{ Très en retard pour l’Epiphanie, mais en avance pour la Chandeleur ! }

{ Très en retard pour l’Epiphanie, mais en avance pour la Chandeleur ! }

Gaufres de Liège au chocolat (ou pas !)

♥ IG modéré ♥ Traces de lactose seulement ♥

 

Gaufres de Liège à IG bas 1

Désolée pour la lumière vraiment « toute pourrite », il y avait une véritable tempête dehors quand j’ai pris mes photos… Mais bon, je me suis dit que si je remettais ça au lendemain, il risquait de ne plus y avoir la moindre miette de gaufre à se mettre sous l’appareil photo 😉

Ah, si vous saviez… Je pense à vous chaque jour depuis début janvier, en voyant les heures filer sans trouver le temps de venir faire un petit tour sur mon blog. J’avais pourtant photographié une super couronne des rois… mais la poster un 24 janvier ce serait un peu tard, vu que vous devez tous en avoir par dessus la cravate des galettes de rois ! Il faut dire qu’en ce moment, en plus de mon travail « habituel » que je commence à trouver parfois un peu lourd (on ne rajeunit pas ;)), je suis totalement absorbée par un gros souci. Suite à une mauvaise nouvelle apprise juste avant Noël, l’un de mes « grands » a besoin de toute notre attention pour se battre dans un dossier dont dépend totalement son avenir professionnel, et du coup, probablement aussi une petite partie de son bonheur futur. Propulsé brutalement dans un monde d’adultes où il se retrouve en compétition avec des gens beaucoup plus âgés (et « malins »…), il n’a que sa bonne foi et sa passion pour défendre son beau projet. Je vous en reparlerai peut-être un de ces jours, mais pour le moment, chaque heure compte, il nous faut monter des dossiers, obtenir des rendez-vous, convaincre, remplir des tas de paperasses, bref, toutes ces choses que je ne sais pas bien faire du tout. J’aime tellement mieux rester dans ma coquille ! Mais une maman, ça fait aussi parfois des trucs improbables n’est-ce pas? Juste pour éviter de voir son enfant malheureux… Pff, vivement quand même que la page soit tournée (et pourvu qu’elle se tourne du bon côté ! Mais c’est pas gagné…)

Gaufres de Liège à IG bas 2

De la farine d’épeautre T110, du sucre de coco, des oeufs bio, du chocolat à 70%, une touche de vanille… et du ghee (beurre naturellement délactosé et décaséiné, très intéressant pour les personnes ayant un peu de mal à tolérer les laitages). C’est tellement mieux que les gaufres du supermarché 😉 (Et puis surtout, promis, c’est encore meilleur !)

En attendant, on va se réconforter un peu. Connaissez-vous ces gaufres au chocolat bien industrielles qu’on achète au supermarché? Hélas, c’est très bon hein ? Moi ça doit bien faire 25 ans que je n’en ai pas mangé, mais les loulous, rien à faire, ils aiment ça… Chaque année je leur en offre un paquet à Noël, ça fait partie de ces « horreurs » que je n’achète qu’une ou deux fois par an, mais que j’achète quand même en me disant que peut-être, mieux vaut ne pas complètement priver ses enfants de leurs petits « fantasmes » alimentaires. C’est comme le Coca, les Napolitains, etc. Je ne sais pas si j’ai raison, mais je ne me vois pas interdire complètement telle ou telle petite bêtise, du moment que mes enfants aiment manger sainement tout le reste du temps. J’en parlais encore tout dernièrement avec une autre maman, beaucoup plus rigoureuse que moi sur la question. Il me semble qu’en interdisant totalement un aliment (que nos enfants connaissent de toute façon, puisqu’ils voient les autres en manger sous leur nez), on risque d’obtenir le résultat inverse : l’interdit devient une sorte de « mythe » et l’enfant ou d’adolescent aura tendance à lui donner une importance que cette chose, en soit, n’a vraiment pas. Autoriser de temps en temps permet un peu de démystifier, enfin, c’est du moins ce qui me semble, j’espère ne pas trop vous décevoir en parlant franchement (et non, chez les Chioca, on n’est pas du tout une famille bio « modèle », on fait juste ce qu’on peut 😉). Et puis, la plupart du temps, ça permet aussi de se rendre compte qu’au final, ce n’était pas si bon que ça, et que les gâteaux de maman valent bien mieux le détour 😉

Gaufres de Liège à IG bas 3

Et oui, les gaufres de Liège sont traditionnellement réalisées avec une pâte levée (comme les brioches par exemple). C’est ce qui leur donne leur texture si particulière, à la fois ferme et moelleuse. Mais c’est somme toute vraiment simple à faire, vous verrez…

Ainsi, j’ai déjà réussi à leur faire oublier pas mal de « cochonneries » croisées à l’école ou chez les copains. Mais, le souci c’est qu’elles sont vraiment trop bonnes ces gaufres de Liège industrielles au chocolat… Le défi était donc rude, mais à vaincre sans péril, on vainc sans gloire (que c’est épique quand même, toutes ces histoires de bouffe…). J’ai donc bidouillé, testé, et à la 4ème tentative, mazeeeette, j’ai obtenu le top moumoute de la gaufre 😉 (Le premier essai était potable mais sans plus, les deux autres franchement affreux*, bref, heureusement que j’étais très vexée sinon j’aurais pu renoncer trop tôt ;)). Ma plus belle récompense, c’était en entendant parler mes deux fistons dans la pièce d’à côté, vous savez mes deux estomacs à pattes de 17 et 18 ans, ceux que je n’arrive jamais à « caler » plus de 2H, même à grands coups de marmites de pâtes (et ceux qui raffolent le plus de ces gn%# !8 !!! de gaufres au chocolat) : « Nooon, c’est Maman qui a fait ça ? Si tu la vois, tu lui diras que surtout, elle n’en achète plus, les siennes sont meilleures… Ouaip, faudrait qu’elle essaye aussi de nous faire des Napolitains. »

Yeees ! Et une petite « bêtise » de plus au tapis, vaincue par KO à coup d’ingrédients bio… Maintenant, je m’attaque aux Napolitains 😉

 

* Les gaufres obtenues au 3ème essai étaient vraiment vraiment ratées, et j’ai voulu en donner une à mon chien : elle était si dure qu’il est allé illico l’enterrer dans le jardin. Comme un os. Grrlmbrrr.

 

Gaufres de Liège à IG bas 5

Ingrédients pour 16 gaufres

Préparation m 10 min

Levée : 1H30

Cuisson : quelques minutes par fournée

  • 350g de farine T110 de grand épeautre (ou de blé)
  • 4 sachets de sucre vanillé (ou 30g de sucre vanillé maison)
  • 50g de sucre de coco
  • 100g de ghee (à défaut, de beurre bio, mais elles contiendront alors plus de lactose) + Un peu pour le gaufrier
  • 15cl de lait soja-vanille
  • 2 oeufs de taille moyenne
  • 1 sachet de levure de boulangerie déshydratée (car oui, les gaufres de Liège sont traditionnellement réalisées à partir d’une pâte levée, comme la brioche par exemple !)
  • 1 c. à café légèrement bombée de fleur de sel (en option, on peut aussi utiliser du beurre demi-sel à la place du ghee)
  • 200g de chocolat noir pâtissier à 70%.

Gaufres de Liège à IG bas 6Faire fondre le ghee ou le beurre dans une casserole. Hors du feu, ajouter le lait, les sucres, et bien mélanger. Vérifier avec le doigt que la température soit tiède, mais pas trop chaude (à plus de 45°C, la levure est désactivée), puis ajouter la levure et bien fouetter pour la délayer parfaitement. Ajouter les œufs, mélanger.

Mettre la farine et le sel dans un saladier ou dans le bol d’un robot pâtissier. Ajouter le contenu de la casserole, puis mélanger à la cuillère de bois ou pétrir au robot environ 5 min. Couvrir, laisser lever 1H30 environ dans un endroit tiède.

Quand la pâte a levé, la renverser sur un plan de travail fariné, la façonner vite-fait en sorte de boudin puis la découper en 16 petits morceaux.

Faire chauffer un gaufrier, puis déposer sur chaque grille un peu de ghee ou de beurre (l’équivalent d’1g ou 2g, soit le volume d’une noisette).

Déposer un morceau de pâte sur chaque grille, puis laisser cuire jusqu’à ce que les gaufres soient bien levées et dorées. Renouveler l’opération jusqu’à épuisement de la pâte, sans oublier d’ajouter une noisette de beurre ou de ghee sur la grille de chaque gaufre entre deux « tournées ».

On peut déjà arrêter ici la recette, et les savourer toutes chaudes avec un voile de sucre, de cannelle, une tartinade au chocolat, du lemon-curd, de la confiture maison, bref, c’est comme vous voulez !

Mais on peut aussi les savourer froides (elles seront alors un peu plus fermes mais tout aussi délicieuses) nappées de chocolat croquant : pour cela, casser le chocolat dans un petit bol, puis le faire fondre au bain-marie (arrêter le feu avant qu’il ne soit entièrement fondu et bien mélanger jusqu’à ce que la préparation soit lisse, c’est un « truc » pour ne pas surchauffer le chocolat). Verser dans une assiette à soupe, puis y déposer chaque gaufre, l’une après l’autre, pour napper de chocolat un seul côté, puis la déposer sur un papier cuisson ou une grille (face « chocolatée » sur le dessus). Dans ce cas, ces gaufres se conservent au moins 3 jours dans une boîte bien fermée, et assureront de nombreux et délicieux goûters ! Sauf si vous avez quatre ados (et deux poupougnettes) à la maison.

Gaufres de Liège à IG bas 7

Gaufres de Liège à IG bas 8

Dans la « vraie » recette des gaufres de Liège, on met normalement du sucre casson (à gros grains, comme celui dont on saupoudre les chouquettes). Perso, je les trouve très bien sans, beaucoup moins sucrées. Et puis pour la ligne c’est mieux 😉

 

Je crois que je suis encore juste dans les temps pour vous souhaiter très fort une bien belle et douce année 2018. Un grand, grand merci pour vos bons voeux laissés en commentaires du dernier post, ils m’ont vraiment fait chaud au coeur. Prenez aussi bien soin de vous et de ceux que vous aimez…

 

 

 

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer