image_pdfimage_print

I’m eating in the rain…

{ I’m eating in the rain ♪… }

Osso buco d’été aux tomates fraîches

♥ Sans lait ♥ Sans gluten ♥ IG Bas ♥ 

Osso buco aux tomates fraîchesJe ne sais pas comment ça se passe chez vous, mais ici, après des mois de sécheresse intense, il pleut enfin depuis plusieurs jours, mais pas juste une petite pluipluie pour rigoler, non des TROOOOMBES, des cataractes, avec un ciel qui touche les sapins, les gouttières qui débordent, la brume qui recouvre la campagne et tout et tout. D’un côté, c’est chouette pour le jardin qui avait soif. D’un autre, euh, il faut quand même digérer d’être passé en deux jours de 40 à 13°C… Lire la suite…

{ En cuisine avec vos loulous pendant ces vacances… }

{ En cuisine avec vos loulous pendant ces vacances… }

 La jolie tourte d’automne de la forêt

♥ Végétarien ♥ IG bas ♥

 

_DSC1042-3-2Dans mon « post nase » de lundi, je vous avais promis de ne pas vous laisser que ça à vous mettre sous la dent 😉 Mais c’est pourtant bien ce qui a manqué de se passer, vu la « gravité de la situation » côté travail, où je me fais littéralement déborder de tous les côtés… Corrections de manuscrit qui n’en finissent plus, photos et recettes en retard, ordi qui bug (quel sadique celui-là, l’aurait pas pu choisir une autre semaine grmlbrlmr), boîte mail qui explose, téléphone qui sonne dans le vide, bref, me voilà assaillie de tous côtés, en mode pédalage complet dans la choucroute…

Au point, et c’est là que ça devient rigolo, d’avoir carrément rêvé cette nuit que j’étais Davy Crockett, et que je tentais de repousser toute seule l’armée mexicaine à Fort Alamo. J’étais là comme un âne avec une fronde à la main (oui, une fronde, parce que dans mon rêve c’était un mauvais remake entre Davy Crokett et Thierry la Fronde – sauf que ma fronde tirait des grenades hilarantes, faut pas chercher à comprendre…) et je constatais avec épouvante qu’il y avait des types qui jetaient des grappins par dessus les remparts sud, d’autres qui enfonçaient la porte côté nord, des éclaireurs qui faisaient sauter les barricades à l’explosif côté est, et enfin le général mexicain qui me sommait de me rendre côté ouest (avec un porte-voix de CRS et l’accent de Marseille, et ça, c’est, c’est ce qui me fait le plus marrer quand je repense à ce rêve ^^ ). Arg quand même.

Lire la suite…

{ La pizza, c’est bon pour la ligne… si si ! Enfin, du moins celle là. }

{ La pizza, c’est bon pour la ligne… si si ! Enfin, du moins celle là. }

Pizza très légère aux légumes confits

(+Les résultats du tirage au sort !)

♥ Sans lait ♥ Sans oeufs ♥ Vegan ♥ IG modéré ♥

 

1-2Il y a ceux qui voient le verre à moitié vide, et ceux qui le voient à moitié plein … On peut donc -au choix- soit se marteler le thorax d’une main et s’arracher les cheveux de l’autre en gémissant que le mois d’août est déjà bien avancé, soit remarquer joyeusement qu’il fait beau, que le mois de septembre est souvent d’une grande douceur, que les étals croulent sous les beaux fruits et légumes et que d’ailleurs il nous reste « officiellement » encore un long et beau mois d’été.

Rengainons donc vite-fait les idées un peu mélancoliques de rentrée (oups, qui a osé prononcer le mot qui fâche…) pour profiter encore pleinement de recettes estivales, festives et joyeuses qui sentent bon le repas sur la terrasse et les moments conviviaux en famille ou entre amis… à l’image de cette succulente pizza très saine, végétarienne et sans fromage, dont vous me direz des nouvelles !  Seulement, tels que je vous connais, vous allez peut-être me dire : mais quelle idée de vouloir faire une pizza sans fromage alors qu’une bonne pizza, par définition, elle doit disparaître sous un moelleux édredon bien filant et fondant (genre 1000 calories la pizza tu vois) ?

Lire la suite…

{ Et si l’on repoussait un peu la rentrée ? Du moins le temps d’un beau pique-nique… }

{ Et si l’on repoussait un peu la rentrée ? Du moins le temps d’un beau pique-nique… }

 De fameux pans bagnats… pour prolonger les vacances d’été !

♥ Sans lait ♥ IG modéré ♥

—-

_DSC9704-2Halte à la déprime ! Je sais, pour certains, c’est bientôt la rentrée… Vous êtes en train de vous battre (ou de vous débattre) avec des histoires de cartables « Hello Kuku » ou « Grand Galopin » qui coûtent la peau des f****s mais font rêver vos petites filles, vous recherchez qui a bien pu dévorer la règle, le rapporteur et l’équerre métalliques que vous aviez acheté l’an dernier pensant que ça ferait au moins 5 ans (ah ah !), vos garçons ont pris 2 pointures depuis juillet et c’est vous qui allez devoir enfiler, pour ne pas les flanquer aux ordures, leurs ridicules shoes bleu métallisé à crampons achetées en juin. Je sais, je sais.

Là dessus, il y a aussi le coup des horaires de cars extravagants pondus par des bureaucrates qui ne se déplacent qu’en bagnole, des horaires de train pondus par des méga-bureaucrates qui ne se déplacent qu’en avion privé, et dans tout cela il va falloir, dès la semaine prochaine, que 4 de vos enfants soient en même temps à 8H30 dans 4 établissements différents aux 4 coins diagonaux de la ville. Fastoche.

Lire la suite…

{ Mais non c’est pas la rentrée… Souriez, c’est encore l’été ! }

{ Mais non c’est pas la rentrée… Souriez, c’est encore l’été ! }

Petits farcis niçois, vite faits bien faits

(Ne prenez pas peur j’ai été bavarde mais la recette est courte)

♥ Sans gluten ♥ IG bas ♥

 

1-2C’est pas bientôt fini de nous faire déprimer avec vos histoires de cartables, de « régimes de rentrée » (pouah) et de courses scolaires  (re-pouah)?

Parce que parlons-en des courses scolaires !

Moi, ça y est je m’y suis collée… 5 loustics une liste à la main, (et pas n’importe quelle liste, une « de compet» avec des formats de cahiers travaux pratiques qui existent pas, et tout et tout…),  le bébé dans le chariot qui en profite pour mâchouiller tous les stylos plumes qui passent, les enfants qui s’étripent  parlementent  pour savoir qui aura le cahier de texte avec le bébé renard ou celui avec le chaton (messieurs les fabricants, soyez gentils, la prochaine fois mettez la même bestiole sur tous les cahiers de texte), les grands cris  stridents  enthousiastes à travers le magasin (« Maman,  Maman, ç’est où les feuilles triples semi-perforées en bristol mat de couleur format A5 ! » « Maman, Maman  le taille crayon bleu foncé là il est pas beau et je suis sûr qu’y taille rien, je peux prendre le rose avec une princesse dessus ? je suis sûre qu’y taillera mieux », « Maman, Maman, sur la liste ya marqué un compas, une équerre et un rapporteur mais c’est quoi un rapporteur ? Toi maman tu dis toujours que t’aimes pas les rapporteurs… »), le tout sous le regard mi-compatissant, mi-scandalisé, des « gens » qui n’ont pas, eux, six iroquois autour du chariot et qui en bavent déjà bien assez comme ça….

Lire la suite…