{ Noël bio à budget sympa-partie 2 }

{ Noël bio à budget sympa-partie 2 }

Pâte « magique » pour bredele et autres petits sablés de Noël

(Se décline aussi en super pâte à tarte !)

♥ IG modéré ♥ Sans Lait ♥ Sans Oeufs ♥ Vegan ♥ 

 

« Cette année, j’ai vraiment envie de vous proposer plein de recettes super festives mais d’un budget abordable ».

C’est ce que j’écrivais sur ce blog il y a un an jour pour jour, pour introduire mon article Noël bio à budget sympa – partie 1… Et puis dans la foulée, il y a eu tout un tas de petits bobos, bref, le mois de décembre 2016 m’a vaincue par KO, et du coup vous attendez depuis 12 mois la « partie 2 »…

La patience étant toujours récompensée, nous y voici enfin, avec cette recette de petits sablés. J’ai presque un peu hésité à la poster car c’est tellement banal, à priori, des petits sablés… Seulement voilà, je suis une grande adepte des cadeaux gourmands, tellement plus authentiques, tellement plus offerts avec amour que la plupart des cadeaux achetés !

Enfin, je dis ça alors que ma chambre est toute encombrée depuis quelques jours avec autre chose que des biscuits, j’avoue ;). Pour aller me coucher, je dois par exemple enjamber une super pizza en bois avec des tranches de chorizo, des champignons et des poivrons aimantés (zut parce que le soir ça donne faim…), contourner un étage supplémentaire du château Playmobil (oui, parce qu’à la maison c’est comme à New York, il n’y a plus de terrains à bâtir libre chez les jouets alors les constructions s’agrandissent par le haut), faire bien attention de ne pas shooter dans la boîte de peinture, ni d’écraser une figurine de bison, etc. bref, il y en a partout, c’est très rigolo, je m’amuse comme une petite folle (pourvu que mes deux dernières ne grandissent pas trop vite parce que franchement, les jouets des petits, c’est plus mignon que les portables, fringues, couteaux suisses et autres boussoles des listes d’ados !)

Bref, les enfants, il n’y a rien à faire : je les gâte (un peu) trop, et j’assume à fond ce bien vilain défaut. Mais c’est aussi parce que je sais exactement ce qui leur fait plaisir, ou ce dont ils ont besoin.

Pour les adultes en revanche, ça me désolerait vraiment de devoir déambuler des jours dans les bazars de la région, en supportant tout (y compris « petit papa Noël » en mode musique de fond pour ascenseurs) pour acheter, en désespoir de cause, un truc qui risque au final de torturer son destinataire. Si si, torturer… Parce que c’est drôlement flippant de devoir se composer une expression enchantée, que dis-je, éblouie, fascinée, devant un cadeau dont on se demande vraiment pourquoi, mais pourquoiiiiii il fallait que ça tombe sur nous… Et là, il faut toujours trouver un truc gentil à dire pour faire plaisir au pauvre gus qui s’est donné du mal, et qu’on ne voudrait surtout pas peiner… Alors on bredouille une petite phrase d’un air le plus enjoué possible, et pendant ce temps notre cerveau, notre vilain méchant cerveau, ajoute LA petite pensée mesquine qui nous donne tellement envie d’étouffer de rire. Hooooo, le joli kit de 15 encens parfumés artificiels (je m’en servirai cet été pour enfumer les taupes) !!! Haaaaa, la supeeerbe palette de 100 fards à paupières irisés (on sait jamais, si un jour je me déguise en Bee Gees). Héééééé le gilet qui va si bien m’aller (quand j’aurais 85 ans) !  Huuuuuu, la belle broderie géante au canevas (promis je la ferai sans faute dès que j’aurais 1053H de libre, genre, pour m’occuper quand je me serai pété les deux jambes et les deux bras, ah non, merde, il me faut au moins la main droite). Waaaah, la machine à faire cuire les œufs, super pratiiiiique pour le cas où j’aurais égaré toutes mes casseroles (je la rangerai avec celle à rembobiner les DVD).

bredele vegan 7

Pour réaliser ces pommes de pin, j’ai tellement galéré que j’ose à peine vous les conseiller… Mais bon, si vous vous sentez une âme d’artiste, voici où j’ai trouvé l’idée : https://dlicedorient.blogspot.fr/2016/12/sables-pommes-de-pin.html?utm_source=feedburner&utm_medium=email&utm_campaign=Feed:+blogspot/Vcihs+(D%C3%A9lices+d%27Orient)&m=1 (Je ne peux pas insérer de lien actif dans les légendes de mes images, mais vous pouvez le copier-coller.

Je l’ai vécu, vous l’avez vécu, et le pire, c’est qu’on l’a sûrement fait vivre à d’autres. Bon, et si on arrêtait de tous se persécuter les gars ?

Évidemment, vous saurez toujours comment faire plaisir à vos (très) proches que vous connaissez si bien. Le cadeau gourmand, c’est plutôt la petite attention pleine d’affection pour les gentils voisins, collègues, amis, copains, ou la famille plus éloignée, pour laquelle on a de l’affection, certes, mais pas les moyens de flamber 50euros minimum par tête de pipe… D’où le côté « Noël bio à budget sympa ».

Vous retrouverez plein d’autres idées de cadeaux gourmands sur mon blog, mais si vous aimez les petits sablés, voici déjà une recette bien sympa pour au moins 12 raisons  :

1/ Elle est sans beurre, ce qui peut être appréciable à une période ou par définition on peut faire déjà quelques écarts, mais aussi pour varier un peu des très nombreuses recettes traditionnelles que vous trouverez dans les livres ou sur internet.

2 / Elle est sans sucre raffiné, à la farine d’épeautre non hybridé semi-complète, et sans œufs (c’est précieux pour les personnes intolérantes) ce sont donc des gâteaux que l’on peut estampiller healthy 😉 (interdit toutefois d’en bouffer 15 d’affilée, sinon ils deviendront immanquablement fatty).

3/ La pâte se réalise en moins de 5 min.

4 / Elle s’étale avec une facilité déconcertante, même quand on est pas doué (recette testée et approuvée par une personne se définissant comme le Rantanplan de la pâtisserie).

5/ Elle se découpe facilement, de façon bien nette, même avec des emporte-pièces très dentelés.

6 / Les petits sujets ne se déforment pas, ne craquèlent pas à la cuisson (très important, parce qu’un jour j’avais fait une tête d’ourson pour Poupougnette, la pâte avait craquelé en formant des gros sourcils froncés, et ça faisait vraiment peur à la sortie du four !)

7/ Une fois cuit, ils sont super bien croquants.

8/ Super lisses, d’une jolie couleur dorée

9/ Assez solides pour ne pas se briser en miettes au moindre choc (c’est plus sympa d’offrir des jolis petits oursons que des membres d’oursons par exemple)…

10/… Mais sans se péter les dents quand on croque dedans.

11/ Ces petits biscuits se conservent hyper bien dans un bocal ou une boîte hermétique.

12/ Enfin, ils sont su-per bons, avec un petit goût coco-vanille-fleur de sel qui laisse pantois !!! Et c’est bien là le principal n’est-ce pas ?

 

Ingrédients pour environ ??? petits sablés (comme une nouille, j’ai pas compté, et au goûter mes goinfres ont presque tout boulotté )

Préparation de la pâte : 5 min

Cuisson : environ 10 à 12 min

  • 200g de farine T110 de grand épeautre non hybridé (à tenter aussi avec de la farine de blé, mais plutôt T80)
  • 60g de sirop d’agave
  • 50g d’huile de coco vierge
  • 1 sachet de sucre vanillé
  • 20g de lait d’avoine ou de soja
  • 1 pincée de fleur de sel.

Préchauffer le four à 180°C.

Faire chauffer dans une petite casserole le lait, le sirop d’agave, l’huile de coco, le sel et le sucre vanillé. Verser d’un coup dans la farine et mélanger (à la main ou au robot, batteur plat) juste ce qu’il faut pour obtenir une pâte souple et bien homogène (ne surtout pas trop pétrir).

Étaler sur un plan de travail bien lisse, puis découper avec des emporte-pièce au choix tant que la pâte est encore tiède (ne surtout pas la mettre au frais comme il est préconisé avec une pâte au beurre, car elle deviendrait beaucoup trop dure !). Déplacer les formes avec une spatule plate pour ne pas les déformer, en les déposant au fur et à mesure sur une plaque de cuisson chemisée de papier.

Si les formes choisies sont vraiment fragiles (très dentelées par exemple), on peut aussi les laisser refroidir une fois découpées (sur le plan de travail ou au frigo) avant de les déplacer sur la plaque de cuisson (car la pâte durcit vite en refroidissant, grâce à l’huile de coco).

Enfourner pour environ 10 minutes (petites formes) à 12 minutes.

À noter que l’on peut tout à fait réétaler les chutes de pâte encore tièdes. Dans ce cas, les formes seront un tout petit peu moins « impeccablement lisses » (voir la photo du petit lapin juste en dessous), sauf si vous les découpez avec un emporte pièce-tampon (qui « presse » la pâte et imprime un décor en même temps qu’il découpe la pâte, voir par exemple les petites feuilles, juste en dessous du lapin)

Enfin, n’hésitez surtout pas :

– à doubler les proportions (évidemment !)

– à utiliser cette pâte pour les tartes (en tarte aux pommes par exemple c’est à tomber sur le popotin !)

 

 

Edit du 20/12 : Si vous utilisez certaines marques de lait de soja-vanille un peu trop épais (exemple, « Bio Village »), attention, la pâte sera plus difficile à étaler (ça vient d’arriver à ma fille). Mettez donc plutôt 30g de lait (soja-vanille) que 20g.

D’autre part, si vous optez pour une forme roulée, vous pouvez tripler la quantité de lait (60g) la pâte sera ainsi plus facile à rouler.

Bredele vegan 1

Ce petit lapin est un peu moins « lisse » que les oursons ci-dessus car il a été confectionné avec de la pâte réétalée. Mais ça va, il se défend bien quand même… ;)

 

Bredele vegan 2

Toujours avec de la pâte réétalée, ces feuilles sont nickels car elles ont été réalisées avec des emporte-pièce « tampons » qui pressent et impriment la pâte (et donc, qui effacent les petites rides…)

 

Bredele vegan 3

Pour fourrer ces pommes de pin, j’ai mixé 90g de cerneaux de noix, 60g de poudre d’amandes, 1 sachet de sucre vanillé, 1 cuil. à soupe de rhum et 40g de sirop d’agave et un oeuf.

 

bredele vegan 8

Là j’ai juste saupoudré ma pâte de cannelle et de sucre de coco, puis j’ai enroulé le tout, j’ai placé le « boudin » au frais et une fois bien refroidi (environ 25 min), je l’ai découpé en tranches… 12 min au four et hop, des petites spirales sablées à la cannelle ! (Avec la neige derrière, c’est chouette, vous en avez eu vous aussi ?)

 

Bredele vegan 5

Ceux-si ont juste été chapeautés avec le reste du fourrage aux noix des pommes de pin. C’était su-per bon !

 

bredele vegan 6

Les mêmes, avec un voile de sucre glace… C’est moins « IG bas », mais si joli aussi ;)

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer