image_pdfimage_print

{ Encore un peu de patience… et les résultats du KKVKVK 61 ! }

{ Encore un peu de patience… et les résultats du KKVKVK 61 ! }

Non mais regardez-moi un peu cette pitié, je n’ai même pas trouvé le temps de vous concocter la moindre petite recette, ni de vous prendre la moindre petite photo… C’est la dèche ! Il faut dire que je continue ma « cure intensive d’ordi » jusqu’à plus soif, toujours pour ce fameux « projet surprise » que j’aurais tellement, mais alors tellement aimé vous annoncer aujourd’hui, et qui n’est toujours pas prêt faute d’être tributaire d’une tierce personne qui a pris beaucoup de retard 🙁

De mon côté, ce n’est pas faute d’y avoir travaillé : 7 ou 8 heures d’ordi par jour pendant 10 jours, au point d’avoir l’impression de m’être choppé une insolation. La seule différence, c’est qu’avec un coup de soleil, tu as de jolies couleurs d’iroquois alors qu’avec un coup d’ordi, ton teint vire au vert. Mais à ce petit détail prêt, j’ai bien le mal de crâne, l’œil hagard à souhait, la démarche titubante et les neurones en grève d’une bonne insolation…

Allez, un peu de courage, on va dire J-1 (Moins 2 ? Moins 3 ? Pffff, j’en peux plus, je craaaaaque…) avant cette annonce qui va vous surprendre ;)… et en attendant, voici les résultats du KKVKVK :

Lire la suite…

{ La récap du KKVKVK 61, un bocal de plus et quelques rouspétances… }

{ La récap du KKVKVK 61, un bocal de plus et quelques rouspétances… }
Fondant au chocolat dans son bocal

( à partager avec le Prince Charmant…)

♥ Sans lait ♥ Végétarien ♥ IG bas ♥ 

 

Ça y est, la « St Valentin » approche, et nous allons devoir supporter avec résignation ce pitoyable déballage de strings à paillettes en skaï et porte-jarretelles rouge pétard « Made in China » qui envahissent chaque année pour plusieurs jours tout l’espace publicitaire… Voilà pourquoi pour ma part, je ne suis vraiment pas fan de cette fête, ou du moins de ce qu’elle est devenue. J’aurais pourtant un Cher-et-tendre à fêter, celui pour lequel mon cœur bat depuis mes 16 ans et réciproquement, mais je suis tellement écœurée par tous ces clichés si dégradants de la véritable image de l’amour en général, et de la femme en particulier, que nous préférons zapper le 14 février (il y aura 364 autres occasions dans l’année de se faire un petit resto ou une ballade poétique).

Lire la suite…

{ 48 heures pour gagner un roaster ! }

{ 48 heures pour gagner un roaster ! }

Le roaster, pour réussir à coup sûr votre festin de Noël

(Ainsi que tous les autres repas de l’année…)

 

 

_DSC3799-2-2Comment ça je radote ? Mais non, rassurez-vous je me souviens tout à fait vous avoir déjà parlé l’an dernier de ce fameux roaster, une cocotte à enfourner « made in USA » qui permet d’obtenir une cuisson absolument parfaite des volailles. Si je vous en reparle aujourd’hui, c’est parce qu’il y a du nouveau 😉

Sur la question de la volaille de Noël dont il ne faut surtout pas rater la cuisson sous peine de voir tous vos convives changer de couleur et vider 3 verres d’affilée, je vous laisse relire mon article de l’année dernière, ça m’évitera de radoter 😉 : Pour résumer en deux mots, sachez que dans un roaster (prononcez « rôsteure » si vous avez un bon accent marseillais, ou «weuosteuwww » pour faire le cake faire encore plus classe), la volaille que vous avez juste salé, poivré, et jeté dans le plat ressort à la fois merveilleusement dorée autour, et toute fondante dedans, comme si vous aviez passé tout le temps de la cuisson à l’arroser de jus en vous faisant griller les sourcils devant la porte du four entrouverte.

Sauf que là, ce brave roaster l’a fait à votre place…

C’est donc LE truc pour sublimer à la perfection la belle volaille de Noël, celle que certains commencent à trouver un peu kitch, mais qui fait pour moi partie de ces traditions un peu « magiques », indéboulonnables, et dont je ne risque pas de me lasser vu que justement, on n’en mange qu’à Noël ;)…

Lire la suite…

{ Les résultat du jeu… }

{ Les résultat du jeu… }

Et il y a plus de gagnants que prévu !

(…grâce à la générosité d’un éditeur, à la patience d’une « grande » fille de 11 ans qui tousse, et à une toute petite main innocente qui aime brasser des papiers dans un saladier ;))

_DSC5349-2Avouez que mon sous-titre vous intrigue…vous allez bientôt comprendre 😉

En attendant, comment vous remercier pour tous vos si gentils petits mots ! Je suis tellement désolée de ne pas avoir pu répondre à chacun et chacune d’entre vous comme j’aime tant le faire. Malgré la meilleure volonté je n’aurai vraiment pas pu, car outre le fait que vous êtes assez nombreux à avoir tenté votre chance ;), je suis de mon côté dans la dernière ligne droite avant de rendre un gros travail pour lequel je ne suis pas en avance (quel bel euphémisme…) et du coup je suis un peu en « mode panique » : Le nez dans les casseroles – ou la tête dans le four – dès 8h du mat, jogging toute la journée entre la cuisine, le salon où je réalise parfois quelques photos, dehors ou je fais toutes les autres prises de vue (et ça commence d’ailleurs à cailler dur …), puis gros yeux de hibou insomniaque devant l’ordinateur jusque vers 1h du matin tous les soirs pour taper mes textes, faire des corrections et retoucher mes photos. Bref, tout cela pour dire que ça m’a bien démangé de répondre à tous ces si gentils messages, mais là ce n’était pas trop raisonnable… J’en profite d’ailleurs pour souhaiter la bienvenue à celles et ceux qui m’ont écrit pour la première fois, ou qui viennent d’arriver sur Saines Gourmandises 😉

Lire la suite…