{ Les résultat du jeu… }

12 novembre 2013

{ Les résultat du jeu… }

Et il y a plus de gagnants que prévu !

(…grâce à la générosité d’un éditeur, à la patience d’une « grande » fille de 11 ans qui tousse, et à une toute petite main innocente qui aime brasser des papiers dans un saladier ;))

_DSC5349-2Avouez que mon sous-titre vous intrigue…vous allez bientôt comprendre 😉

En attendant, comment vous remercier pour tous vos si gentils petits mots ! Je suis tellement désolée de ne pas avoir pu répondre à chacun et chacune d’entre vous comme j’aime tant le faire. Malgré la meilleure volonté je n’aurai vraiment pas pu, car outre le fait que vous êtes assez nombreux à avoir tenté votre chance ;), je suis de mon côté dans la dernière ligne droite avant de rendre un gros travail pour lequel je ne suis pas en avance (quel bel euphémisme…) et du coup je suis un peu en « mode panique » : Le nez dans les casseroles – ou la tête dans le four – dès 8h du mat, jogging toute la journée entre la cuisine, le salon où je réalise parfois quelques photos, dehors ou je fais toutes les autres prises de vue (et ça commence d’ailleurs à cailler dur …), puis gros yeux de hibou insomniaque devant l’ordinateur jusque vers 1h du matin tous les soirs pour taper mes textes, faire des corrections et retoucher mes photos. Bref, tout cela pour dire que ça m’a bien démangé de répondre à tous ces si gentils messages, mais là ce n’était pas trop raisonnable… J’en profite d’ailleurs pour souhaiter la bienvenue à celles et ceux qui m’ont écrit pour la première fois, ou qui viennent d’arriver sur Saines Gourmandises 😉

Pour en revenir à nos soupes, vous êtes nombreux à avoir craqué sur le velouté de potimarron, l’émulsion de courge butternut, le velouté des bois, le bouillon de poule maison ou la crème rigolote à la vitelotte ^^ !

Mais la soupe que mes loulous préfèrent… c’est la soupe de poisson ! Et oui, ce sont des loulous du sud, qui ont une maman de Nice, un papa de Cannes, et comme les chiens ne font pas des chats, et bien plus il y a d’huile d’olive, de croûtons à l’ail, de parmesan, et de « rouille » pleine de piment dans la soupe de poisson, plus ils se régalent 😉

_DSC5358-2J’ai bien vu le moment où personne ne la citerait cette pauvre soupe de poisson… Jusqu’à ce que Minieupsse la propose enfin, sans trop y croire elle-même du reste puisqu’elle me dit dans son commentaire  « mais je pense que la réponse va être cèpes et châtaignes »… Et bien non, tu as bien fait Minieupsse d’avoir laissé parler ton sixième sens, car tu as gagné ! Je t’enverrais moi-même mon livre « Je ferais bien une soupe «   🙂

Et puis la surprise qui date à peine de ce matin -même pour moi- c’est que la gentille Lucie de Terre Vivante a été touchée par tous ces commentaires, et toutes ces participations. Alors elle m’a proposé de vous offrir, au nom de Terre Vivante cette fois-ci, 5 exemplaires supplémentaires !

Moi, techniquement je ne savais plus trop comment faire, car vous n’étiez pas 6 à avoir trouvé la soupe de poisson… Alors ma si gentille « petite-grande» fille de 11 ans (au chaud à la maison pour soigner une méchante bronchite), m’a proposé de noter elle-même tous vos noms et de faire tirer au sort les 5 autres gagnants par la petite sœur. Sans sa patience, je crois que j’aurai renoncé, car il y avait environ 130 noms à écrire, et moi pendant ce temps je jonglais avec mes 4 recettes du jour ! Alors encore merci à toi ma chérie 🙂

Et puis après ce travail si ingrat de la grande sœur au cœur d’or, la « célèbre » Poupougnette de sa petite main toute douce*, (et après avoir mélangé 30 ans les papiers dans le saladier – pensez, c’est tellement amusant surtout quand maman est en train de bouillir un appareil photo à la main) a tiré 5 noms l’un après l’autre… (là, il me manque un bruit de roulement de tambour)

–       Lucile
–       Emilie
–       Hygie
–       Soso
–       Et Kareva ^^

_DSC5368-2

Voilà les filles, j’attends vos adresses 🙂

*(Il y a comme un air de déjà vu je sais, mais c’était pour vous montrer comme les petites couettes de Poupougnette ont bien poussé depuis avril, et comme sa petite robe en jean est trop assortie à la casserole de soupe ;). Hum, ok, ben en fait, c’est juste parce que je suis gaga de mon si joli petit « modèle » tant pis, j’avoue… )

 

Et je vous laisse en compagnie de ma bonne soupe de poisson…

 

Soupe de poisson « simplifiée » au congre et à la rascasse

5-2La soupe de poisson est un met délicieux, mais pour la préparer soi-même il faut être très patient car cela relève parfois un peu du parcours du combattant : Trouver des poissons de roche parfaitement frais ainsi que des crabes et crustacés, faire tout mijoter des heures, laisser poser une nuit, passer des litres de soupe au moulin à grille fine… Pfff.

Et tout cela pour voir sa précieuse soupe disparaître en quelques minutes dans le gosier d’une bande de gloutons ! Bref, c’est un peu pour cela que j’ai cherché une recette très simplifiée, qui sans avoir exactement la même saveur qu’une soupe de poisson traditionnelle niçoise préparée « dans les règles de l’art » n’en sera pas moins tout à fait délicieuse. Il n’y a qu’une seule condition pour que cette soupe soit un régal… Une seule, mais non « négociable » : les poissons et crustacés doivent être d’une fraîcheur irréprochable! Alors pas de poisson de chez Ordralphabétix, par pitié…

Ingrédients pour 4 personnes (plat principal)
Préparation : 25 minutes
Cuisson : 40 minutes

2 filets de rascasse de 200g chacun (certains poissonniers vendent de la « sébaste », c’est une sorte de « rascasse du nord » mais ça se mange, même pour une niçoise ;))
Une darne de 300g de congre, coupée le plus haut possible dans le poisson (il n’y a presque pas d’arrêtes près de la tête)
4 crevettes bio
500g de moules de bouchot
2 oignons
1boîte de 800g de tomates pelées au jus, ou a défaut de coulis naturel
1 branche de céleri
2 verres de vin blanc sec
1l d’eau
1 gousse d’ail
3 feuilles de laurier
2 cuil à café rases de paprika
4 cuil à soupe d’huile d’olive
1 dosette de safran
Une pointe de couteau de piment de Cayenne
Poivre du moulin
Sel

——————–

 

Faire revenir les oignons émincés dans l’huile d’olive.

Déposer les poissons sur le lit d’oignon, poser un couvercle et laisser cuire 10 minutes à feu doux. Retirer les poissons, les déposer dans une assiette pour les laisser refroidir.

Pendant ce temps, faire ouvrir les moules sur le lit d’oignon. Les retirer, les décoquiller. Réserver.

Effeuiller les poissons avec soin pour retirer les arrêtes (idéalement, travailler directement avec les doigts, on les « sent » bien mieux ainsi). Retirer aussi la peau du congre.

Remettre la chair de poisson dans la casserole. Ajouter tous les autres ingrédients, faire mijoter 25 minutes puis mixer le tout.

Servir avec des croûtons frottés à l’ail et de la rouille provençale.

 

Cliquer ici pour retrouver les 59 anciens commentaires postés sur Canalblog suite à cet article

Enregistrer

image_pdfimage_print

Vous avez aimé ? Découvrez aussi…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *