{ Cure Cabot 3/3 (suite et fin…) }

7 avril 2014

{ Cure Cabot 3/3 (suite et fin…) }

Gelée de fleurs de pissenlit au citron

(Et l’interview de Miss Pat’)

♥ Vegan ♥ IG bas ♥

 

1 gelée de pissenlitJ’arrive bientôt à la fin de ma cure Cabot qui s’arrêtera –comme par hasard- pile poil pour Pâques (humf, vous l’avez compris, ce n’est pas franchement un hasard, je vais « zapper » la dernière semaine pour cause de gourmandise chronique, aigüe et incurable… M’enfin, quoi, vous imaginez un peu Pâques sans un bon gigot, un gâteau au chocolat et un p’tit verre de rouge ?), et voici donc le dernier post « Régénération du foie » avant de passer à des choses beaucoup moins sérieuses 😉

Cette fois-ci, je serai brève, et laisserai à la fin de ce post la parole à Miss Pat’, qui a créé pour vous un groupe Facebook : « Cure Cabot ensemble ».  N’hésitez pas à laisser vous aussi votre témoignage sur cette cure, soit sur la page de Miss Pat, soit sur ce blog, afin d’échanger et de partager nos expériences sur ce sujet ! (Vous avez aussi, pour vous aider à trouver des idées recettes, les très sympathiques tableaux pinterest de Mathilde…)

J’espère, avec ces 3 articles – qui, soit dit en passant, ont dû bien saouler ceux qui n’ont pas du tout envie de régénérer leur foie (Hé hé, le chocolat, le pinard, le fromage, la cochonaille, pfff, même pas mal !!!)- vous avoir bien mis sur les rails. Mais avant de tourner cette page « Cabot », je voulais vous parler un peu du pissenlit, cette jolie fleur au nom si peu poétique* qui égaye au printemps la campagne d’innombrables petits soleils, et qui pourrait vous épauler très efficacement dans cette cure…

Continuer la lecture

image_pdfimage_print

Vous avez aimé ? Découvrez aussi…

{ Le pavé, suite… }

{ Le pavé, suite… }

Mes recettes de RDF

(Cure cabot 2/3)

 

1-2Voilà, ouf, ce billet est posté, et je vais enfin pouvoir de nouveau me ruer affamée sur mon repas de midi (voire plutôt de 14H30…) sans devoir préalablement disposer artistiquement la moindre stupide petite feuille de pissenlit, ni monter sur un tabouret avec un appareil photo autour du cou en état d’hypoglycémie avancée (très périlleux, bien noter de ne plus le faire…).

Il faut dire que ces 10 derniers jours, j’ai vraiment scandalisé ma Poupougnette en brandissant mon appareil photo sous son nez au moment du repas de midi (comme si ça ne suffisait pas que je passe déjà la matinée à en faire, des photos…), en saupoudrant de la fleur de sel ou du piment d’Espelette à côté de mon assiette ou en faisant tomber exprès des grains de riz sur la table pour « faire style » (choses que bien sûr, on ne fait pas dans la vraie vie quand on apprend à ses enfants qu’il ne faut pas manger comme un cochon…). Car ces photos, ce sont celles de mes vrais repas, prises juste avant de manger, sur ma table de cuisine, sans réflecteurs ni chichis côté vaisselle (non, dans la vraie vie, je mange tout de même pas dans un bol en tilleul comme sur les photos, désolée, un mythe s’effondre…) et en prenant la lumière comme elle venait, histoire ne pas manger (complètement) froid: Le but était juste de photographier mes assiettes de cure Cabot, pour vous montrer que ça peut aussi être rudement sympa une petite cure détox… Pour être honnête, il vous manquera tout de même les assiettes de petit déj (je vous aime bien, mais pas au point de sortir mon appareil photo alors que je suis encore en mode « tonus du spaghetti trop cuit»), ainsi que celles du soir parce que le soir… primo y’a plus de lumière du jour, et deuxio, j’ai 7 affamés dans les pattes, qui n’ont pas la patience d’attendre que je fasse mumuse avec le plat principal alors que les 5/6 tartines engouffrées au goûter remontent (au moins !) à deux heures en arrière.

Continuer la lecture

image_pdfimage_print

Vous avez aimé ? Découvrez aussi…

{ Au secouuuurs, elle nous a pondu un pavé !!! Et en plus, on va même pas rigoler…}

24 mars 2014

{ Au secouuuurs, elle nous a pondu un pavé !!! Et en plus, on va même pas rigoler…}

La cure Cabot, en 10 questions/réponses

(Cure Cabot 1/3)

 

Depuis la publication il y a 2 ans de ce tout petit article, il ne se passe pas une semaine sans que je reçoive des questions concernant la cure Cabot. Vous êtes apparemment bien plus nombreux que ce que j’aurai imaginé à vous y intéresser, et bien que je sois un peu à l’ouest ces temps-ci, je vais essayer de rédiger 3 articles de fond sur le sujet pour ne pas vous laisser en plan (car en ce moment, vous êtes nombreux à suivre Miss Pat dans cette aventure, grâce à son groupe Facebook « régime Cabot ensemble »*). J’espère répondre ainsi à toutes vos questions, et surtout, vous aider pour que cette cure vous fasse autant de bien qu’à moi…

En revanche, ne soyez pas déçus par mon ton plus « sérieux » que d’habitude. Pour ce post, je prendrai un peu mon air très docte de schtroumpf à lunettes simili-instruit, mais c’est pour aller à l’essentiel, donc, pour la bonne cause 😉

* Cette chère Miss Pat, à qui je donnerai d’ailleurs la parole sur ce blog très bientôt à ce sujet…

Continuer la lecture

image_pdfimage_print

Vous avez aimé ? Découvrez aussi…

{ « Seitan » forgeant qu’on devient forgeron… }

10 mars 2014

{ « Seitan » forgeant qu’on devient forgeron… }

Connaissez-vous le seitan ?

♥ Vegan ♥ IG bas ♥

 

1Si vous êtes végétarien ou végétalien, vous allez certainement rigoler en vous disant que Marie Chioca, c’est pas encore aujourd’hui qu’elle a inventé l’eau tiède… Mais j’en connais aussi d’autres qui, comme moi il y a quelques années, vont ouvrir de grands yeux mi curieux, mi suspicieux, mi agacés, en se demandant qu’est-ce que c’est encore que ce truc bio en provenance directe de la planète zorg.

 

{Seitan au Tibet…}

Et bien sachez que le seitan vient d’un peu moins loin… Si j’ai bien compris -et si mes infos trouvées de ci de là sont justes- cette alternative aux protéines animales serait consommée depuis belle lurette par les moines tibétains.

Le seitan, c’est tout simplement de la farine de blé ou d’épeautre lavée, afin de ne conserver que les protéines contenues dans le grain.

Continuer la lecture

image_pdfimage_print

Vous avez aimé ? Découvrez aussi…

{ Pas de photos ! }

6 mars 2014

{ Pas de photos ! }

De la vidéo…

 

Capture d’écran 2014-03-06 à 10.52.23.png-2

À la fin de l’été dernier, j’ai été contactée par l’équipe de Pure Saveur, dans le but de tourner des vidéos professionnelles de cuisine  en partenariat avec Daily Motion.  Pourquoi ai-je accepté, moi, aussi timide et à l’aise devant une caméra qu’une huitre sur une table de réveillon ?… Je n’arrive pas encore à me l’expliquer.

Peut-être est-ce à cause (ou grâce…) à l’exceptionnelle  gentillesse de Claire, la jeune femme chargée de ce projet ?

Continuer la lecture

image_pdfimage_print

Vous avez aimé ? Découvrez aussi…

{ Ça c’est du sport ! }

19 février 2014

{ Ça c’est du sport ! }

Mon « Paris-Brest » très sage…(Nooon ? ça peut être sage un Paris Brest ?)

♥ Sans lait ♥ IG bas ♥

1 Paris-Brest 8-2J’ai un grand fils (trop mignon) passionné de vélo… Il me saoule gentiment m’instruit toute la journée -surtout en été pendant le tour de France *- de ses grandes connaissances en la matière, me farcissant la tête de tout un tas de noms bizarres qui virevoltent dans mon esprit comme un écho bourdonnant : cadre en carbone, Giro, maillot à pois, peloton, Milan-San Remo, équipier, Mont Ventoux, étape clé, col hors catégorie, Thomas Voeckler, secteur pavé, pédalier, dérailleur à impulsion électrique, échappée, etc. Je prends toujours un air très entendu pour ne pas faire de peine à mon grand chéri – il est si passionné- même quand il me parle du vice champion junior de Tasmanie 1978, mais oserai-je vous l’avouer ?… J’ai parfois l’impression de m’emmêler un peu les pédales, d’avoir toujours un vélo de retard, bref, mon attention a vite fait de dérailler. Et puis un jour, il a prononcé comme par hasard, au milieu de tout un champ lexical aussi parfaitement hermétique à ma compréhension qu’un essai d’anthropologie philosophique en russe, ces deux mots magiques…

Paris-Brest.

Continuer la lecture

image_pdfimage_print

Vous avez aimé ? Découvrez aussi…

{ Cocoricooooo ! }

12 février 2014

{ Cocoricooooo ! }

Poulet fermier comme un bon coq au vin

♥ Sans lait ♥ Sans oeufs ♥ Sans gluten ♥ IG bas ♥

 

 

1-2La recette que vous poste aujourd’hui est prête depuis bien avant Noël, je voulais vous la proposer comme idée pour réveillonner à petit prix (ou du moins, à prix raisonnable car le poulet fermier est beaucoup plus abordable que les dindes, chapons, oies et autres grosses bêbêtes de Noël), mais le temps a passé bien vite… Qu’à cela ne tienne, vous pourrez toujours la faire un de ces prochains dimanches n’est-ce pas ? 

Cette recette, je l’aime particulièrement, car c’est vraiment de la bonne cuisine conviviale et réconfortante, dans l’esprit de ce que concoctaient nos grands-mères avec tant d’amour et de précision… Ah, ces petits plats de gourmets, qui rameutent tout le quartier rien que par leurs effluves de cuisson dès 11 du matin, qui enveloppent nos papilles de sauces veloutées ou de saveurs délicates, évoquant à la fois les petits bouchons lyonnais, l’ambiance des bonnes brasseries parisiennes ou des dimanches à la campagne chez nos grands-parents… Voilà des valeurs sûres, parfois même compatibles avec une alimentation saine et équilibrée contrairement à certaines idées reçues qui tendraient à nous faire croire que manger bio, c’est manger des salades de quinoa germé à tout bout de champ (bien sûr que c’est un raccourci un peu facile, mais il n’est pas de moi… il est de l’état d’esprit ambiant. )

Continuer la lecture

image_pdfimage_print

Vous avez aimé ? Découvrez aussi…

{ Chandeleur 2014 : 3 recettes alternatives }

30 janvier 2014

{ Chandeleur 2014 : 3 recettes alternatives }

Crêpes Suzette au petit épeautre, Crêpes à l’orge mondée,

(Et en bonus, une pâte à tartiner qui nous fait tous rêver…)

♥ Sans lait ♥ Végétarien ♥ IG bas ♥

 

 

_DSC0218-2-2Je pense deviner ce que vous évoque cette première photo : un instant de pure sérénité, un bon thé vert tout fumant qui dessine de douces volutes de vapeur tout en parfumant l’atmosphère de notes de jasmin. Posée sur la soucoupe, nous faisant les yeux doux, une crêpe toute souple, juste parfumée d’une poudrée de cannelle et sucre de coco. Dehors, le vent, la pluie, le froid, la tempête. Dedans, la joie simple, profonde et ressourçante d’un moment de cocooning au coin du feu.

Il y en a qui doivent soupirer, «  Ahhh, quelle dolce vita chez Marie Chioca ! »

Mais les photos peuvent être trompeuses 😉

Comme vous, j’aime cette ambiance, elle me fait rêver. Mais si vous aviez pu me voir ce jour là… En guise de dolce vita, devant cette petite tasse je livrai bataille…

–       contre le manque crucial de lumière (cachée par de gros nuages noirs, d’où l’ambiance très « tea-time dans un vieux phare un soir de tempête » de ces pauvres photos)…

Continuer la lecture

image_pdfimage_print

Vous avez aimé ? Découvrez aussi…

{ Soyons un peu sérieux… }

16 janvier 2014

{ Soyons un peu sérieux… }

Flamiches végétariennes à l’épeautre et tofu fumé

♥ Végétarien ♥ IG bas ♥

 

flamiche 3-2Comme promis, aujourd’hui j’arrête la série des bûches, truffes, layer-cakes et gâteaux au chocolat … J’aurai pu vous mettre sur le blog une recette de gâteau des rois, mais comme je pense que vous en êtes déjà à la 6ème ou 7ème galette des parents d’élèves, du judo, du bureau, des pompiers volontaires, du club de scrabble, des anciens combattants d’Indochine ou de l’association de défense des orangs-outans menacés par la culture d’huile de palme, j’ai pitié de vous et on va se la faire soft, salé, light et végétarien.

Vous rêvez de passer en mode salade ? C’est parfait, j’ai ce qu’il vous faut pour accompagner ces verdures si ressourçantes…

La flamiche, vous connaissez ? Moi, qui arive toujours après la bataille, je ne connaissais pas avant de tomber dans ce livre (dont je vous reparlerai juste après, c’est pas encore la peine de cliquer ;)) sur une recette saine et franchement appétissante. La flamiche est une sorte de quiche aux poireaux, contenant dans sa version traditionnelle moult beurre, crème, fromage et jambon (ben oui, c’est d’origine picarde), mais dont il existe de nombreuses variantes. Là, je vous présente la variante mariechiocarde, avec de l’huile d’olive, de l’épeautre complet, du fromage de chèvre frais, du tofu fumé, bref, des ingrédients alternatifs sains et pleins de saveur, parce que moi tout ce qui est crème, beurre et family, c’est pas que j’aime pas, mais bon… Si je ne faisais pas super attention,  j’aurai vite fait de ressembler au lapin-culbuto en peluche qui trône dans la chambre de ma Puce (celui qui tient assis contre vents et marées –même quand on lui met des baffes- sur son gros popotin tout rembourré de petites billes lourdes…)… Car j’ai un peu tendance à stoker ce genre de choses, moi la fille du Sud élevée à l’huile d’olive !

Continuer la lecture

image_pdfimage_print

Vous avez aimé ? Découvrez aussi…

{ 2014 dans la tendresse et la bonne humeur ! }

9 janvier 2014

{ 2014 dans la tendresse et la bonne humeur ! }

Le gâteau d’anniversaire « Bain des 3 petits cochons »

♥ Sans lait ♥ IG bas ♥

 

 

1 plat mathilde-2-2Voilà, ouf, tous les papooses de la maison ont repris le chemin de l’école en bonne santé, et je dirai même, avec un furieux appétit ! Pensez-donc, il faut rattraper ces jours de diète forcée, à un âge où l’on a naturellement l’estomac dans les talons, et après avoir vu passer sous son nez des tas de petits chocolats de Noël sans pouvoir y toucher…

Comme c’était tout dernièrement les 13 ans de mon 2ème petit gars, et qu’il avait vraiment beaucoup, beaucoup aimé le gâteau d’anniversaire de son frère (et qu’il a aussi une bonne dose d’humour…) j’ai pensé que ce gâteau était tout indiqué pour lui ! Comme c’est par ailleurs un maniaque de la douche et de la propreté, il ne risquait pas de se sentir visé par ce « Bain des 3 petits cochons », contrairement à de plus jeunes membres de la fratrie qui ne daignent mettre le bout du petit orteil dans l’eau qu’une fois bâillonnés et ficelés au pommeau de douche …

Continuer la lecture

image_pdfimage_print

Vous avez aimé ? Découvrez aussi…

{ Mini-post d’une maman submergée… }

1 janvier 2014

{ Mini-post d’une maman submergée… }

Meilleurs vœux pour cette nouvelle année 2014 !

(ça commence un tout petit peu galère pour moi…)

 

Je vous souhaite à tous de très bons vœux pour cette nouvelle année ! Qu’elle vous soit douce, joyeuse et surtout, bien centrée sur l’essentiel…  🙂

Aujourd’hui, pas de photos, pas de recette, je sais qu’il y a une cinquantaine de commentaires auxquels je n’ai pas répondu sur le post précédent et j’en suis désolée, mais voyez-vous j’attendais ces vacances avec impatience pour me reposer d’un bon surmenage… mais en guise de « farniente »  toute ma petite famille est malade, et bien malade en plus. Alors vous imaginez bien que quand on est maman de 6 loulous dont la mine a viré au verdâtre, on ne peu guère faire autre chose du matin au soir que de prendre soin de son petit nid. Mon quotidien est donc rythmé depuis plus de 10 jours (ils étaient malades avant Noël, les pauvres ne sont donc pas en train « d’expier » des repas-orgies en tout genre…) par des vomis a essuyer quelle que soit l’heure du jour ou de la nuit, des draps à changer, des biberons d’argile à faire avaler avec beaucoup de diplomatie et de persuasion, des tas de cuillerées de miel à l’essence de romarin à mettre dans le bec, des jus de carottes fraîches et fenouil à presser, des petits soupes de riz glutineux ou des compotes pommes-coing à concocter, des infusions de cannelle à distribuer etc, etc.

En gros, je n’ai jamais vu une gastro pareille, et pourtant je commence à avoir une petite expérience de la médecine infantile 😉

Bref, je reviendrai dès que possible mais je ne sais pas trop quand vu que je prendrais peut-être un peu de repos une fois que tout le monde aura retrouvé un teint rose et une santé éclatante. D’ici là que moi aussi, j’ai viré au verdâtre on ne sait jamais 😉

Donc voilà, ne vous inquiétez surtout pas pour mon silence même si ça doit durer un peu (je commence à recevoir des mails inquiets, c’est très gentil de votre part et c’est ce qui a motivé ce mini-post), et en attendant de se retrouver en pleine forme, prenez aussi bien soin de vous 😉

image_pdfimage_print

Vous avez aimé ? Découvrez aussi…

{ Une gourmandise toute « sage » pour la ligne… }

20 décembre 2013

{ Une gourmandise toute « sage » pour la ligne… }

Bûche légère et acidulée à la gelée de cranberries crues,

Parfum de tarte au citron

♥ Sans lait ♥ Végétarien ♥ IG bas ♥

 

1Pfff, y’a des journées…

Vous voyez cette bûche ? Et bien la couverture en meringue est ratée. Ratée à cause de pointes de cheveux fourchus… Et d’une accumulation de circonstances tragicomiques.

Il y a des fois où j’hésite presque à vous raconter mes péripéties de peur que vous pensiez que j’en rajoute, mais ce qui me rassure, c’est que vous vivez vous aussi dans la « vraie vie ». Cette fameuse « vraie vie », dont la réalité dépasse parfois la fiction et fait de certains moments de la journée un sketch à la Mr Bean.

 Petit retour en arrière…

Ce matin, je me suis levée le cœur déjà un peu en vacances. Envie de souffler, de prendre un peu soin de moi… Oui mais voilà, il y a avait aussi cette bûche à photographier pour le blog, qui attendait au frais depuis hier, en essayant de se faire la plus discrète possible (surtout quand le papa ou un des deux fistons ouvraient le frigo, et heureusement que je veillais armée d’une cuillère en bois, sinon elle aurait été un peu entamée… )

Je me suis donc réveillée ce matin, cheveux en bataille comme toujours, et me suis dit qu’un petit masque leur ferait du bien… Yaourt, miel, huile d’olive, essence de romarin, me voilà donc partie pour une recette de plus, mais pas une recette culinaire, non une recette capillaire.

Continuer la lecture

image_pdfimage_print

Vous avez aimé ? Découvrez aussi…

{ Le fameux « *****-**** » de Noël dont je vous parlais hier… }

12 décembre 2013

{ Le fameux « *****-**** » de Noël dont je vous parlais hier… }

Le layer-cake bio de Noël tout « enneigé »,

Mousse doucement chocolatée et crème au thé blanc

♥ Sans lait ♥ Végétarien ♥ IG bas ♥

 

1 aTadaaaaam !

Depuis hier, mes chevilles ont pris 4 tailles, mon tour de tête aussi, et je me pavane avec autant de ridicule de fierté que mon petit coq nain (celui qui fait le beau malgré sa voix de crécelle). C’est que, voilà, je suis vraiment trop fière de mon gâteau… 😉

Il faut dire que je ne suis pas à mon premier essai de layer-cake… C’est Linda qui m’a donné envie de m’y coller (euh, un peu dans tous les sens du terme d’ailleurs) avec sa superbe réalisation de cet automne que je vous encourage à aller admirer ici.

Et depuis j’ai fait 5 ou 6 layer-cakes, mais aucun comme celui-là…

Pour commencer par le commencement, savez-vous ce qu’est un « layer-cake » ? Non ? Ne prenez pas cet air évasif et un brin confus, moi non plus je ne le savais pas jusqu’à l’article de Linda à ce sujet 😉

« Layer-cake » signifie mot à mot (enfin je crois…) « gâteau à couches ». Comprenez, gâteau avec des couches superposées quoi.

Continuer la lecture

image_pdfimage_print

Vous avez aimé ? Découvrez aussi…

{ 48 heures pour gagner un roaster ! }

9 décembre 2013

{ 48 heures pour gagner un roaster ! }

Le roaster, pour réussir à coup sûr votre festin de Noël

(Ainsi que tous les autres repas de l’année…)

 

 

_DSC3799-2-2Comment ça je radote ? Mais non, rassurez-vous je me souviens tout à fait vous avoir déjà parlé l’an dernier de ce fameux roaster, une cocotte à enfourner « made in USA » qui permet d’obtenir une cuisson absolument parfaite des volailles. Si je vous en reparle aujourd’hui, c’est parce qu’il y a du nouveau 😉

Sur la question de la volaille de Noël dont il ne faut surtout pas rater la cuisson sous peine de voir tous vos convives changer de couleur et vider 3 verres d’affilée, je vous laisse relire mon article de l’année dernière, ça m’évitera de radoter 😉 : Pour résumer en deux mots, sachez que dans un roaster (prononcez « rôsteure » si vous avez un bon accent marseillais, ou «weuosteuwww » pour faire le cake faire encore plus classe), la volaille que vous avez juste salé, poivré, et jeté dans le plat ressort à la fois merveilleusement dorée autour, et toute fondante dedans, comme si vous aviez passé tout le temps de la cuisson à l’arroser de jus en vous faisant griller les sourcils devant la porte du four entrouverte.

Sauf que là, ce brave roaster l’a fait à votre place…

C’est donc LE truc pour sublimer à la perfection la belle volaille de Noël, celle que certains commencent à trouver un peu kitch, mais qui fait pour moi partie de ces traditions un peu « magiques », indéboulonnables, et dont je ne risque pas de me lasser vu que justement, on n’en mange qu’à Noël ;)…

Continuer la lecture

image_pdfimage_print

Vous avez aimé ? Découvrez aussi…

{ J’ai testé pour vous (et pour moi… ;)) : le chocolat cru }

2 décembre 2013

{ J’ai testé pour vous (et pour moi… ;)) : le chocolat cru }

Truffes vegan au chocolat cru

(2 recettes !)

♥ Sans lait ♥ Sans oeufs ♥ Sans gluten ♥ Vegan ♥ IG bas ♥

 

4 noix de cocoOserai-je l’avouer ? Voilà un moment que je soupire d’extase après les articles de Mély, Nolwenn, Ellen , Laura ou Antigone, sur le cacao cru*… Car à les lire, ce fameux chocolat « raw » (« raw » c’est « cru » en ingliche) semble être vraiment paré de toutes les qualités : N’étant pas passé par l’étape cuisson/torréfaction à haute température, tous les atouts nutritionnels du cacao cru sont intégralement préservés : antioxydants, magnésium, fer, fragiles acides gras, etc. s’y retrouvent bien plus généreusement que dans le chocolat traditionnel en tablette, ce qui en fait un « superaliment » très précieux pour la santé. Il serait aussi, autre atout non négligeable, plus digeste pour les personnes un peu fragiles du foie.

* Liste non exhaustive, j’ai sûrement oublié des petites fées bio et j’en suis désolée… Si vous avez aussi écrit des articles sur le chocolat cru, donnez-moi les liens, je serai ravie de les insérer dans mon post 🙂

Comme je suis une très mauvaise élève, très paresseuse et en outre très pressée de passer directement à la pratique ;)), je vous laisse découvrir sur les blogs des copines leurs excellents articles si bien documentés façon « cours magistral sur le cacao cru », et si vous n’y voyez pas d’inconvénient, moi je passerai directement à l’étape pourléchage de babines.

Continuer la lecture

image_pdfimage_print

Vous avez aimé ? Découvrez aussi…

{ Beaucoup de neige, une panne d’électricité, une grippe = Une chouette idée pour le dîner ! }

20 novembre 2013

{ Beaucoup de neige, une panne d’électricité, une grippe = Une chouette idée pour le dîner ! }

Waterzoï de poisson un peu revisité

 ♥ Sans lait ♥ Sans oeufs ♥ IG modéré ♥

 

_DSC5607-2-2Je ne sais pas si vous êtes au courant, mais en Rhônes-Alpes il est tombé un paquet de neige aujourd’hui, de la neige lourde et humide qui colle et qui casse tout. Au résultat, 50000 foyers sans électricité.

50000, dont le mien…

En plus, j’ai depuis hier une bonne crève de derrière les fagots avec la gorge comme si j’avais avalé un cactus sans le mâcher, les yeux comme si j’avais épluché des oignons toute la nuit, les membres traversés de frissons électriques et la tonicité d’une huître cuite sauce roquefort un lendemain de fête. *

*La tonicité, ET le teint d’une huître cuite sauce roquefort…

Et puis la fièvre, quand même, quelle chouette truc pour ne pas trop s’ennuyer quand on est malade ! Un coup tu pètes de chaud, et là banzaïïï il faut enlever tes 5 pulls très vite, c’est une course contre la montre pour pas crever cuit à la vapeur. Juste après, tu claques des dents, et là c’est une nouvelle course contre la montre pour remettre frileusement toutes ces peaux d’oignon au son des castagnettes. Ça occupe. Et puis côté chauffage central, chez nous, il faut que je vous dise qu’on a un truc au top. Un « fourneau bouilleur » que ça s’appelle. Et c’est fait pour chauffer écologiquement une vieille baraque de 250m2 avec juste quelques bûches par jour. Vous allez voir, c’est vraiment perfectionné : Tout le printemps, déjà, au lieu de t’éclater au soleil dans la campagne en fleurs tu dois scier et fendre du bois en prévision de quand il fera froid. Et quand il fait froid, et que là tu rêves d’une bonne flambée et d’une maison toute chaude qui sent le feu de bois, et ben non, le fourneau bouilleur tu peux pas l’utiliser pour cause de panne d’électricité monstre. Ben oui, parce que sans électricité, le fourneau bouilleur -qui est censé être un chauffage au bois- il peut pas le pôôôvre envoyer l’eau chaude dans les étages (à cause d’une histoire de pompe), alors il chauffe, il chauffe, il surchauffe. Là une sécurité se déclenche (un vase d’expansion que ça s’appelle), et là ça veut dire que tu dois trèèèès vite sortir jeter dans la neige tes bûches enflammées à l’aide d’un tisonnier pour éviter que ça saute comme une cocotte minute (fourneau bouillu, fourneau foutu). Bref, tout cela n’a vraiment rien à voir avec la cuisine, quoi que… Vous allez voir où je veux en venir, mais attention il faut bien suivre la démonstration mathématique d’une association d’idées née d’un cerveau « malade » qui surchauffe à 39°C…

Continuer la lecture

image_pdfimage_print

Vous avez aimé ? Découvrez aussi…

{ Aaah, ça c’est du dessert ! }

14 novembre 2013

{ Aaah, ça c’est du dessert ! }

Éclairs « light » à l’épeautre, chocolat noir

Et crème végétale coco-vanille

♥ Sans lait ♥ Végétarien ♥ IG bas ♥

 

_DSC4860-2-2-2J’ai mis « light » entre guillemets, car tout est relatif n’est-ce pas…

Disons que par rapport à des éclairs de pâtissiers bourrés de mauvais sucres, de glaçage qui colle au palais, de lait, de beurre, de fécule et de farine raffinée, ceux-ci paraissent très sages, mais ce n’est pas une raison pour en engouffrer 3 ou 4 à la suite hum ? Bon, je sais que personne n’aurait idée de faire un truc pareil (ben, si moi) mais je préfère bien préciser, pour que les choses soient claires : Non, les monocures d’éclairs au chocolat, même bio, ne font pas maigrir. C’est dommage, je sais, mais c’est comme ça…

En revanche, qu’est-ce que c’est bon pour le moral !

Côté réalisation, j’ai été assez étonnée de la simplicité de cette recette. Bien sûr, ce n’est pas une recette qu’on réalise en un éclair (arf, arf, arf, là il fallait rire…) mais en moins d’une heure tout est bouclé, glaçage compris.

Continuer la lecture

image_pdfimage_print

Vous avez aimé ? Découvrez aussi…

{ Les résultat du jeu… }

12 novembre 2013

{ Les résultat du jeu… }

Et il y a plus de gagnants que prévu !

(…grâce à la générosité d’un éditeur, à la patience d’une « grande » fille de 11 ans qui tousse, et à une toute petite main innocente qui aime brasser des papiers dans un saladier ;))

_DSC5349-2Avouez que mon sous-titre vous intrigue…vous allez bientôt comprendre 😉

En attendant, comment vous remercier pour tous vos si gentils petits mots ! Je suis tellement désolée de ne pas avoir pu répondre à chacun et chacune d’entre vous comme j’aime tant le faire. Malgré la meilleure volonté je n’aurai vraiment pas pu, car outre le fait que vous êtes assez nombreux à avoir tenté votre chance ;), je suis de mon côté dans la dernière ligne droite avant de rendre un gros travail pour lequel je ne suis pas en avance (quel bel euphémisme…) et du coup je suis un peu en « mode panique » : Le nez dans les casseroles – ou la tête dans le four – dès 8h du mat, jogging toute la journée entre la cuisine, le salon où je réalise parfois quelques photos, dehors ou je fais toutes les autres prises de vue (et ça commence d’ailleurs à cailler dur …), puis gros yeux de hibou insomniaque devant l’ordinateur jusque vers 1h du matin tous les soirs pour taper mes textes, faire des corrections et retoucher mes photos. Bref, tout cela pour dire que ça m’a bien démangé de répondre à tous ces si gentils messages, mais là ce n’était pas trop raisonnable… J’en profite d’ailleurs pour souhaiter la bienvenue à celles et ceux qui m’ont écrit pour la première fois, ou qui viennent d’arriver sur Saines Gourmandises 😉

Continuer la lecture

image_pdfimage_print

Vous avez aimé ? Découvrez aussi…

{ 2 bonnes recettes qui réchauffent, et mon ouvrage à gagner… }

6 novembre 2013

{ 2 bonnes recettes qui réchauffent, et mon ouvrage à gagner… }

Décidément, je ferais bien une soupe !

—-

DSC_0131-2-2-2C’est avec plaisir que je reprends enfin le temps d’écrire un petit billet, après quelques jours mouvementés de tournage devant les caméras* suivis d’une petite semaine de « récupération-cocooning » en famille avec mes loulous chéris. Ces quelques jours de vacances sont d’ailleurs toujours un (trop court) délice, et des petits ou de la maman, je ne sais pas qui est le plus déprimé quand il faut reprendre le chemin de l’école ;).

Que la maison me semble silencieuse après ces belles journées intellectuellement remplies à lire aux plus jeunes des Caroline, des Astérix ou des Tintin sur le canapé, regarder le soir des bons films serrés comme des anchois (c’est à dire pire que des sardines !) avec les « grands » à 4 dans un lit, sortir de dessous les commodes toutes les vieilles chaussettes et autres  charmants accessoires odorants (et oui, les vacances ça sert aussi à faire des rangements dans les chambres), improviser de poétiques ballades en forêt, préparer en chuchotant des petits déjeuners qui sentent bon le chocolat chaud avec les plus matinaux pendant que les grands loirs ronflent encore d’un air béat sur leurs oreillers, ou à trier (encore et toujours) les habits trop petits pour éviter aux garçons d’aller à l’école avec des pantalons bons pour la pêche à marée basse, et aux filles avec des collants qui ne montent pas plus haut qu’à mi-jambe… Bref, je n’ai pas été très présente sur le blog, ma boîte mail implose littéralement, mais je sais que vous ne m’en voudrez pas, avec 6 loulous les vacances sont toujours bien bien remplies 😉

Continuer la lecture

image_pdfimage_print

Vous avez aimé ? Découvrez aussi…

{ Tout simplement… }

{ Tout simplement… }

{ Tout simplement… }   Gâteau au kéfir ♥ Sans lait ♥ IG modéré ♥   Cette semaine, objectif je fais les bagages, je réanime mon potager qui a pris comme un coup de napalm, je fais du tri, des tas de rangements, et comme la semaine ne s’annonçait décidément pas assez chargée, je me retrouve avec en bonus quatre lapereaux orphelins âgés d’une semaine, qui n’ont même pas encore{ Tout simplement… }