image_pdfimage_print

{ Gagner un extracteur de jus Kuving’s ? }

{ Gagner un extracteur de jus Kuving’s ? }

 

Documents4-2… C’est la possibilité que vous offre Warmcook grâce au petit jeu-concours organisé actuellement sur Facebook jusqu’au 8 juin. Alors je vous souhaite bonne chance, et me réjouis d’avance pour le ou la gagnante, car cet extracteur est vraiment un splendide ustensile, mais un peu difficile à acquérir pour certains petits budgets. Voilà donc une chance, une toute petite chance certes, mais une chance réelle pour vous de l’inviter dans votre cuisine !

Je profite de l’annonce de ce jeu pour vous vous dire que Crudijus vient d’ouvrir un blog : vous y trouverez plein d’astuces et de recettes pour profiter au mieux de votre extracteur, et de mon côté je participe un peu à l’aventure en partageant avec vous chaque semaine sur Crudiblog une nouvelle recette à l’extracteur : jus de saison, smoothies, cocktails, mais aussi purées gourmandes, petits plats pour bébé, guacamoles, gaspachos, glaces, sorbets, granités, desserts, laits végétaux, etc., je m’en pourlèche les babines d’avance ! Vous trouverez déjà 4 de mes recettes en ligne à côté de celles de Murielle de Crudijus et de… Valérie Cupillard (la classe ! ;))

Lire la suite…

{ Après le chocolat, hop, un bon petit jus cru et ça repart… }

{ Après le chocolat, hop, un bon petit jus cru et ça repart… }

Coup de cœur pour un extracteur : Le Kuving’s Whole…

 

1 montage-2Que vous soyez devenus adeptes de la cure Cabot ou que vous cherchiez juste à mettre un peu plus de vitalité dans votre vie quotidienne, vous êtes nombreux depuis 2 ans à me demander des renseignements sur les extracteurs de jus. Jusque là, je n’avais pas d’opinion sur la question, fonctionnant avec une simple centrifugeuse. Enfin, plus exactement, 4 centrifugeuses (en 8 ans) et ça fait un peu beaucoup…

Ma première, à l’époque où mon budget était trèèèès serré, avait été récupérée dans le garage du pépé de mon mari. Elle était orange, des années 70 (ouf, elle était déjà en 220 volts mais c’était limite) et il fallait mettre un casque sur les oreilles -comme ceux des stands de tir- à chaque utilisation pour ne pas risquer de devenir sourd. Idéalement, il nous aurait aussi fallu un gilet pare-balle et un casque intégral (pour le cas où elle nous aurait pété à la figure, parce qu’elle nous faisait franchement flipper) et des gants en kevlar pour la tenir solidement sans se faire arracher un doigt car elle avait fâcheusement tendance à se déplacer en crabe pendant utilisation, voir carrément à s’envoler dès qu’on essayait de centrifuger autre chose que du raisin. Après son décès brutal (exactement, son suicide, car elle s’est jetée imbécilement du plan de travail pendant un jus de fenouil, me causant une des plus grandes terreurs de ma vie), j’ai investi dans un modèle plus récent à 90 euros environ.

Lire la suite…