Noël bio à budget sympa – partie 1

{ « Noël bio » à budget sympa, partie 1 }

 

Fondant au (poti-)marron façon « Rennes de Noël »

Sans Lait Sans Œufs Vegan IG Bas

 

Fondant au potimarron façon Rennes de Noël 1Cette année, j’avais vraiment envie de vous proposer plein de recettes super festives mais d’un budget abordable : Car on peut tout à fait concocter un réveillon épatant sans forcément mettre du saumon fumé bio, des gambas sauvages ou du foie gras fermier sur la table, et je suis même pour ma part une fervente adepte, que dis-je, une fa-na-tique ;), du « simple mais bon » en matière de gastronomie.

Evidemment, je comprends que l’on puisse apprécier pour Noël une oie farcie aux truffes du Périgord ou une queue de langouste flambée à l’Armagnac… Mais à condition que la qualité soit au rendez-vous ! Le souci, c’est que nous ne sommes pas toujours en mesure de « casser le porte-monnaie » pour de la dinde bio à 20€ le kilo ou des gambas sauvages à 35€ : certes, ce n’est pas Noël tous les jours, mais ça fait quand même un peu mal de passer le tiers du « budget bouffe » mensuel dans un seul repas… Certes, on trouve parfois des bons plans, surtout à la campagne, pour dégoter par exemple de jolies volailles à un prix raisonnable ( mon grand fiston a par exemple élevé deux dindons au poulailler pour la première fois cette année, je ne sais pas trop ce que ça donnera mais j’ai bien gagné ma part en me ridiculisant dans le champ du voisin plusieurs fois cet automne car ça vole vite, haut et loin ces trucs là ! C’était devenu le petit rituel du matin quand j’essayais de boire mon thé tranquille : « Mamaaan, vite, le repas de Noël est encore en train de se barrer » !). Mais cela n’est évidemment pas à la portée de tout le monde d’élever des dindes, et je ne suis pas sûre qu’on recommencera l’an prochain (ces deux monstres ont littéralement traumatisé mon petit coq, il lui faudrait une quinzaine de consultations chez un bon psy-coq-thérapeute pour qu’il retrouve sa confiance en lui depuis qu’il s’est fait plumer le croupion devant les poules…)

Fondant au potimarron façon Rennes de Noël 2Bref, j’ai toujours pensé que le plan idéal pour de très jolies fêtes à budget raisonnable, c’est vraiment de choisir des choses simples, mais bonnes, quitte à refuser les diktats en matière de bouffe de type « le saumon pour tous » : car mieux vaut infiniment un bon poulet fermier farci qu’une dinde « labélisée » PAC (sic !) , une sympathique petite terrine de truite « maison » à des Noix de St Jacques décongelées en arrivage direct (re-sic !) de l’autre bout du monde, ou encore par exemple cette bonne recette de grands-mères lyonnaises à la place des foie gras industriels…

Bref, vous l’aurez compris, pour régaler ma petite famille en période de fêtes j’ai toujours infiniment préféré une certaine rusticité bien « authentique » au « Super-Bling-Bling-Discount-promo-spécial-fêtes » qui me coupe un peu l’appétit chaque mois de décembre. C’est d’ailleurs ainsi que faisaient nos ancêtres : il n’y a qu’à voir par exemple quelle sobriété délicieuse entourait la tradition des « 13 desserts » de Provence…

Pour en revenir donc, (enfin ;)), à ma première phrase, j’avais vraiment envie cette année de vous proposer plein de recettes super festives, saines, mais d’un budget abordable : j’en avais envie, certes, mon cerveau bouillonnait d’idées fumantes, mais mon entorse en a décidé autrement. Je m’en vais donc clopin-clopant vous présenter ma première recette de la série, sans être sûre d’arriver à en poster ne serait-ce qu’une seule autre avant le 25 décembre car ma vie est « un peu » compliquée en ce moment. Mais les enfants vont être trop contents car on commence par le dessert !

Fondant au potimarron façon Rennes de Noël 3Pour clore le repas de Noël, quoi de plus sympathique qu’un petit fondant chocolat-marron avec un bon glaçage crémeux ? Certes, on aurait aussi pu faire une bûche, mais là je vous propose un truc encore plus rigolo et tout à fait dans la démarche « authentique, bon et pas trop hors de prix » expliquée ci-dessus : d’abord, du marron à presque 7€ le bocal de 230g en magasin bio (donc 29€ le kg quand même !), et bien dans ce gâteau il n’y en a pas ! Il a été remplacé par du potimarron (2,50€ le kg environ), qui a en plus l’intérêt d’être beaucoup plus original (histoire d’épater mémé) pour au final une texture et une saveur très très « marron » qui bluffera tout le monde, même les râleurs qui se méfient de votre cuisine « bonne pour la santé » (mais si, mais si, il y en a dans toutes les familles n’est-ce pas ? ;))! Pour la matière grasse, j’ai mis de l’huile de coco qui n’est certes pas donnée, mais reste beauuuucoup plus abordable que nos « chères » amies les purées d’amandes ou de noisette. Si votre budget coince vraiment, mettez à la place du bon beurre (ou à défaut du « Saint Hubert bio », pour rester dans une version sans lait). Dans la version sans œufs que je vous présente aujourd’hui (sans œufs parce que je n’en avais plus à la cuisine et que je me voyais mal « courir » en béquilles au fin fond du jardin faire le guignol au poulailler) la texture de ce gâteau un peu dense, fondante et comme « truffée » (c’est presque un gâteau fudge) sera totalement sublimée par une crème anglaise végétale à la vanille ou un coulis de poires. Mais vous pouvez aussi essayer d’ajouter dans la pâte deux ou trois œufs battus en neige pour une consistance plus mousseuse : si je les avais eu sous la main ces trois oeufs, je ne me serais pas gênée ! Vous me direz si vous tentez ?

Fondant au potimarron façon Rennes de Noël 4Côté présentation, je trouve vraiment rigolo de confectionner ces petits « rennes » si faciles qui épateront les enfants : bretzels pour les « bois » (on ne les mange pas avec le gâteau, sinon ça fait une association un peu déroutante pour les papilles ^^), pâte d’amande (éventuellement faite-maison) et billes de chocolat noir pour les yeux, cranberries enrobées de chocolat rose pour le nez (oui, on peut aussi mettre des Smartie’s rouges, tant pis, pour une fois…). Mais je suis très vexée car ce soir, mon mari a cru que c’était des souris (il a même dit -l’affreux !- avec la bouche pleine « c’est bon mais ça manque d’une lichette de rhum tes souris »), un de mes fistons qui est rentré un peu plus tard m’a demandé du bas de l’escalier « On peut manger les chèvres en chocolat dans le frigo ? », et quant aux autres enfants, ça va, ils y ont bien vu des rennes, mais bon, en même temps, j’ai apporté le plat en disant « vous avez vu mes beaux rennes en chocolat » alors c’était de la triche !

Côté photos, je n’ai pu les réaliser qu’avec l’immense gentillesse de ma grande fille qui a sacrifié sa journée de congés pour m’aider (car je ne peux plus ni cuisiner ni prendre de photos depuis 10 jours, que c’est triste !) : moi j’étais en mode « Roi Pétaud » (Tu m’apporte le couteau avec un manche en bois ? Non, pas celui-là, l’autre, merci chérie. Ah, non plus. Il n’est pas dans ce tiroir? Essaye le troisième à droite en partant du bas. Tu vas me chercher mon réflecteur ? Tu peux déplacer la pâte d’amande de 2 cm sur la droite et incliner le renne du fond d’environ 45°C ? Donne-moi vite un mouchoir ! OK, repose le réflecteur, va ouvrir au livreur après avoir rentré les chiens mais avant pose vite la cuillère en argent pleine de billes au chocolat en dessous à gauche du renne sans en mettre partout et mouche ta petite sœur sans oublier de mettre à charger une batterie de secours parce que mon appareil photo et bientôt nase. Euh, pourquoi tu paniques ma fille?.), puis j’ai pris toutes les photos dans la « position du flamant rose » (non, c’est pas du yoga, mais un sport que tous les rescapés d’entorse connaissent bien) et je vous promets qu’au bout d’un moment le pied « sans entorse » qui fait tout le boulot finit par crier plus fort que l’autre alors du coup, désolée, je les ai expédiées un peu vite…

Mais on s’est quand même débrouillées ma fille et moi. Même qu’on a bien rigolé 😉

planches-arabesques copie-2

Ingrédients pour 8 personnes

Préparation : 20 min (Déco comprise ! C’est une recette facile et rapide.)

Cuisson : 15 min + 15 min

A commencer la veille

planches-arabesques copie-2

Pour le fondant :

  • 10cl de lait de soja vanille
  • 300g chocolat noir pâtissier à 70%
  • 1 potimarron
  • 75g d’huile de coco
  • 75g de sucre de coco (ou de canne)
  • 75g de farine T110 de blé ou de grand épeautre
  • 1 sachet de poudre à lever
  • 1 pincée fleur de sel
  • 1 gousse de vanille (ou 1 c. à soupe d’extrait de vanille liquide)

Pour le glaçage :

  • 100g de chocolat noir à 70%
  • 5cl de lait de soja-vanille
  • 5cl de sirop d’agave

planches-arabesques copie-2

Fondant au potimarron façon Rennes de Noël 5
Non mais vous avez vu un peu cette texture? 😉 Terriiiible !

La veille, faire cuire le potimarron vidé et coupé en six pendant 15 min à la vapeur, puis prélever exactement 150g de chair (on peut consommer le reste en soupe ou à la vinaigrette par exemple). Réserver.

Pendant ce temps, préchauffer le four à 180°C.

Dans une petite casserole, faire chauffer à feu doux le lait de soja avec l’huile, le sucre, les graines de la gousse de vanille, la fleur de sel. Eteindre le feu à ébullition, puis ajouter le chocolat coupé en morceaux, poser un couvercle et laisser fondre.

Mélanger dans un bol à part la farine et la levure.

Tout mixer au robot (farine + chair de potimarron + chocolat fondu) jusqu’à obtention d’une texture bien homogène.

Verser dans un moule à manqué bien huilé ou un cercle à pâtisserie d’environ 20cm de diamètre, puis enfourner pour 15 min.

Faire fondre doucement tous les ingrédients du glaçage, puis verser sur le gâteau (ce glaçage encore chaud est du type « auto-lissant », vous verrez, il est FA-BU-LEUX !).

Laisser refroidir jusqu’au lendemain.

Découper le gâteau en huit parts (mettre la lame du couteau dans un pichet rempli d’eau chaude et l’essuyer entre chaque part pour une découpe parfaite), puis décorer chaque « renne ».

Servir le jour même, ou conserver au frais (mais dans ce cas attention de bien penser à sortir ces « rennes » au moins 2H à température ambiante avant de servir sinon ils seront trop durs à cause de l’huile de coco qui « fige » fortement au frais…)

Fondant au potimarron façon Rennes de Noël 6

Fondant au potimarron façon Rennes de Noël
Les « billes choco 4 couleurs », une drogue dure vendue en vrac chez Biocoop (marque Belledonne). Sympa pour faire le « nez » des rennes (et remplir les « chaussettes sur la cheminée » avec ce qui reste ;))

 

400_F_6263345_vRDBuJwxbOARAZKDYeZXKynHE9pcEoIz

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer