{ Vous reprendrez bien un peu de bûche avec votre dinde ? }

 

{ Vous reprendrez bien un peu de bûche avec votre dinde ? }

Bûche salée (presque) 100% légumes

♥ Végétarien ♥ IG Bas ♥  Sans gluten ♥  Sans Oeufs ♥

 

Bûche salée aux légumes 1Maiiiiis non, ceci n’est pas un dessert ! Vous pouvez recommencer à respirer, je vais bien. L’heure où, faute de temps (et/où d’idées et/ou d’équilibre nerveux) je vous proposerai des desserts à l’oignon et au brocoli n’est pas encore arrivée…

Là je vous parle bien de légumes. Non pas que je veuille vous mettre à la mode du « Noël vegan » (c’est super tendance, mais bon, les tendances et moi…), c’est juste qu’en vrai, on ne sait pas toujours bien que faire en guise de « légumes d’accompagnement » pour le repas de Noël.

Des pommes dauphines ? Très trèèèès « pas bien » pour la ligne. Et en plus, ça n’aide pas du tout la dinde à descendre dans le gosier…

Des marrons ? Ça « colmate » pas mal aussi, dans le genre.

Un gratin dauphinois, des pommes de terre sarladaises, des ravioles ? Slurp, disent les papilles. Ouïaeaïeaïeaïe, dit le foie.

Oui, parce que ça parle, un foie. Vous ne saviez pas ? Le mien me parle souvent en tout cas. J’ai même noté tout ce qu’il me disait aux Noëls derniers, quand j’étais plus jeune (et un tout petit peu moins sage), je vais vous raconter tout ça.

« Il était un foie… ».

« Salut Marie, t’as bien dormi ? Bon moi, pas trop hein, parce que je voudrais pas avoir l’air de te faire des reproches mais bon, le réveillon d’hier soir… hum.  Bon. Dis-moi juste comme ça, t’aurais pas envie d’un artichaut bouilli ce midi parce que moi, perso… Non ? Bon, tant pis, c’est toi le boss.

Allez, on y va. Là c’est OK pour un toast avec ta bonne terrine lyonnaise, mais bon, vas-y mollo quand même, parce que t’as mis du beurre dedans hier, je t’ai vu. J’ai dit uuuuuun seul toast ! OK, trop tard, voilà, ça s’est fait, pas grave je gère. Hé ho, laisse-moi le temps de me retourner avant d’engloutir ton verre de pinard ! Ouf, là j’ai droit à une pause de 20 secondes pendant que tu vas chercher la suite du repas ?

Aïe, qu’est-ce qui arrive là ? Une dinde. Bon, OK pour moi, la dinde, no problemo mais, mais… Avec des pommes de terres sautées à la graisse d’oie !!! Alors non, ça c’est abuser ! Prends plutôt des légumes là, t’as vu, les trucs verts qui te font tellement plaisir d’habitude. Quoi, t’aime plus les légumes ? C’est Noël? Et alors ? Pff, bon, allez, va pour deux cuillerées de patates sautées. Oouais mais là si tu en tapes dans l’assiette de ton mari ça fait beaucoup plus que deux cuillères aussi !

Houlàlàlà, qu’est-ce qui arrive maintenant… un plateau de fromages ? Gargl. T’as peut-être pas vraiment vraiment besoin de manger du fromage ce midi, si ? Bon, Ok, je vais faire un effort. Et oui mais tu m’aides pas aussi, pourquoi tu prends tout de suite le triple-crème là, alors que t’en prends jamais d’habitude ! Pfffff, j’ai chaud, laisse-moi souffler.

Oh non, dis-moi pas que c’est déjà le dessert !!! Rassure-moi, tu vas juste prendre un fruit hein ? Non ? Une ou deux parts de bûche ? T’es vraiment décidée à faire ça, y’a pas moyen qu’on en discute un peu avant ? Bon allez, OK, courage, j’ai compris. Et c’est quoi cette bûche ?

Un tiramisu !!! Ben bravo. T’as fait exprès ou quoi?

Et c’est quoi là, un café ? Ouf, OK pour moi le café. Mais… Non, non et non, pas avec des truffes au chocolat !!!

Trop tard. »

Bûche salée aux légumes 2Puis arrive l’heure du bilan. Le foie ne me parle plus. C’est pas qu’il boude (au fond, on s’aime bien), c’est juste qu’il est trop occupé : il parle à ses collègues.

« Bon, allez les gars, courage, elle a vraiment fait n’importe quoi, je vais dispatcher ça comme je peux. Vite la calculette… 4734 calories divisées par… Bon, on a 2kg et 576g à se partager tout de suite les mecs. Les oreilles vous prenez combien ? 0,003g ? Pff ( radines !). Les bras, les mollets, les chevilles ? 23g à vous trois? Et ben bravo, avec ça on va pas avancer très vite. Le bide, tu prends combien toi ? 500g ? Ça c’est sympa, merci mec ! Et toi la petite bouée du tour de hanche ? Tout le reste ? Ah, t’es vrai ment cool je vois que je peux toujours compter sur toi »

Bref, voilà pourquoi, maintenant, j’essaye un peu de le ménager mon pauvre foie, Noël ou pas. Il a quand même 38 balais, comme moi, et mérite quelques égards.

Alors la dinde, je la sers avec des supers bons légumes… J’évite le fromage, et côté dessert, je fais une bûche toute légère, avec de la chantilly coco et plein de fruits (mangue, ananas, kiwi, clémentines…). Il est tout content, mon foie… et moi je me régale tout autant !

Bref, si vous cherchez aussi des idées délicieuses mais toutes légères et digestes, bref, des idées de gourmets raisonnables comme nous le sommes tous n’est-ce pas (hum ?), voici une bûche de légumes qui serait sublime pour accompagner votre volaille de Noël.

– Elle est vraiment facile à faire

– Peut se préparer la veille

– Avec trois parfums très différents (mais qui s’harmonisent super bien !)

– Une texture au top, ou plutôt trois textures au top : une mousseline au céleri rave d’une grande douceur, du potimarron fondant en petits morceaux, des épinards en feuilles, le tout avec beaucoup de crémeux et un côté très léger : ça se mange sans faim !

– Une jolie présentation, avec un juste milieu entre le « impossible à découper » et le « bloc de colle ». Là, ça se découpe bien (seule la strate aux épinards est un peu plus délicate, mais avec un couteau bien aiguisé…), ça se tient bien, et ça reste super crémeux en bouche.

– Réalisée avec quasiment que des légumes* (parce que je compte sur vous pour mettre du fromage, des lardons, des oeufs et de la pâte feuilletée ailleurs dans le menu, vous avez pas besoin de moi pour ça).

* 65g de fromage pour 16, ça fait 4g la part, on va pas chipoter ?

 

 

Bûche salée aux légumes 3Bref, c’est une bien bonne et bien jolie bûche de légumes…

Tiens, avant d’oublier J’en profite pour répondre d’avance à une question (parce que je vous connais trop bien ;)) : Est-ce qu’on peut remplacer la crème de soja par autre chose ? Crème de riz, crème d’avoine, non (trop sucré). Crème d’amande, non plus (trop crayeux). Crème de millet, crème de sarrasin, à tester pour la Carême, pas pour Noël. Crème de vache… hé hé, pourquoi pas, mais est-ce bien raisonnable? Si vraiment vous essayez (vilains !) je vous conseille de n’en mettre que 40cl (en gardant les 6g d’agar-agar), car elle est plus fluide que celle de soja. Mais attention, comme elle est aussi légèrement plus acide, j’ai bien peur qu’elle ne permette pas une aussi bonne gélification de l’agar-agar…

En plus, je vais vous avouer, cette fois-ci je ne pourrai pas répondre aux commentaires (mais comme d’habitude, je lirai tout ) : Je m’en excuse par avance, mais je vais avoir du passage à la maison et vraiment vraiiiment trop à faire ces deux prochaines semaines pour ouvrir mon ordinateur. Du coup, j’ai essayé d’être la plus précise possible, afin que vous n’ayez pas trop de questions à vous poser… Soyez sages, évitez juste les impros 😉

 

Ingrédients pour une bûche d’environ 30cm (soit environ 15 à 16 parts)

Préparation : Environ 35 min

Cuisson : Idem

Pour la strate blanche :

  • Un petit céleri rave (300g)
  • 65g de très bon Comté, fraîchement râpé (du vrai, au moins 18 mois d’affinage, pas du râpé sous plastique, parce que ça change tout !)

Pour la strate orange :

  • 3 c. à soupe d’huile d’olive
  • 2 oignons rouges
  • 500g de potimarron (pesé sans les graines, mais avec la peau)

Pour la strate vert sapin :

  • 2 oignons jaunes ou blancs
  • 3 c. à soupe d’huile d’olive
  • 400g d’épinards frais
  • 2 gousses d’ail

Divers :

  • 50cl de crème de soja liquide
  • 6g d’agar-agar
  • Fleur de sel, poivre 5 baies.

 

Bûche salée aux légumes 4

J’ai bien dit, c’est pour accompagner la dinde… Sauf que là j’en conviens, sur la photo  ça « accompagne » juste de la roquette. C’est parce qu’en fait, je vous aime beaucoup, mais pas au point de faire cuire ma dinde de Noël 5 jours à l’avance vous comprnez  😉 Mais c’est quand même facile à imaginer, cette part de bûche avec un petit morceau de haut de cuisse et plein de bon jus… (et des patates sautées à la graisse d’oie !)

Préparation du moule :

Placer une feuille de papier guitare (feuille de plastique semi-rigide et réutilisable souvent vendues pour faire des bûches ou des décors au chocolat) au fond d’un moule à buche d’environ 30cm de long. La huiler légèrement.

Crème à l’agar-agar :

Mixer la crème de soja avec l’agar agar (pour bien délayer ce dernier), puis faire chauffer dans une casserole. Compter une minute d’ébullition en fouettant sans cesse pour que le fond n’accroche pas, puis réserver au chaud. Ce sera le « liant » de notre bûche de légumes…

Strate blanche :

Éplucher le céleri rave, le découper en petits cubes et le faire bouillir environ 15 minutes dans une casserole d’eau salée, jusqu’à ce qu’il soit bien tendre. Égoutter, et mixer avec le comté, 80g de crème à l’agar agar et un peu de poivre. Remettre sur le feu 3 min en mélangeant sans cesse, puis verser dans le fond du moule à buche et égaliser.

Strate orange :

Faire revenir deux oignons rouges avec 3 c. à soupe d’huile d’olive dans une grande poêle, une sauteuse ou un wok. Découper le potimarron (non épluché) en lamelles un peu épaisses (environ 4 mm), puis faire revenir à la poêle avec les oignons, un peu de sel et de poivre, jusqu’à ce que tout soit bien tendre et légèrement doré. Ajouter 110g de crème à l’agar agar, poivrer, bien mélanger sur le feu pendant une minute, puis verser dans le moule (sur la crème blanche au céleri). Rincer la poêle ou la sauteuse.

Strate vert sapin :

Rincer et bien essorer (à l’essoreuse à salade) les épinards. Faire revenir 2 oignons jaunes dans trois cuillerées à soupe d’huile d’olive jusqu’à ce qu’ils soient bien dorés. Émincer une grosse gousse d’ail et la faire légèrement blondir avec les oignons, puis ajouter les épinards, saler, poser un couvercle et laisser cuire juste le temps de faire « tomber » les feuilles (il ne doit plus y avoir de jus). Ajouter 150g de crème à l’agar-agar, du poivre, bien mélanger, porter de nouveau à ébullition puis verser dans le moule.

Mettre au frais, bien couvert, jusqu’au lendemain. Avant de servir, la sortir du moule, enlever le papier guitare, et la déposer dans un plat.

On peut faire tiédir cette bûche à environ 60°C, elle gardera sa tenue (attention, à 80°C l’agar-agar fond, elle se découperait donc moins bien).

Et là vous allez me demander comment on fait les petites fleurs en légumes pour décorer la bûche… Vous allez voir, c’est trèèèès difficile.

– Découper un ou deux oignons rouges et quelques fleurettes de brocoli en lamelles (3mm environ).

– Découper quelques tranchettes assez fines de potimarron et de céleri rave (3mm). Dans ces lamelles, réaliser des fleurs ou des étoiles avec des petits emporte-pièces à gâteaux.

– Huiler le tout au pinceau, enfourner 7min pile à 180°C (four chaud). On peut ajouter une baie rose au centre de chaque « fleur »… C’est tout !

 

Joyeux Noël !

Enregistrer

Enregistrer