{ Un dessert fleuri pour vous parler du livre de Géraldine… }

20 juin 2014

{ Un dessert fleuri pour vous parler du livre de Géraldine… }

Entremet à la rose et aux fraises des bois, façon tiramisu

♥ Sans lait ♥ Végétarien ♥ IG bas ♥

 

1Ce week-end, nous avons ramassé des fraises des bois… Des « bonbons des biches » comme les appelle si poétiquement ma pitchounette (est-ce moi qui suis gravement gaga ou bien est-elle vraiment trop craquante ?;))

Au départ, c’était juste comme ça, pour rigoler, mais quand j’ai vu cette abondance de petites taches rouges vif dans les sous-bois, j’ai commencé à me dire qu’avec beaucoup de chance, il m’en resterait peut-être un peu pour un beau dessert du dimanche. Si j’avais compté sur les garçons, ou sur les plus petites, mon dessert aurait été plutôt mal engagé (bande de goinfres !) mais j’ai aussi une grande fille de 11 ans au très grand cœur, qui a tout de suite mis de côté tout ce qu’elle ramassait pour le dessert de maman 🙂 N’ayant pas de panier, elle a délicatement déposé les petites fraises dans un paquet de mouchoirs vide, lequel fut « mis à l’abri » dans la poche de sa blouse. Mais ayant escaladé un talus pour attraper plus de fraises, puis glissé (à plat ventre…) sur l’herbe humide, elle a bien entendu retrouvé sa cueillette en purée dans le paquet de mouchoirs, et il a fallu recommencer…

Ce que vous voyez là en photo, c’est donc la toute petite cueillette (92g) de « bonbons des biches » qui a suffit à parfumer de façon sublime tout un dessert… Parce qu’en revenant, je me suis évidement demandé quel dessert réaliser avec 92g de fraises des bois.

92gr « seulement », mais collectées avec tant d’amour et de patience par ma princesse au cœur d’or que je ne pouvais pas me contenter d’une demi solution. Que faire donc de bon avec 92gr de fraises des bois ? Un gâteau ? Oui, mais alors format « gâteau du Schtroumf pâtissier » (3cm de diamètre au plus…) ?

2 financiers ?

4,5 cuillerées à café de confiture ?

2Et puis l’idée m’est venue de panacher ces fraises des bois avec d’autres fraises moins poétiques, qui attendaient bien sages dans leur barquette au frigo, en essayant de ce planquer derrière un poulet (raté !). Le résultat a été littéralement exaltant… Enfin un dessert à la fraise qui a « grave le goût de la fraise » dixit le grand frère dans son inintelligible jargon 😉

 

Voici donc pour vos festins d’été une idée de dessert assez simple mais « qui en jette » : Un entremet très gourmand aux fraises des bois et à la rose, qui a mis nos papilles en émoi pour le dessert du dimanche, et que je compte personnellement refaire très vite ! Ce « tiramisu » ne contient aucun laitage (ni mascarpone, ni petit suisse) c’est l’huile de coco vierge qui lui donne cette texture furieusement fondante ! Cet essai m’a ouvert pas mal d’horizons : moi qui raffole tant de ces petits desserts mousseux, fondant et aériens à savourer à la cuillère, je vais de ce pas tester d’autres versions de « cocomisus » 😉

 

{ Nota : J’ai ajouté une « couronne » de petites roses de mon jardin sur mon entremet, ça en jetait hein ?… Sauf qu’un de mes grands a demandé :

– On les mange, les roses là ?

– Ben non, pas comme ça, laisse-les sur le côté de ton assiette mon chéri.

Alors il a râlé, en me disant que si ça se mangeait pas, ça servait vraiment à rien de le mettre (ça aime pas trop les p’tites fleurs roses les grands zigotos de cet âge là…).

Réponse, sans appel de la grande sœur (qui aime bien, elle, les p’tites fleurs roses…)

– Et les petits parapluies en papier sur les coupes de glace dans les restos, tu les manges toi… ? Banane va !

^^ }

4

——————————–

Entremet à la rose et aux fraises des bois, façon tiramisu (sans lait)

——————————–

Ingrédients pour 4 personnes
Préparation : 10 min
Cuisson : Quelques minutes
Temps de prise au frais : 4 à 6 h minimum

———————————

# 250g de fraises des bois, ou d’un mélange de fraises des bois et de fraises normales (à défaut de fraises des bois, vous pouvez utiliser une variété très parfumée comme la Mara des Bois)
# 1/2 sachet de 2g d’agar-agar (soit environ 1gr)
# 1 gousse de vanille
# 7 cuil à soupe de sirop d’agave
# 60g d’huile de coco vierge
# 2 blancs d’œufs
# 3 cuil à soupe d’eau florale de rose bio, bien parfumée et de qualité alimentaire
# Une dizaine de biscuits à la cuillère au sucre de bouleau (ou du commerce, mais l’indice glycémique sera dans ce cas un peu plus élevé)

 

3Préparer le sirop en mélangeant 3 cuillerées à soupe de sirop d’agave et l’eau de rose. Réserver.

Équeuter les fraises, les couper en 4 (pas les fraises des bois hein, juste les grosses !), puis les mettre dans une casserole avec 4 cuillerées à soupe de sirop d’agave. Fendre la gousse de vanille, gratter soigneusement les graines avec la lame d’un couteau lisse, puis ajouter le tout (graines + gousse) dans la casserole. Saupoudrer uniformément avec l’agar-agar, bien mélanger à froid, puis porter à ébullition sur feu doux, en mélangeant souvent. Compter 5 minutes d’ébullition, puis retirer la gousse de vanille, mixer bien soigneusement avec l’huile de coco vierge, et laisser un peu tiédir. Attention, la préparation ne doit pas non plus trop refroidir, car au dessous de 25/27°, elle figerait sous l’action de l’agar-agar et on ne pourrait plus y incorporer les blancs en neige !

Pendant que la préparation à la fraise tiédit, fouetter les blancs en neige assez souple. En travaillant avec une maryse souple, les incorporer très rapidement à la crème de fraise tiède.

Tremper rapidement quelques biscuits dans le sirop à la rose et en tapisser le fond d’un petit saladier. Verser une couche de mousse encore tiède. Renouveler l’opération, et ainsi de suite, jusqu’à épuisement de la mousse à la fraise

Mettre au frais pour au moins 6 heures, au mieux une nuit, puis servir saupoudré d’un fin voile de cacao.

 

Si vous réalisez ce dessert avec des biscuits à la cuillère « maison » au sucre de bouleau, l’indice glycémique sera vraiment très bas. Avec des biscuits à la cuillère du commerce, il restera moyen à bas, car il n’y a que très peu de biscuits dans une part, et d’autres facteurs abaisseront de toute façon leur IG (présence d’œufs, de fibres, de matières grasses végétales et d’agar-agar, qui abaissent l’indice glycémique du dessert.)

Contrairement aux tiramisus contenant du mascarpone ou du petit suisse, ce dessert convient en outre  aux personnes intolérantes au lactose.

L’huile de coco vierge contient quant à elle certaines bonnes graisses comme le fameux acide laurique (très présent dans le lait maternel). Il ne faut bien évidemment pas en abuser car elle reste très calorique (c’est une huile !) et riche en acides gras saturés, mais dans ce dessert, avec seulement 15 gr par portion, ça reste vraiment très raisonnable !

 

 

Fleurs en cuisine_Couv

Ce dessert à la rose est aussi l’occasion pour moi de vous parler d’une personne que j’aime beaucoup : ma chère Géraldine, qui vous régale de ses si poétiques et saines recettes sur son blog « My sweet Faery ». Depuis septembre dernier, j’ai à la maison son très beau livre « Fleurs en cuisine », qui est une grande réussite ! Les recettes sont originales et alléchantes, les photos de toute beauté (en même temps, elles sont de Myriam Gauthier-Moreau, dont les photos si féminines, si poétiques, si élégantes, me font rêver depuis des années !). Vous y trouverez bien sûr des recettes de sirops, de boissons, de desserts ou de bonbons, mais aussi des recettes salées très créatives et poétiques, ainsi que beaucoup d’informations pratiques concernant les fleurs en cuisine. Lesquelles consommer sans souci, en quelle saison, comment les conserver (confitures, gelées, pétales au sucre, sucre aux fleurs, etc…). Pour continuer sur une si belle lancée, Géraldine vient aussi de sortir « Street food bio » que je vous encourage à aller découvrir sur son blog, : j’en ai raffolé ! Mais j’aurai peut-être un de ces jours l’occasion de vous en reparler !

 

13-Riz au lait lilas

« Fleurs en cuisine », Textes et recettes de Géraldine Olivo, Photos de Myriam Gauthier-Moreau

Fleurs en cuisine_Cookies

Cliquer ici pour retrouver les 77 anciens commentaires postés sur Canalblog suite à cet article

Enregistrer

Enregistrer

image_pdfimage_print

Vous avez aimé ? Découvrez aussi…

4 grains de sel au sujet de « { Un dessert fleuri pour vous parler du livre de Géraldine… } »

  1. Delphine S

    Bonjour Marie, penses-tu que je pourrais congeler cet entremets afin de pouvoir le préparer plusieurs jours avant de le sortir le jour J ? Merci d’avance pour ta réponse.

    Répondre
    1. Marie ChiocaMarie Chioca Auteur de l’article

      Hélas non Delphine, ça rendrait de l’eau, une vrai cata, ne le fais surtout pas. Vraiment désolée…
      Des bises, et bonne soirée à toi 🙂

      Marie

      Répondre
  2. chrystelle

    Je voudrai faire cette recette pour mon loulou allergique, mais à l’orée de l’hiver, difficile pour les fraises, si je les remplaçais par de la purée de fraise toute faite, quels autres ingrédients enlever, l’agar agar pareil ? Merci beaucoup pour ton aide, j’ai découvert ton blog à travers tes recettes sans lait , et j’en suis à mon quatrième livre , autant dire que je suis fan, ce soir repas pioché dans les recettes bio du quotidien ;)…merci pour tes recettes

    Répondre
    1. Marie ChiocaMarie Chioca Auteur de l’article

      Hélas, je ne sais pas trop Chrystelle, il faudrait faire des tests pour voir ce que ça donne avec de la purée de fraises… Vraiment désolée, je ne t’aide pas beaucoup sur ce coup là 😉
      Bonne soirée à toi quand même (et bon courage pour ton loulou… il est allergique à quoi?)
      Marie

      Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *