{ « Comfort food » super douce pour la santé… }

4 mars 2015

{ « Comfort food » super douce pour la santé… }

Croquettes suédoises  à l’avoine et au brebis

♥ Végétarien ♥ IG bas ♥

 

1-2« Mazette, c’est meilleur que de la viande ce truc là » !

Je vous retranscris, texto, l’exclamation de mon grand dadais de 15 ans quand il a goûté à la première croquette. Enfin, je ne vous la retranscrit presque « texto », parce qu’en vrai il avait la bouche pleine et ça donnait plutôt un truc du genre « majette ch’est meilleur que d’la fiande ch’truc là ». Et je ne suis pas sûre qu’en gardant la version « ado dans le texte », vous auriez bien compris le début de mon article…

 Bien que n’étant pas végétarienne, j’aime beaucoup cuisiner végétarien régulièrement : Parce que ça change un peu, parce que cela permet d’acheter moins de viande et de poisson (ce qui est à la fois bon pour la santé, le porte-monnaie et la planète) mais aussi parce que c’est une sorte de « challenge » et que moi, les défis à relever j’aime bien ça… Enfin, du moins quand j’arrive à les relever {sinon ça m’éneeeerve !!!} comme avec cette recette dont je suis très fière 😉

Car manger gourmand -bien que raisonnablement- est un vrai petit bonheur de la vie, alors il serait trop dommage de s’infliger des punitions gustatives quasi masochistes sous le mauvais prétexte de « préserver sa santé » (sic) vu que de toute façon, on peut tout à fait concilier les deux ! Non mais regardez-moi donc ces croquettes : Dorées et croustillantes autour, super moelleuses dedans, avec un parfum qui met l’eau à la bouche, ça c’est de la cuisine « spéciale bons vivants » qui séduira même (promis) les plus tofuphobes de vos copains.

3-2Mais pourquoi « suédoises » allez-vous me dire, vu que les croquettes suédoises en général c’est à base de viande. Et bien…

–  Premièrement parce que « croquettes suédoises », ça fait bien. En tout cas bien mieux que « croquettes » tout court… {quand j’ai dit à ma petite puce de 4 ans que j’étais en train de cuisiner des croquettes, elle m’a tout de suite répondu ravie que « Dauphine et Camerone allaient être contentes ». Arg, Dauphine et Camerone, ce ne sont pas ses 2 grandes sœurs, mais les 2 chiens de la maison !!! Et quand j’ai tenté de corriger le tir en lui avouant que c’était pour nous, elle a eu l’air complètement dégoûtée, jusqu’à ce que je lui explique que là c’était des « croquettes suédoises » et non des « croquettes pour chien ». Mouais, mon explication un peu vaseuse a quand même plus ou moins réussi à la convaincre vu qu’elle en a dévoré 5 ou 6 à midi…}

– Ensuite parce qu’il me semble qu’avec de l’avoine (LA céréale venue du froid) on pouvait tout de même se permettre l’appellation « suédoise » (on ferme les yeux sur le tofu, l’huile d’olive… et le brebis car je ne suis pas sûre que les moutons soient très à l’aise sur la banquise ;)) Peut-être même que mes croquettes suédoises végétariennes existent déjà en Suède, et portent un nom à coucher dehors tout poétique du genre « kånulår », « mäläbäräläfreže » ou « krökettkidéchir »… Sur ce coup là j’attend un coup de pouce de ma super copinaute exilée au pays des phoques : Ma petite Rose, pourrais-tu éclairer ma lanterne suédoise et me dire s’il existe des croquettes suédoises végétariennes qui auraient un petit nom tout charmant, si possible avec des caractères que je saurais refaire sur mon clavier (sinon tant pis, je ferai un copié-collé) ?  

– Enfin parce que je cherchais désespérément comment fourguer sur une photo la jolie lanterne suédoise en forme de maison que je me suis offerte à Noël 😉 Les croquettes suédoises, c’était l’excuse rêvée ;). Mais ça, chut, fallait pas le dire…

2-2-2Alors si l’expérience vous tente, lancez-vous vite dans les croquettes suédoises ! J’ajouterai que pour arriver à ce résultat assez bluffant, j’ai essayé beaucoup de recettes… plus ou moins réussies. Alors sachez que comme pour beaucoup d’autres recettes, chaque ingrédient est là pour une raison bien précise : tenez, les haricots blancs par exemple. Je ne les ai pas mis dans la préparation parce que je ne savais plus comment « planquer » un reste de fayots qui encombrait mon frigo depuis 3 jours, mais parce qu’ils apportent du moelleux et du liant à l’ensemble. Donc, ils sont « non négociables » ;), de même que l’œuf par exemple, sinon tout fout le camp et au lieu de croquettes vous obtiendrez des petites bouboules toutes friables et déformées qui ne ressembleront à rien (sauf à des crottes de caribou, si on veut rester dans la couleur locale). Bref, si vous pouviez suivre la recette à la lettre, au moins je serais sûre du résultat 😉 Je ne vise personne en particulier n’est-ce pas (mais non, mais non…) mais je pense juste aux petits malins qui changent un, deux ou trois ingrédients et puis qui m’écrivent pour me dire que ce n’était pas exactement comme dans ma recette. Sans me dire ce qu’ils ont remplacé, bien entendu, sinon ça serait moins drôle. Et moi je dois ensuite faire Sherlock Holmes pour tenter de découvrir, par mail et à des centaines de kilomètres du plat raté, ce qui a bien pu se passer (en fait, je suis encore plus fortiche que Sherlock Holmes parce que si je pouvais débarquer dans la cuisine du « fautif » pour étudier non pas les mégots de cigarettes mais les traces d’ingrédients sur le plan de travail, ça faciliterait beaucoup mon travail de déduction)… Bande de farceurs va ! 😉

 

3b-2

Ingrédients pour 18 croquettes de 30g (environ 4 personnes)
Préparation : 25 min
Cuisson : environ 20 min tout compris
 
2 oignons
200g de tofu fumé au bois de hêtre (tant pis pour la pub gratuite, mais moi je n’achète que celui de la marque « Soy » qui est à mon goût le meilleur –et de loin- d’un point de vue gustatif)
4 c. à soupe de persillade fraîche ou surgelée
1 œuf
55g de fromage de brebis (de type Etorky ou Osso-Iraty) fraîchement râpé
60g de son d’avoine
60g de haricots blancs cuits (en bocal par exemple), bien égouttés
4 c. à soupe d’huile d’olive + un peu pour la poêle
Un peu de farine pour enrober les croquettes (pour moi, de la farine de grand épeautre T130)
Sel, poivre du moulin.

 

4-2Éplucher et émincer les oignons, les faire dorer à la poêle avec les 4 cuillerées d’huile d’olive jusqu’à obtention de sucs délicatement caramélisés. Ajouter le tofu fumé coupé en petits cubes, saler légèrement et continuer la cuisson quelques minutes jusqu’à ce que tout soit bien doré (voir photo).

Transférer dans le bol d’un robot avec tous les autres ingrédients et mixer par brèves impulsions pour éviter de faire de la « purée » (il doit rester des petits bouts, c’est plus gourmand).

Laisser reposer environ 30 min (facultatif, mais ça aide ensuite à mieux former les croquettes).

Réaliser à la main des petites croquettes de 30g, et les rouler dans la farine. Tapoter pour retirer l’excédent de farine, puis faire chauffer une grande poêle (en céramique, en fonte, ou en tôle de fer par exemple) avec un fond d’huile d’olive.

Faire cuire environ 5 min par face, en surveillant bien que les croquettes n’attachent pas, et en mettant un couvercle pour qu’elles soient bien cuite à cœur.

Servir avec une salade et du riz par exemple.

6-2

 

7-2

_DSC4635-2Bon, puisque vous aviez aimé mon coucher de soleil hivernal de la semaine dernière, en voici un autre, pris cette fois-ci de la chambre de poupougnette… Avec cette neige et cette amabiance d’aurore boréale, « ça le fait « bien avec les croquettes suédoises ;))

—————————

Cliquer ici pour retrouver les 138 anciens commentaires postés sur Canalblog suite à cet article

 

Enregistrer

image_pdfimage_print

Vous avez aimé ? Découvrez aussi…

2 grains de sel au sujet de « { « Comfort food » super douce pour la santé… } »

  1. Marie Jeanne Tambouilleuse

    Bonjour,
    Je viens de déguster les galettes suédoises en suivant votre recette (j’ai juste utilisé du tofu fumé amandes-sésame de la marque Taifun, je le trouve pas mal) ! Elles sont succulentes et je les ai juste accompagné de salades ! Merci pour votre recette qui restera dans mes favoris pour mes jours sans viande 🙂

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *