Petit éloge de la nuance…

image_pdfimage_print

{ Petit éloge de la nuance… }

 

Au fait les gars, il « faut » manger quoi déjà pour être en bonne santé ?

(Parce qu’on n’y comprend plus rien là…)

 

 

Non, je ne mange pas « 3 produits laitiers par jour », mais un peu de fromage fermier de chèvre ou de brebis, parfois de vache, de 3 à 5 fois par semaine seulement. Et ça me va très bien comme ça…

Bon allez, un peu de courage… et je relève mes manches pour un article « fleuve » que depuis longtemps j’appréhende un peu d’écrire tout en me disant qu’il le faut bien. Un article qui, je le crains, risque peut-être d’agacer certains d’entre vous, ce qui me désole car là n’est bien évidemment pas mon but, je vous le promets. Mais trop de questions me sont posées sur ce blog ou en privé pour que je les laisse sans réponse. Vous allez donc en savoir aujourd’hui un peu plus sur moi, mais pas pour vous dire de faire comme moi, juste pour répondre à tous ceux qui me demandent comment je fais personnellement.

Déjà, que les choses soient bien dites : Je ne suis pas médecin. Je ne suis même pas diététicienne. Je suis juste une auteure de cuisine ayant une sorte de passion pour l’alimentation saine depuis que j’ai -sans exagérer- 12 ou 13 ans.

Beaucoup d’eau a coulé sous les ponts depuis que j’ai lu mes premiers bouquins de Rika Zaraï (on ne rigole pas !) ou du Dr Kousmine au tout début des années 90. J’en ai entendu de ces trucs ! Parfois complètement idiots, parfois formidables.

Mais avant de pousser plus avant le sujet, voici un petit florilège des affirmations un tantinet contradictoires que l’on peut rencontrer en 2017 quand on lit la presse dite « santé-bien-être » (sic !) ou des bouquins sur le sujet… J’essayerai de ne pas faire en aparté trop de commentaires personnels (raté).

 

– « Il faut manger 3 produits laitiers par jour » / « Après l’âge de 2 ans, on ne doit plus jamais consommer de laitages »

– « Dans une alimentation équilibrée il faut manger tous les jours de la viande, des oeufs ou du poisson » / « L’Homme n’est pas fait pour manger des animaux » (Comme quoi nos ancêtres chasseurs-éleveurs se sont quand même bien gourés pendant des millénaires, ma parole c’est incroyable d’être aussi idiot, mais faut dire les pauvres qu’ils n’avaient pas internet pour qu’on leur dise ce qu’ils devaient faire)

– « Il faut consommer un produit céréalier à chaque repas »/ « L’Homme ne doit pas manger de céréales, juste des fruits, des racines et des baies, comme les Cro-Magnon » (Notez bien que pour être dans le vent, on peut faire confiance à l’homme paléolithique en ce qui concerne les baies, mais pas en ce qui concerne les gigots de mammouths…)

– « L’alcool est dangereux pour la santé même à faible dose » / « Ce que le whisky ne guérit pas est incurable » (Proverbe irlandais, promis je ne viens pas de l’inventer ;))

– « Le chocolat est un toxique »/ « Le chocolat est une sorte de médicament miracle »

– « Le café est un poison »/ « 5 tasses de café par jour prévient les risques de cancer »

– « Manger cru, c’est la panacée »/ « Trop de crudités, surtout en hiver, c’est très mauvais » (médecine chinoise)

– « Le seitan, c’est top-moumoute pour remplacer la viande » / « Le seitan, quelle horreur, c’est du pur gluten »

– « Si on ne mange plus que des fruits et des graines, là on va enfin péter la forme » / « Si on mange vraiment trop de fruits, on risque de péter autre chose que la forme » (Et pour rester plus sérieux, attention à l’apport en fructose qui peut malmener gravement le métabolisme )

– « Le soja, ça permet de ne pas manquer de protéines quand on est végétarien » / «  Le soja est un perturbateur hormonal, il faut le bannir absolument de notre alimentation »

– « Les légumineuses, c’est le top pour remplacer la viande ! »/ «  Les légumineuses, c’est indigeste et ça donne des flatulences… » (Notez bien mon effort de délicatesse verbale pour me faire pardonner le coup des fruits )

– « Consommer des insectes, c’est l’avenir de l’Humanité »/ « Bouffer des insectes? Mais c’est absolument dégueulasse !!! » (Cette dernière citation est de moi)

 

Les crudités, c’est certes très bon pour la santé, plein de fibres, de vitamines, d’enzymes, d’antioxydants… Oui mais en excès, certaines personnes ne les supportent pas toujours bien. Et en hiver, ce n’est pas forcément ce qui fait le plus de bien à notre corps…

Bon, et j’en passe et des meilleures, mais avouez qu’il y a de quoi, un tout petit peu… craqueeer !!!

Moi, ce que je vois, c’est que certains « camps » manquant terriblement de nuance dans leurs affirmations, et ça, c’est vraiment très embêtant. La nuance n’est pas la faiblesse ou le consensuel poussé à l’excès. La nuance est sage, elle relève du simple bon sens… Plus le temps passe et plus je tente de la pratiquer (ce n’est pas toujours facile), surtout après être passée par pas mal de trucs un peu chelous en matière d’alimentation. Petite anthologie rapide :

 

⇒ – Après avoir lu certains bouquins, j’ai eu il y a longtemps ma longue période furieusement anti-lait (c’était bien avant d’écrire des bouquins de cuisine) et je pensais que ça allait « tout changer ». Au fait, ça n’a rien changé du tout, car je ne suis pas intolérante aux laitages… Je me suis juste aperçue que sans aucuns produits laitiers, je fais vite de la spasmophilie (mais là aussi, cela ne concerne que moi, ce n’est pas à généraliser). Que si je bois du lait en bouteille, j’ai tout de suite mal au coeur. Que si je mange trop de fromage de vache, je grossis. Que si je mange trop de laitages en général, je suis plus sensible au niveau ORL. Pour finir je savoure donc, 3 à 5 fois par semaine, du fromage de chèvre ou de brebis, parfois de vache (parmesan dans les pâtes !), bio ou fermier.

Et là je me sens bien.

Comme quoi le lait n’est pas forcément nocif quand on n’y est pas réellement intolérant, le tout étant de ne pas en abuser, de favoriser plutôt les laitages de chèvre ou de brebis (car ils sont généralement encore mieux tolérés, même si cela dépend des personnes), bio ou fermiers, et de le préférer sous forme fermentée (fromages, yaourts, faisselle, kéfir…) plutôt qu’en bouteille.

C’est là toute la nuance…

 

⇒ – Après avoir consulté un médecin naturopathe tout à fait (et même peut-être un peu trop !) catégorique sur le sujet, j’ai tenté il y a longtemps quelques semaines sans gluten. J’ai grossis. Beaucoup (car malheureusement, qui dit sans gluten dit souvent farines de riz, de maïs et fécules en tout genre, donc des matières premières à IG très élevé). Alors j’ai réintroduit le gluten, en tâtonnant et en restant bien à l’écoute de ma santé. Maintenant je me suis aperçue que je pouvais manger du gluten, mais plutôt sous forme d’épeautre (grand ou petit), d’orge et d’avoine qui sont des céréales beaucoup moins hybridées, en limitant au strict minimum le blé (genre juste une pizza ou deux croissants pur-beurre de temps en temps pour me faire très plaisir parce que je suis une gourmande !). Si je mange trop de céréales, je suis ballonnée. Si je n’en mange pas assez, je tourne de l’oeil. Alors je prends une grosse tartine de pain complet d’épeautre au petit-déjeuner, et une portion d’environ 80g de céréales pesées sèches (ou 200g pesées cuites) à midi : pâtes d’épeautre, orge, riz, quinoa, bref, avec ou sans gluten c’est égal, mais pas de blé.

Et là, je me sens bien.

Comme quoi le gluten n’est pas forcément nocif quand on n’y est pas réellement intolérant, le tout étant de ne pas en abuser, et de se tourner plutôt vers des céréales ancestrales moins déroutantes pour notre organisme.

C’est là toute la nuance…

 

Je me suis souvent demandée pourquoi nos ancêtres pouvaient manger autant de cochon sans avoir nos « maladies modernes »… C’est parce que tout simplement, leurs cochons ne mangeaient que des bons trucs « bio » (par la force des choses, car n’oublions pas que jusqu’au 20ème siècle toute l’humanité a mangé bio !), et ne vivaient pas dans d’immenses élevages sur caillebotis mais dans les près ou les forêts. Au final, le gras des cochons industriels de nos jours est différent, beaucoup plus saturé qu’avant, et bonjour l’impact sur notre santé ! Alors privilégions là aussi autant que possible les produits fermiers… Mieux vaut en manger moins souvent, mais de meilleure qualité.

⇒ – Pensant bien faire pour ma santé (mais aussi parce que côté budget je pensais cela intéressant pour ma grande famille) j’ai testé il y a quelques années le végétarisme. J’ai beaucoup grossi. Je mourrais de faim. J’ai fait une anémie terrible. Et ne parlons pas des enfants, qui avaient faim tout le temps, avec de grosses pulsions vers le sucré (qu’ils n’ont plus du tout maintenant)… Beaucoup de végétariens très enthousiastes pour leurs convictions m’ont dit que tout ça c’est pas vrai, c’est des blagues, des légendes inventées par les omnivores de mauvaise foi. Oui, mais moi, je l’ai vécu…

Par ailleurs je sais aussi que consommer trop de viande est une énorme imbécillité : pour la santé (on ne compte plus le nombre de maladies « modernes » aggravées ou provoquées par une consommation carnée trop importante), pour la planète, pour le budget, bref, pour tout.

Alors maintenant, à la maison nous mettons un peu de viande au menu deux ou trois fois par semaine, en petite portion (environ 100g par personne, un peu plus pour mes deux garçons-morfals de 16 et 17 ans ) toujours à midi, jamais le soir, toujours de qualité (fermière, parce que bio, en toute franchise financièrement je ne peux pas), des morceaux simples et pas trop chers, cuisinés sainement (on évite un peu les charcuteries, qui restent très exceptionnelles chez les Chioca malgré l’attirance décourageante de mes loulous pour le saucisson ! ;)). Idem pour le poisson (une ou deux fois par semaine), et les œufs.

Avec ça, je me sens bien, ma petite famille aussi…

Comme quoi la viande, les œufs ou le poisson ne sont pas forcément nocifs s’ils sont choisis de qualité, consommés de façon très raisonnable et cuisinés sainement.

C’est là toute la nuance…

 

⇒ – J’aime beaucoup les yaourts de soja, pas trop le tofu (sauf fumé ou lactofermenté). Après avoir échangé avec plusieurs anciens « macrobiots » maintenant très malades, j’ai appris qu’en manger trop est potentiellement dangereux. On sait déjà que fermenté (yaourt, tofu lactofermenté, miso…) le soja est déjà moins indigeste. Mais quid de son influence hormonale ? Je me dis qu’il serait quand même dommage de me priver complètement de soja, car j’aime savourer de temps en temps un yaourt au goûter, du lait soja-vanille dans un dessert (miam), du tofu lactofermenté dans une tartinade, du tofu fumé dans une poêlée de poireaux (parce que oui, ça m’arrive très souvent de manger végétarien aussi) et du tofu nature dans euh, dans rien en fait parce que j’ai pas encore trouvé comment l’avaler…

Le reste du temps, je trouve plus sain de manger un blanc de poulet fermier ou un œuf mollet de mes poupoules qu’un bloc de tofu ou des « protéines de soja texturées ».

Et là, je me sens bien.

Comme quoi le soja n’est pas forcément à bannir complètement, mais c’est aussi très loin d’être une panacée pouvant remplacer la viande et le poisson au quotidien.

C’est là toute la nuance…

 

Mais que serait donc la vie sans douceurs… ? Le tout étant de choisir les bons sucres, et de limiter d’une façon générale la consommation de produits sucrés.

⇒ – Le sucre blanc, c’est acidifiant, ça fait grossir, ça malmène le métabolisme, ça provoque ou entretient le diabète, ça accélère la survenue de certains cancers, provoque la maladie métabolique, et j’en passe.

Le sucre de bouleau c’est pas mal, mais ça coûte un bras, et en excès ça fait courir très vite aux toilettes…

Le miel, ça dépend beaucoup des variétés et des provenances. Il a des qualités certaines pour la santé mais son IG reste élevé et son pouvoir acidifiant aussi.

Le miel d’acacia, le sirop d’agave, le sucre de coco, c’est riche en fructose : pour l’IG c’est bien, mais si on veut faire simple, trop de fructose (vraiment BEAUCOUP trop de fructose) est aussi très nocif pour la santé.

Alors que faire ? Se priver de dessert à vie ?

Moi j’ai décidé de bannir le sucre blanc de chez moi. J’achète pour mes enfants du sucre intégral (muscovado ou rapadura), très reminéralisant, moins acidifiant, moins cariogène, qui présente certes un IG un peu élevé, mais pour des enfants en pleine croissance, pleine activité et bonne santé ce n’est pas du tout un souci.

Dans les desserts, de temps en temps (pas tous les jours et encore moins à tous les repas !) je mets soit du miel, soit du sirop d’agave, soit du sucre de coco. Cela ne provoque pas de pic de glycémie chez moi qui y suis très sensible, et on se régale en famille.

Et là, on est heureux…

Comme quoi, le « sucré » en général n’est pas à bannir, mais juste à limiter : un dessert maison de temps en temps (4 ou 5 fois par semaine quand même chez nous à cause de mon métier ;)), en variant les différents sucres naturels, et en bannissant juste les saloperies industrielles de type sucre blanc, sirops d’agaves frelatés (attention, ça existe !), miels chelous en provenance de l’autre bout du monde ou édulcorants artificiels.

C’est là toute la nuance…

 

⇒ – Je peux rester sans souci de longs mois sans boire une goutte d’alcool (enceinte par exemple, ou en cure Cabot, ou tout simplement quand je n’ai aucune raison d’en boire). Le reste du temps, j’apprécie à fond le petit bonheur de partager un verre (ou deux) de vin bio au repas du dimanche, un super whisky 15 ans d’âge (avec un fondant au chocolat, ça frise la félicité), une bière pression (je ne résiste pas à une Pietra glacée !), un cidre brut artisanal (bien trouble, et si frais qu’il fait de la buée sur le verre…), ou même un vieil Armagnac « de derrière les fagots », un Cognac, un vieux marc de Provence… Je n’aime pas les alcools dits « pour les femmes » tout sucrés et liquoreux, les mousseux « doux », les cocktails à la mode et autres mièvreries alcoolisées qui donnent soif et mal au crâne. Désolée si ce côté « Calamity Jane » ruine un peu l’image de petite maman bien sage que vous avez de moi, mais c’est ainsi, je suis franche. Quand un pépé de mon village nous invite à goûter l’eau de vie de sa cave ou un « petit rouge qui tâche » réalisé avec la vigne de ses coteaux, ne comptez pas sur moi pour lui réclamer une tasse de thé vert mille sabords !

« L’abus d’alcool est dangereux pour la santé ». Je suis légalement obligée de le mettre… 😉

Attention… Bien que ce soit très (trèèèèès) tabou, il semblerait en plus  qu’un peu d’alcool de bonne qualité de temps en temps soit, pour diverses raisons, plutôt bon pour la santé (voir à ce sujet l’ouvrage du Pr Michel Lorgeril « Le nouveau régime méditerranéen »). Mais là aussi, notez un peu toutes les nuances : « un peu », « de bonne qualité », « de temps en temps »… rien à voir avec le fait de se mettre par terre tous les week-ends à coup de cocktails et autres boissons alcoolisées industrielles (euh pourquoi vous faites ça les gars, vous n’aimez pas le week-end ou quoi ?).

Mais moi, en fin de soirée au coin du feu avec des gens que j’aime et mon petit Cognac doré qui danse dans le verre, je suis heu-reu-se…

Bref, un peu d’alcool, c’est convivial, sociable, ça fait partie de notre culture depuis la nuit des temps, ça peut même présenter dans certains cas un réel intérêt pour la santé MAIS à condition de consommer des boissons alcoolisées naturelles, de bonne qualité, et en quantité très « sage ».

C’est là toute la nuance…

 

Il y aurait encore tant de choses à écrire sur le refrain du « C’est là toute la nuance… » : Je pourrais par exemple vous parler du beurre (tellement différent dans sa composition selon qu’il soit bio et au lait cru ou industriel et pasteurisé, et en tout cas bien meilleur pour la santé – quand il est de qualité- que la plupart des margarines), des charcuteries (à limiter quand même beaucoup, mais tout en sachant que, aussi mystérieux que cela puisse paraître, un jambon de Parme affiné dans les règles de l’art voit son gras s’enrichir considérablement en omégas 3 !), du poisson (oui, certes, attention à la pollution au mercure des gros poissons carnassiers, mais il reste plein de délicieuses espèces non polluées et non menacées à cuisiner), etc.

En gros, ça me désole vraiment trop de lire partout « Mange pas ci, mange pas ça ! », « Ne mangez surtout plus de ça », « 15 aliments qui vont vous tuer », « Le lait, cet effroyable poison », « Le gluten, assassin silencieux », etc… Et oh, c’est pas bientôt fini non ? Parce que si on finit par chopper une maladie, je me demande si ça ne viendra pas surtout du stress monstrueux que déclenche la lecture tous vos articles flippants les gars !!!

 

Une fois de plus, ces considérations n’engagent vraiment que moi mais je pense qu’on gagnerait beaucoup, BEAUCOUP à arrêter de se prendre la tête. La seule chose que l’on peut bannir sans hésitation, ce sont les produits industriels et/ou trop raffinés, qui sont des « OVNIS » pour nos organismes forgés par des siècles de bonne bouffe paysanne à base de légumes, céréales complètes, laitages fermiers, produit de la pêche, gibier et cueillettes en tout genre. Pour le reste, il ne nous reste plus qu’à éviter par dessus tout… les régimes d’éviction ! (Exception faite des personnes qui ont une réelle intolérance ou allergie, et qui là, ont tout à fait raison d’éviter ce qui leur fait du mal.).

Voilà pourquoi je ne suis ni végétarienne, ni vegan, ni crudivore, ni hygiéniste, ni macrobiotique, ni fructivore, ni « instinctivore » (un truc délirant qui m’avait beaucoup fait rire dans les années 90, où on t’expliquait que quand t’avait faim il fallait sortir dans le jardin et mordre dans ce qui te faisait envie, genre la carotte encore pleine de terre ou l’épaule de ta soeur, et j’exagère à peine, enfin si, quand même un peu, là je manque de nuance ^^), ni « sans » (gluten, laitages, sucres…), en fait je mange comme mes ancêtres ou à peu de choses près (en quantité, je mange un peu moins car je ne laboure pas 25 hectares à la charrue), et pourtant, je vous assure que j’ai la patate malgré mes 6 loulous, mon travail de dingue, mes soucis et tout et tout !!!

« Il faut manger un peu de tout, et de tout un petit peu »

« Rien n’est poison, tout est poison, c’est la quantité qui fait le poison »

Je pense que pour ma santé, mieux vaut un oeuf frais de mes poules qu’un bloc de tofu sous plastique. Mais c’est très personnel… 😉

Et à ces deux adages ancestraux, si sages, je rajouterai pour les besoins de notre monde moderne (hélas) une petite annotation : « … à condition que ça soit naturel et de bonne qualité ! »

Je terminerai en vous disant, si je devais me permettre un seul conseil, de surtout bien vous écouter, car nous sommes tous très différents, voilà pourquoi personnellement je trouverais complètement imbécile de me disputer avec quelqu’un pour savoir qui a raison en matière d’alimentation. Beaucoup d’entre vous êtes des végétariens (et même végétaliens) heureux, en bonne santé, gourmands et très sincèrement, je trouve cela formidable ça me réjouit pour vous ! D’autres ne le sont pas, et n’ont pas à culpabiliser pour ça.

D’autres personnes ont hélas de gros soucis d’intolérances ou d’allergies, et je suis tellement touchée par leur cas que, vous l’avez peut-être remarqué (et sinon à quoi ça sert que Ducros il se décarcasse?), je pense souvent à eux dans mes recettes (je vais juste essayer de me débrouiller un peu mieux en cuisine sans gluten, promis !)

Mais par pitié, ne vous laissez pas embrigader contre votre gré -ou culpabiliser- par des phénomènes de mode qui « surfent sur la vague green / healthy »…  Attention, elle a aussi beaucoup de bon cette vague, et personnellement je me régale à découvrir toute l’inventivité et le réel talent dont font preuve certaines auteures/blogueuses d’une tendance plus « VG » par exemple. Mais moi, j’assume à 100% ma « plouc-attitude » la plus absolue en la matière, et mazette, les gars, si vous saviez comme je suis heureuse comme ça… 😉

 

Pour prévenir au mieux les soucis d’intolérance au gluten, optez au quotidien pour l’épeautre ou les céréales ancestrales (voir le livre  »l’épeautre, source de vitalité » du Dr Guy Avril), moins bidouillées par les « Pr Frankeinstein de l’agro-alimentaire » que les blés modernes… Et si les soucis sont déjà là (intolérance, allergie), il existe quand même des céréales sans gluten à IG bas comme le quinoa ou le sarrasin par exemple. C’est juste très difficile d’en faire du pain, voilà pourquoi on retrouve hélas souvent dans la « boulange « sans gluten des fécules, farines et amidons à IG élevé mais qui donnent une texture agréable. Ça dépanne vraiment  les personnes coeliaques, ça je le comprends très bien (et même, ça leur donne un peu de joie au quotidien), mais pourquoi vouloir à tout prix mettre tout le monde au même régime? C’est hélas le parti pris de certains professionnels de santé naturelle, mais aussi un phénomène de mode… qu’à titre personnel je n’approuve pas du tout !

 

Les légumes, ça c’est une valeur sûre en matière de bouffe, et j’en mets presque à tous les repas… à condition qu’ils soient non traités et de saison, sinon on fait une bonne cure de pesticide en prime ! Et hop, ça c’était la petite nuance en plus pour la fin 😉

 

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

394 grains de sel sur “Petit éloge de la nuance…

  1. Coucou Marie,
    Je commence à peine et je me « marre comme une baleine ».
    Je te remercie d’avance pour ce petit moment rien qu’à moi, où je vais me faire un bien fou à te lire!
    Et je n’ose imaginer ce que je deviendrais si je ne faisais pas de sport (même 30, même 10min/jour) pendant des semaines! Ta famille a dû bénir le moment où tu as pu de nouveau te déplacer.
    Je t’embrasse fort.
    A très bientôt!

  2. Recoucou Marie,
    Tout ce que tu dis est tellement vrai et tellement sensé.
    Moi aussi j’ai essayé le sans gluten et je me suis évanouie, je me suis explosé la tête sur une table! Résultat je mange de tout sauf les laitages comme tu le sais (ou pas, vu le nombre de tes lectrices!).
    Je suis totalement d’accord avec toi sur les alcools: ne t’en fais pas, tu restes SuperChioca malgré ton amour des alcools fort! Je fais tout pareil: whiky, cognac, vin rouge…j’adore! Uniquement le week-end, et je t’assure que j’adore les week-ends. Par contre, à ce moment fatidique du mois pour toutes les femmes, pas une goutte d’alcool pendant toute une semaine, sinon gare aux migraines carabinées qui durent des jours et des jours.
    Cet article résume très bien ce que je fais déjà, mais grâce à toi. Depuis que j’ai fait ta connaissance je suis exactement ce que tu dis parce-que cela me réussit parfaitement (sauf sur les petites douceurs où je rattrape mes 10 années d’abstinence! Mais je ne mange que les douceurs que tu as élaborées, rien que je n’ai cuisiné, rien de l’extérieur).
    Merci pour tout, et pour la santé et la pêche retrouvées!

    1. Marie Chioca

      Ohlala, que je suis touchée par ton message Evelyne, merci du fond du coeur…
      Plein de bises bien amicales 🙂
      Marie

  3. Marie, Merci.
    J’ai 63 ans. Jusqu’à 58 ans, mon système digestif a été mis à rude épreuve. A l’époque, on ne parlait pas d’allergie au gluten et au lactose. En plus, je fais des allergies à tout. Mais c’est ce que je faisais. Les seuls moments où je n’avais pas mal, c’était le moment où je mangeais. Puis j’ai décidé de tout arrêter. J’ai maigri, j’avais un ventre de femme enceinte et j’étais bouffie. Une ancienne collègue de travail que je n’avais pas vue depuis longtemps ne m’a pas reconnue. Et plus de douleur lorsque je mange mon quinoa ou autre sans gluten, plus de lait.
    Et j’écoute mon corps. Ca fait rigoler, mais si je décide d’un plat et que mon estomac réagit, je change de menu. C’est le bonheur.
    Ma fille est comme moi. Heureusement, elle a aussi beaucoup d’autres allergies, tout a été pris à temps.
    Encore merci, Marie. Et continuez. Ce n’est pas inutile, des petites plantes sont semées, elles vont pousser, même si pour certaines personnes, ça prendra du temps.
    Et merci pour ce moment où je lis vos articles. Souvent, le fou-rire me prend. Là, je pense au cageot de fruits qu’avait acheté votre mari, entre autres.
    Je vous embrasse. Marie Claire

    1. Marie Chioca

      Ah, oui, je l’avais oublié le coup du cageot 😉
      Merci beaucoup en tout cas pour ce si gentil témoignage Marie Claire, et continuez à prendre bien soin de vous 🙂
      Marie

  4. Merci, Marie, pour cet article plein de bon sens…
    Je me reconnais dans beaucoup de ce que tu as écrit – en particulier dans le goût modéré mais totalement épicurien pour un bon alcool de grain distillé dans les règles de l’art… 😉
    Les deux proverbes que tu cites illustrent parfaitement cette capacité à savoir raison garder que nous semblons perdre de plus en plus (et pas que nutritionnellement, mais ça n’engage que moi !). Petit détail qui abonde dans ton sens : les grecs de l’antiquité, qui ne crachaient pas sur une nourriture saine, franche du collier et goûtue, avaient un seul mot, « pharmakos », pour désigner le remède, le poison… et le bouc-émissaire.
    La notion n’a pas vieilli, je trouve : ces dernières années, la nourriture est devenue un « pharmakos », dans tous les sens du terme…

    1. Marie Chioca

      Ceci était le quart d’heure de philo, offert par Kat 🙂
      Je te charrie, mais tu as ô combien raison 😉
      Merci infiniment pour ton message, et très belle après-midi à toi !
      Marie

  5. J’ajoute un merci à la liste ! Je suis tellement d’accord avec vous ! Moi aussi je suis passée par différentes périodes où je bannissais certains aliments. Mais ce n’était pas pour moi ! J’adore les produits laitiers, je raffole d’un bon morceau de viande de temps en temps, j’ai trop besoin de féculents pour tenir toute la journée. Mais, comme vous, j’ai fait le choix du raisonnable et de la qualité. Il me reste des progrès à faire en matière de choix de céréales et en utilisation de légumineuses. Mais je m’y applique ! Résultat : j’ai un petit loulou de 21 mois qui mange absolument de tout sans rechigner (sauf 2 ou 3 choses au goût très particulier qu’il goûte mais dont il ne raffole pas). J’espère que ça va durer ! Du coup à la maison je pense qu’on a plutôt une alimentation saine mais surtout le repas est synonyme de plaisir et ça n’a pas de prix. Alors encore une fois : merci.

    1. Marie Chioca

      Mais de rien Lucie, c’est moi qui vous remercie pour ce si gentil commentaire 🙂 Je suis très optimiste pour le loulou gastronome de 21 mois 😉 Il mangera sûrement de tout, et très bien, car les premiers mois sont importants dans la formation du goût.
      Très belle après-midi à vous Lucie 🙂
      Marie

  6. Merci et bravo!! Je suis souvent influencée, puis perdue sur les règles à suivre pour avoir une alimentation saine. Je suis une adepte du 100% fait maison et aussi très à l’écoute de mon ventre…. ( j’ai bien rit sur les allusions au trouble du transit!! ) Vos conseils sont précieux et votre humour au top ! Alors je le redis merci et bravo.

    1. Marie Chioca

      Avec le 100% fait-maison, on est déjà bien à l’abri de la malbouffe car le pire, ce sont les « spécialités » industrielles qui envahissent les menus…
      Merci beaucoup pour ce petit mot Odile, et bonne continuation !
      Marie

  7. Bravo !!
    Bon, j’ai aussi Rika Zaraï et Kousmine dans ma bibliothèque…et d’autres…dont la famille Aubert…
    J’ai testé aussi le sans gluten, sans lactose, sans caséine, sans soja, sans céréales mutées, sans boeuf, sans caféine et sans je sais plus quoi…sur avis médical…trois longs mois où j’ai pris qques kg…sans aucune amélioration de quoi que ce soit…
    Donc mangeons de tout, buvons un peu et soyons heureux et pleins de bons sens !!

    1. Marie Chioca

      Bien sûr, j’ai aussi Claude Aubert dans mes souvenirs de lectures d’ado 😉
      Le premier livre que j’ai lu de lui était sur les céréales je crois…
      Bonne après-midi Tashunka 🙂
      Marie

  8. Bravo Marie,

    Tout comme toi, et totalement d’accord. Moins de viande mais de meilleure qualité, moins de laitages, plus de brebis et chèvre, moins de vache, devenue fan d’epautre. Le tofu un petit peu,uniquement fumé, du poisson aussi, pas mal (je suis poissonniere ). A ce sujet, privilégier les espèces « roturieres », ces petits poissons de bout de chaînes, savoureux, très bons marchés, bien moins pollués, et souvent plus intéressants nutritionnellement : maquereaux, sardines, harengs frais, mulets, merlans, tacauds… et j’en passe. Des douceurs. Des fruits, mes légumes du jardin ou ceux de personnes de confiances avec de vrais convictions… Végétariens souvent, des currys tout doux ou plus corses, des salades composées de ouf. Les oeufs de Pouponne, nourrie à l’herbe fraiche.
    Enfin bref,merci le bon sens pour tant de gourmandise.
    Ça me fait penser au vieil armagnac de 1983 qui attend sagement le jour de mon mariage, en attendant, j’ai découvert une bière (francaise) de quinoa, original et très bonne, pas une bière de bonne femme!
    Question : le bon sens appelle t il la curiosité, ou la curiosité construit elle le bon sens?

    Cette petite parenthèse philosophique dans un coin de ma tête, en accord avec toi, mais surtout avec moi même, je retourne tranquillement en vacances

    Caro

  9. Merci Marie pour ce partage, je dirais qu’il me rassure énormément, tout est dans les nuances.
    J’adore te lire, belle journée colorée à toi et toute ta famille.

  10. Bravo pour cet article plein de bon sens qui remet les pendules à l’heure . C’est ce que je fais déjà mais là au moins plus de culpabilité si je bois un bon verre de vin rouge ou blanc tellement convivial .
    Bonne journée

    1. Marie Chioca

      Le vin rouge a des effets plus protecteurs sur la santé (ils me font rire ceux qui font venir des baies de goji de l’autre bout du monde – et qui payent ça la peau des fesses!-) quand tu sais que le vin rouge est encore plus riche en antioxydants 😉
      Bonne journée Mona 🙂
      Marie

  11. ça fait du bien de te lire 🙂 merci !
    J’ai des migraines depuis toutes petites, j’ai essayé pleins de trucs mais rien n’y fait (elles dépendent pour beaucoup des changements de pression atmosphérique, donc difficile d’y échapper ^-^) Depuis quelques années, les gens à qui j’en parle me disent que c’est le lactose (ou le gluten, rayer la mention inutile lol), mais quand je n’en mange presque pas (j’ai des périodes sans et des périodes avec, selon mes envies) cela ne change absolument rien du tout. Pourquoi vouloir tout stopper quand on n’a aucune intolérance particulière ? et pourquoi vouloir incriminer ci ou ça, je n’arrive toujours pas à comprendre…
    Bref, depuis quelques années, j’essaie de manger mieux en qualité et mieux en diversité. Je suis bec sucré et je me régale de bons desserts, mais maintenant ils sont sans sucre blanc, et avec farine d’épeautre par exemple. J’aime de moins en moins la viande, et je remplace par des oeufs, ou je fais des galettes de céréales ou de soja. Pour faire une cuisine que j’aime et qui me fait envie, pas pour suivre une mode.
    Donc merci pour cet article, enfin de la nuance sur le net, où on lit trop de « tout », de « rien « , de ‘sans », de « ayez confiance ! » cela remet les choses en perspective.
    PS : j’ai reçu hier ton dernier livre ! je ne mange pas en dehors de la maison, je suis factrice et ne peux pas manger dans ma voiture (sauf un fruit) mais j’apprécie les repas préparés sans trop de chichis et qui ne demandent pas 3h ni 1000 ingrédients 😛 j’ai déjà repéré plusieurs recettes qui me font envie.

    1. Marie Chioca

      Je crois que cette tendance à vouloir incriminer tel ou tel groupe d’aliment n’est pas très éloignée d’une certaine forme de superstition. Au fond, ça rassure les gens de croire qu’ils font partie d’un petit nombre « d’initiés » qui échappera à toutes les maladies juste parce qu’ils pratiquent tel ou tel « secret » censé les mettre à l’abri. C’est un peu étonnant, surtout que cela touche plutôt un couche de la société assez « select ». Les gens un peu moins « intello » auraient-ils généralement plus de bon sens pratique? Je ne suis pas loin de le croire.
      Mais bon, peut-être que j’extrapole un peu quand même 😉
      Bonne journée à toi Elisabetn 🙂
      Marie

  12. Bonjour,
    que d’humour et de bon sens dans cet article, un régal à lire et bravo pour vos livres, avec mon thé ‘après-midi je me régale d’une petite douceur ig bas, inratable et très bonne sans état d’âme, j’ai pas encore tout essayé, continuer de nous faire réfléchir, c’est un plaisir de vous lire
    Bonne journée à toutes

  13. Du bon sens. Manger de tout, manger varié, écouter son corps. Ne pas appliquer des diktats lu ici ou là.
    Et oui, en matière d’alimentation, c’est normal de se chercher, d’explorer, d’ajuster. Et la tolérance est de mise (j’hallucine parfois quand je vois comment les sujets deviennent sensibles dès qu’on touche aux régimes « sans »).
    Belle journée à toi!

    1. Marie Chioca

      Ultraaa sensibles… J’hallucine aussi très souvent devant les réactions 😉
      Très belle journée à toi aussi chère Erika 🙂
      Marie

  14. Encore une fois merci pour cet article sensé! Au cours des années effectivement, on a tout lu et son contraire….dans ma profession, je suis amenée à conseiller les parents pour nourrir leurs enfants et j’essaie de conserver un peu de bon sens car depuis le temps que je bosse, les recommandations ont été grandement modifiées! Et c’est vrai que depuis quelques temps, on dirait qu’on marche sur la tête!
    J’ai certainement moi même donné des conseils que je trouverais maintenant tout à fait idiots….mais je me soigne, notamment en lisant des blogs comme le tien!

    1. Marie Chioca

      En ce qui concerne l’alimentation des enfants, c’est vrai qu’il y aurait de quoi écrire un pavé sur les contradictions de ces 20 dernières années ! Ma grande fille va sur ses 19 ans, ma dernière louloute en a 6, je les ai tous alimentés de façon plus ou moins intuitive (sans écouter à la lettre ce qu’on nous disait côté pédiatres, sauf pour mon premier bébé ) et pour finir je ne m’en sors pas trop mal : ils mangent de tout et n’ont pour l’instant aucune intolérance ni allergie… Mais j’ai peut-être juste eu de la chance 😉
      Bonne journée Babeth 🙂
      Marie

  15. Bonjour,
    C’est toujours un plaisir de te lire, Marie et on se régale autant à te lire qu’à déguster tes bons petits plats! Le ton de tes billets est unique, on s’y reconnaît, on rit, on approuve et la journée commence bien😉
    Merci à toi et belle journée!

  16. Quel chouette article Marie !
    Si pour ma part je suis végétalienne et intolérante au gluten, je suis néanmoins d’accord avec toi : ras-le-bol de ces affirmations catégoriques sur tout et n’importe quoi ! Comme tu le dis si bien, il faut toujours nuancer les choses et surtout, tenir compte de l’individualité de chacun. Quand je vois certains promouvoir (par exemple) le crudivorisme/frugivorisme à 100%, comme étant l’alimentation adaptée à tout le monde, cela m’exaspère. Je crois bien que la clé de tout ça, c’est écouter son corps et faire ses propres expériences. Personnellement, je propose sur mon blog des recettes adaptées à mes convictions mais libre à chacun de s’y intéresser…ou pas ! Et je ne permettrais pas de juger ou culpabiliser quelqu’un qui ne suit pas le même chemin que moi. Je n’affirmerais pas non plus que c’est la seule alimentation valable en matière de santé.
    Bref, tout ça pour te dire que je ne commente pas souvent (je crois bien que c’est la première fois) mais que je lis assidûment tes articles, surtout pour tes textes en introduction, davantage que les recettes je dois l’avouer, car j’aime beaucoup ta plume mais aussi tes superbes photos. Je vous souhaite pleins de belles choses à toi et ta jolie famille <3

    1. Marie Chioca

      Ah, Laura, que j’aime les gens comme toi !
      Des gens qui savent apporter une réelle différence et diversité que j’aime découvrir, sans pour autant me considérer comme une sorte de barbare parce que je persiste dans mon régime « omnivore » 😉
      Un immense merci ! (ton commentaire a été l’occasion pour moi de découvrir ton blog, magnifique !)
      Très belle après-midi à toi 🙂
      Marie

  17. Merci beaucoup pour cet article, enfin un complet, intelligent et véridique ! Si nous écoutions tout ce qu’on nous dit de faire… C’est bien malheureux de devoir se battre comme cela pour manger dignement ! Heureusement qu’il y a des gens comme vous pour dire des choses aussi justes et sensées!
    Bravo pour votre article et votre courage !
    Bonne journée à vous Marie

    1. Marie Chioca

      Merci beaucoup Helly pour ces encouragements, je suis vraiment touchée. Je m’attendais tellement, résignée, à une levée de protestations massives contre cet article que je reste « baba » et toute émue de lire tous ces commentaires approbateurs 🙂
      Très belle journée à vous aussi !
      Marie

  18. coucou

    J’ai beaucoup apprécié ton article. C’est vrai que l’on entend de tout et du n’importe quoi maintenant!

    Comme toi, je ne supprime pas tout, mais c’est en quantité raisonnable et on évite tous les produits industriels, plats cuisinés industriels…. De toute manière, c’est mauvais pour la santé, mais en plus, cela coûte cher quand on est une famille nombreuse. 😉

    Je préfère les légumes/fruits/ jus de fruits/confitures (quand j’en ai plus) achetés à l’agriculteur du coin. C’est tellement meilleur gustativement. Il y a fort longtemps, je prenais des haricots en boite et un jour, j’ai eu le courage d’en prendre des frais chez l’agriculteur et depuis nous ne mangeons plus que ça même l’hiver (je les congèle l’été). Mes enfants ont vu la différence et ne veulent plus en manger d’autres. Pour les épinards, blettes….pareils. Parfois, c’est un peu plus longs à préparer,mais ensuite, un régal!
    Et j’ai compris depuis quelques années que si pour telle saison, il y a tel fruits /légumes, c’est peut être aussi que notre corps a besoin de ce qu’il y a dedans à tel moment.

    Pour le lait de vache, le gluten…, j’en ai beaucoup entendu aussi. Mais un bol de lait, c’est tellement bon surtout l’hiver. Malgré que j’utilise le lait de soja dans mes recettes, impossible d’en boire au petit déjeuner, le goût ne passe pas. Donc lait de soja dans la cuisine et lait de vache à boire avec un peu de chocolat. Et avec ou pas de lait ou gluten, cela ne change rien aux allergies, rhinos….

    Pour ce qui est de la viande, poisson, oeuf..j’écoute juste mon corps. IL y a des périodes où j’ai une envie irrésistible de poissons, crudités. et bien, les enfants le savent. Ils me disent « ah! maman a envie de poisson en ce moment! » 🙂
    Pour la viande, c’est pareil.
    Quant aux oeufs, ça défile en grosse quantité à la maison. J’achète 30 oeufs frais à l’agriculteur/semaine. et bien cela ne suffit pas. Souvent il m’en faut minimum 45 (entre les oeufs à la coque, desserts, gratin….) Et on évite les oeufs industriels et bio. JE préfère ceux directement de la ferme!
    Je préfèrerai les prendre directement dans mon jardin, mais mon mari ne veut pas de jolies poules rousses :(((
    Peut être un jour! Mais je ne sais pas si cela fera bon ménage avec mes chats!

    Un seul point différent chez moi, c’est l’alcool. Je déteste ça! et n’en boit jamais même le jour de mon mariage, je n’ai pas bu le champagne. J’ai fait juste semblant au moment de la pièce montée pour « la photo » et ensuite, je l’ai passé à mon mari! beurk! IL n’y a que dans la cuisine, que j’utilise du vin blanc ou rouge.

    Voilà! J’espère juste que mes enfants mangeront sainement plus tard.

    merci encore pour ton article
    et bonne journée

    bises

    1. Marie Chioca

      Un immense merci d’avoir pris le temps d’écrire ce si chouette témoignage Cendrillon, c’est formidable !
      Bon courage à toi, et bonne persévérance avec ta jolie famille 🙂
      Marie

  19. Bravo Marie, le simple bon sens, c’est effectivement cela qu’il faut appliquer (avec des ingrédients de qualité, bien sûr). Dans les années 70, lorsque je me suis intéressée à l’alimentation saine et suis devenue végétarienne (par goût et sans autre raison à part peut-être que manipuler la viande crue n’est pas ma tasse de thé), j’étais tombée sur un livre intitulé « Are you confused ? » (en anglais seulement). Je n’ai plus le contenu en tête, mais j’en avais déduit qu’il y a tellement de théories dans ce domaine, qu’il suffit de quelques règles de base pour être en bonne santé (suffisamment de protéines, des légumes, des fruits, peu de sucre et pas blanc, une alimentation variée et de qualité, éviter les excès). Au fur et à mesure de l’évolution des théories et des produits, sont apparues d’autres façons de faire et d’autres produits (surtout dans les 10-20 dernières années). Et qui nous facilitent grandement la cuisine. Autrefois, à part le tofu blanc, il n’y avait pas grand chose. Aujourd’hui, on peut manger un tofu différend tous les jours de la semaine si l’on veut ! Toutes les crèmes végétales (avoine, riz, soja, etc) avec lesquelles faire des sauces légères et gouteuses. Etc, etc. Depuis 40 ans, je cuisine végétarien et m’en porte très bien. Mais si je suis invitée, ou parfois au restaurant, il m’arrive de manger de la viande. Il ne faut pas non plus oublier que notre goût peut changer et s’adapter à d’autres façon de manger. Mais je ne veux pas oublier de dire un grand merci à toutes ces blogueuses qui ont beaucoup de talent et d’imagination et nous donnent des idées pour varier nos menus et utiliser de nouveaux produits. Je m’en inspire souvent.

    1. Marie Chioca

      Comme je le disais un peu plus haut à Laura, que j’aime ce genre d’échanges ! Les végétariens et végétaliens apportent une belle diversité, des idées neuves et beaucoup d’inventivité à la cuisine saine, et c’est un bonheur de pouvoir partager tout ça sans se crêper le chignon par « principe » 😉
      Un grand merci Jissée pour ton super témoignage de végétarienne heureuse, et très belle journée à toi 🙂
      Marie

  20. Bravo Marie pour cet article , je partage à 300%!!!!!
    C’est bien de remettre les pendules à l’heure de temps en temps !
    Merci !
    Nadine

    1. Marie Chioca

      Oui, c’est une belle notion, qui ferait beaucoup de bien à notre société si on savait un peu mieux la manier…
      Bonne après-midi à toi mande !
      Marie

  21. Bonjour Marie cela des mois maintenant que je suis une adepte de votre site et de vos recettes. J’ai aussi beaucoup de vos livres. Je trouve votre message tellement vrai. Je suis comme vous et j’essaie de varier le plus possible même si je suis assez restrictive par moment. En tous cas merci pour ce beau message

  22. Merci beaucoup pour cet article qui éclaire bien les choses. .. c’est vrai qu’on peut se sentir perdu avec tout ce qu’on peut lire quand p essaie de changer un peu son mode alimentaire !
    Merci pour votre blog découvert par hasard et très inspirant !
    Si vous avez un peu de temps un jour (j’imagine que vous n’en avez pas beaucoup avec vos enfants et le boulot… mais je tente quand même ; -)) pourriez vous nous quel fond de placard il faudrait avoir pour pouvoir cuisiner un bon nombre de vos recettes ? Je me retrouve souvent coincée par un ingrédient qui me manque et que je ne sais pas par quoi remplacer… et comme je cuisine pdt la sieste du dernier je ne peux pas aller acheter ce qu il me manque 😉
    Merci beaucoup encore pour vos articles amusants et inspirants !

    1. Marie Chioca

      Je comprends très bien, c’est une demande qu’on m’a souvent faite, il faut juste que j’y pense 😉
      Très belle après-midi Marg, et merci beaucoup pour ce gentil petit mot !
      Marie

  23. Je te suis complètement ma chère Marie! Tu as raison de revenir là-dessus car le principal est de s’écouter et de se connaître si l’on n’a pas de maladie qui nous oblige à supprimer complètement un aliment. Et c’est vraiment la qualité et la variété qui sont importantes.
    Les aliments que je ne supporte pas, je ne les tente même plus! (le café, les noix de saint Jacques, et le lait qui ne vient pas de la ferme bio où j’en prends de temps en temps, qui est cru). Pourquoi se rendre malade quand on ne l’est pas?!
    Bisous

    1. Marie Chioca

      Des bisous à toi aussi ma chère Béatrice, et merci beaucoup pour ton gentil message 🙂
      Passe une très belle après-midi !
      Marie

  24. Bonjour Marie,

    Je suis bien d’accord avec toi ! Ça détend bien de lire ça parmi l’anxiété générale 🙂

    Je pense néanmoins que certaines personnes sont vraiment faites pour être végétariennes, crudivores etc mais pour le savoir, il faut vraiment être bien attentif aux signaux que nous envoie notre corps car il aura toujours raison, plus que n’importe quelle théorie ! Celles-ci doivent rester des guides, des repères et non des dogmes…

    De la douceur et de la joie <3

    1. Marie Chioca

      Tu as entièrement raison ! Mais si peu de gens savent vraiment s’écouter, c’est cela le problème, de nos jours on essaye trop de rentrer dans des « costumes » (au sens propre et figuré) pas toujours taillés pour nous…
      Très belle journée à toi Lauren !
      Marie

  25. Bonjour,

    Et merci pour cet article plein de bon sens !
    Je vous signale une petite erreur d’orthographe : se laisser embrigader « contre son grès » pourrait signifier se laisser embrigader contre son pot de terre, ce qui est rigolo mais difficile en vérité ! Écrivez plutôt « contre votre gré ».
    Je ne laisse pas souvent de message, mais j’ai plaisir à vous lire régulièrement.

    Belle journée et à bientôt.

    1. Marie Chioca

      ^^
      Merci beaucoup, je vais corriger cela très vite, et j’ai en tout cas bien rigolé grâce à vous 🙂
      Bonne journée Choufleur !
      Marie

  26. Merci pour cet article plein de bon sens ! Je suis complètement d’accord, il faut essayer de s’écouter plutôt que de croire à une alimentation miracle, et privilégier les aliments « vrais ».
    PS : Je n’aime pas le goût de l’alcool, sinon tes évocations de boissons le tenteraient !

    1. Marie Chioca

      😉
      Loin de moi l’idée de transformer les personnes sobres comme toi en fêtards invétérés Sandrine !
      Merci beaucoup en tout cas pour ton si gentil message, et très belle après-midi à toi !
      Marie

  27. très bon article..rassurant! tous ces messages sur l’alimentation pour moi sont anxiogènes..
    comme chez toi, chez nous on mange de tout ! de saison ! (nous sommes producteurs en vente directe collective).
    ce matin , une nouvelle cliente cherchait des tomates , il nous faut faire de la pédagogie!!!!

    1. Marie Chioca

      Tu es dans quelle coin de France Isa? En tout cas, tu fais un travail magnifique…
      Bon courage pour répondre aux clients qui cherchent des tomates en février… Moi j’ai vu la semaine dernière une personne qui cherchait des bananes dans un magasin de producteurs isérois ^^
      Bonne après-midi à toi !
      Marie

        1. Marie Chioca

          Merci 🙂
          Je suis à chaque fois morte de trac et de trouille, mais il paraît que ça ne s’entend pas trop à la radio 😉

  28. Merci Marie, comme d’habitude ça fait du bien de te lire… Tu déculpabilise et ça c’est top. Je suis d’accord pour le fait de s’ecouter et de faire au mieux. Ici je fais de la viande ou du poisson tout les jours mais mon mari et mon 16 ans font un travail de force et moi je n’en mange pas autant et c’est vrai qu’on est mieux « calé » . En plus on a la chance de manger la viande qu’on produit et ça c’est vraiment chouette !!! Plein de bisous Marie !!

    1. Marie Chioca

      C’est vrai ? Tu as une ferme Louicie? Ça, c’est mon rêve de petite fille, et il est en train de se réaliser avec mon grand fiston qui passe son bac pro « élevage » pour monter sa ferme de chèvres bio… J’ai hâte de l’aider 😉
      Plein de bises bien amicales !
      Marie

  29. Bravo Marie ! Tu dis avoir attendu longtemps avant de publier cet article mais il était important de le faire car il est grand temps de remettre certaines pendules à l’heure et tu le fais magistralement , et toujours avec humour pour notre plus grand plaisir !
    Je me suis permise de partager sur FB le post de « l’autre Marie » ( sourires…) et même de le poster sur mon blog.
    C’est un blog généraliste mais j’y publie de temps en temps des recettes….
    Encore merci Marie pour toutes les infos que tu donnes, pour ton humour et toutes tes bonnes idées.
    Bisous<. Colette

    1. Marie Chioca

      Un grand merci Colette, je suis très touchée de cette mise à l’honneur sur ton blog…
      Bien des bises à toi aussi, et très belle après-midi !
      Marie

  30. Enfin un peu de bon sens !
    Comme toi, j’ai tout expérimenté; comme toi, j’ai grossi ou tourné de l’oeil ou réactivé ma spasmophilie selon mes diverses expériences et comme toi, je suis revenue à une alimentation mesurée incluant les protéines animales quoiqu’en dise la police vegan qui sévit sur le net !
    Bravo pour l’humour et la qualité de tes articles.

  31. M E R C I !
    Voilà un article plein de bon sens
    Manger de tout un petit peu, voilà ce que je rabâche en permanence à mes loulous (qui lèvent les yeux au ciel quand je dis çà, mais j’ai bon espoir qu’avec le temps çà finisse par rentrer!)
    Et merci aussi de parler d’effet de mode pour le « sans gluten », sans….. C’est tout à fait çà. Pourquoi s’en prive si l’on n’est pas réellement intolérant?!
    Je me retrouve parfaitement dans points que vous avez abordé……sauf pour peut être le passage sur l’acool, je n’en bois jamais une goutte, je n’aime réellement pas le gout ….mais bon, personne n’est parfait 😉
    Belle journée à vous

    1. Marie Chioca

      Si si justement, c’est toi qui est parfaite Caro 😉 J’admire ta sobriété en la matière 🙂
      Des bises, et très belle après-midi à toi !
      Marie

  32. Bravo pour tout ce travail de rédaction qui parle à tout le monde, il est formidablement bien écrit, je me suis bien retrouvée dans votre discours que je partage complètement, en effet j’ai beaucoup évolué en matière d’alimentation également, recherchant le meilleur pour notre santé, fait mon tri en m’écoutant et surtout en appliquant des règles de bon sens notamment un peu de tout mais surtout du très bon (sans la cure de pesticide, OGM, colorants, conservateurs, améliorants, que sais-je encore :-))qui a à mon sens beaucoup plus d’avantages sur notre santé et la planète (moins de gaspillages d’argent pour des produits de l’industrie et de déchets notamment) que d’inconvénients!!! je me sens comme vous TRÈS bien! je ne sais pas pourquoi les photos ne se sont pas ouvertes sauf 2 heureusement la petite menotte qui prend l’oeuf dans son petit panier je l’ai eue merci😍! Sur ces belles paroles je vais sortir du four mon pain au levain à la farine d’epeautre non hybridé/seigle qui a t-il de meilleur et de plus valorisant que ce miracle de faire son pain?moi en tout cas cela m’épanouit bien depuis plusieurs années!
    Belle journée à vous….

    1. Marie Chioca

      Un grand merci chère Mamijo pour ce message si touchant, vous êtes toujours égale à vous même, une « mamie » que tout le monde rêverait d’avoir en vrai 🙂
      Très belle après-midi à vous !
      Marie
      (Pour les photos, vous me direz si le problème persiste? Car chez moi elles s’ouvrent bien toutes)

  33. Merci Marie pour ces remarques très justes! Un peu de tout, mais de qualité et dans de bonnes proportions, c’est aussi mon adage!
    {joyeux non-anniversaire pour moi} J’ai enfin acheté tes deux derniers ouvrages et… les recettes niçoises. Aaaaah, pour moi qui ai grandi à Cannes, ça a évoqué tant de souvenirs! et j’ai hâte de faire la tourte aux blettes et au parmesan 😉 Merci Marie mille fois pour tes recettes si abordables, si amusantes, si appétissantes! Même si je mange à la maison, et que je n’ai pas d’enfants, merci pour toutes ces idées qui aident à varier tout en restant équilibré. Je propose un nouveau métier: goûteuse de recettes de Marie 🙂 (moi je signe tout de suite!)
    Bon courage pour tout! et merci encore pour tout ce que tu apportes et qui ensoleille nos papilles!

    1. Marie Chioca

      Beaucoup de gens ont postulé comme toi, mais j’ai déjà sept CDI de « goûteurs » à la maison ^^
      Plein de bises chère Florence (mon cher-et-tendre est cannois lui aussi ;))
      Marie

  34. Bonjour Marie,
    J’ai la chance, ainsi que ma famille, de n’être allergique ni intolérante à aucun aliment. Nous avons laissé la viande de côté (sauf pour les enfants) pour raisons de conviction de mon mari, et moi, j’en mange de temps en temps, parfois avec les enfants ou à l’extérieur, mais par simplification je n’en cuisine plus. A côté de ça, nous mangeons de tout (même si pour mes enfants c’est un poil compliqué encore pour l’instant… !!), sans excès !
    Je préfère comme toi l’épeautre au blé, qui ne se trouve plus dans mes placards depuis 2-3 ans.
    Petit aparté, j’ai (enfin !) trouvé ce midi de la farine d’orge mondé, je vais ce soir pouvoir suivre à la lettre l’une de tes recettes pour les 40 ans de mon mari et de son frère que nous fêtons demain 😉
    Continue à nous proposer des recettes variées et toujours si appétissantes, sans oublier tes textes si drôles et inspirants 🙂
    Belle journée
    Bises

    1. Marie Chioca

      Je n’en reviens pas que ce soit ton mari qui ne mange pas de viande, car tous les « mecs » que je connais (le mien, mes garçons, mais aussi tous les maris et grands fistons de mes copines) seraient plutôt du genre à manger sans sourciller un steak de 350g ! Et nous, les petites femmes, on essaye de leur expliquer que non, ça serait pas très bon pour eux..
      Très belle journée à toi aussi ma Steph 🙂
      Marie

  35. Bonjour Marie
    Voici encore un article des plus pertinents comme à ton habitude !
    C’est tellement vrai ce que tu dis ! J’en suis arrivée aux mêmes conclusions que toi et surtout, il faut écouter son corps ; lui seul sait ce qui lui convient et ce qu’il ne supporte pas ou mal ; mais la difficulté est certainement là : savoir être réceptif pour comprendre ses réactions et bien les interpréter. A 43 ans et alors que je pensais savoir m’écouter ! je viens de m’apercevoir il y a quelques semaines que je suis intolérante au lactose ; et plus particulièrement au lait de vache. En supprimant les produits laitiers de vache, j’ai quasiment réussi à me débarrasser de migraines qui me pourrissaient la vie. Par contre, les produits laitiers de brebis passent très bien.
    J’ai donc acheté tes 2 derniers livres ; je crois que j’ai presque toute ta collection 😉 et comme toujours, je m’en sers tout le temps.
    Avec le temps, le corps ne réagit plus de la même façon non plus et aujourd’hui, il y a également des légumes que je n’arrive plus à digérer alors que par le passé, je n’avais aucun soucis de digestion !! Voilà encore une raison de bien être à l’écoute de son corps.
    En tout cas merci pour ton blog, tes livres, ta détermination, ta bonne humeur. C’est toujours un réel plaisir de te lire, même si je ne mets plus trop de commentaires.
    Bonne continuation à toi et au plaisir de te lire encore et toujours…
    Séverine

    1. Marie Chioca

      C’est tellement vrai ce que tu dis Séverine, j’ai totalement oublié de le préciser mais la façon dont nous tolérons bien, moyennement ou pas du tout les aliments évolue parfois au cours de la vie ! Chez moi c’est pareil… Par exemple, j’ai beaucouuuup de mal avec les crudités depuis cet automne, mais aussi avec les poireaux (et pourtant, que j’aime ça !)
      Belle continuation à toi aussi 🙂
      Marie

  36. Je partage à 100% tes différents points de vue. Gardons recul et nuance, privilégions naturel et qualité et soyons heureux. merci pour ce bel article Marie, et bon appétit à toi et ta tribu;

  37. Merci et vive la NUANCE !!! C’est toujours un régal de te lire et ton livre de la minceur durable est juste…. génial ! Que d’idées à tester 🙂

  38. Bonjour Marie, tout d’abord, je tiens à te remercier pour ton passage il y a quelques temps « chez moi », mon blog, car cela m’a fait évidemment très plaisir. Cette question sur la recherche d’une nourriture la plus saine et la plus équilibrée possible a toujours été centrale chez ma mère, obsessionnelle même. C’est pour cette raison, mais aussi à cause d’un malaise personnelle que j’ai souffert pendant très longtemps de trouble du comportement alimentaire. Ne fait-on pas parfois pire que mieux dans nos excès ? ! J’ai été très imprégnée par ses doutes, ses angoisses autour de cette volonté d’alimentation « idéale ». J’ai eu très longtemps du mal à me positionner face à tout cela, je culpabilisais tout le temps. Ce conflit avec la nourriture révélait aussi la relation compliquée que j’avais avec ma mère. Aujourd’hui, alors que ma mère continue a calculer ce qu’elle mange, a se poser de nombreuses questions (trop parfois, à mon goût, mais je ne lui dis pas car je la connais, je la blesserais), moi, je mange de plus en plus de manière libre. Nous ne pouvons pas tout maîtriser dans l’alimentation, c’est illusoire. Comment savoir ce que notre propre corps assimile finalement ? Nous sommes tous différents, et les besoins ne sont évidemment pas les même pour chacun, comme tu le dis si bien sur ton article. J’ai décidé de ne pas calculer, de ne plus me prendre la tête. Je conserve des principes dans mon alimentation évidemment, comme manger des fruits et des légumes de saison et le plus bio possible, etc…

    L’alimentation / la nourriture (notamment le choix volontaire d’un régime en particulier avec des restrictions… ) n’est-elle pas en quelque sorte une nouvelle religion ? Ne permettrait-elle pas à certain d’apporter un sens à leur vie ? La bouffe, amie ou ennemie ? Vaste question… seul le quart des individus sur terre ont le privilège de se la poser et d’y réfléchir !

    1. Marie Chioca

      Tu as tellement raison Delphine ! Trop se prendre la tête sur la bouffe, c’est un peu un souci « d’enfant gâté des pays riches »…
      Voilà pourquoi je suis pour une certaine simplicité en la matière, qui n’exclue pas du tout de manger sainement, et qui s’appuie un peu plus sur ce que nos anciens ont pratiqué de façon très intuitive…

      Plein de bises bien amicales 🙂
      Marie

  39. voilà !
    bien dit (encore une fois )
    écouter son corps et tout ira bien !!
    c’est pourtant facile non?? (mais c’est clair qu’avec l’âge on devient aussi moins ( !!!!) con (pardon ! )
    je ne sais pas si je t’avais raconté mes aventures au salon de l’élevage à Clermont Ferrand…….. la dernière fois, j’en suis ressortie chamboulsifiée ( c’est beau comme mot non? !!! ) d’horreur/d’icompréhension sur le comportement de la nature humaine et le végétar-lisme ( ça aussi c’est joli !!)est devenu comme une évidence)
    Je t’embrasse Marie, très fort, bravo pour ton boulot (mais comment fais-tu ? oui! je sais, je t’ai posé cette question déjà mille fois !! ) et je veux bien faire partie de ta secte siteupèèèèèèèèè !
    la plouc-attitude !!!!! j’adoooooooooooooooooore la gnôle et maintenant que je vis au pays du Cognac, j’apprends à le savourer !!
    plouc-attitude power ! gooooooo !!!
    merci et touplin de bises amicales ma très chère Marie <3

    1. Marie Chioca

      Et non ma Résé, tu ne m’a jamais raconté tes mésaventures au salon de l’élevage, n’hésite pas si tu veux, mais je crains déjà de savoir beaucoup d’horreurs sur le sujet 🙁
      Tout à fait d’accord avec le fait que de nos jours, on fait n’importe quoi sous prétexte d’élevage intensif, c’est indigne, et je comprends totalement que cela puisse choquer les gens au point de ne plus du tout vouloir manger de viande. Mais après avoir de mon côté bien réfléchi à tout cela dans mon petit coeur à moi qui, et ça je te le promets, ait une grande tendresse pour les animaux (bon, sauf les serpents, les lions, les mygales etc. faut pas charrier non plus) j’en suis arrivée à cette conclusion personnelle que dans la nature, certaines espèces sont faites pour en manger d’autres. La Vie est ainsi faite, on n’y peux rien. Je pense sincèrement que nous sommes omnivores, MAIS que nous ne pouvons -et même devons !- élever, pêcher ou chasser (même si de nos jours on ne chasse plus beaucoup dans nos pays) avec un maximum de respect pour l’animal. Je sais que ce discours fait hurler certains « VG ». Mais ce n’est pas si idiot je t’assure. Les indiens avaient pour pratique ancestrale de remercier la proie qu’ils venaient de chasser. De nos jours beaucoup d’éleveurs bio (ou pas) ne sont pas les espèces de psychopathes criminels que l’on imagine parfois volontiers dans le petit monde « vegan », mais des gens qui se donnent beaucoup de mal pour que leurs animaux vivent VRAIMENT heureux… même si après ils doivent passer à la casserole, mais de toute façon, on doit tous y passer un jour, et pour les animaux, que ce soit de maladie, boulotter par un prédateur ou par un humain, pour lui ça ne change pas grand chose SAUF que l’humain PEUT faire en sorte que ce passage ne soit pas traumatisant pour l’animal. Et c’est ce qui manque de nos jours. Les abattoirs? Indignes. Les élevages concentrationnaires? Indignes. Le broyage des poussins mâles? Indigne. Etc. Je partage l’écoeurement de beaucoup d’autres personnes là dessus.
      On doit faire changer les choses en les dénonçant, en boycottant les produits d’élevage industriel. Mais à mon avis, le végétalisme imposé à toute l’humanité n’est pas la solution non plus…
      Je t’embrasse bien fort, et comme sincèrement je t’aime vraiment bien Résé, j’espère que je ne te déçois pas trop en tant que « vilaine » omnivore. C’est juste que je veux toujours être franche… Et si tu ne m’approuves pas, ne t’inquiète pas, tu as tout à fait le droit d’avoir ton avis différent du mien 🙂
      Très beau week-end à toi, et plein de bises bien amicales 🙂

      Marie

      1. métébêtoulouaaaa??? (ah ah aha ahahahaha !!!! je me bidonne rien qu’à la tête que tu dois faire en lisant ce « mot » !!!!
        mais je suis complètement d’accore (tu penses) !!!
        tous ces trucs intensifs…. mais je sais même pas si les personnes qui en font ont le temps de réfléchir à tout ça ….
        et là, c’est grave !!! sans nuance ( de grey…… ouèè… bof ) 😀 😀
        mais je t’embrasse de tout mon coeur de Marie (oh la jolie fleur…. ) (dans une peau de vache )
        je file !! j’ai une tarte dans le four avec une recette de Marie Chioca?? tu la connais??
        bises bises touplinplinplin <3 <3
        et merci d'être toi !

  40. Bonjour,
    Je me retrouve en vous lisant et m’amuse de similarités: la région grenobloise où j’ai passé mon enfance, les tâtonnements alimentaires, la rencontre avec B. Fichaux… une génération nous sépare et vous avez réussi avec brio à relever le défi de renouveler la cuisine traditionnelle, classique (« farine blanche-sucre blanc-MG hydrogénées.. viande à chaque repas… ») qui nous avait été inculquée.. sans la dénaturer, bien au contraire, et la rendant accessible à tous selon ses particularités: la gourmandise et la santé dans l’assiette! tout cela partagé et enrobé avec beaucoup de poésie..
    J’ai mis du temps à comprendre que cuisiner, être en cuisine, me fait du bien.. et depuis le temps j’ai emmagasiné des cartons de livres, d’articles et de notes prises ici et là, de recettes et d’infos « diététiques » sur les aliments… mon rêve serait de regrouper ces découvertes et apprentissages dans .. un « livre », mon livre numérique dans lequel je pourrai retrouver mes notes ou/et une recette à partir d’un mot; mais aussi que je pourrai laisser à mes enfants.. ! Connaîtriez-vous un logiciel, un programme adapté..et un tantinet ludique..?
    Merci de votre réponse Marie.. et encore: « chapeau » !
    Bien à vous, Siegrid (Cht’i d’adoption ;-).

    1. Marie Chioca

      Houlàlà, j’ai bien peur que non, je suis une vraie nouille (complète ;)) en matière de logiciels et programmes en tout genre… Désolée de ne pas pouvoir vous aider sur ce coup là Siegrid, et merci beaucoup pour ce gentil petit mot 🙂
      Marie

  41. Bonjour Marie,

    Nous avons déjà « échangé » par commentaires sur ton fabuleux blog et j’applaudis ton article avec lequel je suis à 1000 % d’accord.
    J’ai comme métier d’être chargée de communication pour un traiteur en Bretagne et j’écris des articles dans un blog. J’ai écris cet article qui reprend le même thème que toi : https://blog-bureau-saveurs.com/2016/04/15/quest-ce-quon-devrait-manger/
    Je place et tes photos et tes livres à chaque fois que je peux te citer en exemple dans des ateliers que j’anime notamment sur Pinterest (car le tien est un exemple de classement parfait et que dire de tes magnifiques photos) ! D’ailleurs, dommage que tu sois si loin géographiquement car je dois faire appel à un photographe culinaire pour mon nouveau site en construction et j’aurais bien fait appel à tes services !
    Continues à nous faire partager ta passion.
    Merci
    Sarah

    1. Marie Chioca

      Merci beaucoup pour tout Sarah, dès que j’aurais un petit moment tranquille je lirai ton article avec grand plaisir 🙂
      Bon wwek-end à toi !
      Marie

  42. je découvre ton blog par hasard en tombant sur cet article! j’ai adoré te lire!!! parce que je pense pareil et que j’ai parfois l’impression d’être une extraterrestre dans ce monde de « sans » où on est pointé du doigts dès qu’on avoue aimer une belle entrecôte saignante, une bonne pâtisserie ou un verre de vin pour accompagner ses repas… tout est dans la mesure, le choix des produits et l’écoute de son corps… merci à toi …

    1. Marie Chioca

      Mais de rien Gridelle, c’est moi qui te remercie d’avoir pris le temps de me laisser ce petit mot 🙂
      J’en profite pour te souhaiter la bienvenue sur mon blog !
      TRès bon week-end à toi,
      Marie

  43. Merci pour ce bel article tout a fait dans mes convictions, j’ai eu la chance d’être élevée par une mère qui cuisinait tout le temps et qui nous a transmis son amour de la cuisine et du partage. Aujourd’hui habitant en Anjou j’ai la chance de pouvoir me fournir la quasi totalité de mon panier (farines, miel, œufs, toutes les viandes, fruits, légumes, huiles tournesol, confitures, jus de pommes…) via mon Amap (association pour le maintien d’une agriculture paysanne)local. Je connais tous les producteurs et c’est un vrai plaisir. Pour aider certains qui ont du mal a cuisiné je participe au blog de notre amap « les voisins de panier » car on se rend compte qu’il y a un vrai souci de savoir cuisiner les produits pour beaucoup. Au plaisir de vous suivre.
    Agnès

    1. Marie Chioca

      Merci beaucoup Agnès, et toutes mes félicitations pour votre beau travail !:)
      Très beau week-end angevin 😉
      Marie

    1. Marie Chioca

      Merci beaucoup Flo ! Tu es d’ailleurs une des blogueuses que je connais qui pratique le mieux la nuance malgré toutes les intolérances auxquelles tu dois faire face pour ta petite famille… Bravo à toi, et merci pour ce que tu fais 🙂
      Je t’embrasse,
      Marie

  44. Merci Marie pour tous ces éclaircissements, et toutes ces nuances!
    Merci aussi pour le fou-rire des citations de ce qu’il faut absolument faire/ne pas faire : il vaut mieux en rire…

    1. Marie Chioca

      Oui, voilà, parce que sinon il y aurait de quoi en perdre l’appétit 😉
      Bon week-end Pascaline (quel joli prénom !)
      Marie

  45. Coucou Marie!
    Un autre moyen de se régaler est de te lire et de passer un bon moment!
    Quand j’ai testé d’autres façons de me nourrir, je n’ai pas tenu et cela m’a appris à m’écouter et c’est tellement bon de prendre soin de soi, héhé! Merci pour ces mots plein de bon sens et de sagesse …
    Bonne fin de semaine à tous!

  46. Bravo Marie pour cet article. J’adhère totalement. Cette façon de se nourrir encore plus sainement je l’ai découverte il y a un an lorsque j’ai cliqué pour la première fois sur ton blog. J’ai appris beaucoup de choses que je mets tous les jours en application. Je suis heureuse de pouvoir faire plaisir à ma petite famille de gourmands grâce à toutes ces merveilleuses recettes. C’est Toujours un plaisir de lire les articles qui accompagnent toutes ces bonnes choses. Encore bravo.

  47. Marie,
    Merci pour cet article qui résume tout à fait mon état d’esprit ! J’adore faire attention à ce que je mange (et d’ailleurs ton blog et tes livres m’ont appris beaucoup de chose sur le sujet et y participent grandement) mais je pense que l’humain est fait pour la diversité. Alors j’essaie que la variété soit mon maître mot mais toujours en choisissant des produits de qualité et sans se fixer des règles trop contraignantes. J’espère que tu vas continuer ce blog aussi passionnément encore très longtemps pour que tes recettes continuent à influer mon quotidien avec bonheur !

    1. Marie Chioca

      J’espère aussi continuer longtemps, ne t’inquiète pas 😉
      Merci beaucoup pour ton gentil message en tout cas, et bon week-end à toi !
      Marie

  48. Ah , mais que j’apprécie vos belles paroles sans critiques et si intelligentes.
    Je n’en attendais pas mieux de votre part , je vous suis depuis quelques mois pour mon plus grand plaisir , et celui de mes proches .
    J’ai désormais 4 de vos livres , de vraies bibles pour moi , et lorsque j’annonce à la cantonade  » je vais faire une recette de marie chiocca » , à oui laquelle ? Une nouvelle ?? Super !!
    Et oui je suis assez fière d’en récupérer les lauriers , veulliez m’en excuser !!
    Et surtout continuez , on vous aime , que dis-je on vous Adore.
    Bien amicalement

    1. Marie Chioca

      Huuuuu, faudrait quand même pas me faire gonfler les chevilles comme ça Gretzel, parce que cet après-midi je dois aller me promener en forêt comment je vais faire pour enfiler mes bottes hein?
      Bon, sans charrier, merci beaucoup quand même pour ce gentil message, et beau week-end à toute ta petite « cantonade » 😉
      Marie

    1. Marie Chioca

      Euh, je rougis un peu sur ce coup là mais bon, merci beaucoup quand même Perrine 🙂
      Je dis juste tout haut ce que nous sommes nombreux à penser, ce n’est pas bien sorcier…
      TRès bon week-end à vous !
      Marie

  49. Chère Marie,
    « Ça c’est ben vrai » comme dirait…
    A écouter ou lire sur divers supports (TV, radio, livres ou internet), il y a de quoi avoir peur de tout… et manger devient stressant ! Finalement, toutes ces informations désinforment…
    Je veux manger sainement de préférence des produits locaux ou que je produis. Faire à manger doit être un plaisir ! Merci de toutes tes recettes différents et très savoureuses.
    Bonne soirée
    K

  50. comme on dit « ça va sans dire mais ça va mieux en le disant! » Je partage tout fait votre point de vue sur le besoin de nuancer et sur celui d’éviter tout ce qui est industriel et sous plastique! Certains produits dits bio sont aussi suremballés et aussi traficotés que ce qu’on trouve dans l’agro industrie, c’est aberrant! donc restons logiques, mangeons des choses simples, que l’on peut trouver telles quelles dans la nature! Et merci de nous aider faire de meilleurs choix

    1. Marie Chioca

      Le bio « sous plastique » des supermarchés, quelle aberration ! En ce moment, on trouve des poivrons bio d’Espagne chez L****rc… Pfffff.
      Bon week-end à toi Stéphanie 🙂
      Marie

  51. Merci pour cet article (et pour tout le blog, d’ailleurs) si juste, si tolérant. Je suis moi-même très énervée de voir l’intégrisme des végétariens, ainsi que les impératifs et les interdits qui fleurissent partout. Essayons de trouver un juste milieu, restons sereins et se nourrir redeviendra une action simple et plaisante.

  52. Bonjour et merci !
    Je sors de mon « sous-marin » pour vous dire merci pour cet article et tout le travail que vous faites autour de la nourriture.
    Etant enseignante en SVT, c’est justement le message que j’essaie de faire passer systématiquement avec mes élèves : « tout est dans la nuance  » avec le « c’est pas juste » (oui, on ne réagit pas tous de la même façon face aux… maladies, aliments, etc). Et ce que vous avez écrit me conforte dans mon argumentaire. J’espère juste qu’il laissera une trace dans leur esprit (on peut rêver n’est-ce pas ?) !
    Ah oui, les commentaires de vos autres lecteurs m’ont fait sourire : pour une fois que je ne suis pas la seule à ne pas boire une goutte d’alcool !!!
    Merci donc pour tout !

    1. Marie Chioca

      Mais de rien Marie, et bon courage avec tous ces « filous » parce qu’à cet âge là, ça croit tout savoir mieux que tout le monde (comme nous au même âge ;))
      TRès bon week-end !
      Marie

  53. Salut Marie,
    Encore un super article! Et tu sais quoi? Moi aussi j’en suis arrivée à cette conclusion… J’ai essayé le végétarisme, puis le végétalisme. J’ai tenu 1 an et demi, puis je suis tombée malade… Ma naturopathe m’a dit que le végétarisme ne convenait pas à tout le monde, ça m’a fait bien réfléchir… J’ai essayé le sans gluten, le tout sans lait. Pas longtemps car tellement fastidieux et pas toujours très bon… J’aurais bien tenté le crudivorisme, mais ma famille sur ce coup là a été intraitable… En prenant un peu de recul, tout ça pour moi, ce n’est pas naturel, il faut que je me creuse les méninges, comme tu le dis si bien, ça engendre un de ces stress!!! Finalement j’ai fait des compromis: un tout petit peu de viande (parce que je suis très sensible à la souffrance animale et que je n’ai pas encore le bonheur de vivre à la campagne pour vérifier d’où vient ma viande, du coup le peu que j’achète est bio…), un peu de poisson, des œufs bio, un peu de céréales (j’ai découvert l’épeautre non hybridé grâce à toi, et j’aimerais bien savoir quelles sont les autres variétés ancestrales dont tu parles), beaucoup de légumes, beaucoup de fruits, du cuit et du cru… Pas d’alcool chez nous… mais il n’y en a jamais eu… par contre pas mal de chocolat, parce que j’aime trop ça, et mes enfants aussi!! 🙂

    1. Marie Chioca

      Dans les céréales « ancestrales » que nos organismes d’occidentaux tolèrent généralement bien parce qu’on les a consommées sur de nombreuses générations, je compte l’orge, l’avoine, l’engrain (petit épeautre) et le grand épeautre, mais aussi le seigle, bien que ce dernier soit quand même un peu plus « costaud » en gluten… Il existe aussi des blés anciens (non hybridés) chez Celnat par exemple.
      Merci beaucoup en tout cas pour ton gentil message, et très beau week-end à toi Stéphanie 🙂
      Marie

  54. J’adooore ton article . Tu as tout compris . Je suis comme toi sauf que je fais attention au gluten et que nous avons supprimé le lait de vache et ses dérivés. Côté pain , je le fais moi même comme avant (avec gluten) avec farine de riz , sarrasin et fécule de pommes de terre . Il est parfait. Et bravo pour ton site tu me fais toujours découvrir des nouveautés avec tes supers recettes , tes photos superbes et tes livres dont j’en ai plusieurs.
    Bises . Bonne soirée. Cécile.

  55. en tout cas, pour les poussins broyés dès l »éclosion,car ce sont des mâles,les poules tuées au bout d’un an, parce qu’elles ne produisent plus assez, et les abattoirs… là, on ne peut pas dire qu’il y ait beaucoup de nuances ;o)

    1. Marie Chioca

      Oui Delphine, je comprends et partage ton indignation légitime sur ces pratiques atroces. Mais je ne pense pas que le veganisme imposé à toute l’Humanité soit la réponse adéquat malgré tout.
      Si tu veux, tu peux lire ce que j’ai répondu aussi à Résé un peu plus haut.
      … Et ce n’est pas grave si tu ne partages pas mon opinion sur toutes ces choses sensibles ! J’aime beaucoup que l’on puisse échanger des idées contraires sans se fâcher.
      Bon week-end à toi,
      Marie

  56. Merci pour cet article très intéressant et qui est plein de sagesse,avec tout ce que l’on entend on ne c est pas ou plus qui croire.il est parfois difficile de si retrouver.j apprécié beaucoup de vous lire et de rire .n

  57. Merci et bravo ! tu as pris la peine de très bien écrire tout ce que je pense !
    Je suis une omnivore convaincue, de tout, un peu, le meilleur possible !
    Merci pour toutes les recettes, les conseils, l’inspiration…

  58. J adore ta franchise et ton humour et cette façon d expliquer ta vision sur l alimentation.je mange sans gluten et sans laitages et comme tu le dis si bien farine de riz partout ! Je mange du fromage de chèvre et brebis et des faux fromage fais maison .du pain fait par moi même d après ton livre sur la boulange avec epeautreetccc.et bien sur a ig bas.j ‘accommode un peu tout a ma sauce pour manger sainement et avec les produits que la nature aussi nous offre.merci de ce partage je te suis depuis longtemps et tes livres m aident beaucoup toi les jours.a très vite de te lire ma belle.bises

    1. Marie Chioca

      Un grand merci Mady pour ton message 🙂
      Tu me confirme donc bien que lorsqu’on est juste légèrement intolérant au gluten, on peut quand même tenter l’épeautre non hybridé ou le petit épeautre. C’est précieux pour les gens de le savoir…
      Très beau week-end à toi 🙂
      Marie

  59. Bonjour Marie, et encore un article qui me parle, un! Je dois te dire que le jour où j’ai découvert ton blog, je me suis dit  » enfin une nana qui nous parle de cuisine saine et bio sans qu’on ait besoin d’un lexique pour traduire ce qu’elle nous dit » En plus, ton humour a fait mouche, et tu es le seul blog en matière d’alimentation que je consulte . J’ai un âge (60 ans cette année) qui fait que j’ai des souvenirs d’une époque (mon enfance) ou on mangeait encore relativement sainement. On ne se prenait pas la tête comme aujourd’hui, on mangeait de la viande (souvent les lapins ou poulets domestiques) on buvait du lait, on mangeait des gâteaux faits maison et saisonniers (clafoutis l’été, tartes aux pommes, merveilles ou bûgnes à mardi gras etc etc) , et c’était une fête car ce n’était pas tous les jours. En plus, on bougeait beaucoup plus, (pas de télé, pas de console) . Bref, cette enfance me permet aujourd’hui de me guider lorsque je doute, je me dis « comment faisait-on à cette époque? J’ai lu récemment une phrase qui dit : » mangeons ce que la nature nous propose, et pas ce que l’industrie nous fabrique ». J’ai beaucoup souri à l’évocation du petit verre de rouge qui tâche… Mon mari a un oncle qui vit en Dordogne, et qui fait son vin depuis toujours. Et bien quand nous allons manger chez lui, il a intérêt à le mettre sur la table car c’est le meilleur que je connaisse (pour mon palais en tout cas hi hi).
    Bref, encore une fois merci pour ton article qui remet les choses à leur juste place, Bises.

    1. Marie Chioca

      « Mangeons ce que la nature nous propose, et pas ce que l’industrie nous fabrique » devient donc officiellement mon 3ème adage préféré 😉
      Un grand merci du fond du coeur pour ton message qui m’a ô combien touchée Pat… Comme j’aurais aimé connaître ce genre de vie quand j’étais enfant moi aussi ! J’essaye de le recréer au mieux aujourd’hui pour les miens…
      Plein de bises bien amicales !
      Marie

  60. Tout à fait d’accord avec toi ! Je mange de tout, un peu, mais surtout des légumes, pas bio, mes finances ne me le permettent pas. De la viande, j’avais complètement arrêté mais je ne pouvais plus rien porter, maintenant deux fois par semaine. Plus de lait, yaourt et fromage frais, j’ai un début d’osthéoporose, pendant six mois pour voir si ça fait de l’effet. Mais j’ai droit au fromages affinés, beurre et crème car sans lactose. Pas de pain qui me ballonne, avec un fils boulanger et qui fait du bon pain, c’est bien dommage, mais des gâteaux faits maison de temps en temps.
    Mais surtout, surtout, jamais de plats cuisinés, de produits transformés. J’y ai été obligée l’année dernière quand à cause du poignet droit cassé, je ne pouvais rien faire et vraiment, je n’aime pas du tout. Pas de sachets prêts à cuire où mi-cuits que ce soit de légumes ou riz, lentilles, etc.
    J’ai soixante treize ans, suis en bonne santé, et mes copines envient ma ligne et ma relative jeunesse.
    Alors de tout un peu et un peu de tout, même d’un verre de vin, à l’occasion.
    Il faut raison garder. Ce qui n’a pas tuer mes parents, pourquoi cela me tuerait, moi ?
    Gros bisous et continue à te régaler. Le plaisir est un facteur de santé aussi.

    1. Marie Chioca

      Un grand merci Crisitane pour ton super témoignage ! Est-ce que ton poignet est bien guéri maintenant?
      Plein de bises très amicales !
      Marie

  61. Je suis bien d’accord avec ton article (la nuance), j’avais envie d’en faire un sur le sujet aussi, mais j’hésite toujours par où prendre le bout huhu. Personnellement ce qui m’attriste c’est le jugement de l’assiette du voisin, on est tous différents, on fait tous de notre mieux avec notre histoire et notre génétique. Je suis un peu fatiguée de la police du sucre, la police du gras, la police vegan… On dirait que quoi qu’on fasse il y a quelqu’un qui a quelque chose à redire là-dessus.
    Pour avoir testé plein de types d’alimentation je sais ce qui me convient désormais. 🙂 Il faut rester à son écoute c’est important.

    1. Marie Chioca

      Chacun de tes mots est parfaitement juste à mon avis Karen, merci beaucoup pour ton message 🙂
      Je t’embrasse, et te souhaite un très beau week-end !
      Marie

  62. Chère Marie (je me permets), je lis toujours avec beaucoup de plaisir tes billets (je les relis même, lorsque je ne suis pas en forme, c’est ma petite bouffée de bien-être). Alors ce billet là je l’attendais depuis longtemps, il est juste, drôle, déculpabilisant, je me sens plus légère de toutes ces « recommandations, interdictions » que l’on nous sert. IL FAIT UN BIEN FOU !
    Merci encore pour tout ce temps que tu consacres à nous, brebis égarées dans ce monde de contraintes.

  63. Dans mes bras, Marie Chioca!
    J ai le sentiment que la sinusoïdale des modes alimentaires va se calmer et à lire divers témoignages ces derniers temps que l on va un peu raison retrouver. Après le tout ci et l anti ça, agissons en accord avec notre corps et notre esprit, tout en respectant la nature, végétale, animale et humaine.
    Merci pour ton travail et tes bonnes ondes!

    1. Marie Chioca

      Je suis très touchée Minouchkaïa, dans mes bras aussi ! 🙂
      Oui, espérons qu’on va arrêter un peu de naviguer entre tout et n’importe quoi, car les gens sont malades de tout ça 🙁
      Très bon week-end à toi !
      Marie

  64. Ah, merci Marie pour votre article! Vous n’imaginez pas combien il m’a fait du bien! C’est tellement vrai que tout est dans la nuance et que manger doit rester un plaisir. Et tellement vrai aussi que l’on se sent parfois perdu(e) avec toutes ces informations contradictoires. Bravo! Bravo! Bravo! Vous avez ensoleillé ma journée.

  65. Bonjour Marie,
    Tout est dit, simplement, droit à l’essentiel ; je me retrouve parfaitement dans ton discours, bien que je ne mange pas de viande, et ça fait du bien au milieu de toutes les discussions style « querelles de clocher » qui deviennent pénibles sur la « blogosphère ». Alors merci pour ce petit moment de fraîcheur, d’humour et de bon sens.
    Belle journée à toi !

    1. Marie Chioca

      C’est moi qui te remercie du fond du coeur pour ton petit message si bienveillant alors que tu es végétarienne Anicette, je suis très très touchée !
      Plein de bises, et bon week-end à toi !
      Marie

  66. Merci Marie….on est toutes passées par nos phases « sans » et on en arrive toutes au « un peu de tout » tu as tellement bien analysé le truc ! moi j’ai 5 de tes bouquins, je pioche, je m’inspire je prends de bonnes habitudes et je ne culpabilise plus. Alors merci Marie.

  67. Kikou

    P’tite nouvelle sur cet » excellentissime  » site, je ne peux qu’approuver ce  » coup de gueule  » de Marie Chioca que je salue bien bas 😉, et je lui décerne une 🥇, En or s’il vous plaît, pour écrire tout haut( euh ça se dit ça ?) ce que beaucoup pensent tout bas.

    Bravo, bravo, bravo pour cet article.

  68. Retour au bon sens, éloge de la nuance et de la jouissance!! 🙂
    Je me retrouve tout à fait dans ce que tu dis et aussi dans le mode d’alimentation que vous avez adopté, toi et ta jolie famille. En plus, tu as le don pour dire les choses « en nuance », sans renvoyer les gens dos à dos (comme c’est à la mode en ce moment) et ça fait du bien: Etre à l’écoute de soi et rester à celle des autres, voilà ce dont on a besoin.
    Ah, et sinon, j’ai feuilleté le catalogue Terre Vivante 2017 et j’ai hâte 😉
    Merci Marie, merci pour tout! Et bisous!!

    1. Marie Chioca

      😉
      Merci !
      On ne vas pas « spoiler » hein, mais moi aussi j’ai hâte de parler de mes deux prochaines sorties 😉
      Plein de bises ma Céline !
      Marie

  69. Ah Marie… Marie… dans mes bras ! Je partage ton avis, complètement… La nuance, cette bonne vieille nuance, que tout le monde semble laisser de côté au profit de ces phrases sentencieuses… Et puis ce n’est pas nouveau : je me souviens d’une discussion à l’époque où j’étais à la fac où la conclusion, un brin insolente, avait été que finalement, nous ne pouvions plus rien manger à suivre les injonctions des uns et des autres…
    Apprendre à apprécier les bonnes choses, apprendre à utiliser de bons produits, apprendre à avoir une alimentation diversifiée : voilà ce que j’essaie de transmettre à mes enfants (même si ce n’est pas facile tous les jours… ) Et ne pas culpabiliser quand on se fait le plaisir d’une gourmandise (ou d’un bon verre d’alcool), mais en profiter surtout !
    Bref, tu ne m’as ni fâchée, ni vexée 🙂
    Bises,
    Ma’

    1. Marie Chioca

      Ah… dans mes bras aussi Ma’, tiens on va fêter ça avec un petit verre de ce que tu veux ^^
      Un immense merci pour ton soutien si bienveillant, et plein de bises très amicales !
      Marie

  70. Bravo pour cet article plein de bon sens ! Je te rejoins complètement et j’essaie aussi de mettre en pratique une alimentation à peu près saine, variée et gourmande dans les limites de mes connaissances et de mon mari qui ne peut pas imaginer vivre sans saucisson ^^

    1. Marie Chioca

      Merci pour ton petit mot Marion, et bon courage avec ton affreux (j’ai le même à la maison, mais je l’aime tellement tel qu’il est ;))
      Marie

  71. j’étais tellement pressé que j’ai mis l’accent au mauvais endroit,
    néanmoins c’est grâce des personnes comme toi Marie, un peu aussi au docteur Delorgeril avec son régime méditerranéen que mon hémoglobine glyquée est de 5.4

    Merci

    1. Marie Chioca

      J’ai son ouvrage « Le nouveau régime méditerranéen » à la maison, je le trouve vraiment formidable… En plus, ce médecin est un homme courageux, qui n’a pas peur d’affronter tout seul (ou à peu de choses près) les diktats à la mode en matière de médecine ou de nutrition… Bravo à lui !
      Bonne journée Michel, et continuez à prendre bien soin de vous,
      Marie

  72. Bonjour Marie,
    Merci pour ce partage de ton parcours.

    Cela illustre que le mieux est parfois l’ennemi du bien.
    Essayer de s’informer sans tourner à l’obsession et réussir à manger sans avoir l’impression de se retrouver isolé dans sa grotte est bien l’équilibre à trouver.

    Tes livres et ton blog montrent heureusement que c’est possible tout en se régalant (car la clé est là aussi) est c’est très rassurant !
    J’ai moi aussi plusieurs de tes ouvrages (je suis toujours impressionnée par le rythme de parution d’ailleurs) et découvrir tes recettes a vraiment marqué un tournant dans mon alimentation et ma façon de cuisiner.

    Après, chacun fait effectivement comme il peut avec sa propre histoire et celle de ses boyaux.

    1. Marie Chioca

      Merci beaucoup Valou, je suis vraiment touchée de ce que tu me dis, et tellement heureuse si j’ai pu ne serait-ce qu’un tout petit peu participer à ton changement d’alimentation !
      Je t’embrasse 🙂
      Marie

  73. Bonjour Marie,
    Un grand merci pour cet article très intéressant et dans lequel je me retrouve beaucoup!
    C’est vrai qu’il est devenu difficile de démêler le vrai du faux et notre société de consommation a vite trouvé comment alpaguer les nouvelles modes à son avantage.
    Je pense comme toi que manger de tout mais de qualité est la meilleure solution et je m’y efforce le plus possible, tes livres sont une source d’inspiration pour cela (les biscuits du goûter sont tous signés Chioca!, et pas qu’eux d’ailleurs)
    Persiste toujours pour moi une bonne addiction au sucre mais je me soigne (sisi ;))
    Encore MERCI et au plaisir de lire tes prochains articles!
    Bisous.
    Fleur

    1. Marie Chioca

      Tu verras Fleur, l’addiction au sucre se soigne incroyablement bien avec les bons principes de « minceur durable » de Brigitte Fichaux. Tu connais ?
      Bon courage, et des bisous à toi aussi 🙂
      Marie

      1. Oui je connais, j’ai offert ce livre à ma mère mais j’avoue ne pas avoir encore eu la volonté de plonger mon nez dedans…. je vais l’étudier de plus près!
        Merci Marie

  74. Merci et bravo pour votre article, bien plus âgée que vous je n’ai compris ce concept qu’à la suite de maladies graves ; je suis tout à fait d’accord sur le fait de consommer un peu de tout et d’être curieux de découvrir de nouveaux aliments en lisant vos recettes par exemple.
    Merci encore et bonne continuation

  75. Toujours autant de sincérité dans tes écrits Marie! Tout simplement merci pour ce très juste billet. Une autre valeur sûre après celle des fruits et légumes, c’est le plaisir! Plaisir de choisir ses produits et de les cuisiner pour se régaler à les manger! Prendre le temps aussi de faire…

  76. Merci pour ton message Marie.

    J’ai découvert « l’alimentation alternative » en contradiction avec « l’alimentation conventionnelle » suite à des problèmes de peau et intestinaux que j’ai voulu résoudre naturellement. Cette découverte m’a beaucoup appris, sur les méfaits potentiels de certaines classes d’aliments (blé, lait de vache, pesticides, alcool, viande et poisson, produits industriels) et sur les alternatives possibles. J’ai appris à me nourrir autrement. Mais cela à aussi créer chez moi une « fébrilité », une « anxiété de l’alimentation » où je me suis mise à voir partout la possibilité que tel ou tel truc soit la source de mes dérangements physiques. Je me suis mise à manger moins lors des repas, de crainte de m’empoisonner, et par contre à faire de gros craquages sur les gâteaux sucrés. Me rendant ainsi un peu plus faible physiquement.
    Alors, te lire, ça fait du bien. Et comme beaucoup l’ont déjà dit en commentaire, ça met en avant des évidences qu’il faut principalement garder en tête, notamment le fait que c’est d’abord l’excès d’un aliment (comme le sucre) qui est problématique. Et qu’il faut s’écouter. Je me rends compte aujourd’hui que j’ai besoin de manger des sucres lents, que j’ai besoin de manger de la viande, et que j’ai surtout besoin de manger plus que ce que je fais aujourd’hui, lors des repas. Et qu’en matière de santé, l’alimentation ne fait pas tout. Bougeons, dormons, et soyons bien dans notre tête !

    Merci pour ta franchise, ton énergie positive et ta générosité !

    1. Marie Chioca

      C’est moi qui te remercie beaucoup pour ton témoignage si précieux Lulu !
      Je te souhaite une très belle après-midi, et de continuer à prendre bien soin de toi 🙂
      Marie

  77. votre « lettre » est très intéressante et je suis tout à fait de votre avis :un peu de tout et de bonne qualité cela est la meilleure solution.
    merci pour toute vos recettes et vos conseils
    bien cordialement S.RICHARD.

    1. Marie Chioca

      Mais de rien Simone, c’est moi qui vous remercie pour ce gentil message de soutien !
      Très belle après-midi à vous,
      Marie

  78. Bonjour Marie, tout cela est tellement plein de bon sens. ça fait plaisir à lire. Au sujet de la viande bio que tu trouves chère, je voulais juste te donner deux bonnes adresses (je n’aime pas trop la viande, mais de temps en temps on en mange, ben oui il y a les jeunes qui aiment bien à la maison, et là je ne veux que de la qualité). Alors, pour la viande boeuf et porc, bio ET bonne à des prix très abordables, par exemple La Ferme du Bio, qui livre rapidement à domicile en plus, et à des prix très intéressants. Pour le porc, un petit élevage qui ne produit pas beaucoup et donc il faut commander à l’avance, c’est La Ferme de Cazertes. On peut parler à l’éleveur, qui explique comment il travaille, là aussi de très bons prix. En tapant ces deux noms sur Internet, on accède à leur site. OK selon l’endroit où on habite on ne favorise peut-être pas la proximité, mais on ne trouve pas TOUT près de chez soi. Bonne fin de journée.

    1. Marie Chioca

      UN grand merci pour ces bons plans Sophie !
      En ce qui me concerne, habitant une campagne très vivante, je suis entourée d’éleveurs fermiers (de cochons, de charolais, etc.) qui font du très bon travail. Je sais que j’ai beaucoup de chance, car en ville c’est différent…
      Très belle après-midi à toi !
      Marie

  79. Juste parfait !
    Merci pour cette clarification ultra explicite.
    J’aime vos livres, j’aime votre blog, j’adore votre prose toute en finesse et en nuance et avec tellement d’humour !
    Bref, je ne vous connais pas « en vrai » mais suis totalement persuadée que vous êtes juste une belle personne, saine, sensée, clairvoyante et pleine de bon sens ( espèce en voie de disparition……)Et je suis totalement d’accord avec tout ce que vous avez partagé ici.
    Encore merci, si seulement plus de personnes pouvaient faire ces constats !!!

    1. Marie Chioca

      Ohlàlà Eva, il ne faut pas me faire des compliments comme ça, parce que si vous pouviez voir aussi tout mes défauts !
      Bon, merci beaucoup quand même pour tant de gentillesse, et très belle après-midi à vous 🙂
      Marie

  80. Merci marie pour ce long post, lu jusqu’au bout sans décrocher, et avec un brin d’amusement…
    Il mérite d’être connu, je vais donc le partager avec tous ceux à qui je veux du bien.
    J’ai découvert vos ouvrages il y a peu et je vous félicite pour votre créativité communicative, je vais finir par prendre plaisir à cuisiner. Quoi qu’il en soit nous nous régalons à la maison avec toutes vos recettes et merci d’avoir pensé à ceux et celles qui emportent leur « gamelle » au boulot. Se régaler de choses préparées à l’avance sans y passer trop de temps égaie les longues journées au travail.
    Dominique

    1. Marie Chioca

      UN grand merci Dominique pour ce si sympathique message, je suis très touchée 🙂
      Bonne après-midi à vous !
      Marie

  81. Ah j’ai noté la petite Pietra…. alors un conseil, quand tu descendras la côte orientale, au sud de Ghisonaccia, vers Vix, va te jeter une petite tribbiera, je te promet un grand moment de fraicheur… avec une tranche de prizuttu nustrale…basgi…

    1. Marie Chioca

      Je note !!!
      Tu pourrais m’expliquer en gros qu’est-ce que le prizuttu nustrale? ( En matière de gourmandise, ma curiosité est insatiable ^^)
      Je t’embrasse 🙂
      Marie

  82. Bonsoir Marie,
    Oui, complètement d’accord avec vous.
    J’ai acheté l’un de vos livres, et essaie de changer d’alimentation depuis peu. C’est compliqué, un peu cher au départ de chambouler les ingrédients de ses placards, du coup pas toujours tout ce qu’il faut sous la main pour réussir une recette….et voilà des cookies qui ressemblent à du pain, des brioches raplaplas, des langues de chat assez bonnes (sauf au niveau visuel et texture….ahahah !), des flans maison faaaaaades ! Mais je ne désespère pas !
    J’aime l’ambiance de vos photos et votre enthousiasme !
    Bonne continuation !

    1. Marie Chioca

      Bonne continuation à vous aussi Cécile, et bon courage (on est toutes passées par là au début : des essais pas très concluants puis des vraies réussites culinaires ;))
      Marie

  83. Merci beaucoup Marie pour cet article plein de bon sens !!!!
    Je suis totalement d accord avec vous et j adore toujours autant vous lire !!!
    Continuez à nous régaler dans tous les sens du terme.
    Vos recettes sont délicieuses!!!!

    Bon week end , a vous et toute votre petite famille

  84. Et oui ça paraît être du bon sens mais j’ai l’impression que beaucoup de personnes se sentent mieux en étant intégrés à un groupe, avec une étiquette (« végé », « intolérants à ceci-cela », « vegan », « bio » etc) qu’en employant ces nuances… Ça fonctionne dans tous les milieux, tous les endroits et tous les sujets, c’est humain…

    Pour moi-même après avoir démarré en m’intéressant à l’IG (grâce à ce blog, d’ailleurs!) et avoir appliqué les règles pendant quelques temps, ensuite m’étant expatriée pendant un an en mangeant à la fois fermier et bio (production sur mon lieu de vie, par exemple de porc-fermier-en plein air-dans la forêt) et des cochonneries industrielles mais en faisant beaucoup d’exercice physique, puis enfin en revenant en mangeant complètement n’importe quoi, je vois maintenant les nuances…
    Le sucre blanc, les céréales raffinées, les laitages et les cochonneries industrielles ont un gros impact sur mes hormones (problèmes de peau et de poids) mais si je ne mange pas de pommes de terre, de maïs etc, que je réduis beaucoup les produits laitiers industriels (et de vache), et que je remplace presque toute les sucreries par des snacks sains (fruits secs, olives, biscuits maison à base de farines complètes bio etc) et des fruits et légumes frais… ça va mieux même si je ne mange pas 100% bien pendant les repas (combo budget très serré + flemme).

    Mon plus gros challenge c’est de trouver des solutions pour augmenter mon activité physique afin de perdre tout ce poids engrangé depuis mon retour en France puis les fêtes sans que ça devienne une plaie (parce que je m’aime et que je n’ai pas envie de me torturer, quand même!) ni que ça me prenne tout mon temps. Pour l’instant je marche (en n’ayant pas de voiture on a encore plus l’occasion de le faire, bon gré mal gré) et je vais me remettre au jardinage…

    1. Marie Chioca

      L’exercice, il n’y a que ça de vrai ! D’ailleurs, côté santé il a été prouvé qu’il vaut même mieux être un peu rond mais très actif que mince et sédentaire. C’est pour dire…
      Bon courage pour tout, et prends bien soin de toi Charlotte 🙂
      Marie

  85. C’est une vraie pinte de bon sang que de lire votre article ! J’adhère totalement. Conjuguer épicurisme et bon sens, c’est le top !

  86. Bonjour petite Marie je suis bien contente d’avoir lu votre grand message et je l’approuve bien sur dommage que vous ne soyez pas ma fille j’aurai moins de problèmes de poids(grand éclat de rire)!!!!!!! mais continuez j’ai vos livres je regarde tout ce que vous écrivez et j’aime votre franc parler bon il y a des ingrédients pas facile à trouver des produits bio que nous ne pouvons nous offrir avec nos petites retraites de plus il faudrait vous avoir à domicile pour arriver à perdre ces maudits kls!!!!!!
    Surtout continuez( j’avais perdu 12kls en mangeant comme cela) j’étais bien mieux,gardez votre joie de vivre donnez nous vos recettes et merci surtout
    Bisous Marie

    1. Marie Chioca

      Des bisous aussi chère Marie-Claude, et bon courage pour tout… Persévérez et ne vous découragez surtout pas !
      Marie

  87. Bravo et Merci pour cet article qui résume notre façon de vivre et de penser(….de manger) ici dans notre petit village breton où l’on revendique aussi notre « plouc-attitude », ceci n’impliquant pas évidemment d’être fermée à tout le reste, bien au contraire: vive la diversité! Je vous lis, Marie, depuis quelques temps, maintenant et j’ai l’impression que vous êtes dans ma tête mais vous dîtes les choses si joliment et beaucoup mieux que je ne saurai le faire. Gardez votre humour et votre plouc-attitude le plus longtemps possible!
    Claudine, une grand-mère bretonne.

    1. Marie Chioca

      Que je suis touchée chère Claudine, merci du fond du coeur…
      Des bises du Dauphiné, bien loin de chez vous en géographie, mais bien près par le coeur 🙂
      Marie

  88. Bonjour Marie merci pour ces explications très utiles, chez moi nous mangeons fruits et légumes de saison. En hiver nous consommons les bocaux réalisés avec les légumes du jardin. Actuellement il n’est pas facile de choisir , et d’acheter nos aliments pour essayer d’équilibrer nos menus , cependant ne pas oublier ; il faut savoir faire (grâce à tes livres) et se faire plaisir avec un bon petit plat maison accompagné d’ un verre de bon vin avec parfois une petite gourmandise avec un morceau de chocolat noir. Bonne journée

    1. Marie Chioca

      Merci beaucoup Maryse, et bonne continuation (les bocaux, moi j’ai déclaré forfait par KO il y a 8 ans, parce que pour nourrir mes 7 z’affreux, j’y passais vraiment tout l’été… 😉
      Marie

  89. MERCI!MERCI!MERCI! Vous lire est toujours un moment de bonheur et de bonne humeur assurés! Enfin un article utile sur la manière de se nourrir en faisant fi! de tout ce que vous dénoncez! J’avoue m’être retrouvée totalement dans votre article, d’avoir essayé les « avec » les « sans » et aujourd’hui d’avoir retrouvé la « raison’! J’attends avec impatience vos prochaines « chroniques familiales’!!!!!!!!
    Belle continuation pour notre plus grand plaisir
    Les hellébores sont en fleurs

  90. Merci Marie !!!
    Votre billet m’a beaucoup plu !!!
    Effectivement il faut faire attention aux effets de mode en diététique….. j’en sais quelque chose moi qui est essayée un nombre incalculable de « régimes »…. jusqu’à ce qu’un médecin me parle des IG bas. Depuis je pers mes nombreux kilos accumulés avec le temps et les grossesses .
    Je mange de tout modérément en faisant attention à la qualité mais aussi à la saison. La seule chose que j’ai quasiment éliminé c’est le sucre !!! Je me fais plaisir de temps en temps avec un bon miel d’acacias et rien d’autre .
    Encore merci pour toutes les bonnes recettes que vous nous faites partager.

    1. Marie Chioca

      Mais de rien Renard, c’est moi qui vous remercie pour ce gentil message 🙂
      Très belle après-midi à vous !
      Marie

  91. Merci pour cet article, mes grands-parents vivaient dans leur ferme en Vendée, ils cultivaient leurs légumes, avait un cochon pour l’année, des lapins, et des poules qui leurs donnaient des bons œufs et pour le reste ils faisaient du troc avec leurs voisins. Je pense qu’ ils avaient tout à fait raison et mes meilleurs souvenirs culinaires sont les bons petits plats de ma grand-mère.

    1. Marie Chioca

      C’était un autre mode de vie, une autre société, et en toute franchise, j’ai comme une sorte de nostalgie pour une époque… que pourtant je n’ai pas connu !
      Moi aussi j’écoute les témoignages des personnes âgées de mon village, qui n’allaient à l’épicerie que pour acheter du café (en vrac), du riz et un peu de sucre, le reste étanr cultivé/troqué. ÇA c’était vraiment une vision écologique des choses…
      Et puis il y a eu les « 30 glorieuses », avec les réclames publicitaires, les nouveaux aliments industriels, les supermarchés… Pfff.
      Très bonne après-midi 🙂
      Marie

  92. Bonjour Marie,

    Je te lis assidûment, j’achète tes bouquins et je ris souvent à la lecture de tes articles. J’apprécie vraiment ton travail et… Je viens en paix. 🙂
    Pour te dire où j’en suis de mon alimentation (puisqu’évidement ça influence mon point de vue sur ton article), je mange végétarien à très forte tendance végétalienne. En gros, c’est 100% végétal à la maison à l’exception des œufs de mes poules, et à l’extérieur, il m’arrive de faire quelques exceptions genre le gâteau offert avec amour ou le plat végé fait exprès pour toi mais où le cuisinier a quand même mis de la crème ou des œufs industriels dedans… Je fais comme je peux en fonction des circonstances… (Ces choix me valent pour certains de passer pour une dangereuse extrémiste et pour d’autres une véritable vendue qui ne sais pas affirmer ses choix alimentaires… Tu parles de nuance, ça devrait t’évoquer des choses… 🙂 )

    Bref, pour la faire courte, j’essaie, autant que possible, de ne pas manger de produits animaux, par convictions éthiques et environnementales, bien plus que pour raisons de santé.

    Je suis d’accord avec toi sur beaucoup de points. Notamment la tolérance évidente et nécessaire dont il faut faire preuve envers le régime alimentaire de chacun. La « vegan police », alors même que je partage leur idéal d’une société sans souffrance animale, me gonfle au plus haut point. Les discours du style « il faut manger ceci et non cela » qui changent tous les 5 ans oui, c’est un non-sens.

    Pour autant, je te l’avoue, il y a des choses qui m’ont heurtée dans ton article… et surtout la conclusion : « il ne nous reste plus qu’à éviter par dessus tout… les régimes d’éviction ! (Exception faite des personnes qui ont une réelle intolérance ou allergie, et qui là, ont tout à fait raison d’éviter ce qui leur fait du mal.). »
    La tolérance va dans tous les sens, y compris à l’égard de ceux qui ont un régime plus restrictif que le nôtre. Non, je ne suis pas intolérante au lait… Pour autant j’ai décidé de m’en passer. De faire une « éviction », donc. Et je trouve que moi aussi, j’ai le droit d’avoir « raison », comme tu dis, de faire ce choix. En tout cas autant que ceux qui font différemment. Oui, j’ai bien lu ton paragraphe sur le respect que tu portes aux végés en tout genre, je t’en remercie. Mais je pense que l’alimentation ne se résume pas à la santé (je sais, tu ne peux pas aborder tous les sujets dans un seul article), certains « régimes » ont d’autres raisons d’exister, comme un certain regard vis-à-vis de la condition animale dans mon cas. Et cette cause m’est si chère… Ce n’est pas une lubie ou une mode pour moi, c’est vraiment une partie importante de ma vie.
    Je ne t’en veux pas Marie hein, mais tout ça m’a rendue un peu triste.

    A part ça, merci pour tout le reste !
    Je te souhaite une belle journée. Bonne continuation à toi.

    1. Marie Chioca

      Bonjour Elsa,
      Comme je le disais bien au tout début de mon article, je ne voulais vraiment pas te rendre triste ni te contrarier ! J’ai juste essayé d’expliquer avec le plus de franchise possible ce que MOI je fais, tout en disant bien que je ne condamne absolument pas la façon de faire des autres personnes ! Le coup de « éviter les régimes d’éviction », c’était juste une petit boutade pour prendre le contrepied de toutes ces tendances où on t’interdit de manger ceci ou cela, pas un « dogme » que j’impose à mes lecteurs ^^
      Donc, sincèrement, je te remercie pour ton message si franc à toi aussi, et si jamais j’ai pu te froisser un peu je te promets que ce n’était pas le but…
      Très belle après-midi à toi Elsa !
      Marie
      (Pardonne-moi pour ton temps de réponse si long, en plus j’ai « repêché » par miracle ton message avec une vingtaine d’autres au milieu de milliers de spams… Tu vois, mon blog est un peu borné ;), il va falloir que je le brieffe sur le fait qu’il DOIT laisser mes copines végétariennes rouspéter un peu si elles veulent )

  93. Enfin l’éloge de l’équilibre en tout !! C’est cela qu’il nous faut et non pas tomber dans un extrême ou un autre.
    Merci pour cet article très simple à lire et à comprendre 🙂

  94. Bonjour Marie,
    Je n’ai jusqu’à présent fait que lire ton blog mais sans apporter de commentaires, mais je trouve que ton article résume exactement les affres de qui veut essayer de manger de façon cohérente en tenant compte de tout se qui se dit et s’écrit mais en ayant un certain recul. Quelle joie de voir exprimé si simplement la complexité de l’alimentation saine aujourd’hui! Et toujours avec de l’humour, un régal ! Merci Marie

  95. Bonjour
    juste pour vous dire que j’adore votre article !! Ca fait du bien de lire ça.
    Chez nous on privilégie les produits bios/artisanaux/locaux, d’une part pour leur qualité et aussi pour l’aspect social des choses. On préfère faire vivre les copains producteurs que les multinationales.
    Je tâtonne actuellement pour trouver l’alimentation qui me convient le mieux. Chaque corps et chaque métabolisme étant différent, il n’est pas toujours aisé de trouver ce qui lui convient !
    Merci

    1. Marie Chioca

      C’est moi qui vous remercie pour votre soutien Cécile, je suis très touchée 🙂
      Très bonne après-midi à vous !
      Marie

  96. Bonjour Marie,
    Je suis votre blog depuis plusieurs années sans laisser de commentaire mais aujourd’hui moi aussi j’ai envie de vous dire bravo et merci pour cet article vraiment super!
    J’aime moi aussi les nuances mais je finis quelques fois par avoir des doutes face à toutes ces tendances « sans »…
    J’en profite aussi pour vous dire que votre livre « je mange sain et bio même au boulot » est récemment arrivé dans ma bibliothèque (aux côtés de la boulange et de la pâtisserie bio…😉) et je l’adore! C’est une mine d’idées.
    Merci encore Marie
    Marina
    PS: je me permets une petite question pratique si vous avez le temps: j’envisage d’acquérir un faitout warmcook mais j’hésite entre le 6l et le 9l sachant que nous sommes une famille avec 3 enfants. Cela dépend sans doute des habitudes de chacun mais si vous avez un conseil, je veux bien😄. Merci!

    1. Marie Chioca

      Bonjour Marina 🙂
      J’ai le 6l, il me convient très bien. Je pense que le 9l doit vraiment être énoooorme ^^
      Bonne après-midi, et un immense merci pour ce gentil message Marina !
      Marie

  97. Merci beaucoup Marie pour cet article! Après une « prise de conscience alimentaire », post-régime, tes articles sont une grande source d’inspiration pour moi. J’ai lu tellement de choses insensées, contradictoires… sur la nutrition! Notamment sur les quantités( surtout de féculents). J’admet être encore un peu perdue de ce côté là… Pendant quelques mois, je me suis forcées à manger juste 60g de pain à midi( car j’avais lu que c’était la « bonne » quantité). Autant te dire que 1h30 après, je mourrais de faim! Maintenant, j’ai rajouté env 40g de céréales sèches à IG bas et ça va beaucoup mieux. Je mange des féculents le matin( flocons d’avoine). Je m’interroge sur le fait d’en manger au goûter et le soir. D’après toi, en ai-je besoin? Je sais que chacun est différent, que c’est à moi de voir… mais à titre indicatif, et par expérience personnelle, pourrais-tu me conseiller?
    Merci beaucoup
    Céline

    1. Marie Chioca

      Bonjour Céline 🙂
      A titre personnel, je mange environ 100g de pain complet le matin et 80 g de céréales pesées sèches (ou 200g pesées cuites) à midi. Au goûter, j’évite d’en rajouter mais je prends des fruits frais ou secs (sauf quand j’ai fais un gâteau ;))
      Le soir, je ne prends aucun glucide, que des crudités ou de la soupe, voire rien du tout quand je n’ai pas faim…
      Voilà !
      Bon courage à toi 🙂
      Marie

  98. Ah merci pour ce splendide article plein d’humour, et tellement sensé que j’ai envie de dire « Amen » !!!
    Cela fait un bien fou d’avoir une petite pique de rappel de la voix de la raison !!!
    Je vais enfin pouvoir me regarder dans le miroir et me dire que : oui, je suis normale et sensée, et non, je n’empoisonne pas ma famille en leur préparant le gigot du dimanche aux herbes, en leur proposant du pain complet à midi, et du muesli bio au petit dej avec des yaourts !!! … , contrairement à tout ce qu’on veut nous faire croire dans la presse, les blogs … !!! ; )
    J’irai de ma petite anecdote truculente :
    C’est fou ce que la nourriture peuvent faire délirer quand même … et ce, sans verre de gnôle … !
    Mille merci Marie et très bon printemps à toi et à toute ta famille.
    J’adore tout ce que tu fais, je n’ai qu’un mot à dire : continue !!!

    1. Marie Chioca

      Merci Emilie 🙂
      (Pardonne-moi de té répondre si tard, j’ai « repêché » par miracle tes messages dans la boîte « spams » de mon blog…)
      Des bises !
      Marie

  99. Ah oui j’ai complètement oublié dans mon commentaire précédent de dire que j’appréciais énormément de lire que Rika Zaraï faisait partie de tes références livresques !
    1) parce que moi aussi j’aime Rika Zaraï, ses bouquins sont passés entre toutes les mains de ma famille toutes générations confondues ! (les bains dérivatifs hypra mode aujourd’hui et bien c’est du rira Zaraï remasterisé , n’est-ce pas ?)
    2) et deuxième plaisir : ça veut dire qu’on est de la même génération ! ; )

  100. Bonjour, je viens de découvrir votre blog, j’ai récemment fait un régime, j’ai perdu 10 kg, mais difficile de stabiliser, je pense donc tester ce mode alimentaire qui me semble répondre à beaucoup de mes soucis, comme les fringales. Mon problème, je suis infirmière et je travail de nuit, quand je suis en poste, je me demande comment organiser mes repas. Je n’ai pas la possibilité de manger le soir car je pars à 18h30, nous avons une pose vers 00h00, pendant laquelle il est très difficile de ne pas manger. Le matin, je peux déjeuner, mais ensuite je vais me coucher jusque vers 12h00, 13h00. Au lever je prends en général mon repas de midi, puis une collation vers 16h30 , et mon repas du soir je le prends du coup au travail à 00h00. Du coup, peu de période de jeune quand je bosse. Pourrez vous me donner quelques conseils… Quand je ne travail pas, aucun soucis pour le rythme, il faut juste que je m’habitué à manger du salé le matin’ question d’habitude… merci pour votre réponse. Karène

    1. Marie Chioca

      Pauvre Karène, en toute francise je n’ai pas assez de connaissances sur les rythmes chrono-biologiques, il faudrait demander avis à une diététicienne formée sur le sujet.
      Bon courage en tout cas…
      Marie

  101. Merci Marie pour cet article.
    Grâce à toi j expérimente les recettes à ig bas ( intolérante au gluten, lactose et sucre ( Je dois choisir des  » solutions » à ig bas pour que mon corps aille bien) donc les farines de riz pour moi c est fini😉) et comme je suis très gourmande grâce à tes recettes je redécouvre le plaisir de cuisiner. J écoute plus mon corps et les sensations ressenties.
    Merci de m avoir fait découvrir l épeautre qui malgré mon intolérance au gluten ne me donne pas les mêmes effets ( avec gluten douleurs au ventre, douleurs articulaires etc… ) et là C est juste un bonheur de faire une brioche ( avec sucre de coco pour ma part 😉)
    Encore merci pour tes articles et tes recettes. C est toujours un bonheur de te lire.

    1. Marie Chioca

      Merci beaucoup Magali pour ton si gentil petit mot… Bon courage en tout cas, et continue à prendre bien soin de toi !
      Marie

  102. Bonjour Marie! Une fois de plus quel bonheur de te lire; ton bon sens, ta gentillesse et ton ouverture d’esprit sont les signes évidents d’une belle intelligence et de tout le respect que tu as pour tes congénères! Depuis que je te suis à travers tes livres et ton blog, je parle de toi à tout le monde autour de moi et cet article confirme ce que j’avais cru deviner chez toi! Au départ ce qui m’a plu c’est ton enthousiasme à partager tes connaissances et tes expériences en toute simplicité et j’ai immédiatement décidé de suivre et réaliser tes recettes! Il s’avère que je me suis mise à perdre du poids en me régalant et petit à petit sans privation ni frustrations et même avec un plaisir grandissant j’ai retrouvé naturellement mon poids de forme que j’avais à 30 ans! Je suis d’accord sur le fait que chacun doit trouver ce qui lui convient et apprendre à se connaître (je n’ai ni allergies ni intolérances mais un métabolisme très bas qui m’a incitée à suivre les conseils de ton livre sur la cuisine de la minceur durable en ce qui concerne le contrôle de la glycémie et qui m’a fait changer le contenu des repas et la répartition de ces derniers et aussi supprimer le repas du soir qui était de trop pour moi!) et surtout de ne pas oublier que la gastronomie est une fête quotidienne et qu’il faut partager le plus souvent possible pour être heureux et rendre heureux! Bonne cuisine à tous et merci à toi!

    1. Marie Chioca

      Un très grand merci Sophie pour ce témoignage si précieux, j’espère qu’il donnera confiance aux personnes qui croient avoir déjà « tout essayé » et baissent maintenant les bras, alors qu’il suffit juste de quelques règles raisonnables et de bon sens pour reprendre le chemin de la minceur et de la santé…
      Très bonne continuation, et encore merci pour ce message si plein de gentillesse 🙂
      Marie

  103. super …. tout à fait d’accord on lit tout et son contraire ( et chacun est persuadé de détenir la vérité…. et d’en persuader son interlocuteur ! ) il faut vérifier ses intolérances et faire sa  » petite cuisine  » toute seule ( je n’ai jamais aimé le terme régime qui donne envie de « craquer » !!! ) le tout est dans la nuance et aussi dans l’utilisation d’aliments « propres » à cuisiner soi-même
    merci pour cette plaidoirie du bien manger

  104. Chère Marie,
    Merci beaucoup pour tes bons « tuyaux »… ta générosité sans tabou, ni coquetterie bassement « féminine », sans compter ton humour ! Moi aussi, je trinque au bon rouge, et pousse le café avec un Baby ou un Gin sec à l’occasion : rien de bien liquoreux dans tout ça, beurk !
    J’ai vraiment eu de la chance : tombée pile-poil au bon moment avec mon SOS !
    Tu as bien fait, pour ce qui me concerne de donner quelques quantités indicatives (bien sûr, chacun est libre) car je lis du simple au triple, notamment pour les céréales, même et surtout dans les vieux bouquins de Claude Aubert, par exemple « l’Assiette aux céréales ». Or, c’est très perturbant ce grand écart quand on essaie d’apprivoiser une nouvelle alimentation, à tendance plus végétale. Même à IG bas, voire très bas, moi j’ai grossi suite à de trop grosses portions de féculents, qui restent quand même des sucres, d’autant qu’associées à de bons gras, qui sont du gras quand même. Je vais ajouter des légumes, c’est vraiment là où je « pêche », comme les enfants ! Tes livres donnent aussi des proportions rassasiantes sans être excessives, donc l’espoir renaît.
    Le souci, c’est tes desserts trop gourmands. Là, je ne suis pas raisonnable ! Dernièrement, des genres de muffins au citron et huile essentielle « piqués » sur ton site, à se damner ! Pourtant, théoriquement j’ai raté la recette, n’ayant pas de son d’avoine ni de T110, je n’ai mis que de la T150 de GD épeautre. Ils n’ont donc pas monté ; mais cuits à 150°, comme indiqué, version au beurre (tu l’avais suggéré…) la texture était in-cro-yable, comme confite, sans compter le goût ! Je vais recommencer l’exploit sous peu, j’ai des citrons… Sur ce, je te laisse et te dis à bientôt. Encore merci pour tous ces partages du cœur, non mercantiles, contrairement à beaucoup ! Ekate

    1. Marie Chioca

      Je suis tellement touchée Ekate, merci beaucoup pour ton message 🙂
      Tu m’a en tout cas donné drôlement envie avec ta description des muffins « ratés » ^^
      Plein de bises, et bon courage pour tout ! Je suis sûre que tu finiras par trouver le bon équilibre si tu t’écoutes bien…
      Marie

  105. Bonjour,

    Très bon article et très bonne analyse. Trop de privatisation tue le bonheur. Pour ma part je suis flexitarien car avant d’avoir des convictions personnelles il ne faut jamais oublier que l’on vit en société.

    Très content d’être abonné à tes courriers.

    Bonne continuation

  106. Comment ça tes « 2 prochaines sorties »?
    Ma tête a échappé à ma stupidité (mon front est juste orné d’une magnifique cicatrice suite à ma tentative de sans gluten), mais je ne crois pas que ma petite personne échappera à la tornade qui va s’abattre sur ma maison si je ramène, non pas 1 mais 2 nouveaux livres signés Chioca.
    Dis-moi qu’ils ne paraîtront pas en même temps?! J’ai ainsi peut-être une chance qu’ils viennent trôner sur mes étagères sans qu’il s’en rende compte.
    J’ai trop hâte!

    1. Marie Chioca

      Ne t’en fais pas, il y en aura un en avril, et un à l’automne… 😉
      Désolée de te donner autant de soucis ^^
      Plein de bises ma chère Evelyne,
      Marie

  107. Merci, merci, merci, pour votre article ! Ayant quelques problèmes mineurs de santé ( allergies, surpoids résistant à tous les régimes et autres ….) , j’avais décidé de prendre mon alimentation en main, une fois de plus ! Et cest vrai que je suis perdue ! Entre les yaka et les fopa, il y a de quoi devenir folle . Et là, miracle, je trouve votre blog et ce bel article d’aujourd’hui ! Merci, il va nourrir ma réflexion .

    1. Marie Chioca

      Bon courage LuSyl, je suis sûre qu’en écoutant votre corps, vous arriverez à trouver un bon équilibre…
      Prenez bien soin de vous 🙂
      Marie

  108. magnifique article plein de bon sens. ca fait du bien ! Merci. Et bravo pour gérer 6 loulous et ce superbe travail que vous faites au quotidien.

  109. Merci, mille merci….

    C’est exactement la conclusion à laquelle je suis arrivée après moult régimes amaigrissants, qui ont tous échoué et n’ont fait qu’augmenter mes frustrations et mon poids…je vous ai découverte en achetant vos livres et j’adore vos recettes, votre blog, votre talent d’écriture, votre , humour…
    Concernant mon alimentation, étant d’origine italienne, j’ai décidé de retourner à la nourriture saine de mes parents, beaucoup de fruits et légumes, des féculents biens choisis et des légumes secs, un peu de viande, de poisson et de fromage de chèvre ou brebis, des oeufs dont je ne pourrais pas me passer et du bon pain au levain en petite quantité…je ne sais pas si je vais beaucoup mincir, mais j’ai fait la paix avec mon corps, j’ai fait taire cette petite voix qui me culpabilisait avant , pendant et après chaque prise alimentaire, et ça, ça vaut de l’or…j’ai déjà constaté que je n’ai plus de compulsions alimentaires, je me fais plaisir mais avec des petites quantités…

    1. Marie Chioca

      RIEN n’est plus idéal pour la santé que le modèle alimentaire authentiquement méditerranéen Fanny ! Si tu le peux, remplace juste le blé (un peu trop omniprésent en cuisine italienne) par de l’épeautre ou de l’orge, et évite de savourer trop de tiramisus ou de panacottas. Pour le reste, tout est parfait, ou presque 😉
      Régale-toi bien !
      Marie

  110. Très bien dit ! Je suis naturopathe et pas extrémiste et je vous rejoins dans tous vos propos. Le bons sens avant tout, l’écoute de son corps, l’expérience , la quantité, la qualité

    1. Marie Chioca

      Je suis d’autant plus touchée par ce petit mot de soutien et d’approbation venant d’un « pro », merci beaucoup 🙂
      Très belle après-midi à vous,
      Marie

  111. Merci, merci et encore merci ! Je veux bien moi aussi prôner la plouc-attitude, qui n’est rien d’autre qu’une bonne dose de bon sens …. Je suis totalement d’accord avec vous quand il s’agit de dire que rien n’est nocif, si on le consomme en quantité raisonnable, si ça a été cuisiné avec amour et avec des produits aussi naturels que possible.
    Alors oui, mangeons de tout, car nous avons la chance de pouvoir accéder à toutes sortes de produits et qu’il serait fort dommage d’en priver nos papilles et notre santé ! Et surtout, continuez à nous régaler autant gustativement que visuellement,par vos photos qui sont comme de petites madeleines de Proust qui nous ramènent en enfance, au bon vieux temps des choses saines et simples. Et vive la nostalgie et la nature généreuse qui nous entoure…

    1. Marie Chioca

      Merci beaucoup pour ce si gentil petit mot Laetitia, je suis très touchée, vraiment.
      Je vous souhaite une très belle après-midi !
      Marie

  112. Merci Marie ! Non seulement ton article m’est utile, il me rassure, mais en plus je le donne à lire à mon ado préférée de 16 ans pour la cultiver un peu…c’est double bénéfice 🙂
    Continues à nous écrire, nous faire bénéficier de tes recettes gourmandes et de tes photos magnifiques !

    Amitiés,

    Catherine

    1. Marie Chioca

      C’est moi qui te remercie Catherine !
      Oui, c’est bien de former aussi les jeunes filles et jeunes gens, car je découvre avec effarement de graves troubles du comportement alimentaire chez les ados de mes amis, comme s’ils souffraient encore plus que nous de toutes ces infos contradictoires. Et comme à cet âge là, le bon sens et la « nuance » ne sont pas toujours leurs points forts… 😉
      Bon courage 🙂
      Marie

    1. Marie Chioca

      Ah, tant mieux si j’ai pu te faire sourire… Comme le dit l’adage, mieux vaut rire que pleurer n’est-ce pas?
      Bonne après-midi à toi Abeille Linettes !
      Marie

  113. Quel plaisir de vous lire, instructif apportant des moments de sourire, une plénitude.
    Je me suis sentie très bien en vous lisant, j’avais l’impression d’entendre certains vous dire ceci ou cela, et je pensais dans ma tête cause toujours je ferai ce qui me plait. Chacun fait ce qu’il lui plait et surtout avec le temps l’age apporte la sagesse j’écoute mon corps et mon cœur. Franchement MERCI pour ce merveilleux article et tellement vrai, j’ai passé un excellent moment à le lire, encore merci vous m’avez fait un bien immense.

    1. Marie Chioca

      Ce message me touche beaucoup; c’est moi qui vous remercie Adisson pour votre soutien 🙂
      Très belle après-midi à vous !
      Marie

  114. comme d’habitude, j’ai bcp aimé cet article plein de bonne humeur et de vérité!
    j’adhère totalement à cette alimentation; juste du bon sens, un peu de fantaisie et de patience car, il faut le reconnaître, cuisiner et les légumes, en particulier prend du temps ! mais quel bonheur de cuisiner! c’ est ma soupape; faire le marché le samedi matin et être sûre de trouver de bons produits un vrai plaisir.
    encore merci 🙂 pour ces articles.

  115. j ai beaucoup aimé ton article trés interessant
    je suis comme toi persuadé que l ont peu adapter a son propre corps les mode alimentaire..
    moi il y a par dessus tout quelques chose qui me desole c’est que certain vegé végan …sont limites agressifs quand tu dis que le dimanche tu te manges ton bon plat de viande…et bref je fais court….merci beaucoup
    bisous

    1. Marie Chioca

      Surtout que contrairement à ce que certains d’entre eux (certains seulement) nous assènent pour nous faire culpabiliser, le régime vegan ne convient PAS à tout le monde !!! Alors je rejette cet argument qui consiste à nous dire « Pourquoi continuer à manger des animaux alors que vous pouvez faire autrement? ».
      Zut !
      Moi je ne peux pas faire autrement… J’ai essayé, j’y ai mis de la bonne volonté, mais je suis tombée malade, et au lieu de m’aveugler, je l’ai constaté honnêtement. Je refuse d’être considérée comme une espèce de serial-killer parce que je ne suis plus végé, ni d’être mise dans le même panier que ceux qui maltraitent les animaux avec cruauté (ça me met vraiment en colère ce raccourci, car je suis CONTRE la maltraitance de type abattoirs indignes ou élevages en cage !!! Moi, je suis pour revenir si possible à un système fermier ancestrale où les animaux étaient élevés dans de bonnes conditions, et abattus avec le moins de souffrance possible…
      Bonne après-midi La Nonna 🙂
      Marie

  116. Ah merci enfin !
    Je partage à 200% !
    Le plus triste c’est de voir les personnes qui pensent qu’en devenant végan ou sans gluten ils font un régime et vont perdre du poids !
    Je m’intéresse à toutes les cuisines et je ne prends pas non plus le partie de me mettre dans un camps czr ils manquent tous de diversité. Il faut rester ouvert et curieux, c’est ça la clés d’une vraie cuisine saine =)

  117. Magnifique billet sur l’alimentation!
    Je suis passée par tellement de modes alimentaires avec la certitude que ça allait me sauver, me soigner. Je souffre d’une pathologie chronique rare , douloureuse et la médecine ne peut pas faire grand-chose. J’ai donc chercher ailleurs et notamment réformer mon alimentation. Je suis passée par le paléo ,le sans produits laitiers , sans gluten, le régime hypotoxique , le végétarisme , le végétalisme , le crudivorisme , le frugivorisme , le jeûne , les cures de jus , le régime cétogène , tout ça sur ces 15 dernières années. Au départ , je pense qu’il y a un mieux mais non , c’est épuisant .
    Je suis passionnée de cuisine depuis toute petite , ma grand-mère m’a élevé dans le même esprit que le vôtre , marché , petits producteurs , fait maison. J’ai vécu dans une frustration terrible ces dernières années mais je voulais guérir. Force est de constater que ça ne marche pas , que le stress imposé par chaque nouveau régime ne m’aide pas au contraire. Je suis actuellement enceinte et forcément une grossesse , la responsabilité de porter la vie reconnecte avec la vie , la vraie , je suis revenue de tout ça et mes douleurs sont les mêmes mais je me sens mieux et je sais ce que je veux transmettre à mon petit garçon .
    Je vous remercie beaucoup pour ce message plein de nuances !

    1. Marie Chioca

      C’est moi qui vous remercie pour ce message si touchant Ingrid, je vous souhaite vraiment beaucoup de courage, mais une bonne amélioration de votre santé…
      TRès belle après-midi à vous !
      Marie

  118. Ça fait tant de bien ce bon sens en marche. C’est de l’intelligence de vie et cela me fait plaisir. Chaque personne a son corps son émotivité ses sensations ses gouts et dégoûts chaque personne à son chemin et sa vision du monde qui l’entoure. Rien ne remplace l’expérience personnelle et la réflexion et surtout on devrait apprendre à se faire confiance à soit plutôt qu’aux gourous qui pullulent!! Merci pour ton article brillant.

  119. Génial! J’en suis venues aux même conclusion et je me porte bien mieux!
    (sauf que je suis intolérante aux laitages d’origine animale)
    Merci pour votre blog! ♥

  120. On en parlait justement avec l’homme… Simultanément à l’injonction au bonheur (qui foisonne dans la « littérature » consacrée du moment) il y a l’injonction au Bien Manger. Nous te rejoignons entièrement (pour le verre de Whiksy de 15 ans d’âge aussi ha ha !!!). De tout en quantités raisonnable et en s’écoutant. Moi je sais que je supporte mal le pain blanc associé au duo beurre confiture le matin, par exemple. J’ai remplacé le lait de mon thé par du lait d’avoine. ça me va comme ça….à moi 😉 . Ta réflexion sur le cochon consommé tous ces derniers siècles sans causer de maladies (modernes) nous a interpellés. Eh oui, nous avons encore vécu pour notre part l’enfance dorée du potager, des salades croquantes Bio, des fraises qui avaient le goût des fraises, de la viande achetée à l’éleveur de voisin de ma grand-mère….pour sûr, on a été bénis, nos estomacs et nos métabolismes !!!!
    Je te rejoins aussi sur le stress généré par ces injonctions. Il y a deux ans j’ai tenté le végétarisme durant un bon 9 mois. Certes j’ai vu mon taux de cholestérol baisser comme jamais…mais en même temps je faisais beaucoup de course à pied (alors….était ce seulement d^au régime alimentaire?)….par contre j’ai grossi !!! Véridique ! Et en effet, c’est dur de partager cette expérience avec quelqu’un. Tu croises rarement une personne honnête (encore végé ou pas / ou plus) qui te dire que tout n’est pas rose…Normal je me gavais de houmous et d’avocats !!!! (Aujourd’hui je mange de avocats et du houmous mais raisonnablement, parce que j’adore ça). Quant au Gluten free( ouai…en english j’me la pète. Oui parfois j’ai des flatulences intellectuelles vois-tu !!! – sans fructose ni pois chiches promis ! ha ha ) mais j’avais déjà lu l’histoire de l’IG très élevé et comme j’ai tendance à faire de hypoglycémies, j’en mange avec parcimonie là encore. Quelques nouilles de riz dans des plats asiatiques, et des gâteaux sans gluten parfois pour m’amuser ou que j’ai repéré une recette sympa mais aucune obligation. Bref….de la nuance…Merci pour ton article !!! (P.S: je rêve d’avoir des pouponnes moi aussi…mais d’abord je dois trouver le jardin et la maison qui va avec !!!) Bonne journée

    1. Marie Chioca

      Merci beaucoup Sandrine pour ce beau témoignage 🙂
      Je te souhaite une bonne continuation à prendre bien soin de toi en écoutant comme tu le fais les petits signaux de ton organisme !
      Bonne après-midi,
      Marie

  121. excellent article! merci!
    juste un bémol sur « Trop de crudités, surtout en hiver, c’est très mauvais » (médecine chinoise)

    la mtc bien pratiquée est justement pleine de nuances et s’adapte à chacun… elle dirait plutot :  » Les crudités, c’est certes très bon pour la santé, plein de fibres, de vitamines, d’enzymes, d’antioxydants… Oui mais en excès, certaines personnes ne les supportent pas toujours bien. Et en hiver, ce n’est pas forcément ce qui fait le plus de bien à notre corps… »
    claire

    1. Marie Chioca

      Merci pour cette précision parfaite Claire 😉
      Pour ma part, je fais partie des personnes qui ont vraiment du mal avec les crudités, surtout depuis un an ou deux… Je ne peux vraiment pas trop en manger sans me retrouver avec un ventre énorme en seulement deux ou trois jours. Mais ça peut s’arranger.
      Bonne après-midi !
      Marie

  122. Pour moi, nous puisque c’est moi qui choisi, prépare la subsistance gourmande.
    Pour moi, c’est tout pareil, ce sont mes idées tout en nuances que j’aime. On pourrait dire que je vous copie mais je suis votre aînée et j’ai lu Claude Aubert avant vous. C’est cet adéquation lorsque je vous lis qui me fait revenir sur votre blog et vos livres comme un accro gourmet vers sa drogue alimentaire.
    Se doit être héréditaire, mon papa qui avait perdu le goût, avait aussi perdu le goût à la vie.
    Locavore convaincu, il me rappelait pendant la pénurie de la guerre où l’esthétisme d’une bonne patate du jardin avec une cuillère rase d’huile d’olive ( pas plus … il fallait l’économiser ) était un repas de noces.
    Depuis je la mange comme ça, cela me comble et me souvient.
    Pour le tofu nature toujours d’accord c’est infect et amer… Mais bien mariné au tamari Lima, gingembre râpé, une pointe d’ail écrasé, une larme d’huile de sésame et réchauffé dans une poêle à sec….
    C’est bon !!!! Je le jure sur ma première aubergine baba ghanoush.
    Bien sincèrement.

    1. Marie Chioca

      UN grand merci du fond du coeur Cécile pour ce témoignage si touchant et les souvenirs de votre Papa 🙂 J’aime aussi beaucoup (beauuuucoup !)une bonne pomme de terre à l’huile d’olive !
      Je vous souhaite une très belle après-midi,
      Marie

  123. Bonjour, Marie,

    Qu’ ajouter à cela ?
    que le bon sens élémentaire va de pair avec la santé … et que Marie est une étoile qui brille dans le ciel des cuisinières heureuses mamans et bien occupées !!!
    Et, à lire tout ceci, une vraie bouffée d’ oxygène dans les dédales d’ informations qui nous sont proposés !
    Merci encore et encore …
    Je m’ en vais voir si ma vapeur de petits légumes prend le croquant qu’ il faut pour le repas du soir 😉
    Belle journée, Marie !

    1. Marie Chioca

      Ohlàlà, voilà, « l’étoile qui brille dans le ciel des cuisinières » a ses deux chevilles grosses comme des pastèques maintenant 😉
      Bon, merci quand même pour ta gentillesse Lulu, je suis très touchée 🙂
      Belle après-midi à toi !
      Marie

  124. MERCI !
    L’alimentation et la nutrition m’intéressent depuis plusieurs années, je bascule souvent entre repas végétariens/ végétaliens et plats omnivores, entre des périodes où je suis à deux doigts de me lancer dans un jeûne, une cure ou une diète sans sucre/blé/produits laitiers dont j’ai lu les bienfaits et celles où les dîners pris à l’extérieur s’enchaînent un peu trop…
    Je suis en train de lire l’Alimentation ou la 3e médecine du Pr. Seignalet et même si je trouve ça très intéressant, ton appel à la mesure me rappelle que la sagesse est sans doute plus de ce côté là, surtout pour moi qui suis jeune et ait la chance d’être en bonne santé.

    1. Marie Chioca

      Fais vraiment comme tu le sens Anne-Charlotte, car pour ma part c’était juste un témoignage, pas un conseil « officiel » 😉
      Très belle après-midi à toi, et garde ta belle santé !
      Marie

  125. Bravo! c’est exactement ce que je pense et ce que je pratique! mais ce qui a changé ma vie aussi c’est de ne pas mélanger acide et amidon et de faire le repas du soir le repas principal de la journée. Un regain d’énergie incroyable!
    Merci d’avoir pris le temps de nous concocter ce long article très intéressant!

    1. Marie Chioca

      Mais de rien Hélène 🙂
      Tu vois, comme quoi on est tous différents car ce qui me convient le mieux à moi (et de loin !) c’est de ne quasiment pas manger le soir 😉
      TRès belle journée à toi !
      Marie

  126. Merci Marie et encore merci pour ce superbe article !!! Eh oui trop de gens sont encore crédules…. De tout, de bonne qualité et du plaisir à bien manger, mais dans notre société où tout va vite, c’est pareil pour notre alimentation….
    A très bientôt pour vos superbes articles, recettes, photos, … bref tout!!! hihihi
    Emmanuelle

    1. Marie Chioca

      C’est moi qui vous remercie Emmanuelle, je suis très touchée de voir qu’on se comprend si bien 🙂
      Belle après-midi à vous !
      Marie

  127. Bonjour,

    La perfection de la nature réside dans son équilibre. C’est également le cas du corps humain et il est donc logique de lui apporter une alimentation équilibrée, vous avez tout à fait raison Marie.

    Pour ma part, je suis végétarienne depuis toujours (avec quelques exceptions à l’adolescence), je pratique la boxe française (3 à 5 heures par semaine), (un petit peu yogiste), biologiste et en bonne santé. J’ai baissé considérablement ma consommation de produits laitiers depuis quelques mois à un an.
    C’est un choix ethique (les hommes préhistoriques ne maltraitaient pas les animaux comme nous le faisons aujourd’hui, n’est-ce pas) et je pense que c’est aussi une question écologique.

    Le secret, c’est de bien penser à manger des protéines environ 5 à 6 fois par semaine (haricots rouges, lentilles, oeufs si régime non végétalien, tofu, lupin, etc), mais pour ma part, je consomme également de l’ortie tous les matins avec des fruits riches en vitamine C (kiwi et orange) et je ne prends surtout pas de théine ni de caféine avec. Ca apporte beaucoup de fer (entre autres). L’apport nutritionnel des herbes est vraiment intéressant.

    En fait, le corps est tellement bien fait, que quand il ne reçoit aucune protéine animale (ce qui devait bien arriver parfois à nos ancêtres), il assimile beaucoup plus le fer d’origine végétal.
    D’où le fait qu’un végétalien n’est pas automatiquement anémié.

    Merci pour cet article très intéressant et toutes ces bonnes recettes.

    Bon après-midi,

    Jéhanne

    1. Marie Chioca

      C’est moi qui vous remercie pour ce témoignage en faveur du végétarisme Jéhanne, je suis tout à fait persuadée que bien menée, cette alimentation peut convenir à certaines personnes sans souci. Malgré ma bonne volonté, mon expérience personnelle a hélas été catastrophique, et pourtant j’avais déjà pas mal de connaissances en main pour ne pas faire n’importe-quoi. Comme quoi, il n’y a pas de modèle parfait universel je pense.
      Bon après-midi à vous aussi !
      Marie

  128. Bonsoir,
    Je découvre votre article qui ne me surprend pas car j’avais bien compris le sens de votre démarche alimentaire. Et j’aime ça ! Je suis bien trop gourmande de tout pour me priver de quoique ce soit, mais par contre j’apprends à mieux choisir mes produits. Vivant à La Réunion, beaucoup de choses ne me sont pas accessibles, ou alors a des prix exhorbitants que notre porte-monnaie ne peut pas se payer. Alors on s’adapte, je fais beaucoup de choses moi-meme et les produits laitiers sont en voie de disparition à la maison, du moins le lait, le beurre, les yaourts car industriels. J’arrive à trouver du fromage de qualité, mais c’est notre petit luxe de temps en temps. Voilà pour faire court !

    Sinon je profite de ce commentaire pour poser quelques questions sur vos ouvrages. J’ai découvert votre blog il y a 6 mois et je suis maintenant l’heureuse propriétaire de 8 de vos bouquins…. toutes les recettes testées ont été approuvées par toute la famille ! Alors, à propos de celles-ci, je me demande :

    – j’utilise de la farine depeautre de la marque celnat. J’en ai de la blanche, demi-completes et complète… à quoi ça correspond en terme de blutage ? 70, 110 et 130 ? Comment savoir, impossible de trouver Ca sur le web !

    – peut on remplacer la farine de blé par de la farine depeautre (a blutage équivalent of course) dans toutes vos recettes ?

    – Peut on utiliser n’importe quelle purée d’oléagineux à la place d’une autre dans toutes les recettes, en gardant les mêmes proportions ?

    – le xylitol c’est forcément du sucre de bouleau ?

    – vous utilisez des fruits frais qui ont l’air d’être au top dans certaines recettes, mais difficiles d’en trouver par chez nous, du moins abordables et/ou de bonne qualité. Pensez vous que je puisse remplacer la pêche par des mangues ? Puis je utiliser des fruits surgelés, que j’aurais préalablement décongelés et égouttés ?

    Je suis desolee par toute seule ces questions, d’autres viendront par la suite certainement…
    En vous remerciant par avance… et encore merci pour tout ce que vous nous faites découvrir !

    Bonne soiree

    1. Marie Chioca

      Bonjour Nathalie, je vais essayer de ne rien oublier 😉
      – Pour la farine d’épeautre : blanche = T70 / semi-complète : T110 / complète = T130 à 150
      – On peut toujours remplacer le blé par du grand épeautre de même blutage
      – Oui pour remplacer une purée d’oléagineux par une autre : la texture sera inchangée, seule la saveur peut être un peu différente au final
      – Le xilitol, je crois que ce n’est pas toujours obligatoirement du sucre de bouleau, mais à vérifier
      – Pour ce qui est de remplacer un fruit par un autre, ça dépend des recettes, il n’y a pas de réponse universelle hélas 😉

      Bon courage pour tout Nathalie 🙂
      Marie

  129. Et pour le rire c’est sans modération, c’est là toute la nuance!
    Un grand merci Marie pour ton article.
    Mangeons sain, équilibré, sans excès et AVEC PLAISIR!
    Je te souhaite une douce journée
    bises

    1. Marie Chioca

      Moi aussi je te souhaite une douce journée (ou plutôt après-midi, car c’est l’heure de la sieste là ;)) et je te remercie pour ta gentillesse Mamieminette 🙂
      Marie

  130. Merci pour ce bon sens et ta verve aussi délicate que juste.
    Depuis la découverte de tes recettes j’ai ouvert des frontières inattendues des mets les plus délicieux.
    En ce qui concerne ces (in)lassables polémiques nous avons eu cette meme discussion avec mes deux garçons de 7 et 4 ans qui cherchent à trouver si ils sont omnivores, juste carnivores, vegetariens/liens, si les chasseurs sont des gentils ou des méchants et puis comme « on est un peu tout ça à la fois je reprendrai bien une part de gâteau au chocolat de Marie Chioca maman stp »….
    Bonne journée gourmande sous la neige pour nous

    1. Marie Chioca

      Voilà, ça c’était une bonne conclusion à la discussion au moins ^^
      Merci en tout cas pour ton petit mot plein d’humour Lilou, je suis très touchée !
      Belle après-midi à toi (pas de neige chez nous, et je suis trèèèès jalouse !!! ^^)
      Marie

  131. Merci merci merci ! Ça fait des semaines que je consulte des blogs partout sur la toile, que je prends des notes, que je note des recettes « healthy »,que je fais des petites listes de courses… acheter de la farine de riz parce c’est meilleur à la santé, du lait végétal parce que surtout il ne faut plus boire de lait, de la crème de sesame pour remplacer …je ne sais plus quoi… bref je me torture l’esprit pour essayer de trouver des recettes saines et diététiques et la paf! Je tombe sur votre blog, je lis l’article d’un trait et je me rassure, finalement je mange plutôt bien,  » un peu de tout et de tout un petit peu » avec des produits de saison , des légumes, un peu de viande mais pas trop , un peu de sucre mais pas trop, un peu de vin mais pas trop, donc après cette lecture tres enrichissante, je vais continuer sur ma lancée ! Encore un grand merci pour cette clarification !

    1. Marie Chioca

      Que c’est gentil, merci beaucoup Christelle d’avoir pris le temps de me laisser ce message si encourageant !
      Très bonne continuation à vous !
      Marie

      1. De rien! Du coup dans la foulée j’ai commandé trois de vos livres que j’attends avec impatience histoire de les dévorer !!

  132. Chère Marie, merci pour cet article ! Je suis actuellement une formation en naturopathie et une des plus grande difficulté est de savoir sur quel pied danser concernant l’alimentation. Je ne veux rentrer dans aucune « case » et je suis comme toi. Je fais attention à la provenance des aliments, à ce qui me correspond à moi et à ma famille, à mon budget (aussi) et j’essaie de faire au mieux. Et de rester tolérante . Je pense que comme tu le dis si déjà on utilise des matières brutes, qu’on cuisine et que l’on oublie des plats préparés (beurk) c’est déjà énorme ! Bravo pour ce blog que je guette souvent pour voir s’il y a un nouvel article, pour l’humour distillé à travers celui-ci, les photos sublimes. Mon anniversaire se profile le mois prochain et j’ai une petite liste de livres (dont plusieurs à toi) qui m’attends sagement). De gros bisous !

  133. Bonjour Marie,

    MERCI pour cet excellent article qui remet très bien les pendules à l’heure !
    MERCI pour cette touche humoristique à la « Chiocca » si tendre et vraie !
    MERCI de t’être fendue de l’écrire de façon inspirée !
    En un mot BRAVO!!
    Pour compléter, je te livre ma réflexion du jour :
    J’ai dans ma cuisine un set de table accroché au mur avec des citations de Léonard De VINCI acheté lors de la visite du Clos Lucé en sept. 2015; les voici :
    « Le vin est bon, mais à table, l’eau est préférable »
    « L’appétit est le soutien de la vie »
    « Veux-tu rester en bonne santé, suis ce régime : ne mange point sans en avoir l’envie. »
    « Je crois que le bonheur naît aux hommes là où l’on trouve de bons vins. »
    « Tu veux te garder en santé, suis cette règle :
    Ne mange pas sans appétit, soupe léger ;
    Mâche bien, et que ce que tu absorbes
    Soit bien cuit et de façon simple.
    Qui prend médecine se fait du mal.
    Garde toi de la colère et fuis l’air lourd.
    Tiens-toi bien droit, quand tu te lèves de table ;
    Évite de dormir au milieu du jour.
    Allonge ton vin, bois peu et souvent ;
    pas en dehors des repas ni l’estomac vide ;
    N’attends pas, ne te retiens pas d’aller aux lieux ;
    Si tu prends de l’exercice, modère tes mouvements.
    Ne te couche pas sur le ventre ni sur le dos,
    Ni tête plus basse et couvre-toi bien la nuit ;
    Pose bien ta tête et garde l’esprit joyeux,
    Évite la luxure et tiens-toi à ce régime. »
    Voilà qui complète et réaffirme tes propos, ces mots ont été écrits il y fort longtemps mais sont toujours d’actualité !
    Je suis Dr en Pharmacie et délivre de la chimie-SOS à tous un tas de patients qui croient trouver leur Dieu sauveur dans ce « Pharmakos » comme le dit si bien KAT dans son commentaire (je les ais tous lus !! très enrichissant !!) alors qu’il est dans LEUR ASSIETTE ! Et oui que « Ton alimentation soit ta première médecine » comme nous le dit si bien Hippocrate. Je prône la prévention, la modération en tout et je me l’applique à moi-même, certes, c’est un travail de longue haleine et fait de renoncements mais, oh combien, salvateurs ! Quand je pense à tout cela je voudrais bien m’orienter vers le bio dans lequel je suis tombée après mes études il y a 18-20 ans (j’ai 48 ans).
    Comme tu le dis si bien : chaque personne est unique et doit écouter son corps, ne pas céder aux modes et aux régimes, et GARDER LE PLAISIR de manger et de la VIE !
    Bref SOYONS HEUREUX !
    Merci encore, bon vent à toi et vivement le printemps pour un tas de belle recettes saines et gourmandes !!
    Des bisous et une belle journée à toi.

    1. Marie Chioca

      Un grand merci Florence pour ce long message, ainsi que pour les conseils si « modernes » datant de l’époque de Léonard 😉 On y reviendra…
      Très belle semaine à toi 🙂
      Marie

  134. Moi je dis merci à Canalblog d’avoir un jour mis Saines Gourmandises à la une de sa page d’accueil, sans quoi je n’aurais peut-être jamais découvert ce blog !

    Et merci Marie bien sûr !!! 🙂

  135. Bonjour Marie,
    J’aurais besoin de renseignements concernant la cure de 8 semaines que je fais actuellement (je suis dans ma 3ème semaine) et bien que je regarde vos 2 livres « Mes Recettes Détox » et « La cuisine minceur » je ne sais pas si je peux faire une tarte, ou pizza (avec bien entendu de la farine d’épeautre et sans oeufs) mais pour changer un peu, car c’est vrai que pour cette cure les recettes dans le livre Détox ne me suffisent pas, même si celles que j’ai faites sont très bien, mais j’aurais besoin de manger différemment, je cuisine beaucoup de poisson (sans viande et sans oeuf ces 4 semaines).
    Le matin je me fais des jus de légumes/fruits et je me suis gardée mon café du matin (je ne peux pas le supprimer j’aime trop !!!) lol !!
    Merci beaucoup de ces éclaircissements et désolé de vous déranger, mais c’est vrai que ce n’est pas toujours facile lorsque l’on se « lance » dans ce style de cuisine différente …
    Bonne journée à vous et à votre petite famille

    1. Marie Chioca

      Bonjour Michèle,
      Bien sûr que vous pouvez faire une pizza ou une tarte, du moment que les ingrédients sont compatibles avec la cure !
      Régalez-vous bien 😉
      Marie

  136. Simplement merci…
    Merci pour tes conseils et merci pour tes recettes et aussi pour ton humour, pour ta bonne humeur, pour ton souci du détail, pour tes photos, pour la passion qui se lit dans chacun de tes articles et de tes ouvrages.
    Je traine ici depuis bientôt un an maintenant – arrivée un peu par hasard forcément – alors que j’avais entamé un changement de mode de vie en passant à une alimentation à IG bas.
    Ce n’était pas venu d’un coup, à la base je souhaitais perdre du poids et j’avais attaqué le régime Atkins, puis le LCHF… Je m’étais documentée sur des sites anglophones principalement et comme partout il y avait à boire et à manger (ca tombait bien), mais de l’extrémisme aussi, à la limite du sectaire. Ces deux derniers points me bloquent soyons honnêtes. Ayant mis le doigt sur ce qui m’empêchait d’être bien : le sucre ajouté, les produits trop raffinés, les produits laitiers en trop grande quantité etc, j’ai continué mes recherches et ton blog et tes livres sont depuis la principale source de mes menus hebdomadaires. J’ai même réussi à faire adhérer mon cher et tendre.
    Cet article me prouve encore une fois que j’ai trouvé la bonne adresse. Tu restes toujours lucide et honnête.
    Donc encore une fois : merci.

    1. Marie Chioca

      Si tu savais Peg, combien un message de ce genre peut être encourageant pour moi ! Alors vraiment, je te remercie beaucoup 🙂
      Très belle semaine à toi, et bonne continuation à prendre soin de ta santé !
      Marie

  137. Bonjour Marie,

    Hier j’ai déjà laissé un commentaire ; enfin 2 mais le premier c’est un bug si tu peux le supprimer… Merci
    Mais j’ai oublié de te dire que j’avais été agréablement surprise que tu sois citée dans MARMITON MAGAZINE N°34 de Mars-Avril 2017 en p.86 « À lire : Mieux manger même au boulot » , rubrique « NEWS NUTRITION » : BRAVO !!
    À ce propos ce livre est génial, j’ai fait récemment une grosse plâtrée de lentilles pour réaliser le pâté avec des noisettes : un régal ; mon compagnon m’a même dit qu’il croyait que c’était au lapin !!
    Merci de toujours nous régaler avec 3 fois rien en peu de temps !
    Des bisous.

    1. Marie Chioca

      Je ne savais pas pour Marmiton magazine, merci pour l’info 😉
      Merci aussi pour ce retour si amical sur le pâté de lentilles, je suis ravie que tu te sois régalée !
      Très belle semaine à toi Florence !
      Marie
      (Oui, j’avoue que je n’avais pas trop compris ton premier message, du coup pas de souci, je vais l’effacer ;))

    1. Marie Chioca

      Kouf kouf kouf !
      Tu vois hein, je tousse, vite, il me faut du chocolaaaaaat !
      (Merci pour l’astuce ;))
      Je t’embrasse 🙂
      Marie

  138. Bonjour Marie,
    Félicitations pour cet article qui remet les « idées reçues », toutes noires ou toutes blanches, à leur place ! En tant que professionnelle de santé (nutrition), je ne suis entièrement d’accord avec toi. Pour une personne sans souci de santé : un peu de tout, sans excès 😉 en gardant le plaisir de la table. Et tu termines très justement en plaçant les légumes sur le podium. Bravo !
    Bonne journée et au plaisir de lire tes mots toujours très drôles et découvrir tes fabuleuses recettes !

  139. Entierement d’accord!Intolerance au gluten!et des livres plein les rayons et maintenant la chasse aux sucres etcArrêtez de nous culpabiliser et retrouvons le goût de manger sans frustration avec de bons produits et remettons nous à faire la cuisine!

  140. Merci pour ce super article plein de sagesse .
    D accord avec toi pour privilégier les produits sains et où bois ,manger moins de viande ,difficile car la remplacer par quoi?,écouter son corps et faire preuve de bon sens .
    J ai eu intolérance au gluten détectée il y a 30 ans ,je l ai toujours eu sans le savoir ,et je cuisine ,fais mon pain ,car comme tu le dis étant donné la composition des pains et autres produits sans gluten proposés ds les grandes surfaces ,on grossit facilement et en plus on n est pas rassasié …..du coup je suis sensibilisee à tout ce que tu dis .
    Dans l article précédent sur la pate ,tu parles de « 642 » il s agit de quoi ? Merci 🙂
    Bon w end 😀

    1. Marie Chioca

      Je planche de mon côté depuis des semaines sur un pain sans gluten ET à IG bas, quelle galère, je n’arrive pas à le mettre au point… Pff. Mais je suis têtue ^^
      Bonne semaine à toi Sylvie !
      Marie

  141. Ha un pain sans gluten et ig bas est vrai challenge !
    J ai fait de tout : des pains avec beaucoup de sarrasin,riz complet ,quinoa et peu d amidon mais c est pas top .j ai mis des oeufs ,de la purée d amandes ,du pain rien qu avec des graines ,en ce moment.le meilleur que j ai fait c est :farine de riz et de sarrasin avec amidon de pomme de terre sans oublier la levure et psyllium. …mais la je pense pas qu’il soit ig bas .après je ne mange du pain que le matin …..
    Il me tarde de voir le tien 😀

  142. J’A-DO-RE!!!!
    Et comme je me retrouve dans ces lignes.
    Merci pour cet article pétillant et frais à souhait.
    Ma devise : ‘ »L’excès nuit dans tout ».
    Et pour le reste, j’assume totalement, comme vous.
    A bientôt.

  143. Bonjour, j’ai adoré votre article. J’ai pris bcp de plaisir à le lire et je me suis retrouvée dans pas mal de vos situations. Voilà des années ( car j’ai 67 ans) que je dis varions nos plaisirs et nos poisons. Nous mangeons moins de viande qu’avant et essayons de limiter les charcuteries . Le problème, c’est que pour des raisons de santé, j’ai supprimé les laitages de mon alimentation et les fromages me manquent. De temps en temps une tranche de gouda. Je vais essayer d’en faire avec des laits végétaux et de la présure. Je prépare ma crème glacée avec du lait soja-vanille, des oeufs Bio , de la crème soja et du sucre de canne Bio. Je fais mon pain Bio depuis + de 13 ans. Donc, je ne change rien si ce n’est d’eliminer tous les produits industriels. Je n’ai jamais fumé, ni bu et malgré cela, depuis 6 ans je souffre d’un cancer de la moelle des os !!! je suis tjs là, donc j’estime que mon corps était sain et qu’il peut lutter………..voilà, encore merci pour ce bel article

    1. Marie Chioca

      Bravo pour votre grand courage Ginette (vous êtes épatante !), et bonne continuation à prendre bien soin de vous…
      Je vous souhaite une belle après-midi,
      Marie

  144. Bravo!!! Vive la plouc attitude!!!
    Je me retrouve exactement dans tes propos. N’oublions pas la notion de plaisir qui peut être entière avec des produits de qualité.
    Pour ma part, je mixe avec bonheur le végétarien avec un beau filet de biche ou un magnifique gigot de sanglier, le lait d’amande ou d’épeautre avec du bon beurre, je ne boude pas mon plaisir à me régaler de temps en temps de mes yaourts au soja (fabrication maison) même si je suis en « Hachimoto » (maladie thyroïdienne).
    Je comprends parfaitement ce que tu exprimes, étant moi-même passée par une période crudivore, puis totalement sans lactose, puis totalement sans gluten, et me sentant toujours « incomplète ». Maintenant je fais à ma « sauce » en fonction de ce qui me convient le mieux, et c’est juste parfait.
    Je puise avec délice dans tes recettes, encore un grand merci.

    1. Marie Chioca

      En fait, tu es une sorte de fléxitarienne qui t’autorise juste un peu de gibier, c’est ça?
      Il est vrai que le gibier vraiment sauvage est ce que l’on peut trouver de plus sain en matière de viande, et là au moins on n’a pas de souci de maltraitance au moment de l’élevage… Mais ce n’est pas très courant, à moins d’avoir un copain chasseur 😉
      Bonne après-midi Val !
      Marie

  145. Bonjour ma chère Marie,
    J’aurais besoin de renseignements concernant la cure de 8 semaines que j’aimerais attaquer ; bien que je regarde tes 2 livres « Mes Recettes Détox » et « La cuisine minceur » je ne sais pas si je peux faire une tarte, ou pizza (avec bien entendu de la farine d’épeautre et sans oeufs) et pour changer un peu, car c’est vrai que pour cette cure les recettes dans le livre Détox ne me suffisent pas, même si elles paraissent sympas , j’ai des questions concernant les quantités de légumes et de fruits, également faut-il bannir complètement la viande et les oeufs?
    Merci, Merci pour tout ce que tu nous apporte , un véritable bien-être….Si, si !!!
    Cathy

    1. Marie Chioca

      Bonjour Catherine,
      Pour les pizzas et les tourtes, je vous ai déjà répondu avant hier, n’avez-vous pas eu ma réponse?
      Sinon, concernant les autres questions, comme je l’explique bien au début de mon livre rien ne remplace l’ouvrage de Sandra Cabot car même avec beaucoup de bonne volonté, je ne pourrais pas résumer tous les conseils d’un gros bouquin en quelques phrases 😉
      Désolée donc si je ne peux pas répondre plus en détail, et bon courage Catherine !
      (PS : J’ai quand même fait de nombreux articles sur ce blog concernant la cure Cabot, vous les retrouverez en tapant « Cabot » dans le moteur de recherche…)
      Marie

  146. Waouh, Marie! Encore une fois et comme toujours, tu sais nous faire don de ta grande expérience, de ton bon sens de vraie philosophe pleine d’humour (et cela fait toujours un bien fou!,,), de ta belle nature si généreuse et nuancée. Oui, il faut manger de tout, quand on peut, en accord avec soi-même et dans le respect des autres (êtres et éléments)!!! Il fallait le rappeler, l’affirmer même et tu l’as fait! Merci infiniment pour cela, Marie.
    Ma curiosité et mon désir de me nourrir sainement me guide dans mon alimentation, qui a beaucoup évolué en 20 ans. J’aime la diversité, lier le connu au nouveau, apprendre, découvrir, mais aussi retrouver. Je ne suis pas végétarienne, mais me passe volontiers de viande, mange peu de poisson et préfère de loin le végétal, mis à part les oeufs, les yaourts et le fromage que je consomme de chèvre et de brebis surtout. Il paraît qu’on appelle les gens comme moi des flexitariens. J’aime bien ça. Oui, je suis flexible, m’adaptant aux envies de mon homme carnivore (qui s’adapte lui aussi à mes envies végétariennes!), aux propositions culinaires de mes hôtes, quand je suis invitée à manger, aux plaisirs de ceux que j’invite, qui sont toujours content et curieux de découvrir ce que je leur propose. Je préfére toujours un repas partagé heureux à des « non merci », des « pas pour moi » et des « jamais » vexants. La cuisine végétarienne m’amène à la découverte de nouveaux produits, de nouvelles techniques très intéressants. Mais j’aime aussi les classiques que je cherche à cuisiner de façon plus saines que ce que proposent les anciennes recettes.
    Vive la nuance, la diversité, l’ouverture et la flexibilté, quand la santé et l’environnement nous les permettent, la bourse aussi!

    Bravo, Marie!
    Au plaisir de te lire et de suivre tes belles propositions culinaires dans ta belle prose emplie de rires encore et encore!

    1. Marie Chioca

      C’est moi qui te remercie Ellaë pour ton message qui m’a beaucoup touchée 🙂
      Continue à être toi-même, c’est un plaisir 😉
      Plein de bises,
      Marie

  147. Ton article fait écho à 100% avec ma façon de penser !! J’ai par contre encore beaucoup à apprendre pour intégrer de meilleures céréales par exemple (je ne sais pas cuisiner l’épeautre) et me débarrasser de mon addiction au sucre. Mais sinon je suis le même chemin, à mon rythme 🙂

  148. Bonjour Marie,
    Cela fait maintenant plusieurs mois que je suis votre blog, et je possède également 4 de vos livres,
    je me permets de vous demander si il vous serez possible de m’aider a équilibrer les menus d’une journée type sur une semaine.
    avec vos recettes bien entendu.
    d’avance merci.
    PS : votre blog est très agréable à parcourir, et vos livres également.
    Cathy.

    1. Marie Chioca

      Merci beaucoup pour ce si gentil message, je suis très touchée… Très touchée et aussi un peu confuse hélas car malgré toute ma bonne volonté, je ne pourrais vraiment pas donner de conseils nutritionnels personnalisés, d’abord parce que je n’ai aucune « légitimité » pour cela (je ne suis pas diététicienne diplômée), mais aussi parce que je manque cruellement de temps…
      J’espère que vous ne m’en voudrez pas trop…
      En revanche, s’il vous faut des conseils de lecture pour trouver comment équilibrer vos menus, pas de souci…
      Bon courage !
      Marie

  149. Post magistral qui a fait que j’étais entièrement d’accord avec toi et sur tout. J’ai bien apprécié ta discrétion en matière de symptômes sur la consommation de fruits 😁. Moi perso depuis que je te connais j’ai beaucoup changé mon alimentation j’ai encore des progrès mais côté santé les analyses le prouvent ça va beaucoup mieux. Il faut je pense être effectivement à son écoute manger bio le plus souvent possible bannir les publicités qui nous incitent à acheter tel ou tel produit bref ne pas céder à tous ces mirages et toutes ces modes. Voilà ce que je voulais dire. Je suis enchantée d’avoir trouvé ton blog de voir tes livres constamment dans ma cuisine pour pouvoir régaler sainement ma famille et me faire de bonnes gourmandises sans culpabilité. Alors pour tout merci Wondermarie . Au fait c’est la petitoune en photo dis donc ça grandit !

    1. Marie Chioca

      Et encore, cette photo date d’il y a deux ans ! La « Petitoune » a maintenant six ans, des cheveux immenses de « princesse » et s’habille en 8/10 ans… Bouhouhou, que ça grandit vite, bientôt je serais grand-mère !!! (bon, pas encore tout de suite hein… ;))
      Merci beaucoup aussi pour ton soutien, je suis vraiment heureuse de voir qu’en fait, nous sommes quand même nombreux à partager cette façon de voir…
      Plein de bises ma Mumu !!!
      Marie

  150. Bonjour Marie. Quelle joie de trouver un blog de cuisine qui est complètement dans l’optique dont je prône. Je suis maman de 5 filles, la plus grande a 20 ans et la dernière 9 ans. Je suis depuis que je suis maman, une adepte de la bonne cuisine fait maison, avec des produits sains, fermiers et en majorité bio. Oui, cela fait souvent mal au porte monnaie, mais quelle joie de savoir ce que l’on a dans notre assiette. J’ai banni les gâteaux industriels, par contre, les filles, ne pouvant se passer de goûter à 16h, en rentrant de l’école, je confectionne moi-même les gâteaux. J’essaie vraiment de limiter le sucre dans ceux-ci mais oui, il y en a quand même. Est-ce bien, ou pas ? Je ne sais franchement pas. J’ai lu quasi tous vos articles depuis la création de votre blog, et je dois quand même vous féliciter, car avec vos 6 loulous, qui doit accaparer une grande partie de votre temps, vous tenez un blog sensationnel. Et alors, quelle richesse vos recettes !! Je vais m’empresser de toutes les réaliser, car il faut bien le dire, faire à manger pour 2 et faire à manger pour 7, chaque jour, ce n’est pas le même casse tête, surtout quand on veut que ce soit bon et sain. J’aurais bien été intéressée de savoir quels sont vos menus journaliers, vous devriez faire une nouvelle rubrique à ce sujet, si vous en trouvez le temps. En tout cas, bravo pour votre blog qui va vraiment être un des premiers sur ma liste. Gros bisous à vous et toute votre tribu.

    1. Marie Chioca

      Quel gentil message Sandrine ! 🙂
      En toute franchise, je n’ai aucun scrupule à faire les goûters de mes enfants avec du sucre complet : ils sont tous sportifs, minces et non diabétiques, alors il n’y a aucune raison de les priver de sucre de canne non raffiné du moment que c’est juste au goûter.
      Chez moi, le soir c’est salade ou soupe (tous les soirs) puis pâtes ou céréales (tous les soirs aussi) et un fruit (facultatif)… Cela peut paraître un peu monotone mais si les soupes sont bonnes, mes morfals sont contents ;), et c’est le seul moyen de m’en sortir financièrement… Il arrive aussi qu’ils doivent terminer le soir un plat que j’ai cuisiné et photographié pour mon travail, mais là, une fois partagé en huit il y en a si peu que je ne compte pas trop dessus (surtout que j’ai généralement déjà bien entamé ledit plat à midi ;))
      Pour ce qui est du déjeuner, ils mangent hélas à la cantine, je n’ai pas le choix. Mais le week-end et pendant les vacances, là je sors un peu des sentiers battus : ça fait tellement plaisir de régaler ses loulous !
      Bon courage à toi aussi avec tes 5 princesses 🙂
      Marie

  151. Alors la je dis BRAVO. Je suis ce site depuis longtemps et ce que j’apprecie par dessus tout c’est la liberté de ton en plus des tres bonnes recettes. Sensible a la dietetique depuis longtemps j’ai vu passe toutes ces modes successives il faut manger de ca puis non pas de ca … etc … de la mesure du bon sens et du plaisir valent bien mieux que tous ces diktats qui nous eloignent ce que devrait etre l’alimentation: quelque chose de simple et de facile. A l’heure ou grands nombres de blogs cedent a la mode Vegan cela fait du bien de lire cet article qui preche pour la diversite. Merci encore Marie !

    1. Marie Chioca

      Mais de rien Cécile, c’est moi qui te remercie pour ton soutien, je suis très touchée 🙂
      Bon week-end à toi !
      Marie

  152. Bonsoir Marie, j’ai bien fait cette recette d’orge mondé, un vrai régla !!!! du coup j’en ai racheté mais je viens de voir sur le paquet orge mondé précuit !! faut-il quand même la faire tremper 12 h ???? et le temps de cuisson serait de combien ??
    Merci d’avance pour ta réponse
    Bisous
    Patou

    1. Marie Chioca

      Bonjour Patou,
      Je ne connais pas l’orge mondé précuit (mais d’autres personnes m’en ont parlé en commentaires, donc ça doit être assez courant). Du coup, dans le doute je ne sais pas quoi te dire… Vraiment désolée !
      Bonne après-midi à toi !
      Marie

  153. bonjour Marie!
    j’ai découvert votre blog par hasard et je le découvre avidement!!!(normal quand on est gourmand!!). bravo!
    en ce qui concerne le mot « orge », il est à la fois masculin et féminin….comme un escargot d’où la possibilité d’écrire orge mondé ou orge mondée……

  154. Bonjour Marie,
    Je me suis intéressée à l’alimentation santé et gourmande grâce à ton blog, puis tes livres il y a plusieurs années. Il y a un peu plus d’un an, à la suite d’une réflexion personnelle, je suis devenue végétarienne pour des raisons principalement environnementales, éthiques et de santé. Je pense personnellement que pour de nombreuses raisons liées à mes recherches, on peut s’alimenter autrement en 2017 pour notre terre, ou ne serait-ce qu’en réduisant la consommation de viande et poisson (ce que nous constatons dans notre entourages et qui est toujours mieux que rien). Depuis, je ne tombe quasiment plus malade l’hiver et je me suis au passage délestée de 5 kg (je mangeais pourtant déjà assez équilibré). Je suis d’accord avec presque tout ce que tu dis, sauf la partie sur « la viande consommée sainement » car pour moi je ne conçois plus la viande comme un aliment, mais comme un animal mort. Ça doit être mon côté bouddhiste, tout comme je ne me verrais pas non plus manger mes chats. Cependant, je conçois que cette alimentation ne plaise ou ne convienne pas à tout le monde. Je pense que chacun voit midi à sa porte et que le plus important est le respect entre chaque personne. La bienveillance est à mon sens la base de toute communication saine. Je pense effectivement qu’on ne peut calquer son expérience sur les autres, cependant on ne peut nier ces dernières pour autant. Tant que chacune et chacun de nous y trouve son compte et n’impose à personne ses propres choix, n’est-ce pas l’essentiel? Bonne soirée! 🙂

    1. Marie Chioca

      Oui, et si je n’ai pas trop le temps ce matin de relire mon article pour vérifier, il me semble bien avoir écrit que justement, le végétarisme peut très bien convenir à certaines personnes, c’est juste qu’il ne me convient pas à moi, et que du coup je trouve dommage que certaines personnes essaient de nous l’imposer comme si nous étions « méchants » ou complètement idiots d’être omnivores tu comprends? Comme toi, je pense qu’on ne peut pas imposer de « modèle universel » sur la façon de s’alimenter, nous sommes trop différents, et la bienveillance sur ce sujet est primordiale. Or, depuis quelques temps je croise beaucoup d’articles glaçants par leur ton très agressif contre les « non-végé »… dommage.
      Très beau week-end à toi ClairdeLune,

      Marie

  155. Bonjour Marie.
    Je découvre votre blog et je suis heureuse de lire votre humour si frais et votre bon sens à propos de l’alimentation. Je suis des études pour être naturopathe et je suis à 200% d’accord avec vous. La nutrition ne peut se résumer à des articles aussi bien écrits soit-ils. Tout est affaire de vécu, de valeur, d’émotion, de partage, d’affinités…ou pas, de sensations. Bref, nous mangeons bien plus que de simples aliments et les résumer en terme de « bon ou pas bon » pour l’organisme est trop facile. J’aime dire au gens (après examen du cas, évidemment): « écoutez votre corps ! Faites lui confiance et arrêtez de tout mentaliser. Lui sait ce qui lui faut ». Et ça marche ! Vu mes études je devrais être irréprochable sur ce point. Et bien non, loupé ! J’adore partager une bonne bière brune (envie d’Irlande ?!), tremper des bâtons de carotte crue dans un gros pot de mayo et finir le reste sur une tranche de pain, manger des carambars avec mon petit loulou devant un bon dessin animé… Et j’en passe. Tous ces petits plaisirs sont indispensables à un bon équilibre mental et ça, ça n’est pas souvent débattu dans des articles 😉 .
    Merci pour votre générosité à partager vos petits et grands plaisirs.
    Et je ri encore de la 2eme pantoufle qui passera au magimix dès son apparition 😃….

    1. Marie Chioca

      Je suis vraiment très touchée par votre message Véro, merci beaucoup 🙂
      TRès beau week-end de Pâques à vous, et bonne continuation dans votre beau métier !
      Marie

  156. Super article ! Que du bon sens ! Il fallait le dire parce que c’est vrai on ne sait plus à quel saint se vouer pour savoir qu’est-ce qui est bon pour nous (et pour les autres).
    Merci, merci, merci.

  157. BRAVOOOOOO ! Marie, je tombe sur votre email noyé dans mes 154000 autres et je suis conquise : enfin une vérité simple et efficace « Il faut s’écouter ! ».
    Vous avez répondu au bon moment à quelques questions en suspend, cool !
    Moi aussi j’ai été une sorte de Lara Croft perdue dans les méandres de diverses jungles non épicuriennes… je me suis battue contre des flatulences du clan des légumineuses (elles sont terribles ces nénettes !!!), j’ai brûlé quelques neurones en tergiversations de « comment rendre appétissant ce bloc bloblotant de tofu » ? , pour au final me perdre moi-même, car j’aime manger, j’aime la joie et l’odeur des plats confectionnés maison, RESTONS SIMPLE ! Restons branchées à l’essentiel et cela demande beaucoup de force en attendant et on y arrive ! 🙂
    Continuez, vous êtes un cas dont il ne faut pas se passer 😉
    Des biz
    Cathy

    1. Marie Chioca

      Je suis tellement touchée, merci beaucoup Cathy pour ce sympathique message qui m’a en plus bien fait rire 🙂
      Très bon week-end à vous !
      (Et j’ai bien aimé l’image de la Lara Croft qui se bat dans la jungle non épicurienne ;))
      Marie

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *