{ C’est trop bon, quand c’est fait-maison… }

26 juillet 2018

{ C’est trop bon, quand c’est fait-maison… }

Tomates séchées marinées à l’italienne

♥ Sans Lait ♥ Sans Gluten ♥ Vegan ♥ IG Bas ♥

 

Tomates séchées 1Et voilà, les vacances sont finies pour moi, c’était si chouette, si beau la Haute-Savoie… mais si court, ce petit séjour 😉

Bon, pas de quoi déprimer non plus, car à la maison avec ma petite troupe, c’est bien aussi, juste un peu compliqué quand il faut continuer à travailler alors que tout le monde est en vacances et m’attend au tournant pour faire « plein de trucs ». Ce matin par exemple j’ai photographié des sushi-cakes en racontant à mes filles un chouette livre que je viens de terminer, tout en surveillant de loin la préparation du repas (un de mes fistons avait fait une sauce au thon, crème d’artichaut et ail frit, ça avait plutôt bien commencé jusqu’à ce qu’il déglace les sucs avec du rosé pamplemousse-framboise…), bref, la routine quand on a huit bras et trois cerveaux, sauf que moi, la nature m’a refusé cette petite originalité, du coup je fais ce que je peux. Surtout que ce week-end, nous étions 56 à la maison pour une petite fête de famille (oui, 56, c’est pas une faute de frappe), et là je suis encore en train d’essayer de m’en remettre.

En tout cas, ça m’a fait sourire de trouver au retour quelques « protestations » sur ma boîte mail… Comment avais-je osé ne pas poster la photo des quatre lapinous orphelins ! En fait, je n’y avais vraiment pas pensé sur le moment. Et puis entre temps, les lapins sont partis en vacances avec nous (il fallait bien continuer à leur donner le biberon, puis masser les bedons avec un coton tige imprégné d’eau tiède pour remplacer la langue de maman lapin – c’était ça ou lécher nous-mêmes le ventre des lapinous après la tétée pour les aider à faire leur petits besoins. Bref. On a acheté plein de cotons tiges), ils ont ouvert les yeux, bien grandi, commencé à courir partout quand on les sortait de la cage. On était gagas… et puis une soudaine et mystérieuse épidémie nous en a emporté trois en deux jours. Snif.

ITomates séchées 2l nous reste heureusement un petit survivant pour nous consoler, super costaud, j’espère qu’il vivra longtemps car on l’aime vraiment bien. J’ai pris une photo que je vous ai mis en fin d’article, voilà, comme ça vous aurez la bouille du lapin qui a survécu à tout : orphelin à 5 jours, biberons infectes de lait pour chatons avalés une fois sur deux par le trou d’une narine (c’est quand même pas croyable de gigoter à ce point là !), trajet des vacances aller et retour entre deux valises (dont une remplie de reblochon, pour le voyage retour…), canicule, démonstration d’amitié un peu « énergique » côté toutou de la maison (T’es qui toi, un lapin? Trop cooool, j’t’aime bien, vient un peu que je te lèche avec ma monstrueuse langue de dipodocus !!!), bref, tout. Quel caractère celui-là, pas du genre mauviette, la peluche… Pour la petite histoire, on l’a appelé John-Connor (s’il s’avère que c’est une demoiselle –ça on le saura plus tard- on le renommera Sarah-Connor, voilà, ça c’était pour ceux qui ont des références cinématographiques aussi navrantes que moi.)

Pour en revenir à des choses beaucoup plus culinaires, nous sortons d’une cure de tomates séchées. J’ai écrit « cure » pour que ça fasse bien vertueux, mais en vrai il aurait fallu écrire « ventrée », car j’ai fait sécher 180 tomates, et tout a été liquidé en deux semaines dans les salades, dans les pâtes, sur des tartines avec du fromage de chèvre (faits par mon fils, un jour je vous raconterai ça aussi ;)), en tartare avec du poisson, en « pesto rosso », à l’apéro, à même le pot, bref, même au petit déjeuner j’en ai trouvé certains en flagrant délit qui avaient le nez dans le pot de tomates séchées !

Faut dire aussi, c’est déjà bon les tomates séchées, mais « fait maison », je vous raconte pas ! Dès qu’on y a goûté, difficile de faire marche arrière : Que ce soit la texture (tellement plus souple et moelleuse), la couleur (tellement plus éclatante et appétissante), la saveur (tellement plus envoûtante, et de surcroît moins salée…), elles n’ont vraiment rien de comparable avec celles du commerce !

Tomates séchées 3Je sais qu’on peut les faire sécher au soleil (si on habite en Sicile, pas dans le Dauphiné ;)), ou dans le four à 50°C, mais c’est au déshydrateur que j’ai procédé pour ma première fois, et ça a été un franc succès ! Du coup, je partage avec vous tous mes petits « trucs » appris sur le tas lors de ses trois fournées… Loin de moi cependant la prétention de m’ériger en « docteur ès déshydrateur » (j’ai encore beaucoup à découvrir), et je serais même super contente d’échanger avec vous côté expériences (par exemple, si vous en avez déjà fait sécher au four). Pour la petite histoire, j’ai depuis quelques années un déshydrateur rond premier prix qui fait bien le job pour sécher les tranches de champignons en automne, mais complètement nul pour ce qui est des végétaux un peu plus « dodus ». Et puis on m’en a offert un plus puissant tout dernièrement (parce que je réalise des recetets et photos pour le site Crudiblog) et je le trouve sensationnel.

Bon, maintenant, si vous n’avez vraiment pas un milligramme de motivation (genre, vous avez aussi reçu 56 personnes ce week-end) pour faire sécher quelques tomates, vous pouvez encore les acheter déjà séchées, et réaliser au moins la super marinade à l’huile dont je vous donne le « secret ».

Dans tous les cas, une fois que vous aurez boulotté toutes les tomates (ce qui arrivera plus tôt que prévu) faites comme moi : placez des fromages de chèvre demi-secs dans cette huile parfumée. C’est un ré-gal !

… Pas comme la sauce au thon, ail, crème d’artichaut… et rosé pamplemousse-framboise ;))

 Tomates séchées 4

 

Tomates séchées et marinées à l’italienne

Ingrédients pour une soixantaine de tomates fraîches

Préparation : 25 min

Temps de séchage : Environ 45-48H

Appareil utilisé : le Atacama Pro (réduire les proportions si vous utilisez le modèle « Cube »), pour les autres modèles et autres marques, sincèrement je ne sais pas.

  • Environ 7kg de tomates Roma pas trop grosses, de saison et mûres à point (soit une soixantaine de tomates, mais cela peut légèrement varier en fonction de leur taille)
  • Huile d’olive
  • 3 gousses d’ail
  • 5 brins de sarriette, d’origan, de thym ou de romarin
  • 5 feuilles de laurier
  • Facultatif (mais recommandé) : 8 gouttes d’huile essentielle d’origan compact
  • Facultatif : 1 à 3 petits piments frais ou séchés
  • Sel fin.

Tomates séchées 5Découper les tomates en deux. Les déposer, face bombée dessous, sur les six plateaux du déshydrateur, en salant légèrement le dessus au sel fin.

Lancer le déshydrateur sur le programme A4 (car les tomates ont besoin d’un peu de chaleur pour bien sécher sans fermenter), sans oublier de le relancer 2 fois afin d’atteindre le bon degrés de séchage (car il ne dure que 15H). On peut aussi programmer manuellement le déshydrateur sur 65°C pour environ 45 à 48H.

Surveiller de temps en temps, car selon les variétés de tomates, mais aussi leur grosseur et leur taux d’humidité, le temps de séchage peut vraiment varier. Dès qu’elles ont atteint une texture un peu plus souple et moelleuse que le cuir, les mettre dans un grand bocal, en alternant avec l’ail et les herbes, éventuellement le piment. Mélanger les gouttes d’huile essentielle d’origan avec une tasse d’huile d’olive, verser dans le bocal, puis ajouter de l’huile jusqu’à ce que les tomates soient recouvertes.

À conserver de préférence au frais (tant que les tomates sont recouvertes d’huile, elles se conserveront ainsi des semaines !)

 

Tomates séchées 6

⇒ Petits « trucs » bons à savoir

– Si vous préférez conserver vos tomates séchées telles quelles, dans un bocal sans huile à température ambiante, il faudra poursuivre un peu la déshydratation jusqu’à obtention d’une texture de cuir, mais attention, dans ce cas elles seront moins moelleuses.

– On peut économiser du temps de déshydratation si, après avoir bien salé les tomates, en attend une heure (le temps de les faire un peu « dégorger ») puis qu’on les éponge avec un torchon ou un essuie-tout avant de lancer la déshydratation.

– Les tomates séchées encore un peu moelleuses peuvent se conserver soit comme ici dans l’huile, soit au frais dans une boîte hermétique (mais beaucoup moins longtemps, et dans ce cas, mieux vaut les saler un peu plus pour qu’elles ne « tournent » pas).

– Si vous souhaitez gagner du temps sur la déshydratation, il est possible de couper les tomates en quatre. C’est un peu moins joli dans l’assiette, mais plus rapide si vous êtes vraiment pressés de goûter à cette recette !

– Si on lave les tomates, bien les essuyer avant de les mettre dans le plateau, sinon cela augmente de beaucoup de temps de séchage.

– Ne surtout pas trop serrer les tomates sur le plateau !

– Si elles ont des calibres un peu différents (cela arrive souvent avec les tomates bio) il ne faut pas hésiter à vérifier de temps en temps le degré de séchage des plateaux, afin de retirer les tomates qui sont prêtes (c’est à dire un texture évoquant un cuir un peu souple) car si on les fait trop sécher, elles deviennent beaucoup trop « coriaces », même après avoir séjourné dans l’huile.

– Enfin, il est bon de noter qu’idéalement, mieux vaut installer les plus grosses tomates du côté du plateau le plus près du moteur, et les plus petites à l’extrémité (car plus c’est près du moteur, plus ça sèche vite).

 

Tomates séchées 7

Salade de pâtes

Ça c’est une salade de pâtes aux tomates séchées et « pistou » de laitue de mer. Une tuerie, mais je ne vous donne pas tout de suite la recette, parce que c’est pour un livre qui n’est pas encore sorti 😉

lapinou

… et ça c’est John-Connor le lapin 😉

 

Dernière minute !

Warmcook me propose pour vous un code promo donnant droit à une remise de 10%, juste en donnant le code promo « GOURMANDISES » au moment de la commande.

Ce code promo est valable pour les déshydrateurs, mais aussi pour tous les autres produits du site, à savoir les extracteurs de jus Kuvings, la gamme de cuisson Ecovitam (ces fameux faitouts qui cuisent à basse température), les roasters, les power-blenders mixant sous vide, ou encore les fermenteurs (petites machines pour faire des légumes lactofermentés, du fromage, du yaourt, des boissons fermentées…), sans compter les accessoires (élément à glace et sorbets pour les extracteurs de jus, bocal POC, kit de conservation des jus sous vide, etc.)

Cela m’a été proposé sans même que je le demande… Merci Murielle ! 🙂

 

image_pdfimage_print

Vous avez aimé ? Découvrez aussi…

60 grains de sel au sujet de « { C’est trop bon, quand c’est fait-maison… } »

    1. Marie ChiocaMarie Chioca Auteur de l’article

      Oui, c’est un chouette appareil, mais fais vraiment comme tu peux Sarah. Ce beau deshydrateur, on me l’a offert, sinon en toute sincérité je n’aurais pas vraiment eu le budget pour…
      Des bises bien amicales 🙂
      Marie

      Répondre
  1. Séverine

    Bonjour Marie ! J’adooore le deshydrateur ! Et particulièrement pour les tomates, ça marche pareil pour les poivrons mais ça dure moins longtemps ! Moi je les coupe en plus petits morceaux pour les sécher en 15h à 18h. J’ai conservé celles de l’année dernière dans de l’huile avec des herbes, on en mange encore et la conservation est nickel ! Et l’huile parfumée s’utilise un peu dans toutes sortes de recettes. Une autre manière de faire (idée trouvée sur makanaibio, merci Florence ! 😉 ) c’est de mariner avec un peu d’huile, sel poivre piment herbes… et de mettre les quartiers à déshydrater après. Tu consommes moins d’huile et tu peux les conserver au congélateur, et c’est très bon aussi !! Et ça prend peu de place ! La recette marche très bien avec les courgettes aussi ! Bonne journée !

    Répondre
    1. Marie ChiocaMarie Chioca Auteur de l’article

      Quelle idée géniale, merci beaucoup Séverine !
      J’aime beaucoup Flo, elle a toujours des petits « trucs » formidables en cuisine, mais ça le coup des tomates, je ne connaissais pas.
      Merci encore du partage !
      Marie

      Répondre
  2. ninidio

    Bonjour Marie. Encore quelque chose de bien tentant ces tomates séchées. J’y pensait hier justement à faire sécher des tomates au soleil vu la chaleur (37 ° quand même hier) mais apparemment ce n’est pas assez !!!! Mais de là à investir dans un déshydrateur a 169 euros, je sais pas même si ça me tente depuis un moment. J’ai fait tes cookies sensas. Excellents mais tres friables. J’ai dû rajouter pas mal d’huile de coco mais rien n’y faisait. Impossible de faire une boule homogène. Je ne sais pas ce qui s’est passé……. Enfin, t’inquiètes il ne s’en est pas perdu. Moins présentables c’est tout. Merci Marie et bonne continuation avec ta tribu en vacances. Je vois que tu as de l’aide. Super. Nicole

    Répondre
    1. Marie ChiocaMarie Chioca Auteur de l’article

      Coucou Ninidio 🙂
      Est-ce que pour les cookies tu avais changé quelque chose au départ dans la recette, même un petit détail ? Car j’en ai fais des fournées et des fournées… Or, à chaque fois la pâte était bien collante, pas friable du tout. Du coup, j’essaye de poser un « diagnostique » ^^
      Plein de bises, et très belles vacances à toi aussi !
      Marie

      Répondre
  3. Isabelle

    Quel plaisir de te lire à nouveau ce matin !!!
    Et quelle énergie dès le retour… Avec un grand repas de famille, un livre en préparation et un Lapinou à nourrir !!!
    Les vacances ont été profitables, on dirait !!!
    Bonne reprise alors, et à tout ton petit monde aussi.
    Quelle jolie recette colorée, je n’y pense pas assez à mettre des tomates séchées dans mes recettes. J’en avais pourtant préparé mais elles sont restées longtemps dans le frigo.
    Ça ne semble pas être le cas chez toi …
    Belle journée et bises à tous
    Isabelle

    Répondre
    1. Marie ChiocaMarie Chioca Auteur de l’article

      Je trouve que les tomates séchées, ça métamorphose tout de suite un plat… C’est une saveur très « umami » comme la décrivent les japonais, à l’instar du parmesan, de la tapenade, des pignons, des champignons séchés, du vinaigre balsamique, etc. Bref, j’en mets beaucoup dans mes plats 🙂
      Des bises à toi aussi !
      Marie

      Répondre
  4. cendrillon

    coucou Marie,

    Je n’ai pas de déshydratateur, et j’évite un max d’allumer le four en ce moment, donc ce sera avec des tomates achetées. :)que je testerai ta recette. quand l’envie de cuisiner reviendra. Car on va dire qu’avec l’été, cette année, pas du tout envie de passer mon temps en cuisine. Heureusement que je n’ai pas 56 personnes à nourrir 😉 t’as bien du courage!

    Une chose est sûre, tes photos et explications mettent l’eau à la bouche. Merci pour cette succulente recette!

    Et contente de voir que Mr Connor va bien. 🙂

    bonne journée

    Répondre
    1. Marie ChiocaMarie Chioca Auteur de l’article

      Heureusement ce n’était pas un repas !
      Juste une sorte de gros « apéro géant », et c’était déjà bien assez crevant pour moi comme ça… Mais c’est bien aussi, parfois, les grandes retrouvailles familiales, ça fait chaud au coeur.
      Plein de bises Cendrillon 🙂
      Marie

      Répondre
  5. Pandore

    Merci Marie de faire tous les caprices de tes lecteurs. De tes lectrices. Ok, de moi, en fait.
    Il est troop mignon !
    Ca donne vraiment envie tes tomates !
    Plein de bises ma chère Marie et bon retour.

    Répondre
    1. Marie ChiocaMarie Chioca Auteur de l’article

      Oui, j’ai tout spécialement pensé à toi, c’est sûr 🙂
      Le plus mignon, le plus affectueux, c’était un petit roux. On a tous eu la larme à l’oeil quand il est parti, c’était pas très chouette, surtout que lui c’était après s’être étouffé avec le biberon (mon grand fils lui a fait un massage cardiaque et respiratoire de plusieurs minutes – il a déjà sauvé plusieurs petits cochons et chevreaux comme ça, quand il était en stage chez des éleveurs- mais c’est si petit un bébé lapin). Bon, après, voilà, faut pas dramatiser non plus.
      En tout cas ce petit brun est très rigolo, et surtout, super affectueux avec les humains. Sa maman, c’est nous 😉
      Plein de bises ma Pandore, et bel été à toi !
      Marie

      Répondre
  6. Brigitte

    Bonjour Marie ! Voici un article qui tombe à pic !! J’avais investi il y a qq années dans un deshydrateur pas cher, mais qui ne m’a pas trop donné satisfaction, et j’avais décidé d’investir cette année dans un appareil de qualité. Seulement je n’en avais vu que sur le célèbre site a*azo*e, ou comme à la foirfouille tu trouves de tout si t’es malin, sauf qu’en mon âme et conscience, je ne veux plus y commander quoique ce soit. Donc, warmcook, c’est parfait pour moi, et en prime une petite réduction !!!! Je viens donc d’en commander un, avec joie, et y aura plus qu’a passer en mode séchage…. je vais tester les prunes, poires, pommes, tomates bien sur et peut être d’autres expériences avec les légumes du jardin… de quoi bien s’amuser 😉. Ah ! J’ai également réalisé ton ordonnance anti stress, c’etait parfait, d’ailleurs faut que j’en refasse une fournée, tes petites crêpes grecques à la tomate sont bien bonnes, encore une recette à refaire !! Merci pour tout Marie, et plein de courage pour la reprise 😊 j’en t’embrasse 😘

    Répondre
    1. Marie ChiocaMarie Chioca Auteur de l’article

      Tu verras Brigitte, il fonctionne du tonnerre !
      J’ai aussi fais sécher des fraises, et des quartiers d’abricot ou de prune, de grosses tranches de kiwi, etc. ça fait des « bonbons » merveilleux pour les vacances des enfants, ils sont trop contents…
      Je t’embrasse aussi 🙂
      Marie

      Répondre
  7. Louicie

    Hello Marie, heureuse de te revoir par ici !!!! Ta recette me donne envie, surtout que j’ai un deshydrateur que j’ai un peu delaissé ces derniers temps !!! Bises

    Répondre
  8. Véronique

    Bonjour Marie
    Heureuse moi aussi de te revoir même si c’est très égoïste car tu prends si peu de vacances ….
    Je n’ai pas de déshydrateur donc je ferai ta recette avec des tomates séchées que j’ai achetées sous-vide dans une boutique grecque.
    Je me régale à concocter tes recettes méditerranéennes …. ce livre est une mine d’or et les recettes sont fabuleuses !! Il est en permanence près de mon plan de travail …. Vivement le prochain qui est prometteur quand on voit cette super salade de pâtes…
    J’ai par contre moi aussi eu le même problème que Ninidio avec les cookies au sarrasin …. Plus que friables …. mais excellents !!!! J’ai fini par émietter (ils se sont presque émiettés seul ) les derniers pour les mettre dans le muesli et ça …. c’était vraiment très gourmand !!!!! Mais bon …. comment faire pour les cookies ?
    Félicitations à ton fiston qui suit la voie de sa maman côté cuisine !!!!
    Plein de bisous ma Belle
    Bon courage !!

    Répondre
  9. Lilydine

    Merci Marie, j’ai un déshydrateur donc les tomates séchées commencent à remplir mes bocaux mais la réduction arrive à point nommée car je voudrai renouveler mon matos fermentation 🤔🙄
    Je t’embrasse
    Lily

    Répondre
    1. Marie ChiocaMarie Chioca Auteur de l’article

      En toute sincérité, je n’ai pas encore testé le « power-fermenter » Lilydine, du coup, je ne peux absolument pas te dire si c’est bien ou pas. Les extracteurs, les deshydrateurs, les faitouts Ecovitam, les roasters, tout ça c’est testé (et approuvé) mais pas les « power-fermenter » ni les « power-blender ». Je préfère le préciser avant que tu ne les achète car là dessus, je ne peux pas m’engager.
      J’espère en tout cas que tu passes un bel été, sans trop de soucis, et avec de jolis moments de joie et de détente 🙂
      Je t’embrasse aussi 🙂

      Marie

      Répondre
    1. Marie ChiocaMarie Chioca Auteur de l’article

      Merci Jackie 🙂
      Très bel été à toi aussi, profite bien du soleil et tout et tout (là, on en a à la pelle, du soleil, on regretterai presque la pluie ;))
      Des bises à toi aussi !
      Marie

      Répondre
  10. AC

    Bonjou Marie,

    Quel bonheur de lire un nouveau billet tout frais tout nouveau!
    Ah les produits Warmcook…j’ai acheté un faitout sur tes conseils, il y a quelques années. Je me suis autoflagellée de la passation de la commande à la première utilisation, genre : « je suis tarée d’avoir mis autant d’argent dans…une casserole! Je suis faible, influençable, j’ai rien compris à la vie, à comment on gère un budget : règle numéro 1 : on dépense moins que ce que l’on gagne, blablabla » . Je relisais tes billets pour faire plier ma conscience, etc. Et puis, je l’ai reçu, je l’ai utilisé quelques fois, et j’ai définitivement arrêté de le traiter de « casserole » ! C’est vrai que le mois de l’achat, il a fait mal, mais aujourd’hui, le « trou » dans le budget est cicatrisé, je n’ai jamais regretté mon faitout, et j’ai eu raison de t’écouter et de me laisser influencer par toi.

    J’ai fait ton « moelleux du p’tit dèj abricots-framboises » pour mes petits-déjeuners de la semaine (on se motive comme on peut en attendant les vacances qui n’arrivent pas tout de suite mais dont j’aurais tellement besoin tout de suite!) mais il est si bon que je pense qu’il aura disparu avant même le premier petit-déjeuner de la semaine…ou au mieux j’en aurais lundi matin, mais c’est tout…

    Merci Marie pour tes recettes, ton intégrité dans tes choix « commerciaux », pour le respect de tes lecteurs…qui te font confiance.

    Répondre
    1. Marie ChiocaMarie Chioca Auteur de l’article

      Coucou AC !
      Merci pour ton si gentil message, je suis rassurée car je ne sais jamais trop si je fais bien ou pas de me permettre une petite mise à l’honneur de certains produits sur mon blog de temps en temps (ce matin, je viens de me faire incendier en commentaire à cause de ça, je suis un peu troublée et attristée je t’avoue…)
      Et merci aussi de m’avoir rappelé que ce moelleux du petit dej existe (je l’avais oublié), ça me donne envie de m’en faire un pour cette semaine, avec tous les beaux abricots et prunes du jardin ! Il faut juste se battre avec les guêpes pour avoir le droit de les ramasser, et je t’avoue, j’ai un peu la pétoche 😉
      Plein de bises, et très bel été à toi 🙂
      Marie

      Répondre
  11. Jo

    Bonjour Marie, Toujours un plaisir de te lire même si je commente rarement.
    Quel adorable Lapinou, bonne chance et longue vie à lui.
    Et voilà, grâce à toi, grosse envie de tomates séchées. Pour moi, c’est la nuit, au four, résultat excellent et je ne saurais dire combien de temps elles pourraient se garder . . . en 2 semaines, il ne reste rien, trop bon.
    A très vite, te lire sur ce site ou dans tes livres.
    Jo

    Répondre
    1. Marie ChiocaMarie Chioca Auteur de l’article

      Merci beaucoup Jo 🙂
      Est-ce que tu saurais me dire à quelle température tu les enfournes s’il te plaît? Chaleur tournante ou pas? J’ai trop envie d’essayer, juste pour comparer.
      TRès bel été à toi !
      Marie

      Répondre
      1. Jo

        Bonjour Marie,
        Avant tout, j’ai été très contrariée par ce « méchant » commentaire.
        Quel dommage d’avoir passé tant de temps à répondre à cette agressivité . . . Laisse les « grincheux » et continue à nous enchanter avec tes recettes et tes photos.
        Tomates confites, oui chaleur tournante, entre 80 et 100° quant au temps . . . je dirais entre 4h et 8h . . . pas très précis, mais dépend de la maturité et du four . . . en gros, faut surveiller (mais tu sais faire!)
        Et je renouvelle mon conseil : laisse les « grognons » et prends soin de Toi, Madame.
        Jo

        Répondre
  12. ludmilla

    Superbe article et même si c’est fatigant les réunions de famille ça fait un bien fou . Ça fait des années que je me tâte pour l’achat d’un deshydrateurs mais quand on lit sur le blog des articles à la fin on est pas plus avancé sur le choix.

    Encore une fois les photos sont magnifiques, et nous avons adopter un lapin bleu de vienne de 4 semaines pendant nos vacances en haute loire, un amour, on fait une gratouille au nouveau venu.

    Répondre
    1. Marie ChiocaMarie Chioca Auteur de l’article

      Je vois très bien, il est un peu plus gris que bleu (heureusement d’ailleurs ;)), mais incroyablement beau ce lapin si je me souviens bien.
      En ce moment, la maison ressemble de plus en plus à une arche de Noé. Ce week-end, j’ai dû refuser deux vieilles biquettes qu’un pauvre monsieur voulait me donner suite à des soucis avec ses voisins. Mais j’en aurais fait quoi, moi, de ces deux pauvres chèvres à la retraite… C’est triste, mais je n’ai pas assez de terrain. Et puis ce sont mes voisins à moi qui vont finir par péter un câble 😉
      Des bises, et très bel été à toi Ludmilla 🙂
      Marie

      Répondre
  13. Ekate

    Bonjour Marie !

    Je me demandais en lisant l’article comment allait être introduit le code promo qui ne manquerait pas d’arriver. Pas mal, la surprise de « dernière minute »… même si elle ne me convainc pas.

    Du coup, maintenant, comment savoir quoi manger puisque toi-même tu « manges à tous les râteliers » ? Chrono ? Méditerranéen ?…

    Personne ne résiste au chant des sirènes, pas même toi. Quel dommage ! Et dire que te disais incorruptible dans mes commentaires promotionnels sur tes bouquins. Maintenant, je ne sais plus.

    Je crois que tu devrais au moins actualiser ton pamphlet « d’incorruptible » quant à la promotion (sans commission…) pour être congruente.

    Répondre
    1. Marie ChiocaMarie Chioca Auteur de l’article

      C’est quoi Ekate ce message si agressif que je trouve de bon matin? Dis-moi que la personne qui a écrit ça, ce n’est pas LA Ekate à qui je réponds depuis des années sur ce blog, et que je considérais comme une vraie copinaute… Je ne comprends vraiment pas.
      Pourquoi cette flèche empoisonnée ? Qu’est-ce que j’ai fait?
      Avant de me décocher ça à la vue de tous, tu aurais pu me demander des précisions en privé. Je t’aurais répondu. Comme toujours Ekate.

      Les voici ces précisions, je suis désolée de devoir tout déballer en public, mais le contexte ne m’en laisse pas vraiment le choix.

      1- Oui, Murielle, mon interlocutrice de Warmcook, m’a proposé ce code promo quand elle a su que l’article était écrit. C’était donc bien du coup un truc de « dernière minute », je l’ai rajouté à la suite de mon article pour ne pas avoir à tout réécrire. Evidemment tu ne vas pas me croire, mais c’est la vérité, et ce n’est pas la première fois que ça se passe comme ça avec Warmcook. Parfois il y a eu des codes promo, parfois non. Parfois l’article est convenu d’avance avec Warmcook, parfois non. Tout ça c’est secondaire pour moi. Je pourrais mettre sur mon blog des liens trackés sur tout un tas de choses vers tout un tas de sites pour gagner un peu d’argent, sauf que justement, je ne le fais pas.
      J’ai toujours été réglo là dessus, y compris pour Decitre (j’ai bien expliqué sur le blog que je touchais une petite commission – toute petite !- quand on achetait mes livres via ce lien).

      2- Oui, je fais de la pub pour Warmcook (genre, une ou deux fois par an, misère, quel abus !).
      Parce que c’est une marque envers qui j’ai de la confiance. Mais je reçois sur mon blog des demandes de « partenariat » à la pelle, si tu savais ! A chaque fois je décline, parce que je ne connais pas assez, ou que je n’ai pas assez confiance pour m’engager. Je me prive un peu (parfois beaucoup) pour cela. Car ces « partenariats » sont souvent grassement payés. Mais je m’en prive, Ekate, justement, par prudence, pour rester la plus transparente possible vis à vis de mes lecteurs. Exactement le contraire de ce que tu viens de me jeter à la figure ce matin, je l’espère juste sur un malentendu un peu maladroit.

      3- Contrairement à ce que tu dis, je « résiste au chant des sirènes ». C’est pour ça que je galère, d’ailleurs.
      Juste pour que tout soit bien clair (dommage d’être obligée d’expliquer ça en public, j’aurais préféré te le dire en privé) : avec le nombre de visiteurs que j’ai chaque mois sur mon blog, je pourrais VIVRE rien que de la pub. Tu comprends ça Ekate? En VIVRE? Arrêter de me lever tous les matins avant 6H, de galérer comme une folle avec une ou deux recettes à inventer, réussir (recommencer sans hésiter si c’est raté), photographier chaque jour pour dégager un salaire correct pour ma famille. Je suis très fatiguée depuis 3 ans, je cumule parfois un peu côté santé à cause du surmenage, il faudrait bien que je me ménage un peu, mais je continue à travailler parce que justement je REFUSE la pub sur mon blog.
      Car quand tu accepte de la pub sur ton blog, tu ne peux pas la choisir (ça dépend de l’historique de navigation des visiteurs), or, je ne voudrais pas qu’à cause de mon blog, quelqu’un achète un mauvais produit, se fasse « avoir » avec un mauvais choix. C’est aussi pour échapper à la pub que je me suis imposée l’énorme galère de déménager de Canalblog, ça ne ma rien rapporté, ça m’a au contraire coûté très cher, et ça, c’est ma petite famille qui a dû en supporter le coût. Juste pour que mes visiteurs ne soient pas importunés ou trompés par les pubs inappropriées.
      Je pourrais malgré tout l’accepter cette fameuse pub, d’autres blogueuses le font et je ne les juge pas. Si un blog marche bien, c’est parce que la blogueuse s’est donnée bien du mal en général. Une rémunération pour le fruit de tant de travail n’est donc pas une honte. Moi je préfère encore m’en passer… c’est pourtant pas faute d’avoir été tentée !
      Et après, toi, un beau matin, après des années où l’on se parle amicalement, où je réponds à chacune de tes questions, où on plaisante même joyeusement toutes les deux, tu me traites de je sais pas quoi, de « vendue » je pense, c’est ça que tu veux dire?
      J’en suis beaucoup plus secouée que ce que tu ne crois Ekate.
      Si tu avais voulu me faire du mal, me blesser, alors hélas tu aurais réussi bien plus que prévu. C’est tellement injuste ton accusation, je suis si indignée ! Mais je ne pense pas que tu voulais faire du mal exprès. Tu devais être fatiguée, ou agacée, que sais-je encore.
      Moi aussi.
      Surtout quand je lis « maintenant, comment savoir quoi manger puisque toi-même tu « manges à tous les râteliers » ? Chrono ? Méditerranéen ?… »
      Pour avoir écrit cela, tu n’as pas bien lu mes livres, c’est sûr. Car à aucun moment je n’ai « renié » ce que j’explique sur ce blog et dans mes livres, depuis bientôt 10 ans que je suis auteure : Il faut manger un peu de tout, de tout un petit peu. Beaucoup de légumes et de fruits, des céréales complètes, des légumineuses. Un peu de fromages et de protéines animales, toujours de bonne qualité. Très peu de sucre. Toujours à IG bas.
      En quoi ai-je dévié d’un iota dans cette façon de cuisiner, pour mériter que tu viennes m’accuser en public d’être une sorte de girouette vendue au plus offrant ? Tu ne pouvais pas tomber plus à côté de la plaque Ekate ! Parce que j’en ai, des défauts !!! Mais celui-là ne fais pas partie de mon personnage tu vois. C’est sûr, je paye assez chaque jour de ma personne pour bien me rappeler à quel point ça me coûte, de vouloir conserver mon objectivité et ma liberté dans ce monde de consommation où la pub et l’image sont si bien rémunérées.

      4- Je n’ai jamais cédé aux « sirènes » du régime chrononutrition pur et dur, qui, à mon humble avis (je ne m’érige pas en « maître à penser ») contient trop de protéines animales pour être bien sain (genre 100g de fromage le matin…). Mais j’ai trouvé intéressant de partager avec vous certains de ses grands principes (par exemple, l’intérêt de goûter, de manger peu le soir, etc.), qui m’ont été appris par Brigitte Fichaux, dont le bon sens et l’expérience font autorité dans le monde de l’alimentation saine depuis 30 ans.

      5 – Si j’ai écris un livre de recettes méditerranéennes, c’est parce que cette alimentation « colle » à 300% avec ma façon de cuisiner depuis toujours. Si tu avais bien mieux lu mon article de présentation de ce livre, tu le saurais.

      Voilà. Oui, je me sens blessée par ton attaque injuste. Mais si tu avais la franchise de reconnaître que tu as écris ton message un peu vite, un peu « grognon » (ça nous arrive à toutes) sans tout bien savoir de la question (ce qui était le cas, ça excuse donc beaucoup ta réction), alors on n’en parlera plus, et on pourrait même redevenir « copinautes »…
      A toi de voir, mais ça me ferait bien plaisir.
      Moi il faut que je retourne bosser, j’ai deux recettes sur le feu ce matin (alors que mes enfants sont en vacances), et trois ouvrages en préparation cette année. C’est mon job. Celui dont je pourrais m’affranchir en acceptant de la pub sur mon blog, ou des articles promotionnels bien grassement payés, ou des émissions de télé. Sauf que je ne le fais pas, comme je viens de te l’expliquer.

      Marie

      Répondre
      1. Marie ChiocaMarie Chioca Auteur de l’article

        PS : à chaque fois que j’écris, après avoir cité sur mon blog une marque que j’aime, « article non sponsorisé », c’est la vérité.
        Je ne suis pas une menteuse.
        il en va de même pour les marques que je conseille à la fin de mes livres. Je ne touche aucune commission. Jamais. Je ne cite ces marques que pour aider mes lecteurs parce qu’en matière de cuisine bio, il y a parfois de grandes différences de résultat selon qu’on utilise une marque ou une autre.

        Répondre
        1. Ekate

          Bonjour Marie.

          Je te remercie pour ton message, l’implication et le temps que tu y a passé. Il mérite une réponse à hauteur.

          Avant tout, sache que je croyais que tu pouvais modérer, et ne t’ai pas écrit en direct car j’avais cru comprendre que tu ne souhaitais pas ce genre d’échanges hors blog.

          Je pense qu’il s’agit en effet d’un malentendu, mais ce serait malhonnête de ma part de te dire que c’était sur un coup de colère. Ce n’est pas dans mes habitudes. Plutôt sous l’effet d’un sentiment de déception, car moi aussi je me sens proche de tes valeurs, et de toi humainement.

          Je regrette quoi qu’il en soit de t’avoir blessée, car tel n’était pas le but (gratuit).

          Je me propose donc de prendre le temps de te répondre correctement, comme tu le mérites.

          Et bien évidemment, ma réponse nécessite d’être publiée ici.

          A plus tard, donc. (Pas encore couchée à cette heure…) 🙂

          Répondre
          1. Marie ChiocaMarie Chioca Auteur de l’article

            Chère Ekate,
            Bien sûr que j’aurais pu « modérer », c’est toujours possible, mais je ne le fais – c’est très rare !-que lorsque des gens laissent des commentaires « déplacés » (genre, blague salace, tu vois un peu le genre, il y en a hélas qui ne pensent qu’à ça, même en cuisine), ou font de la pub pour des trucs un peu chelous dans leurs commentaires. Pour le reste, je pense que chacun à le droit d’exprimer ce qu’il veut, même quand ce n’est pas flatteur pour moi, car je ne voudrais pour rien au monde faire de Saines Gourmandises la cour du roi Soleil 😉
            En tout cas, merci de ton dernier petit mot, si chaleureux. Ma première réponse était probablement un peu sèche, j’en suis désolée aussi.
            On reparle de tout ça quand tu veux, uniquement si tu veux, ne t’inquiète pas.
            Passe un très beau week-end !
            Marie

          2. Isabelle

            Comme disait toujours ma maman : Tourne 7 fois ta langue dans ta bouche avant de parler !!!
            Ici, ce serait plutôt, réfléchis 7 fois avant de lancer des critiques injustes, ou relis 7 fois ton commentaire avant de publier 😉
            Allez sans rancune EKATE

            Quel bonheur de naviguer sur un blog sans pub et d’y puiser l’inspiration pour une cuisine saine.
            Et pour les quelques conseils d’achats, j’ai personnellement bien apprécié celui sur les ustensiles de cuisine (vieilles marmites, achat Emmaüs, et ustensiles plus sophistiqués) après à chacun de faire suivant son budget, en neuf ou occasion…
            Tous mes encouragements Marie pour toi et ta famille.
            Bisous et amitié aux copinautes

  14. Annie

    Bonjour Marie,
    Ravie de vous voir de retour (même si le retour de vacances, ce n’est sympa que pour les autres et pas celui qui rentre !)
    Vos billets sont un ravissement, et peu importe les mauvais coucheurs. Renvoyer de temps en temps vers un produit que vous aimez sincèrement ne me gêne pas, au contraire, cela me met en confiance, surtout si les produits sont chers, on a besoin d’un avis.

    Répondre
    1. Marie ChiocaMarie Chioca Auteur de l’article

      Merci beaucoup Annie, je suis vraiment touchée. C’est très gentil à vous ce petit mot de soutien (même si au fond, le mini « clash » de ce matin n’est pas bien grave, juste un peu triste pour moi).
      Je vous souhaite une bien belle semaine d’été 🙂
      Marie

      Répondre
  15. steffie57

    Bonjour Marie, je vous félicite pour votre site, vos photos , vos livres, vos recettes. Je vous ai découverte il y a peu et je n’ai encore testé que peu de choses mais je pense que vous nous aidez à aller vers la bonne voie en matière d’alimentation. Sans nous imposer un schéma rigide mais en nous incitant à nous adapter chacune selon ses choix, ses intolérences, ses gouts. Et vous le faite avec bcp de créativité et de générosité. Merci pour tout Marie, je vous kiffe comme disent mes ptits bandits 😉

    Répondre
  16. Marie Line DUPEUX DURAND

    Bonjour Marie, c est triste que vous ayez à vous justifier : je trouve que certaines personnes deviennent de plus en plus sectaires quand il s’agit de manger…votre blog est super et un vrai plaisir pour les yeux…belle journée à vous

    Répondre
    1. Marie ChiocaMarie Chioca Auteur de l’article

      Bah, je me dis que ça nous est tous arrivé un jour d’avoir une réaction un peu trop « sanguine » parce qu’on s’était fait des idées fausses sur certaines choses (en tout cas moi je le reconnais, ça m’est arrivé). J’espère vraiment que c’est aussi le cas pour Ekate, et qu’une fois cette mise au point faite, on se comprendra à nouveau.
      Merci en tout cas pour ce gentil message de soutien, je l’avoue, ça me réconforte quand même parce que comme une idiote, je prends toujours un peu trop à coeur tout ce qui touche à ce blog, à mon travail… je sais bien que tout n’est pas parfait, mais mazette, qu’est-ce que j’y mets du coeur !
      Merci encore, et belle journée à vous chère Marie Line 🙂
      Marie

      Répondre
  17. Sandrine

    Bonjour Marie,
    Oups il y en a qui sont en forme avant d’’aller se coucher ! Bon votre long message de ce matin Marie re-clarifie votre démarche pour ceux qui ne connaissent pas le super blog saines gourmandises et approfondit mes connaissances sur le métier de blogueuse. Cela fait un peu plus de 3 ans que j’ai connu par hasard le blog et j’adore tout ! Les recettes bien sur, le ton des billets et les photos. J’ai presque tous vos livres et pioche une recette quasiment tous les jours. Et je trouve bien de nous faire connaître un produit, le commenter, après libre à chacun(e) de l’acheter ou pas.
    Merci pour la créativité, simplicité et rapidité des recettes. Cuisiner à index glycémique bas nous a vraiment aidé : pour ma famille (gourmande!) à réguler le poids et moi me maintenir en forme (traitements lourds obligent).
    Et je suis contente d’avoir en tête une recette à faire (ça m’evite de trop gamberger!) ou comment combiner l’art du positif et faire avancer le schmilblick à la maison !
    Donc bravo pour tout ce que vous faites et je vous souhaite une bonne semaine ensoleillée !

    Répondre
    1. Marie ChiocaMarie Chioca Auteur de l’article

      C’est vraiment gentil Sandrine, merci beaucoup, je suis très touchée.
      Continue à prendre bien soin de toi !
      Je te souhaite un très bon week-end 🙂
      Marie

      Répondre
  18. Sylvie

    Bonjour Marie,
    Je fais partie des lectrices silencieuses. J’achète aussi vos livres et je m’inspire souvent de vos recettes pour cuisiner.
    Aujourd’hui, je décide de prendre la parole pour dire que je me sens libre et que je n’ai pas l’impression que vous nous imposez un mode de vie. J’ai aimé votre dernier article, comme beaucoup d’autres. J’ai commandé des tomates pour mon retour de vacances… mais pas 7kg… je vis seule et j’aime manger varié !
    Mon déshydrateur fera l’affaire même si j’aurais dû vous lire avant de l’acquérir ! « Par romantisme », j’ai choisi le même que celui de ma maman et de ma grand-maman… On fait nettement plus pratique à l’heure actuelle !
    Et puis, voyons le verre plutôt à moitié plein… Grâce à votre réponse, j’ai appris quel était votre quotidien. Je me doutais que vous travailliez beaucoup, mais pas à ce point-là. Alors, chapeau bas, Marie ! Merci pour votre énergie, votre passion pour la cuisine saine, votre imagination !
    Belle semaine ensoleillée !

    Répondre
    1. Marie ChiocaMarie Chioca Auteur de l’article

      Merci Sylvie… C’est vrai que je ne dis pas tout, mais mon quotidien est vraiment harassant, c’est le mot. Ce qui m’aide beaucoup, c’est que j’aime énormément tout ça : la cuisine saine, les photos, les livres, écrire des âneries sur le blog ;)… Mais parfois je me remets en question : est-ce que je tiendrais le coup encore longtemps à ce rythme? Ce n’est peut-être pas très raisonnable, et pourtant…
      Bref, c’est très bête et très « humain », mais un peu d’encouragement, j’avoue que ça m’aide vraiment.
      Alors, encore merci 🙂
      Marie

      Répondre
  19. Valerie 123degustez

    Bonsoir Marie,
    Merci pour cet article.
    Moi je suis ravie d’avoir un avis avisé sur les déshydrateurs car je suis tentée et n’y connais rien en ce domaine (on ne peut pas tout connaitre, hein?)
    Et ces tomates séchées m’ont l’air sublimes…
    En attendant, je vais essayer cette marinade avec les tomates séchées du commerce. L’ajout de l’huile essentielle me séduit beaucoup (fan des huiles essentielles en cuisine)
    Belle soirée
    Valérie

    Répondre
    1. Marie ChiocaMarie Chioca Auteur de l’article

      Cela donne vraiment un bon goût, tout en boostant la conservation… J’utilise souvent l’HE d’origan compact en cuisine, à toutes petites doses (c’est si fort !)… ça donne un goût de pizza je trouve 😉
      Bon week-end à vous !
      Marie

      Répondre
    1. Marie ChiocaMarie Chioca Auteur de l’article

      C’est mon idiot de blog qui parfois pète un plomb et met en spam des commentaires tout innocents 😉
      Mais j’ai « repêché » le tien, grâce à ton second message…

      Répondre
  20. Tica

    Je n’avais d’abord pas l’intention de commenter, mais comme j’ai lu les commentaires, j’en ai finalement eu envie.
    Tout d’abord sache que pub ou pas, j’aime cette « éthique » dont tu fais preuve, car si tu vantes un produit, c’est que tu en es convaincue, qu’il ne s’agit pas juste d’un produit qui te rapportera quelques % justement, et ça j’apprécie.
    De la même manière, je fais de la « pub » pour Marie Chioca (marque déposée) autour de moi, livres et site, et apparemment si la sauce prend aussi bien, c’est qu’on n’est pas juste des lectrices influençables 😉
    « IGbas » est devenu une espèce de code avec mes copines quand on déguste un gâteau au son d’avoine ou des verrines de flan de courgettes, et je ne manque pas de perdre encore une fois nos conjoints avec le virelangue de « pie niche haut / oie niche bas » etc 😀
    Bref, s’il-te-plaît, laisse le découragement glisser sur ton pelage, j’aurais trop peur que l’amertume se ressente dans ton assiette!
    ps: je suis responsable d’une bibliothèque communale qui fêtera un anniversaire très important l’année prochaine. Nous sommes tout au Nord Drôme à 15 min de Beaurepaire. Est-ce que ta venue est envisageable? as-tu envie de faire une soirée-rencontre? si oui, je reste à te disposition pour de plus amples renseignements. Bien amicalement, Rébecca

    Répondre
    1. Marie ChiocaMarie Chioca Auteur de l’article

      Ohlàlà, tu me tentes 😉
      Je n’habite pas très loin de Beaurepaire (30min environ). On en reparle? (Je ne peux pas te promettre d’être libre, mais au moins, je suis déjà sûre que géographiquement parlant, ça se tente ;))
      Bien amicalement aussi chère Rébecca,
      Marie

      Répondre
  21. patdub

    Bonjour Marie. Je ne sais pas par où commencer ce comm. Je viens de lire tous les comm précédents, je dis bien tous, et je souhaite te dire combien j’ai conscience (enfin peut-être pas complètement ) du boulot que représente la tenue de ton blog, les recettes que tu testes pour nous et que tu nous transmets avec tellement d’humour, de poésie de gentillesse…
    Moi aussi, je partage oh combien tes valeurs, et comme le dit Sylvie, je ne me laisse pas influencer, si je ne suis pas prête pour acheter tel ou tel produit. De plus, comme le dit Valérie 123dégustez, on ne peut pas tout connaitre, et on a besoin d’un avis éclairé. Donc perso, je te fais entièrement confiance pour le jour où je voudrai investir dans un déshydrateur ou autre…
    Par ailleurs, je souhaite dire combien les relations qui se créent avec les blogueurs ou blogueuses sont importantes. C’est comme un rendez-vous avec une amie, et des connaissances même si cela reste virtuel. J’ai eu récemment la peine (oui je dis bien la peine) et la déception de voir un blog supprimé du jour au lendemain par la blogueuse avec qui j’échangeais depuis des années. Elle ne supportait plus certains commentaires acerbes (voire plus!) C’était un blog où elle expliquait comment vivre bien avec un seul salaire et deux enfants, et crois moi, elle en a aidé plus d’un(e) par ses conseils et ses astuces. Dommage…
    En ce qui concerne la déshydratation justement, c’est un procédé que je n’ai jamais testé et que je connais depuis peu. Je me dis que ça peut être intéressant pour les fruits genre abricots, figues (pour le kéfir) etc vu le prix au kilo. Mais je ne suis pas encore prête à tester. Peut-être dans un an quand je serai à la retraite.
    Donc surtout Marie, continue , reste telle que tu es, et puis si tu n’avais que des éloges, ce serait douteux non? hi hi
    Je t’embrasse bien amicalement.

    Répondre
    1. Marie ChiocaMarie Chioca Auteur de l’article

      Merci ma chère Pat, tu me touches beaucoup. Comme tu dis, c’est quelque chose quand même cette relation qui se crée sur le blog, en tout cas, moi je suis peut-être un peu trop sensible mais il y a des personnes avec qui les liens sont plus que du simple « virtuel ». On échange tellement de choses aussi… On finit par s’attacher 🙂
      Je t’embrasse bien amicalement aussi,
      Marie

      Répondre
  22. Nade

    Bonjour Marie, tout d’abord je tiens à te remercier pour tout ce que tu nous offres à travers ton blog et tes livres…. c’est toi qui m’a initiée à l’IG bas et c’est très précieux puisque je suis diabétique, hélas.
    Mais si je prends la « plume » aujourd’hui, c’est pour te dire que j’ai acheté le même deshydrateur que toi (merci pour le code promo ) mais que j’ai du jeter la première série de rondelles de courgettes séchées tellement elles avaient pris un très mauvais goût de plastique brûlé. As-tu eu le même problème que moi à la première utilisation ? La machine dégage d’ailleurs une mauvaise odeur chimique à l’utilisation, j’ai du la mettre dehors….
    J’ai signalé le problème à Warmcook mais ils ne m’ont été répondu. Merci d’avance pour ta réponse !
    Je te souhaite une belle fin d’été, prends soin de toi et garde ta bonne humeur pour nous faire rire, tes textes sont vraiment hilarants !!! Bises

    Répondre
    1. Marie ChiocaMarie Chioca Auteur de l’article

      Chère Nade,
      Je suis tellement navrée de ce que tu me décris ! Evidemment, il n’en a pas été ainsi quand j’ai utilisé le deshydrateur, sinon il ne m’aurait absolument pas séduite, et jamais je ne me serais permise de le conseiller !
      Il faut absolument que tu saches ce qui se passe. Je transfère ton mail à Warmcook (je sais que certaines personnes sont en vacances chez eux, du coup, c’est sûrement pour cela que tu n’as pas de réponse).
      Moi je ne peux pas te dire pourquoi tes courgettes avaient ce goût de plastique brûlé (du reste, je n’ai jamais fait de courgettes séchées non plus) mais ce qui est sûr, c’est que les tomates et les fruits que j’ai fais sécher sentaient délicieusement bon dans toute la maison !
      Surtout, tient moi au courant !

      Marie

      Répondre
      1. Nade

        Merci beaucoup Marie, je te tiens au courant….
        Je vais tenter une autre fournée avec des tomates. Mais c’est vraiment l’appareil, surtout le bloc moteur qui sent mauvais !

        Répondre
      2. Nade

        Marie, comme promis je te tiens au courant…. J’ai été contactée rapidement par un technicien du service après-vente qui m’a conseillé de faire tourner la machine à vide et, effectivement après 3 cycles, il n’y a plus d’odeur désagréable.
        Je te remercie donc pour ton intervention et ta gentillesse 😀👌.Maintenant il me tarde que mes roma murissent pour les déshydrater !!!
        Bonne journée à toi et câlin au lapinou 😘

        Répondre
  23. résé

    bonjour ma très chère Marie !
    que de temps a passé sans avoir de nouvelles de toi ……
    ton hébergeur me hait ! je ne vois que ça ! j’ai été obligée de me réinscrire à ta news letter … tu le crois ça?? 😀 😀
    du coup, j’ai tellement de choses à te raconter !!
    zut de zut ! je me suis achetée un nouveau déshydrateur (avec 9 plateaux en inox, 3 grilles fines en sicilone et 3 feuilles en silicone également (pour les cuirs de fruits ou de légumes !)
    je ne déshydrate qu’à 40 ° ! en effet, je suis inscirte sur un groupe fbet les papesses ( !!!) de là bas martèlent sans csse qu’au delà de cette température, les légumes/fruits commencent à cuire et donc perdent leurs nutriments !
    j’ai fait des tomates (cerises) séchées l’année dernière, je ne les ai pas encore temrinées ! j’ai fait pareil pourr le tofu, aubergines et courgettes ! du pur délice !
    J’avais aussi fait de l’ail, j’ai recommencé cette année et c’est vrai que mon nouveau jouet est bien plus performant que mon anicen au 1er prix !
    et l’ai séché c’est juste …. formidable !
    (dis-donc………. de gros bisous qui soutiennent le moral et donnent la pêche face à de telles remarques plus que désobligeantes ….. grrrr )
    trop beau ton lapinou
    dès que j’ai un moment, je t’envoie un mail ………… (j’ai dis, dès que j’ai un moment ……… )
    je t’embrasse très très fort et à bientôt si ton hébergeur le veut bien 😀

    Répondre
  24. Kristou

    Bonjour Marie, la première fournée de l’année vient d’être mise en bocal après un séjour dans mon déshydrateur tout simple (qui a vu de nombreuses fournées d’abricots, prunes, chips de pomme, cèpes).
    Après avoir vu vos photos, je me suis rendu compte que je les mettais trop sèches dans l’huile aromatisée. Elles n’ont pas été perdues car transformées en pesto… J’utilise les natures dans les plats en sauce à base de tomates.
    Nous venons de nous régaler avec des tomatoketfedes aux légumes du jardin.
    Merci pour vos recettes.

    Répondre
  25. Florent

    Bonjour Marie,
    Rien à voir avec l’article du jour,j’ai découvert ton blog depuis pas longtemps et je te félicite pour sa qualité globale (écriture, auto dérision, photos et recettes bien gourmandes ).
    Étant adepte de la même alimentation igbas et méditerranéeene (un côté corse un côté pied noir, et originaire de Nice moi aussi ),j’ai donc changé tous les sucres et j’en ai trouvé un récemment : le Délisucré. Le connais tu?
    C’est du fructose liquide issu de macerat de pomme et raisin produit en bio par une petite entreprise française( près d’Avignon je crois)
    Son gros avantage un ig =11,9 (contre 35 pour le sirop d’agave avec le même pouvoir sucrant ). On le trouve chez nous dans le var à carrefour rayon bio depuis peu.
    Je pense qu’il peut être utilisé en cuisine de la même façon que le siropd’agave avec donc un ig dérisoire et une origine naturelle. À toi d’essayer (si c’est pas déjà fait auquel cas j’ai un train de retard )et de nous faire un retour !
    Amicalement.

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *