{ La récap du KKVKVK 61, un bocal de plus et quelques rouspétances… }

9 février 2016
{ La récap du KKVKVK 61, un bocal de plus et quelques rouspétances… }
Fondant au chocolat dans son bocal

( à partager avec le Prince Charmant…)

♥ Sans lait ♥ Végétarien ♥ IG bas ♥ 

 

Ça y est, la « St Valentin » approche, et nous allons devoir supporter avec résignation ce pitoyable déballage de strings à paillettes en skaï et porte-jarretelles rouge pétard « Made in China » qui envahissent chaque année pour plusieurs jours tout l’espace publicitaire… Voilà pourquoi pour ma part, je ne suis vraiment pas fan de cette fête, ou du moins de ce qu’elle est devenue. J’aurais pourtant un Cher-et-tendre à fêter, celui pour lequel mon cœur bat depuis mes 16 ans et réciproquement, mais je suis tellement écœurée par tous ces clichés si dégradants de la véritable image de l’amour en général, et de la femme en particulier, que nous préférons zapper le 14 février (il y aura 364 autres occasions dans l’année de se faire un petit resto ou une ballade poétique).

Car franchement, la St Valentin, est-ce encore la fête des amoureux ou plutôt la grande quinzaine commerciale du film X,  du machisme (mal) déguisé, du comble du kitch et de la vulgarité ? Tout cela est tellement aux antipodes de ce qu’est l’amour, le vrai ! A nous de prouver qu’être féminine et charmante, ce n’est pas se sentir obligée de se transformer en pintade qui se trémousse en bas résilles, saucissonnée dans de rikikis vêtements à grelots taillées spécialement pour transformer toute jolie femme dépassant la taille 36/38 en grotesque saucisson à pattes. Je ne dis pas pour autant que nous devons nous négliger les filles, bien sûr qu’il est important de se faire charmante pour l’homme de notre vie, que c’est super chouette d’organiser de temps en temps avec lui des moments privilégiés, de lui concocter de nos blanches mains un petit repas raffiné, de lui offrir un parfum qui lui plaît… Euh, sauf que ça en général, le coup du parfum c’est pas tellement à nos « z’homs-ours » que ça plaît le plus, mais plutôt à nous les petites femmes raffinées… Alors pour se rattraper on peut même pousser le dévouement jusqu’à lui offrir un truc qui lui fasse vraiment plaisir comme un pot de 3kg de Nutella, un abonnement à « Vélo Magazine »,  un t-shirt à l’effigie de Sylvester Stallone, une ignoble peluche de Casimir comme-celle-qu’il-avait-perdu-au-parc-le-jour-de-ses-7-ans, de futiles jantes alu bleu lagon métallisé pour donner un petit air « tuning » à sa Fiat Punto (bon courage) ou que sais-je encore. Mais de notre côté, ne nous laissons pas imposer contre notre grès par la société, soit disant pour « plaire » à nos amoureux, des clichés si dégradants qui attentent à notre image de femme, digne, élégante, intelligente, sensible, inspirant le respect et la galanterie.

Bref, le pauvre St Valentin, le vrai, doit se retourner dans sa tombe, et s’il bénit certainement de son petit nuage les amoureux aux nobles et sincères sentiments, il doit par ailleurs rougir de honte plus d’une fois chaque année au mois de février en voyant à quoi son prénom est associé….

Je pense aussi avec beaucoup de peine aux personnes seules qui n’ont pas encore trouvé l’âme sœur – ou qui l’ont perdue, ce qui est encore pire –  et pour qui ce diktat si conventionnel de « fêter les amoureux le 14 février » doit être un supplice !

Bon, rassurez-vous, chez moi les coups de gueules sont fréquents mais brefs ;), et voilà, ça y est, j’arrête de râler, promis. Et même que je vous ai concocté un petit fondant au chocolat à partager avec votre amoureux le 14 février… ou n’importe quel autre jour de l’année, parce qu’on va quand même pas se laisser imposer comme des moutons la date à laquelle on doit « manu militari » se mettre artificiellement en frais pour fêter notre amoureux (et voilà, c’est reparti,  je re-râle…). La spontanéité des sentiments, voilà une chose que les teneurs de ficelles économiques et commerciales auront du mal à nous vendre sur leurs affiches en 4X3… Pour en revenir à ce fameux fondant en bocal, contrairement aux pains d’épices de décembre, il ne se conservera pas car qui dit « fondant » dit souvent « mi-cuit », et celui-ci n’échappe pas à la règle. A conserver donc pas plus de quelques heures à température ambiante (éviter de mettre au frais, voir édit plus bas). Vous allez me dire que du coup, quel intérêt peut-il bien y avoir à s’enquiquiner de faire cuire ce gâteau dans un bocal hein ? {Vous aussi vous savez un peu râler parfois, ça me rassure… je suis moins complexée pour le coup.) Et bien tout simplement parce que cela vous permettra de l’emporter où vous voulez pour le partager avec l’élu de votre coeur, mais très loin de toutes ces pubs débiles et de cette ambiance de fous (je râle encore moi ? mais non vous vous faites des idées…), par exemple sur un petit banc de bois écaillé au bord de l’océan, sous un gros chêne tout au sommet d’une colline entièrement embrasée des derniers feux d’un soleil couchant d’hiver, dans un grand jardin de ville sous une arcade de platanes centenaires, ou tout simplement sur le canapé du salon en regardant le dernier DVD de la coupe du monde de rugby que vous aurez eu la trèèèèès mauvaise idée de lui offrir par pur amour…

Ce fondant ne contient pas d’ingrédients très originaux (surtout pour ceux qui ont l’habitude de fréquenter mon blog), mais c’est « juste » une tuerie, aussi tuerie encore tout chaud, que tiède ou à température ambiante (édit de ce soir, 19H : après l’avoir laissé au frais tout l’après-midi, je constate que pour une fois, ce fondant est moins bon après réfrigération. A conserver donc à température ambiante, pas plus de 8 à 12H à cause des oeufs mi-cuits). Perso, j’ai pris les photos quand il était encore chaud d’où la texture un peu « gloubi-bougla » de la cuillerée sur la troisième photo. Et comme il a fallu reprendre plusieurs cuillerées dans le pot pour photographier la moins moche, j’ai eu beaucoup (mais alors vraiment beaucoup) de mal à me sermonner, histoire d’en garder pour mon chéri. Malgré toute la violence de ma tentation, il lui en reste tout de même plus de la moitié du pot pour ce soir. L’amour nous fait faire des folies…

Je profite de cette recette de gâteau « en bocal » (et aussi d’avoir arrêté de râler, du moins pour les 5 prochaines minutes) pour vous donner la récap des participations au KKVKVK 61… Merci beaucoup aux participantes, j’aurais bien volontiers goûté à toutes votre créations histoire de mieux faire mon boulot d’arbitre (hé hé, vous resterait pas un p’tit bocal sous le coude par hasard ?). Ah ben non, flûte, ce prétexte ne tient même pas la route, vu que c’est vous, les lecteurs du blog,  qui devrez voter pour désigner l’heureuse élue ! Pour cela, donnez-moi en commentaire vos trois recettes préférées, en attribuant la note « 3 » à votre préférée, puis la note « 2 » à votre deuxième recette préférée et enfin la note « 1 » à votre troisième recette préférée. La gagnante, celle dont la recette aura obtenu le plus de points, sera promue organisatrice officielle du prochain KKVKVK !

De mon côté, je suis en ce moment en « mode panique » pour vous préparer sur le blog une surprise magistrale (Non non, ce n’est pas un énième livre parce que pour le coup ça serait pas très original ;). Non non, je n’attends pas mon 7ème bébé non plus). Si tout va bien (c’est pas gagné…) je vous annoncerai ça la semaine prochaine 😉 En attendant, je vous remercie beaucoup d’avance pour votre indulgence si je n’arrivais pas à répondre à vos commentaires. Si vous saviez déjà les heures que je passe devant mon ordinateur pour essayer de vous faire du bon boulot… Mais oups, je me tais sinon je risque de vendre la mèche ! 😉

Fondant au chocolat (cuit dans son bocal) à partager en amoureux…

(Inspiré d’une recette de mon livre « Je crée mes cadeaux gourmands », mais avec des ingrédients différents)

 
Ingrédients pour 2 personnes
Préparation : 10 min
Cuisson : 15 min

 
30g de farine t110 de grand épeautre
75g de chocolat noir pâtissier à 70%
30g d’huile de coco vierge
1/2 sachet de poudre à lever
1 oeuf ultra frais
2 c. à soupe de sirop d’agave, ou 3 de miel d’acacia
1 c. à soupe d’extrait de vanille liquide
1 mini-pincée de fleur de sel

 

Faire fondre le chocolat coupé en petits morceaux dans une casserole à feu très doux avec l’huile de coco, l’extrait de vanille et le sirop d’agave, en mélangeant sans cesse et en éteignant le feu bien avant qu’il soit complètement fondu. Mettre un couvercle sur la casserole et laisser finir de fondre, feu éteint, le temps de préparer le reste de la recette (cela évite de surchauffer le chocolat, ce qui gâche immanquablement sa texture et sa saveur).

Préchauffer le four à 150°C, sans chaleur tournante.

Mélanger la farine, la levure et le sel. Faire un puits, y ajouter l’œuf et le chocolat fondu. Bien mélanger, puis verser dans un bocal type « Le Parfait » d’environ 50cl de contenance.

Enfourner pour 15 minutes, puis laisser un peu tiédir.

Décorer joliment le bocal (rubans, mot doux sur une étiquette…), ficeler 2 cuillerées à café au bocal (pour bien rappeler à votre cher-et-tendre que c’est un fondant à PARTAGER avec vous !!!) et mettre au frais jusqu’au moment d’offrir (ou dévorer encore tiède, ça le fait aussi…)

 

 

Et maintenant, la récap des participations au KKVKVK 61 (sur le thème des gâteaux en bocaux) :

(Cliquez sur le nom de la recette pour la découvrir sur le blog concerné)

(PS : Je vous ai mis entre parenthèses un petit mot personnalisé à toutes…)

 

Dr Chocolatine, avec ses moelleux au chocolat et à l’avocat

(Fameux, l’association du chocolat et de l’avocat, je « pratique » aussi… avec enthousiasme ;))

Steph Marmott, avec son concept du « Choco-coco-boco »

(Il y a vraiment tout ce que j’aime dans tes bocaux Steph, ça ressemble beaucoup à ce que j’ai posté aujourd’hui :))

 Silviane, avec ses « Ploufs en bocaux au sirop d’agrumes »

(Vraiment très original comme concept Silviane, tu m’as fait terriblement envie, ça me rappelle les babas au rhum « format bouchon » qui se vendent sur les marchés de Noël…)

Cassoco avec des pains d’épice en bocaux

(Très flattée que ma recette t’ait plue à ce point, merci beaucoup Cassoco ;))

 Léa, avec ses si appétissants petits cakes rhum-raisin

(Je craque gravement sur tes bocaux, et te souhaite beaucoup de bonheur pour ton nouveau blog Léa !)

Babeth, avec le concept de « Quand le yaourt regagne son bocal pour le KKVKVK 61 » 😉

(Terriblement appétissant, et j’ai aussi beaucoup aimé ton titre Babeth ;))

« Autremans gourmand » avec son « Chiffon-cake revisité… et mis en vitrine »

(Superbement gourmand, comme j’aimerais y goûter, ça a l’air tout léger, fruité, acidulé à souhait… Bravo !)

Ma chère Sandy, avec sa recette si originale de Petits pains sucrés à la butternut, paprika et cranberries

(Superbes photos Sandy, et quelle idée originale !!!)

 Irisa, avec ses Petits pots de cake citron-passion

La texture de tes cakes à l’air très gourmande Irisa, et en plus le gâteau au citron c’est celui que j’aime le plus, ex-aequo avec le fondant au chocolat ;))

Calinhorly, avec ses cookies aux M&M’s (je n’ai pas pu télécharger ses photos pour le moment, mais allez voir, elles sont super jolies !!!

DSC_6335

Ewa, avec ses Financiers aux framboises en bocaux

(Vraiment très joli, ça me fait très envie, là, tout de suite, de t’en piquer un à travers l’écran !)

Cuillère et saladier, avec ses petits cakes tomates confites et anis 

(Enfin une recette salée ! En plus, elle me fait halluciner, comme j’aimerais y goûter ce soir pour l’apéro !)

Et enfin Lic (sur le fil… ;)) avec ses pains d’épices au chocolat

(Bravo Lic, je suis bien contente de t’avoir attendue :))

 

Voilà, SURTOUT, si jamais j’avais oublié une participation, dites-le moi très vite et je la rajouterai bien évidement !

Bonne chance, et que la meilleure gagne 🙂

Lire ici les 77 anciens commentaires postés sur Canalblog à propos de cet article

Enregistrer

Enregistrer

image_pdfimage_print

Vous avez aimé ? Découvrez aussi…

6 grains de sel au sujet de « { La récap du KKVKVK 61, un bocal de plus et quelques rouspétances… } »

  1. Fanny

    Bonsoir Marie,
    Je reviens mais cette fois ci c’est pour te dire bravo pour ce billet pertinent.
    Je suis en phase avec toi sur le sujet.
    Pour les recettes, je rêve d’avoir un jour la motivation pour réaliser de si belles choses.
    D’ici la, j’engrange les images .
    Merci encore.

    Répondre
    1. mariechiocamariechioca Auteur de l’article

      Je suis vraiment touchée que tu sois revenue Fanny, mais alors vraiment… Ça dénote de ta part une certaine grandeur d’âme qui t’honore beaucoup.
      Je te souhaite une très belle semaine,
      Marie

      Répondre
  2. Claude Lantagne

    Beau bonjour,
    Je suis Claude (une fille!!!) Du Québec. Du coup, 1/2 sachet de poudre a lever ??? Je suppose bien que c’est ce que nous nommons de la poudre à pâte, mais la quantité… 1/ 2 paquet, là je suis larguée. Merci pour votre précision.

    Répondre
    1. Marie ChiocaMarie Chioca Auteur de l’article

      C’est parce qu’en France on a des tous petits sachets individuels de quelques grammes 😉
      Pour toi Claude, ça sera une cuillerée à café !
      Des bises bien amicales au Québec 🙂
      Marie

      Répondre
  3. casentbon

    J’ai encore rien cuit dans un bocal, je n’ose pas trop p’tre parce qu’on en a pas l’habitude. Parfois c’est bien de les chambouler.
    je note la recette et je me lance
    merci du partage, merci pour les photos qui sont sublimes (si je pouvais je piocherais 🙂 )
    bonne soirée
    http://www.casentbon.com

    Répondre
  4. Anej

    Je viens ENFIN de tester cette recette!!! Bon en vrai je l’ai modifiée, je voulais simplement la véganiser mais comme j’avais pas mal de jus de pois chiche je m’en suis servie pour remplacer non seulement l’œuf, mais aussi l’huile de coco… J’ai dû mettre 50-60g d’aquafaba environ. Tout le reste est inchangé. Résultat: mon premier cœur coulant végane! Et pas gélatineux comme ceux que j’avais pu faire jusque là!!! Merci beaucoup, c’est une tuerie!!!

    Répondre
    1. Marie ChiocaMarie Chioca Auteur de l’article

      Bravi à toi pour ta variante si réussie Anej, quasiment tout le mérite te reviens 😉
      Je te souhaite une très belle semaine !
      Marie

      Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *