image_pdfimage_print

{ « En-clafoutisez » vos fruits d’été ! }

 

{ « En-clafoutisez » vos fruits d’été ! }

 2 bons desserts de saison (en « mode feignasse »…)

♥ Sans lait ♥ Végétarien ♥ IG bas ♥

 

_DSC1058-3-2Tous ces beaux fruits, moi ça me donne envie de gâteaux féériques, genre génoise à étages fourrée de fraises, cerises, framboises, abricots… le tout lové dans une crème vanille veloutée à souhait, et nappé de coulis acidulé… Oui, ça me donne envie, mais après, quand il faudra mettre la main à la pâte alors qu’il commence à faire bien chaud {et que vous avez peut-être comme moi déjà récupéré tous vos écoliers à la maison} allez-vous vraiment me suivre sur ce coup là ? J’en doute un tout petit peu, sans vouloir vous vexer… Car j’ai remarqué une chose bien étonnante, que la science va devoir nous expliquer : dès que l’être humain se met en tongs, il ne veut plus rester plus de 10 minutes planté dans la cuisine (vous aussi ça vous a frappé ?).

Lire la suite…

{ Aboutissement d’une quête… Aujourd’hui, Tadaaam ! Je vous présente mesdames et messieurs :}

 

{ Aboutissement d’une quête… Aujourd’hui, Tadaaam ! Je vous présente mesdames et messieurs :}

Le nec plus ultra de la brioche

Le zénith de la brioche

Le summum de la brioche

Le best of the best de la brioche

La Rolls de la brioche

L’Everest de la brioche

Le top-moumoute de la brioche

Le top des tops de la mort qui tue de la brioche

Une brioche « phénoménale » à l’épeautre non hybridé

(Et sa  petite confiture miel-abricot qui déchire…)

♥ Sans lait ♥ Sans oeufs ♥  Vegan ♥ IG modéré ♥

 

Documents-2Vous l’aurez compris, j’ai eu un peu de mal pour trouver un nom à cette brioche. Faut dire qu’il y a quelques années, quand j’ai commencé ma quête de la brioche « saine et parfaite » (c’est à dire celle sans farine blanche, ni sucre raffiné ni beurre à la louche mais qui ressemblerait malgré tout à autre chose qu’une éponge de chantier), le champ lexical dans lequel je piochais tournait plus autour de sobriquets dont la simple évocation donnait toute de suite envie de se servir un grand verre d’eau. Il y a eu la brioche « Poly » (diminutif de polystyrène expansé), la brioche « Apollo » (celle qu’un cosmonaute aurait pu emmener pour 6 mois dans l’espace sans mourir de faim), la brioche «Kloug » en l’honneur d’un célèbre film débillissime, la brioche « Kouf kouf » (pas besoin de préciser) et j’en passe. Que d’inoubliables souvenirs… pour les irrévérencieux moqueurs qui me servent de mari/fils/filles. Alors laissez-moi le temps de m’habituer -en toute humilité n’est-ce pas- aux nouveaux qualificatifs si élogieux que je vais pouvoir appliquer à ma nouvelle brioche.

Lire la suite…

{ Joyeux anniversaire ! }

{ Joyeux anniversaire ! }

 Baba rhum-coco au pamplemousse corse et à la framboise

♥ Sans lait ♥ Végétarien ♥ IG bas ♥

1Oui, je sais, ce ne sont pas des pamplemousses mais des pomelos. Tout le monde autour de moi s’acharne à me le répéter comme si j’étais un peu demeurée « po-me-los, ce sont des pôôô-meuuuh-losses pas des pamplemousses », sur un ton oscillant entre la pitié et l’agacement. N’empêche que pour moi, ce gros agrume jaune dehors, rose dedans, tout juteux et d’une saveur si idéalement équilibrée entre l’acidulé, le sucré et une pointe d’amertume, depuis ma plus tendre enfance j’appelle cela un pamplemousse. Alors le nommer « pomelo »  au bout de 35 balais, ça me semble aussi impensable que d’appeler des calamars « encornets ». Bref, je sais, ce sont des pomelos, mais si jamais le terme pamplemousse venait à m’échapper par inadvertance (plus ou moins par inadvertance…) veuillez s’il vous plaît ne pas m’en tenir rigueur, je suis si têtue distraite !

Lire la suite…

{ Pour Pâques, un dessert de faussaire… }

 { Pour Pâques, un dessert de faussaire…  }

Petits pots de mousse au chocolat noir,

Sauce caramel beurre salé

♥ Sans lait ♥ Sans oeufs ♥ Sans gluten ♥ Vegan ♥ IG bas ♥

 

103202449J’ai testé pour vous ces jours-ci… La broncho-pneumopathie asthmatiforme. Ben en fait, c’était pas top, je le recommanderais pas à un ami. A un ennemi non plus du reste.

Dans mes bronches, surtout la nuit, ça faisait un tel bruit à chaque expiration (râââglrglrrr…, rââââglllgrlllgr…) que Dark Vador, à côté de moi c’est juste la petite soeur du poussin Piou. Mais bon, ça en fait vous vous en fichez un peu hein.

J’ai aussi testé pour vous ces jours-ci… La mousse au chocolat au jus de pois chiches.

{Et c’est là que j’ai perdu la moitié de mes lecteurs…}

Pour l’autre moitié des lecteurs (ceux qui sont restés parce qu’ils croyaient que je plaisantais), je vous rassure : ce ne sont pas les antibiotiques, la cortisone, la ventoline, et autres saletés qui m’ont fait disjoncté le cerveau. Parce que bien avant ma broncho-pneumo-machinchouette, je voulais déjà tester cette mystérieuse histoire de jus de pois chiches aperçue ici. Sauf que moi, au lieu d’en faire des meringues (j’aime pas trop ça…) j’avais idée d’en faire de la mousse au chocolat 😉 Et puis voilà que Linda a profité de ma convalescence pour me piquer mon idée… La coquine ! Du coup, je vais passer pour une copiteuse mais bon, tant pis 😉

Lire la suite…

{ Baba vs bûche de Noël… }

{ Baba vs bûche de Noël… }

Baba « des îles paradisiaques »…

 ♥ IG bas ♥

 

1J’ai improvisé ce gâteau fin novembre pour l’anniversaire de ma deuxième grande fille… le matin de ses 12 ans, en partant à l’école, elle m’avait demandé timidement si le soir elle aurait un gâteau au chocolat. J’allais lui répondre avec un sourire jusqu’aux oreilles que ouiiiii, bingo, c’était exactement ce que j’avais prévu, mais elle ne m’en laissa pas le temps, et ajouta sur le ton de la confidence « Parce que tu comprends maman, j’ai un peu de mal avec le chocolat en ce moment ».

J’ai donc pris un air très sûr de moi pour la rassurer alors qu’en vrai, j’étais juste paniquée en pensant au gros fondant tout choco qui l’attendait planqué dans le bas du frigo depuis la veille. L’après-midi fut donc une totale improvisation du fameux gâteau d’anniversaire sans chocolat… Sachant que j’habite quand même à 30 bornes aller-retour du premier commerce – et qu’il fallait donc se débrouiller avec les moyens du bord – j’avais le choix, en gros, entre faire un gâteau aux pommes (wouaaah, super original !) ou un gâteau à… hum, à quoi au fait ? Dans le frigo, j’avais de la tapenade, dans le placard, des sardines, à la cave, des oignons et des choux raves. Le désastre.

Lire la suite…