L’orge, une magnifique céréale à (re)découvrir !

image_pdfimage_print

{ L’orge, une magnifique céréale à (re)découvrir ! }

Grande poêlée d’orge aux champignons, jambon fumé et thym frais

♥ Sans Lait ♥ Sans oeufs ♥ IG bas ♥

 

Orge mondé aux champignons, jambon fumé et thym frais 1Connaissez-vous l’orge ? Si vous fréquentez un tant soit peu ce blog, je parie que oui car nous avons déjà eu l’occasion d’en parler, cet aliment ayant un indice glycémique particulièrement intéressant. Sinon, il n’est jamais trop tard pour découvrir cette merveilleuse céréale, encore très utilisée de nos jours… pour nourrir les animaux ! Et oui. Car nous avons un peu oublié que l’orge faisait les délices de nos anciens, au même titre que l’avoine, le seigle ou l’épeautre avant que le blé moderne, grand céréale-killer du 20ème siècle, ne vienne balayer cette belle diversité à grands coups de moissonneuse-batteuse !

Pauvres céréales anciennes, elles ne font pas assez de rendement messieurs-dames. On dit bien « se faire du blé » et non « se faire de l’orge », «  se faire du seigle » ou « se faire de l’avoine »… Et bien, zut, qu’à cela ne tienne, aujourd’hui nous allons quand même nous « faire de l’orge », ça ne nous rendra certes pas plus riche, mais on va se régaler ! Et ce tout en gardant la taille fine, car l’orge est la grande amie de notre silhouette (et de notre santé, car cette céréale ancestrale, très peu ou pas du tout hybridée, présente en outre un gluten moins « agressif », et une texture un peu mucilagineuse très bienfaisante pour les voies digestives.)

Mais bon, comment consommer l’orge me direz-vous ? Car évidemment, oubliez tout de suite celle qu’on achète en gros sacs (même bio) pour les poules ou les chèvres : elle est certes très économique, mais immangeable car non décortiquée (on ne rigole pas, oui, j’ai essayé…). En revanche, vous la trouverez :

1- Sous forme de farine, vraiment idéale pour réaliser de la pâtisserie, de la boulange ou des pâtes à tarte à IG bas. Vous êtes nombreux à me confier que votre magasin bio n’en vend pas, alors un petit conseil : soyez o-pi-niâtres !!! Vous avez vu l’Age de Glace ? Vous voyez Scrat, le petit écureuil préhistorique, comme il est têtu pour courir après sa noisette pendant quatre épisodes ? Bon, et bien faites pareil avec votre farine d’orge mondé… Quand le gérant du magasin bio aura entendu 25 personnes lui demander où est la farine d’orge mondé (dont vous, une douzaine de fois), il calculera qu’il serait peut-être temps d’en faire rentrer ! Quitte à virer par exemple -si vraiment il manque de place- la farine de souchet ou le fonio parce que là, franchement, c’est très personnel mais bon, enfin bref, hum hum… passons.

2- En flocons (les grains aplatis et précuits, comme les flocons d’avoine) : avec ça, je fais souvent des galettes végétales pour les enfants le soir, mais on peut aussi les mettre dans le lait au petit déjeuner (même si en toute franchise, dans les porridges je préfère quand même l’avoine, plus crémeuse.)

3- Sous forme de boulgour (grain concassé) : là, ça cuit très vite et c’est bien pratique pour les familles quand Maman vient de s’apercevoir avec consternation qu’il est 19H15 mais qu’on a déjà mangé des pâtes cinq fois ces six derniers jours…

Orge mondé en grains
Orge mondé en grains

4- En grains entiers (comme dans la recette d’aujourd’hui), soit sous forme d’orge mondé (céréale complète), soit sous forme d’orge perlé (un peu plus blanche). Dans les deux cas, l’IG est intéressant : 25 pour l’orge mondé, 30 pour l’orge perlé. Le truc, c’est vraiment juste de penser à faire tremper la céréale, parce que ça écourte énormément le temps de cuisson ! Bouilli ensuite juste 15 min chrono à grande eau puis égoutté, l’orge mondé ou perlé présente une texture très plaisante, à la fois moelleuse et pas du tout collante, un peu comme le fameux E*ly… J’ouvre là dessus une toute petite parenthèse pour constater que j’ai toujours un peu de mal à comprendre POURQUOI ça fait à ce point flipper les gens de devoir faire tremper une céréale ou une légumineuse… en général, dès les premières lignes de la recette, si c’est écrit « mettre à tremper la céréale » paf ! je perd la moitié de mes lecteurs. Peut-être que personne ne leur a jamais dit qu’il n’était pas obligés de rester toute la nuit à surveiller la céréale qui trempe ? 😉

Il faut quand même dire que c’est dur de mettre une céréale à tremper… vous vous rendez compte, il faut remplir un saladier d’eau et verser un sachet de céréales dedans. En fait, c’est exactement la même action que de mettre des pâtes à cuire quand on y pense, et ça, tout le monde sait faire. Mais mettre une céréale à tremper, houlàlààà c’est quand même beaucoup plus… long ? Ah ben non. Difficile ? Non plus. Euh…

Bon, j’arrête de faire la médisante ;), car je suis sûre que vous êtes tous des trempeurs de céréales pro-fes-sion-nels, et tant mieux, car cela vous donne accès à des tas de choses très bonnes pour votre santé et vraiment délicieuses pour changer un peu des pâtes et du riz, comme cette grande poêlée d’orge aux champignons, thym et jambon fumé. Juste pour la petite histoire, j’aime associer des champignons frais (pour leur parfum délicat) avec ceux en conserve (pour leur texture plus croquante). Vous verrez, cette astuce -découverte un jour où je n’avais plus assez de champignons frais 😉 – s’est révélée très gourmande ! Le jambon fumé est facultatif mais crée une association de saveur vraiment très réussie avec les autres ingrédients… Quant au thym frais (la première herbe qui repousse dans mon jardin après les grands froids), c’est vraiment LA petite note magique de ce plat. Mais si vous n’en avez pas au jardin ou sur le balcon, mieux vaut le remplacer par du persil que par du thym séché, ce dernier étant souvent un peu insipide.

Bon appétit ! (et n’oubliez pas de mettre votre orge à tremper ce soir… enfin, si vous en avez le temps et la force ;))

 

 

Appel à tous les instituteurs, gagnants de « Question pour un Champion » (ou de la Dictée de Bernard Pivot) qui lisent mon blog…

Je voudrais comprendre pourquoi, si « orge » est un mot féminin, on doit écrire « orge perlé » et « orge mondé » au lieu de « orge perlée » et « orge mondée »…

Dans la vie, j’aime bien comprendre 😉 Merci !

 

Champignons bruns

  • Ingrédients pour 6 personnes
  • Préparation : 15 min
  • Cuisson : 15 min pour l’orge, 15 min pour la poêlée
  • Trempage : 12H

  • 500g d’orge mondé
  • 1 gros oignon
  • 100g de jambon cru fumé
  • 500g de champignon frais
  • 1 grande conserve de champignons (environ 450g)
  • 6 c. à soupe d’huile d’olive
  • 1 gousse d’ail
  • 3 brins de thym frais
  • Sel, poivre.

 

 

La veille, mettre l’orge à tremper.

Le lendemain, égoutter, rincer, et faire cuire 15 min dans un grand faitout d’eau bouillante salée (le temps de cuisson se compte à partir du moment où l’eau est à ébullition).

Pendant ce temps, faire dorer au wok (ou dans une grande sauteuse, une cocotte en fonte…) l’oignon coupé en cubes et le jambon dans l’huile d’olive.

Ajouter les champignons frais émincés, les champignons en boîte bien rincés et égouttés, puis faire sauter le tout à feu vif pendant environ 10/15 minutes, le temps que les champignons soient bien dorés (voir photo ci-dessous). Ajouter l’ail écrasé, poivrer, effeuiller les brins de thym et bien mélanger.

Égoutter l’orge, puis mélanger avec la poêlée et servir aussitôt nature, ou avec un peu de parmesan (facultatif, mais fortement recommandé ;)).

Champignons, jambon et oignons poêlés
Astuce imparable de cuisinier 😉 : En cuisinant dans la fonte, on obtient plus facilement une délicieuse coloration des sucs de cuisson sans faire brûler le plat…

 

 

 

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

114 grains de sel sur “L’orge, une magnifique céréale à (re)découvrir !

  1. Elle a l’air terrible cette recette, je la mets tout de suite dans mon pinterest ! Justement j’ai acheté de l’orge mondé bio l’autre jour et je viens de me rendre compte qu’il est précuit, ils mettent 20-25 mn de cuisson sur le paquet, ça n’augmente pas trop l’IG tu penses ?

    1. Marie Chioca

      Je ne connais, pas, il est de quelle marque ton orge précuit? Pour ma part, j’utilise l’orge mondé Celnat.
      Bonne après-midi à toi Dorothée, et merci pour ton gentil petit mot 🙂
      Marie

  2. Je ne suis pas instit’ alors je passe mon tour pour la question finale.
    La recette a l’air super bonne. Convertie aux flocons, je ne devrais pas avoir de mal à passer aux grains, et à les faire tremper !

    1. Marie Chioca

      Ah, tant mieux 😉
      J’espère que tu te régalera autant que moi !
      Bonne après-midi Marick, et merci pour ton gentil petit mot 🙂
      Marie

    1. Marie Chioca

      C’est le risque, quand on navigue sur les blogs de cuisine vers 12H44 😉
      Bonne après-midi à toi LadyMilonguera 🙂
      Marie

  3. Coucou Marie,
    Je n’ai jamais participé à « Questions pour un Champion » mais d’après Le Bon usage de Grévisse, « orge » s’est employé aux deux genres (masculin et féminin) dès le moyen âge. Il est probable que c’est sous l’influence de la terminaison en e que le mot est devenu presque exclusivement féminin. Le masculin a subsisté dans le français du Midi et dans divers dialectes.
    J’en déduis que « orge mondé » et « orge perlé » sont des survivances de la coexistence des deux genres.

    Et puis comme je ne poste pas souvent, j’en profite pour te remercier pour ton travail formidable. Je suis une inconditionnelle de ton blog et de tes livres. Les enfants se moquent même de moi lorsque nous allons à la librairie : « Oh non, tu vas pas encore acheter un livre de Marie Chioca ». Mais ils adorent 😉
    Mention spéciale pour le petit dernier (Je mange bio et bon même au boulot) et ses cookies salés au chèvre et aux olives qui rencontrent un franc succès chez nous et chez ceux à qui nous les faisons goûter.
    Belle journée

    1. Marie Chioca

      Que c’est gentil ! Un immense merci à toi Nessy pour ton chouette message, je suis très touchée 🙂
      Ici, tout le monde aime ces cookies, je commence même à être lassée d’en faire 😉
      Merci aussi d’avoir répondu à ma question orthographique sur l’orge, cela éclaire un peu ma lanterne !
      Très belle après-midi à toi Nessy,
      Marie

  4. Bonjour Marie,
    Tout d’abord, merci pour ton blog et tous tes bons articles. Ca fait vraiment du bien d’avoir de bons conseils, avisés, fiables surtout, dans un monde ou on lit de tout et son contraire, et ou on ne sait plus qui croire (cf. article sur la nuance). Merci pour tout ça.
    J’aurais une question sur les flocons, car là aussi, je lis de tous les avis. J’adore les porridges, mais j’ai entendu dire que les flocons d’avoine, même non précuits, avaient un IG catastrophique quand on les cuit. Faut-il passer aux flocons d’orge, alors? A une autre céréale? Ou la version « overnight » (donc trempés toute la nuit dans le lait) te parait mieux, en sachant que je les réchauffe quand même un peu le matin (dents sensibles oblige)…
    Merci beaucoup pour ta réponse, et même si je n’en ai pas, sache que tu fais beaucoup de bien autour de toi, à travers ton blog et tes livres. Ne change rien.
    Marie
    PS: à quand une nouvelle édition des repas à IG bas? J’adore le premier, mais comme tu as réédité les desserts, je me dit que nous aurons peut être la chance d’avoir un nouveau petit frère ;))

    1. Marie Chioca

      Chère Marie,
      Merci beaucoup pour ce message 🙂
      Concernant les flocons d’avoine, j’ai aussi lu tout et son contraire… Du coup, je ne me prive pas d’en savourer de temps en temps (dans un bouillon de poule, juste cuit 3 min c’est tellement bon !), car cette céréale présente beaucoup d’atouts santé indéniables… J’achète des gros flocons d’avoine, non précuits, et puis je ne me pose pas trop de questions sur l’IG car je n’en mange pas souvent non plus…
      Tu peux essayer les flocons d’orge, c’est pas mauvais, mais un peu moins crémeux quand même.
      Pour ce qui est du « petit frère » des repas à IG bas, je te demande juste un tout petit peu de patience (quelques mois ;)), mais je ne peux pas t’en dire plus 😉
      Très belle journée à toi 🙂
      Marie

  5. Marie, tu veux donc dire que le trempage des céréales, c’est comme la levée en boulange, on n’est pas obligé de regarder pour que ça fonctionne ??? (sérieusement, le jour où tu m’as dit ça pour la boulange, tu as levé un sacré verrou chez moi.. et j’ai réussi à faire du pain !… )
    Bon, ça m’a l’air parfaitement succulent cette poêlée… sauf que dedans y’a des champignons (en même temps pour une poêlée d’orge aux champignons, c’est sans doute préférable), et j’ai ai 2 qui ne mangent pas de champignons, ni de sauce dans laquelle des champignons ont trainé… (ou alors, je n’en fais rien que pour moi et ils seront jaloux de la succulence de mon plat par rapport à leur 6e fois de pâtes en 6 jours ???)
    Bref, merci Marie pour cette recette super simple !
    (et j’adore le céréales-killer ! )
    Bises.
    Ma’

    1. Marie Chioca

      ^^
      Merci ma petite Ma’! Je me suis moi même bien marrée en trouvant ce jeu de mot stupide 😉
      Pour les champignons, si j’étais toi je leur mangerai ce bon plat sous le nez sans même essayer de leur en donner puisqu’ils « n »aiment pas un point c’est tout »… Avec les miens, ça marche, ils veulent absolument y goûter. Là tu réponds que non, vraiment, ils ne vont pas aimer parce qu’il y a des champignons dedans et que d’ailleurs, tu n’en as pas fait assez (dommage…). Ça peut les aider à protester que non, franchement, maintenant ils aiment les champignons !!!
      Bon, tu me diras si ça a marché parce que ce n’est pas non plus imparable 😉
      Gros bisous !
      Marie

  6. Mmmmh tu m’as convaincue d’essayer merci Marie! Je me suis sentie un peu visée pour la réticence au trempage, je vais donc t’expliquer pourquoi… c’est parce que j’oublie tout le temps, et que je ne m’en rends compte qu’au moment de faire à manger!!!!! Mais promis, je vais faire un effort pour découvrir l’orge!

    1. Marie Chioca

      Ah, le gros problème de l’an-ti-ci-pa-tion 😉
      L’anticipation nous change la vie Stéphanie, si tu savais… Avec un peu d’anticipation, la vie est tellement plus simple !
      Bonne persévérance 🙂
      Marie

  7. Coucou Marie, pour moi le trempage est une institution. L’orge j’avais commencé a le cuisiner avec tes recettes du livres céréales et légumineuses et franchement on. adore ici. Avec les champis je rajoute souvent un poireau émincé et une poignée de chanterelles réhydratées … Miam

    1. Marie Chioca

      Miam, comme tu dis 😉
      Je cuisine l’orge aussi depuis longtemps, mais ce que j’ai découvert dernièrement c’ets cette cuisson « al dente » ou les grains ne donnent pas cette texture crémeuse et mucilagineuse si particulière (que j’aime aussi beaucoup), mais gardent une belle tenue. C’est vraiment très bon aussi !
      Plein de bises Louicie 🙂
      Marie

  8. Coucou Marie,
    Je suis d’accord avec les explications de Nessy. J’ajouterais que l’usage du masculin s’est fixé pour « orge mondé » et « orge perlé » (d’où le « é » sans « e » derrière !), tandis que l’usage du féminin a été gardé pour « orge fourragère », « orge hâtive », ou encore « orge germée » (utilisée pour le whisky, je crois me souvenir que tu es amateur 😉 )
    Tout ça d’après mon Dictionnaire culturel de langue française en 4 volumes.
    Sinon, j’espère que tu parlais de « virer éventuellement » la FARINE de fonio, et pas le fonio lui-même ! Car le fonio est un pur délice, un des meilleurs trucs que j’ai mangé au Mali, et en plus c’est une céréale millénaire qui contient plein de trucs très bons pour la santé au même titre que l’orge mondé…

    1. Marie Chioca

      Je suis trèèès vilaine avec le fonio, j’avoue, pas taper 😉
      Pour moi, quand ça cuit, toute ma maison sent le zoo ^^ Bon, navrée, je mérite vraiment des claques, je sais, mais cette senteur de savane j’ai un peu du mal. A moins que je n’ai goûté du mauvais fonio? Aurais-tu une marque à me recommander?
      Merci aussi beaucoup pour tes explications sur l’orge Audrey 🙂
      Plein de bises bien amicales,
      Marie

      1. Tu as dû goûter du fonio bio de la marque Gaïa, j’imagine.
        J’achète soit le Gaïa en magasin bio, soit celui de la marque Racines en épicerie africaine, parce que de toute façon, le fonio est bio, sa culture n’est pas industrialisée à grande échelle comme le blé, et tant mieux !
        Je ne crois pas qu’il y ait de « mauvais fonio ». Juste une cuisson délicate…
        Au Mali, on dit que si une femme est contrariée, énervée contre son mari par exemple, le fonio ne cuit pas correctement…
        Après pour l’odeur, je comprends… mais c’est parce que moi, j’aime quand ça sent l’Afrique dans ma cuisine justement ! Avec l’huile de palme rouge de Guinée qui donne « le bon goût du village » (comme c’est marqué sur l’étiquette), la poudre de crevettes séchées qui sent fort le chien mouillé, et tout et tout !
        Et puisqu’on en est à s’avouer des trucs, je dois te dire que je n’ai pas du tout aimé l’orge perlé il y a de ça cinq, six ans. Ce côté « gluant » apporte une texture qui n’est pas « plaisante » du tout pour moi ! Et pourtant j’ai essayé différents modes de préparation et de cuisson pour aller au bout du paquet que j’avais acheté : chaud, froid, en salade, en boulettes… mais non, vraiment non !
        Et pourtant, j’ai noté orge mondé sur ma liste de courses du magasin bio car, avec ta recette, tu m’as quand même donné envie de réessayer !
        Et puis peut-être que l’orge mondé est vraiment différent de l’orge perlé ? Ou peut-être que mes goûts ont changé ? Ou que je l’avais mal cuisiné ??

        1. Marie Chioca

          Alors là, je te promets que je n’étais pas en colère contre mon mari quand j’ai cuisiné ce fichu fonio !^^ C’est plutôt lui qui n’était pas très très content quand ensuite il a fallu manger ce plat si bizarre 😉 Mais comme le dit l’adage, des goûts et des couleurs on ne discute pas, c’est comme toi avec l’orge, je comprends très bien que tu n’aies pas aimé sa texture, tous les goûts sont dans la nature et j’ai presque envie de dire « heureusement » 😉
          Très bon week-end à toi Audrey,
          Marie

  9. Vous m’avez fait découvrir cette céréale délicieuse (depuis plusieurs années) que j’aime vraiment beaucoup pour son goût ainsi que pour ces bienfaits et qui change du traditionnel riz (dont je ne raffole pas excepté le riz semi ou complet!)Pas de problème ici le trempage du soir toutes les couleurs de haricots y passent, les pois cassés, le petit épeautre, l’avoine en grains etc…il suffit d’anticiper le plat du lendemain, c’est comme pour faire son pain au levain, il faut prévoir de rafraîchir ce dernier (2 fois pour moi) avant de faire sa pâte!
    Merci pour le partage de ce plat très appétissant et complet!!
    Belle journée à vous!

    1. Marie Chioca

      En cuisine, l’anticipation change vraiment la vie ! Rafraîchir un levain ou mettre une céréale à tremper ne prend vraiment pas de temps, il faut juste y penser 😉 Avec un peu de pratique, heureusement on prend vite l’habitude.
      Très belle journée à vous chère Mamijo 🙂
      Marie

  10. Bonjour Marie. J’ai testé très récemment l’orge mondé et j’ai été très agréablement surprise. J’en avais fait cuire une petite quantité car je me méfiais. j’avais eu des expériences malheureuses avec le kasha (pas aimé du tout) et il y a longtemps avec (je crois) du millet: je n’avais pas aimé l’odeur dégagée en le faisant cuire, du coup je ne l’avais pas mangé… Mais là, j’ai effectivement retrouvé le goût du bien connu Eb*y. Par contre, je ne l’avais pas fait tremper car ce n’était pas mentionné sur le paquet, et je l’ai fait cuire de mémoire 45 mn. En tout cas j’en referai, pourquoi pas avec ta recette.
    Samedi dernier je suis allée dans un magasin bio qui vient d’ouvrir dans ma ville, et outre mes courses j’ai acheté deux livres d’une certaine… Marie Chioca… « je cuisine bio avec les enfants et les desserts à IG bas ». J’avais prévu d’acheter deux livres de la cuisine bio avec les enfants pour les offrir à mes deux belle-filles,mais il n’y en avait plus qu’un. Qu’à cela ne tienne, je guetterai le prochain qui sera en rayon. Bises

    1. Marie Chioca

      En toute sincérité, je ne suis pas une très grande fan du kasha et du millet non plus 😉 Le kasha je ne l’aime que dans quelques recettes bien spéciales, et même comme ça, je dois en manger juste 2 ou 3 fois par an 😉
      Plein de bises Pat, et bonne journée à toi !
      Marie

  11. Merci pour cette recette qui a l’air encore une fois bien bonne. L’orge, ça j’en trouve ici, mais pas sous forme de farine, alors je la fais moi-même (avec de l’orge mondé), je la passe et j’utilise le « son » à la place du son d’avoine dans certaines de tes recettes. Je trouve aussi de l’orge précuit, bien pratique, qui cuit du coup en 10 minutes, pour les jours où on a oublié le trempage 😉

  12. Moi moi m’dame ! moi je sais ! moi moi moi 😀 (c’était mon instant Hermione Granger)

    Aux explications déjà données (merci Mesdames), j’en rajouterais une : « orge mondé » est en fait une ellipse, car cela désigne le *grain* (nom masculin) de l’orge (la céréale, nom féminin). D’où l’apparente contradiction : il s’agit du grain mondé de l’orge récoltée. Ma source étant l’excellent et très rarement désappointant Trésor de la Langue Française Informatisé (atilf.atilf.fr), pour lequel je ne manque jamais une occasion de faire de la pub.

    Voilà, et maintenant je vais retourner guetter l’ouverture juste en bas de chez moi d’une Biocoop flambant neuve qui me permettra certainement de tester cette recette et bien d’autres de ta composition !

    1. Marie Chioca

      Merci pour cette « pub » Emmeline, j’avoue que c’est une bonne découverte pour moi 🙂
      Ton explication sur l’ellipse me semble logique…
      Bon, sinon, elle était bien cette petite visite du Biocoop flambant neuf? (veinarde, le mien est à 15 bornes de chez moi !)
      Bonne journée à toi Emmeline,
      Marie

    1. Marie Chioca

      Tout simplement dans les magasins bio, c’est assez courant rassure toi (contrairement à la farine.)
      Bonne journée à toi La Cigale !
      Marie

      1. Marie Chioca

        Oui, j’ai ça, mais je ne suis pas sûre d’avoir le temps de la poster sur le blog… Enfin, je vais faire au mieux 😉

  13. je vais vérifier auprès de mes hommes ..mais je crois bien que lorsqu’ils parlent de l’orge, ils disent un orge..mais on n’est pas des références.!
    quand à ta recette je vais essayer, ils sont fan de boulgour de toutes sortes, que j’accompagne de légumes, quand je manque d’inspiration ou d’anticipation.. et puis j’ajouterai des pleurotes ou des shi-take ,on a ça en magasin 🙂
    Pour ma part, je fait tremper les lentilles , ça cuit beaucoup plus vite , je trouve.

    1. Marie Chioca

      Oui, c’est facultatif mais du coup les lentilles cuisent en 20 min chrono après trempage…
      Très belle journée à toi Isa 🙂
      Marie
      (Ici, les cultivateurs mettent bien l’orge au féminin ;))

  14. Aaah boooon mais comment ça, chez toi aussi on a déjà mangé des pâtes les 5 derniers repas sur 6 ? 😉
    Sinon, pour la biocoop à 15km, ne te plains pas, la plus proche de chez moi est à 40 km !

    1. Marie Chioca

      Arg, et tu n’as aucun magasin bio plus près? Ça ne doit pas être bien facile au quotidien pour le ravitaillement ! J’espère que tu as d’autres possibilités (près de chez moi, il y a un magasin de producteurs, ce n’est pas bio, mais au moins c’est de la très bonne qualité, et ça dépanne bien !)
      TRès bon week-end à toi Marion !
      Marie

      1. Si, près de mon travail, et je m’y approvisionne régulièrement. Mais il n’y a pas le côté « familial » et convivial du réseau biocoop. Du coup, quand je vais chez mes parents, j’en profite !
        Bon week-end à toi aussi ☼

  15. Bonjour Marie ! Merci pour cette recette qui a l’air succulente, ( je bien rigolé car j’ai lu qu’il fallait redécouvrir l’ogre!);)
    A tester rapidement
    Bonne journée

    1. Marie Chioca

      Cela m’est souvent arrivé, en tapant trop vite sur mon clavier, d’écrire « ogre » au lieu de « orge » : et dans les recettes, ça donnait des trucs vraiment poilants du genre « La veille au soir, mettez l’ogre à tremper dans l’eau froide » 😉
      Bon week-end à toi Eugenia 🙂
      Marie

  16. Eh oui ! Mais si on veut cuisiner l’orge le soir, il faut se lever TRES tôt pour la mettre à tremper dès le matin !! 🙂 hi ! hi ! Mais j’adore ! Merci pour la recette !!

    1. Marie Chioca

      Tu peux aussi le laisser tremper 24H, ce n’est pas un souci, et ça sauvera ta grasse mat’ 😉
      Bon week-end Elisabeth 🙂
      Marie

  17. j’ai la cuillère, j’ai la cocotte en fonte mais je n’ai pas « la » orge !! c’est ballot haing !!
    j’en prends dès que je suis au magasin bio !! (je n’avais jamais vu/lu que tu parlais d’orge … honte à moi… so sorry !! )
    et avec du tofu rosso, ça devrait me faire un plat assez yummi!!
    (non mais pour l’orge, ça doit venir encore ( … ) d’une exception qui confirme la règle 😀 😀
    tu sais que je fais aussi tremper mon riz complet (si, si !! ) quand je dis ça, je passe pour une extra-terrestre!!
    pourtant riz= céréale !! et le temps de cuisson en est forcément raccourci !
    touplin de bisous ma Marie
    <3 <3

    1. Marie Chioca

      Quelle idée géniale !!!
      Mais oui, je vais aussi faire tremper mon riz complet, et je suis sûre que ça me changera la vie (parce que selon les riz, il faut compter jusqu’à 45 min de cuisson et une fois sur deux je fais attacher le fond de la casserole !)
      TRès bon week-end à toi ma Rese 🙂
      Marie

  18. Alors la je vais essayer, je ne crois pas avoir déjà mangé de l’orge. Demain je vais à la Vie Claire sinon à la Bio coop de Voiron nous verrons bien. Quant à faire tremper pas de souci, je le fais déjà avec le riz, les pois chiches , les lentilles… Avec du soja fumé ça devrait le faire aussi je pense.Merci Marie. Bonne soirée

    1. Marie Chioca

      J’espère que tu en as trouvé facilement Jackie, car parfois, il manque pas mal de références chez la Vie Claire (surtout quand c’est un petit magasin).
      Bon week-end à toi 🙂
      Marie

  19. Sacrée mauvaise langue cette Marie !!! Mouhai bon en fait c’est parce que je me reconnais « un peu » dans ces histoires de trempages 🤗!
    En étudiant la médecine chinoise , j’ai  » découvert » l’orge…. et depuis j’en use et abuse avec plaisir! Jusqu’à présent j’y rajoutais des champignons déshydratés trouvés chez mon bio-copain du coin. Je vais rapidos réaliser ta recette ! Et pour le tuyau ( de fonte !!) j’approuve ! ☺️
    Vive le printemps et le retour du thym !
    Merci Marie!

    1. Marie Chioca

      Chez moi il repousse déjà depuis 3 semaines, et pourtant, j’habite dans le Dauphiné à 600m d’altitude, et il fait plutôt frisquet 😉 Ça doit être un thym de combat ^^
      Bon week-end à toi Agnès !
      Marie

  20. Coucou Marie, j’ai justement fait un risotto d’orge mondé à midi, avec poireau et champignons…c’était très bon, mais la prochaine fois je ne manquerai pas d’y ajouter du jambon, c’est une excellente idée : merci Marie!
    Et je suis très contente de la librairie Decitre qui m’a livré trois de tes livres en 48h..! En attendant d’expérimenter tes dernières recettes, je les dévore des yeux…bisou Marie!

    1. Marie Chioca

      Merci beaucoup pour ce retour sur Decitre Colette, je me demandais justement si les livres étaient livrés rapidement ! J’ai choisi de faire un partenariat avec eux car c’est une « vraie » librairie locale, et je préfère les privilégier à la place des gros géants si tu vois ce que je veux dire 😉
      Bon week-end à toi 🙂
      Marie

    1. Marie Chioca

      Ouf, j’ai eu peur, en lisant une première fois ton message j’ai cru que tu n’aimais pas ma recette 😉 En fait, tu ne CONNAIS pas ma recette, c’est ça hein 😉
      Bon, sans rancune pour cette toute petite émotion matinale ^^, je t’embrasse bien amicalement ma chère Crisitane 🙂
      Marie

  21. Bonjour,
    Voici ce que j’ai trouvé : « orge » était autrefois masculin puis on a décidé que le mot deviendrait féminin, le masculin ne subsiste que dans deux expressions : orge mondé et perlé 😉
    Merci pour vos recettes

  22. Oh miam miam elle est tres appétissante cette recette !!! Je ne suis qu’à mon petit dej mais elle me fait de l’œil des 8 h du matin. Simple rapide je trouve et elle permet de varier encore les menus car il faut les trouver les idées bien qu’on soit que deux à table toute la semaine, de plus quand on veut maintenir son poids voire en perdre mais ca pas facile quand on est une épicurienne mariée à un épicurien et fréquentant des épicuriens !!!! Aie aie aie. Belle journée et bon week end. Nicole

    1. Marie Chioca

      Je suis aussi une épicurienne mariée à un épicurien, fréquentant des épicuriens, et ayant « pondu » en plus six petits épicuriens… Donc, bon, bref, je compatis 😉
      Mais on y arrive Ninidio, à concilier les deux (gourmandise et santé), ça je te le promets !
      Plein de bises 🙂
      Marie

  23. L’association céréale-champignon-jambon cru et thym me donne déjà faim…Y’a plus qu’à faire tremper !
    Bonne journée.

  24. Hello Marie!
    Cette recette me fait rêver et vient à point nommé car je comptais justement retenter une recette d’orge pour essayer de convaincre mon mari pas convaincu par les derniers essais. Faut dire qu’en bon italien pour lui les céréales ça doit être Al sente comme le riz et les pâtes alors le côté crémeux il a pas été convaincu. Du coup cette version croquante si j’ai bien compris, avec du jambon et des champions, ça pourrait le convaincre…
    Sinon que lis – je? Un nouveau livre de plats salés à IG bas? Je suis impatiente d’en savoir plus 😉 avec plein de céréales et légumineuses j’espère, car des recettes de viande on en trouve partout, mais des recettes végétariennes à IG bas c est déjà moins courant…
    Au fait merci pour tes explications sur l’orge car je croyais que l’orge perlé était à fuir point de vue IG. C’est intéressant de savoir que non en fait. Du coup que penses tu de mélanges déjà précuits comme les préparations de la marque Biorg ou ceral? J’ai trouvé une promo dessus ce soir alors j’ai pris un mélange lentilles-epautre-orge. Je sais pas ce que ça vaut mais les 10 min de cuisson m’ont appâtée. (Oui j’avoue le trempage, c’est facile, mais encore plus facile d’oublier! . Et pourtant on fait souvent des légumineuses à la maison donc trempage obligatoire…)
    Bises
    Flo

    1. Marie Chioca

      Bonjour Flo 🙂
      Je ne sais que te dire hélas sur les mélanges tout prêts de chez Bjorg car ça fait partie des choses que je n’achète jamais : pour 8 personnes, ça me reviendrait un peu trop cher, mieux vaut partir de la céréale brute et de légumes frais. Mais je comprends que quand on travaille à l’extérieur, cela puisse être pratique !
      Pour le prochain ouvrage sur les IG bas, je ne peux pas trop en parler pour le moment, car il ne sort que dans plusieurs mois 😉 Mais en toute franchise, ne compte pas sur moi pour faire un livre 100% végétarien, car à titre personnel, je ne pense pas que l’on puisse réellement manger à IG bas (et perdre du poids) sans aucune protéine animale. Il en faut PEU, mais il en faut quand même, sinon on compense avec des aliments pas « top » (laitages, sucres, féculents, dérivés du soja, etc.). Mais ce sera comme d’habitude, j’y mettrais autant d’alternatives végétales que possible…
      Bon week-end à toi !
      Marie

      1. Ah ha l’Aisne t’inquiète pas ce n’est pas moi qui te reprocherai d’y mettre un. Peu de viande par ci par là, je ne suis pas végétal du tout !!! Mais par contre j’essaye de limiter autant que faire se peut et comme je disais le problème n’est pas les recettes de viande des mais l’absence de recettes végétales… Les variantes c’est très bien , comme ça ça permet d’adapter aux circonstances pour équilibrer les repas sur la journée voire la semaine en ce qui me concerne.
        Par contre pourquoi dis tu que les féculents laitages et dérivés de soja ne sont pas top? Ce n’est pas pour polémiquer, hein, mais par curiosité. Tu utilises bien du tofu et du fromage dans tes recettes non? Quand aux céréales si elles sont complètes n’est ce pas la base d’une alimentation équilibrée ?
        Sinon je me posais une question : utilises tu les légumineuses ? Je n’en vois pas beaucoup dans tes recettes, c’est pour ça que je te demande, pas d’offense 🙂 chez nous, tradition du Nord de l’Italie oblige, on mange souvent des soupes de haricots, pois chiches lentilles ou pois cassés…. Avec des pâtes ou du riz. Et c’est super bon mais j’aimerais bien trouver des variantes….
        Bon en attendant je vais déjà faire ta recette d’orge et je te dirai ce que ça a donné.
        Bonne semaine:)

        1. Marie Chioca

          Je mange énormément de légumineuses, plusieurs fois par semaine ! Pour moi, c’est vraiment la base d’une alimentation familiale équilibrée et pas trop hors de prix 😉
          Quand je dis que les « féculents, laitages et dérivés du soja ne sont pas top », il faut comprendre cela dans le sens qu’à mon avis, ça ne peut pas remplacer complètement la viande, les oeufs ou le poisson : j’ai vu beaucoup de végétariens grossir ou développer des maladies parce qu’ils consommaient trop de fromages, de féculents et/ou de soja pour « compenser ». Il faut donc bien remettre ma citation dans son contexte ;), car évidement, consommés de façon raisonnable ces aliments ne posent pas de souci…
          TRès bon week-end à toi Flo 🙂
          Marie

  25. Quel formidable blog! « Orge » était autrefois masculin ET féminin, Bossuet l’utilisait au masculin, l’Académie, au féminin de manière définitive, sauf pour « mondé, perlé et carré » sans aucune justification grammaticale ou linguistique! Vos articles sont remarquables, entre ce blog et les livres acquis, j’espère trouver le courage de mettre en œuvre ce nécessaire changement. Bien à vous, Sandrine (assistante sociale, pas maîtresse mais grande admiratrice de Pivot et consommatrice de dictées!)

    1. Marie Chioca

      Merci beaucoup Sandrine pour ce si sympathique message, ainsi que ces précisions linguistiques 🙂
      Je vous souhaite un très beau week-end !
      Marie

  26. Dès que je vois qu’un nouvel article est posté sur votre blog, je lache tout pour aller le lire tranquillement car je sais que je vais me régaler… 😋😋dans tous les sens du termes !! Et aujourd’hui en plus cours d’orthographe 🤓🤓 j’ai justement acheter un paquet d’orge mondé et je me demandais bien se que je pourrais en faire … merci Marie ! Pour cette recette et pour tout le reste ; J’ADORE.

  27. Je teste ce week-end…le temps de trouver de l’orge chez mon marchand de produits bio préféré …et de faire tremper 😅 Qu’utilises-tu comme jambon au fait ?
    Merci Marie !

    1. Marie Chioca

      Un jambon cru fumé de montagne qu’on trouve à la coupe chez nous, mais tu peux aussi utiliser un jambon cru plus simple, pas de souci !
      Bon week-end à toi Catherine 🙂
      Marie

  28. Bonjour Marie,

    Dans une langue, qu’elle soit française ou autre, quand il y a des choses qui nous semblent peu logiques en orthographe, il arrive que c’est  » l’usage » qui a primé, cad les habitudes prises on ne sait pas toujours comment ni pourquoi. Pour ce cas précis, je dirais que l’accord masculin fait référence tout simplement au grain : le grain est perlé ou mondé, l’orge au féminin désignant la céréale d’une façon générale

  29. Bon ben le dîner de ce soir est tout trouvé ;-))
    Je ne suis pas instit mais traductrice, et je me suis moi-même heurtée à cette interrogation étrange…
    Voici ce qu’en dit le Dictionnaire raisonné des difficultés de la langue français (je me suis toujours demandé ce que donnerait un Dictionnaire déraisonnable de ces mêmes difficultés…)
    « Orge. Substantif. On le faisait autrefois masculin. Il a plu à l’Académie de le faire féminin et on l’a fait féminin. « De l’orge bien levée. » « De belles orges. » Cependant, il est resté masculin dans ces deux phrases, « de l’orge mondé », « de l’orge perlé ». L’Académie aurait pu, et peut-être dû le faire féminin dans ces deux expressions. »

    1. Marie Chioca

      ^^
      Tu m’a fait éclater de rire avec ton « Dictionnaire Déraisonnable », merci Perrine pour cette tranche de bonne humeur matinale 😉
      TRès bon week-end à toi !
      Marie

  30. j’avais tout sauf le jambon cru fumé … trouvé sur aucun stand de charcutier ce matin sur le marché, bizarre, qu’à cela ne tienne, les allumettes de bacon fumé qui attendaient dans le frigo ont parfaitement fait le job. Donc ce midi, nous nous sommes franchement régalés d’une belle poêlée d’orge aux champignons (que des frais, j’avais pas de boite, et heureusement sur le marché, y’avait que des frais 😉 ) et bacon fumé.
    J’ai eu un doute sur le temps de cuisson car sur l’emballage de mon paquet, il est noté 1 heure après 12 h de trempage. J’ai suivi tes recommandations, et à 15 mins, l’orge était bien cuite, légèrement al dente.
    merci pour cette belle recette et la mise en avant de cette céréale assez méconnue.

    1. Marie Chioca

      C’est moi qui te remercie pour ton si sympathique « compte-rendu » gourmand Cassoco 🙂 Je suis ravie que tu te sois régalée !
      TRès bon week-end à toi !
      Marie

  31. Ton humour est un très grand point fort, j’adore ta répartie! Continue ton super travail, je te suis depuis très longtemps mais jamais vraiment de commentaires… les dernières recettes testées sont la brandade de morue et les biscuits son d’avoine et noisettes… les derniers livres sont dans mon panier d’achat!

    1. Marie Chioca

      Merci beaucoup Naniluce pour ce petit mot si plein de gentillesse, je suis vraiment touchée 🙂
      Très beau week-end à vous !
      Marie

    1. Marie Chioca

      Oui, c’est un ingrédient à IG bas, mais je n’en ai trouvé nulle part ! Où l’achetez-vous ?
      Bon week-end Richard,
      Marie

  32. Voilà, j’en ai trouvé de l’orge mondé(e)! Pas dans ma Biocoop mais ans une autre où je suis passée exceptionnellement! Enfin!
    Elle est prête à trempouiller!!!
    Pour l’instant je reste aux flocons d’avoine pour mes « porridges », mais en fait, je ne fais pas cuire, mais je prépare la veille et ça trempe toute la nuit pour le lendemain matin, comme ça c’est bien moelleux. J’ai lu un des commentaires un pu plus haut où il en était question, voilà le pourquoi de ce propos.
    Bisous Marie.

    1. Marie Chioca

      Merci ma Béatrice, et régale-toi bien 🙂
      (Vu le temps que je mets à répondre aux coms, tu l’as peut-être déjà mangée ton orge ;))
      Marie

  33. Coucou bonsoir Marie, voilà je viens de mettre mon orge à tremper (je savais pas que c’était mieux) et demain je vais me concocter cette petite recette qui m’a l’air bien délicieuse (j’adore les champignons)
    Merci pour cette bonne idée Marie car j’avais acheté de l’orge mondée mais ne savais pas trop comment la cuisiner
    Bonne soirée à toi
    Bisous
    Patou

    1. Marie Chioca

      J’espère que tu t’es bien régalée Patou, et merci beaucoup pour ton petit mot 🙂
      Je te souhaite un très beau week-end !
      Marie

  34. Bonjour marie, j’ai bien rigolé avec le trempage….. quand on pense que l’on doit dormir pendant que l’orge trempe!!!
    c’est très dur!!!
    Bon passons aux choses sérieuses, je ne peux manger de champignons, par quoi je peux remplacer, car la recette me plaît vraiment et en plus ce week end j’ai acheté de l’orge mondé sur le conseil de ma nutritionniste.
    merci beaucoup.
    Emmanuelle.

    1. Marie Chioca

      Les poireaux donnent aussi une délicieuse association avec l’orge : émince-les et fait-les dorer à l’huile d’olive dans le wok jusqu’à ce qu’ils soient bien tendres…
      Bon week-end Emmanuelle 🙂
      Marie

  35. Bonjour, Un petit mot pour vous dire que j’ai fait cette recette ce soir, et que mon « loulou gastronome » de 21 mois presque 22, dont je vous avais parlé dans un précédent commentaire, qui mange de tout avec plaisir, a littéralement dévoré son assiette et en a demandé… 4 fois ! Alors voilà, on voulait partager ça avec vous. Merci beaucoup ! Lucie

  36. Je sais c’est mal, mais j’ai remplacé l’orge par du kasha, et c’était super bon. Il ne m’aurait manqué qu’un bol de cidre.
    Des bises ma chère Marie !

    1. Marie Chioca

      Mais non, c’est pas mal ^^
      Tant mieux si tu t’es régalée en tout cas, et des bises à toi aussi ma chère Pandore 🙂
      Marie

  37. Bonjour Marie

    Je viens d’investir dans un extracteur Kuvings (vu le prix de l’engin, le terme d’investissement me semble mieux convenir que celui d’achat) et jusqu’ici j’en suis ravie.
    Auriez-vous un livre de recettes de jus à me recommander ?

    Bonne journée,

    Pauline

    1. Marie Chioca

      Je crois que Marie Laforêt a écrit un ouvrage sympa sur les jus à l’extracteur, et sinon, il y a le site Crudiblog, j’écris chaque mois des recettes pour eux 😉
      Avez-vous eu aussi le petit livret de recettes vendu normalement avec l’extracteur? Je trouve qu’il est pas mal (mais le mien était en anglais ;))
      Bon week-end Pauline !
      Marie

  38. Coucou wondermarie, me revoilà et comme d’habitude, une belle et bonne recette ! J’ai bien rigolé sur le coup de faire tremper les céréales, moi maintenant j’ai un récipient dans lequel trempent tous les soirs quelque chose mais souvent des amandes car je suis devenue une addict du lait d’amandes maison ! Par contre, j’ai essayé le lait d’avoine mais j’ai pas trop adhéré. Merci aussi pour la question de grammaire parce que là franchement moi non plus je ne comprend pas mdr. Je vais essayer de convertir mon grand garçon que je vais retrouver demain pour une semaine donc ta recette sera testée illico presto ! Gros bisous wondermarie et bonne journée !

    1. Marie Chioca

      Gros bisous à toi aussi WonderMumu 🙂
      (Régale-bien ton fiston, histoire de le « convertir » très vite à la bonne bouffe ;))
      Marie

    1. Marie Chioca

      Oui, je l’utilise aussi parfois dans cette recette, coupé en « lardons » et revenu avec les oignons c’est un régal 😉
      Bon week-end Nadine !
      Marie

  39. Bonjour…
    Merci beaucoup.. Une belle découverte de l’orge.
    J’ai suivi à la lettre votre recette malgrè le temps de cuisson d’une heure indiqué sur le paquet d’orge( marque Markal).
    Nous nous somme régalés.
    Très bon week end.
    Frédérique

  40. Bonjour,
    merci beaucoup pour ce plat qui a l’air succulent. Dommage, je n’ai pas de champignons frais dans mes placards.
    J’adore les céréales mais bien que je n’ai pas d’enfants à m’occuper, les journées passent très vite. Du coup avec en plus ma mémoire de poisson rouge et bah je me retrouve (souvent) devant les fourneaux sans avoir mis avant de me coucher mes céréales à tremper : « oups, j’ai pas mis à tremper ces foutus céréales encore une fois !!!!!!! (promis j’y penserai la prochaine fois 😉 ) ».
    Du coup, j’ai testé et j’ai trouvé une astuce : je fais chauffer de l’eau à 50°C (merci à la bouilloire à température réglable) et je fais tremper mes céréales avec 3 fois leur volume d’eau, au minimum 1h30 (j’ai pas encore essayé moins) en changeant 1 fois d’eau à mi-parcours. Le résultat est identique à un trempage toute le nuit.
    Voilà une petite astuce pour les têtes de linotte comme moi.
    Bon weekend

  41. Bonjour Marie,
    Euhhh !!! En fait je fais partie de celles qui fuient quand elles voient « mettre à tremper la céréale » … non pas parce que c’est compliqué mais tout simplement parce que cela veut dire AN-TI-CI-PER. Et ça, j’ai du mal à anticiper plus de 2 ou 3 heures quand je cuisine. Souvent, j’ouvre mon livre de recettes quand mon ventre se met à gargouiller. Mais promis, je vais m’améliorer parce que la recette fait vraiment envie 🙂
    Concernant « orge mondé » et « orge perlé », on l’accorde au masculin tout simplement parce que c’est le grain qui est mondé ou perlé. Donc la véritable expression c’est « grain d’orge perlé » et « grain d’orge mondé » mais par fainéantise ou raccourci de la langue française on dit simplement « orge perlé ou mondé ». Dixit Larousse.
    Voilà ! J’espère avoir éclairci 2 grands mystères.
    Belle soirée.

    1. Marie Chioca

      Moi, si j’ouvre un livre de cuisine quand mon ventre gargouille déjà, c’est TROP TARD… et ça finit généralement en tartines de pain-fromage avec un fruit 😉
      Bon week-end à toi Gwenaëlle 🙂
      Marie

  42. Verdict des filles (12 et 15 ans) : « C’est trop bon !!! » Verdict du mari : « Dis donc, c’est bon ton truc ! » Verdict de moi : J’ai adoré !
    Recette validée !

    1. Marie Chioca

      Un grand merci Marianne pour ton « retour » si enthousiaste 🙂
      Je souhaite un bon week-end à toute ta petite famille !
      Marie

  43. Bonjour marie
    Je voulais avoir votre avis sur le sorgo… j’ai vu un reportage sur cette céréale que je ne connaissais même pas de nom.
    Merci
    cathy

    1. Marie Chioca

      Alors, moi je connais de nom… mais c’est tout 😉 Vous en savez donc sûrement plus que moi après avoir vu ce reportage 😉
      Désolée…

  44. je pourrais attendre de l’avoir faite pour vanter les mérites gustatives de cette recette mais j’ai très envi de dire :
    ça va être rudement bon et j’ai très envi de la faire !
    et surtout je voudrais partager l’exclamation qui a fusée de ma bouche à la fin de la lecture de cette recette :
    « j’adore les recettes de « cette » fille ! »
    (pardon pour « cette »…… mais je savais que vous n’étiez pas dans la pièce !)
    à bientôt pour mon avis après le test
    signé : une professionnelle du trempage des cérérales

    1. Marie Chioca

      Merci Guillot, « cette » fille est très touchée par tant d’enthousiasme 🙂
      Très belle après midi à vous !
      Marie

  45. J’y suis arrivée, j’ai survécue …. Au trempage !! Et même deux fois car l’effort vaut vraiment le coût . Grâce à vous, j’ai découvert l’orge( et plein d’autres choses comme l’épeautre …) et j’adore.
    Mon alimentation a changé petit à petit depuis un an et c’est une vraie réussite.
    Merci pour toutes ces recettes et tout ces billets humoristiques .

    1. Marie Chioca

      Je suis très touchée, merci beaucoup pour ce message Odile 🙂 Continue à prendre bien soin de toi !
      Beau week-end de Pâques 🙂
      Marie

  46. Bonjour Marie,
    je fais comme conseillé je laisse un message pour poser une question. Pourquoi utiliser un wok plutôt qu’une poêle ou une sauteuse c’est quoi l’avantage du wok ?
    dans votre livre « la cuisine de la minceur durable » (que je trouve très très bien) vous recommandez dans plusieurs recettes d’utiliser un wok. Merci d’avance.
    Sylviane Duquesne

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *