{ Une recette pour les loulous… }

{ Une recette pour les loulous… }

Pain d’épices aux 3 pommes

♥ Sans Lait ♥ IG Bas ♥

 

Pain-d-epice-aux-3-pommes-montageComme il est de tradition sur ce blog, voici un petit « échantillon » de mon tout dernier ouvrage : J’ai choisi cette recette* car elle est bien de saison, et parfaite pour cuisiner toutes ces jolies pommes bio qui commencent à s’installer sur les étals. Pour ma part, j’ai le bonheur d’avoir quelques pommiers dans mon tout petit verger : Reine des Reinette, Belle de Boskoop, Grand Alexandre, Tentation, Royal Gala… C’est d’ailleurs avec cette dernière variété que j’ai réalisé ce « Pain d’épices aux 3 pommes », car comme elle est très courante, au moins je suis sûre que vous la trouverez facilement ! 

Déjà que vous êtes obligés – un peu à cause de moi – de passer pour le prix nobel des enquiquineurs à chaque fois que vous adressez la parole à un employé de magasin bio (Euh, pardon monsieur elle est bien non hybridée cette farine d’épeautre hein ? Ah, vous n’en êtes pas sûr ? Mais au moins, c’est bien du grand épeautre, pas du petit épeautre ou de l’épeautre de Tartarie ? Et, puis c’est marqué « farine bise d’épeautre », mais c’est de la T110 ou de la T130 ? Parce que Marie Chioca elle a dit que le mieux pour la pâtisserie c’est la farine T110 de grand épeautre non hybridée. Et, heu, attendez, ce tofu, là, il est bien lactofermenté ? Ah. Mais, il est lactofermenté au tamari, aux olives, au pesto ou nature ? Parce que vous comprenez, Marie Chioca elle dit que le tofu lactofermenté, c’est beaucoup plus digeste que le tofu nature, et qu’en plus, quand il est lactofermenté au tamari, c’est le top pour préparer des fromages végétaux. Attendez, attendez, monsieur, ne partez pas, moooonsieur, dites-moi, cette purée de noisette là sur l’étagère, c’est de la purée de noisette grillée. Non ? C’est peut-être de la purée de noisette toastée alors ? Non plus ? Alors, c’est pas ça que Marie Chioca elle appelle « la Nocciola » ? Ah, bon, dommage parce que Marie Ch… Comment ça « elle commence à vous courir sur le haricot Marie Chioca » ? Non mais je vous en prie !…).

Au moins, comme ça, quand vous demanderez des pommes Royal Gala, ça fera un plaisir fou au vendeur de magasin bio que vous persécutez chaque semaine : il aura enfin ce que vous cherchez en rayon, et ça, ça le rendra tout content pour au moins 20 min ! D’ici que le prochain client Marie-Chioquiquineur arrive, pour demander où est le miso blanc… (Gnârk gnârk gnârk !)

Bon, allez, redevenons sérieux : comme la Royal Gala est naturellement sucrée, elle convient particulièrement bien à ce pain d’épice qui cache sous sa pâte moelleuse trois pommes entières cuites à coeur… Évitez donc de les remplacer par une autre variété plus acide (les Golden peuvent convenir, mais pas les pommes de type Reinette par exemple.

Les-pommes-de-mon-vergerPour sauter du coq à l’âne, je ne sais pas si vous êtes comme moi, mais l’automne me donne terriblement envie de pain d’épices ! Pourtant, pendant très longtemps, je n’ai pas aimé du tout ces grosses briquettes spongieuses ( Prooospeeer youplaboum c’est le roi du pain d’épices ! Oups, pardon, ça m’a échappé, j’espère que la génération de ceux qui avaient entre 5 et 10 ans dans les années 80 ne gardera pas cette ritournelle en tête toute la semaine à cause de moi…) achetées au supermarché, à la fois trop sèches et toutes poisseuses de sucre (sans compter celles où certains fabricants sadiques ajoutent en plus de gros grains de sucre blanc, histoire d’être sûrs qu’on ait bien reçu une dose de saccharose à faire tomber toutes les dents d’un coup…).

Et puis je me suis mise à faire des pains d’épice à ma façon, peut-être pas très « académique » (car il paraît que dans le pain d’épice, en théorie il ne faut pas d’œufs), mais de texture très moelleuse, de saveur pas trop sucrée et relevée d’épices très parfumées : cannelle (avec générosité), mais aussi gingembre, girofle, badiane, muscade (avec infiniment plus de prudence ;)). Dans cette recette destinée tout particulièrement aux petits, je n’ai mis que de la cannelle car, certes, il y a des enfants qui aiment le gingembre, le girofle, etc. mais d’autres risquent d’être un peu déroutés. Or, dans cet ouvrage j’ai parfois dû faire des choix pour m’assurer que les recettes plaisent à un panel d’enfants le plus large possible… Si cependant vos loulous raffolent littéralement d’épices qui font swinguer les papilles (j’ai les mêmes à la maison…), n’hésitez pas à ajouter une demi-cuillerée à café de mélange quatre-épices dans la pâte, ce sera encore plus parfumé.

D’ailleurs, que c’est réconfortant une maison qui sent le pain d’épice en train de cuire… Surtout quand les températures se font plus frisquettes, et que l’automne s’installe peu à peu. Ce matin, je suis sortie au point du jour photographier mes pommes en essayant de capter juste le moment où le soleil viendrait les chatouiller de ses premiers rayons. Ce fût un joli moment de calme et de sérénité, mais j’ai beaucoup apprécié mon gros manteau de laine ! J’aurais rêvé d’un pain d’épice comme ça, tout chaud sorti du four, en rentrant du jardin…

*Ne t’inquiète pas Rose, je posterai aussi un de ces jours le smoothie Belle-Hélène qui te fait rêver 😉

pain-d-epice-3-pommes

planches-arabesques copie-2

Ingrédients pour un gâteau de 8 parts

Préparation : 10 min

Cuisson : 45 min

planches-arabesques copie-2

  • 3 pommes Royal-Gala non traitées
  • 140g de miel d’acacia
  • 220g de farine de blé ou de grand épeautre T110
  • 3 oeufs
  • 1 sachet de poudre à lever
  • 10 cl d’huile végétale de saveur neutre (tournesol désodorisé par exemple…)
  • 1 c. à soupe rase de cannelle
  • 5cl de jus d’orange
  • 12 gouttes d’huile essentielle d’orange douce bio
  • 1 bonne pincée de fleur de sel

planches-arabesques copie-2

 

pain-d-epice-3-pommes2Préchauffer le four à 180°C, chaleur statique.

Laver et essuyer les pommes, les déposer dans un moule à cake d’environ 25cm de long par 12cm de large, chemisé de papier cuisson.

Bien mélanger au fouet la farine, le sel, la cannelle et la poudre à lever, faire un puits. Verser dans le puits le miel, l’huile, le jus d’orange, les œufs et les gouttes d’huile essentielle, puis bien mélanger au fouet.

Verser autour des pommes et enfourner pour 45 minutes.

Laisser tiédir avant de découper.

 

⇒ Bon à savoir : Les huiles essentielles d’agrumes bio (citron, orange, mandarine, clémentine, pamplemousse, bergamote…) peuvent délicieusement parfumer les desserts et ne sont pas contre-indiquées chez les enfants à condition toutefois de bien respecter les doses indiquées. Dans ce gâteau, il y a moins de 2 gouttes par part, cela ne pose absolument aucun souci, y compris pour un tout petit enfant à partir d’un an qui n’en mangerait qu’une part.

S’il vous manque une huile essentielle, on peut toujours la remplacer par le zeste finement râpé du même fruit (par exemple, dans cette recette, le zeste d’une orange bio), en faisant bien attention de ne pas mettre trop de cette épaisse peau blanche et duveteuse juste en dessous du zeste, car cela donnerait une note un peu amère.

planches-arabesques copie-2

la-souris-qui-mange-les-pommes

Pauline, la souris en peluche qui mange des pommes (et qui pose avec un sourire sur les photos, trop fort ce doudou !)

 

pain-d-epice-aux-3-pommes3

Un gâteau sans éplucher ni couper les pommes, c’est super simple à préparer ! Et puis surtout, tellement plus joli à la découpe…

 

Mon-verger-au-lever-du-jour

Mon verger au lever du jour…

400_F_6263345_vRDBuJwxbOARAZKDYeZXKynHE9pcEoIz

 

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer