Marathopita

16 septembre 2017

{ Marathopita }

Pains plats (euh, blinis ? pancakes ? beignets ? ) Crétois au fenouil sauvage

♥ Vegan ♥ Sans Lait ♥ Sans Oeufs ♥ IG moyen ♥

 

Je suis sûre qu’en lisant le titre de cet article, vous avec cru un instant que mon chat s’était promené sur le clavier de l’ordinateur quand j’avais le dos tourné… Bon, déjà, je n’ai plus de chat depuis longtemps, et mes trois chiens n’ont (fort heureusement) pas tellement le droit de piétiner mon matériel informatique.

Le mot « marathopita » je l’ai donc écrit sciemment, en pleine possession de mes facultés mentales (enfin, du moins je fais ce que je peux). Mais peut-être qu’après tout, les marathopitas n’ont plus aucun secret pour vous, et que vous en cuisinez déjà tous les samedis soirs? Ah oui ? (Bande de petits affabulateurs !). Non ? Alors là pas de souci, parce que franchement, je suis là à frimer { vous connaissez le dicton ? « La culture, c’est comme la confiture, moins on en a, plus on l’étale »} mais en réalité, c’est un terme très nouveau pour moi aussi ! J’avais bien croisé l’été dernier une sorte de tourte feuilletée dénommée « marathopita » dans un sympathique magazine de cuisine, le nom m’avait interpellé, la photo était drôlement alléchante, l’association de saveurs aussi, mais après quelques recherches enthousiastes, force fut de constater que la marathopita Crétoise traditionnelle, apparemment ce n’était pas ça du tout : Celles découvertes entre temps sur le web ou dans des livres de cuisine grecque représentaient plutôt une sorte de petit pain plat fourré aux herbes et cuit à la poêle dans l’huile d’olive. Miam, me dis-je, voilà un truc à goûter très vite… très trèèès vite même. Et oui. Mais les recettes étaient en grec. Et quand on ne sait même pas comment se prononce ne serait-ce que la première lettre du premier mot de la première ligne de la recette, pour la refaire à la maison, je vais vous avouer un truc : c’est chaud !

Et puis là, oh merveille, j’ai enfin trouvé une recette en anglais. Certes, je ne suis pas du genre super bilingue, mais penchés à cinq sur l’ordinateur – car j’ai reçu entre temps l’aide inespérée (et intéressée, car la photo leur avait donné drôlement faim !) de mes quatre plus grands morfals tout à coup très désireux de briller par leur « science » en matière d’anglais, on a quand même réussi à comprendre les grandes lignes. Du moins, on l’espère, et si jamais l’un d’entre vous, voyageur passionné ou habitant de cette merveilleuse île de Crète (veinard !) voulait apporter quelque modification ou suggestion pour compléter cette recette, n’hésitez surtout pas ! Je pense tout particulièrement à Arnaud, producteur d’une huile d’olive Crétoise assez inoubliable dont je vous ai déjà parlé (à qui j’adresse juste ce petit clin d’oeil amical car non, l’article d’aujourd’hui n’est pas sponsorisé ).

Voici donc une recette de marathopita réalisée à la farine d’épeautre complète, qui s’est révélée totalement à la hauteur de nos espérances ! C’est à la fois super moelleux et légèrement croustillant, délicieusement parfumé d’huile d’olive tout en restant beaucoup moins gras qu’un beignet, avec des petits morceaux de fenouil sauvage et d’oignons qui mettent les papilles en extase. Comment résister à l’envie de reprendre un de ces petits pains tout juste sortis de la poêle ? D’ailleurs je vais vous dire, c’est très simple : on ne cherche même pas à résister (ça serait tellement idiot !).

Du coup, ce plat a été le « chouchou » de l’été, celui que tous les enfants avaient envie de refaire sans même que je le leur demande (c’est pour dire ;)). Petite anecdote mignonne pour vous montrer comme c’est facile à réaliser, mes deux plus petites de 6 et 10 ans m’en ont même préparé une tournée toutes seules, comme des chefs. Je nettoie encore la farine dans la cuisine.

Certes, l’été s’en va tout doucement, mais du fenouil et des pousses d’épinards, on en trouvera tout l’automne, alors n’hésitons pas à ensoleiller un peu nos menus de septembre car en cuisant une tournée de marathopitas, on se sent comme transporté sous le beau soleil de Méditerranée pour un petit « rab » de vacances… Véritable concentré de saveur et de gourmandise, c’est un plat végétalien (mais on peut aussi ajouter dans la farce des petits morceaux de fromage de chèvre ou de brebis type feta, j’ai testé c’est une tuerie !) très « raisonnables », et ce serait par exemple une super idée pour casser la croûte sainement autour d’un petit verre de l’amitié ! C’est d’ailleurs très exactement le bel exemple que nous offre le peuple Crétois, car la convivialité, la joie et la chaleur humaine autour de la table, tout autant que les ingrédients sains, font des gens en bonne santé…

 

Ingrédients pour 8 personnes

Préparation : 25 min

Cuisson : quelques minutes par poêlée.

Pour la pâte :

  • 300g de farine T110 ou T150 de grand épeautre
  • 20cl d’eau tiède
  • 5cl d’huile d’olive + un peu pour la cuisson
  • ½ sachet de levure de boulangerie deshydratée
  • 1 c. à café un peu bombée de sel fin.

Pour la garniture :

  • 100g de jeunes pousses d’épinards frais
  • 50g de jeunes feuilles tendres et de jeunes fleurs de fenouil sauvage
  • Les feuilles d’environ 12 brins de persil plat
  • 1 petit oignon.

Commencer par préparer la pâte : Mélanger la farine et le sel, faire un puits. Délayer la levure dans l’eau tiède (pas plus de 45°C) puis la verser dans le puits avec l’huile d’olive. Pétrir quelques instants à la main ou au robot puis poser une assiette sur le saladier et laisser lever environ 1H dans un endroit tiède.

Pendant ce temps, détailler l’oignon en tout petits cubes dans un saladier. Ajouter les épinards, le fenouil et le persil, puis hacher le tout aux ciseaux.

Quand la pâte a levé, la diviser en 8 petits pâtons avec un couteau bien aiguisé sur un plan de travail légèrement fariné (je ne sais pas ce que ça donnerait avec une autre farine, mais avec ma farine habituelle d’épeautre non hybridée cette pâte ne colle pas et se travaille très agréablement !).

Étaler le premier pâton en un disque d’environ 10 à 12cm de diamètre. Déposer au centre une cuillerée à soupe bien bombée de garniture (photo 1).

Rabattre les bords du cercle sur la garniture pour bien l’emprisonner (photo 2), puis aplatir de nouveau avec les mains. Fignoler éventuellement le travail avec un rouleau à pâtisserie légèrement fariné, de façon à obtenir un disque de 10 à 12cm environ.

Faire chauffer une petite poêle avec un peu d’huile, puis y déposer la première marathopita. Baisser le feu, poser un couvercle et laisser cuire quelques minutes jusqu’à ce que la pâte soit bien dorée dessous. Retourner alors la marathopita avec une spatule et faire cuire l’autre côté. Pendant la cuisson, façonner la deuxième marathopita et ainsi de suite, jusqu’à ce que toutes soient cuites.

Servir tout chaud, nature ou en guise de pain très gourmand pour déguster du fromage (chèvre, brebis…).

 

 

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

image_pdfimage_print

Vous avez aimé ? Découvrez aussi…

103 grains de sel au sujet de « Marathopita »

    1. Marie ChiocaMarie Chioca Auteur de l’article

      Haaa… Le malheur c’est qu’ils accompagnent si bien tout ces petits pains, absolument tout (sauf peut-être les tartines de Nutella ^^)
      Du coup, on y prend trop vite goût… (Mais là, avec la rentrée je n’ai plus tellement le temps de faire mon pain, tant pis, on en remangera pendant les vacances !)
      Belle journée à toi Babeth 🙂
      Marie

      Répondre
  1. Hysope

    Ca va concurrencer les ‘ngiminati siciliens au fenouil sauvage aussi…Quelles merveilles ces cuisines d’îles méditerranéennes…décidément.

    Répondre
  2. cecile

    Ca a l’air bien bon, ces petits pains ! J’ai du fenouil dans mon jardin, qui a décidé de se comporter plus comme un sauvage que de faire de beaux bulbes, je sais comment il va finir maintenant !

    Répondre
    1. Marie ChiocaMarie Chioca Auteur de l’article

      En fait, il existe deux sortes de fenouil : celui qui est censé faire des bulbes est un peu moins fort en goût que le sauvage, mais à défaut tu peux quand même l’utiliser pour cette recette. Chez moi aussi le fenouil « bulbe » est monté en fleurs cette année, mais justement, qu’elles sont belles ces fleurs ! L’an prochain j’en mets dans mes massifs de rosiers 😉
      Bonne journée à toi Cécile,
      Marie

      Répondre
  3. GILDA

    Oh la la!! moi, c’est quand j’ai vu la photo que me suis dit : « il faut que j’aille voir ça tout de suite »!!!!!!!!!
    mdr!! je ne suis pas déçue!
    Une merveille Marie!! une merveille!!
    Une recette phase 1 de la méthode Montignac en plus!!!
    Je vais te faire de la pub sur mon blog si tu veux bien! ☺
    Tu es vraiment géniale!!
    Tout plein de gros bisous!! je ne t’oublie pas tu sais!! tu auras marqué ma vie!
    Ne t’arrêtes jamais!! hi hi hi!!! bisous bisous!

    Répondre
    1. Marie ChiocaMarie Chioca Auteur de l’article

      Toi aussi Gilda, tu auras marqué ma vie, je suis heureuse comme tout d’avoir un petit coucou de ta part car de mon côté, je suis tellement désolée de ne pas passer plus souvent sur ton blog… La balade sur les blogs est hélas un petit « luxe » que j’avais le temps de m’autoriser avant, mais maintenant je cours tellement après le temps que j’ai l’impression de vivre comme un cours de la blogosphère : terré dans ma tanière… Faut que ça change hein? 😉
      Plein de bises très chaleureuses ma Gilda 🙂
      Marie

      Répondre
    1. Marie ChiocaMarie Chioca Auteur de l’article

      Oui, de l’aneth peut-être? Sinon, n’hésite pas à être « iconoclaste », et tente carrément d’autres herbes (basilic, persil, ciboulette….)
      Régale-toi bien 🙂

      Répondre
  4. Muriel

    Coucou Wondermarie ! Tu as encore frappé je vois ! Je vais tester ça très très très vite. J’ai du retard dans tes posts je m’en vais rapidement me remettre à jour mais mon petit fils m’a accaparé tout l’été ! Bisous

    Répondre
    1. Marie ChiocaMarie Chioca Auteur de l’article

      … Et c’est tant mieux ma Mumu si tu as bien pu t’occuper de ton petit fils, c’est tellement plus précieux que de « zoner » sur les blogs ^^
      Plein de bises très amicales 🙂
      Marie

      Répondre
  5. cendrillon

    coucou

    Hmmmmmm! cette recette me donne l’eau à la bouche. Elle m’a l’air vraiment succulente et rapide à faire.
    Mais peut on remplacer le fenouil par autre chose?

    Merci beaucoup pour cette recette et ces belles photos 😉

    bonne soirée et bon week-end

    Répondre
    1. Marie ChiocaMarie Chioca Auteur de l’article

      Dans la recette initiale, il faut bien du fenouil, mais comme je le disais plus haut à Gilda, n’hésite pas à tenter le truc avec d’autres herbes comme de la ciboulette, du persil, du basilic… ou de l’ail des ours quand ce sera la saison !
      Très belle journée à toi Cendrillon !
      Marie

      Répondre
  6. Tyssia

    Bonjour Marie, cette recette donne très envie, je pense que je la tenterai avec seulement les épinards et le persil car je ne sais pas où je pourrai trouver le fenouil. Merci pour toutes ces merveilles que tu nous prépares ! Bises.

    Répondre
    1. Marie ChiocaMarie Chioca Auteur de l’article

      Oui, tu peux essayer, ça sera sûrement déjà bon comme ça… Même si avec le fenouil, c’est un enchantement ! 😉
      Des bises à toi aussi 🙂
      Marie

      Répondre
  7. Rolland Dominique

    Bonsoir Marie

    Je suis déjà l’heureuse détentrice de quelques uns de vos livres qui trônent en bonne place dans la cuisine et qui sont une référence pour moi.
    Je souhaitais faire l’acquisition de « 60 recettes à IG bas » actuellement indisponible. Quels sont les projets concernant cet ouvrage et dans quels délais : réédition, remaniements…?
    Encore BRAVO pour toutes ces bonnes choses et ces magnifiques photos!
    Merci de votre réponse
    Dominique

    Répondre
    1. Marie ChiocaMarie Chioca Auteur de l’article

      Il est épuisé, mais bientôt (environ 3 mois) il y aura du nouveau de ce côté là… Je ne peux pas trop en dire plus pour le moment, mais disons qu’au moins, il y a de l’espoir à assez court terme 😉
      Bonne journée Dominique, et merci beaucoup pour ce gentil message !
      Marie

      Répondre
  8. cricri50

    Avec la baisse des températures,le potage s’est invité à notre table depuis quelques soirs.Pour combler mes gourmands (ou plutôt leur faire accepter que l’automne arrive et le potage avec!!!) j’aime le servir avec un accompagnement, galette,scone,blinis, pain.
    J’étais justement à la recherche de nouveauté,alors ces Marathopitas arrivaient bien.Mais en relisant la recette, je lis fleurs et feuilles de fenouil sauvage. On peut remplacer par quoi,je ne cueille pas,je ne connais pas les plantes sauvages.Les farcous nous ont déjà régalés à plusieurs reprises,avec crudités,poelée de légumes,velouté.J’adore ton bouquet sauvage et le reste aussi.Bon week end.Bisous.

    Répondre
    1. Marie ChiocaMarie Chioca Auteur de l’article

      Essaye en supprimant juste le fenouil (il y a déjà des épinards et du persil) ou alors, teste avec une autre herbe que tu aurais dans ton jardin : basilic, ciboulette, marjolaine… Ça sera certes différent, mais il n’y a pas de raison pour que ce soit mauvais.
      Bonne journée à toi ma Cricri !
      Marie

      Répondre
  9. ID49

    Hou la la, sitôt rentrée chez moi, je les prépare ces petites merveilles avec épinard persil et fromage de brebis pour nous. Toujours de magnifiques photos Marie avec ce joli bleu qui nous transporte jusqu’en Crète (et le plaisir de découvrir ton petit coin de paradis)
    Amitiés
    Isabelle

    Répondre
    1. Marie ChiocaMarie Chioca Auteur de l’article

      Merci beaucoup pour ton gentil message Isabelle, j’espère que tu t’es bien régalée 🙂
      Plein de bises, et bonne journée à toi !
      Marie

      Répondre
  10. Béatrice

    Je ne connais pas du tout! Mais j’ai hâte d’essayer! Bon, je ne suis pas sûre de trouver du fenouil sauvage par chez moi, alors je ferai ça avec un bulbe.
    Tu me donnes drôlement envie d’être encore en été avec tes belles photos de ta très jolie table fleurie. Parce qu’ici, en Bretagne, depuis notre retour de vacances (il y a un mois!), c’est déjà l’automne! Autant pour le temps que pour les températures!!! J’aime bien l’automne, mais pas trop tôt. ET surtout, on aimerai bien avoir plus de soleil et moins de pluie. 🙁
    Merci pour cette belle recette et ces belles photos qui donnent chaud au coeur!
    Bises Marie

    Répondre
    1. Marie ChiocaMarie Chioca Auteur de l’article

      Si tu savais comme moi j’aime l’automne ! L’été m’épuise avec la chaleur, la lumière si éblouissante qu’elle en est parfois comme « écrasante » (enfin, moi je le vis comme ça), la fatigue d’avoir tant de monde de passage à la maison… L’automne, je revis 😉 Mais c’est vrai que chez nous, dans le Dauphiné, l’automne nous offre encore de très belles journées ensoleillées !
      Bon courage ma Béatrice, et plein de bises 🙂
      Marie

      Répondre
  11. Ninidio

    Roh !!! que c’est appétissant ces petites galettes. Sur que je vais en faire. Je suis à peu près certaines qu’elles auront du succès. En plus, point besoin d’un tas d’ingrédients dans le placard pour s’y mettre un jour de folle envie de cuisiner. En plus des photos superbes. J’adore le bleu…….Merci Marie et bon dimanche Nicole

    Répondre
  12. Justine

    Merci pour cette chouette recette, sitôt lue sitôt faite, elle correspondait tout à fait à mes envies de cuisine gourmande et chaleureuse d’hier soir 🙂 Un délice, j’y ai ajouté quelques dés de feta, de l’ail et des épices (n’ayant pas de fenouil sous la main ), avec une bonne soupe bien chaude c’était parfait.
    Je sens que ce ne sera pas la dernière fournée j’ai envie de tester plein de variantes maintenant, merci encore !

    Répondre
    1. Marie ChiocaMarie Chioca Auteur de l’article

      Mais de rien Justine, c’est moi qui te remercie, je suis vraiment ravie que tu te sois régalée à ce point 🙂
      Très belle journée à toi !
      Marie

      Répondre
  13. Steph Marmott

    Oh mais que ça a l’air d’être une tuerie ce truc 😱
    Je pense que je vais tester très vite, et il y a justement de l’oseille et du persil dans le jardin je pense que ça pourrait être très bon !
    Merci pour la recette et toujours tes sublimes photos 😍
    À bientôt
    Bises

    Répondre
    1. Marie ChiocaMarie Chioca Auteur de l’article

      Je n’aurais pas pensé à tester avec l’oseille, ça donnait quoi, pas trop acidulé comme saveur?
      Merci beaucoup en tout cas, et plein de bises ma Steph 🙂
      Marie

      Répondre
    1. Marie ChiocaMarie Chioca Auteur de l’article

      Il est superbe ton gâteau, bravo Sarah, c’est trop mignon !
      Un grand merci pour ton petit mot, et un bisou à ta petite Judith 🙂
      Marie

      Répondre
  14. Delphine S

    Mmmmm J’en ai l’eau à la bouche… mais je ne sais pas où je peux me procurer de jeunes feuilles et de jeunes fleurs de fenouil sauvage… Belle journée à toi Marie.

    Répondre
    1. Marie ChiocaMarie Chioca Auteur de l’article

      Si tu n’en a pas au jardin, ne pars pas en chercher dans la nature car d’autres plantes lui ressemblant sont potentiellement toxiques…
      En revanche, tu peux essayer ces marathopitas avec des feuilles de fenouil-bulbe (celui qu’on trouve sur les étals de légumes, le parfum est certes moins fort mais c’est mieux que rien) ou carrément t’en passer : ça sera un peu différent, mais très bon quand même apparemment car d’autres personnes ont testé ainsi et se sont régalées… Tu peux aussi essayer avec de l’aneth, du basilic, de la ciboulette, bref, essaye, ça ne peux pas être mauvais.
      Bonne journée à toi !
      Marie

      Répondre
      1. Delphine S

        Je te confirme, j’ai testé hier soir avec de l’aneth en remplacement des fleurs de fenouil sauvage et c’est un vrai délice ! Encore bravo ! J’attends avec impatience de recevoir ton nouveau livre (pré-commandé) dans ma BAL 🙂

        Répondre
  15. bettyann

    Une recette qui va être testé très rapidement. Babeth à raison ce sera parfait pour accompagner la soupe du soir. Je vais suivre ta suggestion et y ajouté un peu de fromage de chèvre. Une petite question: vaut-il mieux toutes les cuire et les conserver dans une boîte en fer hermétique pour le lendemain ou bien peut-on conserver la pâte au frigo et les cuire au moment du repas ?

    Répondre
    1. Marie ChiocaMarie Chioca Auteur de l’article

      Il vaut mieux les cuire toutes d’un coup, sinon la levure va « fatiguer » et les marathopitas du lendemain seront moins levées…
      Bonne journée à toi Bettyann 🙂
      Marie

      Répondre
  16. Véronique

    Oui !!!! C’était délicieux !!!! Faits hier soir, mon petit dernier m’a dit ce matin : « on en refait aujourd’hui des petits pains comme hier ? ça fait vacances !! » C’est exactement ça !!! Et en plus faits avec l’huile d’Arnaud !!! Restée fidèle depuis quelques années !!! Merci ma douce Marie ! J’avais justement envie de ce genre de petites choses pour me remonter le moral de ce temps pourri !! Je t’embrasse.

    Répondre
    1. Marie ChiocaMarie Chioca Auteur de l’article

      Toi ma Véro tu m’épateras toujours, je me demande bien s’il y a une seule de mes recettes que tu n’as pas testé 😉
      Ça me touche à un point, si tu savais !…
      Je t’embrasse aussi bien fort 🙂
      Marie

      Répondre
  17. VERONIQUE

    Ça a l’air diaboliquement bon (expression préférée de ma fille !), je pense que je vais les tester rapidement. Encore merci pour ces belles recettes qui transforment l’ordinaire en délicieux 🙂

    Répondre
  18. Pandore

    Coucou Marie,
    j’ai cru que tu t’étais mise au yoga, mais c’est plutôt le marathon qui te guette, à essayer de remplir le plat des petits pains pendant que les autres essaient de le vider plus vite 🙂
    J’ai très envie d’essayer,
    bises

    Répondre
    1. Marie ChiocaMarie Chioca Auteur de l’article

      Non, pas de yoga pour moi, je n’ai pas besoin d’avoir les jambes en forme de bretzel pour méditer 😉
      (Je rigooooole !)
      Par contre, tu es une fois de plus tombée juste : c’est un vrai marathon chaque jour pour nourrir toute cette bande de morfalous, là avec 4 ados je t’avoue que j’ai du mal à suivre le rythme !
      Plein de bises 🙂
      Marie

      Répondre
  19. Ghislaine

    Oh que ça à l’air bon ! Et quelles jolies photos ! Justement j’ai de jolis fenouils bien tendres dans mon frigo, et du fromage de chèvre. Merci pour cette recette bien appétissante. Bonne journée. Ghislaine.

    Répondre
    1. Marie ChiocaMarie Chioca Auteur de l’article

      Tant mieux Ginny, j’espère que tu vas te régaler 🙂
      Bon courage, ça doit être tellement compliqué à gérer toutes ces allergies…
      Marie

      Répondre
  20. Ekate

    Bonjour Marie,
    Je vais faire ces petits pains plats car j’adore ce type de préparation.
    En revanche, où trouver du fenouil sauvage dans le Sud-Est ? Sur les marchés bio ?
    J’ai suivi le lien pour la farine d’épeautre dont tu parles depuis longtemps, et il y a 2 versions : 1 bis et 1 autre. C’est laquelle que tu utilises, ou conseilles ?
    A te lire, plein de bises !

    Répondre
    1. Marie ChiocaMarie Chioca Auteur de l’article

      Au quotidien, j’utilise les deux, la T110 et la T150.
      La T110 c’est plutôt pour les pâtisseries, la T150 plutôt pour les cakes, cookies, etc., mais dans ces marathopitas, j’ai testé avec les deux, ça marche à chaque fois !
      Plein de bises à toi aussi !
      Marie

      Répondre
  21. Florence

    Bonjour Marie
    Encore un grand merci pour cette recette appétissante !
    Quels conseils donnerais tu quant à l’achat d’une poêle ? Matériaux à choisir ou à éviter ?
    Merci de tes conseils.
    A bientôt
    Florence

    Répondre
    1. Marie ChiocaMarie Chioca Auteur de l’article

      C’est rigolo je viens de répondre ce matin sur le même sujet à « Célou13 », tu trouveras ma réponse vers la fin des coms sur le post des spaghettis alla norma (post précédent). Si jamais tu ne trouves pas, dis-moi, je te refais une réponse rien que pour toi…
      Bonne journée à toi Florence 🙂
      Marie

      Répondre
  22. Moreau

    Comment fait on lorsque l’on adore vos recettes mais que l’on ne peut pas utiliser de chèvre ou brebis????
    Par quoi remplacer la feta, le chevre frais ou le yaourt de brebis dans les recettes (j’ai tous vos livres! ;-)))

    Répondre
    1. Marie ChiocaMarie Chioca Auteur de l’article

      Ça dépend hélas des recettes… En tout cas, dans les marathopitas, vous n’êtes pas du tout obligée de mettre du fromage, c’est très bon sans !
      Pour le reste, pouvez-vous utiliser du fromage de vache, ou pas de fromage du tout?
      Bon courage (et merci beaucoup pour votre fidélité, waouh, TOUS mes livres, j’espère que vous avez une étagère solide parce que le 34ème sort après-demain ;))
      Marie

      Répondre
  23. Treguier

    Bonsoir Marie, serait-il possible d’avoir les recettes de pates sous deux formes : l’une avec les farines classiques
    avec gluten, et l’autre avec des farines sans gluten? Il n’est pas toujours facile de connaitre les meilleures associations de farines en fonction des ingrédients. Merci a vous pour le plaisir gustatif des recettes tout autant que le plaisir de lire vos jolies textes plein d’humour et de gentillesse sans jamais être dans la mièvrerie!
    [desolee pour le manque d’accent c’est un clavier anglais parfois reticent a l’injonction d’accent…..]
    Bien a vous

    Répondre
    1. Marie ChiocaMarie Chioca Auteur de l’article

      Et non hélas, j’aimerais bien mais je ne peux vraiment pas : cela me demanderait de tester deux recettes distinctes à chaque fois, alors qu’en plus, je ne connais pas vraiment très bien les petits  » trucs » pour faire de la très bonne pâtisserie ou boulange sans gluten… Ça serait un travail fou, alors que je ne sais déjà parfois plus comment faire face à tout ce qui m’attend dans une journée.
      Encore désolée Treguier, et bon courage à vous !
      (Connaissez-vous les ouvrages de Frédérique Barral? C’est une « pro » de la question sans gluten, et elle vient de sortir plusieurs ouvrages super appétissants sur la boulange, la pâtisserie, les petits déjeuners, etc. sans gluten)
      Marie

      Répondre
  24. patdub

    Bonjour Marie, dis donc, même à 5h30 du mat tu me donnes envie…
    Je ne sais pas où trouver du fenouil sauvage, mais j’ai dans mon jardin un fenouil aromatique vivace, combiné avec du fenouil ordinaire, ça le ferait tu crois? je sais pas pourquoi je te demande puisque de toute façon je vais essayer…
    Le reste du fenouil, je l’utiliserai pour faire ta « pifenouillère » (heu pour ceux et celles qui ne sauraient pas de quoi je parle c’est une pissaladière revisitée par Marie , donc avec du fenouil , et c’est une tuerie).
    Bon, je vais m’arracher à ton blog pour aller vaquer à mes occupations matinales. Bises

    Répondre
    1. Marie ChiocaMarie Chioca Auteur de l’article

      Bonne nouvelle pour toi Pat : fenouil vivace = fenouil sauvage. Celui des campagnes de France n’est peut-être pas aussi aromatique que celui de Crète, mais on ne va pas chipoter 😉
      En tout cas, je vois que tu es aussi lève-tôt que moi (ce matin, lever à 4H45 pour faire face à tout ce qui m’attend aujourd’hui… J’ai déjà envie d’un deuxième petit-déjeuner^^)
      Des bises !
      Marie

      Répondre
  25. Sylviane Duquesne

    Ca a l’air bien bon tout ça.
    Est-ce que vous pourriez de temps en temps nous donner des recettes à base de farine de sarrasin Marie ? (pour cause de maladie auto-immune, j’évite tout gluten et parce que j’aime bien le goût de cette farine). Elle n’est pas facile à faire lever pour un gâteau mais c’est quand même bon. et en plus IG bas.
    Merci d’avance et très belle journée à vous.

    Répondre
    1. Marie ChiocaMarie Chioca Auteur de l’article

      Je vais essayer Sylviane, mais je n’ai jamais très bien réussi mes recettes 100% sarrasin… Du coup, je ne peux hélas rien vous promettre de phénoménal.
      Bon courage, et prenez bien soin de vous (par une alimentation très saine, on vient à bout de beaucoup de maladies un peu compliquées à soigner en médecine conventionnelle)
      Très belle journée à vous aussi !
      Marie

      Répondre
    1. Marie ChiocaMarie Chioca Auteur de l’article

      Bonjour Jacqueline,
      Dans les commentaires précédents je viens de donner plusieurs variantes, j’espère que vous y trouverez votre bonheur (ce n’est pas que j’ai la « flemme » de tout réécrire, juste qu’il me reste très peu de temps pour répondre aux commentaires ce matin, vraiment désolée…)
      Merci infiniment, et très belle journée à vous !
      Marie

      Répondre
    2. Akä

      On peut aussi ne rien faire, je n’avais pas de fenouil, je m’en suis tout simplement passé et c’était un délice quand même, sans doute assez différent sans la petite saveur anisée du fenouil mais aucun regret, je pourrai bien réaliser la recette avec plus tard !

      Répondre
  26. Ping : Salé | Pearltrees

  27. Kristou

    Merci pour cette tuerie…. j’ai improvisé avec ce que j’avais sous la main : roquette, fenouil sauvage, parmesan et cive. Nous avons essayé une version sucrée avec des lamelles de pomme et du rapadura… excellent aussi.

    Répondre
  28. cendrillon

    coucou marie,

    J’aurai une petite question.
    Je dois changer mon faitout et mon plat à four. Et il me semblait avoir lu sur ton blog (ou un autre) qu’il y avait l’inox ou autre matière qui n’était pas très bonne pour la santé. Mais je n’en suis pas très sûre. Est ce que c’est bien par ici?
    Et saurais-tu me conseiller? car par exemple, mon plat à four très grand est génial pour ma grande famille, mais commence à avoir de la rouille. Donc obligé de l’utiliser avec du papier cuisson et quasiment plus pour les gratins….

    Et autre question, tes petits plats pour les flans courgettes, tu les as trouvé où? Ils m’ont l’air bien et pratique aussi.

    merci beaucoup

    bises

    Répondre
    1. Marie ChiocaMarie Chioca Auteur de l’article

      Il FAUT absolument que je fasse un article sur ce sujet, car beaucoup de gens me posent les mêmes questions que toi.
      En gros (et très vite) l’inox, la fonte, la terre à feu, le pyrex et l’émail sont des matériaux de bonne qualité pour la cuisson, mais il y en a d’autres.
      Quant aux petits plats des flans de courgette, oublie-vite, c’est exactement ce qu’il ne faut pas acheter (et moi, je donne le mauvais exemple…) : des trucs à trois sous achetés dans un bazar…
      (Pardon…)
      Plein de bises 🙂
      Marie

      Répondre
      1. cendrillon

        coucou

        merci beaucoup pour ta réponse.
        Je vais regarder de plus près et j’ai hâte de lire ton article.
        merci encore Marie

        bonne journée
        bises

        Répondre
  29. Akä

    Testée et approuvée ! Nous l’avons adorée aussi le lendemain, froide avec un filet de jus de citron et une volée de poivre de Kampot (fidélité familiale oblige). Merci pour ce petit délice !

    Répondre
    1. Marie ChiocaMarie Chioca Auteur de l’article

      Mais de rien Akä, c’est moi qui te remercie pour ce bien sympathique « retour » 🙂
      Bon week-end !
      Marie

      Répondre
  30. GILLET Arnaud

    Bonjour et bon mois !

    Je suis Arnaud Gillet.
    Merci du lien vers mon site et félicitations pour votre belle recette qui est vraiment très proche de celle des femmes crétoises.
    En effet, le mot pita en Grèce désigne un pain rond et plat, cuit a la poêle ou au four.
    Ici, les dames au village ramassent les herbes de la nature en hiver et la fenouil sauvage ( maratho ). Elles les font revenir a l’ huile d’ olive avec du sel, du poivre et un peu de cumin et après, elles les mets comme vous avez fait dans la pita.
    On fait également des tiropita, on met du fromage, type fêta ou fromage blanc, avec un oeuf.
    Et des spanakopita, la on prend des épinards et ensuite des oignons, du persil, de l’aneth, au choix.

    Bon dimanche et bon appétit

    Arnaud, terre2crete

    Répondre
    1. Marie ChiocaMarie Chioca Auteur de l’article

      Oh, MILLE MERCIS Arnaud pour ce message, je suis très touchée !
      Comme j’aimerais goûter sur place à toutes ces spécialités, j’ai pas mal de bouquins sur la cuisine grecque, et j’ai l’impression que tout, absolument tout me plairait ! Vous êtes un veinard vous Arnaud 😉
      Très bon week-end à toute votre petite famille 🙂
      Marie

      Répondre
  31. nadia

    bonjour,
    comme nous ne sommes que 2, j’ai divisé les quantités par 2 et impossible de façonner la pâte après le temps de pause; elle collait tellement que j’ai dû tout jeter. Je n’avais que de la farine 110 petit épeautre . Dommage ..

    bise

    Répondre
    1. Marie ChiocaMarie Chioca Auteur de l’article

      Et voilà, hélas, le souci vient de là : comme je l’ai déjà souvent écrit sur ce blog (mais je en t’en veux pas si tu n’as pas tout lu depuis plus de 6 ans), il ne faut JAMAIS remplacer le blé ou le grand épeautre par le petit épeautre, qui donne des pâtes beaucoup plus liquides car il « boit » beaucoup moins.
      Vraiment désolée pour toi ma pauvre Nadia, et ne te décourage pas (tu aurais pu la faire cuire en pancakes cette pâte, afin d’éviter de la jeter).
      Des bises aussi,
      Marie

      Répondre
  32. Justine

    Merci pour ce blog, j’adore vous lire, j’aime beaucoup votre humour.
    Vos recettes sont toujours un succès. Encore un livre que je vais adoré avoir.

    Répondre
  33. Isabelle95

    Salut Marie,
    Je lis ton blog depuis longtemps et je ne sais plus si j’ai déjà commenté.
    J’ai déjà acheté deux de tes livres (légumineuse&céréales, La minceur durable). En général, je trouve tes recettes trop compliquées à mettre en oeuvre. Même si les photos donnent très envie. Je suis une maman comme toi avec quatre enfants dont deux adolescents garçons immenses et qui mangent de grosses quantités. Les plats de légumineuses m’aident à les caler mais je pense que nous consommons encore trop de pain et de viande.
    Mon mari, notre fille de 9 ans et moi sommes en surpoids (léger pour ma fille, mais suivie de près par la pédiatre, pb de puberté précoce depuis ses 7 ans).
    Je viens de commander ton livre (pas sur Amazon, chez mon libraire !!) car je suis toujours pleine de zèle avec la rentrée pour améliorer la cuisine familiale. Le fait que tu aies choisi une famille fictive avec 4 enfants a été le petit plus qui m’a fait commander le livre, malgré son prix élevé.
    J’espère ne pas être déçue par mon achat. D’ores et déjà merci pour tout ce que représente ce livre, il a l’air vraiment complet. Je t’écrirai dans quelques semaines pour te faire le bilan de son utilisation dans notre famille. Je suis motivée !!

    Répondre
    1. Marie ChiocaMarie Chioca Auteur de l’article

      Merci beaucoup pour ton message Isabelle, et ne t’inquiète pas, j’ai vraiment fait une priorité dans cet ouvrage que les recettes soient simples et rapides (certaines plus que d’autres évidemment).
      J’espère que tu y trouveras ton bonheur…
      Très belle semaine à toi 🙂
      Marie

      Répondre
  34. Sonia ren

    Bonsoir et un très grand merci pour votre engagement dans l’art de la création culinaire !
    Je boulange au levain sauvage – j’ai bien évidement votre livre sur la boulange, je le recommande à tous celles/ceux qui souhaitent fabriquer leur propre pain ! – aussi pensez-vous que je puisse réaliser cette recette avec du levain sauvage ? si oui, quelle quantité me faudrait-il ? La levée sera également bien plus longue j’imagine ! Encore merci pour votre patience avec nous toutes !
    Sonia

    Répondre
    1. Marie ChiocaMarie Chioca Auteur de l’article

      Bonjour Sonia,
      C’est une bonne idée d’essayer, mais je ne sais pas trop comment adapter la recette avec du levain sauvage… Il faudra probablement « tâtonner » un peu, sans que le résultat soit garanti au premier coup hélas…
      Bon courage pour les essais, et merci beaucoup pour ce gentil message 🙂
      Marie

      Répondre
  35. Babeth

    Bonjour, je découvre votre super blog, grâce a un post sur IG, mais je ne retrouve pas la recette des cookies healthy aux son d’avoine, purée de sésame, amandes et chocolat, je viens de commander votre dernier livre, est ce que la recette est-elle dedans ? ou puis-je la trouvée ?, merci pour votre réponse Elisabeth

    Répondre
  36. Sonia

    Merci Marie pour cette recette que j’ai réalisée hier avec ce que j’avais dans le jardin : pourpier, feuilles de betterave rouge, basilic, fenouil souvage et 2 échalottes. Très très bon ! merci ! à refaire ! J’en ai mangé un ce matin au petit déjeuner avec une petite boite de thon blanc (je suis vos conseils de la minceur durable depuis la sortie de votre livre et j’ai perdu mes 6 kg en surplus malgré mes 50 ans bien tassés ^^ et ce sans avoir l’impression de suivre un régime !). Qu’est-ce que je m’ennuierais sans vous en cuisine ;o) Merci !
    Sonia

    Répondre
    1. Marie ChiocaMarie Chioca Auteur de l’article

      C’est moi qui vous remercie Sonia, je suis tellement contente que ce livre vous ait aidé !
      Très belle après-midi à vous, et merci pour cette bonne variante de marathopita ! 🙂
      Marie

      Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *