{ Attention, travaux ! }

22 mars 2019

 { Attention, travaux ! }

 …Mais je vous donne quand même 2 recettes sympa à la fin de l’article 😉

 

Montage poissonsEn général, je ne suis pas très douée pour faire coïncider pile-poil mes recettes avec le calendrier. La semaine dernière, c’était la St Patrick, et cela fait presque 8 ans que je me dit « Cette fois-ci, il ne faudra suurtout pas oublier de publier sur le blog une bonne recette irlandaise pour le 17 mars ». Et voilà, encore une année loupée. Je l’avais pourtant bien écrit sur mon agenda, moi qui aime tant l’Irlande en général, et St Patrick en particulier, mais je suis encore passée à côté. Il faut dire que j’ai quelques petites circonstances atténuantes : ma cuisine est en travaux. Et pas juste un petit niwagnagna de coup de pinceau à donner en sifflotant, non, plutôt le genre de travaux où tu te demandes si la maison sera encore debout quand ton mari aura fini de tronçonner le plan de travail de la main droite tout en ouvrant une saignée dans le carrelage au marteau piqueur de la main gauche.

Cependant, je ne vais pas me plaindre car cette cuisine, il fallait vraiment faire quelque chose ! Restée presque en l’état depuis les propriétaires précédents, elle n’était pas franchement vilaine (même si on aurait pu rêver mieux), mais carrément pas adaptée à mon travail : des placards en vrai bois (ça c’est plutôt chouette), mais in-photographiables car laqués d’un vernis roux ultra brillant censé donner un look rustique (vous savez, le style « Louis-XV-années-80 » ;)). Un plan de travail luisant en faux marbre mais vrai plastique. Un gros bar (là on est d’accord, je ne parle pas du poisson) en simili-briques orange qui coupe la pièce en deux et empêche la lumière d’arriver sur les plans de travail. Du marron partout (au sol, au plafond, sur les placards, une véritable orgie de marron), des fils électriques qui courent (avec des rallonges dans tous les sens tant la disposition des prises avait été pensée avec intelligence), des tuyaux de chaudière apparents… et surtout, un manque de lumière abyssal ! Je parle de la lumière du jour, évidemment, car côté néons on était bien servis (j’ai horreur des néons, et là il y en avait quatre !!! Le matin au réveil, c’était un peu la scène de torture genre « Ach, nous afons les moyens de fous faire barler »…).

Voilà pourquoi, depuis un peu plus de 10 ans, je prends absolument tous mes clichés dans le salon, lequel est un peu mieux exposé. C’est très pratique, vous allez voir : Imaginons que je fasse le pas à pas photographique d’un gâteau. Et bien le matin, je dois déjà tirer tout contre la porte-fenêtre du salon la table qui me sert à prendre mes photos (on ne peut pas la laisser là tout le temps, car une porte-fenêtre où il faudrait grimper sur la table à chaque fois qu’on veut sortir dans le jardin ou aller ouvrir à un livreur, ça limite beaucoup la praticité de la chose). Je dois ensuite placer contre la table une porte (j’en ai toute une collection) qui sert de « fond » à la photo. Puis installer des réflecteurs blancs pour la lumière. Voilà, ça c’est juste pour le petit déménagement quotidien du matin qui fait les bons biscottos et les bons lumbagos aussi. Ensuite je dois courir entre la cuisine et le salon autant de fois que j’ai de photos à prendre : genre tu fais ton caramel, hop, tu cours au salon avec la casserole bouillante pour la shooter très vite avant que ledit caramel ne durcisse. Puis tu montes tes blancs en neige, hop, tu cours au salon. Tu retournes à la cuisine peser la farine pour l’incorporer aux blancs en neige, hop, tu recours au salon. Et ça c’est quand tu n’as pas à enjamber un chien qui roupille, slalomer entre un château en cubes et un bateau pirate Playmobil, ou assurer un dérapé contrôlé sur la tache d’huile de coco fondue que tu viens de faire sur le carrelage lors du petit sprint « cuisine-salon » précédent. Et puis tout ça très vite, car en fin de matinée le soleil tourne encore, passe au coin de la maison, et là il faudrait continuer les photos à l’étage, dans les chambres, mais pitié…

Et rebelote tous les jours, pour une ou deux recettes quotidiennes, parfois trois.

Alors je vous la fais courte : un jour, j’en ai eu marre. Personne ne travaille comme ça tonnerre de Brest ! Mes « collègues » photographes ont souvent un petit atelier, un studio, ou du moins une pièce bien exposée dédiée aux séances photos. J’ai donc « tanné » mon mari pour avoir un atelier, mais il aurait fallu agrandir la maison et là pour le moment c’est hors budget. Du coup on refait la cuisine, avec des améliorations qui devraient pas mal me simplifier la vie… Je vous dirai ça plus tard parce qu’en ce moment, pour ce qui est de se “simplifier la vie”, avec ces travaux en mode post-bombardement on a évidemment obtenu l’inverse de l’effet recherché. Mais ça ce n’est que passager… et c’est même presque rigolo. Si ça vous dit, je vous raconte un peu (et si ça vous fait suer – là je ne peux vraiment pas vous en vouloir-, vous trouverez plus bas les recettes).

Moi je suis le ponceur en chef. Quand je demande « qu’est-ce que je fais » ? On me répond invariablement « Coooontinue de poncer ».

OK.

Génial.

J’ouvre la bouche pour râler mais je me souviens à temps que si on en est là, c’est un peu à cause de moi.

Alors je ponce, avec application, et grâce à cela j’ai découvert par exemple le concept délicieux du masque anti-poussières. C’est extra ! Cela t’évites de t’asphyxier avec les fines particules de bois, de veilles peintures, de plâtre ou de terre cuite. C’est ton propre gaz carbonique -que tu respires en boucle- qui se chargera de l’affaire. Et puis ce qui est bien c’est qu’il y a des lunettes pour se protéger les yeux. Et ça c’est vraiment malin. Ça aurait peut-être été encore plus performant si l’on pouvait voir à travers, mais faut pas non plus demander la lune : après tout, on ne peut pas être trop chiant et exiger de voir, ce ne sont QUE des lunettes (parce qu’il faut savoir que quand tu respires dans le masque anti-poussières, ça sort par les lunettes, ça fait de la buée, et du coup tu as le choix entre poncer à l’aveuglette à travers des lunettes opaques ou poncer sans lunettes, mais, les yeux fermés, c’est plus prudent).

Je ponce donc, avec une ponceuse ou avec une disqueuse selon les cas, et ce qui est étonnant, c’est que même en ayant terminé, je continue de poncer. En mangeant, j’ai la main qui vibre. En tapant sur mon clavier, j’ai le bras qui tressaute. Quand je ferme les yeux, je me vois encore en train de poncer et la nuit, je rêve que je ponce. Saleté de placards « Louis-XV-années-80 », ils m’en auront fait voir !

Mais bientôt je serai promue, et passerai de “ponceur apprenti” à “sableur en chef”, car j’ai réussi à dégoter une sableuse aéro-gommeuse qui devrait m’aider à décaper les endroits inaccessibles à la ponceuse. Elle est arrivée depuis une semaine, il faut la monter, et c’est bien ça le hic : Cher-et-Tendre n’a pas le temps, il m’a dit « regarde le mode d’emploi » mais moi j’ai toujours été nulle en Méccano : il y a bien sur la notice ce qu’ils appellent une « vue éclatée » (“Aidez-vous de la vue éclatée page 7 pour le montage de la machine » qu’ils disent), mais ça ressemble à un schéma d’astrophysicien, avec des zigouigouis dans tous les sens, on dirait un moteur de fusée qui viendrait de s’éclater sur le bitume après une chute libre à travers la stratosphère, et ce n’est pas dans le texte qu’il faut espérer trouver une aide quelconque : ça cause d’une histoire de manomètre qu’il faut visser fermement à la prise d’air au niveau de la vanne d’entrée à l’aide d’une goupille et d’une rondelle et de quatre clips qui doivent résister à une pression de 6 à 9 bar fixé sur un taraudage d’adaptateur mâle/femelle d’air comprimé sur un côté du filtre au raccord rapide. Bref, je ne suis pas sûre d’avoir bien tout compris dans le détail, mais une chose est sûre : il y a un avertissement en gros et en gras qui t’explique que si tu ne réalises pas tout à la lettre… Baouuuuum !

Voilà pourquoi en attendant, je continue de poncer…

J’ai aussi testé : repeindre un frigo à la bombe. Première couche, j’ai eu très peur, on avait juste l’impression qu’une bande de voyous venait de taguer mon frigo. Il a fallu quatre couches, passées en apnée (ceux qui ont testé la peinture en bombe comprendront).

Je teste aussi pour vous : 5 semaines sans four ni plaque de cuisson. Là ça fait presque deux semaines, et les « repas de chantier » consistent en casse-croûtes pain-sardines ou pain-fromage. C’est pas désagréable, surtout quand c’est du super bon fromage (la prochaine fois, je vous donnerai des nouvelles de mon fiston chevrier), mais je vous dirai à la fin des travaux ce que ma ligne en a pensé.

En vrai, je suis très reconnaissante de pouvoir faire ces travaux 😉 Pour rien au monde je ne voudrais être ailleurs qu’en train de patauger dans les gravats avec une blouse poussiéreuse, des chaussures de clown de sécurité en taille 45 prêtées par mon fils (ça évite de se faire broyer un orteil), bercée par le doux murmure du marteau piqueur et enivrée du parfum d’un mur humide en cours de démolition : ça sera tellement plus chouette, après ;))

Travaux 1

La cuisine de Marie Chioca…

Travaux 2

Son ravissant ilot central en fausses briques orange…

Travaux 3

Son “Mignon” avale-poussière (indigestion en vue)…

Travaux 4

Ses placards très design…

L’air consterné du chien en mode “Mes maîtres ont pété un câble, ils ont bousillé toute leur niche !”…

Travaux 6

Son fourneau perfectionné…

Travaux 7

Ses menus d’anthologie…

Travaux 7

Son nouveau couteau électrique…

Travaux 10

Son Total Look Fashion Victim printemps 2019. (Ensemble “Le Ponceur de Rodin”).

Travaux 8

Et le meilleur pour la fin : LA fameuse “vue éclatée” de la sableuse aéro-gommeuse 😉 Est-ce que quelqu’un y en a compris de quoi ça s’agit? Moi je pense que j’ai juste réussi à identifier la cagoule, en haut à droite…

 

Bon, alors comme du coup je n’ai rien pu vous concocter de bon, je partage avec vous deux recettes tirées de mon dernier ouvrage « Poissons et autres produits de la mer » : la première est un peu festive, je me suis dit que ça serait par exemple très chouette pour une entrée à Pâques. La deuxième est d’une facilité déconcertante, et se réalise en 3 min chrono avec une simple fourchette. Tient. Ça me donne une idée pour le prochain repas de chantier…

 

Poisson en croûte aux légumes verts et parmesan

 

Inspirée du fameux Koulibiac russe (qui contient quant à lui plusieurs couches d’ingrédients différents), cette recette simplifiée n’est vraiment pas très longue à réaliser, et absolument délicieuse grâce à l’association du poisson et de la fondue de légumes au parmesan, le tout enchâssé d’une croûte d’épeautre à l’huile d’olive moelleuse à l’intérieur et crousti-sablée autour… Bref, un ré-gal pour jour de fête, de surcroît super « équilibré ».

(Recette en pas à pas !)

 

Ingrédients pour 6/8 personnes

Préparation : 30 min

Cuisson : 15 min à la poêle + 45min au four

 

Pour la pâte :

  • 500g de farine semi-complète de blé ou de grand épeautre (voir plus bas)
  • 1 sachet de poudre à lever
  • 1 c. à café un peu bombée de sel gris
  • 15cl de vin blanc sec (150g)
  • 15cl d’huile d’olive (120g)

Pour la garniture :

  • 2 longs filets de poisson frais ou surgelés (préalablement décongelés) au choix : ici, du saumon sauvage
  • 1 gros bulbe de fenouil
  • 1 oignon
  • 2 poignées d’épinards ou de blettes à couper
  • 75g de parmesan râpé
  • Sel, poivre 5 baies.

 

Éplucher l’oignon, retirer les feuilles extérieures un peu durs et filandreuses du fenouil (ainsi que les tiges) afin de ne conserver que le cœur bien tendre. Émincer le premier, couper le deuxième en cubes, et faire colorer le tout 15min à feu doux dans l’huile d’olive, en salant légèrement. Trois minutes avant la fin de la cuisson, ajouter les épinards, juste le temps de faire « tomber » les feuilles.

Préchauffer le four à 180°C, si possible en chaleur tournante.

Pendant ce temps, réaliser la pâte : mélanger au robot (ou à la main) la farine, la levure et le sel. Ajouter l’huile, puis mélanger jusqu’à obtention d’une consistance sableuse. Verser enfin d’un coup le vin blanc, et pétrir juste ce qu’il faut pour amalgamer une belle boule de pâte, sans trop la travailler inutilement.

Diviser en deux pâtons :

Étaler le premier (en un ovale un peu plus long et large que le filet de poisson) sur une plaque de cuisson farinée. Y déposer le premier filet de poisson, saler, poivrer. Répartir par dessus la garniture de légumes…

…puis saupoudrer de parmesan (là j’avais oublié ;)).

Recouvrir avec le deuxième filet de poisson, saler, poivrer.

Étaler le deuxième pâton, le déposer sur la garniture et bien faire adhérer les deux pâtes. Recouper proprement le tour à la roulette, puis décorer éventuellement en festonnant le tour du pâté avec une cuillerée à café (voir photo ci-dessous).

On peut enfourner le pâté ainsi, ou découper dans les « chutes » de pâte des petites décorations à l’emporte-pièce (étoiles, feuilles, etc. Ici, j’ai réalisé des petits poissons avec deux emporte-pièces, voir ci-dessus, l’un en forme de calisson, l’autre en forme de cœur) que l’on disposera sur le pâté.

Enfourner 45/50min, jusqu’à ce que le pâté soit bien doré.

Servir tout chaud, ou juste tiède, en découpant délicatement les tranches avec un couteau à pain.

 

=> Si vous utilisez de la farine de blé, il faudra la choisir d’un blutage T80 pour que la croûte soit parfaitement légère et croustillante. Avec de la farine de grand épeautre non hybridé, on peut sans souci « monter » jusqu’au blutage T110, le résultat sera tout aussi léger…

=> On peut raccourcir encore la recette en utilisant deux pâtes feuilletées du commerce… mais ce sera moins chouette pour la santé !

=> à réaliser aussi avec n’importe quels filets un peu grands de poisson blanc ou rose, sans peau et sans arrêtes, de mer ou d’eau douce, soit surgelé, soit acheté chez le poissonnier. Éviter juste les poissons au goût très fort (lieu noir, carpe, bonite…), car le parfum doit rester très délicat.

 

 

Rillettes « minute » de maquereau fumé au poivre

 

Le genre de recette que l’on improvise au dernier moment, en quelques coups de fourchette, par exemple pour garnir une grande tartine-repas saine et délicieuse, ou encore pour faire des toasts autour d’une bouteille de vin blanc.

La chair du maquereau fumé écrasée à la fourchette présente une consistance évoquant vraiment les rillettes de canard ou de porc, et bien que le parfum soit évidemment très différent, c’est tout à fait délicieux !

 

Ingrédients pour 2 personnes en repas principal, 4 pour une entrée ou une mise en bouche

Préparation : 5 min

 

  • Un paquet de 2 filets de maquereaux fumés au poivre, soit environ 300 à 400g (au rayon “saurisserie” des grandes surfaces, à côté du saumon fumé, etc.)
  • 100g de yaourt de brebis au lait entier (option la plus « sage »), ou de crème fraiche épaisse, ou de mascarpone (pour les jours de fête)
  • Quelques brins de ciboulette.

 

Enlever la peau des filets de maquereaux, puis écraser la chair à la fourchette (enlever éventuellement les arrêtes si on en trouve). Ajouter le laitage choisi, ciseler finement la ciboulette, puis bien mélanger à la cuillère jusqu’à obtention d’une consistance de pommade.

Servir aussitôt avec des blinis ou du pain grillé (dans un pot fermé, ces rillettes se conservent si besoin 24H au frais).

 

=> Sur une assiette de salade, on peut aussi « mouler » les rillettes dans des cercles inox individuels, et les présenter joliment ainsi, pour une entrée par exemple.

 

Recettes tirées de l’ouvrage

POISSONS et autres produits de la mer

100 Recettes éco-responsables

Paru aux éditions Terre Vivante

Pour consulter le sommaire, la quatrième de couverture, ou lire l’article de présentation sur le site de mon éditeur, c’est ici (clic)

Pour acheter cet ouvrage directement sur le site de l’éditeur, c’est ici (clic)

Pour acheter cet ouvrage chez mon libraire partenaire Decitre c’est ici (clic)

Rivière Vercors

Quelques grammes de douceur dans cet article de brute…

 

image_pdfimage_print

Vous avez aimé ? Découvrez aussi…

106 grains de sel au sujet de « { Attention, travaux ! } »

    1. Isabelle

      Chez nous aussi, on est en travaux, pas dans la cuisine mais à l’étage, on installe une douche dans une chambre, il a fallu percer le plafond du salon, la dalle du salon pour passer les tuyaux d”évacuation et d’arrivée d’eau, bref le chantier total, ça me console de te lire Marie, je me sens moins seule car je trouve que c’est quand même une épreuve même si le résultat semble prometteur.
      J’ai acheté ton livre sur les poissons, très très intéressant comme d’habitude.

      Répondre
      1. Marie ChiocaMarie Chioca Auteur de l’article

        Un grand merci Isabelle, je suis vraiment heureuse que ce livre te plaise 🙂
        Plein de bises, et bon courage à toi aussi !
        Marie

        Répondre
  1. Caroline

    Bonjour Marie,
    Ah, j’ai vraiment beaucoup ri en te lisant, je me suis même esclaffée devant certaines images, jeux de mots et références.
    Je vous souhaite bien du courage pour ta cuisine, je t”aurais volontiers aidé pour la vue éclatée mais suis un peu loin malheureusement (pays de gex, proche de Genève) mais j’aurais eu plaisir à le faire ( contre un ‘tit cours de cuisine par exemple, au hasard….😉)
    Mais je suis sûre que la cuisine sera très belle après! J’espère surtout que ta vie sera être simplifiée! ( en passant: quelle patience tu as!!)
    J’ai ajouté les 2 recettes dans ma loooongue liste de “recettes de Marie à essayer”. Miam! Je pense que je ne serai pas longue à foncer acheter ce livre, nous aimons beaucoup le poisson chez moi!
    Bises
    Caroline
    PS gratouilles à ta belle bête qui doit vraiment être inquiète!

    Répondre
    1. Marie ChiocaMarie Chioca Auteur de l’article

      Inquiète non, plutôt étonnée : l’été dernier je l’ai enguirlandée parce qu’elle avait mâchonné sa niche, alors là, comme elle nous voit défoncer notre “chez-nous” au marteau-piqueur, elle doit se dire qu’on est des gens très bizarres… ^^
      Mais je me fais peut-être des idées 😉
      Des bises Caroline, et merci pour ton gentil message !
      Marie

      Répondre
  2. Marie C

    Bonjour Marie,

    Merci pour cet article et ces photos (et ces légendes ^^), j’ai vraiment passé un très bon moment à te lire !! Le moins que l’on puisse dire, c’est que ce chantier est rocambolesque. Mais je suis certaine que le résultat sera à la hauteur du sacrifice demandé (en espérant que le bon fromage ne te lasse pas ;)). D’ailleurs, aura-t-on droit à un petit aperçu du rendu de ce travail titanesque ? Je trouve la tenue “Le ponceur de Rodin” très seyante haha
    Merci pour ces deux recettes et surtout pour le pas à pas, quand on sait le travail qu’il y a derrière !! 🙂

    Je te souhaite (et à toute ta famille) beaucoup de courage et une excellente journée,
    Bises

    Marie C

    PS : La dernière photo, est-ce dans les Chambarans ? C’est magnifique !

    Répondre
    1. Marie ChiocaMarie Chioca Auteur de l’article

      La dernière photo a été prise dans l’Oisans, c’est plutôt les Alpes… Mais il a des courts d’eau qui ressemblent à ça par chez moi…
      Pour répondre à ton autre question, je mettrai peut-être quelques photos de la cuisine une fois terminée, on verra ça 🙂
      Des bises bien amicales,
      Marie
      (Là c’est pas des blagues, tu es la dernière personne a qui je réponds aujourd’hui et après j’éteins l’ordi. Devine ce que je vais faire? Poncer ;))

      Répondre
  3. Laulau47@sfr.fr

    Super article qui fait du bien 😀 j’ai fait dernièrement ta rectte d’acras de thon qui est dans un autre de tes livres, c’est super bon. Je n’ai pas encore attaqué les recettes de ton dernier livre qui est sur ma table de chevet😉.
    Bon courage pour tes travaux .

    Répondre
    1. Blandine

      Encore un article tout a fait a mon goût, seule une question me taraude…aurons nous droit avant la fin à une photo du “poncer de Rodin” dans la position de son inspirateur??? En attendant bon courage pour les travaux!

      Répondre
      1. Marie ChiocaMarie Chioca Auteur de l’article

        ^^
        Je voulais la faire, mais ma fille m’a dit “ah non, ça serait vraiment trop ridicule !)
        Pff, ces ados…
        Bonne journée Blandine !
        Marie

        Répondre
    2. Marie ChiocaMarie Chioca Auteur de l’article

      Merci Laulau 🙂
      Vraiment désolée en tout cas pour cette réponse tardive, j’avoue ne pas avoir réussi du tout à suivre le blog pendant les travaux…
      Belle journée à toi !
      Marie

      Répondre
  4. Mamijo

    Bonsoir Marie
    Quelle rigolade vous nous offrez excusez moi mais j’ai bien ri avec vos comparaisons croustillantes et que ça fait du bien!!! Le faux marbre et le vrai plastique m’a fait penser au « pur cuir de vinyle »🤣!! Je vous souhaite bon courage pour ce boulot de titan et pour avoir déjà rénové 2maisons nous savons de quoi il en retourne mais quel bonheur de dire c’est nous qui l’avons fait quand tout est fini, qu’il n’y a plus de poussières, et que tout a trouvé sa place surtout une cuisine c’est le cœur de la maison! Merci bien sûr pour la photo de votre douce beauceronne qui doit en effet se poser ce genre de question 🤔! Bravo aussi pour votre très beau livre toujours aussi réussi!
    Belle soirée à vous

    Répondre
    1. Marie ChiocaMarie Chioca Auteur de l’article

      Merci beaucoup chère Mamijo 🙂
      En tout cas ça y est, nous avons enfin terminé, ce n’était pas très facile mais nous sommes très heureux du résultat, c’est joli comme tout…
      Seul mon toutou n’a pas trop apprécié, car pendant 5 longues semaines, au lieu des longues marches quasi quotidiennes je n’ai pu la sortir qu’une fois ou deux par semaine, alors je crois qu’elle déprimait un peu… En revanche, quand je la sortais (enfin) je peux vous dire que je volais littéralement derrière la laisse 😉
      Plein de bises bien amicales Mamijo,
      Marie

      Répondre
      1. Mamijo

        Bonjour Marie
        hihihi oui je vois bien le tableau derrière la laisse car plus d’une fois nous avons fait de superbes vols planés, saltos arrières, ou triples boucles au démarrage 🤪!!! En effet elle devait se demander quand allaient venir ses grandes balades au grand air avec de bonnes odeurs! Maintenant vous allez pouvoir apprécier et admirer votre boulot qui doit être bien joli connaissant votre talent, votre bon goût et vos doigts de fées👌!!!
        Bonne journée et merci pour les nouvelles qui me font très plaisir!
        À bientôt…

        Répondre
  5. Marion

    Bonsoir Marie, quelle tranche de rigolade ! Je me marre grâce à ton humour mais en vrai je compatis, je sais ce que c’est qu’un chantier en site occupé… c’est l’horreur. Nous on a passé 1 mois avec la cuisine + la salle en travaux, une cuisine provisoire dans notre chambre, les meubles dans la chambre de mon fils, et on dormait tous les 3 dans la dépendance qui nous sert de chambre d’amis ! Mais le pire du pire, je crois que ce n’est pas la cuisine, c’est… la salle de bains, quand tu n’as pas de douche pendant plusieurs jours et que tu dois te laver au gant de toilette pour (ne pas arriver à) enlever la poussière du chantier !
    Courage, pense à ta future belle cuisine qui va te simplifier la vie. Et merci infiniment de prendre le temps, dans ce maelstrom, de nous donner des nouvelles, des recettes et de l’humour. Grosses bises à toute la famille.

    Répondre
    1. Marie ChiocaMarie Chioca Auteur de l’article

      Quelle horreur !
      Une sdb en chantier j’ai connu aussi, mais en “trichant”… Parce qu’il y en avait une autre à l’étage ^^
      … et c’était déjà un peu galère, de partager une salle de bain à huit !
      Grosses bises à toi aussi Marion 🙂
      Marie

      Répondre
  6. Steph Marmott

    Coucou Marie,
    Moi j’adore les poutres vertes de ta cuisine… tu dis qu’il y a du marron partout : tu es mauvaise langue 😄😄
    Bon courage pour ces travaux !
    Bises

    Répondre
    1. Marie ChiocaMarie Chioca Auteur de l’article

      C’est vrai 😉
      Ben tu vois, je les ai gardées les poutres vertes… C’est un peu bizarre, perso je les aurais laissées en bois mais bon, c’est rigolo cette petite note de couleur.
      Plein de bises ma gentille Steph !
      Marie

      Répondre
  7. etlafeesatoile

    Toujours aussi drôle et animé chez les Chioca 😉
    Je compatis, mon homme avait commencé à “refaire” la cuisine mais s’est loupé en beauté , du coup il m’a dit “je ne refais plus rien, je te paie une nouvelle cuisine ” YESSSS !!! Bon la notre est petite donc avec la remise anniversaire de “cuisine Schmidt” j’ai eu rapidement une nouvelle cuisine neuve 😉
    Tu as essayé les croque-monsieur (appareil électrique) au salon, c’est cool pour changer des sandwichs… J’avais cuisiné du riz et autres trucs à réchauffer facilement au micro-ondes et on s’en est sorti…
    Bon, on n’avait que le collègue-démolisseur – électricien de mon homme à nourrir pendant 3 jours avant l’install ‘ et il mange très peu 😉 et pas d’enfant en pleine croissance à nourrir non plus…
    Allez, le meilleur est à venir !
    Merci pour les recettes 😉
    Bisous !

    Répondre
    1. Marie ChiocaMarie Chioca Auteur de l’article

      Ah, si tu savais ! Pendant 4 semaines ça a été des tartines de pain complet et des légumes râpés (j’avais gardé mon robot Magimix dans une pièce à côté). Si seulement j’avais pensé au croque monsieur ! J’ai quand même fait des gaufres pour les petites (enfin, officiellement pour les petites, mais j’ai craqué, j’avoue).
      Mais ça va, je me suis tellement dépensée que ça ne se voit pas trop côté silhouette…
      Plein de bises bien amicales,
      Marie

      Répondre
  8. Laurence

    Bravo pour ta constance ! Quand on connaît les étapes que cela représente !
    J’ai encore passé un excellent moment à sa lecture !
    Le marron année 80 a fait de nombreux ravages… j’ai eu une salle de bains où vasques, bidet, wc, baignoire étaient marron chocolat … et du papier à gros ramages marronnasses du sol au plafond !!! Beurk ! Impossible de se lever le matin !
    Bon courage à toi et à ta petite famille ! Le travail en vaut la chandelle mais quelle ampleur !
    Bon week-end !

    Répondre
    1. Marie ChiocaMarie Chioca Auteur de l’article

      Le plus compliqué, c’était de devoir vraiment tout faire nous même : mon mari est un excellent bricoleur, mais après son accident de cet automne, sa main droite lui fait encore mal… et quant à moi, je ne sais même pas planter un clou bien droit sans qu’il ne se torde 🙁
      Mais poncer, ça je sais (soupir).
      Des bises Laurence 🙂
      Marie

      Répondre
  9. Nadine

    Merci, Marie !
    C’est toujours un plaisir de lire les messages pétillants d’humour qui accompagnent vos recettes si tentantes.
    Je crois que nous aurons des rillettes de maquereau au menu de demain !
    Bravo pour votre ténacité dans le ponçage.
    Sympa les photos. Ce sera chouette pour comparer ”avant’ et ‘après’.
    Une belle cuisine, ça se mérite !
    Je ne suis dans doute pas la seule à attendre des nouvelles de Chambaran.
    Alors… courage et à très bientôt !

    Répondre
    1. Marie ChiocaMarie Chioca Auteur de l’article

      C’est gentil comme tout Nadine 🙂
      Oui oui, j’ai pris quelques photos et je vais les poster aujourd’hui ou demain sur le blog…
      A très vite !
      Marie

      Répondre
  10. Louicie

    Ton article m’a bien fait marré !!! Vous ne vous ennuyez jamais 😜😜😜 . Bon sinon bon courage pour tes travaux ! Je vais tester les rillettes paske moi le poisson euh bof bof … tu sais je suis une vraie des Alpes profondes 😂😂😂. Bisous

    Répondre
    1. Marie ChiocaMarie Chioca Auteur de l’article

      Ah, “irrécupérable” Louicie 😉
      Merci en tout cas pour ton gentil petit mot, et plein de bisous à toi aussi !
      Marie

      Répondre
  11. Florence T.

    Bonjour Super-Marie-La-Ponceuse !! ;-))
    Génial, tu vas te régaler à tous points de vue (sans jeu de mots !!) dans ta nouvelle cuisine… en attendant bon courage pour la phase travaux…
    Je te comprends bien de te lancer là dedans car quand on aime cuisiner l’espace qu’on y consacre est primordial… Quand on est arrivé dans notre nouvelle maison il y a 8 ans il n’y avait qu’un évier… et je n’avais qu’un lave-vaisselle et un frigo, aucun meuble… alors j’ai fais installer une vraie belle cuisine fonctionnelle pleine de rangements, casseroliers, + un retour pour y manger à 2… et je ne regrette rien C’est top ! Mais attention après on est toujours dedans… attention à ne pas y passer la nuit, sauf si tu y aménages aussi un lit !!! ;-))
    Merci encore pour cette prose rigolote et tes 2 bonnes recettes ; j’ai l’habitude de faire une tartinade à base de maquereau en utilisant une petite boite de maquereau à l’huile que j’écrase et mélange avec du fromage frais genre Mme Loïk et une pincée de piment d’Espelette. On tartine ça sur des crackers pour l’apéro ou une petite mise en bouche. La tienne avec du maquereau fumé est tentante et je vais l’essayer bientôt, ça changera.
    J’ai fait le Carrot Cake “raisonnable” et c’était trop bon donc grand MERCI encore ; pour info j’ai remplacé les 90g de beurre par un tant pour tant de purée d’amande + huile d’olive (45g de chaque) à la façon de Cléa qui le conseille souvent et je m’en sert dans toutes mes recettes de gâteaux traditionnels et ça marche super bien ! Voilà, chère Marie !
    J’ai hâte de voir ta cuisine terminée (mais sûrement pas autant que toi !) en photos.
    Bon courage, ponçage et embellissement !
    À bientôt.

    Répondre
    1. Marie ChiocaMarie Chioca Auteur de l’article

      C’est gentil comme tout, merci beaucoup Florence pour ton long message !
      Ne t’inquiète pas, j’ai pris quelques photos de ma cuisine terminée, je vais les poster sur le blog aujourd’hui ou demain 😉
      Plein de bises, et belle journée à toi Florence 🙂
      Marie

      Répondre
  12. JACQUELINE

    Bonjour Marie
    super tu auras une belle nouvelle cuisine même si en attendant c’est un peu ‘le bazar” mais c’est toujours comme ça quand on entreprend des travaux et surtout à l’intérieur de la maison hâte de voir quand tout sera fini
    j’aime bien la recette rapide et simple des rillettes de maquereaux : je vais faire sans tarder par ex en apéritif ça sera super
    je vois que tu es une amoureuse de l’Irlande ça me touche car mon mari et moi aimons beaucoup cette île (mais je te l’ai déjà dit dans un précédent message) là-bas je me sens tellement bien je déconnecte vraiment et on en a besoin surtout dans la société de maintenant mais avec des moments passés là-bas, avec des partages avec des personnes comme toi, des échanges, ça me reconnecte à l’essentiel : la nature, les choses simples, la bonne cuisine saine, etc…..
    Merci pour tout ce que tu fais
    à bientôt
    Jacqueline

    Répondre
    1. Marie ChiocaMarie Chioca Auteur de l’article

      Tu sais, c’est un peu bizarre car j’ai un amour immense pour ce pays… dans lequel je n’ai jamais mis les pieds ! Et c’est comme ça depuis ma plus tendre enfance !
      Je ne me l’explique pas 😉
      Peut-être un lointain ancêtre celte dont le sang bouillonnerait encore dans mes veines? ^^
      Mais j’aime notre France plus encore (mon coeur pleure de l’incendie de Notre Dame cette nuit…) et ici, dans le Dauphiné, la campagne me comble de joie. Il ne manque que la mer et les falaises, car pour le reste, le paysage est très “irlandais” 😉
      Plein de bises bien amicales,
      Marie

      Répondre
      1. Jacqueline

        Merci pour ta réponse j’aime aussi beaucoup notre beau pays avec ces paysages sa gastronomie
        Nous aimons beaucoup la campagne la nature les arbres etc……
        je pleure aussi Notre Dame
        Je ne connais pas trop le Dauphiné mais comme tu le décris ça doit être super beau, dépaysant et sans doute très “irlandais”
        je t’envoie plein de bises à mon tour
        Jacqueline

        Répondre
  13. Ninidio

    Bonjour Madame la ponceuse
    Tu sais bien qu’on ne fait pas d’omelette sans casser d’oeufs hein ????? 😄😄😄😄😄😄. Bon je te comprend le temps que ça passe, c’est pas rien. J’ai bien connu tout ca et des ouvertures dans des murs de 60 cm d’épaisseur c’est pas mal non plus. Mais ça va tellement être beau apres et pratique pour realiser des bonnes recettes et faire tes belles photos. Je vois que la fille participe aussi, bravo à vous tous chez les Chioca, vous êtes courageux. J’ai fait la tourte au sarrasin. Un vrai régal. J’en ai plein d’autres en vue. Merci Marie et bonne continuation. J’ai hâte de voir ta belle cuisine. Je te fais confiance. Nicole

    Répondre
    1. Marie ChiocaMarie Chioca Auteur de l’article

      Ah, la fifille “qui participe” a été sensationnelle, si tu savais ! (C’est Roseline, la future chevrière…)
      Et en plus, elle a mis l’ambiance en me faisant mourir de rire plus d’une fois ^^
      (Il y en avait bien besoin car il y a eu des moments un peu compliqués, comme ce jour où on s’est rendus compte que le produit dont on s’était servir pour “protéger” toutes nos chères terres cuites poncées au prix de notre sueur et de notre sang – ben ouais quoi- était une vraie m*rde et que ça venait de tout bousiller !!! Même après séchage, le sol entier “poissait”, on s’y collait les chaussettes, et ça donnait une finition brillante horrible qui gâchait tout !!! Alors il a fallu “décaper” 30m2 à l’huile de coude, en frottant furieusement chaque carreau l’un après l’autre avec le côté vert d’une éponge et du savon noir…)
      Plein de bises ma chère Ninidio 🙂
      Marie

      Répondre
  14. Magalie

    Hello Marie, je t’envoie un salut fraternel d’une autre experte ponceuse! (et du coup je me permets un tutoiement fraternel aussi!) Une vieillle maison en travaux depuis 8 ans et dont on fait le max nous même, mon mari et moi, pour ne pas exploser le budget! Je viens de finir mon atelier enfin! Ô bonheur quand tu peux enfin cirer poutres et lambourdes et poser tes couleurs sur les murs…
    Courage! Car bientôt la délicieuse odeur de tes recettes te fera oublier la détestable odeur des travaux de démolition!
    Merci pour ton partage de recettes…qui me fait penser que je n’ai pas encore commandé ton livre, mais ce qui tombe bien c’est que mon anniv étant dans quelques jours, je n’ai plus d’excuse pour ne pas me l’offrir! En attendant , la maisonnée s’est récemment régalée des « coquilles de poissons » de ton livre « La cuisine bio du quotidien » et est toujours autant bluffée par leur goût!
    Bien amicalement,
    Magalie

    Répondre
    1. Marie ChiocaMarie Chioca Auteur de l’article

      Un atelier? Tu attises ma curiosité Magalie 😉
      En tout cas, ta vieille maison aux poutres cirées doit être pleine de charme…
      Plein de bises bien amicales,
      Marie

      Répondre
  15. Béatrice

    Oh la belle cuisine! Si tu voyais la mienne! J’ai aussi des meubles foncés de la même couleur! Et des briques…. Et pas d’éclairage naturel….Et si tu voyais mon carrelage….
    La différence, c’est que je n’ai pas besoin de faire des photos de mes plats, moi! Sacrée différence! Je suis contente pour toi que tes conditions de cuisine-travail puissent s’améliorer. Bon courage et patience Marie, c’est pour la bonne cause.
    Gros bisous

    Répondre
    1. Marion

      Psst ! On peut repeindre (du blanc… des couleurs au choix…) sur les meubles et les faïences murales… et même les briques, en attendant la grosse rénovation !

      Répondre
    2. Marie ChiocaMarie Chioca Auteur de l’article

      Ouf, on vient tout juste de terminer, mazette, je respire là 😉
      J’espère que tu pourras aussi un jour faire quelque chose pour ta cuisine, car c’est toujours un peu tristounet de passer autant de temps dans une pièce que l’on n’aime pas trop… Les maisons modernes n’ont vraiment pas le charme que les maisons anciennes, même modestes, avait de façon un peu “innée”…
      Plein de bises ma chère Béatrice !
      Marie

      Répondre
  16. Martine

    Bonsoir Marie,
    Quel pur bonheur de vous lire ! Avec la “vraie” vérité, et les vrais soucis, si bien enjolivės par vos mots, ces soucis que nous connaissons toutes et que nous n osons parfois avouer … vous, vous osez ! Et bravo pour ça !
    Bon courage pour vos travaux qui vont vous rendre la vie plus belle et plus facile … vous en rirez plus tard, j en suis sûre. .
    J adore votre bonne humeur et vos posts… vos photos magnifiques !
    Continuez de nous envoyer du bonheur ☺ mille mercis .

    Répondre
    1. Marie ChiocaMarie Chioca Auteur de l’article

      Oui oui, maintenant j’en ris, mais il y a eu quelques “imprévus” pas très cools… je vous raconterai ça sur le blog 😉
      Merci en tout cas chère Martine pour ce gentil message, et belle journée à vous !
      Marie

      Répondre
  17. Jackie Thouny

    Et bien dis moi tu auras une belle cuisine ensuite ma chère Marie. Tu es multi tâches et le look te sied à merveille:)) . J’aimerais bien faire faire des transformations aussi chez moi mais nous sommes locataires et vue le propriétaire pingre que nous avons j’ai beau dire à mon cher et tendre que c’est pour notre confort par moment il faut que je fasse du forcing si je veux un peu d’amélioration. La cuisine est pas mal tout de même, à noter arrivé du Canada il l’a bien arrangée avec une vielle cuisine en chêne récupérée sur le Bon Coin car en France dans une cuisine il n’y a que l’évier et celui ci je te dis pas il date des années , la préhistoire quoi et l’avare ne veut rien savoir … et je ne parle même pas de la salle de bain. Mais bon avec de la peinture on fait du cache misère comme on dit et j’arrive à m’y sentir bien . Cet été je l’ai convaincu que nous allions repeindre un peu la montée d’escalier, il faut que j’argumente. merci pour ces deux recettes, je vais bientôt recevoir le livre Poissons. Des bises Marie et j’ai bine hâte de goûter les fromages de Hugues et nous irons câliner la petite Atoca

    Répondre
    1. Marie ChiocaMarie Chioca Auteur de l’article

      C’était Roseline sous le look “ponceur de Rodin, pas moi 😉 Mais j’ai aussi poncé !!!
      Bon courage Jackie, j’espère vraiment que tu pourras améliorer ton chez toi, ça fait partie des petits bonheurs de la vie je trouve 😉
      Des bises,
      Marie
      (Bientôt il y aura des photos des biquettes sur le blog, et tu pourras admirer ta petite Atoca !)

      Répondre
  18. Laurence

    Que de travaux, mais la belle récompense au bout : une magnifique cuisine faite de tes propres mains et celles de ton mari et à votre goût à tous les deux. quelle chance ! Si tu savais, la nôtre , elle est là depuis la construction de la maison (nous l’avons achetée en 1993 et cette maison est de 1972 si mes souvenirs sont bons) le carrelage , les placards en formica….:/… cela serait trop long à décrire). Et puis, il faudrait agrandir le porte-monnaie … ou bien que l’argent nous tombe du ciel comme à nous tous qui te lisons…
    Que de rires et pas mal du tout les photos , tu vas rire mais on dirait que tu portes un masque à gaz plutôt qu’un masque à poussières !

    Au fait le “carrot cake, je l’ai réalisé avec un mélange MIX pâtisserie et pas mal du tout, bien levé , moelleux.

    Bonjour à Hugues, et surtout encore bonne réussite à lui, Dommage que nous habitons si loin (en Bretagne) sinon, c’est avec un immense plaisir et miam que nous aurions dégustés ses premiers fromages) Quand il sera bien lancé, Hugues pourra en fabriquer de toutes sortes : au fénugrec, aux herbes,… et le fromage au chèvre, est à mes yeux, l’un des plus légers.
    Amitiés sincères . Laurence

    Répondre
    1. Marie ChiocaMarie Chioca Auteur de l’article

      Chère Laurence, comme je te comprends ! Moi j’ai dû attendre exactement 15 ans avant de refaire cette cuisine… Le budget coinçait. Et si nous n’avions pas tout fait nous-même, ça n’aurait pas été possible du tout !
      Mais même avec un budget modeste, le résultat est sympathique, je mettrai quelques photos sur le blog bientôt…
      Plein de bises à la Bretagne (mes parents viennent d’y déménager, ils ne supportaient plus la Côte d’Azur ! ;))
      Marie

      Répondre
  19. Nadege Margelidon

    Bonsoir comme toujours les 2 recettes donnent envie de se mettre en cuisine de suite
    Bravo et merci de nous aider à manger bon et sain

    Répondre
  20. Domka

    Et encore, tu as de la chance toi, tu as un mari bricoleur. Moi, le mien (alors que nous devons refaire progressivement tout l’appart heureusement fonctionnel en l’état mais manquant de rangement et moche) dès que je lui montre un tournevis, il fait une syncope ! Du coup, j’essaye de grouper ce que je veux lui faire faire et que je ne peux pas faire toute seule et ce jour-là, crois-moi il prend cher…😊

    En tous cas, tu as beaucoup de mérite d’avoir fait toutes ces belles photos culinaires (c’est aussi en partie mon métier alors parole de pro) avec de telles contraintes d’organisation et de lumière, surtout quand il faut faire vite parce ça fond, ça sèche, ça durcit, ça ternit, ça maronnasse, ça coule, c’est brûlé et pas doré, c’est moche quand c’est cuit, etc.

    Quant au chien, en effet vu son regard mi-étonnement/mi-détresse, il a vraiment l’air de se dire ça, il va finir par prendre ses pattes à son cou pour aller prévenir ton fils à la chèvrerie…que ses parents ont mangé des baies sauvages qui rendent fou.

    Ceci dit, la soupe à la sciure, les sardines à la poussière et le sandwich à la graisse de tronçonneuse, ça pourrait faire l’objet d’un nouveau livre ! Idée à creuser. Les ouvriers de chantier font bien du poulet ou du “gigot bitume”…

    En attendant, il a l’air super bon ce pâté en croûte et les rillettes en effet, on n’y pense pas assez. Moi, j’en fais souvent quand j’ai la flemme de cuisiner, façon “tartinade du placard ou du frigo” avec un reste de poisson, poulet, pot au feu ou autre, un reste de chorizo et de tomate, tout ça au mini-hachoir avec du fromage frais ou du lait pour détendre + condiments et assaisonnement , c’est sain, express, toujours différent et très bon.

    Bon du coup, ça me donne envie de retourner finir de poncer une tablette de salle de bain qui attend son tour depuis 2 bons mois. Alors, bon courage, tous ceux qui sont passés par là savent de quoi on parle 😉 Bises

    Répondre
    1. Marie ChiocaMarie Chioca Auteur de l’article

      Coucou Domka !
      Alors tu l’as poncée cette tablette finalement? 😉
      Pour ce qui est du mari “bricoleur”, soyons honnêtes : le mien est très doué… mais il a horreur de ça !!! Comme il a déjà un métier manuel toute la journée, et bien quand il rentre à la maison ça ne lui dit vraiment rien du tout de ressortir sa caisse à outils ! Il a toujours cette phrase quand je lui parle de travaux “Oh, mais c’est très bien comme ça…”.
      Plein de bises en tout cas, et un très grand merci pour ton long message si chaleureux 🙂
      Marie

      Répondre
  21. michèle genet

    J’en ai mal au côtes de rire….. Mais je compatis étant passée par là. Il me reste encore toute une chambre à coucher à rénover -meubles et murs-En ce moment c’est l’ancien crépi de la maison qui se retrouve dans la véranda que je suis en train de faire sauter -équipement identique en moins classe – mais là c’est au perforateur. Pour la vue éclatée (dommage j’habite trop loin) c’est très facile. Il suffit de positionner les pièces dans l’ordre du dessin et de les assembler.Bon Courage pour les travaux ! après quelle fierté de voir le résultat. Si le chien craque durant les travaux il peut venir en pension dans les Vosges

    Répondre
    1. Marie ChiocaMarie Chioca Auteur de l’article

      Non non, je garde mon chien 😉
      D’ailleurs il n’a pas craqué, il lui en faudrait plus que ça (en fait elle n’a peur de rien cette chienne… sauf quand on lui court derrière avec une girafe géante en peluche ! J’espère qu’aucun cambrioleur n’aura cette idée ;))
      Plein de bises, et bon courage pour tes travaux aussi Michèle !
      Marie

      Répondre
  22. AC

    Chère Marie,
    Tout d’abord merci d’avoir pris le temps d’allumer ton ordi au milieu de tout ce décor post-apocalytique pour partager avec nous ton quotidien actuel et deux recettes qui ont l’air super bonnes!
    Je vous envoie tout mon courage, parce que les travaux c’est usant, énergivore, et ça tape sur le moral. On a beau être plein d’enthousisame au début, de bonne humeur, et vouloir très fort que tout aille bien, quand les corps sont fatigués, et qu’ils n’ont qu’un confort rudimentaire pendant des semaines …ouch, même en s’accrochant très fort à l’idée que tout ça n’est que temporaire, que ce sera beaucoup mieux une fois fini, l’ambiance du chantier change au fil des jours, et c’est dur…
    Pour la sableuse, effectivement c’est incompréhensible leur schéma!! En lisant le paragraphe, j’ai osé me dire « oh je suis sûre qu’elle exagère », mais avec la photo, j’ai bien vu que non! Oh bon sang, mais qui pond des trucs pareil?
    Plein de bises!

    Répondre
    1. Marie ChiocaMarie Chioca Auteur de l’article

      Voilà, c’est exactement ça ! Au début, on est enflammé d’enthousiasme, puis s’installe la lassitude, la fatigue… le ras le bol. Presque la démotivation !
      Mais là ça y est, c’est enfin terminé !!!
      Plein de bises bien amicales aussi chère AC 🙂
      Marie

      Répondre
  23. patdub

    Ah ma Marie préférée ! Je me suis encore régalée (normal!) à la lecture de ton article. Je n’aurais pas mieux retranscrit ce qu’on ressent à travailler avec masque, lunettes, combinaison etc… le gaz carbonique qui nous asphyxie, la buée qui remonte dans les lunettes, le bras qui vibre encore deux heures après avoir fini de poncer, tout y est!!
    Bon, je sais que ta cuisine va être magnifique vu ton goût pour la déco, et je compte sur toi pour nous en offrir un petit aperçu quand ce sera fini… Par contre, je crois que je préfèrerais des photos prises en “live” dans ta cuisine que dans un atelier…
    Moi, c’est ce qui m’attend dans quelques mois, puisque je suis à la retraite le 1er juillet, et que, après 16 ans d’activité d’assistante maternelle, tu penses bien qu’il faut refaire les peintures (au minimum)…
    Je te souhaite bon courage pour la suite, et merci d’avoir quand même pris le temps de nous mettre quelques petites recettes.
    Des grosses bises

    Répondre
    1. Marie ChiocaMarie Chioca Auteur de l’article

      Mais oui ma chère Pat, j’ai pris quelques photos, je les posterai sur le blog très bientôt 🙂
      Ohlàlà, et toi tu vas en avoir des traces de petites paluches à recouvrir de peinture dans tous les coins de ta maison après la “quille” 😉
      De grosses bises aussi !
      Marie

      Répondre
    1. Marie ChiocaMarie Chioca Auteur de l’article

      J’ai enfin terminé, youpi !!!
      A la fin, c’était un peu compliqué côté motivation, j’avoue 😉
      Plein de bises ma chère Marick, et merci 🙂
      Marie

      Répondre
  24. de Gantes

    Courage ma pauvre Marie !
    Ton humour nous permet de relativiser pas mal de choses !
    De notre côté nous sommes restés 2 ans dans une maison en chantier. La joie indicible que ce fut lorsque nous avons enfin enlevé les bâches qui recouvraient l’escalier … Je compatis donc.
    Une autre Marie

    Répondre
    1. Marie ChiocaMarie Chioca Auteur de l’article

      Pour moi, le mot “fin” a été posé sur cet épisode quand ENFIN j’ai installé à sa nouvelle place, dimanche matin à 0H27, mon brave vieux robot Kitchenaid qui me suit dans toutes mes aventures culinaires depuis 15 ans 😉
      Merci en tout cas Marie, et bonne journée à vous ! (Nos parents se connaissent bien si je ne me trompe? Je crois reconnaître votre nom de famille…)
      Bien amicalement,
      Marie

      Répondre
  25. Nathalie Adde

    Ah ! Ah ! Quel bonheur de te lire après une bonne journée de travail et la tête en vrac pour avoir attrapé ce weekend la crève qui passait par là. C’est un vrai bonheur ! Sans compter les photos et les légendes 😂, j’ai vraiment beaucoup ri !!! Et en prime deux chouettes recettes à tester, il va falloir que je rajoute ce livre à collection ! Elle est pas belle la vie 👌

    Répondre
  26. totoche

    Quelle bulle de rigolade ! Enfin pour nous. Courage à toi, à vous et tu vas t’éclater dans ta nouvelle cuisine ensuite ! Bises

    Répondre
  27. Pascale Jobbé duval

    Bonjour Marie,
    bon courage pour ces travaux pharaoniques ! Je compatis en connaisseur.
    les photos laissent parfois à penser que vous allez nous concocter une recette à base de sciure de bois…
    Amicalement,
    Pascale

    Répondre
    1. Marie ChiocaMarie Chioca Auteur de l’article

      Bien chère Pascale,
      Cet hiver, Hugues a reçu une merveilleuse lettre de votre famille… Oui, merveilleuse, c’est le mot. Je crois bien que c’était exactement le 2 février, nous étions chez lui pour fêter ça en faisant sauter des crêpes, et tous réunis autour de Hugues nous avons été très émus à la lecture de cette lettre, puis devant ce dessin de votre fille représentant chacun d’entre vous.
      C’était si plein de tendresse, de coeur, de chaleur et d’amitié (car oui, vous avez bien raison, nous partageons vraiment BEAUCOUP de choses ;)) que j’ai dit “Là, cette lettre mérite une réponse digne de ce nom, je m’en occupe !”. Et moi, comme une grosse bête je n’ai jamais trouvé le temps de vous répondre quelque chose d’aussi personnel, d’aussi joli, d’aussi touchant, d’aussi sincère… Alors en attendant, je préfère vraiment vous dire là, tout de suite, à quel point nous avons été émus, plutôt que de vous laisser encore attendre : Vous êtes merveilleuse Pascale, vous avez une famille merveilleuse… et merci du fond du coeur d’avoir partagé avec nous autant de belles choses !
      Très amicalement,
      Marie

      Répondre
  28. Martine D

    Ah je me suis bien marrée en lisant ton article . Sans nul doute , tu auras une cuisine de rève .
    J ai récemment fait la recette du carot cake au chocolat ( celui qui a servi à faire le petit lapin ) . Tout le monde s est régalé . Merci pour tout ce temps que tu partages et bien sûr pour tes délicieuses recettes .

    Répondre
    1. Marie ChiocaMarie Chioca Auteur de l’article

      C’est moi qui te remercie pour ton gentil retour Martine, je suis heureuse que tu te sois régalée avec ce gâteau 🙂
      Bonne journée à toi,
      Marie

      Répondre
  29. Philo

    Mon Dieu comme je te plains. Je comprends un peu dans quelle situation tu es. En effet, nous venons acheter une maison et forcément beaucoup de travaux dont la cuisine.
    Heureusement pour nous, nous n’avons pas encore vendu notre appartement ce qui nous permet de pouvoir vivre en dehors des travaux.
    Je déteste tellement les travaux sans compter mes allergies à la poussière.
    Pour le moment, nous avons cassé un mur pour ouvrir la cuisine sur le séjour/salon, nous avons dépouillé l’ancienne cuisine moche et sale, nous avons retiré difficilement la crédence, mon mari s’est chargé de faire l’électricité dans cette pièce et même dans toute la maison car il n’y avait absolument aucune logique !
    On est en attente du plombier pour déplacer les arrivées d’eau de la cuisine et pour créer un wc à l’étage. Après cela le peintre et le carreleur pourront intervenir. Je te dis pas comme j’ai hâte.
    Alors toi qui vit dans le joyeux bordel je te souhaite beaucoup de courage.
    Hâte de voir ton résultat final.

    Répondre
  30. Brun laurence

    Chère Marie Chiocca,
    Voilà des semaines que je scrute le moment tant attendu de la prochaine sortie de votre prochain livre. Et aujourd’hui en découvrant cette newsletter je découvre enfin la bonne nouvelle….. mais je me rends compte que je suis passée à côté de la dernière newsletter où justement la sortie du livre était anoncée. Pourtant je suis abonnée !!! Je ne sais pas, un bug dans la distribution informatique ? Bon du coup je suis en retard d’un mois que je vais vite rattrapper pour complèter ma collection de vos ouvrages (j’en ai 7). C’est la première fois que je fais pour de bon, réellement, autant de recettes issues de livres. J’adore : et vos recettes et toutes vos précisions et astuces et votre humour. Et pour être sûre de ne rien rater à l’avenir, en plus de la newsletter je viens de m’abonner en plus à votre facebook comme ça la prochaine sortie ne m’échappera pas !!!!!!!!!!!!
    Encore Merci !!! Et……. à quand le prochain ? 🙂

    Répondre
    1. Marie ChiocaMarie Chioca Auteur de l’article

      C’est tellement gentil, merci Laurence 🙂
      J’ai presque honte de vous dire quand sortira le prochain… Euh, en mai. (Ben oui, déjà, désolée, je suis irrécupérable, la lutte contre l’addiction aux livres de cuisine est non prise en charge par la sécurité sociale).
      Encore merci, et bonne journée Laurence !
      Marie

      Répondre
  31. Évelyne

    Bonjour Marie, quel bonheur renouvellé de vous lire !
    J’avais un papa bricoleur aussi je compatis à votre chantier.
    Pas besoin de masque, vous m’avez fais suffoquer de rire, et mes lunettes se sont embuées des larmes de rire également !
    La photo du toutou est rigolotte, et le sous-titrage parfait 😄.
    J’apprécie d’autant plus le fruit de votre travail aux vues des conditions dans lesquelles vous avez du l’exercer 👍.
    J’ai hâte (moins que vous) d’en voir le résultat, vous vous éclaterez en cuisine, ( pas en mode fusée -au-sol), pour notre plus grand plaisir !
    Hauts les coeurs, bon courage Marie, les fromages de votre fils doivent vous donner les forces nécessaires 👌

    Répondre
    1. Marie ChiocaMarie Chioca Auteur de l’article

      Aaaaah, oui, heureusement qu’il y avait la pause déjeuner avec les bons fromages de chèvre et le pain d’épeautre… ça nous a donné du coeur à l’ouvrage parce que pour le reste, quelle galère !
      Mais ça y est, c’est fini 😉
      Je mettrai peut-être quelques photos sur le blog très bientôt…
      Des bises Evelyne !
      Marie

      Répondre
  32. Marylène MASSIN

    Bonjour Marie, et bon courage.
    N’oubliez pas le vieil adage, je ponce donc j’essuie !
    Nous aussi, bien que locataires, nous retapons doucement la maison, ce sont plutôt les peintures mais déjà cela fait un sacré bazar.
    Le chien au milieu de tout cela fait la même tête que ce magnifique beauceron qui me rappelle le mien, quand il avait fait une bêtise,
    je lui disais, tu n’es qu’un laid-ceron, il était tout penaud. Je vais tester les rillettes ce weekend. On va se régaler.
    Merci de prendre le temps de poster des recettes. Bises

    Répondre
    1. Marie ChiocaMarie Chioca Auteur de l’article

      Vous avez eu aussi un beauceron Marylène? Je raffole tellement de leur caractère si sérieux, si calme, si franc et si brave… Des fois je lui dis “Allez, rigole un peu Bruhnilde”, mais rien à faire, elle garde imparablement son air grave et pensif… jusqu’à la prochaine bêtise 😉
      Vous avez remarqué Marylène, c’est la position des oreilles qui vous informe, plus encore que le regard, si votre beauceron est en mode sérieux (95% du temps) ou en mode “là je vais faire une conn*rie” ;))
      Des bises aussi,
      Marie

      Répondre
  33. Cilou

    Merci de me dévoiler un peu de mon cadeau d’anniv en avance !!! ah ah ah !!!
    Déjà j’ai bien ri à ta prose… mais quand j’ai vu la photo de la “vue éclatée”, j’ai été prise d’un fou rire toute seule. Mon p’tit bonhomme m’a demandé ce qui se passait !
    Allez, courage pour le travaux. On pense à toi et aux bras qui vibrent tout seuls pendant des heures 😉

    Répondre
    1. Marie ChiocaMarie Chioca Auteur de l’article

      Ahh, la vue éclatée… quel cauchemar. Même mon mari, qui est travailleur manuel, super bricoleur, ancien scout et tout et tout ne s’en est pas sorti sans appeler le vendeur ! Même Mac Gyver aurait pété les plombs… Même Barracuda dans “l’Agence tout Risques”. PERSONNE n’aurait pu s’en tirer avec ce plan.
      😉
      Bonne journée Cilou, et plein de bises !
      Marie

      Répondre
  34. Dupuis

    Bonjour Marie
    Merci pour ces merveilleuses recettes.
    Dans un de vos livres vous indiquez que la farine grand epautre non hybridée T110 est top.
    Nouvelle convertie à la cuisine saine et Ig bas j ai souhaite m en procurer . Sur le site epautre.net elle est vendue comme étant une farine pour le pain. Puis je l’utiliser pour d autres préparations? (Pâtisserie….)
    Ou quelle serait la farine idéale qui remplacerait la farine de blé et que je pourrai utiliser pour toute mes préparations.
    Encore merci pour vos précieux conseils

    Répondre
    1. Marie ChiocaMarie Chioca Auteur de l’article

      Oui oui, pas de souci, moi la farine de grand épeautre T110 je l’utilise pour tout, y compris la pâtisserie…
      Bonne journée à vous Laurence,
      Marie

      Répondre
  35. Stéphanie

    Salut Marie!

    Et bien mes pauvres! Vous allez enfin avoir la cuisine que vous méritez. Manger sous les néons, rien de tel pour faire 10 ans de plus. En hiver as le noir ça devait être sympa 🙂
    Ah les placards style… vieille campagne de derrière les fagots 🙂
    Merci pour ces bonnes recettes! Et puis Joyeuses Pâques en avance.
    Bises

    Répondre
    1. NADINE

      Bonjour Marie,
      Vous êtes “LA FAMILLE FORMIDABLE” Toujours avec de nouveaux projets, ça ponce, ça défonce, ça bricole et ça fait des trous partout!!!!!!!
      Vu les magnifiques photos de vos précédents livres et maintenant que je sais dans quelles conditions vous les avez prises, j’attend avec impatience votre prochaine parution.
      Je sais bien sûr que vous ne changerez pas pour autant votre façon de présenter vos créations et je vous souhaite bon courage pour la fin des travaux et le gros ménage à venir pour enlever cette saleté de poussière qui se re déposera dès que vous aurez le dos tourné
      Des bises et des grosses bises,
      Nadine,

      Répondre
      1. Marie ChiocaMarie Chioca Auteur de l’article

        Contre la poussière fine, qui n’en finit plus de se redéposer même plusieurs jours après la fin des travaux, j’ai dû acheter un plumeau en véritables plumes d’autruches… et je suis bluffée du résultat ! ça marche du tonnerre.
        Des bises aussi chère Nadine 🙂
        Marie

        Répondre
    2. Marie ChiocaMarie Chioca Auteur de l’article

      J’aime le style campagne, quand c’est authentiquement campagne ! Pas le genre “rustoc” (contraction des mots “rustique” et “en toc”). 😉
      Plein des bises, et joyeuses Pâques à toi aussi Stéphanie !
      Marie

      Répondre
  36. corinne

    Bonjour,

    Quel talent pour l’écriture! C’est tellement vivant cette façon de raconter merci pour ce moment de lecture. Et votre dernier livre sur les poissons est génial, j’aime particulièrement le fait que vous ayez traité tous les poissons même les en boîte j’ai pleins de supers plats à réaliser maintenant. Merci!

    Répondre
    1. Marie ChiocaMarie Chioca Auteur de l’article

      C’est moi qui vous remercie beaucoup pour ce si gentil retour Corinne !
      Très belle journée à vous,
      Marie

      Répondre
  37. kali

    Coucou Marie,
    Tout ça me rappelle des souvenirs où il fallait slalomer entre des étais qui tenaient le plafond de la cuisine pour éviter qu’il ne s’effondre.
    Bon courage ma belle.
    Je suis certaine que le résultat sera topissime.
    Tu nous mettras des photos de ta nouvelle cuisine
    Gros bisous

    Répondre
    1. Marie ChiocaMarie Chioca Auteur de l’article

      Oui oui, je vais en mettre des photos, aujourd’hui ou demain 🙂
      A très vite ma Kali, et gros bisous aussi !
      Marie

      Répondre
  38. Blandine

    Bonjour chère Marie,
    Nous ne nous connaissons pas … enfin moi si un peu à travers votre blog que j’ai découvert il y a un mois environ… mais si j’ai envie de vous appeler «  chère Marie », c’est que votre travail, votre façon d’etre, de voir le monde, votre façon de partager votre passion me rejoint tellement et réponds à tant de questions et d’aspirations que je traaaaiiiine depuis des années !!!!
    Je suis, moi aussi, maman de famille nombreuse (7!) dont 6 gars… qui sont affamés et gourmands comme leurs parents ( les chiens ne font pas des chats)… et je cherche depuis loooooongtemps comment concilier, bon, nourrissant, naturel, pas trop cher, pour les petits, pour les grands, pour le papa lui aussi affamé et gourmand, pour la maman gourmande mais qui aimerait tant pouvoir faire attention à sa ligne sans se priver…( parce que faire des bons plats pour les autres et une mini tambouille pour soi.. j’ai testé ça ne peut marcher dans la durée…).
    Alors la découverte de votre blog… comment dire…. c’est LA trouvaille de l’année 2019 !!!
    Et je cuisine, je cuisine, sans me lasser, sans culpabiliser, sans affamer…. et ça me met le cœur en joie !
    Merci de nous partager tous ces beaux talents que vous avez reçu… parce que de mon côté je ne suis pas créatrice pour 2 sous, ni manuelle ( au grand dam de mes enfants… 😩).. ma8s j’aime la nature autant que vous et je sais qu’elle regorge de choses incroyables, belles et bonnes… encore faut il avoir des idées pour l’utiliser sans l’abimer…. alors du fond du cœur merci…
    Se promener parmi vos magnifiques photos est un vrai plaisir et je ne parle même pas du résultat en cuisine !
    Je suis reboostée à fond… alors que je commençais l’annee Plutôt découragée…
    Bravo pour vos choix de vie et votre courage à mener tout de front ! Bel exemple d’une vie simple et bien remplie 😀.
    Bon courage s’il vous en faut et continuez…. 👏🏻👏🏻👏🏻

    Répondre
    1. Marie ChiocaMarie Chioca Auteur de l’article

      Que je suis touchée, merci du fond du coeur Blandine… Oui oui, ça me donne du courage ce genre de message, surtout un jour comme aujourd’hui où je retrouve 180 mails “urgents” en retard sur ma boîte après ces trois ou quatre semaines sans ordi (sans compter tout le reste car je reprends le travail), et que j’étais à deux doigts de me dire “Bah, et si j’allais plutôt retourner faire des travaux pour me reposer un peu?” 😉
      Plein de bises, et continuez à bien gâter votre jolie famille (6 gars, au secours !!!)
      Marie

      Répondre
  39. Mamoune

    Coucou Marie
    Mon commentaire n’a rien à voir avec l’article (quoique peut-être que ton blog est aussi en travaux) mais je reçois des commentaires et réponses à tes commentaires sur mon adresse mail, je ne comprends pas ce qui se passe
    Peut-être peux-tu faire quelque chose?
    En tout cas je profite de ce petit mot pour te souhaiter une bonne fête de Pâques

    Répondre
    1. Marie ChiocaMarie Chioca Auteur de l’article

      Ma pauvre Mamoune, je suis tellement navrée !
      Un informaticien proffessionnel a travaillé des jours sur ce souci, et à part supprimer purement et simplement la newsletter, il n’y a pas de solution à ce bug 🙁
      Vraiment désolée, ça me contrarie beaucoup d’importuner ainsi certains d’entre vous avec ces notifications à la noix !
      Quand tu reçois un mail comme ça, jette-le à la corbeille…
      Bonne fête de Pâques à toi aussi ! (Et encore désolée)
      Marie

      Répondre
  40. Isabelle

    Bonjour,
    J’ai découvert votre blog, il y a quelques mois, et je ne me lasse pas de vous lire. Je suis impressionnée par tout ce que vous faites!
    Et puis, vos recettes à la fois bio et saines me plaisent beaucoup. J’ai ainsi acheté votre livre sur les goûters.
    Aujourd’hui, je viens solliciter vos conseils au sujet du poisson en croûte. Comme je trouve la présentation très jolie, je pensais servir ce plat en entrée d’un repas de fête. Je voulais savoir avec quoi il pouvait être accompagné (sauce? ou autre?). Je comptais le préparer la veille. Dans ce cas, comment peut-on le réchauffer le jour J?
    Merci pour vos précieux conseils.

    Répondre
    1. Marie ChiocaMarie Chioca Auteur de l’article

      Bonjour Isabelle,
      Je pense que oui, vous pouvez le préparer la veille, mais si possible en le réchauffant un peu avant de servir pour redonner du croustillant à la croûte. Pour répondre à votre autre question, ce poisson en croûte est déjà très bon nature, mais une petite sauce à l’oseille ou hollandaise ne serait pas désagréable non plus 😉
      Régalez-vous bien 🙂
      Marie

      Répondre
  41. Anne-Marie T.

    Coucou Marie,
    je viens enfin de prendre le temps de lire le post de l’œuf de condor et celui-ci (j’ai commencé par la fin mais peut importe!) et qu’est ce que j’ai ri mais ri !!
    J’ai hâte de tester ces 2 nouvelles recettes mais avant tout je me régale chaque jour quand je cuisine avec tes livres et je souris à chaque recette, pas une échappe à un sourire ou à des larmes de rire ! Tellement merci de ta simplicité partagé, de ce recul bienveillant qui transforme ma journée et de ces saveurs même lors d’une simple escalope végétarienne !
    J’ai hâte de bientôt goûter les fromages de Hugues et de le rencontrer.

    Je te souhaite un très bel après-midi de dimanche et un ENORME BRAVO pour cette cuisine ! Elle est sublime (je veux la même 😉 ) et ce fût un beau dépassement de soi, bravo à vous !

    Répondre
    1. Marie ChiocaMarie Chioca Auteur de l’article

      Comment te remercier Anne-Marie pour ton si gentil message… il me fait très chaud au coeur !
      C’est si gentil à toi 🙂
      Plein de bises bien amicales,
      Marie

      Répondre
  42. minette

    J’avoue j’étais morte de rire en lisant la description des travaux! : )) Bon mais j`ai vecu ca aussi… il y a 20 ans on dormait au mileu du chantier, je melevais et mettais mes bottes en caoutchouc pour aller allaiter ma fille! On en rigole maintenant mais on est fier de notre maison! Dire qu’on vient de racheter une ruine au bors de l’Atlantique… A croire qu’on aime ca!
    J’ai acheté ton livre sur les gouters, presque tous testés á la joie de mes 5 cobayes. J’aime la simplicité et la rapidité des préparations. J’ai eu à Noel “la cuisine bio au quotidien”, Je l’utilise régulièrement. J’ai réussi à faire manger des choux ! Pour mon anniversaire je vais en demander un autre car je me rends compte que je les ai utilisé bien plus que certains livres de recettes qui trainent au fond de mon placard. Tu me conseilles lequel pour cuisiner pour une famille de 7? Merci pour tes conseils et ton joli blog! (Une prochaine fois je te parlerai de ma fille qui après avoir fait un bac litteraire a fait un BTS gestion forestière, cela ma fait penser à ton fils mais elle ne s’est pas lancée comme lui. Petite je rêvais d’avoir des chêvres… : )

    Répondre
    1. Marie ChiocaMarie Chioca Auteur de l’article

      Moi aussi je rêvais d’avoir des chèvres Minette ! Mais sur la Côte d’Azur, c’était compliqué le coup du bac agricole 😉 Je suis si heureuse que mon fiston l’ai fait !
      Merci en tout cas pour ton si gentil message 🙂
      Pour répondre à ta question, pour une famille de 7 personnes je t’aurais dit tout de suite “prends la cuisine bio du quotidien”, mais tu l’as déjà, du coup vraiment je ne sais pas, après ça dépend de tes goûts. Moi j’aime aussi beaucoup “Les savoureuses recettes du régime méditerranéen”, elles sont simples, joyeuses et pas trop onéreuses, c’est sûrement le bouquin qu’on utilise le plus à la maison après celui sur la cuisine du quotidien.
      Plein de bises !
      (Ta “ruine” au bord de l’atlantique doit avoir un charme fou, c’est pour ça que tu as craqué ;))
      Marie

      Répondre
  43. totoche

    la pâte est sublime de croustillant.
    J’ai un peu raté la recette car le poisson était quasi décongelé et j’ai enfourné (ma fille rentrait de l’école pour le déjeuner) donc vite, vite. Et en coupant le poisson, j’avais un beau jus vert qui détrempait la croûte.
    Ca ne nous a pas empêché d’apprécier le poisson et sa farce que je salerai un poil plus.
    Merci Marie, belle journée !

    Répondre
  44. Pandore

    Coucou Marie,
    J’ai honte d’avoir autant ri au récit de tes aventures en béquilles, mais tes articles sont toujours aussi savoureux! Ainsi que tes recettes bien sûr!! J’ai goûté les salicornes crues grâce à toi et franchement avec des pommes de terre nouvelles de l’île de Ré quel régal total! On a fini le reste de salicornes avec ton coleslow, sans les algues du coup, et c’était aussi bon. Et sur ton incitation à mélanger sarrasin et poisson, j’ai enfin un débouché pour le sarrasin (en grain), parce que je commençais à me lasser de les faire aux champignons, et en même temps ça cuit tellement vite que c’est bête de s’en passer. (Tu le fais comment, toi ? À part dans les biscuits…) Bon courage avec ton pied! Encore bravo pour ton livre trop génial et plein de bises

    Répondre
    1. Marie ChiocaMarie Chioca Auteur de l’article

      Ah, je suis contente de trouver une autre fan de salicorne !!! Je me demandais si c’était que moi ou bien… 😉
      Par contre, pour ce qui est du sarrasin en grain, je t’avoue ne pas en consommer énormément non plus, à part les deux ou trois recettes qu’on trouve dans mes livres je manque d’idées. Des galettes de sarrasin, ça oui j’en mange beaucoup, mais les grains,je trouve que ça fait vite “bouillie”. Je te laisse donc découvrir comme une grande une ou deux super recettes avec du kasha ou du grain de sarrasin, et quand tu auras trouvé tu me le diras hein? On fait comme ça? 😉
      Plein de bises ma Pandore !
      Marie

      Répondre
      1. Pandore

        Courage pour ton pied! Je n’aime pas trop les nouvelles que ton fils a envoyées te concernant. On ne se connaît que par ton blog, mais je pense que ça doit être dur pour une hyperactive comme toi! Alors plein de pensées et bises et prends bien soin de toi. (Ma soeur met du kasha tout sec dans ses salades, comme elle ferait avec des noisettes ou du sésame… tu as essayé ?)

        Répondre

Répondre à Mamijo Annuler la réponse.

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *