image_pdfimage_print

{ Le nouveau livre de Marie Chiocolat. Oups, pardon Chioca. }

{ Le nouveau livre de Marie Chiocolat. Oups, pardon Chioca. }

 Mes irrésistibles recettes au chocolat…

 

1 SHADOWBOX_LIV_COUVERTURE_243_1406550849-2Publier ce post, là comme ça à 17h, vous savez comment ça s’appelle (qui a dit « du sadisme ? ») ? De la chro-no-nu-tri-tion.

Si si, je vous assure ! Car la fin d’après-midi, c’est le moment où votre corps a biologiquement le plus besoin de sucré : savoir l’écouter à ce moment là, c’est éviter de gros « craquages » plus tard dans la soirée. Ce qui ne veut pas dire, notez-le bien, qu’il faille tout de suite vous ruer sur un paquet de pépitos ! Non, ce que les bons nutritionnistes sont unanimes à vous conseiller, c’est une petite collation-goûter sucrée mais saine et bien ressourçante autour de fruits frais ou cuits (ou secs), de bon chocolat noir, voire d’une portion de pâtisserie maison très équilibrée comme on sait si bien les concocter nous, les mamans « bio ».

Lire la suite…

{ Une douceur toute printanière souffle sur les crèmes dessert… }

{ Une douceur toute printanière souffle sur les crèmes dessert… }

Petits pots de crème au miel, à l’amande

Et à la fleur d’oranger

♥ Sans lait ♥ Sans oeufs ♥ IG bas ♥

 

photo 1Ces deux dernières semaines, je vous ai un peu abandonnés en compagnie du nid de Pâques au chocolat… Ce n’était pas un moyen malhonnête pour vous faire « craquer », j’étais juste partie réaliser un reportage photo sur la région de Nice afin de terminer un de mes ouvrages en cours. J’en vois d’ici quelques uns se dire « Ah bravo, c’est du joli, elle était sur la Côte d’Azur avec ses lunettes de soleil pendant que nous on se caillait à Paris, Brest, Bordeaux, Lyon, Strasbourg, Clermont (cochez la bonne case)».

Et bien rassurez vous, on était tous dans le même bain, au sens propre comme au figuré, car bien qu’ayant habité Nice toute mon enfance je n’ai jamais vu un printemps aussi pourrave pluvieux. Bah, ce n’était pas bien dramatique non plus car Nice sous la pluie a aussi son charme… Il a juste fallu être (trèèès) patiente et attendre les éclaircies pour prendre les photos, mais je vous raconterai tout ça en détail dans quelques semaines 😉

J’ai donc quitté ce week-end le ciel tout gris de la Côte d’Azur, ses pluies, ses coup de tonnerre et ses grosses vagues pour retrouver 500km plus haut une campagne du Dauphiné toute verte et fleurie, un ciel bleu lavande et des températures à donner envie de retirer, au moins, le deuxième polaire.

Lire la suite…

{ Ne vous prenez pas trop la tête pour le dessert… }

 { Ne vous prenez pas trop la tête pour le dessert… }

Petits pots de crème chocolat-citron « sur leur 31 » et pour le 31…

♥ Sans lait ♥ Sans oeufs ♥ Vegan ♥ IG bas ♥

 

_DSC3213-2J’espère de tout cœur que vous avez tous passé un très très beau Noël…

Je suis un peu « absente » ces jours-ci (désolée pour le retard de mails, je n’ose plus regarder ma boîte…) car j’ai promis à ma petite tribu de ne plus allumer mon ordinateur (enfin, presque plus) pendant les vacances. C’est qu’il y en a des choses à faire…

D’abord, « monter » les nouveaux playmobil. Et pour avoir passé 5 heures sur le « château de Princesse », je peux vous le dire, c’est pas de la tarte. (Merci Ô toi, mon grand fils de 13 ans, d’avoir laissé ta fierté de garçon au fond de ta poche pour accrocher avec tant de patience une par une des minuscules fleurs en plastique rose bonbon sur les balconnières juste pour faire plaisir à ta petite sœur, et d’avoir su comprendre quelque chose à la notice de montage qui me laissait tellement perplexe…)

Ensuite, distribuer les verres d’argile et de charbon, parce qu’ici nous venons de passer quelques jours très folkloriques : Cet imbécile de père Noël a dû confondre « gâteau » ou « château » avec « gastro ». (il faut dire qu’il est lapon, il n’a pas dû bien comprendre), et les enfants ont eu le teint presque aussi vert que le sapin. Ce qui n’a en rien entamé leur enthousiasme devant cette belle fête de Noël, et m’a du reste laissé plus de chocolats pour moi…

Il a aussi fallut regarder des « films rigolos » à 8 dans le lit, c’est tellement mignon de revoir un « De Funés » pour la 48ème fois serré comme des anchois morts de rire sous la couette.

Lire la suite…