image_pdfimage_print

{ Et l’okara, on en fait quoi ? }

{ Et l’okara, on en fait quoi ? }

Partie 1 : idées recettes salées

♥ Végétarien ♥ IG bas ♥

 

1-2Je sais.

Un jour, à la fin d’une recette de lait d’amande maison, je vous ai dit que je vous expliquerais « bientôt » que faire de l’okara qui allait vous rester sur les bras. Et vu que j’ai un tout petit peu oublié, j’espère qu’en l’espace d’un an et demi, vous avez déjà trouvé quelques solutions pour « recycler » ce précieux okara autrement qu’en paillant les rosiers ou remplaçant la litière du chat. Non ? Ah. 

Alors pour me faire pardonner, voici déjà aujourd’hui 3 recettes salées assez sympas. Et « bientôt » (peut-être vers octobre 2017, puisque j’ai dit « bientôt »… ;)) je vous donnerai aussi des idées de recettes sucrées. Vous voilà rassurés.

Mais d’abord, je vais éclairer quelques lanternes, car j’en vois certains qui paniquent un peu derrière leurs écrans d’ordinateur.

C’est quoi l’okara ?

Lire la suite…

{ Connaissez-vous le kéfir de fruits ? }

 { Connaissez-vous le kéfir de fruits ? }

Sains et délicieux, des « sodas » 100% naturels

♥ Vegan ♥ IG bas ♥

 

3Il y a encore quelques mois, je ne connaissais le kéfir que vaguement, de nom… Et je l’avais classé dans une case de ma tête parmi tous ces gloubi-blouga fermentés plus ou moins gazeux et bizarroïdes du genre kombucha, miso, bortsh, et autres expériences volcaniques évoquant un peu celles du Comte de Champignac (pour ceux qui lisent Spirou et fantasio… Désolé, on a les références qu’on peut !). Trucs paraît-il « super bon pour la santé » dont se régalent certains de mes amis « bio de bio », mais qui pour ma part me laissent toujours un peu dubitative…

Et puis, un jour des vacances de Pâques, une amie de longue date de ma famille du Sud m’en a gentiment proposé un peu (Nicole, si vous lisez ce post, encore un grand merci !). J’ai donc ramené mon pot de grains de kéfir en grandes pompes chez nous, sous le regard vaguement inquiet de mon mari qui se demandait si ça n’allait pas exploser durant le voyage (500 bornes calé dans un coffre, au milieu de tout un fourbi de valises, oreillers, palmes, cartons de provisions, etc. sans compter un gigantesque Marsupilami en peluche trouvé posé à côté d’une poubelle et qu’il a fallu adopter séance tenante, bref, pour être calé il était bien calé le pot de kéfir…).

Lire la suite…

{ « Seitan » forgeant qu’on devient forgeron… }

{ « Seitan » forgeant qu’on devient forgeron… }

Connaissez-vous le seitan ?

♥ Vegan ♥ IG bas ♥

 

1Si vous êtes végétarien ou végétalien, vous allez certainement rigoler en vous disant que Marie Chioca, c’est pas encore aujourd’hui qu’elle a inventé l’eau tiède… Mais j’en connais aussi d’autres qui, comme moi il y a quelques années, vont ouvrir de grands yeux mi curieux, mi suspicieux, mi agacés, en se demandant qu’est-ce que c’est encore que ce truc bio en provenance directe de la planète zorg.

 

{Seitan au Tibet…}

Et bien sachez que le seitan vient d’un peu moins loin… Si j’ai bien compris -et si mes infos trouvées de ci de là sont justes- cette alternative aux protéines animales serait consommée depuis belle lurette par les moines tibétains.

Le seitan, c’est tout simplement de la farine de blé ou d’épeautre lavée, afin de ne conserver que les protéines contenues dans le grain.

Lire la suite…

{ Connaissez-vous le sucre de bouleau ? }

{ Connaissez-vous le sucre de bouleau ? }

Tartes de saison et petits gâteaux au sucre de bouleau

♥ IG bas ♥

Nouveau dossier1 Qu’est-ce que le sucre de bouleau ? Aussi appelé « xylitol » (mais là ça fait nettement moins poétique), ce sucre naturel extrait de l’écorce du bouleau (ou des rafles de maïs) n’est pas un énième édulcorant chimique bizarroïde, mais une belle alternative naturelle au sucre de canne pour les personnes diabétiques, en surpoids ou souhaitant limiter leur consommation de saccharose. Quand je vous dirai qu’il est non acidifiant (il respecte l’équilibre acido-basique de l’organisme), non cariogène (il ne donne pas de caries), et qu’il possède un indice glycémique de 8 (il n’élève pas la glycémie et ne fait donc pas grossir), je crois que vous commencerez à vous y intéresser de près…. Pour ceux qui souhaiteraient plus d’infos, j’ai trouvé un site dédié au sucre de bouleau qui propose plusieurs articles me semblant plutôt bien faits : http://www.xylitol-sucre.org/.

Je connais pour ma part l’existence du sucre de bouleau depuis assez longtemps, mais ne voyais pas bien l’intérêt de communiquer sur ses avantages alors qu’il était si difficile d’en trouver dans le commerce (du moins en France, car il semblerait que ce sucre soit fort répandu et utilisé dans les pays scandinaves, et ce depuis de très nombreuses années). Et puis il y a 3 semaines, je suis tombée sur du sucre de bouleau… au rayon sucre d’une grande surface (un Leclerc), juste à côté du sirop d’agave !

Lire la suite…

{ Connaissez-vous le tofu lactofermenté ? }

{ Connaissez-vous le tofu lactofermenté ? }

Trois recettes simples et délicieuses  pour l’essayer… et l’adopter !

_DSC0582.NEFJ’en vois, des mauvaises langues qui vont trouver qu’après le fondant au chocolat de la dernière fois la chute est dure… Etpourtant, promis, ce n’est pas pour vous faire « expier » le fondant que je vous sors aujourd’hui le coup du tofu lactofermenté, car, le tofu lactofermenté au tamari, c’est vraiment, mais alors vraiment bon ! Promis.

Je reconnais cependant qu’à l’inverse du tofu « soyeux » au petit nom si poétique, (la chute en est d’autant plus dure quand on y goûte pour la première fois), le pauvre tofu lactofermenté n’est en revanche guère servi par son titre.  

 « Tofu », déjà, ça craint.

Mais alors « lactofermenté », pffffffffff, ça risque de ne pas beaucoup inspirer les plus septiques, voir tout simplement les plus prudents…

Lire la suite…