image_pdfimage_print

C’est beau, un hiver sous la neige…

{ C’est beau, un hiver sous la neige… }

Velouté de pois cassés aux poireaux caramélisés

(Et aussi un bonhomme de neige au curcuma, mais ce n’est pas une recette !)

♥ Sans gluten ♥ Sans oeufs ♥ Sans lait ♥ Végétalien ♥ IG bas ♥ 

 

Chaque année, je suis un tout petit peu mélancolique en observant la nature de janvier et février : La forêt, si prodigieusement enchanteresse sous sa parure automnale s’est entre-temps tristement dénudée, ne laissant que des troncs noirs humides et des tapis de feuilles brunes. Pour le randonneur bucolique, cheminer sur des sentiers détrempés de boue, ou fouler dans les champs une herbe rase et sale n’est plus aussi réjouissant… Les grands feuillus dépouillés plombent encore le tableau de leurs silhouettes fantasmagoriques, et les sapins n’arrivent à émailler la forêt, de-ci de-là, que de grandes taches d’un vert trop sombre, volant au chemin encore un peu de pâle lumière. Lire la suite…

{ Pour Lou… qui attend impatiemment cette recette depuis septembre ;) }

{ Pour Lou… qui attend impatiemment cette recette depuis septembre 😉 }

« LA fameuse bouillabaisse

♥ Sans lait ♥ Sans oeufs (sauf dans la rouille)♥ IG bas ♥

1-montageUne fois n’est pas coutume sur ce blog, voici un plat que je n’ai ni « revisité », ni « réinventé », ni « adapté » en plus bio, plus sain, plus léger, etc. Car pour toucher à un iota de la bouillabaisse, il faudrait être fou. Non pas que les marseillais soient particulièrement chatouilleux ou susceptibles (on a vu pire…), mais tout simplement parce que la bouillabaisse, c’est juste un plat parfait : Parfait nutritionnellement (une grande assiette de cette soupe parfumée, et c’est le plein d’iode, de calcium, etc. Ça fait autant de bien qu’une thalasso ;)) mais aussi parfait pour les papilles des grands gourmets (ahhh que c’est bon la bouillabaisse !)

Avec juste un peu de temps devant soi, il n’est vraiment pas compliqué de préparer ce merveilleux bouillon d’or à condition de trouver du poisson vraiment très frais, si possible pêché de la nuit. Mais je reviendrai plus loin sur ce détail…

Lire la suite…

{ Beaucoup de neige, une panne d’électricité, une grippe = Une chouette idée pour le dîner ! }

{ Beaucoup de neige, une panne d’électricité, une grippe = Une chouette idée pour le dîner ! }

Waterzoï de poisson un peu revisité

 ♥ Sans lait ♥ Sans oeufs ♥ IG modéré ♥

 

_DSC5607-2-2Je ne sais pas si vous êtes au courant, mais en Rhônes-Alpes il est tombé un paquet de neige aujourd’hui, de la neige lourde et humide qui colle et qui casse tout. Au résultat, 50000 foyers sans électricité.

50000, dont le mien…

En plus, j’ai depuis hier une bonne crève de derrière les fagots avec la gorge comme si j’avais avalé un cactus sans le mâcher, les yeux comme si j’avais épluché des oignons toute la nuit, les membres traversés de frissons électriques et la tonicité d’une huître cuite sauce roquefort un lendemain de fête. *

*La tonicité, ET le teint d’une huître cuite sauce roquefort…

Et puis la fièvre, quand même, quelle chouette truc pour ne pas trop s’ennuyer quand on est malade ! Un coup tu pètes de chaud, et là banzaïïï il faut enlever tes 5 pulls très vite, c’est une course contre la montre pour pas crever cuit à la vapeur. Juste après, tu claques des dents, et là c’est une nouvelle course contre la montre pour remettre frileusement toutes ces peaux d’oignon au son des castagnettes. Ça occupe. Et puis côté chauffage central, chez nous, il faut que je vous dise qu’on a un truc au top. Un « fourneau bouilleur » que ça s’appelle. Et c’est fait pour chauffer écologiquement une vieille baraque de 250m2 avec juste quelques bûches par jour. Vous allez voir, c’est vraiment perfectionné : Tout le printemps, déjà, au lieu de t’éclater au soleil dans la campagne en fleurs tu dois scier et fendre du bois en prévision de quand il fera froid. Et quand il fait froid, et que là tu rêves d’une bonne flambée et d’une maison toute chaude qui sent le feu de bois, et ben non, le fourneau bouilleur tu peux pas l’utiliser pour cause de panne d’électricité monstre. Ben oui, parce que sans électricité, le fourneau bouilleur -qui est censé être un chauffage au bois- il peut pas le pôôôvre envoyer l’eau chaude dans les étages (à cause d’une histoire de pompe), alors il chauffe, il chauffe, il surchauffe. Là une sécurité se déclenche (un vase d’expansion que ça s’appelle), et là ça veut dire que tu dois trèèèès vite sortir jeter dans la neige tes bûches enflammées à l’aide d’un tisonnier pour éviter que ça saute comme une cocotte minute (fourneau bouillu, fourneau foutu). Bref, tout cela n’a vraiment rien à voir avec la cuisine, quoi que… Vous allez voir où je veux en venir, mais attention il faut bien suivre la démonstration mathématique d’une association d’idées née d’un cerveau « malade » qui surchauffe à 39°C…

Lire la suite…

{ 2 bonnes recettes qui réchauffent, et mon ouvrage à gagner… }

{ 2 bonnes recettes qui réchauffent, et mon ouvrage à gagner… }

Décidément, je ferais bien une soupe !

—-

DSC_0131-2-2-2C’est avec plaisir que je reprends enfin le temps d’écrire un petit billet, après quelques jours mouvementés de tournage devant les caméras* suivis d’une petite semaine de « récupération-cocooning » en famille avec mes loulous chéris. Ces quelques jours de vacances sont d’ailleurs toujours un (trop court) délice, et des petits ou de la maman, je ne sais pas qui est le plus déprimé quand il faut reprendre le chemin de l’école ;).

Que la maison me semble silencieuse après ces belles journées intellectuellement remplies à lire aux plus jeunes des Caroline, des Astérix ou des Tintin sur le canapé, regarder le soir des bons films serrés comme des anchois (c’est à dire pire que des sardines !) avec les « grands » à 4 dans un lit, sortir de dessous les commodes toutes les vieilles chaussettes et autres  charmants accessoires odorants (et oui, les vacances ça sert aussi à faire des rangements dans les chambres), improviser de poétiques ballades en forêt, préparer en chuchotant des petits déjeuners qui sentent bon le chocolat chaud avec les plus matinaux pendant que les grands loirs ronflent encore d’un air béat sur leurs oreillers, ou à trier (encore et toujours) les habits trop petits pour éviter aux garçons d’aller à l’école avec des pantalons bons pour la pêche à marée basse, et aux filles avec des collants qui ne montent pas plus haut qu’à mi-jambe… Bref, je n’ai pas été très présente sur le blog, ma boîte mail implose littéralement, mais je sais que vous ne m’en voudrez pas, avec 6 loulous les vacances sont toujours bien bien remplies 😉

Lire la suite…

{ Mange ta soupe! }

 { Mange ta soupe! }

Moulinée toute blanche de bons légumes d’hiver,

Touche de beurre salé

♣ Sans gluten ♣ Sans oeufs ♣ IG modéré ♣

 

 

moulinée toute blanche aux légumes d'hiver 4-2-2A Noël, on a tous fait la fête, et on a bien fait !

Et puis après, on s’est mis au régime…

Au régime galette des rois…

Mouais.

Pas très efficace.

Alors je vous propose aujourd’hui une petite recette bien sage (enfin presque bien sage, parce que pour une fois j’y ai mis une lichette de beurre *;)), une recette de soupe, à la fois délicieuse et sans pomme de terre, donc à IG bas.

Et vous que mettez vous dans vos soupes ? Des pommes de terre ? Ouille.  Les pommes de terre ont déjà hélas, mille fois hélas (parce que c’est super bon une pomme de terre), un IG catastrophique, mais une fois mixées c’est encore pire… Alors que mettre dans les soupes pour leur donner du « velouté » et les épaissir sans épaissir et velouter en même temps notre culotte de cheval ?

Lire la suite…