{ Un drôle de post… }

image_pdfimage_print

{ Un drôle de post… }

… et certainement un des plus nases de l’existence de ce blog ^^

En fait, ce sera juste pour moi l’occasion de procéder à quelques annonces, rectificatifs et précisions diverses. Mais rassurez-vous, je ne vous laisserai pas cette semaine avec juste ça à vous mettre sous la dent 😉

 107023425

1/ Déjà, un erratum, super important : dans mon dernier livre sur La cuisine bio des jours de fête, on voit écrit page 238 (petits sujets en pâte d’amande maison) « 50g de poudre d’amande banche, si possible bien fine ». Arg. C’est évidemment « 250g » qu’il fallait lire, et non « 50g »,  (merci à toi Marykita !). Je suis d’autant plus navrée que mon manuscrit initial était bien juste (j’ai vérifié) : le « 2 » a donc dû sauter à la mise en page, juste avant impression… 🙁

Ce genre d’erreur se produit parfois, malgré le soin immense, quasiment maniaque que nous apportons (les différentes correctrices, l’éditrice et moi-même) aux différentes phases de correction des ouvrages. C’est frustrant.

 

Ensuite, 3 précisions très importantes par rapport au fonctionnement du blog (vous allez voir que ça n’a rien à voir avec la pâte d’amande, c’était juste une bonne occasion d’en parler).

 

2/ Pendant presque un an (de novembre dernier à octobre de cette année) je n’ai plus reçu les mails du formulaire « contacter l’auteur ». J’avais un souci, ma boîte mail les rejetait (donc si vous m’avez écrit via ce formulaire de novembre 2014 à octobre 2015, je n’ai jamais reçu votre mail et j’espère vraiment que vous n’êtes pas froissé de mon « silence »)… Je ne pouvais pas non plus changer facilement de boîte mail pour une question technique un peu longue à expliquer, bref… Je viens enfin de résoudre le problème, mais là, rââââââh, des mails « contacter l’auteur » j’en reçois tellement chaque semaine que je préfère vous conseiller une chose : pour toute question, écrivez-moi plutôt sur le blog, dans les commentaires à la suite des posts, même si ça n’a rien à voir avec le post en question (je précise pour les timides que personne d’autre que moi ne verra votre adresse mail ;)) : déjà parce que ça permettra à d’autres personnes de lire votre question, ma réponse, et que cela pourra leur profiter, mais aussi parce que ce fameux formulaire « contacter l’auteur » m’ensevelit littéralement sous les mails à la gomme du genre « Salut Marie Chioca, je vous offre un échantillon de tel produit contre un super article sur votre blog où vous vanterez les mérites de ma marque » {Wouah, quelle aubaine, quelle générosité de votre part cher monsieur, dire que je vais pouvoir littéralement me goin-frer avec cet échantillon de 18g, contre seulement 16 à 20h* de travail intense de mon côté pour vous faire de la pub ! Ma voix vibre de trémolos émus au moment de vous exprimer ma reconnaissance, que dis-je, ma plus bouleversante gratitude pour tant de munificence !!!} ou encore du genre « J’aime beaucoup l’esprit de votre blog et je partage votre démarche (sic…) pourriez-vous ajouter le nom de ma société de poêles téflon « new génération » / de fast-food / de yaourts industriels (cocher la bonne case) sur votre page d’accueil ? {Et coco, t’es sûr que t’as pris le temps de lire ne serait-ce que deux lignes de mon blog ? Non ? Ah, je comprends mieux. Si ? Hi hi, alors c’est que t’es vraiment un comique toi alors !}.

Bref, au milieu de tous ces mails de filous (n’ayons pas peur des mots !) qui prennent les bloggeuses pour des pigeonnes (et là je suis super polie, parce que je pensais à un autre mot terminant sur la même sonorité) vos pauvres demandes de contact souvent si sympathiques se noient littéralement vu que moi, je n’ai hélas pas le temps du tout de « dépouiller » ce courrier. C’est comme si chaque jour le facteur vous déversait un semi-remorque de catalogues publicitaires à côté de la boîte aux lettres, et qu’au milieu vous ayez juste de temps en temps une carte postale sympa…

* (Oui, 16 à 20h… le temps que me prend un post en moyenne, le temps de concevoir la recette, faire mes courses, la réaliser, la photographier, écrire mon texte, poster mon message, répondre aux commentaires… Donc oui, je le fais de très bon cœur pour le plaisir, pour mes visiteurs « chéris », mais pas pour des Picsous qui s’imaginent que les blogs sont des panneaux publicitaires gratuits.)

 

3/ Ensuite, une info toute bête : la plupart du temps quand je vous réponds c’est avec le pseudo « mariechioca ». Mais d’autres fois (rarement), c’est écrit « alfirin » au lieu de « mariechioca ». Bon, je vous rassure, c’est bien moi (je ne « sous-traîte » pas la réponse à vos commentaires ^^), sauf que ça bug à cause de l’ancien pseudo de la très gentille amie qui m’a aidé à créer ce blog. Me demandez pas pourquoi ça bug, ça me dépasse, là on tombe presque dans la physique quantique ;))

4/ Enfin, je serai demain matin un peu avant 10h dans les studios de France Bleu Isère pour animer l’émission « On cuisine ensemble » sur la boulange bio. J’espère avoir d’ici là retrouvé ma voix, parce que j’ai pris froid et je parle un peu comme Rambo qui essaierait d’imiter Edith Piaf. On croise les doigts pour demain…ça va être joli joli ;))

 

Des bises à tous, et à très bientôt pour un truc un peu plus substantiel à se mettre sous la dent 😉

 

Cliquer ici pour retrouver les 161 anciens commentaires postés sur Canalblog suite à cet article

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Un grain de sel sur “{ Un drôle de post… }

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *