image_pdfimage_print

{ « En-clafoutisez » vos fruits d’été ! }

 

{ « En-clafoutisez » vos fruits d’été ! }

 2 bons desserts de saison (en « mode feignasse »…)

♥ Sans lait ♥ Végétarien ♥ IG bas ♥

 

_DSC1058-3-2Tous ces beaux fruits, moi ça me donne envie de gâteaux féériques, genre génoise à étages fourrée de fraises, cerises, framboises, abricots… le tout lové dans une crème vanille veloutée à souhait, et nappé de coulis acidulé… Oui, ça me donne envie, mais après, quand il faudra mettre la main à la pâte alors qu’il commence à faire bien chaud {et que vous avez peut-être comme moi déjà récupéré tous vos écoliers à la maison} allez-vous vraiment me suivre sur ce coup là ? J’en doute un tout petit peu, sans vouloir vous vexer… Car j’ai remarqué une chose bien étonnante, que la science va devoir nous expliquer : dès que l’être humain se met en tongs, il ne veut plus rester plus de 10 minutes planté dans la cuisine (vous aussi ça vous a frappé ?).

Lire la suite…

{ Chandeleur 2014 : 3 recettes alternatives }

{ Chandeleur 2014 : 3 recettes alternatives }

Crêpes Suzette au petit épeautre, Crêpes à l’orge mondée,

(Et en bonus, une pâte à tartiner qui nous fait tous rêver…)

♥ Sans lait ♥ Végétarien ♥ IG bas ♥

 

 

_DSC0218-2-2Je pense deviner ce que vous évoque cette première photo : un instant de pure sérénité, un bon thé vert tout fumant qui dessine de douces volutes de vapeur tout en parfumant l’atmosphère de notes de jasmin. Posée sur la soucoupe, nous faisant les yeux doux, une crêpe toute souple, juste parfumée d’une poudrée de cannelle et sucre de coco. Dehors, le vent, la pluie, le froid, la tempête. Dedans, la joie simple, profonde et ressourçante d’un moment de cocooning au coin du feu.

Il y en a qui doivent soupirer, «  Ahhh, quelle dolce vita chez Marie Chioca ! »

Mais les photos peuvent être trompeuses 😉

Comme vous, j’aime cette ambiance, elle me fait rêver. Mais si vous aviez pu me voir ce jour là… En guise de dolce vita, devant cette petite tasse je livrai bataille…

–       contre le manque crucial de lumière (cachée par de gros nuages noirs, d’où l’ambiance très « tea-time dans un vieux phare un soir de tempête » de ces pauvres photos)…

Lire la suite…

{ Une douceur toute printanière souffle sur les crèmes dessert… }

{ Une douceur toute printanière souffle sur les crèmes dessert… }

Petits pots de crème au miel, à l’amande

Et à la fleur d’oranger

♥ Sans lait ♥ Sans oeufs ♥ IG bas ♥

 

photo 1Ces deux dernières semaines, je vous ai un peu abandonnés en compagnie du nid de Pâques au chocolat… Ce n’était pas un moyen malhonnête pour vous faire « craquer », j’étais juste partie réaliser un reportage photo sur la région de Nice afin de terminer un de mes ouvrages en cours. J’en vois d’ici quelques uns se dire « Ah bravo, c’est du joli, elle était sur la Côte d’Azur avec ses lunettes de soleil pendant que nous on se caillait à Paris, Brest, Bordeaux, Lyon, Strasbourg, Clermont (cochez la bonne case)».

Et bien rassurez vous, on était tous dans le même bain, au sens propre comme au figuré, car bien qu’ayant habité Nice toute mon enfance je n’ai jamais vu un printemps aussi pourrave pluvieux. Bah, ce n’était pas bien dramatique non plus car Nice sous la pluie a aussi son charme… Il a juste fallu être (trèèès) patiente et attendre les éclaircies pour prendre les photos, mais je vous raconterai tout ça en détail dans quelques semaines 😉

J’ai donc quitté ce week-end le ciel tout gris de la Côte d’Azur, ses pluies, ses coup de tonnerre et ses grosses vagues pour retrouver 500km plus haut une campagne du Dauphiné toute verte et fleurie, un ciel bleu lavande et des températures à donner envie de retirer, au moins, le deuxième polaire.

Lire la suite…

{ L’orge mondé, la céréale « minceur » par excellence… }

{ L’orge mondé, la céréale « minceur » par excellence… }

Petits pains d’orge à l’agneau et aux herbes sauvages

♥ Sans lait ♥ Sans oeufs ♥ IG bas ♥

 

pain croqué mâche-2Connaissez-vous l’orge mondé? Bien qu’assez méconnue, c’est une céréale qui vous veut  du bien…

Avec son indice glycémique au ras des pâquerettes (orge mondée : IG 25, contre 60 pour l’orge perlé, il ne faut donc pas confondre!), sa richesse en mucilages qui en fait un aliment bienfaisant au niveau du confort digestif et sa richesse en minéraux, l’orge mondé mérite d’être beaucoup plus souvent au menu !

Mais avant d’en parler, il faut savoir que madame l’orge est une petite fantaisiste. Car si « orge » est un mot féminin (je l’ai découvert en entendant un paysan bio me dire « ah, elle bien belle cet année mon orge hein! »), en revanche on n’écrit pas « orge mondée » mais « orge mondé ». Quelqu’un pourrait m’expliquer ?

Bref, madame l’orge est un garçon manqué, mais pas de souci, on l’aime comme elle est !  Vous la cuisinerez pas exemple en grains entiers lentement mitonnés (comme le petit épeautre), et là elle se fera tendre, moelleuse, fondante à souhait… Vous pourrez aussi l’apprêter en salade ou en petit dessert bien décadent de type riz au lait super crémeux ! C’est donc une céréale très polyvalente, à la texture plus fondante que le petit épeautre (un peu moins goûteuse aussi, il faut donc l’associer à des ingrédients parfumés), et aux grains beaucoup plus dodus que ceux du riz.

Lire la suite…