image_pdfimage_print

{ Allez hop, résolution de rentrée : on met la main à la pâte ! }

{ Allez hop, résolution de rentrée : on met la main à la pâte ! }

Les secrets de la boulange bio

110 recettes sucrées et salées avec astuces et pas à pas

 

ConseilExpert_BRFRentrée culinaire et littéraire chargée en perspective ! Car cet automne sortiront deux « pavés » qui me tiennent particulièrement à cœur… On commence par de la boulange ? Allez c’est parti, cela nous redonnera du cœur à l’ouvrage car avec septembre qui termine doucement, rien ne sera plus réconfortant qu’une alléchante odeur de brioche ou de pain chaud pour nous accueillir au retour du l’école !

Ce gros bouquin sur la boulange, c’est un projet fleuve sur lequel je travaille depuis maintenant 3 ans… et Delphine m’a rejoint il y a un peu plus d’un an pour m’aider à en faire un gros ouvrage de référence, incluant toutes les techniques « de base » (ingrédients, pétrissage, pointage, façonnage, apprêt, cuisson, etc.) mais aussi des choses assez précises comme les techniques de panification sans pétrissage, le levain sauvage, le pain sans gluten, la machine à pain, sans oublier de nombreuses recettes de « pains traditionnels du monde » (soda-bread irlandais, naans indiens, pitas, buns, muffins, blinis, pain polaire, bagels, pao de queijo brésiliens, petits pains feuilletés chinois lao bing, etc.) ou des techniques de boulange très spectaculaires… mais somme toute assez simples à mettre en oeuvre du moment qu’on a un bon pas à pas sous les yeux (babka, chinois, kringle estonien, monkey bread et autres brioches à effeuiller). Bref, vous l’aurez compris, c’est un ouvrage on ne peut plus complet sur le sujet, qui comblera je l’espère tous ceux qui aiment sentir sous leurs mains la douceur d’une pâte à pain bien pétrie, couver d’un œil attendri une brioche qui lève sous son torchon de lin ou réveiller toute la maisonnée avec l’odeur des croissants chauds… En un mot, les amoureux des plaisirs simples qui aiment « mettre la main à la pâte » dans tous les sens du terme ! Vous y trouverez même des recettes « spécial fainéants » pour les autres ;), ceux qui ont horreur de se coller de la pâte plein les paluches, de la farine sous les ongles (quelle horrreuuuur !!!) ou qui n’envisagent même pas de consacrer plus de 10 minutes à l’élaboration d’une recette !

Lire la suite…

{ Pour tous vos toasts et pique-niques de « quand y’f’ra beau… » }

{ Pour tous vos toasts et pique-niques de « quand y’f’ra beau… » }

Pain de mie « de rêve » à IG bas

(Sans croûte, riche en fibre, super moelleux, et avec une vraie recette de fainéant !)

♥ Sans lait ♥ Sans oeufs ♥ Vegan ♥ IG très bas ♥

photo 1 plateau plan moyen-2Je dédie cette recette à 2 « Murielle»…

Tout d’abord, à ma chère Mumu qui m’a bien fait rire (pfff, que je suis vilaine…) avec ses expériences cataclysmiques (au moins) de pain de mie à IG bas 😉

C’est pour toi ma Mumu cette recette, j’espère que ce pain de mie là te plaira car il est vraiment trop trop bon, et en plus, il est franchement inratable 😉 … Merci encore pour ton humour et tes comptes rendus de ratages, je suis aussi passée par là 😉

 Et puis je dédie aussi cette recette à la gentille Murielle de Warmcook qui m’a offert le panier vapeur de mon cuiseur sans lequel je n’aurai pas pu faire toutes ces expériences enfin couronnées de succès 🙂

Car voilà, je suis comme vous, j’aime bien les petits toasts, mais qui dit toast dit pain de mie, et qui dit pain de mie dit (souvent) cochonnerie. D’où mes nombreux essais, parfois catastrophiques (comme Mumu ;)), parfois mangeables mais sans plus, pour réaliser un bon pain de mie à IG bas riche en fibres (pour la ligne), ultra moelleux, goûteux, « sans croûte », qui se coupe bien sans se mettre en charpie et se conserve un peu sans devenir aussi étouffant que de la mousse à matelas.

Lire la suite…

{ L’orge mondé, la céréale « minceur » par excellence… }

{ L’orge mondé, la céréale « minceur » par excellence… }

Petits pains d’orge à l’agneau et aux herbes sauvages

♥ Sans lait ♥ Sans oeufs ♥ IG bas ♥

 

pain croqué mâche-2Connaissez-vous l’orge mondé? Bien qu’assez méconnue, c’est une céréale qui vous veut  du bien…

Avec son indice glycémique au ras des pâquerettes (orge mondée : IG 25, contre 60 pour l’orge perlé, il ne faut donc pas confondre!), sa richesse en mucilages qui en fait un aliment bienfaisant au niveau du confort digestif et sa richesse en minéraux, l’orge mondé mérite d’être beaucoup plus souvent au menu !

Mais avant d’en parler, il faut savoir que madame l’orge est une petite fantaisiste. Car si « orge » est un mot féminin (je l’ai découvert en entendant un paysan bio me dire « ah, elle bien belle cet année mon orge hein! »), en revanche on n’écrit pas « orge mondée » mais « orge mondé ». Quelqu’un pourrait m’expliquer ?

Bref, madame l’orge est un garçon manqué, mais pas de souci, on l’aime comme elle est !  Vous la cuisinerez pas exemple en grains entiers lentement mitonnés (comme le petit épeautre), et là elle se fera tendre, moelleuse, fondante à souhait… Vous pourrez aussi l’apprêter en salade ou en petit dessert bien décadent de type riz au lait super crémeux ! C’est donc une céréale très polyvalente, à la texture plus fondante que le petit épeautre (un peu moins goûteuse aussi, il faut donc l’associer à des ingrédients parfumés), et aux grains beaucoup plus dodus que ceux du riz.

Lire la suite…

{ Mais non c’est pas la rentrée… Souriez, c’est encore l’été ! }

{ Mais non c’est pas la rentrée… Souriez, c’est encore l’été ! }

Petits farcis niçois, vite faits bien faits

(Ne prenez pas peur j’ai été bavarde mais la recette est courte)

♥ Sans gluten ♥ IG bas ♥

 

1-2C’est pas bientôt fini de nous faire déprimer avec vos histoires de cartables, de « régimes de rentrée » (pouah) et de courses scolaires  (re-pouah)?

Parce que parlons-en des courses scolaires !

Moi, ça y est je m’y suis collée… 5 loustics une liste à la main, (et pas n’importe quelle liste, une « de compet» avec des formats de cahiers travaux pratiques qui existent pas, et tout et tout…),  le bébé dans le chariot qui en profite pour mâchouiller tous les stylos plumes qui passent, les enfants qui s’étripent  parlementent  pour savoir qui aura le cahier de texte avec le bébé renard ou celui avec le chaton (messieurs les fabricants, soyez gentils, la prochaine fois mettez la même bestiole sur tous les cahiers de texte), les grands cris  stridents  enthousiastes à travers le magasin (« Maman,  Maman, ç’est où les feuilles triples semi-perforées en bristol mat de couleur format A5 ! » « Maman, Maman  le taille crayon bleu foncé là il est pas beau et je suis sûr qu’y taille rien, je peux prendre le rose avec une princesse dessus ? je suis sûre qu’y taillera mieux », « Maman, Maman, sur la liste ya marqué un compas, une équerre et un rapporteur mais c’est quoi un rapporteur ? Toi maman tu dis toujours que t’aimes pas les rapporteurs… »), le tout sous le regard mi-compatissant, mi-scandalisé, des « gens » qui n’ont pas, eux, six iroquois autour du chariot et qui en bavent déjà bien assez comme ça….

Lire la suite…

Les petits déjeuners à bas IG

{ Les petits déjeuners à bas IG  }

Vous êtes plutôt « p’tit dej » détox, minceur, gourmand,

Ou de compet’ ?

Des idées pour bien petit-déjeuner selon les occasions...

 

_DSC1355-2Dans les questions que vous me posez souvent, il y a celle-ci. Que manger au petit déjeuner quand on veut :

-mincir (ou garder la ligne)

– ne pas mourir complètement de faim et engueuler tout le monde à 11heure du matin au bureau (ou carrément tourner de l’œil, c’est selon)

Déjà, premier élément de réponse, il faut petit déjeuner à bas IG. J’encourage ceux qui n’ont pas encore lu mon billet sur l’indice glycémique à aller voir ICI, car il y a certaines choses que je ne réécrirai pas pour que mon article ne soit pas trop long et décourageant pour vous… Pour résumer rapidement, en petit déjeunant avec des glucides à IG bas , vous serez rassasié pour plusieurs heures, et ce sans pic de glycémie, donc sans que le pancréas se voit obligé via l’insuline de stocker l’excédent de glucose sanguin dans les cellules adipeuses. Les glucides à IG bas provoquent une élévation lente, douce et progressive de la glycémie, qui fait que l’on se « sent bien » : le cerveau et l’organisme sont alimentés en glucose pour longtemps mais à petite dose, sans cet effet « pic de glycémie/coup de pompe réactionnel » qui vous flingue le tonus et la bonne humeur. Garder la ligne sans avoir faim, le rêve…

Lire la suite…