{ Pas de photos ! }

{ Pas de photos ! }

De la vidéo…

 

Capture d’écran 2014-03-06 à 10.52.23.png-2

À la fin de l’été dernier, j’ai été contactée par l’équipe de Pure Saveur, dans le but de tourner des vidéos professionnelles de cuisine  en partenariat avec Daily Motion.  Pourquoi ai-je accepté, moi, aussi timide et à l’aise devant une caméra qu’une huitre sur une table de réveillon ?… Je n’arrive pas encore à me l’expliquer.

Peut-être est-ce à cause (ou grâce…) à l’exceptionnelle  gentillesse de Claire, la jeune femme chargée de ce projet ?

Peut-être était-ce aussi une façon très fine et diplomatique de rappeler à mon cher et tendre que ça faisait 8 ans qu’il devait terminer les travaux de la cuisine, et que là, il n’allait plus pouvoir y couper ? Ou encore un prétexte de rêve pour virer l’abominable table en teck qu’on se coltinait depuis notre mariage, si laide que je la cache depuis 16 ans sous une toile cirée (on ne peut pas tourner des vidéos sur quelque chose d’aussi moche, enfin quoi…) ? Ou enfin l’enthousiasme des enfants à l’idée de voir la trombine de maman en vidéo (façon « Dingo fait de la cuisine », ou « Vil Coyotte » tourne une vidéo…) ?

Capture d’écran 2014-03-06 à 10.58.02.png-2

Le fait est que j’ai accepté, est me suis donc embarquée dans cette aventure rocambolesque. Mon cher et tendre mari a trouvé miraculeusement le temps nécessaire pour terminer les travaux (c’est vraiment une chance, depuis qu’il cherchait avec tant de bonne volonté (sic ;)) le temps de carreler le bout de plaquo tout cracra au dessus de la cuisinière…), l’abominable table en teck est partie au grenier en me lançant un « I’ll be back » rageur qui ne m’a même pas impressionné vu que j’avais déjà acheté sa jolie remplaçante, la-table-de-ferme-de-mes-rêves-toute-patinée-de-blanc.

Dans l’espoir que j’accepte (ou du moins que je ne change pas d’avis…) toute la famille s’y est mis de bon cœur pour récurer ma vieille cuisine dans tous les coins. Mon grand garçon s’est défoncé sniffé à l’acétone pendant des heures en frottant les traces de scotch sur les vitres, son frère a gratté à la pierre d’argent les cacas de mouche sur les lambris blancs (le blanc à la campagne avec une ferme juste à côté : monumentale erreur…), ma grande fille a lasuré la partie bois du plafond (et s’est lasuré les cheveux par la même occasion), les plus petites ont essuyé les taches, lavé les placards et couru au milieux des seaux de peinture ouverts et des escabeaux histoire de nous fouetter un peu le sang… Bref, rien que pour obtenir un tel engouement pour le ménage de la cuisine, ça valait le coup d’accepter. Il va d’ailleurs falloir que je trouve un truc pour les salles de bain, le salon, etc…

Bref, côté locaux, mi-octobre on était paré à recevoir l’équipe de tournage de pied ferme.

Restait… Tout le reste.

Montages

Je vous la fais courte : 10 vidéos à tourner en à peine plus de 24 heures, ça fait des courses de malade à prévoir les jours précédents, une préparation du tonnerre, un ménage en mode panique la veille avec ma  copine « Super-Véronique » et un bon dopage côté magnésium, vitamines, chocolat, etc. Pour tenir le coup…

Et puis on a commencé à tourner, et là, il s’est passé une chose étonnante. J’ai scientifiquement découvert que devant une caméra qui tourne, je perds illico la moitié de mon QI.

Si si, je vous assure… Au « clac », la moitié de mes neurones se cachent, tout intimidés, et je ne sais plus que bafouiller, bégayer et gagafier, façon « mode télégraphique » mais en remplaçant le mot « stop » par le mot « heuuuu », ce qui nous donnait de charmantes phrases du genre « heuuu là vous prenez heuuu les flocons d’avoine et heuuuu vous les mélangez avec heuuuu le siel et le mirop d’agave, heuuu non pardon le miel et le sirop d’agave heuuuuuuu ».

L’équipe a été drôlement patiente, surtout le pauvre gars qui a passé presque 2 jours coincé entre le vaisselier et le fourneau bouilleur (seul endroit qui permettait d’avoir assez de recul pour la caméra), et qui était, en plus, harcelé par une mouche sadique.

De mon côté, il faut que dire que pour une « première » vidéo, c’était quasiment un bizutage. Imaginez un peu le concept : tu dois faire le geste en essayant de pas te couper une main, en même temps t’expliques ce que tu fais sans bafouiller, en même temps tu souris le moins niaisement possible, et en même temps tu te tiens droite en essayant de ne pas avoir non plus un balai planté dans le d******e.

Fastoche hein ?

Documents1

Je précise d’ailleurs, pour celles et ceux qui iront voir ses vidéos, que la « Marie Chioca » que vous verrez, toute calme, souriante, posée, brushinguée, maquillée, manucurée et toute pimpante dans son petit tablier noir et son t-shirt chocolat, c’est pas la vraie… Nooon, la vraie, quand elle cuisine elle reste pas toute « lisse » et souriante façon présentatrice de météo. Elle est pas maquillée, elle a les cheveux en pétard, elle rit aux éclats en plaisantant avec son mari ou ses enfants, fait des grimaces quand la recette foire, chante (un peu faux) en même temps que la musique, fronce les sourcils en écoutant les nouvelles de la radio ou dit des gros mots quand elle se brûle.  Elle parle aussi à son appareil photo, et ça, franchement, ça fait pas très sérieux. Elle a pas un joli petit tablier noir mais plutôt le même gilet en laine troué que Thierry Lhermitte dans « le père Noël est une ordure ».

Bref, n’allez pas m’imaginer comme je ne suis pas 😉

 

Aujourd’hui, pour inaugurer la série, je vous laisse découvrir deux recettes :

Un layer-cake light, tout bio et très « chocolat » qui ferait par exemple un formidable dessert de Pâques 😉

Et mon granola très sain et à IG modéré, qui pourrait bien révolutionner vos petits déjeuners… C’est une recette inspirée de celle que vous trouverez dans mon ouvrage « Je crée mes cadeaux gourmands » paru aux éditions Terre Vivante, que beaucoup d’entre vous connaissent déjà et que j’apprécie tout particulièrement… 😉

Pour les autres vidéos, I’ll be back…

Capture d’écran 2014-03-06 à 14.04.46.png-2

Cliquer ici pour retrouver les 144 anciens commentaires postés sur Canalblog suite à cet article 

Enregistrer

image_pdfimage_print

Vous avez aimé ? Découvrez aussi…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *