{ Bac 2018 : 0/20 en grec moderne }

{ Bac 2018 : 0/20 en grec moderne }

 

Tomatokeftedes

♥ Sans Lait ♥ Végétarien ♥ IG Bas ♥

 

Tomatokeftedes 1Il y a tellement de recettes que j’ai hâte de partager avec vous en ce moment ! Par exemple un gâteau au kéfir (léger comme une plume, que l’on prépare en 5 min et qui peut se garnir de fraises, de crème au chocolat, bref, de tout ce qu’on veut, de toute façon c’est délicieux, y compris à même le plat avec une cuillère). Ou les meilleurs cookies à IG bas de ma vie (j’en mange depuis deux semaines à presque tous mes goûters, et c’est à peine si je ne goûte pas à 14H30 tellement j’ai hâte ;))). Ou encore une sorte de crème dessert « OVNI » au chocolat et graines de chia, dont je me délecte les jours où je n’ai plus de ces fameux cookies (une tuerie aussi !). Bref, plein de trucs très chouettes, mais avant de passer à autre chose, et de ne plus jamais vous en parler (promis, sinon vous allez finir par le prendre en grippe ;)) je voudrais quand même publier une recette vraiment sensationnelle de mon dernier ouvrage sur la cuisine méditerranéenne : Les tomatokeftedes.

Et là ça fait genre, vous avez vu les gars un peu comme je suis cultivée, hein, comme je parle bien la Grèce. Une vraie troglodyte cette Marie Chioca ! (Ah bon ? On dit « polyglotte » ? OK, c’est noté pour la prochaine fois). Ça fait la fille qui passe toutes ces vacances sur les Iles Cyclades et tout et tout. Sauf que la seule fois où j’ai passé la frontière, c’était à Vintimille, juste histoire de prendre un raccourci pour monter dans la vallée de la Roya (ceux qui habitent sur place comprendront ;)), donc, pour rentrer en France genre 13min chrono plus tard, à peine le temps de lire trois panneaux en italien, et là s’arrête ma grande épopée dans les pays méditerranéens.

Tomatokeftedes 2Bref, j’aurais pu me la péter, vous l’écrire aussi en alphabet grec (« Hé les gars, aujourd’hui je vais vous livrer la recette des célèbres ντοματοκεφτέδες ! ») sauf que là, si un vrai grec tombe sur mon livre, il va hurler de rire vu que j’ai réussi (si si !) à inverser un « f » et un « t » dans le mot « tomatokeftedes », et bien sûr, je m’en suis aperçue après la sortie du bouquin. Pour rattraper le coup, je pourrais essayer de vous apitoyer sur mon sort, en affabulant que je lutte courageusement depuis ma plus tendre enfance contre la dyslexie {son du violon}, etc. mais la vérité c’est que je suis juste distraite. Et un peu nouille aussi.

Oublions donc par pitié mes lamentables « performances » en orthographe étrangère, et passons tout de suite à ce qui vous intéresse. C’est quoi des tomatokeftedes ?

Et bien ce sont des ντοματοκεφτέδες.

(Pardooon, j’ai pas pu m’en empêcher, et je suis là à rigoler comme une idiote derrière mon écran, quelle tête à claque je fais ! ;))

Ce sont des galettes de tomates aux oignons et à la menthe. Voilà.

Et c’est horriblement bon…

Côté ingrédients, ce n’est ni cher, ni compliqué à trouver. Côté préparation, ça se résume presque à tout mélanger dans un saladier puis à verser des cuillerées de pâte dans une poêle chaude. Côté gourmandise c’est inouï. Si le clown de Mac Do avait goûté à ça, il en garnirait ses hamburgers, sans steak ni sauce, et ça serait bien meilleur ainsi. Si les enfants connaissaient tous ça, on les entendrait râler devant les menus de la cantine «Ooooh non, encore des frites et des cordons bleu ! Quand est-ce qu’on aura des tomatokeftedes?». Et oui, c’est ça la junkfood méditerranéenne. Pas cher, facile, super bonne… et ultra clean pour la santé !

Alors je sais, c’est à peine le début de la saison des tomates locales, elles sont encore un peu palotes, un peu insipides, un peu… pardon beaucoup hors de prix, mais les gars, ne passez pas à côté de cette recette. Vous vous en mordriez les doigts ! Et croyez –moi, il vaudrait mille fois mieux mordre dans des tomatokeftedes.

 

* « Aqueux » : Vous avez été nombreux à me demander ce que cela signifie. Outre le fait que c’était le mot préféré de notre regretté Johnny national (qu’il est nul mon calembour), cela signifie « qui contient beaucoup d’eau ». Donc, des tomates de variétés « peu aqueuses », ce sont par exemple des tomates de variété Roma, ou Cœur de Bœuf, ou Cornue des Andes, bref, avec beaucoup de chair et moins d’eau.

Tomatokeftedes3

Ingrédients pour 14 à 16 galettes

Préparation : 10 min

Cuisson : environ 15 min

Cuisson : quelques minutes par poêlée

  • 550g de tomates bien mûres, d’une variété peu aqueuse* (des Roma par exemple)
  • 2 oignons rouges ou blancs (environ 100 à 120g en tout)
  • 125g de farine complète ou semi-complète de blé ou de grand épeautre
  • 1 oeuf
  • Un demi-bouquet de menthe fraîche, sans les tiges
  • 1 à 2 gousses d’ail
  • 2 c. à café rases de sel
  • Poivre
  • Huile d’olive pour la cuisson.

Découper les tomates en petits cubes d’environ 1cm. Les mettre dans une passoire, ajouter 2 cuillerées à café rases de sel, bien mélanger et laisser égoutter le temps d’avancer les autres étapes de la recette.

Éplucher les oignons, les hacher avec l’ail et la menthe.

Presser un peu les tomates dans la passoire avec les mains afin d’en retirer encore un peu de jus (on peut éventuellement conserver ce jus comme base pour une soupe par exemple mais attention, il est assez salé !): on obtient alors environ 375g de chair de tomate bien égouttée, à mettre dans un saladier. Y ajouter la menthe, l’ail et les oignons hachés, un peu de poivre, la farine et l’œuf. Bien mélanger.

Verser environ 0,5cm d’huile dans une grande poêle de 28 à 30cm en tôle de fer, en fonte ou en céramique et la faire bien chauffer (sans non plus la faire fumer).

Quand l’huile est bien chaude, y verser 7 ou 8 cuillerées à soupe de pâte bien espacées. Poser un couvercle, baisser un peu le feu et compter environ 3 min de cuisson. Retourner avec une spatule, puis cuire 3 min encore sur la deuxième face.

Déposer les tomatokeftedes sur un papier absorbant pour éponger l’huile, puis procéder à une deuxième « fournée », toujours en prenant garde que l’huile dans la poêle soit bien chaude (sinon ça a tendance à accrocher) mais ne fume pas.

Savourer bien chaud, ou à température ambiante. À noter que les tomatokeftedes peuvent même être préparés la veille !

Tomatokeftedes 4

Tomatokeftedes 5

Tomatokeftedes 6

Tomatokeftedes 7

 

Variantes :

On peut ajouter environ 75g de feta coupée en petits cubes dans la pâte, c’est moins léger mais très bon aussi !

En version végétalienne, on peut tout à fait réaliser des tomatokeftedes sans l’œuf mais dans ce cas, ils auront un peu tendance à se défaire pendant la cuisson : pour faciliter les choses, égoutter encore plus les tomates (en les pressant bien), de façon à obtenir environ 300g de chair. Ainsi, la pâte sera moins liquide (j’ai quand même un peu galéré pour la version sans oeufs !).