image_pdfimage_print

{ On veut des recettes ! }

{ On veut des recettes ! }

La cuisine des grands classiques (suite),

3 recettes de bons plats du dimanche

 

98760220Merci encore à tous pour vos petits mots si sympathiques et enthousiastes suite à la sortie de mon nouveau livre 🙂  J’ai lu chacun de vos messages avec joie -voire euphorie :)))-et je peux vous dire une chose : vos encouragements galvanisent ma motivation à un point que vous n’imaginez même pas ! Oubliées, les nuits quasi blanches à corriger en bâillant comme un aligator des pages word qui n’en finissaient pas, oubliées, les crises de nerf façon diable de Tasmanie quand le ciel se couvrait au moment où j’allais prendre en photo un plat encore tout fumant, oubliées, les énièmes re-re-relectures de maquettes d’un air ahuri devant l’écran d’ordinateur, ou encore les quelques journées démentes à 5 recettes/photos par jour pour boucler le projet à temps…

Lire la suite…

{ Le pavé, suite… }

{ Le pavé, suite… }

Mes recettes de RDF

(Cure cabot 2/3)

 

1-2Voilà, ouf, ce billet est posté, et je vais enfin pouvoir de nouveau me ruer affamée sur mon repas de midi (voire plutôt de 14H30…) sans devoir préalablement disposer artistiquement la moindre stupide petite feuille de pissenlit, ni monter sur un tabouret avec un appareil photo autour du cou en état d’hypoglycémie avancée (très périlleux, bien noter de ne plus le faire…).

Il faut dire que ces 10 derniers jours, j’ai vraiment scandalisé ma Poupougnette en brandissant mon appareil photo sous son nez au moment du repas de midi (comme si ça ne suffisait pas que je passe déjà la matinée à en faire, des photos…), en saupoudrant de la fleur de sel ou du piment d’Espelette à côté de mon assiette ou en faisant tomber exprès des grains de riz sur la table pour « faire style » (choses que bien sûr, on ne fait pas dans la vraie vie quand on apprend à ses enfants qu’il ne faut pas manger comme un cochon…). Car ces photos, ce sont celles de mes vrais repas, prises juste avant de manger, sur ma table de cuisine, sans réflecteurs ni chichis côté vaisselle (non, dans la vraie vie, je mange tout de même pas dans un bol en tilleul comme sur les photos, désolée, un mythe s’effondre…) et en prenant la lumière comme elle venait, histoire ne pas manger (complètement) froid: Le but était juste de photographier mes assiettes de cure Cabot, pour vous montrer que ça peut aussi être rudement sympa une petite cure détox… Pour être honnête, il vous manquera tout de même les assiettes de petit déj (je vous aime bien, mais pas au point de sortir mon appareil photo alors que je suis encore en mode « tonus du spaghetti trop cuit»), ainsi que celles du soir parce que le soir… primo y’a plus de lumière du jour, et deuxio, j’ai 7 affamés dans les pattes, qui n’ont pas la patience d’attendre que je fasse mumuse avec le plat principal alors que les 5/6 tartines engouffrées au goûter remontent (au moins !) à deux heures en arrière.

Lire la suite…

{ Cocoricooooo ! }

{ Cocoricooooo ! }

Poulet fermier comme un bon coq au vin

♥ Sans lait ♥ Sans oeufs ♥ Sans gluten ♥ IG bas ♥

 

 

1-2La recette que vous poste aujourd’hui est prête depuis bien avant Noël, je voulais vous la proposer comme idée pour réveillonner à petit prix (ou du moins, à prix raisonnable car le poulet fermier est beaucoup plus abordable que les dindes, chapons, oies et autres grosses bêbêtes de Noël), mais le temps a passé bien vite… Qu’à cela ne tienne, vous pourrez toujours la faire un de ces prochains dimanches n’est-ce pas ? 

Cette recette, je l’aime particulièrement, car c’est vraiment de la bonne cuisine conviviale et réconfortante, dans l’esprit de ce que concoctaient nos grands-mères avec tant d’amour et de précision… Ah, ces petits plats de gourmets, qui rameutent tout le quartier rien que par leurs effluves de cuisson dès 11 du matin, qui enveloppent nos papilles de sauces veloutées ou de saveurs délicates, évoquant à la fois les petits bouchons lyonnais, l’ambiance des bonnes brasseries parisiennes ou des dimanches à la campagne chez nos grands-parents… Voilà des valeurs sûres, parfois même compatibles avec une alimentation saine et équilibrée contrairement à certaines idées reçues qui tendraient à nous faire croire que manger bio, c’est manger des salades de quinoa germé à tout bout de champ (bien sûr que c’est un raccourci un peu facile, mais il n’est pas de moi… il est de l’état d’esprit ambiant. )

Lire la suite…

{ Ça va nous réchauffer… }

{ Ça va nous réchauffer… }

Poule-au-pot un peu « revisitée »,

Lentement cuite à basse température dans son propre jus

♣ Sans lait ♣ Sans oeufs ♣ Sans gluten ♣ IG bas ♣

 

_DSC1085-2J’ai déjà eu l’occasion sur ce blog de vous parler « cuisson saine », et de marques d’ustensiles de qualité (les poêles noires De Buyer, les plats en terre à feu Emile Henri, le wok et la poêle Baumstal, le roaster). Parfois, c’était spontané de ma part (De Buyer, Emile Henri) d’autres fois c’était suite à un cadeau (Baumstal, Warmcook) et je préfère vous le dire tout simplement par souci de transparence. Dans tous les cas, c’était un véritable coup de cœur, car il n’est pas question de faire la promo sur ce blog de choses que je n’aime pas…

J’ai donc reçu en janvier un beau faitout Ecovitam de 6 litres. Je l’ai mis sur la cuisinière. Et depuis je l’utilise tous les jours…

Avec ce faitout, j’ai découvert une façon de cuisiner un peu différente.

En général, chez moi, c’est wok. Pas wok exotique, non, wok bien franchouillard avec des oignons, des poireaux, des petits pois, des fenouils, du poisson, du poulet, bref, tout ce que j’ai sous la main et de saison. Côté papilles, cela me satisfait à 100% (hummmm, les petits légumes bien caramélisés), mais côté équilibre alimentaire ce n’est pas vraiment un « must ». Du moins, pas tous les jours. Il faut pas mal d’huile, ça cuit à des températures un peu élevées, et surtout, si on tourne le dos, çà crâââme (grrrrrr, les abrutis du téléphone qui veulent systématiquement me vendre des panneaux solaires quand je prépare mon repas !!!)

Lire la suite…

{ Bon, et si on mangeait un peu équilibré… }

{ Bon, et si on mangeait un peu équilibré… }

Tombée de chou chinois au poulet sauté et basmati complet

♥ Sans lait ♥ Sans gluten ♥ Sans oeufs ♥ IG bas ♥

 

_DSC2445-2-2En créant ce blog, j’étais pleine de bonnes intentions pour partager avec vous mes « trucs » et astuces susceptibles de nous aider à rester tous très très gourmands en cuisinant sainement… Seulement voilà, au fil des billets, je me rends compte que je suis bien plus prompte à partager avec vous mes expériences sucrées et festives que des bons petits plats simples et équilibrés de tous les jours… Hum, au point que certains doivent s’imaginer « Marie Chioca » ne se nourrissant que de babas, cupcakes, spéculoos, truffes et fondants au chocolat.

Et ben il n’en est rien ! (Promis!)

Car s’il m’arrive de me délecter (parfois), d’un petit gâteau ou d’une gourmandise (ouh là là ça me rappelle qu’hier j’ai fait des brownies aux noix et au café qui étaient carrément… oups, pardon, je suis hors sujet), je vous avoue me régaler au quotidien de recettes hyper simples.

Lire la suite…