{ Plein de soleil en novembre… }

4 novembre 2015

{ Plein de soleil en novembre… }

Mes mantecaos à IG bas

♥ Sans lait ♥ Sans oeufs ♥ Vegan ♥ IG bas ♥

 

_DSC6565-3Mantecaos ? Kézaco ? Si vous avez comme moi une maman pied-noir, je gage que vous connaissez déjà bien ces irrésistibles gourmandises… sinon, c’est vraiment la schoumoune, là vous avez raté quelque chose (mais heureusement, on va vite arranger ça ;))

Les mantecaos sont d’extraordinaires petits biscuits sablés d’origine pied-noir, ou espagnole, ou algérienne, ou marocaine, ou ???… Bref, on n’en sais trop rien et beaucoup de gens très sérieux se prennent régulièrement la rabia pour savoir si on doit dire « mantecaos », « montecaos », « mantecados », « ghribia », ou « polvoron », si on y mets plutôt de l’huile d’arachide, du beurre ou du saindoux, si on a le droit (ou pas !) de les parfumer avec un zeste de citron, de l’amande, du sésame ou que sais-je encore. Pour moi, tout ça c’est un peu kif-kif bourricot… et abandonnant tous ces falsos à leur castagne, je m’apprête traîtreusement à faire en douce mon petit coup de zouzguef culinaire… les miens étant au sucre de coco, farine d’épeautre et zeste de clémentine. {Pôvre de nous, elle est maboul celle-là, é va nous les escagasser nos mantecaos !}

Une chose est sûre : ces petites biscuits très sains, très simples, si délicieusement sablés et parfumés d’un chouïa de cannelle, c’est juste un régal, et même si 40 mantecaos d’un coup à la sortie du four ça peut vous sembler un peu beaucoup, je vous promets qu’ils disparaîtront fissa à l’heure du café et que pour finir, il ne vous en restera pas bezef pour le goûter.

_DSC6323-2

Allez, j’ai fini ma tchatche… et je retourne bessif à ma tentative de reprise du Fort Alamo (ça c’est pour ceux qui ont suivi les épisodes ;)…)

Ah, oui, j’oubliais… {et là je vais abandonner le langage pied-noir parce que c’est très important que tout le monde comprenne ;)} : quand vous sortirez vos mantecaos du four, ils seront tout mous. C’est absolument normal ! Alors avant de me les escagasser (oups, pardon, de me les saboter) en les remettant 45 minutes au four jusqu’à ce qu’ils soient enfin tout durs (et tout noirs), ou d’empoigner convulsivement votre clavier pour m’appeler au secours, attendez juste patiemment qu’il refroidissent : ils deviendront alors super sablés, super croustillants… et super irrésistibles pour ensoleiller vos goûter d’automne ! 😉

_DSC6655-2

 

_DSC6294-2Ingrédients pour environ 40 mantecaos
Préparation : 10 min
Cuisson : 25 min

– 500g de farine T110 de grand épeautre (pour moi, de la farine d’épeautre non hybridée)
– 200g de sucre de coco
– 25cl d’huile neutre au choix (pépin de raisin ou tournesol désodorisé)
– 2 c. à soupe rases de cannelle en poudre + un peu pour saupoudrer
– 15 gouttes d’huile essentielle de clémentine bio (ou d’orange douce), ou le zeste finement râpé d’une clémentine corse non traitée (ou d’une demi-orange).

 

Préchauffer le four à 160°C, si possible en chaleur tournante.

Mélanger tous les ingrédients dans un saladier, en travaillant du bout des doigts jusqu’à obtention d’une consistance sablonneuse.

Prélever environ 25g de pâte et la tasser entre les mains de façon à obtenir un petit palet bien rond. Le déposer sur une plaque chemisée de papier cuisson, et appuyer légèrement au milieu avec la pulpe du pouce de façon à créer un léger creux (c’est le petit « secret » pour que le cœur du biscuit soit aussi croustillant que les bords).

Renouveler l’opération jusqu’à épuisement de la pâte, puis enfourner pour 20 min à 180°C, avant de baisser la température à 125°C pour les 5 dernières minutes de cuisson.

Laisser entièrement refroidir sur une grille avant de saupoudrer de cannelle et de savourer : les mantecaos deviendront alors délicieusement sablés…

 

_DSC6517-2

_DSC6620-3

Cliquer ici pour retrouver les 131 anciens commentaires postés sur Canalblog suite à cet article

Enregistrer

image_pdfimage_print

Vous avez aimé ? Découvrez aussi…

8 grains de sel au sujet de « { Plein de soleil en novembre… } »

  1. Margo

    Oui youpiiii : ) Merci de ta réponse. J’adore cette huile mais j’ai peur que le mode de culture ne mette en danger les forêts anciennes des pays d’où elle provient, je ne sais pas, je me renseignerais.
    Très bonne journée à toi

    Répondre
  2. Amandine

    Testés hier, goûtés aujourd’hui et instantanément approuvés !! Ils sont excellents et la recette rentre dans mon top 5. Facile, quoi que un poil longue pour former les biscuits, mais le résultat est au rdv et le temps passé est largement compensé par la texture et le goût ! J’ai toujours adoré les montecaos mais je n’avais jamais osé en faire de peur de les rater, je pensais que c’était hyper compliqué. Mais ta recette m’a inspirée et c’est une vraie réussite, comme quoi …
    Merci pour tes recettes, ton blog est génial. Depuis quelques mois c’est devenu ma bible (saf que je ne crois pas en Dieu mais tout pareil ahah) !!!

    Répondre
    1. Marie ChiocaMarie Chioca Auteur de l’article

      Merci beaucoup pour ton petit mot, je suis heureuse que tu aies aimé mes mantecaos Amandine 🙂
      Tu vois, ce n’était pas si compliqué que ça, tout vient un jour à celui qui le veut vraiment… C’est comme pour croire en Dieu, en fait 😉 Peut-être ta prochaine victoire après la réussite des mantecaos? C’est en tout cas tout le bonheur que je te souhaite ^^
      Des bises, et bonne après-midi à toi !
      Marie

      Répondre
  3. Bernadette Dupont

    Bonjour ,
    J’adorais les montecaos mais, diabète oblige, je ne peux plus en manger.
    Mais en découvrant cette recette à ig bas, j’ai tres envie de tester. Une petite question : puis je utiliser de la farine d’orge mondé et du sucre de bouleau ? (C’est ce que j’utilise le plus souvent car ig tres bas) Les proportions de farine, huile, sucre seraient les mêmes ?
    Merci

    Répondre
    1. Marie ChiocaMarie Chioca Auteur de l’article

      Bonjour Bernadette,
      Je pense qu’il faudrait essayer, mais je ne suis pas sûre que le résultat serait aussi croquant…
      Bons essais, et bon courage !
      Marie

      Répondre
  4. Edith

    Bonjour à toutes et tous

    Bonjour Marie

    Lorsque j’ai découvert votre site, j’ai redécouvert l’envie de cuisiner bien sûr mais surtout l’envie de confectionner à nouveau des recettes « sucrées » même si, santé oblige, je ne peux goûter à toutes les préparations aussi aguichantes les unes que les autres qui se trouvent ici.

    Un pur bonheur de vous Lire, Alors juste merci 😊

    Bon, ceci dit, assez de brosse à reluire( hé hé)
    Et passons aux mantecaos façon Marie…
    J’ai essayé( cette recette a été la toute 1ère de mes essais)
    C’était très bon, très « goutu « , très ……enfin tout très très très 😉
    Mais…et oui, il y a toujours un mais( mets) quelque part, je n’ai pas retrouvé le bonheur des mantecaos de mon enfance, ceux que faisait ma maman dans un énorme saladier, je dis bien énorme car nous étions 8 à la casa dont 6 filles à l’appétit féroce et délirant 😂, 1 kg de farine, 1 litre d’huile, 1 kg de sucre et..beaucoup d’❤️❤️❤️❤️

    Par contre, j’ai retrouvé dans cette pâte un p’tit goût de ….euh ça me rappelle quoi déjà ? ( en mode interrogations ❓❓❓)
    Ahhhhh oui, les….Spéculos alors, ben alors j’ai fait « vos » spéculos » et là que du bonheur 😉

    Alors,
    Merci mille millions de fois Marie et continuez, vous avez un site magnifique.

    Répondre
    1. Marie ChiocaMarie Chioca Auteur de l’article

      Je reconnais que pour avoir moi aussi mangé enfant des « vrais » mantecaos (recette de pied-noir), c’est un peu différent, sûrement à cause du sucre de coco qui est beaucoup plus typé que la cassonade 😉
      Merci beaucoup en tout cas Edith d’avoir quand même aimé mes mantecaoculoos ^^
      Marie

      Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *