{ Pour vos loulous… et vos « Lulu » }

image_pdfimage_print

{ Pour vos loulous… et vos « Lulu » }

Des « Figo-Lulus » bio tout fait-maison, 100% bons pour la santé

(Et sans passer 4 h dans la cuisine…)

♥ Sans oeufs ♥ Sans lait ♥ Vegan ♥ IG bas ♥

 

 

1-figolulu-croquéCeux qui suivent un peu régulièrement mon blog connaissent bien Poupougnette… Et pour ceux qui ne la connaissent pas, sachez qu’elle est née avec mon blog (enfin, 4 mois plus tôt…) et c’est le petit être tout délicat qui prête ses mimines toutes douces et ses couettes blondes à certaines de mes photos.

Comme mon blog, Poupougnette a 4 ans, que le temps passe vite… Et aujourd’hui, vous allez apprendre un « scoop » sur la mystérieuse Poupougnette. En vrai, elle ne s’appelle pas Poupougnette (sans blague !;)). Mais… Lulu.

Bon, en « vrai de vrai », elle ne s’appelle pas « Lulu » non plus ;), ce n’est qu’un diminutif, et comme je suis un peu facétieuse je vous laisse vous creuser la tête pour deviner son véritable prénom, sachant que non, bandes de petits malins, elle ne s’appelle pas Lucie ^^ (voilà qui complique un peu les choses n’est-ce pas 😉 )

Tout cela pour vous dire que Poupougnette-Lulu est dingue de figues sèches (qu’elle appelle d’ailleurs des « figues écrasées », mais passons ^^). Au point d’avoir dû se faire rattraper in extremis par le fond du pantalon un jour où elle a bien manqué de réaliser son premier saut en parachute -du buffet de la cuisine sur le carrelage- avec un pot de figues séchées entre les mains – son « trophée ». La gourmande. Je me demande bien de qui elle tient, avec une maman aussi sage et raisonnable…

Alors, de là à réaliser des petits gâteaux à la figue pour ma Lulu, il n’y avait qu’un pas, que j’ai vite sauté. Et de là à appeler ces petits sablés des « Figo-Lulus », il n’y avait même pas un pas, c’était presque trop facile ;)))

Et voilà comment est née cette recette…

2-figues-calabacitasParfois, je fais maints essais, m’acharnant à peaufiner, améliorer… Là, au premier essai c’était juste parfait. Parfait au goût (on sent bien le parfum des figues et de la vanille, hummm, que c’est dur de ne pas dévorer les Figo-Lulus de ma Lulu), parfait de texture (super croustillant, avec une garniture bien moelleuse et qui ne colle pas aux dents) alors il fallait absolument que je partage ça avec vous ! À midi il y avait 16 « Figo-Lulus », mais ce soir j’en ai juste sauvé 4 pour les frères et sœurs qui étaient à l’école aujourd’hui. Et promis, s’il n’en reste que 4 sur 16 je n’y suis pour rien, vous demanderez des comptes à Lulu et à Dadais, le grand frère de 15 ans qui a bien voulu dessiner des princesses avec des grandes robes à fanfreluches toute une partie de l’après-midi, jouer dehors au ballon tout rose (celui de Hello-Kitty, heureusement qu’aucun de ses copains de classe n’est passé par là) ou refaire une couette défaite pour que la petite sœur ravie ouvre plus souvent sa petite boîte en métal de précieux « Figo-Lulus » et en distribue avec largesse à ce grand frère si spécialement accommodant aujourd’hui (je suis trèèèès vilaine, car pour rétablir un peu la vérité, c’est déjà naturellement un frérot tout gentil, attentif et prévenant, je précise sinon il va m’en vouloir :))

Bref, pour en revenir à ces Figo-Lulus, je suis bluffée par la simplicité de la recette. Pour la pâte, j’ai utilisé la « pâte provençale à l’huile d’olive et petit épeautre » de mon ouvrage sur la pâtisserie bio car c’est une de mes préférées : vite prête, très saine, elle se travaille facilement, s’étale en un rien de temps, se découpe sans se déchirer, et présente même, quand elle est bien cuite, un léger feuilletage croustillant des plus gourmands ! Ceux qui ne sont pas « fan » d’huile d’olive pourront utiliser une huile plus neutre, pas de souci, et idem pour l’eau de fleur d’oranger : on peut ne mettre que 2 cuillerées au lieu de 4, en remplaçant les 2 autres cuillerées par de l’eau.

Côté réalisation, emportée par mon enthousiasme je vous ai fais tout un pas à pas (d’ailleurs c’est malin, du coup je suis super en retard ce soir et je crois que ma bande de huns-morts-de-faim n’aura que 4 Figo-Lulus à se mettre sous la dent ;)), et vous allez voir que c’est incroyablement simple à réaliser, pour un résultat magnifique.

Alors c’est parti pour l’atelier « Figo-Lulus », spécialement dédicacé aux Lucie, Ludmilla, Lucien, Luc, Lucas, Lucille, Luisa, Lulita, Ludivine, Ludovic, Ludwig, Lucienne et… Mais, oups, un peu plus et j’allais vous donner le nom de MA Lulu 😉

15

4-montage-grand-2

Ingrédients pour 16 petits sablés fourrés
Préparation : 20 min
Temps de pose : 30 min
Cuisson : 25 min
 
 
Pour la pâte provençale à l’huile d’olive et petit épeautre
250g de farine demi-complète (T110) de petit épeautre
8 cuil. à soupe d’huile d’olive (soit environ 9cl)
4 cuil. à soupe d’eau de fleur d’oranger (soit environ 5cl)
4 cuil. à soupe d’eau (soit environ 5cl)
4 cuil à soupe de sucre roux non raffiné, ou de sucre de coco
1 pincée de sel
Pour la pâte de figues
300g de figues calabacitas (plus faciles à mixer que les autres, voir photo plus haut)
1 c. à soupe d’extrait de vanille liquide

 

Mélanger la farine et le sel.

Ajouter d’un coup tous les autres ingrédients de la pâte, mélanger en travaillant le moins possible jusqu’à obtention d’une boule de pâte bien lisse et homogène (quoique très souple, c’est tout à fait normal). La fariner très légèrement puis filmer et laisser poser 30min au frais.

5

Pendant ce temps, couvrir d’eau bouillante les figues calabacitas et laisser reposer environ 20 min pour attendrir un peu leur peau et faciliter le mixage ultérieur. Au bout de ce temps de pose, égoutter les figues, retirer les queues puis les mixer avec l’extrait de vanille, d’abord en mode pulse, puis de plus en plus finement de façon à obtenir une sorte de pâte de figue. Réserver.

Sortir la pâte à tarte du frigo. Saupoudrer uniformément une planche de farine.

6

 

Étaler la pâte en un rectangle de 20 cm par 40 cm. Fariner légèrement le dessus de la pâte si besoin pour que le rouleau ne colle pas.

7

 

Déposer la pâte de figue au milieu de la pâte à tarte, comme sur la photo. 8

Recouper un peu les bords de la pâte, de façon à ce qu’ils se chevauchent un peu, mais pas trop, lorsqu’ils seront rabattus sur la pâte de figue.

9

 

Rabattre la pâte à tarte pour bien recouvrir la pâte de figue. On obtient alors un long boudin d’environ 40 cm, assez épais.

10

 

Le recouper en deux, de façon à obtenir 2 boudins d’environ 20 cm de long. Rouler le premier boudin sur un plan fariné avec les mains (comme quand vous faisiez des boudins en pâte à modeler à la maternelle) pour bien souder les jointures, mais aussi pour l’étirer et l’affiner : il doit passer de 20cm à 40 cm de long, et être bien régulier.

Ici, un des deux pâtons (et les mains de « Dadais », qui est un bien gentil garçon, pas du tout aussi « calculateur » que ce que pourrait laisser entendre le début de mon article vu que pour le pas à pas, il m’a aidé de bon coeur AVANT de savoir que ces Figo-Lulus allaient être une tuerie ;))

11

 

Le recouper en 8 morceaux de 5 cm, avec un couteau bien aiguisé.

12

 

Renouveler l’opération avec le deuxième boudin : On obtient alors 16 petits sablés fourrés aux figues, que l’on peut soit cuire tel quel…

13

 

… soit écraser légèrement à la fourchette (en choisir une avec des dents un peu écartées, c’est plus joli comme le sourire de Vanessa Paradis ) pour leur donner une forme encore plus « vrai de vrai » qui vous rappellera les goûters de votre enfance 😉

14

 

Préchauffer le four à 180°C, puis quand il est bien chaud, disposer les Figo-Lulus sur une plaque chemisée de papier cuisson, enfourner et cuire 25 min à chaleur tournante. Sortir du four quand les Figo-Lulus sont bien dorés et laisser refroidir sur une grille pour qu’ils soient tout croustillants dessus ET dessous.

C’est prêt !… à être dévoré 😉

15bPS : (Dans la « vraie vie », non je ne mets pas de petit ruban vichy mauve sur les biscuits destinés à être « bouffés tout crus » dans les 8 min chrono après la sortie du four mais bon, pour les photos c’est joli… Ah, j’ai cassé un mythe? Désolée…)

 

16 Les petits doigts de Poupougnette-Lulu (et au fond, une demi couette blonde avec des boucles, oui, je suis gaga, j’assume) :)))

——————————-

Cliquer ici pour retrouver les 226 anciens commentaires postés sur Canalblog suite à cet article

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

30 grains de sel sur “{ Pour vos loulous… et vos « Lulu » }

  1. Bonjour Marie, j’ai réalisé cette recette à plusieurs reprises et c’est un pur délice ! Je me demande si je peux remplacer les figues par des abricots secs… J’aimerais avoir ton avis si tu le veux bien 😉 Merci d’avance :-)))

      1. Eh bien, c’est un vrai délice 🙂 la prochaine fois néanmoins je pense moins faire ramollir mes abricots secs (moelleux). Je suis fan fan fan de tes recettes et de tes bouquins (j’en ai 5 ! 🙂 ) ; Une petite révolution à la maison dans ma manière de cuisiner du coup, mais petit à petit, tout le monde apprécie les petits gâteaux, les pizzas nouvelles avec de jolies présentations, les petits plats un peu différents (et qui changent !) et le pain maison !!!

  2. Coucou Marie,

    Voilà un moment que je voulais réaliser tes biscuits et c’est chose faite ! C’est un délice, et ils sont si faciles à réaliser, merci merci !! J’ai opté pour de la farine d’épeautre T70, du sucre de bouleau et j’ai mis moitié figues et moitié dattes faute de plus de figues dans les placards. 🙂 J’en referai à coup sûr !! Merci encore, bisous ! 🙂

    Lili

  3. Bonsoir Marie,

    J’ai réalisé cette recette il y a une quinzaine de jour: un pur délice.
    Un seul bémol : j’ai suivi la recette à la lettre je n’ai absolument rien changer et jusqu’à la cuisson mais biscuits étaient similaires au tiens, mais une une fois au lieu d’avoir une joli couleur doré ils étaient tout terne et d’une couleur ressemblant à celle du pain de seigle. Aurai-je dû les dorer à l’oeuf ?

    1. Marie Chioca

      Alors là, je suis désolée tu me poses une colle? Moi je n’ai pas doré à l’oeuf…
      Désolée de ne pas pouvoir t’aider plus Bettyann.
      Bonne après-midi à toi !
      Marie

  4. Bonjour, j’ai réalisé la recette à la lettre mais je n’ai pas réussi, une fois les deux boudins coupés, à les rallonger.. Trop mou j’ai l’impression ! Mais bon, bien qu’un peu gros une fois au four, c’était délicieux quand même! Merci!

    1. Marie Chioca

      Bonjour Regis, et vraiment désolée pour mon temps de réponse, je rentre juste de 15 jours de congés.
      Je suis désolée que tu aies eu du mal avec cette recette. Je m’arrache les cheveux car cela dépend beaucoup de la marque de farine utilisée. Certaines « boivent » plus que d’autres, et même moi j’ai parfois été surprise. Les produits sont hélas très peu « calibrés » en bio…
      Bonne après-midi à toi,
      Marie

  5. Bonjour Marie
    J’ai essayé 2 fois de faire cette recette qui me tente beaucoup mais pas de chance (ou alors je ne suis pas trop douée, ce qui est fort possible ;-)) je l’ai ratée les deux fois! La pate n’etait pas du tout lisse, impossible de faire une boule, difficile ensuite de faire les « boudins » et encoree pire pour les rouler ça s’echappait de partout 🙂
    Aprés la cuisson, ils sont secs, la pâte est un peu dure!
    Qu’est ce j’ai zappé? As tu eu des déboires toi aussi au début ?
    J’ai acheté quelques uns de tes bouquins parce que je me suis pationnée par ta cuisine mais je tremble à l’idée d’en rater d’autres. Mais bon pas de pessimisme, on y croit
    A bientôt pour commenter une recette réussie
    Lol

    1. Marie Chioca

      Pauvre Lol, je n’ai jamais eu de souci avec cette pâte, mais je sais que d’autres personnes oui. Es-tu sûre d’utiliser du petit épeautre (et non du grand épeautre?). Parce que ça change tout…
      Bon courage, et pas de défaitisme, tu as commencé par une recette un peu plus délicate que les autres, c’est tout 😉
      Marie

  6. Merci pour tes encouragements je vais m’y remettre 🙂
    J’ai essayé une de tes recettes de brioche ce week end, elle était très bonnes, c’est bon je suis reboostée pour en essayer d’autres.
    Merci en tous cas de nous faire partager ta passion, c’est un vrai régal tant pour les yeux et pour les papilles.
    Lol

    1. Marie Chioca

      Hélas non, la pâte sera un peu trop sèche. Essaye quand même peut-être en ajoutant un touuuuut petit peu de liquide en plus…
      Tu me diras?
      Marie

  7. Bonjour et merci pour cette recette!
    Nous avons la contrainte du sans gluten pour un membre de la famille, par quoi recommanderiez-vous de remplacer la farine de petit épeautre pour conserver la proximité de saveur/texture ?
    A supposer que nous rencontrions ce problème 🙂 combien de temps peut-on conserver ces biscuits ?
    Merci pour votre retour,
    Excellente journée à vous
    Karine

    1. Marie Chioca

      Bonjour Karine,
      Pardonnez-moi de ne pas pouvoir beaucoup vous aider, mais je ne suis pas très fortiche en cuisine « sans gluten » et j’aurais vraiment peur de vous dire une ânerie… Surtout qu’en pâtisserie, il faut tester, on n’est jamais sûre d’avance du résultat !
      En tout cas, si vous avez sous la main une recette de pâte brisée sans gluten qui fonctionne bien, essayez tout simplement de la détourner pour cette recette de « figolulus » 😉
      Très bonne après-midi Karine !
      Marie

  8. Cette recette et ces superbes photos me faisaient de l’oeil depuis longtemps… Mais j’avais tant d’autres de tes recettes à tester ! Aujourd’hui, au troisième jour de la cure Cabot, j’avais envie d’un petit goûter… et j’avais surtout un paquet de figues tout neuf !
    Vite, je vérifie si la recette des FigoluLuce (;-)) est Cabot-compatible (il me semble que oui, j’espère ne pas m’être trompée), et hop, je me lance !
    Comme d’habitude, une recette qui se déroule comme prévu, et un résultat au top ! Ils sont boooooons !!!!! Tellement plus goûteux et parfumés que ceux du commerce ! Huuummm, un pur délice. Je me suis surprise à imaginer les mêmes fourrés aux pruneaux, aux dattes, aux abricots secs… Que de bons goûters en perspective !
    Pour info, j’ai pris des figues Lerida, qui vont très bien aussi.
    Merci pour cette recette parfaite !

    1. Marie Chioca

      C’est moi qui te remercie pour ton retour si enthousiaste Grigounette 🙂
      Plein de bises, et belle après-midi à toi !
      Marie

  9. Bonjour Marie,

    Voilà, je me suis lancée, non sans appréhension, mais finalement cela a été plus facile que je ne le pensais.

    Petit Figo-Lulu réussis , comme il me restait des chutes de pâte , j’en ai fais d’autres aux abricots moelleux. Je ne l’ai donc pas fait tremper, puisqu’ils sont déjà moelleux. Forcément cela en fait moi qu’à la figue.
    La seule chose que je n’ai pas aussi bien réussi c’est le trait de fourchette, je n’ai pas osé appuyer trop fort, mais la prochaine fois, ce sera mieux :).

    Tout ça pour dire , que c’est addictif, délicieux, aussi bien figue qu’abricot. J’adoreeeee

    Moi qui fait attention aux IG BAS, c’est parfait juste une interrogation pour la farine de petit épeautre concernant l’IG. Mais comme on est raisonnable , on n’en mange qu’un 🙂

    Merci, mille fois merci Marie

    1. Marie Chioca

      Mais de rien Corinne, c’est moi qui te remercie pour ton si gentil petit mot 🙂
      Pour ce qui est de l’IG, ces biscuits sont plus « raisonnables » que leurs cousins industriels, mais plus à IG moyen qu’à IG bas, c’est sûr…
      Bonne après-midi à toi !
      Marie

  10. J’ai réalisé cette recette aujourd’hui et c’est une réussite. Merci pour le partage !

    L’idée de Corinne me donne envie aussi. La prochaine fois je tenterai avec de l’abricot à la place des figues.

  11. Merci pour cette recette . Je n’achète plus depuis des années de biscuits je préfère les faire et voilà une nouvelle recette

  12. EXCELLENT!! Rien à ajouter ni à enlever à cette recette pur délice…. je découvre le site depuis peu et je ne pense pas lui faire faux bond de si tôt…on a envie de tout essayer…qu’à cela ne tienne je ferai un commentaire à chaque recette réalisée
    En prime je partage l’adresse et tout les commentaires que je peux en faire.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *