{ 2014 dans la tendresse et la bonne humeur ! }

9 janvier 2014

{ 2014 dans la tendresse et la bonne humeur ! }

Le gâteau d’anniversaire « Bain des 3 petits cochons »

♥ Sans lait ♥ IG bas ♥

 

 

1 plat mathilde-2-2Voilà, ouf, tous les papooses de la maison ont repris le chemin de l’école en bonne santé, et je dirai même, avec un furieux appétit ! Pensez-donc, il faut rattraper ces jours de diète forcée, à un âge où l’on a naturellement l’estomac dans les talons, et après avoir vu passer sous son nez des tas de petits chocolats de Noël sans pouvoir y toucher…

Comme c’était tout dernièrement les 13 ans de mon 2ème petit gars, et qu’il avait vraiment beaucoup, beaucoup aimé le gâteau d’anniversaire de son frère (et qu’il a aussi une bonne dose d’humour…) j’ai pensé que ce gâteau était tout indiqué pour lui ! Comme c’est par ailleurs un maniaque de la douche et de la propreté, il ne risquait pas de se sentir visé par ce « Bain des 3 petits cochons », contrairement à de plus jeunes membres de la fratrie qui ne daignent mettre le bout du petit orteil dans l’eau qu’une fois bâillonnés et ficelés au pommeau de douche …

J’avais trouvé l’idée absolument merveilleuse en visitant le site de Sandrine, qui tient une auberge pleine de charme à la campagne. Depuis, je n’attendais que l’occasion de faire ce gâteau si réjouissant 😉 Ne sont-ils pas trop craquants, dans leur baquet de « boue », avec leur petite queue en tire-bouchon, leurs petites oreilles pointues, leurs petits bedons tout ronds 😉 Moi, des bains de boue comme ça, je signe tout de suite, et je ne promets pas de ne pas faire comme tous les bébés insupportables : boire l’eau du bain… Bref, quand vous aurez tous fini votre cure de jus de fenouil, soupe crue de graines germées et pomme râpée « post-Noël-1er-janvier-galette-des rois » ;),  peut-être aurez-vous comme moi furieusement envie de faire sourire toute la famille autour de ce gâteau si rigolo à fabriquer et qui est, en outre, « horiblement gourmand » (dixit ma pitchoune de 6 ans…) ! Pensez donc : Un biscuit moelleux et tout simple façon gâteau au yaourt parfumé à l’orange, une ganache végétale très fondante aux parfums de vanille et coco, des « planches » de baquet en spéculoos… Finissez au moins votre jus de fenouil avant de vous y mettre.

Et promis, la semaine prochaine je veillerai à vous faire des légumes…

Ingrédients pour 8 parts environ
Préparation : 35 à 45 minutes
Cuisson : Environ 35 min pour le gâteau + 15 minutes pour les « planches » + 5 min pour la ganache

Pour le gâteau de base :

1 yaourt
3 pots à yaourt de farine de grand épeautre T110 (ou de blé)
1 sachet de poudre à lever
1 pot et demi de sucre de coco
3 œufs
1 pot d’huile végétale neutre (tournesol bio désodorisé par exemple)
1 cuil à soupe d’extrait de vanille liquide
10 gouttes d’huile essentielle d’orange douce bio
 1 cuil à soupe de rhum (Facultatif… mais recommandé !)

 Pour la pâte à tartiner végétale coco-chocolat :

2 briquettes de 20cl (soit 40cl en tout) de crème liquide de coco (dite aussi « coco cuisine » de la marque Bjorg en grandes surfaces par exemple, ou « Isola bio » en magasin bio)
200g de bon chocolat pâtissier à 70% de cacao
50g de sucre de coco
45g d’huile de coco vierge
1 cuil à soupe d’extrait de vanille liquide

 Pour les « planches » en spéculoos

 200g de farine bise ou complète de grand épeautre
75g de sucre de coco
1 cuil. à soupe légèrement bombée de cannelle en poudre
1/2 cuil. à soupe de mélange d’épices pour spéculoos (ou pour pain d’épices)
1 cuil à soupe de cacao en poudre
2 cuil à soupe d’eau tiède
1 œuf
10 cl d’huile végétale au choix (pour moi du tournesol bio désodorisé)
Une pincée de sel

 Pour les petits cochons :

 Un bloc de pâte d’amande rose (c’est pas à IG bas, tant pis, vous n’êtes pas obligé de prendre une part squattée par un des 3 petits cochons… Et si c’est le cas, vous pourrez toujours le donner à quelqu’un d’autre… où le croquer, tel un grand méchant loup qui s’en fiche des indices glycémiques, pour une fois…)

3 pâte amande-2

Recette :

1/ Façonnage des petits cochons :

Éclatez-vous…

Façonner les bedons, le petit postérieur, la queue en tire-bouchon, les groins, les petites têtes rondes, les oreilles pointues, etc. en vous inspirant de la 3ème photo de ce post. Réserver.

 

2/ Réalisation des « planches » :

 Préchauffer le four à 180°C.

Mélanger la farine, les épices, le cacao le sel et le sucre. Ajouter l’œuf, l’huile, l’eau, pétrir une boule de pâte bien homogène et étaler sur une plaque de four chemisée de papier cuisson, en une longue bande de 10cm de large environ.

En s’aidant d’une règle d’écolier et d’une roulette à pizza, découper des planches bien droites, mais de largeur et de longueur un peu irrégulière (ça fait plus « vrai de vrai »). Ne pas détacher les planches les unes des autres pour le moment, cela les déformerait. Ne pas hésiter non plus à réétaler les chutes, pour y découper de nouvelles planches car ce serait trop bête de manquer de matériaux pour la fabrication du baquet !

Enfourner pour 15 minutes à 180°C, puis laisser un peu refroidir, les spéculoos vont encore gagner en croquant. Une fois refroidis, détacher les planches les unes des autres.

 

3/ Préparation du gâteau au yaourt :

 Préchauffer le four à 180°C (normalement, il est déjà chaud vu que les spéculoos sont en train d’y cuire….)

Mélanger la farine et la levure dans un saladier, faire un puits.

Ajouter le yaourt, les œufs, le sucre, l’huile, le rhum, l’huile essentielle d’orange et la vanille, puis bien mélanger.

Verser dans un cercle à pâtisserie de 15/16cm de diamètre, puis enfourner pour 35 minutes. Bien vérifier la cuisson en piquant le gâteau à cœur et ajouter si besoin 5 ou 10 minutes de cuisson à 150°C.

Laisser un peu tiédir, puis ouvrir le gâteau en deux. S’il a fait une « bosse » en cuisant, la « raboter » de façon à obtenir deux disques de biscuit bien plats.

Laver et essuyer le cercle à pâtisserie.

 

4/ Ganache et montage du gâteau :

4 montage-2Faire fondre à feu très doux (extrêmement doux !) tous les ingrédients de la ganache. Bien mixer pour émulsionner parfaitement.

Mettre au fond du cercle à pâtisserie le premier disque gâteau. Serrer le cercle très fort tout autour. Verser la moitié de la ganache encore chaude, poser le deuxième disque par dessus et finir de verser la ganache sur le gâteau, en réservant juste une ou deux cuillerées à part pour « coller » ultérieurement les planches autour du gâteau.

Disposer les petits cochons sur la ganache encore bien chaude, afin qu’elle épouse parfaitement les formes rebondies de Naf-naf, Nif-nif et Nouf-nouf : Le premier doit faire la planche, le deuxième est en train de plonger avec juste le bout du postérieur qui dépasse, le dernier est prêt à s’accouder au bord (sauf qu’on ne lui mettra des bras que plus tard, quand on aura cerclé le baquet avec les « planches » de spéculoos…)

Laisser prendre au moins 4 heures au frais, puis décoller le tour du gâteau avec la lame d’un couteau et desserer le cercle.

Coller les planches tout autour avec un peu de ganache refroidie et légèrement battu pour lui redonner de la souplesse (point n’est besoin de tartiner toute la planche, un « point de colle suffit »).

Entourer avec une ficelle ou un ruban, c’est prêt !

 

5 part entamée-2

Cliquer ici pour retrouver les 162 anciens commentaires postés sur Canalblog suite à cet article

   

Enregistrer

image_pdfimage_print

5 grains de sel au sujet de « { 2014 dans la tendresse et la bonne humeur ! } »

  1. Ping : { Nocciola, attention danger… } -

  2. Mélissa

    Bonjour Marie,
    Merci pour cette belle recette, gourmande et amusante. J’aimerais la réaliser ce we pour l’anniversaire de mon fils (fan absolu des trois petits cochons!) , mais j’ai quelques questions… Nous serons 12 convives, j’aimerais donc multiplier les quantités par 1,5… je suppose que ça devrait fonctionner, mais dans ce cas, quel serait, selon vous, le diamètre du moule à utiliser? Par ailleurs, je n’ai pas de cercle à pâtisserie ; est-il possible de réaliser ce gâteau dans un moule à charnière?
    Je vous remercie d’avance pour vos réponses.
    Belle fin de journée.

    Répondre
    1. Mélissa

      Re-bonjour,
      Sachant que la pâtisserie est une affaire de précision, j’ai finalement décidé de suivre la recette à la lettre…mais, ayant rencontré quelques difficultés, je me permets de partager ici quelques conseils qui pourraient aider d’autres futurs pâtissiers. Tout d’abord, ma pâte à speculoos que j’ai obtenue était beaucoup trop grasse; je ne sais pas si c’est parce qu’il faisait chaud dans ma cuisine, mais la boule que j’ai formée après avoir mélangé tous les ingrédients était très souple et grasse. Je l’ai laissée égouter 24h dans une passoire au frigo, puis j’ai refariné pour pouvoir la travailler. Je conseillerais donc de mettre d’abord 6-7cl d’huile et d’en rajouter si votre pâte vous semble trop sèche. De plus, je conseillerais d’étaler cette pâte en 2 bandes de 8-9cm de haut environ au lieu d’une bande de 10cm (car en une bande, mes speculoos étaient trop grands et trop épais et je n’ai pas eu assez de planches pour faire les tours du baquets). Ensuite, c’est sans doute parce que j’utilisais pour la première fois un cercle à pâtisserie mais, j’ai bien galéré en ce qui concerne le gâteau au yaourt et le montage du gâteau. D’après mon expérience, il faut cuire le cake au yaourt dans un moule légèrement plus grand que le cercle que vous utiliserez pour dresser le gâteau et le recouper ensuite à la bonne taille car si vous le cuisez directement dans le cercle, il aura finalement un diamètre plus petit que le cercle et vous verrez (comme moi…), votre ganache s’écouler sur les côtés et sous la gâteau (aïe aïe aïe…). Par ailleurs, mon appareil à cake s’était déjà échappé par dessous le cercle à pâtisserie lors de sa cuisson au four, donc, définitivement, je conseille de le cuire dans un moule à charnière plus grand que le cercle. Bref, j’ai pu rattraper le coup, mais j’espère que ces petits conseils vous permettront de réaliser ce gâteau plus sereinement que moi 😉

      Répondre
      1. Marie ChiocaMarie Chioca Auteur de l’article

        Merci pour ce retour Mélissa, je suis désolée que tu aies eu autant de péripéties… En plus, je ne peux pas te dire pourquoi, car de mon côté, les choses s’étaient passées beaucoup plus sereinement. C’est toujours un peu frustrant pour moi que des lecteurs se cassent la tête sur des recettes qui fonctionnent bien chez moi, mais en tout cas merci beaucoup, BEAUCOUP d’avoir pris les choses avec autant de bonne humeur !
        Marie

        Répondre
    2. Marie ChiocaMarie Chioca Auteur de l’article

      Je suis vraiment navrée de répondre si tard ma pauvre Mélissa, j’ai vraiment « décroché » ces derniers jours… Du coup, vous avez fait comment pour la taille du moule? Car à priori, je dirais 24 à 26cm, mais il faudrait tâtonner un peu côté temps de cuisson, bref, c’est un peu risqué…

      Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *