{ En vrac… }

29 août 2016

{ En vrac… }

Oui, complètement en vrac…

jpeg HD-2C’est ainsi que je vous livre les quelques photos que vous trouverez plus bas…

La campagne par chez nous est splendide, touchante, joyeuse, en un mot tellement réconfortante qu’elle en serait presque maternelle pour les pauvres humains que nous sommes, hébétés et exténués par notre monde moderne. Car « en vrac », c’est ainsi que je vous confie aussi, mes amis, mon extrême lassitude… Oui, mon extrême lassitude :

– De cette « crise », qui réduit en esclaves du boulot la plupart de ceux qui veulent juste avoir un toit et quelque chose de sain à mettre dans l’assiette de leurs enfants (et qui doivent encore se considérer comme des mégaaa-chançards de crever de travail, tant il y a dans notre société d’autres malheureux qui n’en ont pas du tout…).

– De notre accablant système économique qui continue à promouvoir comme « modèle » l’archi-consommation effrénée. Effrénée jusqu’à l’imbécillité la plus consternante… Le bonheur est peut-être dans le pré, il n’est certainement pas dans le prêt (à la consommation) mais à propos de cela, beaucoup sont encore trompés par les idioties dont ils sont littéralement biberonnés à la télé ou sur le net. En gros, il paraît que « plus t’achètes, plus t’es heureux ». Mais ô toi, l’humain intelligent, l’Homo Sapiens Sapiens (ça veut dire, l’homme qui pense, qui réfléchit…) penses-tu vraiment que ton shampoing chimique contenant 0,007% de « kératine de soie au B-panthénol actif » transformera vraiment ta tignasse en la même chevelure Walt Disney que la nénette brushinguée de la pub ? Ô, toi, l’humain civilisé, as-tu vraiment besoin de bousiller ta journée à courir derrière des Pokémons fictifs au risque de te casser le nez sur un lampadaire ou de finir à plat ventre sur un pare-choc ? Est-il absolument nécessaire que tu changes une fois de plus ton téléphone portable? (Parce que celui à 699 euros que tu vas acheter, là, de toute façon il aura aussi l’écran pété dans quatre jours quand tu te seras assis en te l’encastrant dans la fesse…) As-tu vraiment besoin de boire ce soda chelou « fraîcheur fruits des îles » qui sent comme ton gel douche, ton Arbre Magique et l’Ajax avec lequel tu laves ton sol (ça fait flipper non…) ? Pourquoi vouloir faire le cake avec une télécommande high-tech pour ouvrir ta bagnole à grands coups de phares clignotants et de buip buip retentissants? (Tu feras moins le mariole quand elle tombera en rade et que tu rentreras assis à côté d’un gros camionneur au volant d’une dépanneuse). Et toi, le petit humain tout mignon de 8 ans, penses-tu vraiment qu’avoir ce gros bouffon de Spiderman imprimé sur ton taille-crayon en plastoque (2,5 fois plus cher que les autres, plus solides, en métal), ça te taillera mieux ton crayon ? Bref…

– Lassitude aussi du « progrès » dont on nous rabat les oreilles mais qui peut se montrer parfois dangereusement avilissant, car plus nous sommes « connectés » et assistés par les machines, et plus nous perdons de nos capacités humaines à réfléchir, déduire, nous débrouiller, nous montrer innovants, géniaux (pourquoi pas, soyons fous ;)) ou tout simplement ouverts et chaleureux envers les « vrais gens » qui nous côtoient. Je suis horrifiée de croiser dans la rue tant de jeunes (et de moins jeunes) aux regards de zombies, ayant perdu cette étincelle de vie, de sympathie, d’intelligence, de joie, que j’aimerais tant y trouver. Il y des logiciels pour tout, des machines pour tout, des applications pour tout. Tant qu’on fait dans l’assistanat, à quand « l’application » pour ne pas oublier d’aimer ses enfants, le frigo qui te gueule « Non mais t’as vu ton bide, boudin !!! » quand t’attrapes une crème-dessert, ou la lunette des chiottes qui siffle au moment où tu t’assois dessus pour te prévenir qu’il n’y a plus de PQ sur le dérouleur ?

Bref, contre ce désastre sans précédent, dont on pourrait discuter longuement mais je sais qu’on se comprends vous et moi, j’aime une certaine idée de la sobriété heureuse, celle que pratiquaient si naturellement nos grands-parents à l’heure où l’on achetait juste une livre de café, de savon à la lavande et de farine à l’épicerie du village –le reste étant produit par la petite ferme familiale, ou troquée avec les voisins- et où les seules « courses de rentrée » consistaient en quelques cahiers que l’on remplirait jusque dans les marges pour ne pas gaspiller, 5 ou 6 crayons de bois et un flacon d’encre bleue…

Et pourtant, que j’ai moi-même de mal à la pratiquer, cette sobriété heureuse ! Esclave d’un travail considérable (que j’aime tellement !!!) mais que je suis obligée de pratiquer jusqu’à overdose si je veux raisonnablement boucler mes fins de mois tant le coût de la vie augmente (les tomates bio à 3,50 euros le kilo tout cet été, non mais franchement !!!), accablée de ne plus pouvoir être aussi présente que je le voudrais auprès de mes amis, je suis fa-ti-guée. Tentée parfois comme les autres par cet étalage de marchandises rendues aguichantes par les pros de la pub et de la com, sans cesse préoccupée à faire le tri entre ce qui est nécessaire, superflu, ou carrément dangereux, parfois un peu en difficulté pour bien me faire comprendre quand je dois expliquer à un enfant qu’il est beaucoup plus sain de lire un bouquin –même une BD- sous un arbre dans le jardin que de passer l’après-midi à envoyer des textos, j’ai la moutarde qui monte au nez.

Monde de fous ! L’Homme « civilisé » est en train de s’autodétruire à coup de nouvelles technologies futiles, et plus il se croit malin, plus il devient esclave, abruti, assisté, froid, incapable… malade dans son corps et sans sa tête.

Je panse un peu ma tristesse à propos de toutes ces choses – et de tant d’autres- au cœur de la nature. Jamais je ne me suis autant sentie si « chez moi » dans ces champs, ces montagnes, ces forêts.

Brave Nature, Création magnifique, qui nous rappelle par sa splendeur ce que nous sommes, d’où nous venons, quelle est notre toute petite place si humble… Nature si majestueuse, petit à petit détruite par l’Homo Consommateurus Imbecilens. À quoi cela nous servira-t-il de se la péter avec toutes ces applications, ces milliers de faux « amis » sur Facebook, ces nouveautés High-Tech et ces objets connectés quand il ne restera plus un coin d’herbe sauvage, plus une abeille, plus un ruisseau non pollué ?

Je n’avais pas prémédité mon coup de gueule en ouvrant ma page de blog.

Les mots me sont venus en revoyant ces photos, qui détonnent tellement avec ce que je viens d’apercevoir en faisant mes « courses de rentrée », et j’espère vraiment ne pas vous avoir trop mis le moral « en vrac »… Le fait de pouvoir partager nos valeurs et nos convictions pour tenter de faire un peu de bien doit nous donner la « pêche » nécessaire pour ne pas baisser les bras 🙂

Alors restons sur une note plus joyeuse, avec ces quelques images qui évoquent, dans un registre plus léger, la douceur et la joie de belles journées d’été… pas encore tout à fait parties puisque septembre a lui aussi beaucoup de charme ! Vous aurez donc « en vrac » quelques jolies lumières caressant ma campagne quand le soleil s’adoucit en fin de journée, une émouvante couvée de poussins nains, un champ de blé bio joliment ponctué de bleuets sauvages, la découverte surprenante d’une petite caille nichant dans les taillis de mon jardin, quelques « nouvelles » de Gédéon et Montargis (les deux canetons de ce printemps devenus deux gros pépères aussi lourdauds qu’attendrissants), des fleurs sauvages émaillant les prairies non fauchées, quelques clichés de ma basse-cour, de mon verger, de mes toutous (vous connaissiez déjà Dauphine, elle a été rejointe par Heïdi ce printemps), mais aussi une rencontre stupéfiante avec deux bébés sangliers orphelins, lesquels ont visiblement été adoptés par un troupeau de vaches veillant maternellement sur eux depuis plusieurs jours… au grand étonnement des gens de notre village ! Les vaches ne restent pas toute la journée sur les réseaux sociaux, c’est sûrement pour cela qu’elles ont pu se rendre compte de la détresse de ces deux bébés…

J’aurais bien aimé aussi vous donner une recette, mais comme en ce moment, l’autre chose qui est un peu en vrac dans ma vie c’est mon emploi du temps, je me contente de vous souhaiter à tous une très bonne rentrée 🙂

Avec le sourire, et sans déprimer (faites pas comme moi ;)) !

planches-arabesques copie-2

bêtes-rousses

Les fameux petits marcassins orphelins. D’après mon fiston qui s’y connaît assez, comme ils ont perdu leurs rayures de nouveaux-nés on appelle ça des « bêtes-rousses »… (On sait jamais, je vous le dis comme ça vous pourrez peut-être le ressortir à Question pour un Champion…)

 

betes-rousses2

Ma fille a pu les approcher de très très près (en ce qui concerne sa tenue très endimanchée, elle n’a pas pour habitude de se balader dans la campagne sapée comme ça, on revenait juste d’une fête ;))

 

bete-rousse3

Grouîîîîk !!!

 

bete-rousse4

Câlin tout doux…

 

coucher-soleil

Juste un joli ciel du soir sur la prairie..

 

Pique-nique

Pris sur le vif en rangeant le pique-nique !

 

coucher-soleil2

Un autre somptueux ciel du soir, ce dégageant juste après l’orage…

 

bleuets

Dans les champs bio, il y a encore des bleuets… Photo prise un soir début août, juste avant la moisson.

 

piou

Piou-piou d’une couvée de poule naine 🙂

 

tendresse

Tendresse…

 

piou2

Dans les mains du grand frère, on n’a pas peur non plus… (En revanche, Maman Poule était fu-rax…)

 

montargis-et-gedeon

Montargis (le Kaki Campbell, à droite) et Gédéon (le Pékin blanc, à gauche), ont bien grandi depuis ce printemps…

gedeon-et-montargis2

Ils squattent le bas de mon jardin, se baignant dans une vieille caisse à pommes et faisant la sieste sous les arbres fruitiers. Ça, c’est une belle vie de sobriété heureuse… 😉

 

mike-bravo

Mike Bravo, notre petit coq de pure race Gauloise… Cette race dont il est dit qu’elle chante même les pieds dans la m***e 😉 Là, il a juste l’air un peu mortifié parce qu’il s’est fait becqueter le croupion par un dindon ^^ Il y a laissé quelques plumes…

 

caille

La petite caille qui niche dans mon taillis d’hibiscus… Elle veut bien se faire prendre en photo, mais si on approche trop, elle s’envole un peu maladroitement. C’est très mignon ce petit piaf 🙂

 

3-potes

Les nouveaux copains de Montargis et Gédéon. Ceux-là n’ont pas encore de prénom car on les confond trop, surtout les deux marron. Le jaune, c’est « Gros Bébé », mais quand on parle d’eux en général, on les appelle « les 3 p’tits potes ».

 

centaurees

Juste des centaurées sauvages, mais c’est si joli ! En ce moment les champs en sont couverts.

 

promenade-matinale

Invitation à la promenade matinale. Irrésistible…

 

chemin-poetique

7H30 du matin avant-hier. Du pur bonheur.

 

cloture

Clôture de châtaignier et jeux du soleil dans les graminées.

 

gentiane

De la gentiane? (Botanistes, à mon secours !)

 

dauphine-heidi

Dauphine (la grande border-collie), Heïdi (la petite épagneule) font un selfie avec leur super pote, mon fiston…

 

_DSC9453-2

400_F_6263345_vRDBuJwxbOARAZKDYeZXKynHE9pcEoIz

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

image_pdfimage_print

Vous avez aimé ? Découvrez aussi…

294 grains de sel au sujet de « { En vrac… } »

  1. Camille

    Chère Marie,
    J’ai 25 ans seulement, mais je dis oui! je dis que oui, il est dur, et même extrêmement difficile, de lutter contre cette société de consommation qui nous pousse à toujours vouloir plus, sans prendre le temps d’apprécier ce que nous avons. Cela devient terriblement difficile de profiter d’une simple brise, au sommet d’une montagne si durement gravit.
    Mais réconforte toi, tu n’es pas seule à partager ces pensées. Certes, elles ne sont pas « à la mode », ou « dans le moove », mais il y a dans la nature de quoi tirer sa force. Il suffit de se détacher du reste, de vivre pour soi, de se faire du bien à soit, de prendre (énormément) de recul, et finalement, de sourire tout simplement. Les bonheurs les plus simples sont les plus appréciés.
    J’ai 25 ans, et je te le dis: m’arrêter, pour respirer tout simplement, me ressource bien plus qu’aller faire du shopping, ou autres (j’avoue que ça me permet aussi de saliver à l’idée d’une recette dont les tiennes que je vais pouvoir savourer sans complexe une fois rentrée :P)
    Réussir à garder son libre arbitre, se construire pour soi, et non pour les autres, et se sourire.
    Une très bonne rentrée à toi, je doute qu’elle ne soit très aisée, mais les choses se font les unes après les autres.
    Au final, fais lui confiance, la vie est réellement très bien faite 😉

    Répondre
    1. Marie ChiocaMarie Chioca Auteur de l’article

      Ne t’en fais pas, je ne me laisse pas abattre… Je m’insurge juste contre les proportions incroyablement imbéciles que prend le « progrès » ces derniers temps. Le progrès dans les années 50, 60, 70 etc. (lave-linges, téléphone, etc.) étaient de très bonnes choses. Mais là, je trouve que ça vire un peu au scénario de film catastrophe d’anticipation genre Terminator tu vois? Il faut qu’on arrête là… Ou la génération Geek sera une génération d’esclaves.
      Plein de bises Camille, et bonne rentrée à toi aussi 🙂
      Marie

      Répondre
  2. Pandore

    Tu es tristounette Marie ! Et un peu surmenée on dirait. Mais je partage nombre de tes constats sur la société de consommation. Et je t’avoue que tout ce que j’ai supprimé progressivement en voulant passer au zero déchet m’a fait plus de bien que tout ce que j’achetais avant (qui n’était pas tant que ça pourtant car moi aussi je suis sobre et j’aime faire moi-même). Allez courage ! Grâce aux blogs on sait qu’on n’est pas tout seuls 🙂 et bises

    Répondre
    1. Marie ChiocaMarie Chioca Auteur de l’article

      Ne t’en fais pas, je râle, je rouspète, mais je tiens le coup 🙂
      Plein de bises ma chère Pandore 🙂
      Marie

      Répondre
  3. Valou B

    Bonsoir Marie,

    Un grand merci pour ces belles photos, ces petits instants d’éternité, de douceur dans un monde de brutes… Une vrai fermette dans la campagne 🙂
    Merci d’être toi et de nous rappeler aussi ce qui est important : la beauté du ciel, de la terre, de ses habitants, de se rappeler qu’on est tout petit et qu’il faut profiter des plaisirs simples et vrais (comme un bon petit plat mitonnée avec amour, passer du temps avec ses proches).
    C’est de là que tu puises toute cette inspiration et ton énergie.
    Ne pas oublier l’essen-ciel.
    Bon courage pour cette reprise.

    Répondre
  4. Lauren

    Chère Marie,

    J’ai 25 ans aussi et j’aurais pu écrire ce qu’a rédigé Camille. Pour ma part, je serai plus brève en te disant simplement de ne surtout pas te laisser contaminer par la déshumanisation, la superficialité et l’égoïsme ambiant ! Au contraire, partage encore avec nous tes recettes naturelles et pleines d’amour, tes magnifiques photos champêtres, bucoliques etc., photos où la vie transparaît dans chaque parcelle. Combien de fois j’ai pesté, tempêté contre les mêmes choses que toi (sans être parfaite moi-même) avec comme résultat : rien ne s’améliorait, ni le monde ni moi-même et en plus, je me sentais encore plus mal…

    Aujourd’hui, je repense souvent à la phrase de Gandhi : « Soyez le changement que vous voulez voir dans ce monde. » C’est ce que je m’applique à faire et je suis sûre qu’en ne se preoccupant que de sa propre avancée et qu’on ne fait que la partager avec les autres sans les forcer, eh bien je suis sûre qu’on les inspire. À chaque fois qu’on est soi-même, souriant et bienveillant envers le monde, on sème une graine. Peut-être mettra-t-elle du temps à germer, peut-être ne deviendra-t-elle jamais un bel arbre mais qu’importe, semons-en le plus possible.

    Et je conclurai en disant que se concentrer sur le positif est primordial car chaque fois qu’on laisse notre attention dériver vers le négatif, on le nourrit !!! Moi, je préfère essayer de voir le positif partout, comme ça il s’amplifie et touche de plus en plus de coeurs !

    Courage, douce Marie, reste toi-même, fais ce que tu aimes et tout ira bien. Nos pensées créent notre monde, alors tout est parfait.

    Répondre
    1. Marie ChiocaMarie Chioca Auteur de l’article

      Tu as bien raison de voir les choses avec optimisme Lauren, mais pour que les choses évoluent plus vite il faudrait changer carrément de modèle économique. Là, ça me dépasse, car je ne crois pas qu’on ait le moindre politicien en France ou en Europe capable de proposer quelque chose de cohérent, durable, et qui ne soit ni une dictature écologiste ni un coup d’épée inutile dans l’eau. Bref, ça craint. Tant qu’on continuera à vouloir la « croissance » à tout prix, c’est fichu. On DOIT aller vers la décroissance SANS que les gens meurent de faim ou finissent à la rue. J’espère que c’est possible… Pour cela, il faut arrêter de fabriquer, vendre et jeter tout un tas de co***ries qui ne servent strictement à rien d’autre que d’enrichir les mêmes.
      Mais là, le sujet est très très large.
      Des bises, et bonne journée à toi Lauren 🙂
      Marie

      Répondre
  5. stéphanie

    Marie, je vois en te lisant et en lisant les commentaires que nous sommes quelques uns à penser la même chose, de plus en plus même peut être? Au passage, j’espère que mes garçons, à 25 ans, tiendront le même discours que Camille et Lauren 🙂
    Tu as heureusement la chance de vivre dans un paysage magnifique, et je te remercie de partager ces belles photos.

    Plein de chaudoudoux à toi

    Répondre
    1. Marie ChiocaMarie Chioca Auteur de l’article

      Oui, je me rends bien compte à quel point je suis gâtée d’habiter une si jolie campagne…
      Plein de bises à toi aussi Stéphanie 🙂
      Marie

      Répondre
  6. Eugenia

    Courage Marie! C’est un sentiment partagé, chaque fois q je rentre (je habite en région parisienne) après un séjour dans les Vosges je suis dégoûtée, je ne veux plus sortir…. Bref embrasse cette nature qui t’entoure de tout tes sens,
    ( je manque de mots…)
    Merci pour partage tes jolies photos
    Bises

    Répondre
  7. VERONIQUE

    bonjour Marie,
    Je partage ton billet d’humeur, beurk cette consommation à outrance, et cette société qui creuse les écarts entre ceux qui ont (trop !) et ceux qui n’ont pas le minimum. Résistons et prenons les chemins de traverse, refusons cette consommation débile et « investissons » dans ce qui ne s’achète pas : l’amour, le partage, l’amitié, buller, flaner, ralentir, regarder les étoiles…. Tes belles photos nous emmènent sur ces chemins, continue à nous ravir les yeux et les papilles et à nous faire partager tes histoires simples et belles !!!
    Moi j’ai une passion, c’est la botanique et je peux te dire que je peux passer des heures dans les prés, les forêts et les bords de chemin à observer tout ce qui pousse, et c’est que du bonheur de regarder toute cette beauté…… Et puis aussi faire des cueillettes pour les tisanes…..
    Ta fleur jaune n’est pas une gentiane, mais très certainement une AIGREMOINE EUPATOIRE, mais il faudrait confirmer la détermination par l’observation des feuilles (belles feuilles vertes foncées très découpées ?). C’est une excellente plante médicinale qui s’utilise pour le foie (eupatoire) et la vue (cataracte)….

    Répondre
    1. Marie ChiocaMarie Chioca Auteur de l’article

      Oh, merci beaucoup Véronique, oui, je crois bien que ça doit être une aigremoine, je viens de retrouver sa trace dans un bouquin de botanique grâce à toi !
      Merci !
      (Là, je suis en train de préparer une huile solarisée de millepertuis, et une teinture de serpolet pour cet hiver ;))
      Gros bisous !
      Marie

      Répondre
      1. Pandore

        Mais c’est quoi une huile solarisée de millepertuis et une teinture de serpolet ??? Marie, voyons, fais nous très vite une note sur le sujet, ça m’intéresse beaucoup ! des bises

        Répondre
        1. Marie ChiocaMarie Chioca Auteur de l’article

          Ahlàlà, si je me lance dans les « recettes » de phytothérapie il faudrait que j’ouvre un blog rien que pour cela, car je soigne 95% des petits pépins de santé de ma famille avec juste :
          – De l’argile
          – Une douzaine d’huiles essentielles
          – Les plantes de mon jardin et de la nature autour de chez moi.
          C’est souvent beaauuuuuuucoup plus efficace que ce que tu trouves en pharmacie (exemple, l’huile solarisée de millepertuis est redoutablement efficace contre les brûlures, de même que l’huile essentielle de lavande vraie. Pour une « cuisinière » comme moi, c’est précieux ;))
          Plein de bises, et très bon week-end à toi ma Pandore !
          Marie

          Répondre
  8. Ma'

    Marie, je crois que je comprends ton coup de g***… Je sature aussi de la publicité qui veut nous faire prendre le superflu pour l’indispensable… Je réfléchis de plus en plus aussi à mon mode de consommation (et je sais que je suis loin d’être parfaite ! ).
    Alors, comme toi, je sors dans la nature, je marche, je m’émerveille… et je tente de transmettre tout cela à une jeune génération, je cherche à garder ce lien entre les hommes qui est si bon… Et j’espère très fort y réussir un peu…
    Tes photos sont superbes, Marie, et je suis épatée par les 2 jeunes marcassins (même si ce ne sont plus vraiment des marcassins…) et le fait que ta fille soit un peu trop habillée pour courir la campagne donne à la photo un charme très romantique !
    Bises, Marie… bon courage pour la rentrée !

    Répondre
  9. Fanny

    C’est vrai que parfois cette société me dépasse. Je ne me retrouve pas dans cette volonté d’hyper-consommation. J’ai 23 ans et j’ai l’impression d’être à contre courant des personnes autour de moi. J’aime beaucoup la nature, les randonnées, les promenades (mais pas que, je reste tout de même influencé par le monde moderne !). J’achète peu de choses, mais des choses durables le plus souvent. Et la majeur partie de mon budget par dans les courses, dans une volonté de mieux manger. Mais pas facile avec un seul salaire !
    Heureusement mes proches partagent cette vision différente sur la vie et j’essaye, comme le dit Lauren, de semer des graines dans l’espoir de les voir germer autour de moi, et d’influencer une autre façon de vivre !
    Merci pour ces jolies photos, ta campagne est si jolie 🙂

    Répondre
  10. Steph Marmott

    Marie je partage ton exaspération et tente d’ « être le changement que je veux voir ». Je ne fais pas beaucoup, mais un petit geste, une petite graine semée valent mieux que rien.
    Merci pour ces douces photos…
    Bon courage pour la rentrée 🙂
    Des bises

    Répondre
    1. Marie ChiocaMarie Chioca Auteur de l’article

      Bon courage à toi aussi Steph, je crois que tu as aussi des enfants en âge de rentrer? Moi, cette année, c’est chaud, j’ai 6 enfants dans 5 établissements différents… ^^
      Gros bisous !
      Marie

      Répondre
  11. Séverine

    Bonjour Marie,
    Je suis complètement d’accord avec toi, on vit dans un monde de dingue, et qui n’a vraiment pas l’air de s’arranger avec le temps…
    Et tel que c’est parti, les prochaines élections ne vont pas nous montrer le plus beau de notre société !
    Tes photos montrent une région magnifique, ça me rappelle des moments de mon enfance chez mes grands parents. Mon jardin n’est pas très grand, mais je m’y ressource aussi, et ça fait un bien fou !!
    Ne désespérons pas, je me dis que chacun de nous, à son échelle, peut peut-être faire un peu bouger les choses, et qui sait, un jour peut-être, l’humain sera considéré comme un être à part entière et non pas un consommateur…
    Je te souhaite une belle journée ! Profitons de ce soleil ! en Bretagne, on sait que nos beaux jours sont comptés ! 😉

    Répondre
    1. Marie ChiocaMarie Chioca Auteur de l’article

      Passe encore quelques belles semaines Séverine 🙂
      Mes parents ont passé l’été en Bretagne, je crois qu’il a fait bien beau cette année, c’est ça?
      Gros bisous !
      Marie

      Répondre
  12. Danielle

    Décidement je vois que mon petit coup de blues est partagé par de nombreuses personnes et je dois avouer que cela me fait du bien car vous avez exprimée totalement mon mal-être actuel et cela l’apaise un peu de ne plus me sentir seule. Dans quelques jours je reprends le boulot et du coup aussi cette vie trépidante et épuisante qui ne m’apporte pas grand chose mis à part ce salaire nécessaire à ce confort tellement superficiel. Merci Marie…ce blog ne parle pas que de vos (délicieuses) recettes mais de relations humaines et cette recette là est sans doute la plus savoureuse de toutes.

    Répondre
  13. Val

    Merci, Marie , j’ai l’impression de ne plus être seule dans ce monde …ça fait un bien fou.
    Quand je tiens ce discours à mes proches et amis , ils me prennent pour un dinosaure.
    Même s’il est difficile de ne pas se laisser happer par cette société de consommation et de nouvelles technologies, on peut résister encore un peu et revenir à des choses plus simples et plus vraies…
    Pour moi, cette frénésie vers le + me pousse à réfléchir sur le vrai sens des choses….même si je suis en décalage avec mon entourage.
    Apparement nous sommes encore quelques personnes à résister…
    Courage à toi et bonne rentrée …avoir cette nature autour de toi est un grand privilège …merci pour le partage de photos…

    Répondre
    1. Marie ChiocaMarie Chioca Auteur de l’article

      Oui, je me rends bien compte du privilège que c’est d’habiter une si jolie campagne 🙂 Je voudrais tant que la plupart des gens connaissent aussi ce bonheur ! Mais là, ça devient carrément utopique…
      Des bises Val 🙂
      Marie

      Répondre
  14. Babeth De Lille

    Merci pour la bouffée de bonne humeur que viennent de m’apporter ces photos….quant au coup de fatigue, je le comprends bien….et j’approuve à 100% mais, moi qui me souviens encore un peu (je vais me sentir très vieille là !;() de la vie d’avant les applis diverses et de la conso à gogo, j’ai pu apprécier de laver mon linge autrement qu’en faisant chauffer une énorme bassine ( comme Maman) ou de congeler des aliments, de choisir entre plusieurs programmes à la télé, de mettre 1h au lieu de 3 pour aller à Paris et, plus récemment de prendre mes billets de train sur internet ou d’y lire des recettes, en partager d’autres et y mettre parfois mon grain de sel
    Bref, le progrès a eu du bon mais je trouve aussi que tout s’est accéléré et qu’un truc a dû dérailler à un moment!
    Et c’est parfois très fatigant d’essayer de trier….et encore plus de rétro pédaler sur certaines choses! Quant à essayer de faire partager ça à d’autres…
    Alors essayons chacun un peu…et espérons, même si parfois je suis « soulagée » de me dire que je ne verrai pas ce qui risque d’arriver dans cette course en avant, tout en continuant à profiter quand même de certains progres

    Répondre
    1. Marie ChiocaMarie Chioca Auteur de l’article

      Tu as entièrement raison Babeth ! Je ne critique pas du tout le progrès en général (je ne suis pas Amish ^^) mais la course galopante des « nouvelles technologies »… qui à mon avis font gravement régresser l’Homme en général.
      Plein de gros bisous 🙂
      Marie

      Répondre
  15. Delphine S

    Comme tes photos sont splendides !!! Tu as un talent fou ! Et tu as raison on se laisse happer par un système qui nous rend dingues et qui nous fait courir toujours encore plus ! Il faut néanmoins toujours essayer de voir le verre à moitié plein et relativiser mais c’est chose aisée de le dire… le faire l’est beaucoup moins… Je te souhaite ainsi qu’à ta petite tribu une excellente rentrée et ai hâte de découvrir en septembre ta nouvelle pépite ! Mes filles trépignent d’impatience à l’idée d’enfiler leurs tabliers et réaliser elles-mêmes les recettes 😉 Courage, tu as la ressource en toi pour retrouver ton sourire :-))

    Répondre
  16. Carole

    Marie,
    Tes mots sonnent si juste !
    Ce monde est une catastrophe et je m’efforce chaque jour de montrer que l’on peut vivre différemment des normes actuelles.
    Nous devons garder espoir car je trouve qu’il y a de plus en plus de personnes qui s’interrogent.
    Gros bisous !

    Répondre
    1. Marie ChiocaMarie Chioca Auteur de l’article

      Merci beaucoup Carole… Je suis heureuse que beaucoup de gens s’interrogent, mais mon pessimisme vient du manque de volonté du côté des décideurs. C’est compliqué,l’argent prend une trop grosse place dans les décisions. Et pendant ce temps, le mal avance.
      Gros bisous à toi aussi ! On va tâcher de garder le moral hein? 😉
      Marie

      Répondre
  17. _Nouillette_

    Coucou Marie! Merci pour ces photos toutes douces, je suis ravie de constater que tu as enfin à nouveau des poulettes après le drame de l’an dernier (ou l’année d’avant??? Le temps passe si vite…). Quelque chose me dit que c’est le 50mm que tu as sorti. 😉 Pour ce qui est du reste, nous sommes à peu près sur la même longueur d’onde. Tu auras remarqué que j’étais moins présente sur ton blog, de fait, j’ai réduit drastiquement ma présence sur Internet: plus de réseau sociaux (pinterest oui, quand j’ai le temps et pour garder mes recettes de cuisine; instagram de moins en moins, car c’est assez superficiel) et je n’alimente plus mon propre blog depuis plus de la moitié de l’an! Depuis deux ans aussi on a bifurqué sur le zéro déchet et on réduit, on désencombre, on vend ou on donne, on cherche du seconde main… Des objectifs assez compliqués et qui demandent beaucoup de compromis. Comme toi c’est dans la nature que je me sens le mieux, quand je n’entends pas de coups de fusil cela dit. Les heures passent et je ne m’en rends même pas compte. Mais cette nature est fragile. On constate avec amertume le béton gagner sur les friches, sur les haies et les forêts, des jardins arrosés de pesticides et peuplés d’espèces horticoles gourmandes en produits phytosanitaires, des piscines pompeuses de nappes phréatiques et blindées de chlore, des maisons vides les 3/4 de l’année. On constate aussi le morcellement des paysages, le piétinement et le ravinement dûs à des passages incessants d’une faune sur deux pattes, semant des graines non biodégradables (merci les emballages) et qui ne feront pousser que la mort. Nous avons peu de moyens de lutte si ce n’est notre mode de vie, il « parlera » à certains ou pas mais je me dis que nous sommes devenus fous et qu’il faudra que tout aille très mal avant qu’il ne puisse y avoir du mieux. Il n’y a que comme ça que l’on (ré)agit. Voilà. Moi aussi ça me fatigue, au point où j’ai plus rien à dire aux gens, plus envie de parler, de proposer, d’expliquer… C’est pas le genre de fatigue dont on se remet. Alors il reste à être là, avec la nature telle qu’on la connaît, la protéger si on peut ou en tout cas vivre avec elle et pas contre elle et faire notre part de colibri. 😉 De grosses bises Marie.

    Répondre
    1. Marie ChiocaMarie Chioca Auteur de l’article

      De grosses bises à toi aussi Nouillette, et profite bien de belles randonnées dans ton si joli Haut-Var que je connais et que j’aime tellement !
      Marie 🙂

      Répondre
  18. melette

    Bonjour,

    Que dire de plus, vous avez toutes résumé notre mal être devant cette société de consommation, mais l’espoir est là puisque nous sommes nombreuses à y réfléchir.
    Tes photos sont splendides et l’on fait un bout de promenade avec toi, on profite de ces calins vaches et roux et de cette belle verdure.
    Je te souhaite une belle rentrée, du courage et de retrouver le sourire et la sérenité
    Bonne semaine

    Répondre
  19. Dodecanesia

    Merci Marie pour ces magnifiques photos, ce superbe coup de gueule (que je lis dans le métro sur mon IPhone mais je ne le changerai pas tout de suite promis!!!). Je partage tes valeurs et je dois dire que la lunette des chiottes qui siffle c’est quand même une idée de génie!
    Bon courage pour la rentrée

    Répondre
  20. etlafeesatoile

    Tout à fait d’accord avec toi… la maison d’à côté (du vieux papi qui a vécu jusqu’à 115 ans) vient d’être retapée et elle ressemble à un bunker, entourée de béton, goudron, murets, « notre » hérisson ne peut plus passer, il est obligé d’aller vers la route, dangereusement… Je suis sidérée quand je vois toutes les idioties qui sont  » à la mode » en ce moment, comme cette histoire de pokémons (surtout que ça peut être dangereux)… mon fils en était fan petit mais aujourd’hui à 25 ans il a un téléphone sans connexion internet (eh oui, il préfère, c’est moins contraignant ) et il décide de quand il veut se connecter sur son ordi…
    Nous avons la maison la plus « sauvage » du quartier (ou presque ) , avec des arbres, des fleurs, des légumes, des papillons, des oiseaux qui viennent faire leur nid, des hérissons, insectes etc… mon plaisir du matin est de faire le tour du jardin et y cueillir les légumes, figues et autres, faire des confitures et gelées de mûres en ce moment, rester le soir sur la terrasse pour admirer les étoiles… et le pire est que nos voisins avec leurs belles maisons « proprettes » adorent notre jardin naturel 😉
    Ce n’est pas facile de vivre  » à contre-temps » mais qu’est-ce que ça détend 😉 (je ne crache pas non plus sur certaines modernités comme internet, etc… mais à dose raisonnable )
    Merci pour ton billet et ces photos si belles, les animaux savent ce qu’est la solidarité désintéressée… de belles leçons…
    Je te souhaite une belle journée, zen le plus possible…

    Répondre
    1. Marie ChiocaMarie Chioca Auteur de l’article

      Oui, ne t’en fais pas, mes coups de sang sont généralement de courte durée… Mon inquiétude sur le fond reste intacte, mais j’ai retrouvé le sourire quand même parce que j’ai décidé de ne pas me mettre la rate au court-bouillon. Ça ne ferait rien avancer, et ça me bousillerait la vie…
      Gros bisous (et quelle chance d’avoir un hérisson dans ton jardin, j’en ai toujours rêvé !)
      Marie

      Répondre
  21. Frédérique

    Ah, Marie, que tu sois fâchée, gaie, d’humeur riante, ou grave, tes propos touchent toujours droit au coeur… et au cerveau de l’Homo Sapiens Sapiens que je suis :).
    J’essaie , même dans une grande capitale provinciale, comme celle où nous habitons de vivre sobrement et intelligemment : vélo, marché avec achats alimentaires de saison et locaux, entre autre.
    Dans mon métier, je fais tout pour mettre la qualité en avant, même si c’est me couper l’herbe sous les pieds, puisque du coup mes clientes consomment moins : créations intemporelles et très solides !
    Mais c’est une manière de vivre que j’espère avoir gravé dans l’ADN de mes 3 enfants, j’ai des doutes, mes n°1 et 3 sont des fans de ce jeu virtuel (et sûrement très forts car pas de « gadade » pour le moment …ah ah ah )
    Bonne rentrée à toi Marie et merci pour cette belle tranche matinale de douceurs photographiques !

    Répondre
  22. Rosa Maria

    Bonjour Marie !
    Merci pour ces belles photos !
    On est vraiment sur la même longueur d’onde… comme je te comprends !
    Je me retrouve parfois à marcher et soudain les larmes jaillissent toutes seules… de voir tout cet aveuglement, ce que le monde (ou peut on dire « dé-mon ») EST et le pire devient… j’en tremble pour nos enfants…
    Tout est fait pour qu’on ne se remette pas en question… dès la plus petite enfance, les enfants sont pratiquement tous FORMATER… dans un système d’idolâtrie, d’artifice, de comparaison etc…
    Je ne sais pas si tu as déjà vu les DVD : « demain » ou « M et le 3ème secret , Le secret de Fatima enfin révélé »
    Il faut vraiment réagir et très vite… il est URGENT de changer nos habitudes en TOUT…
    Les prix sont exorbitants (je t’en avais déjà parlé lors de nos derniers échanges)… chez toi, le prix des tomates sont à 3,50 du kg ! Ici c’est entre 4,80 € et 6 €… pour nous consoler, on nous dit que c’est BIO !
    Du coup, cette année nous avons fait le potager et je te promets que c’est le vrai BIO et sain !!! Les tomates ont du goût (car la plupart du temps même en magasin bio elles n’ont pas de goût)…
    Je n’ai même plus envie de prendre la voiture pour faire les courses… car je sais que je vais ENCORE râler pour les prix…
    On nous prend pour des « vaches à lait » pardonnez moi petites vaches mais vous n’êtes pas pointées du doigt mais juste l’image secondaire, nous sommes des numéros, des chiffres… je ne sais pas si tu as déjà remarqué lorsque tu vas dans les hôpitaux ou autres centres… on te demande : « carte vitale ; mutuelle » sans prendre la peine de te regarder… on n’est plus nommé par Madame untel ou Monsieur untel…
    on n’a plus le droit de sourire sur la photo pour les pièces d’identité… t’imagine ce qu’on nous demande, on est des robots, sauf que moi, lorsqu’on m’avait demandé de ne pas sourire, j’ai éclaté de rire !
    Donc, sur ma pièce d’identité, j’ai les yeux qui brillent tellement et ma fille aussi, comment peut on empêcher une petite pleine de vie de ne plus sourire devant un appareil photo ? !!!
    C’est vraiment triste ce que nous traversons et je crains le pire, je prie sans cesse pour que tout s’arrange et qu’on puisse tous enlever les pelures d’oignons que nous avons sur les yeux… on doit se repentir les amis !!!
    Bon, j’arrête car sinon, il n’y aura plus de place sur ton blog…
    Allez Marie, courage, il y a des personnes qui agissent sur cette Terre !!!
    Ça bouge doucement mais surement ! Suivons le mouvement à petite échelle ! Nous avons cet appel !!!
    Des bises et bonne journée
    Rosa Maria

    Répondre
    1. Marie ChiocaMarie Chioca Auteur de l’article

      Les tomates à 4,80 ou 6 euros le kg, ça s’appelle de l’escroquerie… comme tu as bien fait de cultiver ton potager ! Hélas, beaucoup de gens n’ont pas cette chance, et doivent se contenter d’acheter des fruits et légumes industriels faute de budget. Avant, je pensais qu’en mangeant plus simple (moins de viande, pas de plats tout prêts, moins de desserts, etc.) quasiment tous les budgets pouvaient manger bio. Mais là ce n’est plus le cas…
      Et comme tu dis, si encore il n’y avait que ça qui cloche dans notre monde…
      Allez, courage Rosa Maria, toi et moi on sait que nos bonnes actions nous seront récompensées au centuple n’est-ce pas? 🙂
      Gros bisous,
      Marie

      Répondre
      1. Sabrina

        A Meudon dans le 92, les (bonnes) tomates (variété coeur de boeuf originale ou marmande) sont à 6,90 euros / kg. Pour les trouver à 3,70 euros / kg, il faut les cueillir soi-même dans les fermes des environs. et – non bios!

        Répondre
  23. Nicolle

    MERCI MERCI Marie
    Pour ces magnifiques photos
    Merci pour le coup de gueule, partagé. J’en rage quelquefois de la bêtise humaine. Cela fait du bien de crier sa hargne!!!!!
    A bientôt pour de belles recettes

    Répondre
    1. Marie ChiocaMarie Chioca Auteur de l’article

      Oui, à bientôt Nicolle pour de nouvelles recettes, pas de souci, je ne perd pas ma gourmandise pour autant ! 🙂
      Marie

      Répondre
  24. Auvolat-Gaudin Céline

    Chère Marie,
    Je me retrouve tellement dans ces mots…on me dit parfois que je suis « régressioniste »:je vis au fin fond de la campagne,je n’ai pas la télé et internet seulement sur mon téléphone,etc etc…
    Mais quel bonheur d’apprécier un lever de soleil en plein nature,le pépiement des oiseaux…
    Un grand merci donc pour ce coup de gueule qui remet les choses à leur place et pour ce partage-photos des petits bonheurs du quotidien.
    Bon courage et continue de nous donner tant de bienveillance par ton blog!
    Bien sincèrement
    Céline

    Répondre
  25. Margo

    Bonjour Marie,

    Tes photos sont superbes, que j’aime la campagne et les couleurs merveilleuses et chaudes que
    tu arrive à capter avec ton appareil photo.
    Pourrais tu me dire quel appareil photo tu as?

    Très bonne journée à toi

    Répondre
    1. Marie ChiocaMarie Chioca Auteur de l’article

      Justement, un vieux D90, acheté il y a 8 ans, et que j’avais déjà acheté d’occasion. J’ai résisté 1000 fois à la tentation d’en prendre un plus récent, plus performant, mais pour finir, ce « vétéran » fait du bon boulot ^^
      Bonne journée à toi Margo !
      Marie

      Répondre
  26. Marick

    Bingo pour tes photos de ciel, si reposants et splendides. Et la décroissance existe. J’y crois, je veux y croire. Et ce qui passe pour farfelu maintenant ne le sera plus dans 50 ans. J’attends avec patience le jour où mes petits enfants diront « non mais vraiment, vous vous balladiez dehors les yeux rivés sur vos écrans… pour de vrai ? »…
    En attendant j’explique à mes enfants que oui on peut reprendre les intercalaires de l’années dernière en mettant une nouvelle étiquette. Et que si un prof a quelque chose contre j’irais le voir pour en discuter entre adultes raisonnables et acteurs d’un monde moins consumériste…
    merci pour ces photos et ces mots…

    Répondre
    1. Marie ChiocaMarie Chioca Auteur de l’article

      ^^
      J’aime tellement ton commentaire, avec le coup des petits enfants qui disent « non mais vraiment, vous vous balladiez dehors les yeux rivés sur vos écrans… pour de vrai ? »…
      ^^
      Merci Marick 🙂
      Marie

      Répondre
  27. Lulu

    Quel inspirant billet d’humeur. Tu dis tout haut ce que beaucoup d’entre nous pensons, mais ça reste bloqué. Toi, tu mets des mots. C’est formidable. Et ce monde n’est pas si pourri, puisqu’il y a des gens comme toi. Chargés de douceur, si généreux en « beauté ». C’est tellement précieux !
    Magnifiques photos, magnifiques sujets ! Ces animaux sont adorables. La lumière est magique.

    Merci Marie, du fond du cœur.

    Répondre
    1. Marie ChiocaMarie Chioca Auteur de l’article

      Oh, mais de rien Lulu, c’est vraiment moi qui te remercie pour ce si gentil petit mot qui me fait chaud au coeur…
      Des bises, et bonne journée à toi !
      Marie

      Répondre
  28. Magalie

    Bonjour Marie,
    J’avoue: un des mes petits plaisirs de ces matins d’été et de prendre mon petit déjeuner sur la terrasse toute fleurie de ma maison en galet dans mon bout de campagne béarnaise (moi l’expatriée toulousaine par amour…et oui dans le Sud Ouest chaque kilomètre compte!!!). Là, tranquille et heureuse en attendant que mes princesses se réveillent et que l’agitation monte d’un cran, je savoure cet instant à ne presque rien faire si ce n’est siroter mon thé en regardant abeilles, bourdons et autres butiner autour de moi…et consulter mes mails sur ma tablette!!! Et oui, il y a quelques années, l’homme m’a offert pour Noël cet engin que j’ai accueilli avec un froncement de sourcil: « Mais qu’est ce que tu veux que je fasse de ça! On a déjà un ordi portable! » Un peu confus, l’homme a répondu : » mais c’est très pratique, tu sais; très intuitif à utiliser, tu vas adorer! » Mouais…moi j’aurais préfèré une tondeuse à gazon manuelle anglaise sans moteur ni électricité ou encore de nouveaux sécateurs pour les rosiers … Oui mais voilà…cette tablette maintenant je m’en sers tout le temps (raisonnablement! déjà je suis allergique aux jeux …à part le rami, les batailles, de temps en temps les petits chevaux mais point trop n’en faut!) je l’utilise pour mes mails, recherches et achats sur internet( la ville est loin,ma p’tite dame, c’est quand même pratique!) appareil photo et j’y écoute ma musique préfèrée….et donc ce matin j’y lis ton dernier message…
    Je m’y retrouve Marie dans tout ce que tu écris, notre vie actuelle est la recherche d’un équilibre entre ce qui est nécessaire et ce que la société veut nous faire croire indispensable; et ce d’autant plus que nous avons des enfants… Mais de nos enfants, nous tirons cette force qui fait que nous continuons à faire ces choix de vie que nous pensons bons. Et non, pour cette rentrée, pas de nouveau sac de cours pour ma grande fille puisque l’ancien est toujours en parfait état et pas de nouvelle trousse pour ma petite princesse, l’ancienne a une petite tâche d’encre, on va y coudre une petite fleur en tissu avec quelques perles et hop! une trousse de princesse que personne n’aura.
    C’est vrai que parfois elles râlent un peu (beaucoup) mais en discutant elles comprennent (si!si!) qu’acheter pour acheter ce n’est pas si satisfaisant en fin de compte.
    Tiens cette année, changer la voiture n’est pas si indispensable…et si on plantait des arbres fruitiers pour manger des vrais fruits? Je te laisse deviner pour quoi nous avons voté!
    Et bien, j’ai beaucoup écrit! Là, je vais fermer ma tablette et aller faire mon pain…et oui! quand mes amies me demandent mon secret pour avoir la ligne: je fais mon pain, mes gâteaux, ma cuisine, mon potager, mon jardin…en fait je suis super chanceuse de ne pas avoir le temps de m’assoir sur le canapé de toute la journée pour regarder la télé! Je ne rentre pas dans le moule? Tant mieux! Je préfèré faire mes tartes qu’en être une!
    Belle journée Marie et à très vite de te lire.

    Répondre
    1. Marie ChiocaMarie Chioca Auteur de l’article

      Quel magnifique message Magalie… Un très grand merci, et bonne continuation pour tout 🙂
      Je te souhaite une magnifique journée dans le Béarn !
      Marie

      Répondre
  29. Anne-Lise

    Bonjour Marie,
    Merci à vous pour ces photos, de retour « en ville » aprés un séjour dans la campagne gersoise, ces photos font écho à ces jours au rythme du soleil, de dame nature. Merci pour ces mots justes et partagés par tant de personnes, il est possible de vivre sans appli, sans télé sans pour autant être en marge. Savoir apprécier des plaisirs simples, un produit nature non transformé, un moment de partage autour d’un thé, d’un café, d’un repas, une promenade en forêt, en campagne, en montagne, au bord de la mer…Savoir être à l’écoute de l’autre, ne pas céder à cette morosité, celle imposée par notre société, savoir conserver un regard neuf sur ces jolies photos que vous nous offrez, cela est possible et je reste optimiste l’homme finira par rejeter cette course qui l’entraînerait à sa perte. Merci pour cet article, pour tout ces articles frais, qui me font parfois rire, m’emerveille ou qui comme aujourd’hui invite à la réflexion. Puissions nous vous insufler un soupçon d’énergie en plus pour continuer à partager encore et pour entamer ce marathon rentrée. Belle journée à vous

    Répondre
  30. Denise

    Chère Marie,
    Cela fait 2 ans que je te suis. Tes recettes, toujours accompagnée de petits mots d’humour et de belles photos m’enchantent. Comme beaucoup d’entre nous, j’essaie de tout faire bien: local, bio, de saison et fait maison.
    Tu es une grande aide dans ma cuisine, je te remercie et je t’envoie des tas et des tas de pensées positives

    Répondre
  31. Victor

    Wahooou Marie,

    En lisant ton début de post, j’ai cru que tu allais nous annoncer que tu étais entré dans une grande dépression, et que tu
    Mais tu as tellement raison. Les zombies contés dans les films fantastiques n’existent peut-être pas, mais le concept lui existe bien.
    Des êtres humains superficiellement vivants, mais sans âme et lobotomisé. Des pseudo-humains qui n’agissent plus par réflexion et par personnalité. Mais juste des êtres désincarnés, tenu éveillé par le réflexe de consommer en excès, et en pensant que la considération de soi et le prestige passent par des choses pourtant si futiles, et si rapidement remplacées par d’autres, encore et encore… tant de frénésie, tant d’esbroufe, tant de virtualité et d’illusion.
    Nous avons tant besoin de toucher, de sentir, de prendre le temps d’apprécier, de penser, de créer, de façonner, de déguster… d’aimer!
    Les choses qui ont de la consistance, qui prennent de l’importance, de la valeur et qui nous enrichissent à terme… se façonnent, se construisent… dans le temps, petit à petit… En prenant le temps de découvrir, en appréciant, en dégustant plutôt que de se goinfrer sans ressentir une délectation…
    Mais aussi en acceptant de se casser la gueule, de savoir avoir tort, de se tromper, mais de se relever, d’être motivé et d’apprendre de ses erreurs. Et oui, c’est comme ça, je pense, qu’on construit quelque chose de fort, de pérenne, sur le long terme, et de plus avec une certaine fierté, car on a mis du temps, du sacrifice, mais aussi du cœur et des sentiments.
    Aucune applications d’assistances virtuelles (pour se décrotter le nez ^^) ne pourra combler l’authentique rapport avec l’humain et sa terre.
    Rien ne doit nous déraciner, au risque comme une belle plante exotique, mis dans un pot loin de son cadre de vie, au risque de s’étioler.
    Nous avons besoin d’authenticité plus que jamais, tant que le business, la surconsommation et l’attrait pour les choses jetables et futiles seront une priorité, avant une attitude responsable, altruiste et les besoins humains.
    En regardant tes si beaux clichés Marie, je me dis que tu vis vraiment dans un autre monde. Un univers idyllique. Un paradis!
    Et j’espère que ce monde ou tu vis t’apporte beaucoup de bonheur et d’authenticité.
    Merci Marie, à travers tes articles, tes photos, et surtout tes délicieuses recettes de nous transmettre tant de générosité et de valeurs sincères.
    Désolé pour mon message un peu à l’emporte-pièce, j’ai écrit sur le vif car ton post coup de gueule m’a interpellé.
    Ne déprimons pas et positivons… une application d’assistance pour les recettes de Marie Chiocca, ce n’est pas pour la veille, et heureusement!

    Bonne rentrée Marie

    Répondre
  32. Victor

    Zut j’avais pas fini ma 1ère phrase le voici complète ^^
    En lisant ton début de post, j’ai cru que tu allais nous annoncer que tu étais entré dans une grande dépression, et que tu allais te mettre dorénavant à la cuisine industrielle… farine raffinée, huile de palme…

    Répondre
  33. Victor

    Rooo la la
    Voila ce que c’est de pas se relire, du coup je rectifie ma dernière phrase à laquelle il manque un mot et qui ne veut rien dire.

    Ne déprimons pas et positivons… une application d’assistance pour les recettes de Marie Chiocca, ce n’est pas pour DEMAIN la veille, et heureusement!

    Répondre
    1. Marie ChiocaMarie Chioca Auteur de l’article

      Merci beaucoup Victor pour ton si gentil message, euh, tartine, euh roman 😉 Enfin, je te « charrie » mais au fond je suis super touchée 🙂
      Très belle après-midi à toi, et encore merci !
      Marie

      Répondre
  34. Christèle

    Merci Marie pour ces photos magiques qui m’ont fait autant de bien qu’à toi car je partage totalement ton point de vue sur la société de consommation actuelle… Merci d’être toi 😘 bises

    Répondre
  35. Isa

    Finalement c’est rassurant de voir que quelques uns partagent ton opinion… la mienne aussi sur tous les points que tu as évoqués.
    Moi qui, dès le matin, allumait la radio, ainsi qu’en voiture, maintenant c’est musique,
    pour ne pas me laisser manger les quelques neurones qu’il me reste par un tas d’infos ( la plus part du temps sans importances, mais tellement montées en épingle!!!). Nous avons eu la chance cette année de partir une semaine, loin sans infos, ni connection internet, et c’est là que le déclic s’est fait sur ce flot incessant qui nous abrutit.
    J’ai juste un grand regret : nos élus , quelque soit le niveau (local ou national) ne font pas preuve de discernement et de sagesse, leur seule ambition : leur place à la prochaine élection alors qu’il serait temps de se serrer les coudes et travailler ENSEMBLE…

    Répondre
    1. Marie ChiocaMarie Chioca Auteur de l’article

      En fait, je pense qu’on est nombreux à être touchés par ce sujet, puis on oublie un peu, tant on est « pris » par le quotidien… Mais là, je trouve que le problème s’accélère d’une façon très inquiétante, à beaucoup de points de vue. Alors si j’ai pu apporter ma minuscule goutte d’eau pour tenter de faire évoluer les choses, tant mieux. Mais elle est vraiment, vraiment minuscule cette goutte d’eau… (hélas !)
      Bonne après-midi Isa !
      Marie

      Répondre
  36. theCook

    Je ne sais pas pour ce qui se passe ailleurs, mais pour moi qui habite à Paris, je trouve qu’on est au contraire dans une tentative de retour à la terre… Depuis que j’ai commencé à faire pousser des tomates cerise en appartement, j’ai plusieurs collègues qui s’y sont mis aussi, la municipalité est à fond dans les projets de « végétalisation » et « agriculture urbaine ». Pokémon Go pousse les gens à se rassembler dans les parcs et jardins plutôt que de rester devant leur écran à la maison : ça provoque même des conversations entre inconnus qui ne se seraient jamais approchés sinon, mais ça, c’est peut-être un effet bénéfique qui n’est visible que dans les grandes villes qui étaient déjà tellement déshumanisées que c’est difficile d’empirer… Quant à la société de consommation, ce n’est pas un phénomène nouveau, je me rappelle de mes années de lycée où tu n’étais pas « cool » si tu n’avais pas tel vêtement de telle marque, qui n’était pourtant ni plus beau ni plus confortable qu’un autre…
    C’est vrai que c’est parfois difficile de faire le tri entre ce qui nous sera utile durablement et ce qui n’est qu’une envie passagère générée par des phénomènes externes comme la publicité ou la pression de l’entourage, mais on reste maîtres de sa décision d’acheter ou non, et c’est un exercice de « pensée critique » utile à inculquer à nos enfants (ce n’est pas parce que « les autres » pensent, parlent ou agissent d’une certaine façon qu’on est obligés de suivre le mouvement).

    Répondre
    1. Marie ChiocaMarie Chioca Auteur de l’article

      Pour ce qui est de se retrouver dans les parcs, je suis peut-être un peu à côté de la plaque mais je ne suis pas sûre que « Pokémon go » soit le moyen tip top, vu que c’est encore un truc qui « visse » les gens à leur écran de portable 😉
      Mais après, tu as peut-être raison, il est possible que dans les très grandes villes les gens se rendent mieux compte de l’urgence et adoptent quelques très bons gestes. Cela sera-t-il suffisant? Hélas, j’en doute. Il suffit de regarder quel gaspillage de plastique, de suremballage, d’objets inutiles et/ou polluants qui envahit les rayons des magasins.
      Et puis, c’est vraiment bien qu’il y ait des gens comme toi qui restent « maîtres de leur décision d’acheter ». Le souci, c’est qu’on est encore trop peu nombreux à avoir fait le choix délibéré de nous priver du superflu tu comprends. Et pendant ce temps, la planète se pollue, les esprits s’abrutissent, les ondes attaquent la santé des gens, etc.
      Bref, c’est compliqué.
      J’espère que les choses évolueront très vite vers un grand mieux, mais moi qui suis d’un naturel super optimiste, là j’ai des doutes… Pour vivre heureux avec beaucoup moins, il faudrait que la mentalité entière de la société change, très vite, et pour ça il faudrait un vrai miracle…
      C’est vrai que cette mentalité « consommateuriste » ne date pas d’hier, tu as raison, mais ce qui s’accélère de façon alarmante c’est, entre autres, la dépendance des gens à des produits totalement inutiles ET à leurs écrans en général. Je pense que ça nous rend tout simplement gagas. Un peu, c’est bien (par exemple je suis très heureuse d’avoir mon blog !), mais il ne faut vraiment pas abuser, et en voyant les copains de mes enfants, qui ne s’intéressent presque à plus rien d’autre qu’à leur ordi, leur console et leur portable, j’ai peur.
      Bonne journée à toi The Cook 🙂
      Marie

      Répondre
  37. minic

    il en faudrait des millions des coups de gueule comme celui là!
    je suis entièrement d’accord, je ne suis pas toujours très fière de faire partie des humains qui détruisent notre si belle planète!
    Chaque jour, je m’émerveille sur ce que la nature nous apporte, alors pourquoi????
    merci Marie pour tout ce que tu fais, donnes, ….et même pour tes coups de g..
    continue toujours et encore
    Reste surtout la même
    je voudrais tant comme toi que le monde bouge, change…;
    je voudrais vivre et surtout que mes petits enfants puissent vivre dans un monde meilleur
    il faut continuer à semer nos petites graines d’amour, de respect, de savoir…même si certains jours on se dit à quoi bon.
    Bisous Marie, n’oublie surtout pas de prendre bien soin de toi.
    ne répond pas …. j’avais juste envie d’écrire pour une fois, voilà c’est fait
    Minic

    Répondre
    1. Marie ChiocaMarie Chioca Auteur de l’article

      Merci beaucoup Minic, et je te réponds quand même tu vois, avec plaisir, pour te faire une grosse bise et te souhaiter une très belle journée 🙂
      Marie

      Répondre
  38. Laurence

    Salut Marie,

    Tes photos et ton coup de gueule m’ont fait penser à cette jolie maxime « le bonheur est dans le pré, cours-y vite, cours-y vite … » C’est vrai que nous avons besoin de ces moment de ressources pour ne pas finir la tête dans le mur !
    J’ai dans mon jardin un laurier bien touffu que des moineaux ont choisi comme auberge. Ils rentrent le soir toujours à la même heure pour en partir au petit matin en se chamaillant joyeusement. C’est un vrai plaisir que de les voir faire !!!
    Dame nature reste pour moi un échappatoire essentiel mais il y a aussi les lectures et films sur des thèmes chers à mon cœur comme le bien vivre ensemble, les solutions locales dans l’agriculture, la protection de l’environnement, l’éducation populaire … As-tu vu le film « Demain » qui est une mine d’or d’initiatives mondiales sans ce sens ? Il existe aussi le livre et le DVD.
    Bonne rentrée à toi et toute ta petite famille

    Répondre
    1. Marie ChiocaMarie Chioca Auteur de l’article

      Bonjour Laurence,
      Non, je n’ai jamais vu ce film, merci beaucoup, je le regarderai sûrement un de ces jours 🙂
      Merci beaucoup pour ton message, et très belle journée à toi !
      Marie

      Répondre
  39. Mamijo

    Bonjour Marie,

    Je vous comprends entièrement et partage tous vos points de vue énumérés avec toutes ces dérives idiotes et abêtissantes (la dernière en date pokémon me fait dresser les cheveux sur la tête😁) heureusement qu’il y a encore des personnes de votre génération (et même plus jeunes à en croire les commentaires!) qui se rendent compte que le bonheur n’est pas dans la sur-consommation, et qui donnent (ou donneront) un modèle autre à leurs enfants pour qu’ils deviennent des adultes responsables et équilibrés (et non des esclaves) sachant appréciés ce que l’on obtient par soi-même de son travail, avec leur libre-arbritre et sachant regarder autour d’eux! On veut nous formater à tout va, c’est insupportable, je sature mais je fais de la résistance, je boycotte tout ce qui est superflu, inutile, futile et qui ne m’apporte aucun enrichissement intellectuel mais vous lire m’apporte énormément je fais des découvertes culinaires et votre prose joyeuse, authentique me fait beaucoup de bien!!! Moi aussi je rêve d’un changement de modèle économique!…c’est honteux de laisser « crever » (beaucoup se suicident) nos agriculteurs criblés de dettes pour enrichir les multinationales!…les photos sont touchantes et tellement naturelles avec les petites ou grandes menottes de vos enfants tenant et respectant de jeunes vies entre leurs doigts, ces enfants bénéficient de la meilleure école de la vie et ne feront jamais souffrir les animaux!!! L’avenir est plus que morose, on marche sur la tête!
    Je retourne savourer vos sublimes photos d’une nature si belle et généreuse qui nous rappelle que ça c’est la VIE!!! Un gros gros merci à vous….

    Répondre
    1. Marie ChiocaMarie Chioca Auteur de l’article

      Merci beaucoup ma bien chère Mamijo pour ces bons mots si touchants. Je vous embrasse bien affectueusement, et vous souhaite une très belle journée !
      Marie

      Répondre
  40. Sandrine

    Merci Marie d’exprimer si bien ce que je ressens également ! Merci aussi pour ces magnifiques photos, ça fait du bien de revenir aux vraies valeurs !

    Répondre
    1. Marie ChiocaMarie Chioca Auteur de l’article

      Mais de rien Sandrine, je suis heureuse que mes photos te plaisent. Je n’ai pas beaucoup de mérite à ce qu’elles soient jolies, le sujet était en lui-même si beau !
      Très belle journée à toi 🙂
      Marie

      Répondre
  41. FRAN

    Merci , merci et encore merci pour ce coup de gueule bienfaisant , histoire de se remettre le cerveau en place et surtout histoire de remettre l’essentiel dans nos vies . J’aime cette idée de sobriété heureuse à laquelle Pierre
    Rabhi nous invite également .
    Et puis merci pour vos posts en règle générale , vos livres et vos photos qui illuminent une partie de ma vie , je suis une citadine amoureuse de la nature et de tous les bonheurs et joies qu’elle nous procure , grâce à vos photos
    je puis me ressourcer .
    Je vous souhaite une belle et douce rentrée ainsi qu’à votre couvée et de la bonne énergie pour continuer le labeur .
    Françoise

    Répondre
    1. Marie ChiocaMarie Chioca Auteur de l’article

      Je suis très touchée, merci beaucoup FRançoise…
      Je vous souhaite à vous aussi une très belle journée 🙂
      Marie

      Répondre
  42. Calou calinou

    « Oh la la la vie en rose, la vie qu’on nous propose »….j’avais l’impression de cette chanson (d’Alain…Souchon rappel pour les Trop jeunes.. :-)) était faite pour moi…lol….mais non!! beaucoup de personnes pensent comme vous Marie!…mais whoui!! Je valide à100% ce post!! bravo et merci pour ces magnifiques photos!
    Notre famille est très concernée par la valorisation des déchets, la récup, le compost, et les sacs réutilisables en coton bio pour les fruits et légumes,les tuptups en verre pour la viande, le poisson (pour ma fille, moi j’ai pas encore osé ^^ …parce que déjà…quand je vois la tête de ma boulangère quand je lui tends mon sac à pain ou que je lui dit  » non merci sans papier le pain…!!!:-P )et bien d’autres choses. Mais, ne vous inquiétez pas Marie, nous sommes de plus en plus nombreux!! Et comme dirait ma fille  » il faut EXPLIQUER » Donc, hauts les coeurs!! Tout n’est pas perdu !! Bonne continuation, bon courage!!
    Calou calinou 😀

    Répondre
    1. Marie ChiocaMarie Chioca Auteur de l’article

      Alors, on va remonter nos manches et continuer à expliquer 😉
      Bien des bises, et très belle journée à toi Calou !
      Marie

      Répondre
  43. Isa

    Merci pour les photos et les mots qui disent les maux que nous vivons….. Connaissez vous le  » conte chaud et doux des chaudoudou » ?bonne rentrée

    Répondre
  44. zévelyne

    Alors, là ! Je suis ravie de ce magnifique coup de gueule et je me sens moins seule. Ouf ! Je suis 100 % d’accord avec toi.
    Il y a encore sur cette planète des vrais gens qui réfléchissent, se posent des questions et ne gobent pas tout la bouche grande ouverte. Perso, je veux continuer à gober de bons petits plats inspirés de ton blog, avec de bons produits. Je veux continuer à regarder la nature, la vie autour de moi en profitant e chaque instant. Il y a deux ans, j’ai abandonné un vrai boulot et actuellement je vivotte. Bien sûr, j’ai très peur du lendemain mais le temps que j’ai n’ a pas de prix. Je ne consomme plus pour combler un vide. Je n’ai plus de vide, je suis heureuse.
    Merci pour ton énervement positif, ton dynamisme et tes magnifiques photos qui nous prouvent que le monde est beau.
    Je te souhaite une belle nuit étoilée (loin de ces fichus lampadaires qui nous gâchent le ciel, perturbent la faune et la fleur … j’arrête sinon, c’est reparti pour un bon râlage !!!!!!)

    Répondre
    1. Marie ChiocaMarie Chioca Auteur de l’article

      J’ai aussi beaucoup de chance concernant l’observation des étoiles : Comme nous sommes en pleine campagne, il n’y a que peu de pollution lumineuse, et en ce moment c’est ma-gni-fi-que ! Il y a quelques jours, on avait la voie lactée juste au dessus.
      Des bises Zévelyne, et bonne continuation de ta jolie vie sans vide 🙂
      Marie

      Répondre
  45. Nina Mando

    Sans aucun doute ce n’est pas de la gentiane !
    Entièrement d’accord avec la sobriété heureuse. J ‘ai offert le livre de Pierre Rabbi à tous mes enfants !
    Bon courage

    Répondre
  46. catherine

    Vos photos font un bien fou, merci de les partager!
    Pour le reste, je suis dans le même état, ce monde perd la boule à se regarder le nombril, à prendre en photo sa propre trombine… Perdre son temps, rêver, observer, c’est pourtant si bon 🙂

    Répondre
    1. Marie ChiocaMarie Chioca Auteur de l’article

      Oui, mais qu’il est difficile d’aider certaines personnes à se « déconnecter » du virtuel ! C’est hallucinant !
      Bonne journée à toi Catherine,
      Marie

      Répondre
  47. Colette Mergy

    Eh bien ça, c’est un coup de gueule…! Et je le partage entièrement, moi qui ai changé mon téléphone portable il y a peu et qui a galéré pour en trouver un qui ne soit…qu’un téléphone, puisque j’ai déjà un ordinateur et un appareil photo…! Merci Marie, tu as su mettre des mots forts et vrais sur ce mal-être qui nous gagne, qui nous grignote…heureusement il y a la nature…j’adore tes photos, ainsi Montargis et Gédéon ont des « petits frères » ? Je pars demain, j’ai la chance d’aller pour deux mois dans les Pyrénées où je vais profiter de la nature et …râler en comptant tous les kleenex abandonnés sur les chemins…Bonne rentrée à petite tribu Marie, bisou

    Répondre
  48. nadia

    Je partage comme beaucoup tous tes constats auxquels j’ajoute depuis quelques jours les difficultés à se sentir bien au travail. C’est comme si nous étions pris comme des lapins dans les feux d’une voiture ne sachant plus quelle direction prendre. Alors comme toi c’est le ras le bol, encore çà veut dire que l’énergie est là ou la lassitude. Ici, j’habite vers Annecy les tomates bio sont à plus de 7 euros. Autant dire la 4ème dimension. Hier j’étais paumée et peut être les jours d’avant aussi à me dire mais tu fais comment pour te sentir bien dans ce monde. J’ai eu la chance d’aller randonner en Maurienne et autant vous dire le paradis était là-bas, montagnes, silence, beauté…et voilà la pause est limitée donc le retour à la réalité fait un grand bing bang. Alors quand je lis ton blog ce matin, je me sens moins seule. Je me raccroche à cette communauté de cœur pour me dire ouais tu es dans le vrai, çà va pas changer grand chose là tout de suite mais çà permet de relever un peu la tête. En attendant misons sur nos partages pour y croire encore un peu.
    Bonne journée!

    Répondre
  49. manou

    Comme , je suis complétement de votre avis !!!!!! Comme moi aussi par moment j’en ai marre de toute cette vie superficielle !!!! mais vous avez une chance énorme de vivre dans un endroit aussi beau !!!! Profitez en bien. Amicalement

    Répondre
    1. Marie ChiocaMarie Chioca Auteur de l’article

      Oui Manou, je me rends bien compte de mon bonheur. Seulement, je suis peut-être un peu bizarre dans ma tête, mais cela m’empêche d’être parfaitement heureuse quand je pense que très peu de gens peuvent autant en profiter que moi 🙁
      Bref, j’espère au moins parfois avec mes photos donner un peu envie à d’autres gens d’enfiler leurs chaussures de randonnée le week-end suivant 🙂
      Bonne journée à toi !
      Marie

      Répondre
  50. SIMONS

    Très très beau texte, mais quand même un peu long à lire. Mais c’est un peu votre habitude les longueurs de texte.
    Je ne sais vraiment pas où vous habitez ? France……….
    Je cherche quelques endroits de par la France pour passer de belles vacances. Auriez-vous quelques adresses à me communiquer
    Monique ( 67 ans)

    Répondre
    1. Marie ChiocaMarie Chioca Auteur de l’article

      Bonjour Monique,
      J’habite dans le Dauphiné, au pied du Vercors, en moyenne montagne (600/700m). J’ai pas mal voyagé en France, ici c’est « juste » la campagne de mes rêves 😉
      Très belle journée à vous Monique (et désolée d’avoir été aussi bavarde ;))
      Marie

      Répondre
  51. Marie

    Quel bouffée d’air frais !! de tendresse !! de beauté !! de paroles…. tellement vraies !!
    C’est du bonheur de vous lire….et comme cela fait du bien en ce monde actuel ….!!
    Pour tout cela, un Tout Grand Merci .
    Bien cordialement,
    Marie

    Répondre
    1. Marie ChiocaMarie Chioca Auteur de l’article

      Mais de rien Marie, c’est moi qui te remercie pour ton gentil message 🙂
      Très belle journée à toi !
      Marie

      Répondre
  52. MARIN

    Bonjour Marie,
    Je suis ton blog depuis quelques mois et crois moi chaque découverte d’un nouvel article est un véritable moment de bonheur (même si le temps me manque pour réaliser toutes tes belles recettes…), alors déjà MERCI et BRAVO !
    Je partage ton point de vue évidemment, et nous sommes nombreux je pense à essayer d’élever nos enfants du mieux que l’on peut dans cette société où tout va trop vite… Je ne me retrouve pas non plus dans tous ces excès de progrès et j’essaie à mon niveau de « filtrer » au maximum pour que nos filles (4 et 8 ans bientôt) grandissent tout simplement, en faisant de « vraies » jolies petites choses (de la pâtisserie par exemple ;-)) et en partageant nos valeurs (je les initie doucement au yoga grâce à de chouettes livres pour les enfants!)…
    Ces jolies parenthèses sont essentielles pour ralentir le rythme, tout comme de belles promenades en pleine nature, tes photos d’ailleurs sont superbes, que la France est belle !
    Je t’envoie plein de courage pour cette rentrée et merci encore pour le partage de toutes tes magnifiques réalisations…
    Magali de Poussan (34)

    Répondre
    1. Marie ChiocaMarie Chioca Auteur de l’article

      Merci à toi Magali pour ce très gentil message… Si tes Poupougnettes aiment cuisiner, j’ai un livre qui sort dans quelques jours et qui devrait leur plaire 😉
      Des bises, et très bonne journée à toi !
      Marie

      Répondre
      1. MARIN

        Ah cool, oui Emmie adore pastisser ! On va surveiller alors et cela complétera ma petite collec : j’ai déjà celui de la minceur durable, top et celui des pâtisseries bio, pas trop pratiqué encore j’avoue 😉

        Répondre
  53. Aline

    Ah alors là je suis tout à fait d’accord avec toi et ton regard sur notre « belle société » !
    Je comprends ton ras le bol et il résume bien ce que je pense aussi ! La consommation n’a jamais rendu personne heureux ! Mon compagnon et moi sommes attentifs à cela et les seules « grosses dépenses » sont pour notre alimentation car nous sommes soucieux de ce que nous mangeons et d’où cela provient. Le reste n’est que futile même si oui nous avons quand même quelques vêtements dans nos armoires !
    Je pense que nous sommes de plus en plus – c’est sur, jamais assez !- à penser cela et c’est une bonne chose !

    Bonne journée à toi et bonne rentrée ! Et merci pour ces très belles photos !!

    Répondre
    1. Marie ChiocaMarie Chioca Auteur de l’article

      Mais de rien Aline, cela me fait très plaisir de partager avec vous tous quelques jolies photos de chez moi…
      Je te souhaite une très belle journée !
      Marie

      Répondre
  54. Rose

    Pas de recette cette fois-ci ? pas de problème je vais me nourrir de ces belle et douces images et de cette poésie qui met qui soleil dans ma journée.
    Merci d’écrire « tout haut ! » ce que je pense sur ce monde de fous et que je ne saurais pas exprimer aussi bien.
    Je vois que nous sommes nombreuses(eux) à partager ces réflexions ce qui est plutôt réconfortant.
    Belle journée à toi et à tous

    Répondre
    1. Marie ChiocaMarie Chioca Auteur de l’article

      Ne t’inquiètes pas Rose, il y aura une bonne recette la semaine prochaine 😉
      Merci beaucoup en tout cas pour ton gentil message, et très belle journée à toi !
      Marie

      Répondre
  55. brigitte

    chère Marie,
    j’entends bien tous les commentaires de bienveillance et d’espérance… que je partage profondément. Pour autant, dieu que ta colère est salutaire … et je la partage aussi. Il est bon – parfois – de laisser s’exprimer nos agacements, nos révoltes, nos coups de gueule en somme. On ne devient pas pour autant de jeunes ou vieux grognons ; non, non, on pose simplement ce qui nous envahit, sans vilipender la terre entière. Juste : ça fait du bien. Puis on lève à nouveau un regard frais et lumineux sur tout ce qui est beau, aussi dans notre vie et sur cette terre …

    Répondre
    1. Marie ChiocaMarie Chioca Auteur de l’article

      Merci Brigitte.
      De toute façon, ce n’était vraiment pas prémédité de ma part, je crois juste que ce jour là, mon « optimisme légendaire » était juste un peu fatigué tant les faits sont déprimants dès qu’on les regarde autrement qu’en « mode autruche »…
      Enfin, malgré tout, il faut bien continuer à avancer, et avec le sourire encore 🙂
      Bon week-end à toi Brigitte !
      Marie

      Répondre
  56. amalba

    tout pareil, et j’ai l’impression qu’on est de plus en plus nombreux quand même…. Mais bon je reprend le boulot lundi après 3 semaines de congés pendants lesquelles j’ai tenté de faire tout ce que je n’ai pas le temps pendant l’année (peine perdue) et j’ai pas envie de recommencer la course… j’ai proposé à mon mari d’ouvrir un gite avec table d’hôte qui serait garnit, notamment, par les produits de notre potager mais ça ne l’enthousiasme pas, dommage 🙁

    Répondre
    1. Marie ChiocaMarie Chioca Auteur de l’article

      Le gîte avec une table d’hôte, c’est aussi le rêve de ma vie 😉
      Mais je crains de me lancer… quand je serai un peu plus âgée peut-être, et que mes oisillons auront tous fait leur nid (parce que si professionnellement je me gamelle, ça sera moins grave à ce moment là ;))
      Bon week-end à toi Amalba 🙂
      Marie

      Répondre
  57. jackie

    Et bien Marie, en effet que de lassitude dans ton texte mais en fait c’est aussi pour toi une thérapie que d’exprimer ton ressenti. En ce qui me concerne je compatis et suis entièrement d’accord avec toi. Dans quel monde vivons-nous et le Nouvel Ordre Mondial y est pour quelque chose. Tout est calculé pour abêtir l’humain plus facile à contrôler ensuite. Mes enfants ont grandi à l’étranger au Canada qui est fort heureusement très différent des US.J’ai toujours fait en sorte de les préserver un peu ce cette machine infernale qu’est la consommation, en posant les vraies questions et en les faisant réfléchir. Je crois pouvoir dire que je suis assez fière de ce qu’ils sont devenus, amis ce n’est pas simple et je crois encore plus difficile aujourd’hui. J’ai une petite-fille adorable qui va faire sa première rentrés scolaire demain et qui à la chance de vivre à la campagne dans les montagnes près de Laffrey (ils ont quitté Paris il y a un an) . Elle profite de de ce magnifique environnement et mon fils tout comme sa maman resteront assez vigilants et rien de tel que d’être en parfaite harmonie avec la nature qui est si belle et que malheureusement l’humain ne respecte pas. Gaia souffre et lorsque les éléments se déchainent on ne peut rien. Je ne sais pas si tu connais ce film avant gardiste de Coline Sereau La belle verte. Du bonheur, toutes les valeurs humaines y sont représentées, la solidarité, la bienveillance, entraide, respect… Nous retrouvons ces vertus dans les pays dits sous-développés mais à mon sens pas si sous-développés, au contraire c’est nous. Il n’y a qu’a voir en Afrique comment vit un village, le respect apporté aux anciens, l’écoute, bref rien à voir avec nos civilisations où oui il faut courir pour aller au travail et avoir encore plus. Bref ma Chère Marie je suis tout à fait d’accord avec toi, mais il faut regarder autour de soi et oui la nature est belle, oui il y a de belles personnes sur cette terre et oui nous avons tout notre chemin de vie avec parfois comme c’est ton cas mais je l’ai eu aussi des prises de conscience qui nous font grandir et voir les situations sous un autre angle. Je te souhaite une belle journée dans ton havre de paix aux énergies positives et comment pourrait-il en être autrement n’est-ce pas. Je t’embrasse et à bientôt. Jackie

    Répondre
    1. Marie ChiocaMarie Chioca Auteur de l’article

      Merci infiniment pour ton gentil message Jackie.
      J’ai juste de plus en plus de mal à être optimsiste tant notre monde va mal en général. Ce n’est peut-être qu’un passage, mais en toute franchise ça me « plombe » beaucoup le moral… ce qui ne m’empêche pas de rire encore, et d’être très heureuse, mais disons que maintenant, même les instants de bonheur sont teintés d’une sorte de gravité que je n’avais pas avant. C’est ainsi, je me fais vraiment du souci pour tout un tas de choses…
      Je t’embrasse bien fort, et te souhaite un très beau week-end malgré tout !
      Marie

      Répondre
  58. khadija

    Bonjour Marie !
    Merci pour ces belles photos. J’en ai pris 3; 2 de paysages et une avec les canetons dans les paumés de main. Dites moi si ça vous dérange pas?

    Je vous rejoins totalement sur vos propos. Tenez bon inspirez expirez la Nature ❤❤💖💖💓💓
    Merci bonne journée et bonne rentrée !

    Répondre
    1. Marie ChiocaMarie Chioca Auteur de l’article

      Bonjour chère Khadija !
      Vous les avez prises comment ces photos? Si c’est juste épinglé sur Pinterest, relayé sur votre blog, ou autre, en ce qui me concerne, cela ne me dérange jamais du moment qu’il y a bien un lien vers la source. Merci beaucoup en tout cas, je suis heureuse qu’elles vous aient plu 🙂
      TRès beau week-end à vous Khadija

      Répondre
  59. MOOG Sylvie

    Ma chère et douce Marie…. MERCI pour ces magnifiques photos … m’ont fait un bien immense.
    Je comprends ton coup de gueule… tu dois être bien fatiguée je pense. Mais regarde… si tu savais combien de gens oeuvrent chacun dans leur coin (tout comme toi) à rendre meilleure la vie. Des petits paysans qui depuis quelques années ont cherché de par le monde des variétés anciennes de semences de blé et qui se sont mis à les cultiver non sur des sols labourés à tuer la terre, mais sur de la luzerne qui apporte de bons nutriments au sol et aux blés.. qui fait une farine à tomber, pleine d’excellents nutriments , au gluten normal comme autrefois celui qui fait du bien.. va voir sur fb « Paysanbio Semences paysannes »… c’est mon ami Philippe Guichard du sud ouest qui nous concocte tout ça… ça te fera du bien.
    Et puis il y aussi Thierry Delabre qui a créé son entreprise de fabrication de pain à partir des farines de Philippe.. lui aussi est parti de rien.. pas du tout de la partie mais passionné de cuisine et de boulangerie… Sa page fb « Panadero Clandestino »… il a commencé dans sa cuisine et petit à petit il a un peu grandi, juste pour pouvoir en vivre… Ses commentaires me font souvent pensé à toi Marie Jolie… plein d’humour, de gaité, de joie, plein d’amour surtout et un immense besoin de partager tout ce qu’il découvre …
    Vous êtes de la même trempe tous, et tu sais quoi ??? vous me réjouissez tellement le coeur.
    C’est ça l’avenir Marie, comme le Colibri, chacun fait sa petite part, et petit à petit le monde va changer… oh ça prendra son temps mais moi j’y CROIS dur comme fer.
    Voilà petite Marie, j’espère t’avoir apporté un peu de mon amour mais sache que toute ma tendresse t’est acquise
    LOVE U

    Répondre
    1. Marie ChiocaMarie Chioca Auteur de l’article

      Je suis tellement touchée Sylvie, oui, bien sûr que je vois tout cela… Ce qui m’affole, c’est l’impression que la « décadence » au point de vue environnemental (mais pas que !) va peut-être plus vite que nos efforts, tu vois, je trouve que parfois ça fait un peu peur…
      Mais ce n’est pas une raison pour se décourager, ça c’est sûr, tu as mille fois raison !
      Plein de bises, et très bon week-end à toi !
      Marie

      Répondre
  60. mady

    coucou ma belle
    comme je te comprend et suis d accord avec toi nous vivons une periode ou toutes les valeurs ,respect et tout ce que tu expliques font de plus en plus d’assister!
    j’ai lu » » l’homme nu la dictature du numerique » de marc dugain je peux vous dire que les pokemons c’est le debut des gens connecter ! ça fait peur quand on lis le bouquin pour l’avenir des enfants et petits enfants.
    j aime ta petite maison dans la prairie ,le bonheur est dans le pre chez toi j adore
    moi je me ressource toujours aupres de cette nature qui nous offre tant de bonheur ! moi c’est ma drogue.
    mures myrtilles framboises ,champignons ,orties ,pissenlits et des tas d’autres
    bonne rentree ma belle avec tes loulous
    prend soin de toi
    biz
    mady

    Répondre
    1. Marie ChiocaMarie Chioca Auteur de l’article

      Ohlàlà, je crois qu’il ne faut pas que je lise ce bouquin, parce qu’il me fait flipper d’avance… (où est le smiley tout vert qui se mord les ongles?)
      Ce week-end, j’irai plutôt ramasser des kilos de mûres pour mes gourmands chéris 🙂
      Je t’embrasse ma chère Mady,
      Marie

      Répondre
  61. Marie

    MERCI MERCI MERCI Marie…. Vous avez tout (et tellement bien) dit. Je partage tout à fait, moi aussi dans ma campagne, au milieu des vignes du Bordelais, loin de tout ce tumulte. Merci encore.
    Une autre Marie.

    Répondre
    1. Marie ChiocaMarie Chioca Auteur de l’article

      Bientôt la cure de raisin Marie? Si tu vis au milieu des vignes, ça doit être sympathique ^^
      Je t’embrasse, et de souhaite un très beau week-end !
      Marie

      Répondre
  62. Mapaje

    Coucou Jolie Marie, un grand coup de g….qui fait du bien. Je n’ai pas lu tous les messages, mais je sais que tous nous partageons ton désir de voir les HUMAINS devenir Humains……pas de désespoir (je dis ça et j’aimerai le penser)

    Un RÊVE: Et si nous allions tous vivre autour de chez toi et créer NOTRE UNIVERS de Paix, d’Amour, de Partage et de RÊVES….oui, je sais c’est un rêve, amis, les rêves font parti de chaque Humain qui croit qu’il peut changer l’avenir en un monde d’Amour.

    Beaucoup de joies et d’Amour à vous tous, ce soir regardons les étoiles dans le ciel, elles nous uniront

    Répondre
    1. Marie ChiocaMarie Chioca Auteur de l’article

      Euh, si vous veniez tout habiter autour de chez moi, je ne pourrais plus sortir à 7H de mat prendre mes photos dans les champs avec le pyjama à carreaux rentré dans les bottes sans risquer de tomber sur l’une d’entre vous, et du coup, mon honneur en prendrait un coup ^^
      Des bises, et bon week-end à toi Mapaje 🙂
      Marie

      Répondre
  63. Cath

    Ma Chère Marie…. Bien évidemment que je suis – que nous sommes, dans le sillage de tes tristes pensées, triste constat du monde moderne et qui, au lieu de décélérer un peu, cherche à nous embarquer de plus en plus vite sur son vilain manège…
    Que tes images sont belles, et douces, et réconfortantes, et nous rejoignent dans cette bulle que nous en sommes venus à nous faire pour échapper à la folie des hommes.
    Images déjà délicieusement découvertes sur ton Pinterest – SEUL réseau social, je précise, auquel je suis abonnée et qui m’aide à ça, justement : Me faire un monde à moi où je trie, je classe, j’épingle toutes les belles et petites choses qui m’envoient de l’autre côté du miroir : Là où les choses simples et sensibles sont les seules qui aient de l’importance. A commencer bien sûr par Notre Dame Nature – enfin là où l’homme n’a pas encore tout détruit………… (long débat, là encore, si nous nous y engouffrions !!!!………….)
    Je réside en Anjou et comme partout les centres-villes se désertifient. Les unes après les autres les petites boutiques ferment. La petite fleuriste, la marchande de tissus, la parfumerie. Toutes ces personnes un peu humaines avec lesquelles on pouvait discuter et qui n’étaient tenues par aucune franchise, menaient leur boutique avec leur sensibilité et leur fantaisie et faisaient qu’elles étaient uniques. Les enseignes géantes sont de plus en plus géantes avec leurs cochonneries à trois francs six sous et le e-commerce tue tout. Plus une seule mercerie, plus une seule droguerie et j’en passe…….. Ca me révolte et me rend triste…
    Sans doute devrions-nous nous réjouir d’avoir encore – mais ça change ! une employée derrière le guichet de la Poste ou de la SCNF car nous le savons, bientôt nous nous heurteront à des machines.
    Je devrais peut-être me mettre sur Facebook, et twitter, et le reste : Ca a l’air TELLEMENT MERVEILLEUX !!!!
    Les gens s’ignorent, ne se sourient plus, font à peine preuve de politesse élémentaire ; mais qu’ils se connectent sur leur MERVEILLEUX smartphone et les voilà qui s’illuminent ! – en plus j’ai entendu que nous allions bientôt être dispensés de l’accent circonflexe ! Ah ça ! C’est une nouvelle que nous attendions !!! Une nouvelle « aux petits onions » !
    Sans compter que j’aurais régulièrement (tous les jours même et pour des choses de la plus haute importance ! des nouvelles de connaissances un peu éloignées qui, hors réseaux sociaux, ne communiquent plus avec personne (trop fatigant, évidemment……… C’est teeeeeellement bien Facebook ou Instagram !).

    Comment faire, pour lutter…. pour lutter vraiment…………. Pour n’être pas ensevelis………. Pour s’échapper de la spirale…..

    Dans quelques semaines j’aurai rejoint des montagnes qui te sont proches, Marie.
    Et là ce ne sera et pour un mois que «  »luxe », calme et volupté »…………………
    Adieu le monde. Bonjour le Monde !
    Silence et solitude tout au long de sentiers juste bousculés par le vent, les brumes, les vols des choucas et le murmure des eaux de fonte… La neige une fois ou deux peut-être me laissera marquer mon passage. Les aiguilles roussies des mélèzes s’y poseront en tapis flamboyant et les dernières feuilles des hêtres, que là-bas on dit « fayards » prendront cet air délicieux d’amandes sur de la crème fouettée – car il fallait bien, pour toi chère Marie, terminer sur une note douce et gourmande 😉

    Je t’embrasse…..
    Caresses à Dauphine et Heïdi que j’imagine gambader joyeusement à tes côtés lors de tes « promenades matinales ». Instants de pur bonheur je te crois assurément………….

    Répondre
    1. Marie ChiocaMarie Chioca Auteur de l’article

      Quel joli message Cath !
      Tu as tellement raison sur tout…
      Et j’ai été très touchée par toute la poésie que tu as mis dans la fin de ton message…
      Merci (beaucoup) !
      Je t’embrasse bien fort, et te souhaite un très beau week-end !
      Marie

      Répondre
  64. Petit beurre

    Ouf ! je ne suis la seule à penser ce genre de choses ! Grand merci ! j’ai parfois l’impression d’être bien seule mais je continue à lutter pour transmettre l’essence même de la vie à mes enfants : vivre ! apprendre à ouvrir les yeux et à apprécier des choses simples qui ne coûtent rien mais qui ne valent rien pour d’autres ! le bonheur est dans l’être et non dans l’avoir !
    En attendant, je continue à promouvoir une nourriture « maison » mais dieu que cela est fatigant; je comprends donc votre lassitude mais il me semble que la transmission de certaines valeurs en vaut le coût et que, dès lors, nous n’avons pas d’autre alternative que de résister et de lutter contre cette société de consommation.
    Belles balades de fin d’été et au plaisir de vous lire à nouveau

    Répondre
  65. Kikbill

    Comme tu as raison Marie cet été je suis aussi rebellée contre cette société de consommation à outrance et sur ma semaine de repos (je suis infirmiere libérale) j ai fait 0 voiture et 0 courses donc 0 dépenses. Car je sais que je suis parfois influençable et je fais facilement des réserves au magasin bio ou tendance à acheter les nouveautés. Je suis consciente de ce conditionnement alors en restant à la maison j étais vraiment en vacances, tranquille avec mes 3 enfants , ma cuisine mon tricot mes coloriages et tes fabuleux livres. Marie repose toi nous avons tes innombrables livres plus ton blog donc des recettes à revendre mille et une que L on redécouvre en reprenant tes livres car on avait pas le bon ingrédient ce jour là et qu aujourd hui on peux la tester car c est la saison . Repose toi et profite de la rentrée de tes enfants nous T attendrons gentiment et ne crains surtout pas que L on T oublie tu es irremplaçable ! Énormes bisous christine

    Répondre
    1. Marie ChiocaMarie Chioca Auteur de l’article

      Que je suis touchée Christine, merci beaucoup, merci beaucoup, beaucoup, tu me fais rougir là 😉
      Je t’embrasses, et te souhaite un très beau week-end 🙂
      Marie

      Répondre
  66. Emau

    Je vois que beaucoup de personnes ont réagi à tes propos que je cautionne à 100 %.
    Malheureusement nous avons beau lutter nous ne pouvons rien faire contre ces géants de l’industrie qui en veulent toujours plus pour l’appât du gain.
    A nous de temps en temps de ne pas nous laisser prendre dans ce tourbillon infernal et de profiter comme toi de bons moments dans la nature et en famille et à les savourer à chaque instant
    Bises
    latabledeclara.fr

    Répondre
    1. Marie ChiocaMarie Chioca Auteur de l’article

      Oui, on peut toujours au moins essayer de faire tout ce qu’on peut à notre petit niveau, mais cela suffira-t-il? Je crains beaucoup que non…
      Alors le moyen de ne pas déprimer un peu avec ça…
      Bon, allez, courage, on sera peut-être tous surpris dans le bon sens dans une ou deux générations.
      Des bises Emau,
      Marie

      Répondre
  67. Isabelle Miaou

    Bien Chère Marie (si vous permettez?)
    Je vous indique quelques vidéos de 6 à 8 mn qui vont vous requinquez le moral (et ça booste aussi pour montrer aux ados que l’ont peut « faire » et que plein de choses « avance » )
    Commencer par la 8 eme => http://side-ways.net/episode8/
    (Je sais que le temps manque mais on a aussi besoin justement de se recharger en vision positive de notre societe parfois de façon urgente :))
    … et ce n’est pas parce que sideways c’est une de mes fille, Hélène, et son ami Thomas. 🙂
    Comme toujours et du fond du coeur, Merci pour vos partages
    IsaMiaou

    Répondre
      1. Nath la Fée

        ça alors! je viens d’acheter le hors série n06 du magazine kaisen…et j’y retrouve Hélène et Benoit…ainsi qu’un article sur Daniel le boulanger!!!!Tu vois Marie la vie nous envoie plein de petits « clin d’oeil » pour nous montrer qu’il y a aussi plein de belles choses qui se font en parallèle de ce monde fou!!!
        Merci encore à Isamiaou et à toi pour tous ces petits bonheurs!!!
        bises.
        Nath

        Répondre
    1. Marie ChiocaMarie Chioca Auteur de l’article

      Merci chère Isabelle, je vais regarder cela dès que j’aurai un petit moment 🙂
      … et avec plaisir encore !
      Bon week-end à vous !
      Marie

      Répondre
  68. richard simone

    vos photos sont superbes et on peut comprendre que vous êtes « nostalgique » d’être rentrée.pour moi qui ne suis pas allée voir la campagne depuis quelques années j’ai bien apprécié les photos .
    Bon courage pour la rentrée !!!!!
    cordialement simone.

    Répondre
  69. REHAULT

    Très belle philosophie que je partage avec joie. Nous sommes tous pris un peu dans l’engrenage mais si nous restons conscients il y a de l’espoir. Apprenons aux jeunes les vraies valeurs et souhaitons qu’une réelle prise de conscience face changer les regards auprès de la nature afin de la préserver rapidement et avec force. Merci pour vos belles photos simples, naturelles et pleine de poésie et d’amour. Merci pour ce beau message qui doit nous toucher et nous réveiller.

    Répondre
    1. Marie ChiocaMarie Chioca Auteur de l’article

      Mais de rien, vraiment je ne mérite pas que l’on me remercie car les mots sont sortis tout seuls et cela m’a fait du bien à moi aussi 🙂
      Très bon week-end à vous 🙂
      Marie

      Répondre
  70. Domka

    Ouh la la, je ne me sentais pas du tout déprimée aujourd’hui et pourtant en lisant ton post, les larmes me sont montées au yeux d’un coup ! En plus, je travaillais en écoutant du piano « nostalgique », je crois que tu as été la goutte qui a fait débordé le vase. Le fameux coup de blues de la rentrée ? Après ce message, je crois que je vais switcher vers les années 80, histoire de retrouver une autre nostalgie un peu plus joyeuse et insouciante qu’aujourd’hui (et éviter de sauter dans la Seine tout de suite). D’abord parce que j’adore ton style d’écriture (peut-être parce qu’il ressemble au mien-saute du coq à l’âne-phrases à rallonge ) et d’humour, en tous cas tu écris comme tu parles, c’est-à-dire avec fluidité, sincérité, comme ça vient et ça fait tellement de bien. C’est en effet tellement rare dans cette société où il faut être politiquement correct et où on te regarde de travers quand tu ne rentres pas dans le moule, quand tu dis tout haut des vérités qui dérangent. Comme dit Val, on passe pour des dinosaures et certains jours « optimistes », je me dis qu’on est nombreux et puis quand j’entends quelque chose qui ne semble choquer que moi, je me dis que finalement non, on est pas si nombreux à ne pas trouver tout ça normal et à être écoeurés par la façon dont tourne ce monde et la capacité qu’a l’homme à s’auto-détruire dans tous les domaines. Et puis le lendemain comme toi, je remonte, et je repars. Mais c’est vrai qu’il y a des choses avec l’âge (48 pour ma part) qu’on supporte de moins en moins et qu’on change dans notre vie. Par exemple, à la maison, nous aimons bien dîner en tête à tête devant la télé. Horreur ! dirons certains, mais nous n’avons pas la chance d’avoir un jardin et une maison à la campagne comme toi (c’est prévu dans une 3ème vie) alors pour l’instant, en dignes parisiens adoptifs qui ont eu la chance de trouver l’appartement de leur rêve, c’est en compagnie de notre amie la Tour Eiffel qui se dresse devant nos fenêtres que nous dînons. Bref, juste pour dire qu’avant, nous dînions devant les infos. Et maintenant, depuis déjà longtemps, nous ne les supportons plus. D’ailleurs, ton message inhabituellement déprimé fait écho à mon état actuel parce qu’en ce moment, je ne supporte même plus de les lire, les infos. Je ne supporte plus tous les mensonges, manipulations, désinformations que l’on nous sert au quotidien en nous prenant pour des cons et moi aussi Pikachu me sort par les trous de nez quand je les vois tous dans Paris les yeux rivés sur leur portable. Nous avons donc remplacer les infos par les chaines de voyage et les chaines animalières. Passionnant, la salade de méduses cuisinée directement sur une plage en Corée ou l’accouchement de Mr Hippocampe. La vraie vie quoi, non ? On apprend plein de trucs, on reste zen et donc on digère BIEN les recettes réalisées avec tes bouquins ! Et en digne parisiens, on fait quoi à ton avis quand notre chat prolonge un peu trop son 1/4 d’heure américain, au bout du énième aller-retour avec dérapage contrôlé entre le canap et la chambre ? On le colle lui aussi devant un reportage animalier et on a une paix royale. Sa rediff préférée : le clan des suricates. La vraie vie quoi, non ? ! D’ailleurs, qui mieux que le chat a compris ce qu’était la vraie vie ? Manger, se faire papouiller, dormir – un emploi du temps d’une indécence rare ! Et difficile certains jours quand on a ça sous les yeux 24h/24 de ne pas être déprimé par ce spectacle ! C’est en tous cas, notre havre de paix à nous dans ce monde de brutes. Ne change rien, continue à suivre ton humeur du jour, tous les messages de dinosaures que tu as reçus prouvent que c’est ce qu’on aime dans ton blog, et conserve précieusement ton style de vie à la campagne avec enfants et animaux parce que je pense qu’on est beaucoup à l’envier. Oh la la, qu’est-ce qu’il est beau ce morceau de piano, mais bon, je vais quand même switcher pour les années 80. Allez, sans rancune 🙂 🙂 🙂

    Répondre
    1. Marie ChiocaMarie Chioca Auteur de l’article

      Ah, ton message me fait super plaisir, d’abord parce qu’il est très sympathique (merci !) ensuite… parce que j’ai peut-être trouvé plus bavarde que moi 😉
      ^^
      Des bises Domka, et bon week-end à toi !
      Marie

      Répondre
      1. Domka

        Merci Marie pour ton retour. Plus bavarde que toi, presque, je n’avais pas vu en effet que ça faisait si long !
        Mais dis donc ! Quand je relis mon message aujourd’hui et que je vois le nombre de fautes de grammaire « énORMISSIMES » que j’ai faites dans mon post, ce qui n’est pas mon habitude, je me dis que tu m’as troublée beaucoup plus que je ne le pensais. Alors tu vois, c’est plutôt rassurant, ça veut dire que l’émotion existe encore, la vraie. Et je vois dans les commentaires des jours suivants que je ne suis pas la seule à qui tu as a fait monter les larmes… Non, tu n’es pas seule dans ce monde de brutes !

        Répondre
  71. christophe

    moi,j’habite en seine maritime,la Normandie industrielle.Ici,pour la plupart des gens,le paradis semblerait être le CDI (avoir un boulot en fixe). Comme ci le bonheur était dans la soumission et le crédit à la consommation. moi,perso,je trouve que le truc n’est pas de tout avoir,mais plutôt de ne manqué de rien.en ce qui concernent les tomates locale qui poussent dans les jardins,elles n’ont commencées a rougir que seulement à la dernière semaine d’août. D’après la responsable des jardins de l’ESAT ou j’aime me fournir en fruits et légumes locaux ce serait du au printemps désastreux qui aurait contrarié la bonne pollinisation par les abeilles qui sont restées à la ruche et qui auraient sérieusement entamées dans leurs réserve d’hiver (comme si le milieu du monde des apiculteurs avait besoin de ça) depuis le début de la semaine les étals sont nettement plus fournis et les tarifs ont sérieusement baissé surtout dans les magasins bio

    Répondre
  72. Caro64

    Bonjour Marie,

    Tu as raison sur toute la ligne!! L’homme est en train de se perdre mais ne s’en rend pas compte! Toujours dans cette société de consommation et surtout tous ces jeunes hyper connectés, alors qu’il y tant de choses à faire que d’avoir le nez constamment sur son portable ou sa tablette: des balades, de la lecture, de la cuisine (n’est-ce-pas?) et je sais de quoi je parle: mes 2 grands enfants sont conscients de tout cela mais ne peuvent s’empêcher d’être trop souvent connectés et je rouspète (ce qui ne change rien d’ailleurs…)
    En tout cas merci pour ces belles photos qui nous font penser à notre enfance chez nos grands-parents!!
    Continues à faire ce que tu fais et à dire ce que tu ressens: il y a tellement peu de gens aussi vrais.
    Dommage que tu n’habites pas près de chez moi!
    A très bientôt et garde le moral surtout. Regarde le film « Demain » si ce n’est déjà fait. Il nous fait entrevoir l’espoir d’un monde meilleur….demain.
    Amitiés.
    Carole.

    Répondre
  73. Pascale en Provence

    C’est vrai la période de rentrée est propice au « cassage » de moral surtout avec la situation économique et sociale actuelle, mais je trouve comme toi que la nature est ressourçante tout comme la famille, tes photos sont magnifiques et tous tes petits animaux sont très craquants….bon courage pour la rentrée!!! Le chocolat est bon pour remonter le moral : à quand une recette au chocolat!

    Répondre
    1. Marie ChiocaMarie Chioca Auteur de l’article

      C’est une bonne idée, il me faut un peu de chocolat Pascale 🙂
      Ben tiens, la recette de la semaine prochaine sera au chocolat, voilà, ça c’est dit;)
      Très bon week-end à toi 🙂
      Marie

      Répondre
  74. Élisabeth

    Je vais aussi mettre ma petite graine en du haut de mes 34 ans en disant que ca réchauffe le coeur de voir qu’on est accompagné par d’autres pensées similaires. On marche sur la tête dans ce monde de fous mais comme toi Marie, comme vous tous dans les commentaires, moi aussi je cultive les petits bonheurs auprès de la nature en l’admirant, de mon chat en le caressant, la musique en l’écoutant. L’écran de la tv est souvent noir sauf émissions intelligentes telles « nus et culottés » pour le côté humain ou « des racines et des ailes », « échappées belles » pour les beaux paysages. Et puis au quotidien je cultive le sourire pour contaminer tout ces visages ternes que je croise. Et ca marche! Nous ne sommes pas ce grand Ghandi mais nous avons tous notre rôle et la liberté de pouvoir choisir un moule pas tout à fait comme celui de cette société absurde. Car en effet difficile d’échapper à tout ça, mais NOUS on sait où sont les vrais trésors de la vie, c’est notre atout! Alors cultivons…au jardin et partout ailleurs 🙂
    Merci Marie et aux com’ pour vos coups de gueule et de vérité, ça fait du bien. Bonne rentrée à tous

    Répondre
    1. Marie ChiocaMarie Chioca Auteur de l’article

      C’est moi qui vous remercie beaucoup Elisabethpour ce message 🙂
      Bonne continuation à « semer des sourires », et très beau week-end à vous 🙂
      Marie

      Répondre
  75. Christine

    Bonsoir Marie. Merci pour ces petits moments de bonheur que vous me donnez. J’attends toujours vos nouveaux articles avec impatience parce que je sais que je vais sourire voire rire en vous lisant et m’émerveiller devant vos photos toujours très poétiques. Et tout ça en nous donnant des recettes à damner un saint. Je n’ai encore jamais laissé de commentaire mais ce coup de gueule me parle. Je me pose les mêmes questions depuis des mois et il m’arrive de désespérer un peu de voir la direction que prend notre monde. Merci de partager avec nous et une bonne rentrée à toute la petite famille.

    Répondre
    1. Marie ChiocaMarie Chioca Auteur de l’article

      Chère Christine, bien loin de moi l’idée de « damner un saint » avec mes recettes, quelle horreur ! (Mais je sais que ce n’est qu’une expression ;))
      Merci beaucoup en tout cas pour ce gentil message, je suis très heureuse d’arriver parfois à vous faire sourire (et désolée pour le dernier post qui, du coup, n’était pas du genre super gai ;))
      Bon week-end à vous !
      Marie

      Répondre
  76. Marie Deniel

    merci pour ces photos réconfortantes, toutes plus belles les unes que les autres! dans notre société actuelle, le simple fait d’avoir conscience que la nature existe et qu’elle est plus belle que n’importe quel objet à acheter dans n’importe quel magasin est déjà une très bonne chose.
    nous sommes tous pris dans cette société de consommation malheureusement, on ne peut rien faire contre, à moins d’aller habiter dans une contrée lointaine d’Amérique du sud peut-être, mais qu’il est bon de temps en temps de décrocher, de respirer, … et aussi de pousser un coup de gueule 😉
    pour ma part, tes recettes sont toujours agréables et réconfortantes, notamment parce que tu les accompagnes toujours de jolies photos, j’ai toujours l’impression de me retrouver dans la cuisine de mon grand père, là où on ne regardait pas la télé parce qu’il n’y en avait pas, où on courrait voir les poules, arracher les pommes de terre et cueillir (discrètement) quelques tomates du jardin… je crois que c’est aussi pour ça que j’aime autant ton blog et tes recettes. Tout est toujours délicieux, mais avec une petite saveur différente de toutes les autres recettes, une saveur de sobriété heureuse qui fait du bien.
    alors merci pour tout ça!
    et tant pis pour la recette pour cette fois-ci, tes photos sont tout aussi agréables… et puis je vais bien réussir à ressortir une recette de l’un de tes bouquins, car j’adore tout autant m’affaler dans le canapé et les feuilleter!
    bonne rentrée gourmande

    Répondre
  77. BAULE Janine

    Bien dit ! Courage ! On s’ébroue, on mange des fruits du jardin, on fait de son mieux ! J’ai échangé (depuis un certain temps déjà) le smart phone contre un bâton de colle blanche et des chutes de tissus. Même les plus microscopiques. Et puis coudre (ou broder, comme on veut) dans tous les sens. Il en ressort des jardins, des fleurs, des travées d’on ne sait pas quoi, des livres ? des alignements de vignes ? des rangées de poireaux ? On verra après. Mais après ne viendra peut être pas par moi. Ce sera un décor pour l’enfant dont la mère voudra bien le terminer ; pour animer un jeu de construction en bois avec des voitures en boîtes de médicaments repeintes en rouge, blanc, bleu ou jaune (les pompiers, l’ambulance, EDF ou la poste). On récupère on recycle on s’étonne, on s’émerveille et on rit. Voilà comment je veux voir la vie. C’est un exercice de style permanent. Bisous. Janine

    Répondre
  78. ILLY

    Bravo, bravo Marie !!
    J’ai 71 ans et ce coup de gueule je l’ai souvent et j’essaie de le communiquer à mon fils ou aux amis, mais dur dur !! Quand je vois tous ces gens ds la rue ( les jeunes mais aussi les « vieux » ) les yeux collés sur leur portable, qui ne se parlent plus, qui sont incapables de rêvasser qq mn en attendant le bus et qui croient communiquer alors qu’ils sont tout simplement des handicapés de la communication, la vraie, celle qui consiste à être en vrai contact avec qq ‘un en face de soi !
    Société malade qui rend les gens de plus en plus assistés, surprotégés, dépendants donc moins intelligents
    Vivre comme un vrai humain doit vivre, ce n’est pas avoir mais être. Qui se préoccupe de savoir qui il est, comment il est, au lieu de chercher à avoir le dernier truc dont on parle à la télé !
    Le coup du Pokemon, ça m’a achevée !! J’en déduis qu’on peut faire faire n’importe quoi aux gens, et ça c’est inquiétant
    Alors pour garder le moral, il faut regarder du côté de ceux qui pensent encore, qui savent reconnaître les vraies valeurs et puis jeter de temps en temps un pavé ds la mare de ceux qui se comportent comme des moutons, c’est qqfois marrant ou utile, au risque de passer pour qq’un de pas bien « normal » ( ça m’est déjà arrivé…mais tant pis )
    Je vais envoyer ton coup de gueule à mon fils et à ma belle-fille et à des coapins, en espérant qu’ils feront de même
    Allez courage, Marie, ta campagne est belle et la mienne aussi, même si je n’ai qu’un chat mais aussi des lézards, des oiseaux, des chevreuils et des mouflons au printemps, des libellules, des abeilles ds les deux ruches
    Je t’embrasse mille fois

    Répondre
    1. Marie ChiocaMarie Chioca Auteur de l’article

      J’approuve chacun de tes mots Illy, merci beaucoup, et très bon week-end avec ton chat (et tes lézards :)…)
      Marie

      Répondre
  79. kali

    Coucou Marie,
    si tu savais… j’ai lu dans un magazine d’ économie, que les gouvernements allaient petit à petit supprimer les billets et les pièces de monnaie ( officiellement parce-que, cela coûte trop cher) pour pouvoir mieux nous surveiller dans les transactions financières ( fini les billets de papy et mamie, qu’on ne voit qu’une fois par an…) et voir ce qu’on dépense et comment on le dépense. Puis pour « motiver » les gens à dépenser au lieu d’épargner en cas de coup dur car il faut doper la consommation puisque c’est le seul moyen de relancer l’économie et créer des emplois, on va appliquer des intérêts négatifs sur l’épargne. Autrement dit, épargne = perte d’argent. Il est pas beau le monde 🙁 Ils vont droit dans le mur 🙁
    Une éclaircie tout de même, au moment où je lis ce post, ma fille est en plein tri de crayons, stylos, feutres…. et me fait remarquer tout étonnée que nous en avons pour quelques années de fournitures devant nous ( elle qui jusqu’à l’année dernière piquait des crises pour avoir des nouveaux crayons quand je lui disait de réutiliser ceux de l’année d’avant qui étaient encore en bon état). Accro au portable ( pour discuter avec les amies qui vivent à plusieurs dizaines de kms) mais pas de pokemon. Il y a encore de l’espoir, tout n’est pas perdu. Je pense que beaucoup de jeunes ont une certaine conscience de l’essentiel, il faut juste les aiguiller et leur permettre d’en faire bon usage. Je ne sais pas si je me suis bien exprimée.
    C’est en regardant tes photos que je vois la chance que j’ai de vivre où je vis, de pouvoir aussi profiter du lever et du coucher du soleil, de beaucoup de nature ( pas autant que toi, mais nous sommes dans une zone protégée) malgré quelques poteaux électriques et de pouvoir manger dehors avec la musique des oiseaux à la place des bruits de moteurs, l’odeur de la nature au lieu des pots d’échappement…
    Je t’envoie un gros bisous plein d’énergie d’amour universel pour te requinquer et je vais me coucher car les longues journées de 12 heures hors de la maison m’attendent avec la reprise de l’école. Je fais aussi partie des esclaves du travail mais pour la bonne cause, le bien-être des enfants.

    Répondre
    1. Marie ChiocaMarie Chioca Auteur de l’article

      Plein de bises bien amicales ma chère Kali, et bon courage à toi aussi qui en a visiblement bien besoin:)
      Je te souhaite un très beau week-end !
      Marie

      Répondre
  80. Kakou

    Ma très chère Marie, ton texte m’a bouleversé … tu as raison sur toute la ligne mais malheureusement il va falloir du temps pour que les gens prennent conscience que le vrai bonheur il est tout simple …
    Je m’y verrais bien moi dans ta campagne belle et calme plutôt que de me morfondre dans la capitale où tout le monde court et où tout le monde croit que tu n’es rien si tu n’as pas le dernier téléphone à la mode ou des chaussures à 100 euros …. 🙁
    Je t’embrasse fort …
    (je t’avais envoyé un long mail mais je ne sais pas si tu l’as eu car j’ai un mail automatique d’absence ….)

    Répondre
    1. Marie ChiocaMarie Chioca Auteur de l’article

      Oh non, quel malheur, je cris que je ne l’ai pas eu, tu me l’as envoyé quand?
      Plein de bises, et très bon week-end à toi ma chère Kakou !
      Marie

      Répondre
  81. Soleil de minuit

    Entre nous, j aime bien retourné de temps en temps dans le monde de la consommation. J ai la chance maintenant de vivre dans la pampa landaise avec potager, bientôt à nouveau un poulailler, etc, d admirer de superbe levée et coucher de soleil, de pouvoir compter 4 variétés d abeilles, de voir les canards et les oies sauvages si prêt, mais … on y «crève» dans nos campagne. La moyenne d âge y est si élevée. Le manque d emploi, de transport, de possibilité d études, de connections internet digne de ce nom, nous maintient dans une précarité sans limite. Nous avons intérêt de rester en bonne santé car dès que cette dernière nous lâche, c est la berezina.
    Bref, j adore aller chercher mes tomates, mon thym dans le jardin au lieu du supermarché mais je n affirmerai pas que vivre à la campagne soit si idyllique que cela.

    Répondre
    1. Marie ChiocaMarie Chioca Auteur de l’article

      Moi je vois les choses un peu différement, mais peut-être nos deux « campagnes » sont-elles un peu différentes? Moi j’ai au contraire l’impression de « crever » dès que je pose un pied en ville, et de me sentir « vivre pour de vrai » au contact de la nature. C’est vrai qu’à la campagne il y a encore beaucoup de personnes âgées, mais chez moi j’ai la chance qu’elles soient délicieusement gentilles et attachantes, et aussi tellement plus « savantes » que nous sur tout un tas de choses !
      Pour ce qui est des problèmes de transports et d’études, c’est vrai que c’est plus compliqué, mais j’ai pu trouver quand même quelques solutions de type co-voiturage pour mes grands (c’était pas de la tarte, je reconnais ;)) Bon courage !
      Et bon week-end !
      Marie

      Répondre
  82. Jéhanne

    Bonsoir,

    Merci pour ces belles photos.
    Ca me rappelle ces soirées où mon chat m’entraîne dans le jardin et s’installe en regardant tour à tour le soleil qui se couche, la lumière dans les feuilles des arbres, prête l’oreille aux grillons et me regarde à mon tour avec des yeux de contentement. Et là, je me dis que oui, c’est suffisant au bonheur.

    Bonne rentrée à vous tous,

    Jéhanne

    PS : comment va le lapin?

    Répondre
    1. Marie ChiocaMarie Chioca Auteur de l’article

      Pinou?
      Il s’est fait la malle l’été dernier, c’était un petit lapin sauvage, et un jour il a disparu… Pourtant, il nous aimait bien !
      Pour consoler ma fille, on lui a acheté un gros lapin roux de ferme, celui-là reste bien dans le jardin depuis plus d’un an 🙂
      Bon week-end Jéhanne !
      Marie

      Répondre
  83. chris 06

    Bonsoir douce Amie
    Comme je comprends ton désarroi,nous vivons non pas comme des sauvages, car eux appliquent l’entraide ,l’amitié , le respect de la famille et celui de la terre , mais que pour le » »paraitre » ».
    J’ai vu avec tristesse les dégradations sur 3 générations,ce qui m’a fait dire::je préfère avoir ma vie derrière moi que devant moi:::
    Courage,ne baisse pas les bras, car vous avez tous deux ,fondé une merveilleuse famille, et vous vivez dans un cadre qui contribue à votre bonheur. Une mamie qui te lit fidèlement. Bisous et caresses aux compagnons de la maison.

    Répondre
    1. Marie ChiocaMarie Chioca Auteur de l’article

      Que c’est gentil, merci infiniment Chris pour ce très gentil petit mot 🙂
      Je te souhaite un beau week-end !
      Marie

      Répondre
  84. Chrisélis

    Merci infiniment pour ce splendide coup de gueule et pour ces photos magnifiques. Oui notre vie quotidienne c’est exactement ça : à deux facettes toutes 2 opposées et pourtant jumelées indissociables … Bonne rentrée

    Répondre
  85. Céline

    un article tout plein d’émotion… la sobriété heureuse… une si belle expression tellement difficile certains jours de s’y tenir avec alerte à la consommation…
    des photos juste magnifiques qui prêtent à la rêverie…
    la nature est si belle…
    bonne continuation Marie…

    Répondre
    1. Marie ChiocaMarie Chioca Auteur de l’article

      Si encore on pouvait être sûres que ce « club » fasse un peu avancer les choses dans le bon sens… On pourrait l’appeler « le club des autruches qui ont enfin sorti la tête du sable » 😉
      Bon allez, je te souhaite un beau week-end Isa 🙂
      Marie

      Répondre
  86. Valou

    Chère Marie,
    Merci pour ces belles photos qui donnent juste envie de quitter la ville pour un joli coin de verdure comme celui-ci. Tes photos sont si belles qu’on sent même les bonnes odeurs de la nature…
    Et merci aussi pour ce rappel plein de bon sens.
    Juste, je t’assure que 3,50 € le kilo de tomates, ça n’est pas si cher, je suis jalouse. Heureusement que je vis seule sinon je ne pourrais pas me payer le luxe de manger des fruits et légumes bio…
    Bises

    Répondre
    1. Marie ChiocaMarie Chioca Auteur de l’article

      C’est fou comme les produits de première nécessité augmentent… ça devient problématique quand on veut se nourrir sainement. En toute franchise (je n’ai pas honte à le cacher) en travaillant tous les deux comme des malades mon mari et moi, on n’arrive plus bien à faire face au budget alimentation. Et pourtant, je n’achète que des choses simples, non superflues 🙁
      Des bises à toi aussi Valou 🙂
      Marie

      Répondre
  87. Renard

    Bonjour
    Merci pour ce coup de gueule !!!! Comme je me suis retrouvée (et je suis sûre de n’être pas la seule!!) Tu as tout à fait raison, l’homme est devenu stupide et réfléchit de moins en moins.
    Faisons de la résistance pour nos enfants et petits-enfants, essayons de leur apprendre les bases essentielles de l’éducation, continuons à leur lire des histoires, à les emmener voir et apprécier la nature,apprenons leur le respect des autres ( même s’ils sont différents!!) et de notre si belle terre.
    Alors oui bonne rentrée à tous et surtout soyez vraiment  » humain »

    Répondre
  88. Maryse pg

    Bonjour Marie, merci pour le partage de vos jolies photos, je suis totalement d’accord avec vous sur la façon de vivre de certaines personnes jeunes et moins jeunes mais! chacun possède son libre arbitre, cependant beaucoup de personnes n’apprécient pas du tout ce progrès.Personnellement je regarde et apprécie beaucoup la nature, les fleurs de mon petit jardin … C’est l’été le jardin est magnifique malgré la chaleur , il y a de nombreux légumes et bien je cuisine pour manger et pour cet hiver. Lors d’une promenade j’ai trouvé, acheté votre livre’La cuisine des grands classiques version bio’ superbes recettes, pour le poulet basquaise j’ai utilisé des tomates roma, bien moins charnues que la tomate cœur de bœuf, résultat :une petite différence sur le velouté de la sauce.
    Merci pour votre article, bonne journée. PS : S’il vous plait , avez vous une recette de tarte aux mures ? quoi mettre sur la pâte pour éviter la crème? merci pour votre réponse.

    Répondre
    1. Marie ChiocaMarie Chioca Auteur de l’article

      Je n’ai hélas pas de truc « miracle » pour éviter que les mûres, ces coquines, détrempent la pâte à tarte ;). En revanche, ce qui fonctionne bien c’est le concept de la tarte briochée. Tu connais?

      Répondre
  89. cécile

    Comme j’aime cette colère.
    Je me sens moins seule ;
    pas de GPS parce que sur une carte il y a plein d’autres routes bordées de vert
    pas de super voiture parce que le Berlingo… suffit pour ramasser des choses hétéroclites et leur donner une seconde vie,
    pas de lèche vitrines parce que le fripier du marché trouve pour moi du linge de maison, des vêtements, des sacs …
    pas de télé juste un ordinateur (nous ne sommes plus que trois maintenant) à partager, pas d’amis sur face book mais trois quatre copines d’amour toujours
    et puis je vous donne le nom de mon site, ça me fera bouger de savoir que quelqu’un y passe :
    http://entrelesfeuilles.simplesite.com/
    Bien heureux les doux …

    Répondre
  90. Cavatine

    Coucou! Que c’est bon de trouver d’autres personnes qui partagent mes p’tites visions de la Vie Heureuse!
    J’ai souvent l’impression de ne pas être née à la bonne époque, d’être en décalage, même si j’aime qd même me connecter sur le net et échanger virtuellement …
    Je m’efforce d’être souriante, aimable et surtout bienveillante avec mes Petits-enfants, mes filles, mes amis et tout un chacun parce que ça, c’est vraiment important et je sais que c’est juste dans ma vie, que ça m’emplit de joie et de sérénité! Comme tu le dis si bien et comme cela transparaît dans tes clichés, la vie est aussi faîte de petits bonheurs, pas si petits que ça d’ailleurs… Les reconnaître, les savourer c’est un peu le chemin vers la Sagesse, non?
    Merci Marie pour ces mots couchés sur la toile, qui font écho chez beaucoup d’entre nous et qui font réellement avancer le monde, si si, je t’assure
    Bizettes des vignes de l’Anjou!

    Répondre
  91. Celine

    Coucou Marie,
    J’ai tant de plaisir à te lire. Merci de tout ton dévouement pour ces si bonnes recettes. Les cookies (à ne pas faire gouter aux autres ….) sont fabuleux! EN fait, je n’aurais pas du les commencer, trop bon!
    Je t’envoie plein d’énergie et de courage! Et j’ai confiance en l’avenir, ça peut qu’aller vers du positif !
    Merci
    Céline

    Répondre
    1. Marie ChiocaMarie Chioca Auteur de l’article

      C’était quelle recette de cookies Céline? ( Parce que j’en ai fait tellement, des recettes de cookies… et c’est pas fini ;))
      Bon week-end à toi,
      Marie

      Répondre
  92. Aliya

    Non mais elle est où, la recette ? Tout ce blabla alors qu’on vient pour con-som-mer et avoir des idées gratos, c’est quoi ce délire ?

    Je plaisante, évidemment, Marie ! Je trouve l’ambiance actuelle très agressive, ce qui n’est pas le même problème que la zombification évoquée, mais qui me met un peu en vrac aussi. En ce qui concerne la surconsommation et ses effets délétères à tous les niveaux, j’ai l’impression qu’il y a une certaine prise de conscience, mais assez lente, malheureusement.
    Merci pour ce chouette billet, même s’il est né d’un ras-le-bol que je ne comprends que trop bien !

    Répondre
    1. Marie ChiocaMarie Chioca Auteur de l’article

      Désolée pour la frustration Aliya 😉 Je remettrai une bonne recette la semaine prochaine, et sans râler dans mon article, promis ^^
      Très bon week-end à toi,
      Marie

      Répondre
  93. patdub

    Bonjour Marie, je vous lis depuis un moment déjà (j’ai acheté deux de vos livres et je compte bien ne pas m’arrêter là) mais votre dernier post me fait tellement de bien à lire. Vous résumez complètement mon état d’esprit et ça fait du bien de voir que l’on n’est pas seul à penser comme ça! Je pense que ce sont des gens comme vous, comme moi, comme tous ceux qui vous apprécient , qui pourront changer les choses. Mais vous avez raison,c’est dur dur…
    Alors bon courage, et bonne rentrée.

    Répondre
  94. AnneF

    Comme je le retrouve dans tes mots, Marie.
    Comme je ne supporte pas de voir ce que l’humain met en place ou accepte sans réfléchir…
    Comme tes photos m’émerveillent aussi… 😊
    Pas besoin de recette (même si je les apprécie beaucoup…), ce texte m’a remontée, m’a donné des forces pour la rentrée et pour continuer dans ce en quoi je crois!!!
    Merci Marie! Merci!

    Répondre
  95. Mande

    Je ne sais ce qui m’a pris de cliquer sur le lien vers ton article que me proposait facebook, je l’avoue un peu tristement aujourd’hui ça fait quelques temps que je passais mon chemin…non pas que je n’aime plus ton blog et tes fabuleuses recettes, non ça c’est impossible! Mais les temps nous impose une sobriété malheureuse, oui moi c’est comme ça que j’ai envie de la qualifier tient cette foutue sobriété ! Autant les principes de la sobriété heureuse sont chers à mon coeur, autant le coeur n’y est pas ! Ton article m’a émue aux larmes aujourd’hui! Il résume bien mes sentiments face au monde d’aujourd’hui! Et voilà comment depuis quelques temps je me dis à quoi bon saliver devant de fabuleuses recettes dont je ne peux pas réunir tous les ingrédients. On fait dans la plus grande simplicité et heureusement qu’on a un jardin pour manger sainement, c’est notre luxe à nous! Je tente de ne pas me démonter quand mes filles me disent qu’elles aimeraient manger autres choses que des haricots, de la salade, des courgettes ou des blettes! Et j’ai serré les dents en payant les fournitures scolaires en espérant que le banquier ne saisirait pas l’occasion pour m’appeler une nouvelle fois cette année et me demander ce qui se passe ? Pfff….qu’est-ce que je me sens mal à chaque fois, comme si on m’accusait de mal gérer mon budget, tiens cette histoire c’est un peu comme avec les kilos! On salive devant un fondant au chocolat et sans avoir mordu dedans on prend trois kilos ! Et bien on regarde la paire de chaussures dont on a juste tant besoin ( les nôtres disent bonjour) et bien ça y’est on est à découvert!

    Répondre
    1. Marie ChiocaMarie Chioca Auteur de l’article

      Que je te comprends Mande…
      Sans être peut-être autant en difficulté que toi, je t’avoue très simplement que je n’arrive plus bien à faire face au budget alimentation tant tout augmente. Je suis d’ailleurs sur un bouquin de cuisine pour tous petits budgets…
      Bon courage, et un immense merci pour ton petit mot. Bon courage pour tout Mande !
      Marie

      Répondre
  96. Marina

    Chère Marie, tu dis ne pas nous donner de recette cette fois-ci mais détrompe-toi ! C’est la recette du bonheur que tu viens de nous détailler, ingrédient par ingrédient. Pas le bonheur avec un grand B quasi inaccessible ( d’ailleurs, il existe vraiment celui-là ?) mais qui fait vendre ( donc acheter ENCORE !) quelques centaines de bouquins inutiles. Non, c’est la recette du , des petits bonheurs à portée de toutes les mains, tous les yeux ( oui, les oreilles et la bouche aussi….). Savourer la douceur des rayons matinaux du soleil, respirer le parfum des fleurs des champs ou même celui du melon sur la table de la cuisine, se saoûller ( non tu peux poser le pineau de pépé Henri…) du vent dans les branches ou dans les cheveux, apprécier le velours d’un duvet de canetons, d’un pelage de chat ( si en plus il ronronne, Nirvana me voilà !)….. Bref, la vie quoi ! Alors c’est vrai, j’ai un téléphone qui prend de superbes photos ( l’autre, le simple était tombé dans les toilettes…., mais à 168€, la pilule est encore dure à avaler) de mon chaton, mon chien, mon cheval, mon jardin…. Et surtout, je les partage avec ceux que j’aime car le bonheur, c’est aussi ça, le partage ( et je ne parle pas ici de partager sur fb la dernière photo débile de Mr X ou Mme Y). Partager les petits bonheurs de tous les jours comme on partage un excellent gâteau ( Recette Marie Chioca évidemment) pour qu’ils en deviennent encore meilleurs ( mon préféré c’est le moelleux au citron et au son d’avoine….

    Répondre
  97. rese

    j’adore, j’adore, j’adooooore !!!
    tuas déjà une fille grande comme ça ??
    tu m’épates, tu m’épates, tu m’épates !!
    bon wend Marie et touplinplin de bisous <3

    Répondre
    1. Marie ChiocaMarie Chioca Auteur de l’article

      Oui, j’ai déjà une grande fille de 18 ans ;)… et moi j’ai le double de son âge, pile poil 😉
      Gros bisous ma chère Rese !
      Marie

      Répondre
  98. VéroniqueJ

    Je partage entièrement ton avis, Marie et suis inquiète pour cette génération qui passe forcément à côté de beaucoup de choses essentielles. Merci de nous faire partager ces magnifiques clichés. Que ta région est belle, je l’adore et je sais pourquoi !

    Répondre
    1. Marie ChiocaMarie Chioca Auteur de l’article

      C’est moi qui te remercie pour ton gentil petit mot Véronique 🙂
      Plein de bises, et bonne journée à toi !
      Marie

      Répondre
    1. Marie ChiocaMarie Chioca Auteur de l’article

      Mais de rien Audrey, c’est moi qui te remercie pour ton gentil « cri du coeur » 🙂
      Bonne après-midi à toi,
      Marie

      Répondre
  99. pholisophie

    Très bel article ! Nous sommes sur la meilleure d’onde et beaucoup d’autres le sont puisque je vois que j’écris le 234 ème commentaire mais pas le temps de les lire tous… Je ressens plutôt de la tristesse et de la déception vis à vis de ce monde d’hyper consommation mais pas découragée. En tant qu’enseignante, je me bats chaque jour (calmement !) contre ces gadgets, ces Pokémon, ces écrans à overdose … Je ne suis qu’un petit colibri (!) ne peux pas faire grand chose mais au moins ne pas suivre le troupeau montre qu’on peut être très heureux autrement. C’est surtout bien difficile pour les jeunes qui se lancent dans la vie active avec des salaires minimes et des tentations à n’en plus finir… Il faut aussi se mobiliser pour aider les jeunes producteurs bio qui ont le courage d’affronter tant d’obstacles et cette année encore plus avec des récoltes désastreuses… Les AMAP nous semblent une réponse : pas d’intermédiaire, des produits de qualité et un contact vraiment sympathique. C’est notre petite participation ! J’ai peu de temps en ce moment et ne publie plus depuis quelques mois, beaucoup de travail professionnel après de gros changement pédagogiques mais ça me passionne ! A bientôt Marie ! Et bonne rentrée ! Ps : j’achèterai ton livre « petits budgets », je t’avoue que la dernière mode sucre-huile…de coco à prix fort me sort par les yeux, je reste une locavore !

    Répondre
    1. Marie ChiocaMarie Chioca Auteur de l’article

      Je sais hélas que l’huile de coco est plus onéreuse que l’huile de tournesol ou de colza, mais pour ma part, en irrécupérable gourmande que je suis j’aime bien l’utiliser car je la digère beaucoup mieux que le beurre, et elle donne un goût génial aux pâtisseries 😉 Ce que j’ai malheureusement totalement rayé de mon panier de courses, ce sont les purées d’oléagineux (amande, noisette, cajou…) car là les prix sont carrément indécents 🙁
      Peut-être qu’un jour je serai aussi forcée de renoncer à l’huile de coco (et au sucre de coco, que j’aime beaucoup), mais ça me fera quand même un peu mal… Pour le reste, je vois tout « comme toi », avec une grande tendresse pour les Amap et tous ces producteurs qui font ce si noble travail de nourrir sainement leur prochain, avec beaucoup de courage, de convictions et de persévérance… Mon fiston vient d’abandonner ses études de sciences éco (il était pourtant bon élève) pour réaliser son rêve : chevrier bio. Et je suis très, très fière de lui. Il aura peut-être un peu de mal au début, mais quel beau métier !
      Plein de bises Pholisophie, et un grand merci pour ton gentil message 🙂
      Marie

      Répondre
  100. Florence T.

    Merci Marie pour cette « prière »/ « ode à la nature »…
    Sortons de cette consommation à outrance et de ce qu’elle fait de nous et revenons à la nature qui nous recentre, nous inspire et nous soigne l’âme !
    Bonne rentrée à ta tribu et à bientôt pour de belles recettes d’automne.

    Répondre
  101. florence

    comme je suis d’accord avec toi… cela dit en lisant ton message je n’ai pu m’empêcher de sourire en pensant » c’est comme les livres de Marie chioca, dont je n’ai pas forcément besoin -quand j’aurai fait toutes les recettes, on en reparle- mais que j’accumule inlassablement après m’être dit « bon celui là je l’achète pas… » ^^
    la rentrée s’est elle bien passé sinon?
    si tu veux bien j’aimerais avoir un peu plus de détails sur le mode de fonctionnement de l’école où vont tes enfants. j’avoue être blasée de l’éducation nationale, et je réfléchis beaucoup, sans pour autant que ça serve à grand chose d’ailleurs, puisqu’on est esclaves des décisions débiles du ministère, mais bon… la question m’intéresse…
    des bises (si ce message passe!)
    flo

    Répondre
    1. Marie ChiocaMarie Chioca Auteur de l’article

      Coucou Flo ! Mais oui, il est bien passé ton message 🙂
      Ahlàlà, ces livres de Marie Chioca, je suis sûre qu’on pourrait s’en passer, c’est encore une tentation stupide de notre société de consommation ^^
      Pour répondre à ta question en sautant du coq à l’âne ;), mes enfants sont presque tous dans une école hors-contrat, avec des classes à petits effectifs, des professeurs moins débordés (ce sont des soeurs, du coup elles ont aussi ce côté particulièrement maternel et dévoué qui mets si bien les enfants à l’aise), bref, nous en sommes très contents… et c’est vrai que pour moi, une bonne école c’est une priorité, mais ça grève hélas beaucoup le budget 🙁
      Par contre, si tu souhaites postuler, ça va pas le faire, car elles ont déjà énormément de demandes du côté des professeurs qui rêveraient de travailler dans de bonnes conditions… et pas assez de places à pourvoir ! Du coup, je te souhaite bon courage dans ta recherche, mais tourne-toi peut-être vers le privé, et qui plus est, une bonne école privée hors-contrat (une bonne école, pas un truc loufoque comme on en croise parfois…) car c’est bien le seul moyen d’être un peu moins esclave, justement, des décisions pour le moins pittoresques de l’éducation nationale… Moi, avec un bon programme un peu « à l’ancienne » concernant l’enseignement du calcul, de la lecture, etc. j’ai des résultats formidables sur mes enfants, tous excellents élèves, obtenant tous leur diplômes avec de belles mentions, alors qu’au départ je te promets qu’ils sont loin d’être surdoués ! Comme quoi, les méthodes pédagogiques un peu plus anciennes qui ont fait leurs preuves ne sont pas à jeter aux orties ! La seule difficulté, c’est qu’elles sont difficiles à mettre en place dans des classes surchargées, et de plus surchargées d’enfants démotivés… Mais là, c’est hélas un tout autre problème. C’est TOUT notre système d’éducation qui bug à mon avis 🙁
      Bref, bon courage Flo 🙂
      Bien à toi,
      Marie

      Répondre
  102. AC

    Je partage votre lassitude Marie! Contrairement aux autres personnes qui ont commenté avant moi (dont j’ai lu chaque commentaire), je me sens résignée, en particulier quand je rentre d’une énième journée de travail épuisante et que je vois mon regard « bovin », totalement éteint, sans une once de vie, dans le miroir…ça me rend triste, et mon impuissance encore plus (qu’est-ce je peux y faire? Sécher le boulot demain?). J’admire toutes ces petites souris qui se débattent dans leur seau de lait entier (par leurs petites actions à leur niveau), parce qu’il se pourrait qu’elles finissent par transformer le lait en beurre et par sortir du seau, alors que je me noie dans le lait…

    Répondre
    1. Marie ChiocaMarie Chioca Auteur de l’article

      Bon courage AC, ne te laisse pas abattre, je suis sûre que tu peux faire quelque chose pour rendre ta vie plus belle… Bon courage ! On a parfois des moments très difficiles, mais une fois qu’ils sont passés on les oublierait presque. Oui, notre monde est très dur, pas très joli joli. Mais si on baisse les bras, on aggrave encore la situation.
      Je t’embrasse bien amicalement…
      Marie

      Répondre
  103. Nathalie

    Première année sans course de rentrée ! Exit donc la bataille.
    Je te rejoins totalement concernant l »esclavagisme des ordinateurs et autres produits de communication modernes. Nous avons atteint le maximum de la bêtise avec cette chasse aux Pokemon ! !!
    En ce qui concerne la pollution, tu as de la chance de vivre dans un environnement sain et se profiter des produits de ton jardin. Il est vrai que c’est fatigant et lassant cette bagarre quotidienne. A certains moments, j’envie ces soeurs et moines dans leur vie bien rythmée et détachée. Surtout en ce moment où nous emménageons dans notre appartement parisien !!!

    Répondre
    1. Marie ChiocaMarie Chioca Auteur de l’article

      Bon courage Nathalie, là je ne t’envie pas ma pauvre car Paris ne me tente pas du tout, mais tu auras peut-être quand même l’occasion d’aller respirer un peu d’air pur le week-end…
      Belle après-midi à toi 🙂
      Marie

      Répondre
  104. Stéphanie

    Wahou quelles magnifiques photos, merci pour ces brins d’herbe, cet air pur et ces espaces préservés. Ton article m’a beaucoup touchée, et je te rejoins totalement. Le monde dans lequel on vit ,dont les lois sont dictées par la course à la consommation, ne me correspond pas vraiment non plus. Mais je pense tout de même, qu’avec nos petits moyens, nous pouvons arriver un peu à faire bouger les choses! Merci beaucoup pour ton très joli et attachant blog. Belle continuation

    Répondre
  105. Béatrice

    Marie, je suis venue lire ton « coup de gueule » l’autre jour, et puis, j’avais tellement de choses à dire, et si peu à la fois, que je me suis retirée discrètement. Et puis d’un coup, je revois ton message et je réalise qu’il est temps que j’y mette un petit commentaire.
    Je ne ferai pas long, car tu as déjà tout dit!
    Moi aussi ça me désole. On a beau faire attention, travailler comme des malades et essayer de manger fait-maison…
    Et quand je vois toutes ces belles photos de ta nature environnante, cela me donne espoir et une grande bouffée d’oxygène. Ce regard que tu portes sur cette nature est tellement beau et montre la pureté de ton âme.
    Je vois que tous tes « petits » protégés ont bien grandis. C’est très mignon.
    Donc merci Marie pour toutes ces magnifiques photos. Tu as encore la chance d’habiter dans un si joli endroit.
    Gros bisous

    Répondre
    1. Marie ChiocaMarie Chioca Auteur de l’article

      Merci beaucoup ma chère Béatrice pour ton gentil message, je suis très touchée 🙂
      Bien des bises, et belle après-midi à toi !
      Marie

      Répondre
  106. ElodieCH

    Salut Marie,

    Merci pour ces mots écrits « tout haut » alors qu’ils sont pensés en dedans chez beaucoup. Ici en Suisse, on va se prononcer bientôt sur une Initiative populaire fédérale intitulée ‘Pour une économie durable et fondée sur une gestion efficiente des ressources (économie verte)’. Si tu voyais le discours des opposants, c’est à pleurer. J’étais écoeurée: comment peut-on tenir de manière aussi ouverte et assumée un discours aussi décomplexé sur la consommation destructice, alors qu’on a tous le même niveau d’information sur l’état de la planète?
    Et le pire, c’est que je vais même pas pouvoir voter (naturalisation en cours) et qu’elle n’a aucune chance de passer.
    Si seulement les Suisses mesuraient la chance qu’ils ont de pouvoir se prononcer sur des sujets de ce type, on parlerait de nous autrement que pour les banques et le chocolat (même si c’est quand même bon de temps en temps… Mon petit doigt me dit que tu ne devrais pas me contredire…)
    Merci pour toute la belle énergie que tu nous apportes dans nos cuisines!

    Répondre
    1. Marie ChiocaMarie Chioca Auteur de l’article

      Pour le chocolat, je ne te contredit pas, c’est quand même bon de temps en temps… par contre pour ce qui est des banques, berk, moins je les vois, mieux je me porte 😉
      Plein de bises, et bon courage Elodie 🙂
      Marie

      Répondre
  107. marie and co

    hé bien moi, je trouve qu’il fait du bien, ton billet, et je te remercie, parce qu’il y a des moments où l’on a besoin d’une bonne piqure de rappel pour continuer ce chemin là, meme à tâtons 😉

    Répondre
  108. Anne 79

    Je partage complètement ton billet, on marche sur la tête, la croissance et toujours la croissance. A quand plutôt la décroissance???
    Je vis à la campagne avec un mari agriculteur, pas sur une grosse structure bien au contraire. Nous sommes restés sur une dimension humaine, nous travaillons avec du matériel d’occasion. Nous avons aussi les poules pour avoir de bons oeufs frais et un potager pour récolter les bons fruits et bien évidement produire de bons légumes certaines personnes diront que nous ne sommes pas modernes sur notre ferme!!!
    Je boycotte les supers marchés qui mettent en péril notre agriculture, bientôt ils vont racheter les grandes fermes qui ne sauront plus transmissibles, trop d’investissements pour la génération future. Et alors tous ces emballages dans les rayons je n’en peux plus…les poubelles qui débordent c’est une horreur.
    Mais le pire c’est que l’on prend également notre terre agricole pour bétonner à outrance!!! et là ça fait mal. Pour l’avoir vécue c’est quelque chose de terrible à digérer, c’est infernal!!! mon mari disait toujours qu’est ce que l’on va laisser aux générations futures?
    mais bon malgré tout…
    J’essaie de transmettre à mes enfants moi aussi une autre façon de consommer et il est certain que le film DEMAIN donne une autre image alors restons positifs et vivons l’instant présent en harmonie avec la nature et sans la télévision c’est encore mieux.
    Allez à bientôt Marie pour un billet gourmand.

    Répondre
    1. Marie ChiocaMarie Chioca Auteur de l’article

      Merci beaucoup Anne pour ce message très touchant, et très belle continuation de tous vos merveilleux projets 🙂
      Bonne après-midi à vous,
      Marie

      Répondre
  109. Celine

    Marie
    Les cookies sont : les cookies pralinés au son d’avoine. délicieux. J’ai commence la cure cabot, est ce que je peux en faire sans chocolat?

    Merci
    des biz
    Céline

    Répondre
    1. Marie ChiocaMarie Chioca Auteur de l’article

      Mais oui tu peux, ça sera un peu moins gourmand mais très bon quand même (moi aussi je « cabotise » depuis lundi ;))
      Bonne après-midi à toi !
      Marie

      Répondre
  110. Catherine

    Bonjour,
    Bien que surprenant dans la mesure ou il est inhabituel, ce coup de gueule… j’ai bien aimé, d’autant que je me surprends moi-même a y réagir. Je le trouve rafraîchissant, vivifiant, et surtout si terriblement et affreusement réaliste.
    Notre terre ne nous pardonnera pas toujours nos écarts de conduite mais la nature nous offre tellement que j’ai envie de dire « tant pis » pour les accros de la grande surface et des produits high-tech.
    Et, s’il faut être tout à fait honnête, je n’ai pas envie de voir rappliquer tous ces gens qui viennent voir les « ploucs », en ne respectant ni les lieux ni la culture (au sens culturel mais aussi cultural) du terroir.
    Je ne vais pas m’étendre sur notre économie car là je vois rouge. Nous sommes tous (plus ou moins) coupable mais nos dirigeants encore plus.
    Bonne journée Marie et haut les cœurs !
    Bizouilles du coeur de la France

    Répondre
    1. Marie ChiocaMarie Chioca Auteur de l’article

      ^^
      En gros, pour vivre heureux, vivons ploucs ! 😉
      Ça me plaît bien ce dicton…
      Bonne après-midi Catherine 🙂
      Marie

      Répondre
    1. Marie ChiocaMarie Chioca Auteur de l’article

      Euh, oui, c’était bien moi, je fais une chronique tous les dimanches matin maintenant..
      Merci en tout cas Isa pour tes encouragements, car je suis très timide et c’était un peu un supplice au départ 🙂
      Bonne après-midi à toi,

      Marie

      Répondre
  111. Ellenna

    Coucou Marie je viens juste aujourd’hui d’avoir ce mail qui me relie à ton blog, je viens donc de lire tes écrits sur l’hyper consommation et sur toutes ces technologies qui nous envahissent de plus en plus, toutes ces applications qui pourrissent tout le monde au point qu’on en aura sans doute une aussi pour nous dire d’aller « pisser « . !!! Je suis grossière mais en fait c’est un peu çà. On ne saura bientôt plus ne rien faire tout seul!!! Mais où va-t-on? Je me demande ce que verront et deviendront mes petits enfants, car même si les parents ne sont pas encore réduits à cet esclavage, auront-ils assez d’intelligence et de volonté pour ne pas adhérer à toutes ces tentations? ….
    En dehors de mon ordi et de mon téléphone mobile de vieille génération, je n’adhère pas à toutes ces technologies, je dirais même que je n’ai pas confiance………. Les réseaux sociaux, je ne suis que sur les blogs où je me retrouve comme le tien, où l’on vit de manière saine et sereine. Et encore, je suis souvent comme on le dit parfois en sous-marin…..
    Merci pour ces très belles photos où la nature à tout ses droits, quelle beauté et quelle douceur s »émanent de celles-ci.
    En ce moment je suis en vacances chez ma fille dans le sud dans un parc immense où la nature respire, mais où la sécheresse est présente, 30 à 35° tous les jours c’est dur pour la végétation!!!! Mais le calme est là et c’est un réel bonheur de se lover dans un transat un livre entre les mains… N’est-ce-pas mieux que d’être accrochée à une de ces
    monstrueuses technologies !!!

    J’ai moi aussi constaté des prix aberrants sur des produits bio, et bien d’autres, et toutes ces facettes pour nous faire acheter plus cher .
    Bon je ne veux pas être trop longue, tu as tant de messages à lire, mais je suis à fond avec toi.
    Bonne rentrée, je t’embrasse très fort
    Ellenna

    Répondre
    1. Marie ChiocaMarie Chioca Auteur de l’article

      Je t’embrasse très fort aussi ma chère Ellenna, et te souhaites de passer de très jolis moments chez ta fille 🙂
      Merci infiniment pour ton message 🙂
      Bien amicalement,
      Marie

      Répondre
  112. Mamieminette

    Un billet qui fait tellement écho à mes pensées!
    L’homme est un nuisible pour la nature et pour lui même… il nous reste la résistance à la consommation à tout va, l’exemple qu’on peut donner et l’éducation !
    Ne déprimons pas! Il y a trop de travail sur la planche et le monde peut être si beau!

    Répondre
    1. Marie ChiocaMarie Chioca Auteur de l’article

      Oui, c’est cela, ne perdons pas de temps à déprimer ! Mieux vaut se remonter les manches, respirer un bon coup et repartir avec enthousiasme « au combat » 😉 C’est juste que certains jours, on n’y arrive plus bien, peut-être parce qu’on a un peu trop accumulé…
      Bon week-end Mamieminette !
      Marie

      Répondre
  113. MissK

    Chère Marie,
    Je partage votre avis, qui me semble dans le même esprit que le film « Demain » de Cyril Dion et Mélanie Laurent que j’ai vu il y a peu. L’hyperconsommation va nous tuer si nous ne réagissons pas… A nous d’être les acteurs de notre futur !
    D’autre part, je recherche des recettes de légumes pour les repas léger du soir J’en ai trouvés dans plusieurs de vos livres. Je serai ravie si un livre regroupant ce type de recettes de légumes était publié. Avez vous des références ?
    Merci pour vos recettes que je continue à tester.
    K

    Répondre
    1. Marie ChiocaMarie Chioca Auteur de l’article

      Tu vas être ravie Miss K, il sort justement en septembre un énorme livre chez Terre Vivante regroupant je crois mille recettes de légumes, dont beaucoup des miennes… J’en parlerai bientôt sur le blog, pas de souci 😉
      Bon week-end à toi 🙂
      Marie

      Répondre
  114. Maryse pg

    Bonsoir Marie, je reviens sur la tarte aux mures , j’ai cherché une recette pour tarte briochée et bien c’est mon mari qui a trouvé un livre de cuisine et comme j’adore les livres pour moi c’est un super cadeau, le titre : les secrets de la pâtisserie bio ce livre c’est une véritable bible. Je vais me faire plaisir en cuisinant pour ma famille, un simple petit bonheur , merci à toi qui connait l’auteur…..

    Répondre
  115. Caro jms

    Juste …. MERCI
    Je ne suis pas douée pour les longs discours, alors je vais juste vous remercier pour ce texte. Celà fait un bien fou de lire de tels propos, de se dire que l’on est pas la seule à penser ainsi et à tenir ce genre de propos.
    Merci aussi pour vos photo qui me font toujours rêver
    Bon courage à vous, et continuer à privilégier l’Essentiel
    Belle soirée à vous

    Répondre
  116. Corinne

    Merci Marie pour ce billet avec lequel je suis 100% d’accord, ça fait du bien de voir qu’on est quand même pas mal à ne plus supporter ce « modèle » absurde. J’ai quitté la ville pour la campagne il y a quelques années et je revis de pouvoir profiter au quotidien de la beauté de la nature. Vous la photographiez si bien !
    Et c’est super que vos enfants aient pu aller dans une école « libre » et respectueuse. J’ai quelques années de plus que vous mais mon fils n’a que 1 an (donc pas de tribu en vue !! tant pis) et on réfléchit beaucoup à ce sujet pour qu’il puisse rester un enfant souriant, heureux, curieux et créatif.
    En tout cas continuez, mille mercis pour vos belles photos, vos recettes et vos livres !

    Répondre
    1. Marie ChiocaMarie Chioca Auteur de l’article

      Que c’est gentil Corinne, merci beaucoup pour ce très gentil message 🙂
      Je vaus souhaite une belle journée à la campagne 🙂
      Marie

      Répondre
  117. Rose

    Que de magnifiques photos, c’est bien de finir cet article sur ça 🙂

    Je suis d’accord avec toi, Marie … c’est triste cet amas de technologie utilisé à mauvais escient. Je ne sais pas si ça rend les gens plus débiles qu’avant ou si ce n’est juste plus fragrant …
    Cela dit, cette technologie a tellement de bons cotés qu’il ne faut pas oublier de les souligner. Le fait qu’il ne faut plus être « fils/fille de » pour être reconnu pour son talent, les énormes progrès que font un nombre de gens qui se compte sur les doigts d’une main et qui nous permettront peut-être un jour de sauver cette planète que nous avons bousillé …
    En tout cas, j’avoue que très souvent, lorsque je croise un ado dans la rue, je suis tellement contente d’avoir fait partie de cette dernière génération « sans ».
    On verra ce que l’avenir nous réserve !
    J’espère que tu te sens mieux, Marie 🙂 Je t’embrasse fort !

    Répondre
    1. Marie ChiocaMarie Chioca Auteur de l’article

      Ça va couçi-couça, car cette rentrée très intentionnellement « connectée » me déplaît beaucoup… Pour l’instant ça va très bien, mais je serais vraiment catastrophée que mes enfants finissent le nez dans leurs écrans. Pour ma fille qui passe un BTS de diététique (ça ne te rappelle rien ;)), elle n’a même pas le choix : les cours papier n’existent plus, tu es o-bli-gé de t’abrutir toute la journée devant un ordi… Berk !
      Gros bisous ma Rose 🙂
      Marie

      Répondre
  118. Aurore

    Chère Marie,
    Tout comme toi je suis débordée par tout et rien finalement.
    Dépassée par ma boite mail d’ou le fait que je ne lise le tien qu’à ce jour ^^
    J’aimerai tellement revenir à une époque où nous courrions moins après tout (le temps, l’argent etc….)
    J’envie tes enfants ils ont de la chance de pouvoir vivre dans cette ambiance que tu t’évertues à leur créer et je suis certaine qu’un jour ils te seront reconnaissant.
    Je vie dans une vie de dingue un empois du temps surchargé et je rêve parfois d’avoir une maison au milieu de champs et de pouvoir profiter pleinement comme j’aime regarder tes photos. Bien entendu nous faisons nos choix mais j’aimerais devenir une anarchiste et si rebelle que je vivrais en pleine autarcie. Le prix des légumes est devenus fous comme le monde et le reste suit.
    Ce qui se passe me met les boules et comme toi j’ai parfois mon coup de gueule mais je reste positive tout comme tu le dis j’ai la chance d’avoir un travail, des avantages, de payer des impôts même s’ils sont super élevés et oui célibataire sans enfant ça se paye quoi !! mais des poules 4 cocottes qui me font des oeufs comme elles veulent à qui je donne à manger le plus sainement possible on me dit que se sont des poules de luxe, 2 chats et un petit chien alors oui j’ai de la chance mais tout comme toi il manque certaine chose nous avons du mal à être connectés « humain » et ça c’est super grave je trouve et je parle de ça car je travail dans le monde de la politique où là encore il y aurait tant à dire !!!
    Bref, je ne baisse pas les bras et souhaite de l’amour à tout le monde je suis une hurluberlue dans un monde de dingue parfois ce qui fait beaucoup rire mon entourage c’est au moins ça ;D
    Allez j’ai espoir que les choses changent dans le bon sens et serais aussi très heureuse de lire ton prochain billet tout comme j’ai pu dévorer tout tes livres si magnifiquement mis en scène
    Belle continuation à toi et ta petite famille et ménagerie

    Répondre
    1. Marie ChiocaMarie Chioca Auteur de l’article

      Merci à toi ma chère Aurore… Je te souhaite beaucoup de courage, et aussi beaucoup de beaux moments dans ce « monde de fou ». Le tout est de savoir les trouver, les provoquer, ou de tout simplement les voir quand ils sont là, à portée de main, ces fameux « beaux moments », mais qu’on risque de ne pas les voir tant on a le moral dans les chaussettes… ou le nez dans un écran !
      Des bises, et belle après-midi à toi 🙂
      Marie

      Répondre
  119. sofynette

    Marie , j’aime ton billet et je suis aussi nostalgique que toi …
    Comment transmettre à nos enfants ce détachement , cette sobriété , cette simplicité ! Donne moi CETTE recette !!!
    Qu’il me fut dur à l’anniversaire de ma grande de la voir couverte de gros paquets par ses amies … J’ai lancé un cri  » Qui est d’accord pour tout envoyer aux nécessiteux, à une association ? !  » Et pourtant chaque jour est un combat dans notre système économique, tout est compté ici, mais cela me semble encore trop peu à côté de tout le confort que nous avons. Que nous avons peut -être droit ? Mais qui me semble juste de trop …. J’aspire à partir loin, loin auprès de ceux qui eux n’ont vraiment rien, rien …..
    Et pourtant j’aime ma campagne , ses vignes, ses collines… Aujourd’hui c’est un lapin qui est arrivé sur ma terrasse, son petit bout de queue blanche frétillant !! Il est pour me rappeler la douceur de Celui qui est tout, et qui EST pour nous. M^me le plus noir nuage à toujours sa frange d’or….

    Répondre
    1. Marie ChiocaMarie Chioca Auteur de l’article

      Ma chère Sophie, j’espère que tu vas bien avec ta petite famille. Je pense souvent à toi, et à tes petits qui ont dû bien grandir !
      Tu habites apparemment une bien jolie région aussi… à propos de lapin, Mathilde en a plusieurs qui se promènent aussi en liberté dans le jardin (au grand désarroi du Papa, qui est préposé au potager !).
      Plein de bises bien amicales, et le bonjour à ton époux.
      Marie

      Répondre
  120. Lucciana

    Bonjour,
    C’est bien la première fois que j’écris un commentaire, que se soit sur un blog ou sous une vidéo youtube…! Je voulais vous écrire un mail, mais j’ai suivi les conseils de la section « contact » et vous écris donc ici, même si mon commentaire n’a pas de rapport avec le post (que j’ai trouvé très beau, au passage…).
    J’ai des problèmes avec l’alimentation depuis toujours…je lutte contre mon poids depuis l’enfance. Et puis, à 32 ans, j’ai acheté la minceur durable, sans trop y croire, soyons honnête. Résultat ? 11 kg en moins mais surtout, surtout…une alimentation transformée, une énergie et une joie de vivre retrouvée! J’ai acheté également les recettes sans lait et la cuisine détox. Vos recettes sont entrées dans mon quotidien, pas un jour ne passe sans que j’ouvre ces livres, je me sens tellement, mais tellement mieux! Merci donc, car voilà l’objectif de ce long message, vous remercier pour tout le travail qu’il y a derrière ces livres, merci de nous faire partager votre passion, et merci pour moi, à titre personnel, de m’avoir aidé à trouver cette équilibre que je cherche depuis si longtemps…

    Répondre
    1. Marie ChiocaMarie Chioca Auteur de l’article

      Chère Lucciana, je ne sais pas comment vous dire à quel point je vous remercie pour ce témoignage… Je suis tellement touchée, et aussi, tellement heureuse d’avoir pu à ce point vous aider ! Mais ce n’était qu’un coup de pouce, car c’est à vous que revient tout le mérite d’avoir pris en main votre santé…
      Bonne continuation à prendre bien soin de vous 🙂
      Marie

      Répondre
  121. Arielle

    Marie bonjour,
    Un mois a passé depuis l’écriture de ton billet. Le mois de septembre fut magnifique et la campagne (pour laquelle j’ai dit oui cet été en déménageant de l’ultra-urbain à un petit village de Bretagne de moins de 1 000 habitants et que dire du hameau où j’habite) m’a illuminée. A la lecture de ce billet, je n’ai pas pu m’empêcher de t’écrire un petit mot tant il m’a touché. Tu as trouvé les mots justes qui sont dans mon cœur.
    Ne pas perdre espoir sur les belles valeurs que tu évoques car le monde évolue (malgré les nombreuses personnes fréquentant encore les hypermarchés et s’adonnant à l’hyper-consommation comme sport favori). J’ai envie de croire que de plus en plus de gens pensent comme toi, comme moi et comme tous tes lecteurs. Je crois à la théorie du centième singe et plus nous serons nombreux à penser qu’il est important de revenir sur des valeurs de partages, d’échanges et de sobriété heureuse comme l’évoque aussi Pierre Rabhi, plus le monde basculera vers un monde meilleur où l’humain et la nature (notre terre-mère) redeviendra une priorité et sera au centre de nos vies. Gardons tous espoir. Et protégeons notre savoir vivre avec force, enthousiasme et entre-aide. Pleins de belles choses.

    Répondre
    1. Marie ChiocaMarie Chioca Auteur de l’article

      Merci beaucoup Arielle pour ton gentil message 🙂
      J’ai peur hélas de ne pas arriver à être aussi optimiste que toi : car « happée » par un monde de plus en plus numérique et virtuel, la jeune génération se coupe de la « vraie vie », et ne réfléchit pas assez sur les vrais problèmes. C’est surtout cela qui me fait peur. Bien sûr il y a des tas d’exceptions, mais par exemple les copains de mes grands enfants, vissés à longueur de journée devant Facebook et leurs SMS me font flipper… Ce sont pourtant de bons enfants, gentils, et tout. Mais leur cerveau est comme ramolli par tout cela, et ils vivent vraiment dans un monde virtuel très loin de ce que nos grands parents ont vécu au même âge, je dirai même très loin de ce que NOUS avons vécu au même âge. On frise l’inhumanité… Même mes « ados » sont tristes de cela. Ils ont du mal à trouver chez les jeunes de leur âge quelqu’un qui puisse avoir une conversation intéressante, du mal à trouver des jeunes pour partir en montagne, faire du VTT, aller à la pêche, organiser des soirées super sympas SANS se bourrer la gueule, etc. Et pourtant, nous sommes à la campagne ! Oui, les grands-parents et les parents sortent, se promènent, travaillent aux champs ou au potager, se retrouvent pour de joyeuses veillées entre copains, etc. Mais pendant ce temps, les « jeunes » sont devant leur écran, et quand ils se décident enfin à sortir, c’est en boîte de nuit, et il leur faut tout le week-end à agoniser pour récupérer !
      Un autre exemple parmi tant d’autres qui m’a cassé le moral : Tout le village a été invité à un grand méchoui très convivial cet été, un peu en mode « banquet d’Astérix » tu vois? C’était génial !!! Mais en dehors de mes enfants, il n’y avait que 4 ou 5 autres jeunes enfants, 2 ou 3 jeunes gens d’une vingtaine d’années (super sympas !) et pas un ado. Et tous les autres, car il y en a beaucoup, préfèrent se faire des copains sur FB que de partager des moments chaleureux avec les gens de leur propre village… Alors après, va les faire réfléchir sur de plus grands enjeux, c’est difficile. la part « numérique » prend trop de place dans leur cerveau…
      Je suis peut-être trop pessimiste, j’espère avoir tort. Mais si je crois en une réelle évolution chez les génération des 25/45 ans, j’ai peur qu’on soit déçus par celle d’après.
      Je serai folle de joie si dans quelques années je me rends compte que je me suis trompée…
      Des bises Arielle, vraiment navrée de te livrer ma pensée avec autant de franchise et de profonde tristesse, mais je ne veux pas te raconter d’histoires… Encore une fois, j’espère tellement avoir tort !
      En attendant, tu a fait un super bon choix, alors profite bien de ton joli village 🙂
      Marie

      Répondre
  122. Abbricotine

    Bonjour,
    Peut-être quelqu’un l’a-t-il déjà dit, mais la petite plante avec les fleurs jaunes, n’est pas de la gentiane, mais de l’aigremoine. On la reconnait aux petits crochets présents sur les fruits et qui s’accrochent aux vêtements et aux poils des animaux pour faire de l’animal-stop et se disperser dans le milieu.
    La gentiane est une plante qui mesure plus d’un mètre de haut et qui en impose un peu plus. De plus, on ne la trouve pas partout.
    Merci pour votre site, c’est toujours un vrai plaisir de vous lire.

    Répondre
    1. Marie ChiocaMarie Chioca Auteur de l’article

      Oui, merci beaucoup Abbricotine, on me l’a déjà dit, mais merci quand même 🙂 J’aime beaucoup apprendre le nom des jolies plantes de ma région !
      Très bonne après-midi à toi !
      Marie

      Répondre
  123. Isabelle

    je suis à 2000% d’accord avec ton coup de gueule. C’est bon de sentir que nous ne sommes pas seuls à avoir ces considérations ! Quelle chanceuse tu es quand même de vivre dans cet environnement privilégié, c’est le chaînon manquant – la Nature – dont on a tant besoin en ville pour survivre dans cet univers de brutes…

    Répondre
    1. Marie ChiocaMarie Chioca Auteur de l’article

      Oui Isabelle, je reconnais que c’est un incroyable « luxe », et je suis sincèrement triste que tant de gens soient moins bien gâtés que moi à ce sujet…
      Bon courage à toi 🙂
      Marie

      Répondre
  124. Ninidio

    N’ayant pas de nouvelles depuis longtemps’, je suis allée sur ton nouveau blog et je me suis rendue que je ne m’étais pas inscrite, quelle cruche que je suis… Bref c’est réparé. J’ai lu ton coup de gueule, je suis en accord avec toi…..j’ai 60 balais et je suis triste pour mes enfants et petits enfants, triste par ce monde connecte sans cesse. Tes photos sont magnifiques et ta campagne aussi. Je ne sais pas dans quelle région tu vis mais c’est beau et ca respire la douceur et l’authenticité. Bon we et amitiés Nicole

    Répondre
    1. Marie ChiocaMarie Chioca Auteur de l’article

      J’habite dans le Dauphiné Ninidio, quelques part entre Valence et Grenoble, au pied du Vercors. Et c’est vraiment très beau…
      Un grand merci en tout cas pour ton si gentil message 🙂
      Marie

      Répondre
    1. Marie ChiocaMarie Chioca Auteur de l’article

      Mais de rien Camille, cela me fait du bien aussi de pouvoir écrire sur ce blog toutes ces choses qui me « travaillent » tellement…
      Bonne journée à vous !
      Marie

      Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *