image_pdfimage_print

Aujourd’hui, pas de photos les gars…

{ Aujourd’hui, pas de photos les gars *… }

Courge Buttercup juste rôtie au four avec des noix,

du cantal et du lard fumé…

 ♥ Sans Gluten ♥ IG moyen ♥

 

{Edit du 30/11 : Presque une semaine après la publication de ce post, j’ai enfin réussi à faire quelques photos et je viens de les ajouter… C’est quand même plus sympa comme ça}

Icourge buttercup rotie au four l y a des jours, comme ça, où il faut essayer de rester caaaalme… Mâhâââ.

Hier soir tard, j’ai pétri un magnifique pain de seigle au cantal et aux noix pour le blog. Il faut quand même savoir que le seigle dans les pâtes à pain, ça colle (ah ah, « ça colle », quel euphémisme !), il était tard, j’étais fatiguée, et je me suis battue avec cette pâte en pensant à Louis de Funès dans « Rabbi Jacob », quand il a quelques petits soucis à l’usine de chewing-gum (on a les références qu’on peut, les miennes sont toujours très intellectuelles et hautement élitistes, j’avoue). Lire la suite…

{ C’est local et de saison ! Et puis c’est surtout trop bon… }

{ C’est local et de saison ! Et puis c’est surtout trop bon… }

Tourte-crumble « des paresseux »

Aux pommes poêlées et noix de Grenoble

♥ Sans lait ♥ Sans oeufs ♥ Vegan ♥ IG bas ♥

Montages2-3

La tarte aux pommes est un de mes desserts préférés, mais pour tout vous dire j’en suis un peu « frustrée » car à la maison elle se fait rare… Il faut dire que si on y regarde un peu de près, ce n’est pas si simple à préparer une « bête » tarte aux pommes ! Il faut d’abord bien nettoyer son plan de travail à l’eau claire et l’essuyer soigneusement pour retirer toute trace de produit ménager (parce que la tarte aux pommes goût « pin des Landes », bof…) puis le fariner (ne cherchez pas à faire ça proprement : de toute façon, quoi qu’il arrive, une fois la tarte au four vous serez enfarinés des pantoufles à la racine des cheveux), faire la pâte (donc salir un saladier et s’en coller plein les paluches – qui n’a jamais essayé d’enlever sa bague de fiançailles avec les dents une fois les mains recouvertes de gloubi-glouba ?), étaler la pâte sur le plan de travail (c’est là qu’en général, ça se gâte avec la farine…), beurrer le moule de partout (parce que la pâte elle va se scotcher dans la moindre cannelure que vous aurez oublié de beurrer, et que du coup la tarte ne se démoulera plus. Du moins, plus entière…), se rincer les mains (mauvais réflex ! le beurre ça ne part pas à l’eau… mais moi aussi ça fait au moins 25 ans que je me fais avoir à tous les coups !) déplacer la pâte vers le moule (pour y arriver sans la casser, notez bien qu’il faut avoir fait au moins 3 ans d’école du cirque), recouper les bords avec maestria pour obtenir un joli « trottoir » (et non une bande de pâte coupée à l’arrache et lamentablement affalée sur la garniture), installer artistiquement chaque rondelle de pomme bien en rond (alors qu’en général, les pommes n’ont jamais le même diamètre ce qui ne facilite pas franchement la chose : l’inventeur de la clef de voute avait d’abord dû faire beaucoup de tartes aux pommes dans sa jeunesse…), bref, à la limite un gâteau ça va carrément plus vite, d’où cette mystérieuse recrudescence de gâteaux aux pommes dans les familles nombreuses, au détriment de la tarte (bientôt aussi menacée chez les Chioca que le thon rouge dans les mers japonaises ou le quotient intellectuel dans les émissions de télé-réalité). Surtout quand on voit à quelle vitesse ladite tarte aux pommes disparaît au fond des gosiers (que c’est grand un gosier d’adolescent, pire que celui d’un pellican ! Et moi j’ai 4 pelicans à la maison…), il y a de quoi être un peu démotivée avant même d’avoir commencé !

Lire la suite…

{ Bientôt la chandeleur… }

{ Bientôt la chandeleur… }

Crêpes de son d’avoine

« Confiture » de myrtilles sauvages au sirop d’agave,
Mousse de petit-suisse à la vanille et noix caramélisées

♥ IG bas ♥

_DSC1162Je dédie ce billet à Agnès, qui m’a gentiment demandé des crêpes à IG bas, mais aussi à tous mes visiteurs qui (comme moi ) voient s’approcher la « redoutable » échéance de la chandeleur avec ce terrible dilemme:

Cette année, vais-je succomber en me goinfrant  régalant de crêpes avec les enfants, ou vais-je rester là, bien sage, à les regarder en mangeant une pomme?
Car attention, c’est traître, une crêpe. Si vous avez opté pour le coup de la pomme, il ne faudra même pas goûter le bout du coin du bout de la crêpe au Nutella du petit dernier, au risque de vous retrouver dix minutes après avec 6 crêpes (au moins) dans l’estomac après une éclipse totale de responsabilité cérébrale.

 
Et si vous ne goûtez pas le bout du coin du bout du coin du bout de la crêpe au Nutella du p’tit dernier, je vous connais, vous allez faire comme moi une tête de dragon souffrant d’une rage de dents tout le temps du repas devant votre pomme, et vous risquez d’être un tantinet nerveux (se). Surtout après la cinquième remarque des enfants («Waaaou maman t’as vu celle là : nutella-confiture de poire Chantilly!!!) ou du mari (« T’es vraiment sûre que tu veux pas une crêpe ? T’as vu la tête que tu fais? »)

Lire la suite…

{ Un gâteau à IG très bas pour Gilda… }

{ Un gâteau à IG très bas pour Gilda… }

Gâteau moelleux et léger aux poires, vanille et
Noix « caramélisées » au sirop d’agave

 

_DSC0683-2

Pour Gilda, (à qui je dois bien ce petit clin d’œil), voici un gâteau à IG bas « qui en jette ». Très très simple à réaliser, tout gentil pour la ligne et avec des ingrédients de saison.

Enfin, de saison pour nous, car pour Gilda ce doit être un peu différent… Est-ce qu’il y a des poires et des noix chez toi Gilda ?
Côté « diététique » cette recette  ne contient pas du tout de farine, mais du son d’avoine et de la poudre d’amande qui sont au contraire deux régulateurs naturels de glycémie. En outre, le « sucre » de ce gâteau est comme d’hab’ ce brave sirop d’agave, mais si vous venez souvent sur mon blog cela ne vous étonnera plus…
En gros, tout ça pour vous dire que vous pourrez vous régaler sans crainte de monter sur la balance, ce qui est bien agréable tout de même, surtout à l’approche des fêtes!
De mon côté, je suis en train de perdre tranquillement ma petite bouée « post bébé et allaitement » grâce à une cure bien agréable pour régénérer le foie (et aussi la méthode des bas IG, bien sûr) dont je vous parlerais un peu plus tard, juste après les fêtes, car bon, j’avais beau mettre des grands pulls et rentrer le ventre quand je passais devant une glace, là, vraiment, ça n’allait plus…  C’est vrai, je m’étais laissée un peu aller. Le bon chocolat noir, ça ne fait pas grossir mais une tablette de chocolat tous les deux jours, si, un peu, quand même 😉 .  

Lire la suite…