image_pdfimage_print

{ Edit du 04/07 concernant la participation au concours des « non blogueurs » (voir plus bas) }

{ Edit du 04/07 concernant la participation au concours des « non blogueurs » (voir plus bas) }

 Grand jeu-concours « Plus de fruits moins de sucre ! »
(Et en bonus la recette d’une confiture de cerises
dont vous me direz des nouvelles ! )

——-

——–

Documents8

Pour fêter la sortie de notre nouvel ouvrage « Mes confitures, compotes, fruits séchés, sirops… », Delphine et moi vous proposons un jeu plein de gourmandise et de créativité dans l’esprit de notre livre, le tout récompensé par de très beaux cadeaux offerts par Terre Vivante et Tom Press… Pour participer, oubliez un peu les recettes « traditionnelles » saturées de sucre qui font grincer des dents (et gonfler la « bouée ») … Et dites-nous plutôt comment vous réaliseriez de savoureuses recettes de conserves de fruits avec moins (ou pas du tout) de sucre, voire en utilisant des sucrants sains et alternatifs comme le miel, le sirop d’agave, le sucre de coco, le sucre de bouleau, etc.

Vous pourriez bien gagner un très joli cadeau, et il y aura même 100% de gagnants vu que chaque participant aura, au moins, sa propre création à savourer en douce ^^ (Ben oui, quoi !)

Voici donc les règles du jeu :

 

 

 

 ***

Grand jeu «  Plus de fruits, moins de sucre »

***

(Du 03 au 19 juillet 2013)

***

Comment participer :

1 / Publier sur son blog du 03 au 19 juillet une recette au choix de « conserve » de fruits, gourmande et pas trop sucrée (ou sucrée avec des sucres alternatifs naturels comme le miel, le sucre de coco, le sirop d’agave etc.) : Confiture, compote, curd, bocaux, fruits au sirop, mais aussi pâte de fruits, confits de fruits, jus ou sirops maison, fruits séchés ou cuirs de fruits, vous avez l’embarras du choix !
2/ Bien insérer le logo du jeu dans votre post, ainsi qu’un lien vers ce billet

3/ Nous prévenir de votre participation en laissant un commentaire à la suite de ce billet.
Le jury : Delphine Paslin et moi-même, Lucie Granjon des éditions Terre Vivante et Micael Diancoff de la maison « Tom Press »

 On gagne quoi ?…

1er prix : Un superbe déshydrateur d’une valeur de 99 euros offert par Tom Press, ainsi qu’un exemplaire denotre ouvrage «Mes confitures, compotes, fruits séchés, sirops, etc. » offert par Terre Vivante
2ème prix : Un lot de bocaux Weck (idéal pour faire de jolies photos cet été;)) offert parTom Press et un exemplaire de notre ouvrage «Mes confitures, compotes, fruits séchés, sirops, etc. »
3ème prix : un bon d’achat de 10 euros chez Tom Press, ainsi qu’un exemplaire de notre ouvrage «Mes confitures, compotes, fruits séchés, sirops, etc. »
4ème prix et 5ème prix : Un exemplaire de notre ouvrage «Mes confitures, compotes, fruits séchés, sirops… Plus de fruits moins de sucre !»

 

Edit du 04/07 : Vous pouvez aussi participer même si vous n’avez pas de blog : Pour cela, envoyez-moi votre recette acompagnée d’au moins une photo à mon adresse mail perso (pour ceux qui l’ont déjà), ou laissez-moi un message à la suite de ce billet : Je vous recontacterai pour vous donner mon adresse (je ne peux pas la donner ici sans risquer de me retrouver avec des tonnes de pubs tordues, comme la dernière pauvre adresse mail que j’ai dû fermer après le dernier concours…)

_DSC4386-3-2

Pour vous donner un exemple des petites merveilles de gourmandise que l’on peut réaliser en sucrant beaucoup moins (ou beaucoup « mieux »), j’aurai pu vous présenter une recette de notre livre comme le curd de rhubarbe, la confiture de cerises au sucre de bouleau, le confit de melon au miel d’acacia, la confiture de fraises au sirop d’agave, le confit de poires au miel et au noix, les pâtes de fruits crues nectarines fruits rouges, les « bonbons » de fruits séchés, la confiture de figues à la vanille sans sucre ajouté, ou bien d’autres encore (ça c’est juste une façon déloyale de vous mettre l’eau à la bouche ;)) Mais pour finir, j’ai préféré réaliser pour vous une confiture de cerises Napoléon doucement sucrée au miel d’acacia (IG 35), gélifiée à l’aide d’un peu d’agar-agar et parfumée à la vanille de la Réunion offerte si gentiment par une gentille petite fée 😉

_DSC4371Connaissez-vous les cerises Napoléon ? Non ? Pas de panique, je fais la maline là tout de suite mais avant samedi je n’en avais jamais vu « en vrai » (juste sur le blog de Delphine)… Et puis mes beaux parents ont eu la gentillesse de m’en porter une pleine caisse ramassée chez des amis de longue date que je remercie d’ailleurs du fond du cœur ! Avec la caisse de cerises Napoléon, il y avait d’ailleurs accessoirement un véritable régiment de caisses de « simples » cerises rouges qui, après avoir échappé aux oiseaux du Gard, n’ont pas résisté à l’attaque d’une bande de 6 piou-pious gourmands à deux pattes qui n’avaient plus vu une cerise depuis l’été dernier (maintenant, il y a tellement de noyaux sur la terrasse qu’on ne peut plus marcher pieds nus sans s’en coller sous les chaussettes, grrrrr !). Celles qui n’ont pas été dévorées toutes crues ont été stérilisées, entartées, enclafoutisées, congelées, pressées, et enconfiturées, bref, ouf, je suis sortie enfin de ma cuisine et qu’on ne me parle plus de cerises pendant au moins 1 an ! Enfin… 1 jour plutôt, car j’ai un brownie aux cerises qui attend sagement au frigo que je lui règle son compte 😉

Documents8 copieBref, voici ma recette, une véritable tuerie (l’humilité n’est pas mon fort là, je vois bien mais faut quand même appeler un chat un chat ;)…)  à la texture délicieusement confite, sirupeuse et dorée… Le tout sans trop faire grimper la glycémie, bref, c’est une saine gourmandise dans l’esprit de notre livre (et de ce que j’aime concocter, mais ça vous le savez déjà :))

Et je vois d’ici les questions poindre (je commence un tout petit peu à vous connaître depuis le temps ;))… Mais oui, vous pouvez aussi la faire avec des cerises rouges si vous n’avez pas de cerises Napoléon, mais oui vous pouvez aussi la faire avec du sirop d’agave (200g au lieu de 300g) si vous n’avez pas de miel d’acacia, mais oui, vous pouvez aussi mettre de la vanille du supermarché si vous n’avez pas une super vanille de la Réunion, mais non, vous ne pouvez pas la faire avec des cornichons si vous n’avez pas du tout de cerises !!!

——————–

« Confiture « de Cerises Napoléon à la vanille et miel d’acacia

Ingrédients pour 2 pots de confiture de taille courante (375g)

Préparation : 10 minutes (si vous avez sous la main un gourmand très interessé  un brave gars très dévoué pour dénoyauter les cerises, sinon ajouter 20 minutes)

Cuisson : environ 35 minutes (tout dépend du feu et de la casserole choisie)

1,2kg de cerises Napoléon (1kg une fois dénoyautées)
300g de miel d’acacia
1 gousse de vanille
1 sachet de 2 gr d’agar-agar en poudre

Mettre les cerises dans un faitout (je n’ai pas de belle bassine à confiture en cuivre comme Delphine ;), alors j’ai utilisé mon grand faitout Warmcook), saupoudrer avec l’agar-agar, ajouter le miel, la gousse de vanille fendue puis bien tout mélanger à froid.

Faire chauffer à feu doux en mélangeant souvent, puis laisser cuire à feu vraiment doux en continuant de mélanger de temps en temps (genre à chaque fois que vous passez à côté de la casserole pour venir snifer comme ça sent bon) avec une cuillère de bois. Dès que les cerises sont bien cuites, un peu translucides (comme « confites ») et qu’il ne reste plus dans la casserole qu’une petite quantité (environ un verre) de jus un peu sirupeux, vous pouvez tester la cuisson de votre confiture en versant une cuillerée de ce jus dans une assiette très froide (à mettre au frigo avant la cuisson). Si une fois la cuillerée de confiture complètement refroidie la texture du jus vous plaît, qu’il est légèrement gélifié, juste ce qu’il faut pour couler dans le gosier mais pas à travers les trous de la tartine, c’est prêt ! Sinon, laisser cuire encore 5 minutes et refaire le test.

Mettre en pot la confiture encore brûlante, visser les couvercles, retourner les pots, et conserver au frais, ou stériliser les pots 10 minutes à l’eau bouillante pour une conservation de plusieurs mois à température ambiante (vous trouverez plein d’infos sur la stérilisation et la conservation des confitures, bocaux, etc. dans notre ouvrage). Consommer rapidement les pots entamés.

 

_DSC4456-3-2

PS : Juste pour la petite histoire, j’ai utilisé un pot de cette confiture pour le gâteau d’anniversaire de ma grande fille, une « Forêt-blanche aux cerises d’or » (c’est très poétique comme nom, mais c’était surtout très bon ^^): Une génoise aux amandes comme celle-ci imbibée façon « baba » d’un sirop dans le genre de celui-ci mais sans citron et parfumé à la gnole de cerises (juste une lichette, je vais pas aller « pinter » ma grande le jour de ses 15 ans !), la confiture de cerises Napoléon dessus, le tout coiffé de Chantilly « maison » au sucre de bouleau et… et de copeaux de chocolat blanc à la noix de coco caramélisée (ben quoi, on n’a pas 15 ans tous les jours !)

——————–

Edit du 04 juillet : LA photo de la « forêt-blanche aux cerises d’or » pour Rose 😉

_DSC4458-3

——————–

Et maintenant, c’est à vous ! On attends vos recettes avec impatience… 😉

——————–

couv copie« Mes confitures, compotes, fruits séchés, sirops… Plus de fruits, moins de sucre ! »

——————–

Acheter cet ouvrage sur le site de ma librairie partenaire Decitre

——————–

TOMPRESS_LOGO

logotv