{ Y’a pas de mal à se faire du bien }

22 janvier 2015

{ Y’a pas de mal à se faire du bien }

Mes recettes détox super gourmandes

Avec des ingrédients simples et de saison

 

Facile&BioJe reconnais qu’après mes 3 derniers ouvrages (qui vous « causaient » pâtisserie, chocolat et bonnes recettes de grands-mères) ce nouveau livre pourra à première vue vous sembler mois marrant… Mais ne vous y fiez pas ! Car ce bouquin ne vous veut QUE du bien… il y est question de cure « détox ».

Mais d’abord, « une détox pour quoi faire, je ne suis pas alcoolique moi » (entendu ce week-end dans la bouche d’un ronchon qui confond détoxification et cure de désintoxication…).

Une détox pour quoi faire ?

– Pour retrouver la forme, et par exemple sauter naturellement du lit au petit matin avec autant d’entrain que lorsque vous aviez 4 ans (et que vous alliez casser les pieds à vos parents le dimanche matin, en mode 3000 volts dès la moitié du premier œil ouvert…)

– Pour ne plus avoir l’impression de devoir digérer un ours à chaque fois que vous prenez un peu de sauce ou de fromage au restaurant (preuve que votre foie n’en peuuuuut plus…)

– Pour bien dormir la nuit (si si) mais en même temps…

– Pour ne plus dormir pendant tout l’après midi au travail… ni bâiller comme un hippopotame qui aurait reçu une fléchette hypodermique de tranquillisants dès 11H du mat’.

– Pour améliorer de beaucoup (ou soigner carrément) tout un panel de problèmes ORL, respiratoires, intestinaux, dermatologiques, nerveux, immunitaires, et j’en passe (moi par exemple une bonne cure détox a des répercussions hyper favorables jusque sur ma circulation sanguine, et améliore un petit dysfonctionnement cardiaque que je traîne depuis des années suite à la prise d’une saleté de médicament…)

– Pour perdre, enfin, des kilos rebelles que votre corps ne veut (ne peut…) plus déstocker car cette graisse qu’on accumule au niveau du ventre ou de la culotte de cheval sert principalement à neutraliser et « enrober » tout un tas de toxiques qui sinon empoisonneraient l’organisme… Or, pour schématiser un peu (mais pas tant que ça !) si on arrive à éliminer les substances toxiques, le corps n’aura plus besoin de ces « containers à poubelle » que sont nos cellules adipeuses, et nous déstockeront, enfin, tout un tas de kilos en trop…

 

photos intro (plantes amies du foie-2J’ouvre ici une parenthèse pour vous signaler que ce genre de cure ne s’adresse pas QUE aux personnes qui mangent vraiment mal et qui voudraient changer tout ça : Moi par exemple, j’ai la chance d’avoir mangé presque toute ma vie à majorité bio et sainement grâce à mes chers parents à qui je rends hommage au passage (et qui fréquentaient les coopératives bio à l’époque où personne ne savait ce qu’était un haricot mungo ou du quinoa… à part moi, qui passait un peu à l’école pour l’exotique de service.). Et pourtant, le foie est mon « organe cible » (chez vous, ce sera peut-être autre chose, mais, beaucoup de naturopathe vous le confirmeront, c’est quand même souvent le foie ;)) , c’est à dire celui qui trinque en premier à chaque émotion, stress, surmenage, épreuve de la vie… sans compter la pollution, et tout ça on ne peux l’éviter, à moins de se retirer dans une grotte. Mais moi, je préfère « vivre en vrai » quitte à me fatiguer un peu et à y laisser quelques plumes plutôt que de me sanctuariser pour tenter d’éviter un hypothétique pépin de santé grave, comme toutes ces pauvres personnes qui à force de vouloir éviter tout stress, toute pollution, toute fatigue etc. tombent petit à petit dans un triste repli sur soi. Mais c’est un tout autre sujet…

Évidement, je ne vais pas pouvoir vous résumer ici toutes les pages d’intro si instructives de ce livre, écrites en grande partie par le Dr Guy Avril, véritable « puits de science » que je salue d’ailleurs avec respect au passage et qui a travaillé avec moi sur ce projet, complétant et validant de son autorité de vrai médecin formé aux alternatives naturelles les propos de cet ouvrage… mais vous aurez compris qu’une cure détox, c’est LE truc beaucoup plus efficace que l’immense majorité des médicaments -même naturels- pour retrouver une bonne santé et une jolie silhouette…

 

photo intro-2Donc, après le « pourquoi », voici le « comment ».

On peut, pour purifier son organisme, faire une cure de raisin (voire une autre monocure, d’épeautre par exemple) ou un jeûne. C’est très efficace, j’ai tenté les deux, la cure de raisin plusieurs fois (en fait, tous les ans avant de connaître la cure Cabot), le jeûne 3 ou 4 fois seulement et ça ne m’a pas plu du tout {rien à voir avec ma gourmandise légendaire, c’est juste que j’ai eu l’impression à chaque fois que j’allais crever. Et quitte à choisir entre deux maux, je préfère encore agoniser en avalant un sanglier entier rôti à la mayonnaise qu’en crevant la dalle… même si le top, c’est encore de trouver un juste milieu nous sommes bien d’accord, d’où les propos de ce livre}. Il y a beaucoup de personnes dans mon entourage qui pratiquent le jeûne régulièrement, je les admire, bravo, respect les gars, mais moi, c’est pas mon truc et comme c’est pas mon truc je ne vais pas le recommander à d’autres personnes. En outre, avec le jeûne il faut y aller très, très, très progressivement pour ne pas risquer, ni plus ni moins, que de rester sur le carreau…

 On peut aussi, et c’est ce pour quoi j’ai opté, adopter pour quelques temps une alimentation équilibrée mais hypotoxique : Bye bye les laitages, viandes rouges ou grasses, l’alcool, le chocolat… à la revoyure, dans 8 semaines. Et en attendant, régénérons notre foie avec toutes sortes de légumes, fruits, céréales non trafiquées, poisson, viande blanche, noix et petites graines, etc. C’est AUSSI très efficace, beaucoup moins restrictif, et ça permet de continuer à vivre normalement tout le temps de la cure, sans mourir de faim, sans avoir envie de craquer du matin au soir, sans s’endormir au volant sur l’autoroute (ce qui, avouons-le, est au moins aussi dangereux pour la santé que de manger tous les jours au fast-food du coin) sans avoir envie de trucider la collègue qui me mange un croissant sous le nez ni d’engueuler les enfants s’ils « osent » me décrire le gâteau au chocolat, crème de marron et coulis de caramel qu’ils ont goûté à l’anniversaire d’un tel.

Purifier son foie, et de là son organisme tout entier, en douceur, avec prudence, équilibre mais aussi une certaine « énergie » (pour ne pas faire d’écarts toutes les 5 min), c’est toute la démarche préconisées par le Dr Sandra Cabot dont je vous ai déjà parlé dans quatre articles plus anciens que vous trouverez très facilement en tapant « cure Cabot » dans le cadre « rechercher » en haut à droite de ce blog.

Moi, je trouve personnellement cette forme de détox très, très agréable, et terriblement efficace ! Évidemment, il faut la pratiquer pendant quelques semaines, car ce n’est pas en mangeant de la soupe d’épeautre toute une journée que vous allez pouvoir décrasser votre pauvre corps de plusieurs décennies de petites et grosses « bêtises » alimentaires, stress et pollution en tout genre. Et autant je vous recommande à 100% de lire le livre de Sandra Cabot (même avant le mien), autant ça manque un peu de gourmandise côté recette si je puis me permettre… En fait, ce sont des recettes pour australiens, mais nous on est des franchouillards, donc peut-être un peu plus difficiles côté gastronomie n’est-ce pas? ^^ D’où l’idée de réaliser cet ouvrage très « pratico-pratique », avec plein de bonnes recettes, mais aussi de conseils, d’idées, de concepts à décliner en fonction des saison, pour ne jamais se lasser et faire d’une pierre deux coups : se faire du bien, se faire plaisir. Si ça c’est pas du cocooning…

Alors troquez votre bouillie de millet pour ma salade niçoise au petit épeautre, votre filet de cabillaud à l’eau pour ma terrine de saumon sauvage à la laitue de mer, et votre compote de pomme pour ma crème glacée végétale à la pêche et à la framboise. Ça vous fera autant de bien, et côté motivation, ça sera un réel « plus » pour persévérer dans le droit chemin…

 

 

nouilles-soba-aux-moules-bouchot-2-2

Nouilles soba aux moules de bouchot et persillade. Vite prêt, super bon, et vous apprendrez en plus pourquoi les coquillages, riches en taurine, sont bienfaisants pour le foie quand on consomme peu ou pas de viande rouge…

Carpaccio de jeunes artichauts poivrade-2

Carpaccio de jeunes artichauts poivrade. Un « super médicament » pour le foie sous la forme d’un plat raffiné et vraiment délicieux 😉

Milkshake végétal à la fraise-2

Milkshake végétal à la fraise. Bien meilleur qu’un comprimé de citrate de bétaïne acheté en pharmacie, et pourtant si bon pour le foie, le teint, la silhouette…

Pagre au four-2

Pagre rôti aux citrons confits, tomates et échalotes. No comment… C’est digne d’un super bon resto de bord de mer…

pasta primavera aux légumes croquants 4-2

Pasta primavera végétariennes aux légumes croquants. Un plat complet sans viande vraiment « régalatoire », pas encore de saison mais bon, courage c’est pour bientôt les gars 😉

Petits flans végétaux aux parfums de Provence (cadrée verticale pour format demi page)-2

Petits flans végétaux aux senteurs de Provence. Du lait d’amande, du miel, de la fleur d’oranger, ou comment se consoler pleinement (et sainement) de devoir résister à certains autres desserts…

Salade d’hiver super vitaminée-3

Salade d’hiver super-vitaminée. Avec de la mâche, de l’avocat, des noix, de la betterave crue, du citron, bref, tout ce qu’on peut rêver de mieux pour le foie…Et en plus, c’est bon !

Salade printanière au pissenlit-2

Sa « cousine » en version printanière, façon plat complet avec un oeuf mollet et 2 tranches de pain d’épeautre grillé.

salade-dautomne-au-potimarron-2-ne-surtout-pas-recadrer-2

Leur « cousine » automnale (il y a aussi la cousine estivale façon crétoise, à découvrir dans le livre). Juste pour l’anecdote, comme ça ça a l’air de rien, mais cet automne j’ai bien mis plus d’une heure à disposer chaque morceau de légume à la pince à épiler (ou presque) dehors par 4°C… ^^

Soupe miso-2

Soupe miso printanière. Dès que le printemps revient, je m’en refais une. Celle-ci avait un petit goût de trop peu et en plus j’ai dû la manger froide, pour cause de photo ;)...

Terrine de saumon sauvage à la laitue de mer-2

La terrine de saumon sauvage à la laitue de mer. Pour recevoir vos copains sans que personne ne s’apperçoive que vous êtes en cure détox 😉

Tisane crue à la sauge et au romarin-2

La tisane crue à la sauge et au romarin. Pas la recette la plus « gastronomique » de cet ouvrage, mais côté détox, c’est de la bombe !!!

—————————————————

Voilà, c’était juste un petit extrait, mais dans cet ouvrage vous découvrirez en tout une cinquantaine de recettes d’entrées, de soupes, de salades, de plats complets végétariens ou non, de douceurs, de boissons, etc… Sans ingrédient trop « bio bizarre » impossible à trouver ou de « super aliments » en arrivage direct de l’autre bout du monde via 22H d’avion ou 3 semaines de bateau. C’est quand même plus facile d’utiliser les ingrédients super frais et de saison qui poussent à notre porte, non? 😉

—————————————————

Mes recettes « détox » super gourmandes

Avec des ingrédients simples et de saison

—————————————————

 

Paru aux éditions Terre Vivante dans la collection Facile et bio

Pour en savoir plus, feuilleter quelques pages ou lire le sommaire c’est ici (clic !)

—————————————————

Acheter ce livre sur le site de ma librairie partenaire Decitre 

 

Cliquer ici pour retrouver les 167 anciens commentaires postés sur Canalblog suite à cet article

 

Enregistrer

image_pdfimage_print

Vous avez aimé ? Découvrez aussi…

2 grains de sel au sujet de « { Y’a pas de mal à se faire du bien } »

  1. Cécile

    Et encore un livre de Marie Chioca qui va venir garnir mes étagères !
    Je suis bien contente de trouver des idées recettes car je trouve que le livre de Sandra Cabot n’est pas toujours très explicite.
    Merci Marie !

    Répondre
  2. Anne

    Chère Marie,
    Ca y est, je me suis lancée dans la cure cabot…. Bon, c’est juste le 3e jour mais grâce à toi, et à tes recettes délicieuses, je tiens plutôt bien le coup…. Et même je me régale : j’ai testé l’autre jour les fruits en nage de grenadine (sans les framboises malheureusement)… un pur délice… J’ai adoré, mon loulou aussi, mon mari également. Du coup, j’ai recommencé et là, j’ai mixé le sirop, avec quelques fruits avec du lait d’amande……………….. Hummmmmmmmmmmmmm…. Trop trop bon !
    Bises !

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *