image_pdfimage_print

{ Bonne Année, Bonne Santé, et si on cuisinait sans lait ? }

{ Bonne Année, Bonne Santé, et si on cuisinait sans lait ? }

Cuisiner sans lait, 100 recettes riches en calcium !

 

indexAlors, elles étaient bien ces vacances de Noël ? De mon côté, une chose est sûre : Ayant eu à me soigner d’une broncho-pneumopathie « maousse-costaud » pendant 15 jours, mes vœux de bien profiter de mon canapé ont été exaucés au delà de mes espérances… J’ai même eu le temps de lire l’intégrale des Sherlock Holmes par Conan Doyle, devant un feu de cheminée sous une grosse couverture avec un grog à l’eucalyptus, on va dire que c’était presque des vacances de rêve ^^ Je me serais volontiers passée d’avoir un pif rouge fluo façon Rodolphe le Renne pendant les 5 premiers jours, puis de jouer avec les bronches un concerto en rââghl majeur les 10 jours suivants, mais on va pas chipoter pour si peu !

Je voulais aujourd’hui vous donner la récap des participations au KKVKVK, mais comme pour finir il n’y en a pas des masses, j’ai pensé que ce serait peut-être sympa de vous laisser encore un peu de temps, pour le cas où certains d’entre vous qui auraient été un tantinet bousculés par les fêtes puissent s’y mettre n’est-ce pas (euh, je préfère me dire que c’est à cause de ça, et pas juste parce que mon thème était vraiment trop loufoque, hum ;)). Du coup, si vous avez envie de participer, je vous laisse encore 15 jours, on va dire jusqu’au 27 janvier minuit. Après, je vous donnerai une belle récap des participations (bravo et et un grand merci à celles qui ont déjà participé !) et vous n’aurez plus qu’à voter pour vos recettes préférées.

Lire la suite…

{ Envie de bons petits plats… }

{ Envie de bons petits plats… }

La cuisine des grands classiques, ma version bio

 

1 couv-2Pour peu que vous suiviez un peu mon blog, cela ne vous aura sûrement pas échappé : j’aime me nourrir sainement, cuisiner sain et léger… MAIS j’assume aussi un côté très « bon vivant », appréciant beaucoup la bonne cuisine et tous ces petits plats d’anthologie qui ont ravi et régalé des générations de gourmets. Impossible à concilier ? Mais bien sûr que si !

Car pour prendre soin de votre santé, vous pouvez certes -ça se respecte- choisir d’être crudivore, végétarien, macrobiotique… ou pas ! C’est votre choix, celui qui vous convient, et personne d’autre ne saura mieux que vous ce qu’il vous faut pour être heureux et vous sentir bien. Mon choix a été de me nourrir -et de nourrir les miens- de la façon la plus proche qui soit de celle de mes aïeux : céréales complètes, pain bis, légumes et fruits du jardin (ou les plus « bio » et locaux possible)… et bons produits fermiers.

Lire la suite…

{ 48 heures pour gagner un roaster ! }

{ 48 heures pour gagner un roaster ! }

Le roaster, pour réussir à coup sûr votre festin de Noël

(Ainsi que tous les autres repas de l’année…)

 

 

_DSC3799-2-2Comment ça je radote ? Mais non, rassurez-vous je me souviens tout à fait vous avoir déjà parlé l’an dernier de ce fameux roaster, une cocotte à enfourner « made in USA » qui permet d’obtenir une cuisson absolument parfaite des volailles. Si je vous en reparle aujourd’hui, c’est parce qu’il y a du nouveau 😉

Sur la question de la volaille de Noël dont il ne faut surtout pas rater la cuisson sous peine de voir tous vos convives changer de couleur et vider 3 verres d’affilée, je vous laisse relire mon article de l’année dernière, ça m’évitera de radoter 😉 : Pour résumer en deux mots, sachez que dans un roaster (prononcez « rôsteure » si vous avez un bon accent marseillais, ou «weuosteuwww » pour faire le cake faire encore plus classe), la volaille que vous avez juste salé, poivré, et jeté dans le plat ressort à la fois merveilleusement dorée autour, et toute fondante dedans, comme si vous aviez passé tout le temps de la cuisson à l’arroser de jus en vous faisant griller les sourcils devant la porte du four entrouverte.

Sauf que là, ce brave roaster l’a fait à votre place…

C’est donc LE truc pour sublimer à la perfection la belle volaille de Noël, celle que certains commencent à trouver un peu kitch, mais qui fait pour moi partie de ces traditions un peu « magiques », indéboulonnables, et dont je ne risque pas de me lasser vu que justement, on n’en mange qu’à Noël ;)…

Lire la suite…

{ Brrrrrrrr… }

{ Brrrrrrrr… }

Je ferais bien une soupe !

 

SOUPE_C1MVHD-2-2La température commence à se faire un peu fraîche, et l’envie me prend certains soirs de réchauffer mes mains à un bon bol de soupe fumante et parfumée… C’est tellement réconfortant.

Une bonne soupe, ça sent bon dans toute la maison, ça vous réchauffe le corps et le cœur, ça vous cale, ça vous apaise. Une bonne soupe, ça vous ferait presque aimer le froid et l’humidité de dehors, histoire d’apprécier encore plus ce moment de chaleur et de gourmandise, pelotonnés dans de grands gilets tout doux.

Mais pour que le « cocooning » soit parfaitement efficace, mieux vaut avoir une très bonne recette, à la fois simple, saine, et terriblement gourmande…

Lire la suite…