image_pdfimage_print

{ Une gourmandise toute « sage » pour la ligne… }

{ Une gourmandise toute « sage » pour la ligne… }

Bûche légère et acidulée à la gelée de cranberries crues,

Parfum de tarte au citron

♥ Sans lait ♥ Végétarien ♥ IG bas ♥

 

1Pfff, y’a des journées…

Vous voyez cette bûche ? Et bien la couverture en meringue est ratée. Ratée à cause de pointes de cheveux fourchus… Et d’une accumulation de circonstances tragicomiques.

Il y a des fois où j’hésite presque à vous raconter mes péripéties de peur que vous pensiez que j’en rajoute, mais ce qui me rassure, c’est que vous vivez vous aussi dans la « vraie vie ». Cette fameuse « vraie vie », dont la réalité dépasse parfois la fiction et fait de certains moments de la journée un sketch à la Mr Bean.

 Petit retour en arrière…

Ce matin, je me suis levée le cœur déjà un peu en vacances. Envie de souffler, de prendre un peu soin de moi… Oui mais voilà, il y a avait aussi cette bûche à photographier pour le blog, qui attendait au frais depuis hier, en essayant de se faire la plus discrète possible (surtout quand le papa ou un des deux fistons ouvraient le frigo, et heureusement que je veillais armée d’une cuillère en bois, sinon elle aurait été un peu entamée… )

Je me suis donc réveillée ce matin, cheveux en bataille comme toujours, et me suis dit qu’un petit masque leur ferait du bien… Yaourt, miel, huile d’olive, essence de romarin, me voilà donc partie pour une recette de plus, mais pas une recette culinaire, non une recette capillaire.

Lire la suite…

{ Le fameux « *****-**** » de Noël dont je vous parlais hier… }

{ Le fameux « *****-**** » de Noël dont je vous parlais hier… }

Le layer-cake bio de Noël tout « enneigé »,

Mousse doucement chocolatée et crème au thé blanc

♥ Sans lait ♥ Végétarien ♥ IG bas ♥

 

1 aTadaaaaam !

Depuis hier, mes chevilles ont pris 4 tailles, mon tour de tête aussi, et je me pavane avec autant de ridicule de fierté que mon petit coq nain (celui qui fait le beau malgré sa voix de crécelle). C’est que, voilà, je suis vraiment trop fière de mon gâteau… 😉

Il faut dire que je ne suis pas à mon premier essai de layer-cake… C’est Linda qui m’a donné envie de m’y coller (euh, un peu dans tous les sens du terme d’ailleurs) avec sa superbe réalisation de cet automne que je vous encourage à aller admirer ici.

Et depuis j’ai fait 5 ou 6 layer-cakes, mais aucun comme celui-là…

Pour commencer par le commencement, savez-vous ce qu’est un « layer-cake » ? Non ? Ne prenez pas cet air évasif et un brin confus, moi non plus je ne le savais pas jusqu’à l’article de Linda à ce sujet 😉

« Layer-cake » signifie mot à mot (enfin je crois…) « gâteau à couches ». Comprenez, gâteau avec des couches superposées quoi.

Lire la suite…

{ 48 heures pour gagner un roaster ! }

{ 48 heures pour gagner un roaster ! }

Le roaster, pour réussir à coup sûr votre festin de Noël

(Ainsi que tous les autres repas de l’année…)

 

 

_DSC3799-2-2Comment ça je radote ? Mais non, rassurez-vous je me souviens tout à fait vous avoir déjà parlé l’an dernier de ce fameux roaster, une cocotte à enfourner « made in USA » qui permet d’obtenir une cuisson absolument parfaite des volailles. Si je vous en reparle aujourd’hui, c’est parce qu’il y a du nouveau 😉

Sur la question de la volaille de Noël dont il ne faut surtout pas rater la cuisson sous peine de voir tous vos convives changer de couleur et vider 3 verres d’affilée, je vous laisse relire mon article de l’année dernière, ça m’évitera de radoter 😉 : Pour résumer en deux mots, sachez que dans un roaster (prononcez « rôsteure » si vous avez un bon accent marseillais, ou «weuosteuwww » pour faire le cake faire encore plus classe), la volaille que vous avez juste salé, poivré, et jeté dans le plat ressort à la fois merveilleusement dorée autour, et toute fondante dedans, comme si vous aviez passé tout le temps de la cuisson à l’arroser de jus en vous faisant griller les sourcils devant la porte du four entrouverte.

Sauf que là, ce brave roaster l’a fait à votre place…

C’est donc LE truc pour sublimer à la perfection la belle volaille de Noël, celle que certains commencent à trouver un peu kitch, mais qui fait pour moi partie de ces traditions un peu « magiques », indéboulonnables, et dont je ne risque pas de me lasser vu que justement, on n’en mange qu’à Noël ;)…

Lire la suite…

{ J’ai testé pour vous (et pour moi… ;)) : le chocolat cru }

{ J’ai testé pour vous (et pour moi… ;)) : le chocolat cru }

Truffes vegan au chocolat cru

(2 recettes !)

♥ Sans lait ♥ Sans oeufs ♥ Sans gluten ♥ Vegan ♥ IG bas ♥

 

4 noix de cocoOserai-je l’avouer ? Voilà un moment que je soupire d’extase après les articles de Mély, Nolwenn, Ellen , Laura ou Antigone, sur le cacao cru*… Car à les lire, ce fameux chocolat « raw » (« raw » c’est « cru » en ingliche) semble être vraiment paré de toutes les qualités : N’étant pas passé par l’étape cuisson/torréfaction à haute température, tous les atouts nutritionnels du cacao cru sont intégralement préservés : antioxydants, magnésium, fer, fragiles acides gras, etc. s’y retrouvent bien plus généreusement que dans le chocolat traditionnel en tablette, ce qui en fait un « superaliment » très précieux pour la santé. Il serait aussi, autre atout non négligeable, plus digeste pour les personnes un peu fragiles du foie.

* Liste non exhaustive, j’ai sûrement oublié des petites fées bio et j’en suis désolée… Si vous avez aussi écrit des articles sur le chocolat cru, donnez-moi les liens, je serai ravie de les insérer dans mon post 🙂

Comme je suis une très mauvaise élève, très paresseuse et en outre très pressée de passer directement à la pratique ;)), je vous laisse découvrir sur les blogs des copines leurs excellents articles si bien documentés façon « cours magistral sur le cacao cru », et si vous n’y voyez pas d’inconvénient, moi je passerai directement à l’étape pourléchage de babines.

Lire la suite…