image_pdfimage_print

{ Pour les « cabotins »… et les autres ! }

{ Pour les « cabotins »… et les autres ! }

« Pissaladière » d’épeautre aux cœurs de fenouils confits

♥ Sans lait ♥ Sans oeufs ♥ IG modéré ♥

 

pissaladiere-d-epeautre-aux-fenouils-confits-1Voici une recette tout spécialement dédiée à Mady et Ellenna, fidèles lectrices de ce blog qui sont actuellement en pleine cure Cabot (comme moi du reste). J’ai déjà beaucoup écrit sur cette cure de régénération du foie qui fait tant de bien à l’organisme, mais vu les nombreuses demandes reçues de votre part il faut croire que ce n’était pas encore assez ;). Certains d’entre vous me demandent des menus types, plein de nouvelles recettes, des idées à partager avec toute la famille, etc. J’aimerais beaucoup m’atteler à cette tâche, mais le déménagement du blog a largement englouti – entre autres – le temps qui aurait été nécessaire à ce travail un peu pointilleux. Du coup, j’espère me faire pardonner avec cette recette caboto-compatible que j’ai trouvée absolument formidable…

La pâte de cette « pissaladière » aux fenouils (je mets des guillemets sinon mes compatriotes niçois vont me faire une tête au carré car tout le monde sait que la pissaladière, c’est uniquement avec des oignons. Sans tomates, sinon c’est la pissaladière de Menton. Sans crème, sinon c’est la pissaladière des parisiens. Et encore moins avec des fenouils, franchement non mais n’importe quoi !) a été réalisée avec ma merveilleuse farine T110 d’épeautre non hybridée (« pub » gratuite non sponsorisée, c’est juste pour vous aider à en trouver si vous le souhaitez). Lire la suite…

{ Vous aimez les escargots ? Non? Ouf, ça tombe bien, ceux-ci sont juste en pâte à brioche et en chocolat… }

{ Vous aimez les escargots ? Non? Ouf, ça tombe bien, ceux-ci sont juste en pâte à brioche et en chocolat… }

Babka Coco-Chocolat

♥ Sans lait ♥ Sans oeufs ♥ Vegan ♥ IG modéré ♥

 

babka-coco-chocolat-montage-2Il y a déjà presque un an (que le temps passe vite !), je vous avais proposé une recette de « Babka des Rois » à la Nocciola qui n’était déjà pas si mal. On va dire que c’était un bon ballon d’essai 😉 parce que celle que je vous poste aujourd’hui, mama mia, elle va juste vous faire tomber à la renverse…

Mise au point l’hiver dernier pour mon livre sur la boulange bio, cette babka-là m’avait littéralement sidéré les papilles, et je m’étais promise coûte que coûte de la partager avec vous un jour sur le blog ! Ce que je me dépêche de faire avant d’oublier, parce qu’après je me suis fait tout un planning de gourmandises HD (Hautement Délicieuses) à vous présenter pour Noël…

Lire la suite…

{ Allez hop, résolution de rentrée : on met la main à la pâte ! }

{ Allez hop, résolution de rentrée : on met la main à la pâte ! }

Les secrets de la boulange bio

110 recettes sucrées et salées avec astuces et pas à pas

 

ConseilExpert_BRFRentrée culinaire et littéraire chargée en perspective ! Car cet automne sortiront deux « pavés » qui me tiennent particulièrement à cœur… On commence par de la boulange ? Allez c’est parti, cela nous redonnera du cœur à l’ouvrage car avec septembre qui termine doucement, rien ne sera plus réconfortant qu’une alléchante odeur de brioche ou de pain chaud pour nous accueillir au retour du l’école !

Ce gros bouquin sur la boulange, c’est un projet fleuve sur lequel je travaille depuis maintenant 3 ans… et Delphine m’a rejoint il y a un peu plus d’un an pour m’aider à en faire un gros ouvrage de référence, incluant toutes les techniques « de base » (ingrédients, pétrissage, pointage, façonnage, apprêt, cuisson, etc.) mais aussi des choses assez précises comme les techniques de panification sans pétrissage, le levain sauvage, le pain sans gluten, la machine à pain, sans oublier de nombreuses recettes de « pains traditionnels du monde » (soda-bread irlandais, naans indiens, pitas, buns, muffins, blinis, pain polaire, bagels, pao de queijo brésiliens, petits pains feuilletés chinois lao bing, etc.) ou des techniques de boulange très spectaculaires… mais somme toute assez simples à mettre en oeuvre du moment qu’on a un bon pas à pas sous les yeux (babka, chinois, kringle estonien, monkey bread et autres brioches à effeuiller). Bref, vous l’aurez compris, c’est un ouvrage on ne peut plus complet sur le sujet, qui comblera je l’espère tous ceux qui aiment sentir sous leurs mains la douceur d’une pâte à pain bien pétrie, couver d’un œil attendri une brioche qui lève sous son torchon de lin ou réveiller toute la maisonnée avec l’odeur des croissants chauds… En un mot, les amoureux des plaisirs simples qui aiment « mettre la main à la pâte » dans tous les sens du terme ! Vous y trouverez même des recettes « spécial fainéants » pour les autres ;), ceux qui ont horreur de se coller de la pâte plein les paluches, de la farine sous les ongles (quelle horrreuuuur !!!) ou qui n’envisagent même pas de consacrer plus de 10 minutes à l’élaboration d’une recette !

Lire la suite…

{ Kouf ! Kouf ! }

{ Kouf ! Kouf ! }

Mon (super bon…) Kouglof à l’épeautre et aux fruits séchés

 

kouglof 1Il y a bien longtemps, le nom « Kouglof » me faisait beaucoup rire… Allez savoir pourquoi, cela évoquait pour moi l’image de quelqu’un avec un gros morceau de brioche trop sèche enfoncée dans la bouche, le bruit de sa déglutition quelque peu difficile accompagnée d’une toux étouffée et de grosses difficultés à parler : Kouf ! Kouf ! Kouf ! Glops… Kouf ! Glops… Koufglopfs ! 😉 !

Bref, pas de quoi me faire mourir d’envie d’y goûter… « Brioche mousseline », ça, ça fait rêver. « Kouglof », un tout petit peu moins.

Et puis reconnaissez qu’il y a de quoi rester traumatisé rien qu’avec toutes ces orthographes ! « Kouglof », « kougelhof », « kugelhof », « kugelopf », « kougelhopf », « kugelhopf », « kouglouf », « Kugelhupf », « Gugelhupf » {ne lisez pas cet article à haute voix sinon votre collègue de travail va venir vous taper entre les omoplates ou, pire, vous faire la manoeuvre de Heimlich}, si on ne veut pas passer pour un âne mieux vaut quand on est auteur culinaire fuir les risques en réalisant d’autres recettes aux noms moins barbaresques… Mais mon projet sur la cuisine des grands classiques est passé par là, et j’ai voulu relever le défi du Kouglof {notez qu’en bonne feignasse du Midi, j’ai chois l’orthographe la plus cool…}, recette traditionnelle s’il en est et qui méritait à ce titre que je tente de lui faire honneur. Je m’y suis donc « collée »…

Lire la suite…

{ Pour tous vos toasts et pique-niques de « quand y’f’ra beau… » }

{ Pour tous vos toasts et pique-niques de « quand y’f’ra beau… » }

Pain de mie « de rêve » à IG bas

(Sans croûte, riche en fibre, super moelleux, et avec une vraie recette de fainéant !)

♥ Sans lait ♥ Sans oeufs ♥ Vegan ♥ IG très bas ♥

photo 1 plateau plan moyen-2Je dédie cette recette à 2 « Murielle»…

Tout d’abord, à ma chère Mumu qui m’a bien fait rire (pfff, que je suis vilaine…) avec ses expériences cataclysmiques (au moins) de pain de mie à IG bas 😉

C’est pour toi ma Mumu cette recette, j’espère que ce pain de mie là te plaira car il est vraiment trop trop bon, et en plus, il est franchement inratable 😉 … Merci encore pour ton humour et tes comptes rendus de ratages, je suis aussi passée par là 😉

 Et puis je dédie aussi cette recette à la gentille Murielle de Warmcook qui m’a offert le panier vapeur de mon cuiseur sans lequel je n’aurai pas pu faire toutes ces expériences enfin couronnées de succès 🙂

Car voilà, je suis comme vous, j’aime bien les petits toasts, mais qui dit toast dit pain de mie, et qui dit pain de mie dit (souvent) cochonnerie. D’où mes nombreux essais, parfois catastrophiques (comme Mumu ;)), parfois mangeables mais sans plus, pour réaliser un bon pain de mie à IG bas riche en fibres (pour la ligne), ultra moelleux, goûteux, « sans croûte », qui se coupe bien sans se mettre en charpie et se conserve un peu sans devenir aussi étouffant que de la mousse à matelas.

Lire la suite…