)
    Merci pour le portrait!
    Nous vous envoyons à tous plein de bonnes énergies de notre Poitou (un pays de chèvres!)
    Bises à toute la famille!
    Nath

    Répondre
    1. Marie ChiocaMarie Chioca Auteur de l’article

      Ah, chouette, je suis heureuse qu’elle te plaise ! C’est une super chèvre Amalthée, je l’aime beaucoup aussi 🙂
      Roseline trouve qu’elle a parfois l’air de méditer… C’est la sage du troupeau !
      Plein de bises bien amicales Nath,
      Marie

      Répondre
  42. Ghislaine

    Bonjour Marie, c’est très émouvant toutes ces anecdotes sur les petites chèvres de ton fils. On lui souhaite une belle réussite, il a beaucoup de courage!
    Bon courage aussi à toute la famille, et a toi aussi, pour ce pied qui n’en fini pas de te faire des misères. Gros bisous à tous, et bien sûr aux biquettes 🙂

    Répondre
    1. Marie ChiocaMarie Chioca Auteur de l’article

      J’aimerais bien… mais même avec le pied cassé, je ne trouverais hélas pas le temps, il y a encore trop à faire. Un jour peut-être 😉
      Merci en tout cas, et gros bisous Petit Pois !
      Marie

      Répondre
  43. Geneviève

    Merci, merci pour ce récit et ces photos magnifiques ! Quel courage de tous (et quel bonheur aussi c’est ça qui est bon !)
    Je n’ai pas eu le temps de lire tous les commentaires et tes réponses (je le ferai) mais j’ai bien ri à l’histoire de la moutarde de “Dijon” !

    Répondre
    1. Marie ChiocaMarie Chioca Auteur de l’article

      Merci Geneviève 🙂
      C’est si mignon les petits… J’aurais pu écrire une encyclopédie avec toutes les petites remarques rigolotes de mes enfants… mais je ne l’ai pas fait, dommage, maintenant j’en ai oublié plein !
      Des bises bien amicales,
      Marie

      Répondre
  44. Bibam83

    Quel plaisir de vous lire 😍 Je retrouve le style d’Agnes Ledig, vos posts ont le don de me donner « la banane » comme on dit du côté de Toulon. Il faudrait mettre à profit votre immobilité forcée pour nous pondre un livre avec en toile de fond la Chevrerie 🐐🐐🐐
    Bon courage à votre fils, qu’elle belle aventure il vit!

    Répondre
    1. Marie ChiocaMarie Chioca Auteur de l’article

      J’avoue ne pas connaître Agnès Ledig… Mais je vais me renseigner, on en apprend un peu chaque jour 😉
      Merci beaucoup Bibam pour ce gentil message en tout cas, et belle soirée à vous,
      Marie

      Répondre
  45. Maud

    Merci maman super post j’ai bien rigolé en relisant toutes ces histoires vécues pour beaucoup 😊 ! Et pour ceux qui ont admiré la petite Poméra qui est ” la plus sage” c’est mon petit bébèèè !!!

    Répondre
    1. Marie ChiocaMarie Chioca Auteur de l’article

      Merci ma chérie, ça me fait plaisir ton petit passage sur mon blog 🙂
      Plein de bisous !
      Maman 🙂

      Répondre
  46. Jo

    Oh Marie! merci pour la douceur des nouvêêêêêlles . . . quel merveilleux message de vie.
    Trop émue pour dire vraiment se que je ressens, merci très Chère Marie.
    Douces pensées vers Hugues (le courageux dont tu peux être fière . . . ) vers Mignonne, Pomera et toutes les adorables biquettes.
    Un seul regret, vivre loin de vos montagnes merveilleuses et ne pas pouvoir passer, ne pas pouvoir acheter les fromages qui semblent si bons.
    Et puis aussi et surtout beaucoup d’inquiétude pour toi, ton pied, ta santé.
    Je t’embrasse affectueusement, Chère Marie, prends soin de toi autant que tu le peux.
    Jo

    Répondre
    1. Marie ChiocaMarie Chioca Auteur de l’article

      Que tu es gentille Jo, mais surtout ne t’inquiète pas trop, ici le moral tient le coup. Un peu grâce au chocolat (je rigole ;)).
      Je t’embrasse aussi bien affectueusement,
      Marie

      Répondre
  47. Marylène MASSIN

    Bonjour Marie,

    Mais vous êtes des “monstres”, oui oui, de gentillesse, de tendresse ! Rhôo ces histoires de biquettes touchantes et drôles, le courage de votre fils admirable mais il est vrai que quand on fait ce que l’on aime cela pèse moins. Du coup j’ai honte ! si en vrai parce que je n’aime pas le fromage de chèvre, je les aime tous mais pas le “biquette” et là rien qu’à les voir en photo ben ils me feraient presque envie ! Heureusement mon Preux chevalier l’apprécie mais nous sommes plus “Rocamadour” par ici, c’est plus près. Je vous souhaite tout le courage possible pour cette épreuve, profitez néanmoins de vos vacances. Je vous envoie un plein panier de bises périgourdines.

    Répondre
    1. Marie ChiocaMarie Chioca Auteur de l’article

      Ne t’inquiète pas Marylène, je te “pardonne” 😉
      Moi c’est exactement le contraire, je raffole tout particulièrement du fromage de chèvre, et depuis toujours (c’est plutôt les fromages trop forts, genre camembert, que là je peux pas…).
      Plein de bises dauphinoises, et merci beaucoup pour ce gentil message !
      Marie

      Répondre
  48. Florence

    Bonsoir Marie, Le titre de « Comment devenir chèvre ? » conviendrait tout à fait 😉
    Je crois que tu serais d’accord de décerner la médaille du jeune homme le plus PERSÉVÉRANT à ton fiston !!
    J’ai souris, puis ris puis largement rigolé à te lire encore une fois ! C’est merveilleux cette histoire de la chèvrerie et malgré les difficultés il en ressort une incroyable force de vie et de passion !! BRAVO ET BRAVO 🎉
    Quand à toi courage et courage pour les épreuves suite à ton problème de pied…
    Des bises du 52. Je vais transmettre cet article à mon jeune chevrier de l’amap ou je me fournis en fromages de chèvre !

    Répondre
    1. Marie ChiocaMarie Chioca Auteur de l’article

      Merci Florence, c’est gentil 🙂
      Si tu savais, je me suis souvent désolée du fait qu’il soit un peu têtu, mon grand bonhomme… Mais ça a du bon, assurément !
      Plein de bises du 38 🙂
      Marie

      Répondre
  49. Lucie

    Marie,
    Merci pour ces nouvelles, ces anecdotes si vivantes, ces belles photos. Je vous suis depuis maintenant plus d’un an, j’ai acheté vos livres (pas tous encore mais j’y travaille 😉), ils me suivent au quotidien, ils ont changé ma façon de manger, de cuisiner. Je partage vos recettes avec des amis, des collègues (il y a souvent du chocolat dans ces recettes !) Ma mère est dingue de votre recette de terrine de poisson… 😊. Lorsque vous avez sollicité de l’aide pour votre fils, il m’a semblé normal de participer à ce courageux projet. Parce qu’à force de vous lire, vous êtes devenus proches, vous et votre famille. Alors c’est vraiment chouette d’avoir des nouvelles, de voir comme ce projet évolue, malgré les difficultés. De voir grandir les chèvres, et leurs caractères se dessiner dans vos photos ! J’espère pouvoir venir goûter ces fromages de chèvre, un de ces jours (ou peut-être qu’un jour les marchés de Lyon feront partie de la tournée de Hugues ?)
    En tout cas, une très bonne continuation dans cette aventure, et vivement les prochaines pitreries des chèvres !

    Répondre
    1. Marie ChiocaMarie Chioca Auteur de l’article

      Quel gentil message Lucie, je suis vraiment touchée ! Si un jour vous venez dans les Chambaran, prévenez-moi, car je n’habite pas très loin de chez Hugues…
      Ce serait bien en tout cas qu’il fasse un marché sur Lyon, c’est sûr, mais pour cela il faudrait qu’il ait un peu d’aide, car pour l’instant il vit sur “avance rapide” du matin au soir 😉 Dans deux ou trois ans peut-être, quand sa soeur l’aidera à temps plein sur la chèvrerie…
      Merci encore 🙂
      Marie

      Répondre
  50. Martins

    Bon, Déjà un… Les photos sont magnifique ! J’adore <3
    De deux, Merci pour ces petites nouvelles, c'est chou !

    Ton article est pétillant d'attention pour ces petites chèvres, j'ai beaucoup aimé le lire 🙂
    Belle journée.
    Sandrine

    Répondre
    1. Marie ChiocaMarie Chioca Auteur de l’article

      C’est moi qui te remercie Sandrine pour ton si gentil message 🙂 J’avais un peu peur de “gaver” tout le monde avec mon gâtisme pour les p’tites chèvres mais bon, ça va, apparement ça a fait quand même des heureux…
      Belle soirée à toi!
      Marie

      Répondre
  51. Nadine

    Merci, Marie, pour cet article et ces photos si belles !
    J’ai participé à la collecte Miimosa et suis très heureuse de voir que la vie à Chambarran prend tournure.
    Tous mes voeux accompagnent Hugues et Roseline et leurs biquettes. Que l’aventure continue !
    Je viens de télécharger l’E-Bouc (lien reçu ce soir par mail) et ai déjà envie de faire quelques recettes, même à cette heure tardive ! Bravo à toute la famille et aux amis qui ont travaillé à ce recueil si alléchant.
    J’espère que votre pied se remet . Prenez soin de vous.
    Je souhaite à chacun de belles journées, pleines d’inspiration !

    Répondre
    1. Marie ChiocaMarie Chioca Auteur de l’article

      Que c’est gentil, merci Nadine, je suis très touchée ! Il me rassure en plus votre message, car nous n’avons que très peu de retours des deux dernières actualités postées sur Miimosa, et du coup je me demande si les gens les lisent car on voudrait bien s’occuper de toutes les contreparties mais quasiment personne ne répond à nos questions (dites-nous comment s’appelle la chèvre que vous avez parrainé, dites-nous si vous voulez des fromages ou des cookies, dites-nous quel livre “Facile et bio” vous avez choisi, etc.) du coup ça me fait un peu souci car j’espère que ça n’arrive pas en spams ! En tout cas, chez vous ça marche, c’est déjà ça 😉
      Je vous souhaite aussi de très belles journées d’été Nadine, et encore merci…
      Marie

      Répondre
  52. Dominique

    Bonjour à vous,
    Quelle épopée! Je vous remercie de nous partager toutes ces émotions, anecdotes, aventures, photos. En vous lisant, je m’y serai crue avec vous, les vivant en même temps! Pour une personne de la ville, je suis trop heureuse de vous lire, de pouvoir m’évader loin d’ici, de me retrouver comme une petite fille au cœur des montagnes, ça me rappelle mon enfance!…. Merci! Bon courage à vous tous et longue vie à la chèvrerie….
    Je vous souhaite un prompt rétablissement ! Et attend avec impatience d’autres récits!
    Belle journée!
    Et que Dieu vous garde et veille sur toute votre famille et vos chèvres!

    Répondre
    1. Marie ChiocaMarie Chioca Auteur de l’article

      C’est tellement gentil Dominique, merci du fond du coeur !
      Vous habitiez à la campagne quand vous étiez petite? Moi c’est le contraire, je suis née en ville (à Nice), et j’y ai passé toute mon enfance… mais en rêvant aux champs, aux forêts, aux vaches, aux chèvres, aux poules, aux ânes… alors quel bonheur ça a été pour moi d’avoir pu faire enfin mes valises vers l’âge de 25 ans, quitter la Côte d’Azur pour atterrir dans un si joli coin de campagne ! J’espère de tout coeur que ça ne vous manque pas trop…
      Belle fin de journée Dominique, et que le Bon Dieu vous garde aussi !
      Marie

      Répondre
  53. Delphine

    Bonjour Marie,
    Un grand Merci pour ces nouvelles. Les photos et votre façon de raconter sont un vrai bonheur. Vous savez faire ressortir le positif de ce beau projet malgré les aléas de la vie. J’attends avec impatience la suite des aventures des biquettes 🙂
    Cette semaine, nous avons reçu notre colis de biscuits et nous nous sommes régalés. Je parle au passé car quand c’est si bon, ça ne dure pas très longtemps !!
    En ouvrant ce colis, nous avons ressenti toute la passion (le foin), la générosité (la qualité et la diversité des biscuits) et le sens du partage (la photo de Pomera) de votre petite communauté. Vous pouvez en être fière et je ne doute pas que vous l’êtes.
    Je vous souhaite du courage et beaucoup de patience pour votre pied.
    Delphine

    Répondre
    1. Marie ChiocaMarie Chioca Auteur de l’article

      Que c’est gentil, merci infiniment Delphine pour ce chaleureux retour… Je vous avoue, j’ai un peu aidé Roseline à faire les colis, et c’était difficile de ne pas (trop) goûter aux cookies 😉
      Encore merci pour ce message si sympathique, et bonne soirée à vous Delphine !
      Marie

      Répondre
  54. eugénie

    Un samedi matin, marché Hoche à Grenoble, fêtes des mères (Hugues en a une sacrément chouette au passage) : “ohhh mais sa tête me dit que’qu’chose au petit nouveau…”, “j’y suis, il a sa trombine (plus juvénile) dans mon bouquins de pâtisserie bio en mode maillot jaune ” … C’est bien lui ou c’est le portrait craché de son frère ? Ni une, ni deux, je lui demande si c’est lui le financement participatif et sa maman la célèbre marie chioca… et oui ! Délicieux fromage qui m’autoriseront à déroger à la règle des sacro-saints fromage d’Annie quand mon stock est au plus bas…

    Répondre
    1. Marie ChiocaMarie Chioca Auteur de l’article

      C’est rigolo Eugénie, et vous l’avez reconnu comme ça, juste à partir d’une photo bouquin… Chapeau ! 🙂
      Il y a quelques temps, il est arrivé presque la même mésaventure à ma petite dernière : une dame l’a regardée attentivement, chez Biocoop, et puis lui a dit : “Mais je te connais toi ! Tu manges un gâteau au chocolat dans un de mes livres !”. Ça m’a beaucoup fait rire, surtout la réaction hagarde de ma choupinette qui ne comprenait pas du tout ce qui se passait, vu qu’elle n’avait jamais mangé de gâteau au chocolat chez cette dame… et encore moins dans “un de ces livres” ^^
      Merci en tout cas pour ce si gentil message, et très belle soirée à vous Eugénie !
      Marie

      Répondre
  55. Laëtitia

    Bonjour !

    Je n’ai pas trouvé comment commenter votre dernier article, donc j’écris ici. J’ai adoré la descente au poulailler pour prendre les oeufs nécessaires au dîner de gaufres a la courgette 🙂

    Je viens de découvrir votre site, et il me plaît beaucoup. Je suis adepte des IG bas depuis…. 20 ans ? 25 ans ? (j’en ai 41) . Mon père avait lu Montignac, je suis gourmande et j’ai tendance à prendre du poids, alors…. j’ai poursuivi 😉

    Je cuisine depuis que j’ai 5 ans et que ma grand’mère me faisait monter debout sur une chaise, pour pouvoir malaxer la pâte brisée de la tarte aux pommes. Jusqu’à présent je concoctais les desserts à IG bas toute seule dans mon coin. Autant dire que trouver votre site a illuminé ma journée !
    J’ai acheté illico les gâteaux à IG bas ( oui en kindle, je sais, c’est pâââs bien, mais on déménage sans arrêt d’un pays à l’autre, et on a déjà 120 m3, c’est juste plus possible que j’achète encore des livres papier…..).

    Bref tout ça pour dire : j’ai 4 enfants rapprochés ( 1, 3 , 5 , 7 ans !), nous mangeons bio, fait maison seulement, et à IG bas. Sans téflon ! Au quotidien, c’est environ 3-4h de préparation. Les enfants ayant l’appétit de leur père, pour vous donner une idée, je ne cuisine qu’en poële inox 32 cm, sinon, y’a pas assez 😉
    500g de pâtes par repas…. 400g de riz… mon wok fait 38 cm….
    Je n’avais pas encore trouvé quelqu’un qui comprenne réellement ce qu’est l’organisation dans une famille nombreuse, quand on ne consomme pas de junk food, produits tout prêts industrialisés, ou de frites surgelées…. J’en venais à me dire que j’étais seule au monde !!!!

    Mais LA, je crois que j’ai trouvé 😀

    Ma question est simple : comment faites vous pour écrire des livres, tenir un blog, etc, dans ces conditions ? personnellement, malgré une organisation militaire hyper efficace, et des enfants élevés dans l’autonomie, dormir est un luxe qui m’échappe, et après 7 années non stop à me lever toutes les nuits, je suis au bord du burn-out ! (Ok, deux années de homescholling et un déménagement ne m’ont pas aidée).

    Alors ajouter une activité professionnelle, euh, comment dire….. (pour l’instant, j’ai arrêté une belle carrière de cadre dirigeante : la famille first ! )

    Vous feriez votre BA du jour si vous aviez le temps ( “tousse”) de m’indiquer, en deux trois lignes, quel est votre secret pour faire tout cela ? Vous êtes devenue mon idole ! ( si si ! 😉 )
    Je veuuuuux suivre vos traces ( traduisez : je veuuuuuux sortir de la maison et faire des choses qui m’intéressent, sauf que là, j’ai paââââââs le temps, et je ne le trouve pâââââs ! lol. )

    Bref. Sérieusement. Comment, mais cooooomment faites-vous ?

    Je suis toute ouïe ! toute vue !
    J’irai même au bout de la rue avec les 4 enfants, si vous préférez me répondre par montgolfière-qui-traîne-une-banderole ! si , si, même si ça prend une demi-heure pour faire 30 mètres !

    (et en attendant, encore merci pour vos livres, qui vont me faire gagner un temps précieux sur les goûters . C’est que ça mange, ces petites bêtes en pleine croissance ! si c’est aussi bon que les photos sont belles, je devrai acheter les recettes salées, pour varier l’ordinaire….)

    PS : désolée si fautes de frappe, le devoir m’appelle, je ne peux pas relire , pardon à l’avance !

    Répondre
    1. Marie ChiocaMarie Chioca Auteur de l’article

      Pauvre Laetitia… Je suis tellement touchée par ce message que je vais te répondre avec une sincérité totale. Et c’est même la première fois que je réponds aussi sincèrement sur mon blog à une question si personnelle…
      1- J’ai aussi fait plusieurs “burn out” dans ma vie. On s’en remet, mais il faut être prudent, et ne pas trop présumer de ses forces (et moi je présume trop, justement ;))
      2- C’est beaucoup plus simple pour moi depuis que mes enfants ont grandi ! Quand ils avaient 11ans, 10ans, 8ans, 5ans, 4ans et 1 mois, j’étais, heu, HS de chez HS. Mais c’est des beaux souvenirs, je regrette beaucoup cette époque !!!
      3- Manger sain, faire du sport, aller respirer un bon coup dans la nature aussi souvent que possible, ne pas se laisser happer par les écrans, c’est vital. Je jour où j’ai compris que je devais prendre soin de moi, que ce n’était pas égoïste mais au contraire nécéssaire pour prendre mieux soin des miens, ça a changé ma vie !
      4- J’ai un emploi du temps précis, que je suis de très très près…
      5- Je ne fais pas de yoga ou de sophrologie ou tout autre truc new âge à la mode, mais par contre, en toute franchise, je suis très croyante (catholique, désolée, c’est pas “tendance”, mais je m’en fiche pas mal !), je prie souvent et j’offre tout au Bon Dieu (les joies comme les peines, de toute façon je lui fait confiance dans tout ce qui m’arrive), et ça c’est le gros “plus” spirituel… Mais je n’en parle pas beaucoup, parce que c’est assez personnel. C’est juste parce que tu me le demandes avec tant de supplications dans la voix, et que comme ça au moins, maintenant tu sais tout 😉
      Je t’envoies ce message par mail, ça sera plus pratique parce que je n’arrive pas à remettre la main sur ma #*%!* de montgolfière…
      Des bises, et bon courage Laetitia 🙂
      Marie

      Répondre
      1. Laëtitia

        Merci pour cette réponse ! j’apprécie d’autant plus que je sais que c’est du temps soustrait à d’autres activités importantes.

        Après avoir fait toutes mes études dans un établissement catholique, avec prière le matin, chapelle, confessions et bonnes soeurs dans les couloirs, il ne me viendrait pas à l’idée de porter un jugement sur une personne praticante ;-).
        Si la religion t’aide au quotidien, j’en suis très heureuse. Les retraites au monastère me font rêver ( aaah, du silence….. 😉 ). Je ne pratique pas mais il paraît que j’ai la foi innée… parole de bonne soeur 🙂

        Les écrans sont à dose homéopathique chez nous. Non, les bébés n’ont pas “besoin” de jouer sur écran. ce sont leurs parents qui ont ” besoin” de se débarrasser de leurs enfants en les abrutissant devant un écran.

        Je ne suis pas contre les écrans, loin de là, mon iPad me suit partout, parce que j’y fais les courses pendant que j’allaite, et j’y note les RV de la famille ; mais écrire des sms jour et nuit et être disponible au téléphone 24/24, je l’ai vécu dans ma vie pro, et je n’ai qu’une chose à dire : plus jamais ! Non, je ne porte pas mon portable dans ma poche arrière, il est posé dans l’entrée et je le regarde quand je peux. Non, je ne réponds pas dans les 10 secondes quand on m’écrit, oui, il m’arrive souvent d’être en panne de batterie, parce que je surveille mes enfants, pas mon téléphone. Le téléphone n’est pas mon maître, et la politesse, c’est de regarder les gens en face quand ils vous parlent ( au lieu de regarder son téléphone), et de ne pas téléphoner/écrire des messages/jouer sur écran en mangeant.
        Enfin je dis ça, je ne dis rien…… 🙂

        Prendre soin de soi, avant de prendre soin des autres, et apprendre à ne pas présumer de ses forces, ah…. Toute une éducation à refaire, n’est-ce pas ? 🙂
        J’y travaille, moi aussi. Ca ne peut donc que s’améliorer 🙂

        Devise shaddock : à force d’essayer on finit toujours par réussir. Donc, plus ça rate, plus on a de chances que ça marche.
        😀

        J’aime beaucoup ton livre. les recettes sont d’une précision…. graphique ! j’adore. La précision est la clé de la pâtisserie réussie, et donc, ton clafoutis s’est avéré succulent.
        Le 4/4 au petits suisses, pas fait exactement, car on ne mange pas de produits laitiers ( asthme et RGO chez deux de mes filles).
        Par contre j’ai tenté avec des yaourts coco “Abbot’s Kinney”, c’était parfait. Hyper moelleux . J’ajouterai plus de vanille la prochaine fois. Tu peux utiliser la recette si elle t’est utile en quoi que ce soit.

        Dernier point (mais c’est pas vrai, c’est long, c’est long, quand est-ce que j’arriverai à faire court !!!!!) : concernant les bonnes adresses, si cela t’intéresse, je peux te donner des alternatives, je pense, meilleures. En effet, les produits bjorg ont beaucoup d’additifs que je n’aime pas trop ( maltodextrine de maïs notamment), mais il existe d’autres excellentes crème de coco bio. Idem pour les laits d’amande. Quitte a faire de l’IG bas, j’avoue que j’évite totalement les produits qui ont des sucres ajoutés ( exemple : lait de soja vanille, qui contient toujours du sucre de canne, ou de la maltodextrine). Sinon ça change l’IG à la fin, non ?
        Je ne sais pas si tu connais le site Greenweez, que du bio, ils ont d’excellents prix, et on y trouve de tout. Depuis 4 ans, ils me sauvent la vie.

        Bon j’arrête là, sinon tu n’auras même pas le temps de lire 🙂

        Pardon pour la longueur !

        Bonnes vacances je crois ? 🙂

        Répondre
        1. Marie ChiocaMarie Chioca Auteur de l’article

          Chère Laetitia, merci beaucoup pour ta réponse 🙂
          Je rebondis par rapport à ce que tu me dis sur la marque Bjorg : tu as tout à fait raison ! Le souci, c’est qu’ils ont changé beaucoup de leurs recettes ces dernières années, en plus leur produits sont chers, du coup je n’en achète plus DU TOUT ! Mais il y a quelques années, ils étaient les seuls à faire du lait d’amande aussi bon, sans maltodextrine, avec beaucoup d’amande, pas de goût “colle cléopâtre”,bref, le top. Mais c’était avant.
          Normalement, tu ne trouveras les produits Bjorg que dans les “bonnes adresses” de mes livres les plus anciens, pas dans les plus récents. Ou alors, c’est qu’il y a eu un bug quelque part (si c’est le cas, dis-le moi ;))
          Belle soirée à toi 🙂
          Marie

          Répondre
          1. Laëtitia

            Hello !

            Eh bien pour l’instant j’ai acheté ” gâteaux à Ig bas”, “mes bons goûters du quotidien”, et “les secrets de la boulange”. Les trois parlent de Bjorg. Ils sont anciens ? Je n’ai pas regardé la date de parution. J’ai vu aussi une référence à Bjorg sur ta recette de pain brioché à l’épeautre, sur ton site, celle qui va avec le post sur le faux foie gras.
            Pain brioché que je vais rapidement essayer, dès que j’aurai commandé la farine 110 ( ici en Espagne, les types de farine ne sont pas indiqués, tu as juste ” harina blanca” ou “harina integral”, ça n’aide pas beaucoup pour savoir si la blanca est de la 45, 55, 65, et la “integral” de la 80, 110, ou 150. Du coup pour respecter tes recettes, je commande sur Greenweez ( je vais prendre des actions chez eux moi…..lol)

            Au passage : les “blondies” sont une vraie tuerie !!!!! Mais alors, c’est bon ! mais c’est bon !!!!! j’en ai fait tous les jours, depuis trois jours, lol. Un grand merci pour cette recette, tout le parfum du cake au citron sans beurre et à IG bas….tu devrais la faire breveter, ta recette !

            Sinon je pensais avoir de bonnes bases en boulange, avec et sans levain, ( environ 10 ans que je fais le pain maison), mais ton livre a réussi à me donner envie de tester encore de nouvelles recettes : chapeau bas ! :-).
            Les photos sont magnifiques.
            Merci pour ces belles heures de boulange à venir ( au fait as-tu testé le pain sans pétrissage ? c’est délicieux, ça marche avec toutes les farines, et ça prend 10 minutes au total. Et au moins il n’y a pas la cuve en téflon de la MAP )

            Autre sujet : j’ai lu sur un de tes posts que tu parlais de ton fromage maison : pour répondre à la question posée dans ton article, oui ça m’intéresse ENORMEMENT de savoir comment tu fais le saint-nectaire et le cantal. Et les autres fromages s’il y en a.
            Mon mari est capable de manger tout un saint-nectaire en une semaine…. et quand on est expat’, c’est difficile de trouver du bon fromage. Et quant à trouver du bon fromage préparé avec du bon lait bio…. euh…. comment dire….. 🙁

            Voilà c’est tout 🙂

            Encore merci et surtout, encore bravo pour tout ce travail.

          2. Marie ChiocaMarie Chioca Auteur de l’article

            Tu vis dans un autre pays Laetitia? Où ça, si ce n’est pas indiscret? Car parfois, tu peux trouver de très bon fromages localement, différents, peu connus, mais très bons.
            Ne t’en fais pas en tout cas, car je vais :
            1/ Donner des recettes de fromages maison (mais pas tout d’un coup, sinon ça va barber beaucoup de mes lecteurs que le sujet n’intéresse pas)
            2/ Revoir mes “bonnes adresses” 😉
            Des bises, et merci pour ton gentil message (et bonne boulange ;))
            Marie

  56. Ieslch

    Bonjour,
    Tout ces tracas font parti de la vie d un agriculteur c est bien il’est jeune et d être passionné c est le top, toutes ces petites exploitations sont un plus pour toutes’nos régions . Dites lui que je traie 40 chevres à la main matin et soir sans eau sans électricité, pas d armoire d affinage pas de séchoir toute à l ancienne et le foin tout à la motofaucheuse 🤣🤣 parfois ça remonte le moral .
    À bientôt et continuez à nous donner de ses nouvelles

    Répondre
    1. Marie ChiocaMarie Chioca Auteur de l’article

      C’est magnifique ! Et sans indiscrétion, vous êtes dans quelle région ?
      Bonne continuation en tout cas 🙂
      Marie

      Répondre
  57. Laëtitia

    re-hello

    Je viens de lire l’article ci-dessus, je suis désolée pour ton pied et vos vacances pas aussi drôles que d’habitude 🙁

    Tous mes voeux de prompt rétablissement, et bon courage !

    PS : gemmotherapie pour aider à résouder ?

    Répondre
    1. Marie ChiocaMarie Chioca Auteur de l’article

      Oui, en gemmo je prends déjà du bourgeon de cassis pour l’inflammation (car je souffre d’algodystrophie). Mais si tu as d’autres pistes ;)… Moi je m’y connais mieux en huiles essentielles.
      Merci Laetitia !
      Marie

      Répondre
  58. Espiau

    salut Marie j’ai adoré ton article sur le lait et le fromage cela m’intéresse d’avoir les recettes de tes fromages maison 🙂 Merci pour tout

    Répondre
    1. Marie ChiocaMarie Chioca Auteur de l’article

      Je vais poster quelques recettes de fromages dans les prochains mois, avec plaisir Espiau 🙂
      Belle soirée à toi, et merci pour ton gentil petit mot !
      Marie

      Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *