image_pdfimage_print

{ Pinou… }

{ Pinou… }

 

_DSC2418-2C’est le petit nom du fameux bébé lapin dont je vous parlais lors de mon dernier post.

15 jours ont passé, et contrairement à tous les pronostics… la microscopique boule de poils orpheline et non sevrée a survécu !

Je vous avoue que les deux premiers jours, je n’y croyais vraiment pas. Surtout quand ladite boule de poils a refusé catégoriquement le mini biberon de lait maternisé pour chaton censé lui sauver la mise… S’il avait su comment s’y prendre, je crois même que ce jour là il m’aurait fait un bras d’honneur avec ses petites pattes histoire de me dire ce qu’il en pensait de mon lait et de mon biberon. Mais je suis têtue, en tout cas plus qu’un lapin anorexique ! Alors comme ça il n’a pas voulu de mon biberon de-lait-pour-chaton-de-luxe-à-sa-mémère que j’étais allée lui chercher à la pharmacie ? Et bien qu’à cela ne tienne, je te l’ai gavé avec un compte-gouttes de lait d’avoine tiède (fallait bien tenter quelque chose) et là, merveille, dès la deuxième pipette il en a raffolé (faut dire qu’il n’avait pas trop le choix, en général c’est toujours la pipette ou l’entonnoir qui a le dernier mot…). C’était donc parti mon kiki pour les 2 ou 3 gavages tétées par jour, avec massage doux du bedon juste après pour aider son altesse le lapin à faire ses besoins. Et oui, parce qu’il paraît que toutes les mamans lapins font ça (vu sur internet)… Bon, en vrai, elles lèchent le ventrou de leurs bébés mais moi, aussi mignon soit-il, je ne me voyais vraiment pas faire ça et comme personne d’autre n’était très joueur à la maison pour se coller des poils de lapin sur la langue matin et soir on a juste opté pour un massage à la main…

Lire la suite…