Fallait pas toucher à mon bocal personnel… (Vengeance !!! )

{ Fallait pas toucher à mon bocal personnel… (Vengeance !!! ) }

Le gâteau « Goinfre Dévoreur de Cookies »

♥ Sans Lait ♥ Sans Oeufs ♥ IG Bas ♥ Vegan ♥

Gateau goinfre devoreur de cookiesAlors déjà, que les choses soient bien claires : si vous ne voulez pas me voir rouspéter une fois de plus, ne me dites pas que c’est un beau gâteau pour halloween ! Car je garde pour cette, heu, fête (???) toujours autant d’aversion : Cette invasion de têtes de morts sinistres mises- si je puis dire- à toutes les sauces, ces squelettes pendus au dessus des pauvres croissants dans les boulangeries, cette marée de simili-vampires en plastoque à tous les coins de rue, cette prolifération accablante d’araignées géantes jusque dans les vitrines des pharmacies, ces êtres étranges qui profèrent des discours si terriblement flippants dans les débats politiques télévisés (ah oups, ça en fait je viens d’apprendre qu’il faudra les supporter même après le 31 octobre), enfin, ce déferlement de recettes vomitoires qui envahissent la blogosphère (du genre soupe d’intestins, doigts coupés tout sanguinolents ou cervelle en décomposition et autres joyeusetés), moi ne m’en veuillez pas trop mais je trouve cela d’un goût plus que douteux…

Donc, voilà, désolée de ne pas avoir un sens de l’humour assez noir pour être « dans le vent », et maintenant que je viens de râler quand même alors que vous ne m’avez même pas encore dit « Waouh, quel beau gâteau pour halloween ! » je vais vous raconter comment ce Monstre Dévoreur de Cookies a eu la mauvaise idée d’atterrir sur mon blog en faisant preuve d’un si mauvais timing…

Tout vient du fait que j’ai un grand fiston un tantinet trop gourmand. Oh, il a plein d’autres qualités et c’est un très gentil garçon, mais la gourmandise, ça, ça le tient ! Et la semaine dernière, il a pour la énième fois tapé un peu trop fort dans la précieuse réserve de cookies de sa plus petite soeur, après avoir la semaine d’avant tapé dans le bocal de cookies « IG bas » de sa maman (vengeance !!!). Je n’ai donc pas résisté au plaisir de le mettre un peu « en boîte », en espérant que ça le guérirait quelques temps de sa cockiaddiction, et cela, très vite, car je voudrais bien refaire des cookies à IG bas, mais pas pour qu’ils terminent dans l’immense bouche du fiston façon aspirateur à feuilles.

En flânant il y a bien longtemps sur Pinterest, j’étais tombée sur ce gâteau qui m’avait beaucoup fait rire. Et dans ma tête, ça a fait tilt, avec la petite ampoule qui s’allume et tout et tout. J’ai donc réalisé le week-end dernier pour une petite fête d’enfants ce gâteau prénommé « Trucmuche (je ne vais quand même pas vous donner son vrai prénom, car il pourrait se vexer) le dévoreur de cookies »… Bon, en vrai, mon fils n’a pas l’air aussi ahuri, promis, même quand il a six cookies dans la bouche. Mais c’était tellement plus rigolo comme ça…

Evidemment, ça a beaucoup amusé les plus petits, et même fait franchement rigoler le gourmand visé (et encore plus son frérot, le vilain, va falloir que je lui trouve un gâteau sur mesure à lui aussi), qui a fort heureusement un sens de l’humour aussi développé que sa gourmandise ;).

part de gateau goinfreBref, ce gâteau tout simple éclate les enfants, et régale en prime les gourmands de tous âges avec sa génoise vanillée si moelleuse et sa sublime crème fouettée à la noisette qui laisse « le derrière par terre » dixit un de mes convives !

Pour faire les yeux, j’ai utilisé des macarons achetés dans le commerce, c’est pas DU TOUT à IG bas, mais personne ne vous obligera, vous personnellement qui faites un peu attention à votre silhouette, à vous « dévouer » pour les manger… Idem avec les deux « billes » blanches : c’est une boîte achetée au supermarché du coin, ni bio, ni à IG bas, mais je m’en sers pour faire les yeux de mes gâteaux rigolos, et franchement, je ne suis pas une fanatique du bio au point de refuser de mettre deux yeux « pas bio » de 0,3g chacun sur mon gâteau. En plus, vu le nombre de billes dans la boîte, et le peu de fois où j’ai besoin de faire des « yeux » à mes gâteaux, je pense qu’il m’en restera encore en 2048.

En revanche, ce dont il ne me reste plus, c’est de ce gâteau, d’autant plus qu’il n’était pas prévu que je le mette sur le blog (généralement, le week-end je ne sors jamais mon appareil photo pour travailler, mais là, vraiment, j’ai pensé à vos loulous :)) alors j’ai eu beaucoup de mal à en sauver une malheureuse part pour la photographier le lendemain, tranquillement. Car le « Goinfre Dévoreur de Cookies » est tombée sur un troupeau affamé de goinfres-dévoreurs-de-goinfre-dévoreur-de-cookies, et ça lui a fait très mal. Bon, j’espère que vous avez suivi. Juste pour la petite histoire : devinez ce que le fameux fiston a mangé en premier? Les cookies qui étaient en déco sur le gâteau !!! Si si ! Vous vous rendez compte, il a osé lui à enlever les cookies de la bouche ! C’est à pleurer.

Sur ce, je vous laisse avec un joli ciel du soir « capturé » dans la forêt juste au dessus de chez moi, quand je rentrais de cueillette samedi dernier. Car l’automne, c’est tout plein de douceur, de beauté et de poésie, tellement aux antipodes de cette « fête des horreurs » citée plus haut… Moi, si j’étais Mme L’Automne, j’attaquerai Mr Halloween pour usurpation d’identité, atteinte à l’image de marque et délit d’amalgame. Et si j’étais une citrouille, euh, et bien je crois que me mettrai dans une colère orange !!!

 

planches-arabesques copie-2Ingrédients pour 10 parts

Préparation : 25 min

Cuisson : 30 min

planches-arabesques copie-2

Pour la génoise :

  • 330g de farine T110 de blé ou de grand épeautre (idéalement, de grand épeautre non hybridé car il n’y a rien de plus « topissime » en pâtisserie)
  • 165g de sucre complet ou de sucre de coco
  • 2 sachets de poudre à lever bio, sans phosphates, à base de bicarbonate de soude
  • 1 pincée de sel
  • 33cl de lait de soja-vanille
  • 3,5 cl de jus de pomme
  • 50ml d’huile de tournesol
  • 1/2 c. à café rase de vanille en poudre

Pour la crème fouettée noisette :

  • 40g de purée de noisettes toastées (« Nocciola » de la marque Damiano, en magasin bio)
  • 100g de sucre de canne non raffiné ou de sucre de coco
  • 40cl crème de coco très froide en briquette (sortant juste du frigo)
  • 1 sachet de sucre vanillé

Pour décorer :

  • Environ un petit bol de vermicelles en chocolat (ou des copeaux de chocolat noir « fait-maison » avec un éplucheur)
  • 2 macarons de couleur blanche
  • 2 billes au chocolat blanc
  • Un peu de pâte à tartiner au chocolat (ou un carreau de chocolat fondu)planches-arabesques copie-2

 

le monstre devoreur de cookies1/ Génoise :

Préchauffer le four à 180°C.

Mélanger dans un saladier la farine, la poudre à lever et le sel. Faire un puits, puis y verser tous les autres ingrédients de la génoise et bien mélanger au fouet.

Verser dans un moule à manqué d’environ par 22cm de diamètre, puis enfourner 30 min.

Vérifier la cuisson avec une pique, puis sortir la génoise et la laisser entièrement refroidir avant de démouler.

2/ Crème pralinée :

Quand la génoise a refroidi, fouetter au robot pâtissier muni de ses fouets à fils la crème de coco très froide avec le sucre de coco, la sucre vanillé et la purée de noisette jusqu’à obtention d’une chantilly qui se « tient » bien.

3/ Montage et décoration :

Ouvrir la génoise dans le sens de l’épaisseur, puis la tartiner avec la moitié de la crème à la noisette. Reposer par dessus le deuxième disque de pâte, puis étaler le reste de crème.

Avec un couteau, découper une large « bouche » au monstre, puis recouvrir uniformément le gâteau de vermicelles en chocolat.

Déposer les « yeux » (les deux macarons) sur le gâteau, puis dessiner un rond marron sur chacun d’entre eux avec un coton-tige trempé dans la pâte à tartiner (ou dans un carreau de chocolat fondu rapidement à la casserole). Ajouter une bille au chocolat blanc au milieu du cercle marron (enfin, pas juste au milieu, car mieux vaut que le monstre ait les yeux qui biglent… sinon il n’aura pas l’air ahuri à souhait !).

Enfoncer dans la « bouche » le plus de cookies possible… puis servir aussitôt !

planches-arabesques copie-2

le-monstre-devoreur-de-cookies6b-2

À noter…

⇒ Ce gâteau, une fois monté et même déjà saupoudré de vermicelles en chocolat, peut se conserver facilement 24H au frais : la crème noisette gagnera même en fermeté et sera encore meilleure. En revanche, ne rajoutez les cookies qu’au dernier moment, histoire qu’ils restent bien croustillants !

⇒ Si vous recevez des petits enfants ayant des intolérances alimentaires, sachez que ce gâteau ne contient ni œufs, ni lait, pour un résultat tout à fait bluffant qui vous donnera certainement envie de détourner soit la génoise, soit la si délicieuse crème à la noisette , dans bien d’autres pâtisseries !

⇒ Dans cette recette, le sucre complet de canne ou de coco teinte joliment la génoise de brun, ce qui n’est pas du tout gênant dans un gâteau à la noisette. Si vous souhaitez une pâte plus blanche, utilisez plutôt du sucre blond (mais alors tant pis pour l’IG bas) ou du sucre de bouleau (mais alors tant pis pour le porte-monnaie…).

 

coucher-de-soleil-retour-de-cueillette-2

400_F_6263345_vRDBuJwxbOARAZKDYeZXKynHE9pcEoIz

 

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer