{ La mer, qu’on voit danser ♫♩♪♬…)

{ La mer, qu’on voit danser ♫♩♪♬…}

POISSONS

Et autres produits de la mer

100 recettes éco-responsables

 

Livre poissons et autres produits de la merQuand j’étais une très petite fille- presque encore un gros bébé-, j’arpentais le mercredi les ruelles niçoises avec mon cher papi pour acheter au marché des mérous, des chapons de mer, des daurades royales, des soles, des rascasses, des loups ou des saint-pierre à peine sortis de la Méditerranée toute bleue. Nous revenions, ma petite menotte dans sa grande main de bon papi gentil, et en levant mon nez en trompette pour admirer le beau ciel du matin je me pourléchais déjà les babines en imaginant comme nous allions nous régaler… En arrivant à la maison, j’essayais bien de jouer un peu pendant que mon papi cuisinait mais très vite le parfum des oignons rissolés dans l’huile d’olive, des sucs déglacés au vin blanc, des notes marines si alléchantes du poisson frais m’attiraient irrésistiblement dans la cuisine jusqu’au moment de passer-enfin !– à table. Ohh, ces filets de sole d’un blanc moiré, baignant dans un délicieux jus roux iodé et citronné… Ohh, ces pavés de mérou à la chair si ferme, sortis tout chauds d’un court-bouillon parfumé, et dont on savourait chaque bouchée avec une mayonnaise maison à l’huile d’olive… Souvenirs de la petite enfance, gravés à jamais. Certains s’émeuvent au parfum d’une madeleine, moi c’est le goût de ces poissons-là qui me laisse rêveuse. Hélas, mon gentil papi un jour s’en est allé, et c’est un peu comme si ces poissons mythiques des côtes niçoises étaient partis avec lui. Car petit à petit, certaines espèces sont devenues totalement inabordables, presque entièrement réservées aux restaurants de luxe de la Côte d’Azur. Qu’à cela ne tienne ! Mon papa et ma maman avaient pris le relais avec brio pour continuer de nous régaler avec des poissons certes un peu plus modestes, mais tout au moins parés du charme irrésistible de leur extrême fraîcheur : Il a fallu quand même trouver des « bons plans », en achetant du poisson directement sur les quais de pêche (mon papa est un lève-tôt !) ou en se faisant copain avec un ou deux poissonniers honnêtes, mais grâce à cela nous nous délections par exemple de délicieuses bonites (des petits thons de Méditerranée), de merlans tout frais plein de délicatesse, de congres à la chair parfumée, de sardines à la persillade brillantes comme du vif argent et autres petits poissons sympathiques, le tout pêché de la nuit. Oui, il a fallu un peu se décarcasser pour dégoter tous ces bons poissons car déjà, le supermarché du coin proposait une marchandise toute flasque aux relents ammoniacaux, ayant probablement traversé la moitié du globe avant d’atterrir sur l’étal. On se bouchait juste le nez, ma petite sœur et moi, en passant devant “le rayon d’Ordralphabétix”, et ça nous faisait rire…Pauvre de nous. Si on avait su, ça nous aurait tout de suite fait moins rigoler.

Livre poissons et autres produits de la mer 1

Désolée si ça casse un peu le mythe : Ce superbe spécimen n’est pas un poisson exotique capturé dans un lagon lointain par un pêcheur en pagne, mais une brave “vieille”, espèce qui abonde au large des côtes bretonnes. Certains lui trouvent un goût un peu curieux… Mais c’est parce qu’ils ne savent pas la choisir (il en existe de différentes sortes), ni la cuisiner (entre autres, il ne faut pas la cuire à four trop chaud au risque de brûler le mucus des écailles, c’est cela qui lui donne un goût un peu fort). Bientôt, vous connaîtrez toutes les petites astuces imparables pour vous régaler avec ce poisson qu’il serait bien dommage de “bouder” tant il est économique et non menacé … Marie Chioca ©

Car un jour j’ai déménagé en Isère. Et là j’ai compris pourquoi tant de gens n’aimaient pas le poisson. La mer n’est pourtant qu’à 300km, mais il faut croire qu’ici, certains produits de la pêche n’arrivent de Lutèce qu’en char à bœufs ! J’en ai tenté, des trucs, pour retrouver le bon goût du poisson : Apprendre, hélas, à ne pas faire confiance aveuglément au poissonnier-aussi sympathique soit-il !- mais être capable de juger toute seule de la fraîcheur d’un arrivage. Casser quelques idées reçues (dans mon bled par exemple, les poissons sont généralement beaucoup plus frais au supermarché Le****c que chez les poissonniers de ville hors de prix !). Découvrir les espèces d’eau douce, si abondantes  chez nous dans les torrents du Vercors, les lacs alpins, les étangs des campagnes, les piscicultures de qualité. Me tourner vers certains poissons surgelés, et les métamorphoser, avec trois fois rien, en délicieuses recettes pour les rendre plus séduisants. Redécouvrir les poissons fumés, indubitablement délicieux quand ils sont de qualité. « Apprivoiser » aussi les algues, ces légumes de la mer si bienfaisants pour la santé.

Le tout sans me ruiner (grande famille oblige !), en évitant au maximum les espèces les plus menacées, ou les plus polluées. La quadrature du cercle? Presque ! Mais le défi a été relevé… et aujourd’hui, toute ma famille raffole du poisson.

Et puis je me suis dit que toutes ces astuces, toutes ces recettes pour se régaler des bons produits de la mer (si importants pour notre santé : c’est même un des piliers de la diète méditerranéenne, indéniablement l’une des façons les plus sûres de s’alimenter sainement), je n’allais pas les garder pour moi, et qu’il fallait absolument les partager. Cela fait presque 10 ans que je bataille un peu pour qu’un tel projet d’ouvrage voit le jour… les éditeurs sont un peu frileux, « Le poisson n’attire pas vraiment, c’est pas ce qu’on fait de plus glamour » m’était-il répondu avant qu’on me donne enfin le feu vert (merci encore Brigitte, éditrice formidable des éditions Terre Vivante !). Et maintenant moi je suis prête à parier qu’un livre avec plein d’astuces et une centaine de recettes…

– Saines (Car avec les produits de la mer, on chouchoute à fond notre silhouette et notre santé !)

– Délicieuses (Si vous n’aimez pas le poisson, c’est peut-être bien ce qui vous fera changer d’avis…)

– Faciles et rapides (Car il existe déjà quelque très beaux livres sur les poissons, mais aux recettes parfois un peu trop alambiquées, c’est décourageant quand on manque de temps.)

– Economiques (Parce qu’on en a marre des sempiternelles recettes élitistes aux noix de saint-jacques et saumon fumé des magazines !)

-Qui préservent au mieux les stocks marin (Avec par exemple plein d’infos sur les différents modes de pêche, mais aussi pour découvrir des espèces non menacées… parce que le fameux trio colin-cabillaud-merlu commence à en avoir ras la casquette de notre affection trop débordante, et troquerait bien volontiers toute cette célébrité pour un peu de tranquillité genre “Laissez-nous nous frayer en paix les gars !”)

-Et qui évitent les espèces les plus polluées (Sans toutefois les bouder totalement, car on peut consommer un peu de thon de temps en temps sans tomber raide mort, faut pas flipper comme ça !)

…ça pourrait peut-être bien vous intéresser ?

 

Livre Poissons et autres produits de la mer 3

Autre superbe “bêbête”, cette fois-ci d’eau douce, une grosse truite ultra fraîche de pisciculture bio et locale. C’est une formidable alternative au saumon (lequel est lui, généralement beaucoup plus pollué aux métaux lourds… et plus onéreux aussi !). Dans le livre, cette truite est grillée au four avec une farce très simple aux herbes, légumes, amandes et parmesan. Un régal ! Marie Chioca ©

 

Envie de découvrir un petit échantillon des recettes? Alors c’est parti ! Dans le premier chapitre, on cuisine du poisson frais, le moins menacé, le moins pollué, le plus abordable, le plus simplement, le plus délicieusement possible…

Livre poissons et autres produits de la mer 3

Rassurez-vous : si on cuisine plusieurs gros poissons dans ce livre (car c’est au final beaucoup plus économique et écologique, je vous explique tout ça…) les petits ne sont pas en reste : Ici, de délicieux bogues, des “cousins” de la dorade modestes mais délicieux, de surcroît très abordables ! Les voici cuisinés en rougail, cette bonne sauce des îles épicée au piment et gingembre. Simplissime, mais efficace ! Marie Chioca ©

Livre poissons et autres produits de la mer 4

On trouve aussi quelques recettes de fête, mais toutes simples. Ça par exemple, c’est du saumon gravlax, LE truc de fainéant qui nous fait passer pour un chef quand on reçoit des amis… Avec un beau filet de saumon bio ou Label Rouge, c’est le top ! (Et c’est beauuuucoup moins cher que du saumon fumé !) Marie Chioca ©

Livre poissons et autres produits de la mer 5

Pour ce livre, je n’ai pas hésité à prendre des risques (si si !) en goûtant des poissons que je ne connaissais vraiment pas et qui, à priori, ne m’inspiraient pas des masses 😉 Car il faut savoir sortir un peu des sentiers battus, histoire de découvrir des espèces méconnues mais abondantes, et relâcher du même coup la pression sur d’autres beaucoup plus plébiscitées mais victimes de surpêche (le cabillaud par exemple). Dans la famille zarbi, voici par exemple l’orphie : un nez d’espadon, un corps d’anguille, une arrête bleu turquoise… Ça se pêche sur les côtes françaises, et sincèrement c’est très bon ! Surtout comme ça, dans une matelote au cidre et à l’échalote… Marie Chioca ©

 

Dans le deuxième chapitre, on cuisine les “fruits de mer” : coquillages, mollusques et crustacés.

Livre poissons et autres produits de la mer 6

Pasta alle vongole, une délicieuse recette traditionnelle italienne avec des palourdes. Un régal ! Marie Chioca ©

Livre poissons et autres produits de la mer 7

“Brûle-doigts” d’amandes de mer à la bière blanche : une recette express, une cuisson minute, et un bon goût d’embruns dans l’assiette… Mais surveillez bien le temps de cuisson, au risque sinon de vous retrouver avec autant de mini chewing-gums “fraîcheur océan” ! C’est un peu farceur, les amandes de mer 😉 Marie Chioca ©

 

Livre poissons et autres produits de la mer 8

Beignets de crevettes (sans friture), avec une petite touche d’ail et de gingembre dans la pâte… Une irrésistible gourmandise, à grignoter du bout des doigts à l’heure de l’apéro ! Marie Chioca ©

 

Dans le troisième chapitre, on cuisine les poissons surgelés (c’est un peu l’art de métamorphoser en un coup de baguette magique quatre portions carrées par très jojo en un petit plat qui met l’eau à la bouche !)

Livre poissons et autres produits de la mer 10

Croquettes aux herbes (les loulous en raffolent, et dans le même genre, vous trouverez page précédente une recette très saine et simplissime de nuggets maison sans friture). Marie Chioca ©

Livre poissons et autres produits de la mer 11

Limande “meunière” au pistou. Quelques minutes de préparation et de cuisson seulement pour épater la galerie ! Marie Chioca ©

 Livre poissons et autres produits de la mer 9

Burger de saumon sauvage au citron et à la ciboulette. Le genre de petit plat régalatoire juste comme on les aime, du genre de ceux qui se préparent en quelques coups de mixeur avec très peu d’ingrédients… Marie Chioca ©

 

Dans le quatrième chapitre, on cuisine les poissons fumés !

Livre poissons et autres produits de la mer 12

Et c’est l’occasion par exemple de découvrir quelques recettes traditionnelles d’autres contrées, comme par exemple cette soupe écossaise au haddock (“Scottish Skullen Skink”), qui nappe les papilles de sa texture crémeuse et de son parfum envoûtant… Marie Chioca ©

Livre poissons et autres produits de la mer 13

... Ou encore les fameux smørrebrød danois, tellement festifs dans leur simplicité ! Marie Chioca ©

 

 

Dans le cinquième chapitre, on cuisine les poissons en boîte (je vous l’ai dit, pas d’élitisme dans ce bouquin, juste du pratico-pratique ;))

Livre poissons et autres produits de la mer 14

La fameuse sauce crémeuse au thon de Jean. ( Jean, c’est un de mes fistons, et vous découvrirez page 170 l’histoire de cette recette qui a depuis fait littéralement le buzz tout autour de nous ;)) Marie Chioca ©

Livre poissons et autres produits de la mer 15

La tourte rigolote aux ingrédients du placard… Spectaculaire mais toute simple à préparer, et illustrée en pas à pas page 175 du livre. On peut même la préparer avec des enfants, pour le 1er avril par exemple 😉 ! Marie Chioca ©.

 

Dans le sixième chapitre, on cuisine des algues !

Livre poissons et autres produits de la mer 16

Comme ici cette salade de salicorne crue aux patates nouvelles. Une vraie découverte pour moi ! Marie Chioca©

Enfin, dans le septième chapitre on cuisine des sauces… pour tenir compagnie aux poissons !

Livre poissons et autres produits de la mer 17

… Certaines bases incontournables sont déjà parues dans d’autres livres (rouille provençale, lahdolemono crétois ou amplouada niçoise par exemple), d’autres sont inédites comme celle-ci : LA sauce hollandaise simplifiée au échalotes et citron, une de mes préférées, et qui s’accorde avec absolument tous les poissons, qu’ils soient blancs, bleus, roses, de mer ou d’eau douce ! Marie Chioca ©

 

POISSONS et autres produits de la mer

100 Recettes éco-responsables

Paru aux éditions Terre Vivante

Pour consulter le sommaire, la quatrième de couverture, ou lire l’article de présentation sur le site de mon éditeur, c’est ici (clic)

Pour acheter cet ouvrage directement sur le site de l’éditeur, c’est ici (clic)

Pour acheter cet ouvrage chez mon libraire partenaire Decitre c’est ici (clic)