{ La dernière recette au chèvre de la saison… }

20 novembre 2018

{ La dernière recette au chèvre de la saison… }
 

Cromesquis de chèvre à l’huile d’olive, ail et thym

(Et aussi le Beaujolais sous la brume, cet automne)

 

Il faut déjà que je vous dise : Merci !!!

… et que je vous fasse à chacun une grosse bise virtuelle sur chaque joue !

Merci pour Hugues, pour son projet, pour ses biquettes qui doivent bientôt arriver grâce à vous tous. Le financement participatif a été un bien plus grand succès que prévu, et ce formidable soutien sera très, très précieux pour lui.

Alors je me suis dit, quoi de plus naturel qu’une bonne recette au fromage de chèvre pour fêter cela ? Il faut savoir qu’en plus c’est en automne, donc en fin de lactation (du moins, quand on ne dessaisonne pas le troupeau, vous avez vu, j’apprends plein de trucs sur les chèvres maintenant ;)) que le lait est le plus riche, donc que les fromages sont les plus crémeux, et ce avant une petite pause hivernale bien méritée pour les biquettes… C’est aussi en automne que les épinards repoussent après leur pause estivale. Hum, tout cela pour dire quoi ? Ah, oui, juste histoire de se trouver une excuse im-pa-rable pour croquer dans ces cromesquis de chèvre tout crousticoulants et parfumés au thym, à l’ail et à l’huile d’olive… Avec ça, vous allez tomber le derrière par terre, promis, et en plus, c’est tout simple à préparer ! L’idée de cette recette m’est venue grâce à mon cher-et-tendre qui aime bien, quand c’est le Beaujolais nouveau (et c’était il y a quelques jours) préparer des camemberts panés pour ses copains qui viennent picoler à la maison ;). Or, (que mes lecteurs normands aient la grande bonté de me pardonner) je n’aime pas trop le camembert, ni les fromages un peu forts en général. Le reblochon, le saint-nectaire, oui, mille fois oui, mais le camembert et le maroilles, houlàlà… mon nez se retrousse.

Pardon 😉

J’ai donc mijoté dans ma tête cette petite dérogation à la recette initiale, et je ne sais pas si mon mari va aimer (je lui ferai goûter ça ce soir), mais de mon côté, malgré des tracas aujourd’hui qui m’ont un peu tourneboulé l’estomac, je me suis quand même bien régalée à midi ! Comme le dirait nos jeunes, ça console grave, des cromesquis de chèvre à l’ail et au thym 😉

Et puis, cette histoire de Beaujolais nouveau est une bonne occasion de vous faire découvrir l’autre Beaujolais : pas celui qui se boit (plus ou moins bien selon qu’il soit vraiment bon, ou au contraire le roi de la piquette !), non, celui qui se savoure avec les yeux. Touchée au plus profond de mon cœur par ces paysages extraordinaires découverts pour la première fois lors d’une petite virée à deux ce printemps, j’ai eu envie d’y emmener mes enfants cet automne. La journée a été très brumeuse. Mais loin de gâcher le paysage, cela lui a conféré un charme particulier, quelque chose d’un peu onirique, en dehors du temps. C’était extraordinaire.

Je n’avais pas pris mon appareil photo, car j’avais décidé que ce devait être un « vrai » samedi de vacances, entièrement pour les enfants (or, quand je commence à prendre des photos, en général je suis pénible ;)). Mais après avoir croisé, sur la petite route allant du Mont Brouilly au somptueux village médiéval de Oingt, une vingtaine de petits châteaux de campagne tous plus pittoresques les uns que les autres, j’ai craqué… et piqué l’appareil de mon mari. Du coup, la qualité n’est pas tout à fait la même, mais franchement, entre les couleurs des feuillages, la beauté extraordinaire des paysages, la lumière particulière de l’automne et cette brume un peu mystérieuse, je suis moi-même bluffée par le résultat et toute heureuse d’avoir gardé ces photos en souvenir… Évidemment, une fois que j’ai eu l’appareil autour du cou, il n’y a plus eu le moindre château sur la route *!!!#. Ah si, sauf un, carrément canon, mais là j’étais au téléphone avec mon grand qui est parti en Italie et qui ne m’appelle qu’une fois par semaine, alors même si j’avais croisé sur le bord de la route Brad Pitt et Georges Clooney en train de tourner une pub « Beaujolais nouveau, what else? », je n’aurais même pas interrompu la conversation histoire de prendre une photo pour vous ! (Désolée…)

Et puis en fin de journée, la brume s’est un peu levée, et nous avons sillonné les petites routes de plus belle, faisant mille tours et détours pour être sûrs de ne rien rater : Jarnioux, St Laurent d’Oingt, Sainte Paule d’Oingt, Bagnols, etc., quelle campagne magnifique, quand même (à juste 30 min de Lyon !), très joliment vallonnée, alternant vignes, champs, forêts et petits villages en pierre dorée (d’ailleurs, dites-le à Esteban, Zia et Tao : on a trouvé les Cités d’Or, en fait c’était pas dans les Andes, ils se sont fait suer pendant 50 épisodes pour rien), bref, un régal. Ça, c’était pour les yeux.

Après, oserais-je vous avouer (mais si, je vais oser) qu’on a aussi disparu entre 14H et 15H30 dans une cave ? Mmmf, c’est louche hein, cette histoire. Mais il était très bon, ce Beaujolais bio*, vraiment très bon, et puis le vigneron était très accueillant, alors vous comprenez, on n’allait pas le laisser tout seul et tout triste dans sa cave, en tête à tête avec ses bouteilles. C’était juste de la charité, quand on est passé et qu’on a vu la pancarte avec marqué « vin bio, ouvert », on s’est dit, houlàlà, et si on sacrifiait un peu de notre temps pour le pauvre gars qui doit sûrement beaucoup s’ennuyer dans sa cave toute froide. Alors on lui a tenu compagnie, et par gentillesse, on a bien voulu goûter son vin, pour lui faire plaisir. Et puis on est reparti avec des cartons de vin, heu, juste pour l’aider à faire un peu de place parce que sa cave était un peu trop encombrée et qu’il risquait de se cogner un genou à la fin. Voilà voilà.

(Et là, je dois ajouter « L’abus d’alcool est dangereux pour la santé » histoire d’être en règle avec la loi, c’est ça ? Mais nous on n’a pas abusé, promis monsieur le juge !).

 

* Domaine Paire, à Ternand, parce que je suis sûre que sinon il y en a qui vont me le demander (à commencer par mon Papa ;)). Et ceci n’est pas un article sponsorisé !

Ingrédients pour 4 personnes

Préparation : 15min

Cuisson : quelques minutes

  • 6 crottins de chèvre d’environ 60g chacun
  • 35g de biscottes (moi j’ai pris des biscottes complètes d’épeautre)
  • 1 oeuf
  • 1 grosse gousse d’ail
  • 1 c. à café de thym séché bien parfumé (ou d’origan)
  • 2 c. à soupe d’huile d’olive
  • 300g de jeunes pousses d’épinards
  • 4 tranches fines de jambon cru (facultatif)
  • 8 noix.

Pour la sauce :

6 c. à soupe d’huile d’olive, 2 c. à soupe de vinaigre de cidre, 1 c. à soupe rase de moutarde de Dijon, une gousse d’ail écrasée (facultatif), sel, poivre.

Recouper chaque fromage de chèvre en deux dans le sens de l’épaisseur, de façon à obtenir 12 petits fromages.

Bien fouetter l’œuf dans un petit bol.

Mixer les biscottes avec la gousse d’ail et le thym. Verser dans une assiette.

Tremper le premier morceau de chèvre dans l’œuf battu, puis le passer dans la chapelure de façon à bien l’enrober.

Renouveler l’opération pour les autres morceaux et réserver.

Répartir les pousses d’épinards dans les assiettes, ajouter le jambon découpé en lanières et les noix mondées. Bien fouetter les ingrédients de la sauce dans un bol pour l’émulsionner et la rendre crémeuse. En arroser chaque assiette.

Faire chauffer l’huile (sans la faire fumer !) dans une large poêle, puis y déposer les petits fromages : laisser dorer à peine 3 min de chaque côté, juste le temps que ça devienne croustillant autour et coulant dedans, puis servir aussitôt !

 

 

 

 

 

 

 

 

image_pdfimage_print

93 grains de sel au sujet de « { La dernière recette au chèvre de la saison… } »

  1. Pascale

    Merci beaucoup pour les nouvelles et cette excellente recette !! Le coin à l´air vraiment magnifique, il faut que je programme des vacances par là 😉

    Répondre
    1. Marie ChiocaMarie Chioca Auteur de l’article

      C’est magnifique comme coin ! J’en ai vu des jolies campagnes de France, mais j’ai une prédilection pour celles qui sont bien vallonnées, avec en plus des grandes montagnes à l’horizon (or, du Beaujolais on voit les Alpes, sauf que là à cause de la brume elles jouaient à cache-cache ;))
      Bonne après-midi Pascale 🙂
      Marie

      Répondre
  2. patdub

    Ah ! voilà une recette qui va ravir ma fille qui adooooore les chêvres chauds. (bon elle adore aussi le camembert au four avec du sirop d’érable , des noix si, si , d’ailleurs ma mère qui fait de la peinture sur porcelaine lui a peint une boite spéciale pour cuire le camembert au four…) .Bref, je pense que je vais lui faire grand plaisir avec ta recette… Et au reste de la famille aussi. Bises

    Répondre
    1. Marie ChiocaMarie Chioca Auteur de l’article

      Du Camembert au sirop d’érable. Rââââââh… 😉
      Farceuse va, ça va pas de me raconter ça sur la digestion !
      Des bises aussi Pat 🙂
      Marie

      Répondre
  3. cendrillon

    coucou

    Hmmm! cette recette me fait saliver. J’aime énormément le fromage de chèvre, donc cuisiner de cette façon me tente très fortement. Surtout qu’il nous arrive très souvent de faire le même style de recette mais avec de la salade et encore plus en automne.
    Alors je ne sais pas si mes jeunes mangeront des épinards crus, mais avec de la salade ou de la mâche, je testerai.
    merci encore pour cette excellente recette , mais aussi pour ces belles photos.

    et ravi pour ton fils qu’il puisse avoir ses biquettes et même le fourgon. Vraiment contente pour lui!

    bonne journée

    bises

    Répondre
    1. Marie ChiocaMarie Chioca Auteur de l’article

      C’est gentil comme tout, merci Cendrillon 🙂
      Je reconnais, c’est vraiment une chance inimaginable pour lui, car entre temps, il a eu encore quelles « surprises » pas cool, et d’avoir pu faire sauter ces trois crédits en trop (troupeau, foin, fourgon) grâce au financement participatif, cela lui permettra de mieux tenir face aux coups durs… Là il est en train de tout nettoyer et rafistoler comme un fou pour préparer un nid douillet à ses chèvres 😉
      Des bises 🙂
      Marie

      Répondre
  4. Béatrice

    Une recette toute simple mais pleine de gourmandise!!! En attendant de pouvoir goûter les fromages de Hugues!! Et bien, en effet, c’est une belle campagne! Que la ruralité est belle! Et que notre pays est beau!!! Sans chauvinité aucune! C’est la vérité!
    Bisous Marie
    PS: je suis sûre que ton mari a aimé ces cromesquis à la place du camembert.

    Répondre
    1. Marie ChiocaMarie Chioca Auteur de l’article

      Alors, sans chauvinité aucune, on a juste le plus beau pays du monde 😉
      (ça va, c’est pas trop chauvin de dire ça?)
      ^^
      Plein de bises ma Béatrice !
      Marie

      Répondre
  5. Ninidio

    Merci Marie pour cette bonne recette de chevre. J’adore les salades de chèvres chauds !!!! C’est vrai que dans les deux sèvres on est quand mêmes gates a ce niveau hein les deux chèvres !!!!!! Et alors la balade dans le beaujolais’ c’est vraiment très beau. On attend d’autres recettes au fromage de Hugues. Bises. Nicole

    Répondre
    1. Marie ChiocaMarie Chioca Auteur de l’article

      Pour des recettes avec du fromage fabriqué par le fiston, il faudra attendre encore février je pense. Patience, patience… 😉
      Mais je suis encore plus impatiente que toi !
      A mon avis, la première recette consistera pour moi à étaler un gros fromage tout frais sur une tartine de pain d’épeautre encore tout chaud, en arrosant tout ça d’huile d’olive… Mais comment vais-je tenir jusque là, hein?
      Plein de bises Ninidio 🙂
      Marie

      Répondre
  6. Aurore

    Merci Marie pour cette recette délicieuse, ma fille – qui ne mangerait que du fromage de chèvre – va adorer.
    Tiens demain je dois me faire un panier repas, allez l’idée est trouvé mille merci.
    Je suppose que ton grand attend maintenant avec impatience ses biquettes, courage pour lui l’attente est bientôt fini, la dernière ligne droite est la plus longue :).
    Bisous
    Aurore

    Répondre
    1. Marie ChiocaMarie Chioca Auteur de l’article

      Je crois que le mot « impatience » est très, très en dessous de la réalité. Il piaffe littéralement, on dirait Tigrou qui aurait bu trop de café !
      En attendant, il a de quoi s’occuper, car je te raconte même pas tout ce qu’il a à nettoyer et rafistoler avant que le troupeau n’arrive…
      Bonne après-midi Aurore 🙂
      Marie

      Répondre
  7. muriel

    Coucou Wondermarie, trop contente pour ton fiston ! Ca va le faire je n’en doute pas ! Quant à ta recette, comme d’habitude, un vrai régal ! Gros bisous et bon vent à lui j’espère que tu nous feras de belles photos de ses biquettes le temps venu. Moi je viens juste de mettre ma petite participation mais c’est du fond du coeur.

    Répondre
    1. Marie ChiocaMarie Chioca Auteur de l’article

      C’est gentil comme tout, j’étais si émue quand j’ai vu ton nom dans les contributeurs ma Mumu…
      Je t’embrasse bien fort ! (Passe un beau week-end :))
      Marie

      Répondre
  8. Nadine.

    Merci, Marie, pour cette recette que je vais m’empresser de mettre au menu du week-end.
    Merci aussi des bonnes nouvelles de Hugues.
    C’est tellement chouette de pouvoir accéder à son rêve…
    (Et c’est chouette aussi de pouvoir jouer les bonnes fées… )
    Nous attendons d’autres photos -celles du beaujolais sont superbes, comme d’habitude- : des photos de l’arrivée des chèvres et aussi quelques vues de Chambarans… En plus de celles d’une nouvelle recette, bien sûr !
    Belle fin de semaine à toute la famille.

    Répondre
    1. Marie ChiocaMarie Chioca Auteur de l’article

      Décidement, il ne faudra pas que j’oublie mon appareil photo quand les biquettes arriveront 😉
      Là on a juste un peu de souci : avec la mobilisation des gilets jaunes, il ne faudrait pas que le convoi soit retardé ou « chahuté », car les petites chèvres seront toutes gestantes, du coup le déplacement (400km) va être déjà très délicat… Il ne faudrait pas qu’il y ait de fausses-couches !
      Dans le doute, le « voyage » du troupeau a été repoussé au 5 décembre. On croise les doigts (même si au fond, ça ne sert vraiment à rien ;))
      Bon week-end Nadine 🙂
      Marie

      Répondre
  9. Raphaëlle

    Eh Marie, mais c’est chez moi ça ! On aurait pu se croiser au milieu d’un de ces villages.
    C’est vrai que la vigne est belle à l’automne, d’ailleurs en toute saison, au printemps c’est fascinant de voir un bout de bois produire toute cette verdure et ces belles grappes.
    Je suis heureuse pour Hugues, son projet va aboutir et il pourra commencer avec moins de pression sur les épaules.
    Mon seul regret…. ben c’est qu’habitant là où tu as pris tes photos, c’est un peu loin pour aller acheter du fromage !

    Répondre
    1. Marie ChiocaMarie Chioca Auteur de l’article

      C’est rigolo ! Est-ce que c’est indiscret de te demander de quel village tu es? En tout cas, gros coup de coeur pour moi, cette jolie région 🙂
      Passe un joli week-end Raphaëlle…
      Marie

      Répondre
    2. Raphaëlle

      Non non ce n’est pas indiscret, je suis de Châtillon d’Azergues, c’est côté Lyon, et il y a aussi un château !
      Alors c’est plutôt loin du Mont Brouilly, mais près de Ternand, Bagnols, Oingt… que je connais bien.
      Et si tu repasses dans le coin, à Châtillon aussi il y a du vin Bio, le Domaine Pérol… Comme nous aussi nous sommes serviables, le week end des primeurs, nous l’avons aidé à alléger sa cave !

      Répondre
      1. Marie ChiocaMarie Chioca Auteur de l’article

        Ouiiiiiii je connais ! Et j’ai goûté au domaine Pérol ce printemps ! Et je suis montée à pied jusqu’au château… Très joli 🙂
        Des bises !
        Marie

        Répondre
  10. Laurence

    Miam, tu me fais saliver Marie et je crois qu’il y en a un autre : notre fils Jean-François adore le chèvre chaud Je retiens ta recette.
    Dommage que tu habites ci loin, nous ne pourrons pas être client de Hugues mais je suis certaine que la clientèle se pressera à la porte . C’est vrai , il y a encore du temps avant qu’il en arrive là ! Mais ces simples mots pour Hugues ::
    Faire et refaire, persévérance, et encore, et encore et le SUCCES est au bout !

    Amitiés sicères

    Répondre
    1. Marie ChiocaMarie Chioca Auteur de l’article

      C’est gentil comme tout, merci Laurence 🙂
      Il y a des jours où tout va bien, d’autres où c’est plus compliqué (que de « surprises » dans cette installation !), mais butté et joyeux comme il est, je ne pense pas que mon grand se laissera trop facilement abattre…
      Amitiés sincères aussi, et merci pour ta fidélité !
      Marie

      Répondre
  11. Laurence

    Merci pour cette appétissante recette ! J’adore le fromage de chèvre, alors au prochain marché, je vais acheter des petits fromages.
    Merci également pour ces jolies photos. J’ai découvert cette région dernièrement ; ma fille faisant ses études à Lyon, nous avions décidé d’aller découvrir les environs. Nous sommes arrivés à Oingt et ses alentours. Magnifique ! Comme toi, nous avons tenu compagnie à un vigneron… et découvert de très bons beaujolais 😃
    Tous mes vœux de réussite à ton fils. Je suis très heureuse pour lui et pour toi. Ce bel élan participatif fait chaud au cœur !

    Répondre
    1. Marie ChiocaMarie Chioca Auteur de l’article

      C’est joli, vraiment ces villages en pierre dorée 🙂 Dire que j’ai vécu 15 ans dans le Dauphiné sans le savoir ! Je ne suis jamais montée plus haut que Lyon, qui a aussi son charme je trouve (du moins, pour une ville ;)).
      Merci en tout cas pour ton gentil message Laurence, et beau week-end à toi !
      Marie

      Répondre
  12. Marie C

    Bonjour Marie,

    Merci pour cette recette toute simple mais efficace. J’ai reçu des épinards frais dans mon panier d’AMAP, ça sera l’occasion d’essayer.
    Tes photos sont vraiment magnifiques ! La brume ajoute une touche de mystère qui n’est pas déplaisante. Quand je vois ce genre de photos, je réalise à quel point il y a une grande variété de paysages en France et ça me motive à davantage visiter notre beau pays plutôt que de repartir à l’autre bout du globe.

    Félicitations à ton fils !!! Je suis très heureuse pour lui !! Dans 3 jours, il pourra commencer à fêter Noël en avance 😉

    Bonne journée et bonne fin de semaine,

    Marie

    Répondre
    1. Marie ChiocaMarie Chioca Auteur de l’article

      Et non hélas, pas dans trois jours… Pour diverses raisons, il a fallu différer un peu le « voyage » des biquettes : mobilisations de gilets jaunes sur les routes, difficulté à trouver un convoyeur spécialisé dans les chèvres, remise en état de l’actuelle étable pour qu’elles soient bien au chaud en arrivant, etc., bref, mieux vaut attendre un tout petit peu afin que les pauvres biquettes ne soient pas trop chahutées. Beaucoup d’entre elles sont gestantes, et ont besoin d’un maximum d’attentions. Alors il faudra attendre encore quelques jours, c’est mieux.
      Mais on a hâte ! 😉
      Bon week-end à toi !
      Marie

      Répondre
    1. Marie ChiocaMarie Chioca Auteur de l’article

      Merci Gaëlle, ça me touche beaucoup parce que moi aussi j’avais un peu le moral à zéro le jour où j’ai écrit cet article, et je me suis fait la même remarque que toi : de si jolis paysages, ça met du baume au coeur…
      Bon courage en tout cas ! J’espère que tu vas passer un très beau week-end !
      Marie

      Répondre
  13. Agnès

    Tout ça c’est bien joli mais qui c’est qui va avoir la chanson des Citées d’Or en têteTOUTE LA JOURNÉE maintenant ?????
    Merci tout de même Marie!
    Bientôt un bouquin spécial cuisine des chevrettes !!!

    Répondre
    1. Marie ChiocaMarie Chioca Auteur de l’article

      J’ai moi même été la première punie ! Deux jours de « Hôhôhôhôhô, Esteban, Zia, Tao, les Cités d’Ooooor » dans le citron, ça rend fou !
      Ce matin ça m’est enfin passé… Parce que j’ai fait pour un bouquin une recette au miel, et que maintenant, j’ai le générique de Winnie l’Ourson » dans la tête (où est le smiley qui mange son chapeau?).
      😉
      Bon week-end Agnès !

      (Tu connais le générique des Winnie l’Ourson des années 80? Bonjour à tous, venez avec nous, on a rendez-vous ensemble ici, chez Winnie / Dans la maison, de Winnie l’Ourson, on entend tout le temps des chansoooos..
      Gnark gnark gnark ^^)

      Répondre
  14. Am

    Bonjour,
    Comme d’habitude, belles photos, bonne recette, sympathie et une bonne nouvelle pour votre fils! Bravo! J’ai acheté le livre minceur durable; j’avais une question les fruits frais c’est seulement au goûter ou on peut au dîner et au petit dej? Merci pour le retour

    Répondre
    1. Marie ChiocaMarie Chioca Auteur de l’article

      Alors, au goûter, c’est vraiment l’idéal, mais Brigitte Fichaux dit que si l’on a pas très faim le soir, un ou deux fruits cela peut constituer un repas léger et « détox » à souhait… Perso, il m’arrive aussi de manger un fruit vers 10H si je me suis levée très tôt (comme ce matin, 4H30…) et que le petit déjeuner est vraiment trop loin 😉
      Bon week-end AM !
      Marie

      Répondre
  15. Martineduloiret

    Merci pour cette recette, j’ai des épinards dans le jardin et du chèvre dans le frigo. Y a plus qu’à !!

    N’étant pas très à l’aise avec les règlements sur internet je viens d’envoyer un chèque aux biquettes de chambaran parce que touchée par ce beau projet qui a fait écho en moi, avec notre 2eme fils nous avons vécu le même genre d’histoire sauf que lui c’était le conservatoire d’art dramatique qu’il a voulu faire, t’imagines bien nos craintes quand à son avenir…il a maintenant 34 ans et vit de son art, certes il n’est pas millionnaire mais n’étant pas un adepte de la civilisation de consommation il est heureux avec ce qu’il a

    Je souhaite le meilleur à Hugues et à toute la famille
    On attend avec impatience les photos des biquettes

    Belle journée
    Martine

    Répondre
    1. Marie ChiocaMarie Chioca Auteur de l’article

      C’est tellement gentil Martine, merci beaucoup, beaucoup…
      Comme je le disais un peu plus haut dans les réponses aux commentaires, le voyage des biquettes a dû être un peu reporté pour qu’il puisse se passer dans les meilleures conditions possible (faire faire 400km à des biquettes gestantes en pleine mobilisation de gilets jaunes, c’est quand même chaud…)
      Du coup, on doit s’armer de patience… ça permet à Hugues de rafistoler encore mieux leur futur nid douillet !
      Bon week-end à toi, et encore un grand merci !
      Marie

      Répondre
  16. Marion

    C’est malin, maintenant j’ai la chanson des mystérieuses cités d’or dans la tête ! Esteban, Zia, Tao, les cités d’or ! Aa-a-a-ah…
    C’est beau, le pays des pierres dorées…
    Bises Marie

    Répondre
    1. Marie ChiocaMarie Chioca Auteur de l’article

      Tu veux que je te la fasse passer, cette chanson que tu as dans la tête?
      J’ai soufflé à l’oreille d’Agnès, juste quelques commentaires au dessus, le générique de Winnie l’Ourson qui me prend le chou depuis ce matin, à cause d’une recette au miel que je viens de faire… Du coup, hop, ça chasse les Cités d’Or, c’est magique ! Mais est-ce vraiment mieux…(?)
      ^^
      (Je suis vraiment vilaine, pardon ;))
      Des bises 🙂
      (Et j’espère, sans rancune pour Winnie l’Ourson : profites-en bien ce week-end ;))
      Marie

      Répondre
    1. Marie ChiocaMarie Chioca Auteur de l’article

      17H30, je dirais bien que c’est l’heure du goûter mais bon, une grande salade de chèvre chaud, je ne sais pas si ça ferait quand même très sérieux à cette heure là 😉
      Bon week-end Lilith !
      Marie

      Répondre
  17. Jackie Thouny

    Bravo au petit Hugues nous sommes ravis et bien hâte de voir notre biquette Atocas;) Le Beaujolais la région natale de mon cher et tendre, il y est né et mes beaux-parents étaient vignerons à Villé Morgon, et la chapelle de Brouilly une lieu sacré pour nous deux. J’y suis allée cet été et à chaque fois nous faisons notre petit pélerinage romantique. . Je ne sais pas si vous êtes allées à Moulin à Vent et Vaulx en Beaujolais, deux caveaux incontournables. Je vais tester tes petits cromesquis de chèvre. Bises et belle soirée Marie

    Répondre
    1. Marie ChiocaMarie Chioca Auteur de l’article

      Oui, j’ai beaucoup aimé la jolie chapelle toute blanche du Mont Brouilly, avec l’inscription « A marie, contre le mildiou ». Cela m’a beaucoup touchée de voir la confiance simple et aimante de nos anciens… et cette jolie statue de Jésus tenant en ses petites mains une grappe de raisin !
      Mais je n’ai pas vue les caves de Moulin à Vent et de Vaulx en Beaujolais… Je ne pouvais pas faire la tournée des caveaux. Avec tous les enfants, ça n’aurait pas fait très sérieux ^^
      Bon week-end Jackie 🙂
      Marie

      Répondre
  18. Marie-José crepel

    Bonjour Marie, je suis picarde d’adoption…j’ai toujours autant de plaisir à vous lire, merci infiniment pour toutes vos chroniques intéressantes et pleine d’humour !
    Juste une précision au sujet du Maroilles…il n’a absolument pas le gout de ce qu’il sent ! je l’ai fait gouter à des personnes qui comme vous n’appréciaient pas l’odeur…et…ont été surpris et l’ont aimé !
    Je vous embrasse, marie-josé

    Répondre
    1. Marie ChiocaMarie Chioca Auteur de l’article

      Alors il va falloir que j’y goûte vraiment 😉
      Je penserai à vous Marie-José la prochaine fois que je croiserai un Maroilles, et promis, je dépasserai ma première impression olfactive…
      Très beau week-end à vous 🙂
      Marie

      Répondre
  19. Mauricette AUTRET

    Ravie d’apprendre la bonne nouvelle pour l’installation de ton fiston !
    Merci pour cette recette de chèvre qui a l’air très appétissante et que je vais essayer dès ce week-end !
    A bientôt,

    Répondre
  20. gerard dulac

    Merci Marie de parler du Beaujolais. J’y habite et ne me lasse pas des vallonnements, des couleurs, de la brume et même du brouillard
    comme ces jours-ci : tout a du charme. Perso, je suis à Vaux en B. ou hélas la vigne disparaît un peu : trop peu de repreneurs pour des
    vignes en coteaux ou le travail manuel est dur et moins rentable.
    Je participe au projet de votre fils : ancienne viticultrice je connais tellement les difficultés mais aussi les bonheurs d’un métier que l’on
    choisi.
    Bien sûr comme beaucoup j’aime et m’inspire de » vos livres tous les jours. A bientôt sur votre site. MT

    Répondre
    1. Marie ChiocaMarie Chioca Auteur de l’article

      Bonsoir Gérard,
      Oui, j’ai entendu dire que beaucoup de parcelles tombaient en friches, ou étaient affectées à d’autres cultures. J’espère que le Beaujolais redeviendra ce qu’il était les siècles précédents, une terre de polyculture d’où sortira encore des bons vins, mais aussi de bons fromages, des légumes, etc… Et non pas des collines entières de lotissement pour remplacer les vignes 🙁
      Bonne soirée à vous, et merci beaucoup pour ce gentil message 🙂

      Marie

      Répondre
  21. Jo

    Hello Marie!
    Belle recette (merci!) et petite question : Hugues pourra-t-il un jour envoyer ses fromages à nous, pauvres admirateurs du bout de la France?
    Bises à toi et ta merveilleuse famille.
    Jo

    Répondre
    1. Marie ChiocaMarie Chioca Auteur de l’article

      Bonjour Jo,
      Hélas, je ne peux pas répondre, car plusieurs personnes ont posé la question, et Hugues se renseigne mais il semblerait que ce soit assez onéreux en frais de port hélas… Enfin, affaire à suivre quand même !
      Des bises à toi aussi, et merci beaucoup 🙂
      Marie

      Répondre
  22. FreD

    Chouette recette que je mets de côté pour la faire dès que la saison des fromages de biques aura repris l’an prochain ! Et sinon petite proposition (non non, pas malhonnête ;o) !! Lorsque ton garçon va monter chercher ses biquettes, je pense qu’il passera par chez moi, alors s’il a besoin : de faire une pause, d’un lit, d’une douche, d’un casse-croute… qu’il n’hésite pas à faire signe. Tu peux me joindre via ma messagerie. Et merci pour le reportage photos dans le Beaujolais… il y a longtemps que nous y avons trainé nos guêtres et ça donne bien envie d’y retourner !

    Répondre
    1. Marie ChiocaMarie Chioca Auteur de l’article

      Que c’est gentil, merci infiniment, je suis trop touchée par cette invitation chaleureuse 🙂
      Le voyage se fera le 4 décembre, mardi prochain, il y a 4H de route… mais on espère très fort qu’il n’y aura pas de perturbations.
      Bonne soirée à toi Fred, et encore merci !
      Marie

      Répondre
  23. Lili.K

    Bonjour Marie,
    Magnifiques photos et une recette très alléchante (j’ai acheté tout ce qu’il faut pour tester ce we) !!
    Je fais partie des chanceux qui viendront rendre visite aux biquettes au mois de Juin, il va falloir s’organiser (d’ailleurs si tu as de bonnes adresses pour loger pour le we je suis preneuse) j’ai hâte d’y être!!! Je suis vraiment ravie de participer à ce beau projet, toute la famille est investie, notre séjour dans votre campagne ce sera un peu notre très joli cadeau de Noël… même si mon petit dernier (6 ans et demi) a trouvé que c’etait quand même dommage que la chèvre ne s’installe pas dans notre jardin!! Pourrais tu d’ailleurs me communiquer une adresse mail pour informer Hugues du nom de «notre » biquette, je ne suis pas très fan de Face de bouk et je ne trouve pas d’adresse mail sur miimosa… le choix du petit nom a d’ailleurs été un gros débat à la maison!!
    Sinon est il normal que je reçoive toujours la newsletter une semaine après la publication de tes posts? Pour celui ci je n’ai d’ailleurs pas encore eu l’info, heureusement je viens fouiner régulièrement:)
    Merci et à bientot

    Répondre
    1. Marie ChiocaMarie Chioca Auteur de l’article

      Coucou Lili.K 🙂
      C’est chouette, nous allons pouvoir nous voir alors ! Mais ton pauvre bout de chou, comme je comprends sa déception… Parrainer une chèvre et ne pas pouvoir la mettre dans son jardin ! 😉 Ce sont tes fleurs qui ont eu peur !
      Pour ce qui est de la newsletter, ne t’inquiète pas, c’est hélas normal : comme il y a beaucoup d’abonnés, la newsletter met presque une semaine à être envoyée à tout le monde, vraiment désolée (et si je la programme pour envoyer plus vite, les newsletters finissent pour la majorité en spam… Bizarre).
      Quant au petit nom de la chèvre, tu peux me le dire en réponse à ce commentaire si tu veux (je transmettrai ;)) ou sur Miimosa : tu verras, il y a un endroit où tu peux laisser un commentaire.
      Encore merci en tout cas, et à bientôt 🙂
      Marie

      Répondre
      1. Lili.K

        Oui c’est trop chouette:)!!! Pour le petit nom de la chèvre, c’est mon fils aîné qui a trouvé l’inspiration en dégustant des gaufres liégeoises (recette Marie Chioca biensûr!!) ce sera donc « Gaufrette ». Nous avons tous validé sauf ma fille qui aurait préféré Nougatine… J’ai une famille de gourmands 😉 du coup si vous manquiez d’inspiration pour d’autres chèvres qui n’auraient pas de prénom, je vous suggère Nougatine!!
        Je me permets aussi de renouveller ma demande concernant la recherche d’un petit nid douillet pas trop loin de la ferme d’Hugues pour y loger une famille de 5 personnes dont 3 enfants entre 7 et 13 ans le we de la Pentecôte!!
        Merci et à bientôt

        Répondre
        1. Marie ChiocaMarie Chioca Auteur de l’article

          Coucou Lili !
          Dis-moi, les dessins ravissants que Hugues à reçu par La Poste, c’était bien tes enfants? Ils sont ma-gni-fi-ques, et Hugues a dit qu’il les mettrait sur les murs du bureau de l’exploitation (si si !).
          Pour ce qui est du logement, par contre, je donne un peu ma langue au chat car je sais qu’il existe pas mal de choses (gîtes, auberges, camping, chambres d’hôte, même des petites roulottes à louer) mais je ne connais pas bien ton budget…
          Gros bisous !
          Marie

          Répondre
          1. Lili.K

            Eh bien non… les dessins ne viennent pas de mes enfants, mais ça aurait pu car ce sont aussi des artistes qui adorent dessiner et bricoler;) !! c’est d’ailleurs une super idee, je vais leur en parler! Mais du coup, y a t’il une autre famille qui souhaite baptiser sa biquette Gaufrette ou c’est l’âge de ma tribu qui t’a fait pensé que c’étaient eux?

          2. Marie ChiocaMarie Chioca Auteur de l’article

            Oui !
            Et puis je me souviens juste que c’était une Lili ou peut-être une Sophie, en tout cas un prénom court comme ça, bref, c’était une petite maman avec 3 enfants comme toi, mais impossible de retrouver le mail où elle me prévenait que les enfants envoyaient les dessins…
            La pauvre, je voudrais la remercier.
            Je commence à perdre la boule moi…
            Et non, il n’y a pas encore de Gaufrette chez les chèvres de Hugues, et c’est trop mignon comme nom ;))
            Des bises Lili !
            Marie

  24. SALA

    Veuillez m’excuser, malade, mon texte de cette fin de matinée, en attente de validation est parti, sans vérification…

    Texte corrigé des « coquilles » et d’accents et, précisé – le voici :
    SALA 24 novembre 2018 à 11 h 49 min

    Votre commentaire est en attente de validation.

    _____________________

    Très chère famille amie Chioca,

    Excellentissimo : pour vous, très chère Marie Chioca et, la famille au complet, avec en priorité Hugues, bien soutenu par ses parents, mais aussi par tous les participants, des aides de différentes sortes, à son projet – lequel commence à prendre forme, concrètement, et se situe, déjà, au niveau de la première phase de développement !

    Ayant communiqué à votre très cher fils Hugues, l’été dernier, lors d’entretiens, des informations à caractère professionnel, et l’avoir mis en relation avec une personne de Savoie – limitrophe de l’Isère – expérimentée, possédant un troupeau de chèvres « Bio » à vendre, pour permettre à celle-ci, de se « reconvertir » dans le domaine des plantes aromatiques « Bio », actuellement en fin d’ une seconde « vie active », mon épouse et moi, avons transmis à plusieurs autres » connaissances » de ces belles et enjouées caprines » les informations relatives à ce très beau et bon projet.

    Dont l’un de nos fils, Joseph – lequel vient « d’acquérir » une chèvre.

    «Dans l’Ancien Testament, on voit que la chèvre est souvent offerte en sacrifice lors des rituels juifs. Dans le Cantique des Cantiques, les cheveux de l’amoureuse sont comparés à un troupeau de chèvres suspendues aux flancs de Galaad (chaîne de montagnes) (Ct 4.1). »

    Bravo à toute la famille et à vous, Marie, pour vos excellentes recettes – lesquelles sont en partie revisitées et, bien décrites dans vos livres – que nous possédons en totalité. Et / ou présentées sur votre « Blog » (sorte de journal sur internet :  » Saines Gourmandises « )

    Merci, aussi, pour vos splendides photographies « artistiques » – lesquels émaillent tous vos écrits et nous font rêver !

    Que Dieu vous le rende = Merci !
    Excellentissimo !
    Amicalement.
    Jean-Yves Sala.

    Répondre
    1. Marie ChiocaMarie Chioca Auteur de l’article

      Cher monsieur Sala,
      Merci beaucoup, je me souviens très bien du mal que vous vous étiez donné pour communiquer cette information à Hugues, mais il n’a hélas pas pu reprendre ce troupeau car, si mes souvenirs sont bons, il n’était pas au contrôle laitier. Du coup, il n’a pas eu l’occasion de rencontrer cette dame, j’espère qu’elle aura entre temps trouvé un autre repreneur, et pourra réaliser son souhait de se tourner vers les plantes médicinales.
      Je suis heureuse aussi que mes photos vous fassent un peu rêver… Dans le cas du Beaujolais, je n’ai pas beaucoup de mérite, tout était déjà si « photogénique » !
      Bien amicalement aussi,
      Marie

      Répondre
  25. Lisa

    Tu es une véritable artiste Marie, tant par tes mots, tes images que tes recettes…j’ai beau ne pas les avoir essayé (mais ça ne saurait tarder), je me dit que ces cromesquis de chèvre ont un goût de brume et de soleil timide, et une odeur de givre vert…non non, je ne suis pas poète !
    En tout cas merci pour ces rayons de soleil que tu invite dans nos assiettes, sur nos écrans et dans nos lits (oui, chez nous on a tendance à lire tes livres de recettes comme un bon roman très gourmand). D’autant plus, qu’ici dans l’ouest, il pleut, il pleut, il pleut !
    La magie de l’automne, ces couleurs ocres et rouilles, le chant persistant des oiseaux noirs, les sangliers ronchons qui traversent la route devant la voitures aux phares blafards à 23 heures au soir (trop de détails ? vraiment ?) et même cette odeur humide de feuille tombées qui fait vibrer les poumons. Tout cela je l’ai vu dans tes photos, tes mots et tes blagues qui ramènent un peu de lumière sous le rideau de pluie qui ombre ma campagne à moi.
    Merci pour tout cela,

    Lisa

    Répondre
    1. Marie ChiocaMarie Chioca Auteur de l’article

      Mais si, mais si, tu es un peu poète Lisa !
      Il faut juste que tu me dises à propos des sangliers ronchons sur mes photos… Ils sont où dit, ils sont où, je les ai pas vuuus !!! Même avec une loupe.
      ^^
      Plein de bises 🙂
      Marie

      Répondre
  26. Sabine Bialasik

    Bonjour Marie!

    Je te retrouve ce matin ,(tu permets le « tu »?) et me régale autant des recettes, des photos que du récit savoureux de vos pérégrinations familiales! C’est comme si je continuais la lecture d’une saga ..hi hi… »La famille CHIOCA dans le Beaujolais »!
    Les photos sont incroyablement belles et je me dis que , tiens , si j’allais poser meubles et cartons dans ce petit coin de Paradis..?.( il faut dire que j’attends l’inspiration qui doit me guider vers un nouveau lieu de vie).
    Je suis heureuse pour Hugues et lui souhaite le meilleur!
    Amicalement!
    Sabine ( fandeMarc,duthé,desgâteauxmaison,delacouture,deslanguesétrangèresETdesBellesrencontres!)

    Répondre
    1. Marie ChiocaMarie Chioca Auteur de l’article

      Mais oui, bien sûr pour le « tu », pas de souci 😉
      Viens plutôt poser tes valises dans le Dauphiné c’est encore plus beau ! (Mais non, mais non, ce n’est pas chauvin…). Bon, sans plaisanter, le Beaujolais, c’est splendide.
      Amicalement aussi,
      Marie

      Répondre
  27. Caroline

    Bonjour,
    Rhooooo, et bien il va falloir que je mette la recette de côté pour le printemps, car à la chèvrerie chez qui nous nous servons (Drôme provencale), les chèvres du Roves sont déjà au repos !!!!!
    A bientôt de vous lire…..

    Caroline

    Répondre
    1. Marie ChiocaMarie Chioca Auteur de l’article

      Ici aussi, ça vient de s’arrêter… C’était vraiment la der des der cette recette 😉
      « Yapluka » attendre, maintenant… que ça va être dur !
      Bonne soirée Caroline,
      Marie
      (Qu’elles sont belles, les chèvres du Rove ! Hélas, elles ne se plaisent pas chez nous, il fait trop froid ;))

      Répondre
  28. Planus pascale

    Bonjour Marie!
    Bravo pour cette belle recette et pour avoir si bien décrit mon pays d’adoption! Vous êtiez tout prêt de chez moi! Vous lire…..comment dire , c’est avec impatience que j’ouvre vos posts! à chaque fois c’est un régal à tous les niveaux. Recettes, humour, histoire de vie…. ne changez rien!
    Bienvenue aux biquettes!

    Répondre
    1. Marie ChiocaMarie Chioca Auteur de l’article

      Merci beaucoup Pascale 🙂
      C’est amusant, vous êtes plusieurs à me dire que vous êtes du Beaujolais… on s’est peut-être croisés sans le savoir 😉
      Bonne soirée à vous, et merci pour ce si gentil petit mot !
      Marie

      Répondre
  29. Minette

    Magnifique paysage! On ne prend pas assez souvent le temps de faire une escapade en famille le weekend! Je prends la recette, j’adore le chèvre (pas le beaujolais). Merci!

    Répondre
    1. Marie ChiocaMarie Chioca Auteur de l’article

      C’est le vin d’une façon générale que tu n’aimes pas, ou juste le beaujolais?
      Je suis curieuse hein 😉
      Bonne soirée à toi Minette,
      Marie

      Répondre
  30. Lulu

    Divin pour nos papilles… Merci beaucoup pour le partage de cette idée de recette !
    Rapide, avec de bons ingrédients simples, succulent. Exactement ce qu’il me fallait 😉

    Répondre
  31. Steph Marmott

    Coucou Marie,
    Message qui n’a rien à voir avec les chèvres, hihi ! C’est juste pour te dire qu’hier j’ai fait deux fournées de « biscuits aux épices » et je suis tombée en amour avec cette recette simplissime qui a donné des biscuits si craquants et si parfaitement bons – tellement bons que je vais en refaire souvent !! Merci 🙂
    Bonne journée
    Bises

    Répondre
    1. Marie ChiocaMarie Chioca Auteur de l’article

      C’était quelle recette exactement? Parce que je suis moi-même un peu perdue dans mes livres, parfois (la honte ^^)
      Merci en tout cas, et plein de bises ma gentille Steph…
      Marie

      Répondre
  32. Monique

    Bonjour Marie
    Alors tu ne le savais pas encore mais 2019 est l’année de notre rencontre ! Car grâce à tes merveilleuses photos, l’intérêt que je porte au projet de ton fiston, ma participation à ton prochain stage (ben si j’ai déjà pris mon billet d’avion ! Je vais te passer mes dates t’inquiète😉) tout se conjugue pour enfin se connaître ! Elle n’est pas belle la vie ? Bon j’espère que le moral remonte et que tout va bien avancer. Merci pour cette belle recette.
    Bon courage et à bientôt Marie !
    Monique

    Répondre
  33. Corinne

    Bonjour,

    Je n’ai pas l’habitude de laisser de commentaires et pourtant je vous suis depuis de nombreuses années. Vous m’avez fait découvrir le bonheur de manger sainement en se faisant vraiment plaisir! J’ai habité pas bien loin de chez vous en Chartreuse et c’était vraiment magnifique mais j’ai grandi au Bois d’Oingt juste sous ce magnifique village d’Oingt et vos photos magnifiques me rappellent à quel point j’ai eu de la chance de pousser dans une nature aussi magnifique. L’automne est la plus belle des saisons là bas, l’air y a une odeur toute particulière et on peut aller cueillir les derniers raisins dans les vignes. Alors oui c’est un magnifique coin de notre belle France!! Et vous avez déniché un excellent vigneron mais j’ai d’autres adresses de bon vins bio ou en conversion si vous voulez.
    Merci pour ce partage et vos magnifiques photos.
    Corinne – tourangelle d’adoption, la Touraine en Automne c’est aussi merveilleux, à découvrir…

    Répondre
    1. Marie ChiocaMarie Chioca Auteur de l’article

      Merci beaucoup Corinne !
      Je suis vraiment touchée, car si je ne me trompe pas, vous êtes la troisième personne à me dire en commentaire que vous êtes « du pays » 😉
      Le monde est petit !
      En fait, je crois qu’il y a beaucoup de beaux coins comme ça en France, on a un peu tendance à l’oublier à force d’être « tombé dedans quand on était petit ». Il n’y a que la Côte d’Azur, j’y suis née, et n’ai jamais pu m’y faire. Le comble hein, quand on y pense 😉
      (Sinon, oui, je veux bien des bonnes adresses de vignerons à visiter par « charité »…)
      Merci encore Corine, et bonne soirée !
      Marie

      Répondre
  34. Anne

    Bonjour Marie, je suis coeliaque et j’avoue que le régime à IG bas sans la farine d’epeautre c’est compliqué. Pouvez-vous me dire quelles farines je peux utiliser pour faire un pain sans gluten pour le petit déjeuner car je n’arrive toujours pas à trouver un petit déjeuner qui me convienne.

    Merci beaucoup de votre réponse
    Anne

    Répondre
    1. Marie ChiocaMarie Chioca Auteur de l’article

      Hélas, ma pauvre Anne, sans gluten ET à IG bas c’est compliqué. Attention, je n’ai pas dit « impossible », juste compliqué 😉
      Ce n’est pas bien ma spécialité et je ne saurais pas vous conseiller comme il faut, mais je sais qu’une auteure (Frédérique Barral) a écrit un ouvrage sur le sujet… Je ne me souviens plus du titre exact, mais c’est un ouvrage assez récent.
      Bon courage !
      Marie

      Répondre
  35. Sakura

    Merci beaucoup pour cette recette qui fait vraiment envie et pour tes magnifiques photos, ça donne envie de choper une bonne paire de chaussures et d’aller se promener.
    J’ai bien ris en te lisant car je me suis tellement reconnue dans le « dès que j’ai un appareil photos dans les mains, je deviens un peu pénible » ^-°

    Répondre
  36. Lucie

    Bonsoir Marie !
    Bon alors, elles sont bien arrivées, ces biquettes ? Sans trop d’encombres ? J’espère, en tous cas ! Qu’elles profitent bien de leur nouveau chez-elles !
    Sincèrement,

    Répondre
  37. galan

    Merci Marie pour ce partage et ces belles photos !
    A l’approche des fêtes de noel, j’aimerais bien que tu me conseilles un menu de fête mais en meme temps pas trop long à préparer… C’est possible ? Nous serons 4 personnes dont 3 végétariens.
    Merci de tes bons conseils
    Marie,

    ps ; j’ai déjà patissé plein de gateaux de ton dernier livre « mes bons gouters au quotidien ». C’est mon petit qui se régale !!!

    Répondre
    1. Marie ChiocaMarie Chioca Auteur de l’article

      Ohlàlà, un menu de fête végétarien, je t’avoue sincèrement que je ne saurais pas trop faire… Enfin, il y a déjà ma bûche de légumes postée l’an dernier, mais après je ne vois pas trop désolée…
      Je donne ma langue au chat 😉
      Merci en tout cas pour ton gentil « retour » sur mon dernier livre… du coup ça me fait presque un peu culpabiliser de ne pas savoir te répondre mieux pour le menu mais bon, plutôt que de dire des bêtises…
      Belle soirée à toi Galan !
      Marie

      Répondre
  38. errandonea

    Bonjour , Marie , puis-je te demander avec quel appareil photo tu as pris ces magnifiques photos car j’en cherche un .
    Merci d’avance de ta réponse .
    Cordialement , Martine .

    Répondre
    1. Marie ChiocaMarie Chioca Auteur de l’article

      Je travaille avec un vieux Nikkon D90 acheté d’occasion (avec un objectif fixe 60mm), mais je l’aime beaucoup. Et pour les photos de paysage, j’ai utilisé le Nikon D80 (modèle juste en dessous) de mon mari (avec un objectif 18-105). Il a moins de pixels, mais fait du bon job quand même 😉
      Bien cordialement aussi !
      Marie

      Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *