{ A toute vapeur… }

{ A toute vapeur… }

Cake marbré aux légumes-racines

 

Cake marbré aux légumes racines 1Voici une recette tirée de mon dernier ouvrage sur la cuisine bio du quotidien, bien représentative de ce livre car elle cumule plusieurs atouts : facile à réaliser, sans ingrédients coûteux ou compliqués à trouver, constituant à elle seule un plat complet équilibré, parfaitement de saison, et faisant généralement l’unanimité (y compris auprès de ceux qui ne raffolent pas toujours des légumes si vous voyez ce que je veux dire… ). En bref c’est LE cake salé des pique-niques d’automne, celui que l’on trimballe par exemple en forêt toute la matinée dans un sac à dos sans qu’il ne se mette en miettes, puis que l’on dévore en mordant goulûment dans ses larges tranches moelleuses, assis sur une souche moussue, en admirant sa cueillette de champignons. Bref, un petit moment de bonheur simple et profond comme je les aime tant, à partager avec les enfants au plus près de la nature… Bon, à noter toutefois que rien ni personne ne vous obligera à crapahuter comme moi 3H en forêt pour avoir le droit de goûter à ce cake ! Vous pouvez aussi le servir bien tranquillement à table avec une salade, en garnir votre lunch-box ou le dévorer au petit dej, au goûter, le garnir de fines tranches de harengs avec une sauce menthe-chocolat pour épater vos copains anglais (maiiis, je rigooole !), je vous laisse faire, à défaut de balade en forêt, vous trouverez sûrement plein d’idées !

Côté réalisation, vous rencontrerez dans cet ouvrage une majorité de recettes encore bien plus « express » que ce cake, qui n’est pourtant déjà, en soit, pas bien compliqué : les légumes sont juste râpés avant d’être mélangés aux autres ingrédients, et il n’y a ni pré-cuisson de la garniture, ni œufs battus en neige, ni tour de main particulier, bref, rien de bien insurmontable en matière de cake salé, vous verrez.

Quant à la cuisson vapeur, c’est vraiment le « truc » qui permet d’obtenir cette texture moelleuse à souhait, et qui préserve en outre la jolie couleur orangée de ce cake. Ça c’est pour la version officielle (pas fausse), mais bon, voici maintenant la version officieuse : Pour tout vous avouer, mon four a été en semi-panne quelques jours l’an dernier (après une improbable « loi des séries », peut-être que certains s’en souviennent), juste quand je réalisais les recettes d’automne pour ce livre. Et comme il me fallait bien continuer quand même à travailler en attendant le dépanneur, j’ai mis le paquet sur les recettes à la poêle, à la casserole, à la cocotte… et à la vapeur. De désespoir, j’étais même à deux doigts de tenter aussi le four solaire, la « cru-isson » au sel et au citron, la basse température sur radiateur (très très basse, 3 jours de cuisson pour un oeuf au plat…), les papillotes de bananier sur un feu de noix de coco ou que sais-je encore quand enfin, ouf, mon four a été réparé. Vous l’avez échappé belle.

Cake marbré aux légumes racines 2Certes, maintenant j’en rigole, ça fait partie des « coulisses » de la réalisation, mais ça m’a quand même donné quelques sueurs froides : un auteur culinaire sans four, c’est comme un berger sans moutons, un client de Biocoop sans dreadlocks, une recette tendance sans graines de chia, Superman sans son slip rouge enfilé par dessus la combi, Bruce Willis avec des cheveux, bref, c’est pas naturel !

Mais bon, en s’accrochant bien, on y arrive…

Évidemment, vous allez vous moquer en découvrant, toujours dans le chapitre « Automne » de ce livre, un autre gâteau à la vapeur (sans blague !), cette fois-ci sucré : un moelleux à l’orange et au potimarron, qui a été une incroyable réussite malgré son côté totalement improbable ! On fait ce qu’on peut avec ce qu’on a hein, le tout c’est de jamais baisser les bras… 😉

Ingrédients pour 6 personnes

Préparation : 15 min

Cuisson : 1H

(Nota : Les ingrédients sont multipliés par deux car il y a deux pâtes : une de couleur orange à la carotte, une autre de couleur blanche au céleri rave ) :

  • 2X 150g de légumes (carotte pour la pâte orange, céleri rave pour la pâte blanche)
  • 2X 2 oeufs
  • 2X 125g de farine T110 de blé ou de grand épeautre
  • 2X 70g de fromage râpé (comté, cantal, brebis… au choix)
  • 2X 65g d’huile d’olive ou de tournesol désodorisé
  • 2X 50g de talon de jambon cru coupé en « lardons »
  • 2X ½ sachet de poudre à lever
  • 2X 1 c. à café rase de sel.

Cake marbré aux légumes racines 3Mettre environ 2l d’eau à chauffer dans l’élément du bas d’un cuit-vapeur.

Mélanger 125g de farine avec un demi sachet de poudre à lever et une cuillère à café rase de sel. Faire un puits. Râper 150g de céleri rave, et l’ajouter dans le puits avec 2 œufs, 70g de fromage râpé, 65g d’huile et les « lardons » de jambon. Bien mélanger en malaxant la pâte avec les mains (ça marche mieux qu’en mélangeant à la cuillère en bois), puis verser dans un moule à cake pas trop grand, d’environ 20cm de long (car il doit avant tout rentrer dans votre cuiseur vapeur) et chemisé de papier cuisson.

Renouveler exactement la même opération avec 150g de carottes pour obtenir la pâte orange, puis la verser dans le moule sur la pâte blanche. Déposer le moule à cake dans le panier vapeur, poser un couvercle et compter une heure de cuisson à feu moyen (l’eau doit bouillir dans l’élément du bas avant de décompter le temps de cuisson).

Laisser un peu tiédir avant de démouler et de décoller le papier cuisson. Laisser ensuite le cake entièrement refroidir et se « ressuyer » sur une grille avant de le découper.

 

Cake marbré aux légumes racines 4

Je vais encore briser un mythe : Dans la vraie vie (donc, quand j’emmène mes pitchounettes en forêt, sans devoir photographier un cake ) je ne m’échine pas à assortir leur bonnets, bottes, etc. aux accessoires du pique-nique. Voilà, c’est dit, désolée de vous décevoir les gars… c’était juste pour les photos. Mais il y a parfois des « bugs »…

 

Cake marbré aux légumes racines 5

…Comme une sorte de grain de sable dans les rouages côté stylisme, vous allez voir : Là, ça faisait plusieurs jours que je voulais vraiment faire une photo « artistique » avec un joli reflet dans une flaque de la forêt, sauf que « Pitchounette de 6 ans » -à qui j’avais dit d’enfiler un jean à la hâte avant de partir-, n’avait rien trouvé de mieux que d’en piquer un à sa soeur (taille 12ans), d’où le mode très … « cague-braille » (je n’oserais pas vous traduire ça, c’est du patois Niçois) qui fait franchement une association du tonnerre avec le pantalon rouge un tantinet pêche-aux-moules d’à côté. J’étais un peu désespérée de voir ça en sortant de voiture (plus le temps de retourner à la maison), mais pour finir je l’ai quand même faite ma photo, et tant mieux parce que maintenant je rigole à chaque fois que je tombe dessus (d’ailleurs, bouhou, que c’est injuste, persooooooone, en feuilletant les livres, ne pense avec émotion aux arrachages de cheveux des pauvres photographes !)

 

Cake marbré aux légumes racines 6

Après une longue après-midi de cueillette (plein de bolets, miam…), c’est enfin l’heure de casser la croûte (transporté dans un infâme sac à dos noir et jaune fluo, et installé dans le panier pour la photo, évidemment)… Je vous ai déjà présenté Dauphine et Brunhilde, voici en second plan sur cette photo Heïdi, notre mignonne petite épagneule de deux ans.

 

 

Cake marbré aux légumes racines 7

Juste la lumière du soir sur des fruits d’églantier mais c’est tellement joli…

 

Recette tirée de l’ouvrage « La cuisine bio du quotidien » (vient juste de paraître aux éditions Terre Vivante)

Découvrir ici l’article de présentation de ce livre

Découvrir le sommaire, la présentation, et la 4ème de couverture sur le site de l’éditeur

Acheter ce livre sur le site de ma librairie-partenaire Decitre

 

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer