{ Muffins-Monday #38#… Et une promenade poétique en images }

image_pdfimage_print

{ Muffins-Monday #38#… Et une promenade poétique en images }

Muffins bio aux mûres sauvages, façon gâteau au yaourt

♥ Sans lait ♥ Végétarien ♥ IG bas ♥

 

_DSC1103Promenons, dans les bois… pendant que le loup n’y est pas…

De toute façon, chez nous des loups y’en a pas.

En revanche, ce qu’il y a dans nos forêts, ce sont des chasseurs, et bien qu’ils aient eux aussi le droit d’exister (ne vexons surtout pas le gentil pépé d’à côté qui nous donne du sanglier…) je ne suis pas fan des ballades en forêt ambiance « Il faut sauver le soldat Ryan », avec des coups de feu à droite, à gauche, devant, derrière et en diagonale, certes lointains, mais avec les loulous au milieu ça me rend furax crispe toujours un tantinet.

J’ai beau faire habiller tout le monde en bleu pétard et orange fluo, ma tribu a beau faire naturellement un tintamarre à faire fuir tous les sangliers hors du département, je ne suis vraiment tranquille que le soir, quand les biches sortent et que les chasseurs rentrent !

Le concours « muffins-Monday » spécial muffins des sous-bois de ma chère Sandy était donc une occasion rêvée de faire avant-hier un beau pique-nique du soir, avec cueillette de mûres, jolies photos, et grand bol d’oxygène. 

Il faut tout de même que je vous dise à quel point c’est beau, autour de chez moi… Non pas pour vous faire maronner si vous habitez en ville, ça ne serait vraiment pas sympa, mais juste pour rendre hommage à la merveilleuse nature qui nous entoure.

Moyenne montagne, 600 à 700m d’altitude. Un très grand plateau, couvert de champs où paissent, entre des clôtures branlantes en vieux châtaigner, de paisibles vaches alpines. Des forêts, trouées d’immenses clairières offrant une vue dégagée  sur le Vercors, la Chartreuse, les Alpes et même parfois, au nord, les monts du lyonnais.

DSC_0391-2

C’est chez moi, quelque part au coeur du Dauphiné… Les pâturages, les bois, les chemins de crêtes escarpés longeant ce paysage grandiose commencent aux clôtures de mon jardin. Et j’ai eu beau grandir sur la Côte d’Azur, à côté de la mer toute bleue et des roches rouges, je ne peux me lasser d’admirer cette belle campagne toute en camaïeux de verts évoquant tantôt les alpages, tantôt la Bavière, tantôt l’Ecosse ou l’Irlande. C’est ça le Dauphiné.

DSC_0435-2

Ce soir là, nous avons croisé une belle biche (« une môman bambiiiiiii » à trépigné ma Poupougnette son petit doigt tendu), posé le pique-nique sur une table de bois, et laissé jouer les enfants dans un immense champ. 

_DSC0864-2

   Les plus courageux-(ses) ont ramassé les mûres…

_DSC0951-2

Et puis il a fallut recommencer, car ma gentille demoiselle de 6 ans, confiante, avait entre temps donné le petit seau de mûres (fruit de nos efforts collectifs pendant au moins 7 minutes) à sa toute petite soeur pour qu’elle le porte « comme une grande » jusqu’à la voiture qui était assez loin. Et ce seau, Poupougnette l’a porté jusqu’à la voiture, certes sans le renverser, mais avec son estomac 🙁

(Nota : Ne jamais sous estimer la gourmandise d’un gros bébé de 2ans et demi, ainsi que sa dextérité à avaler discrètement un petit seau de mûres là où il faut toute une comédie de 35 minutes pour un malheureux ramequin de courgettes. Bref.)

Il a donc fallut recommencer, sans râler…

_DSC1000 copie-2

Et puis tout doucement, le soir est tombé, le vent a agité les feuilles toutes dorées par la lumière du couchant.

Gros pulls vite enfilés, pique-nique vite englouti (en glaglatant des dents, claquant des genoux… L’automne sera vite là !), et il a fallut dire au revoir à ce si beau coin de nature.

_DSC1090-2

Au loin, les montagnes ont pris pour nous séduire des teintes mauves époustouflantes, juste histoire de s’assortir à la couleur de mes muffins aux mûres sauvages.

Et de nos lèvres frigorifiées… 😉

_DSC1100-3-2

Le temps de tout ranger, très vite parce que ça réchauffe, et les montagnes s’étaient assoupies dans l’ombre, sauf le Mont-Blanc, ce fier seigneur, le dernier à éteindre la lumière…

DSC_0485-2.tif-2

Voilà donc, en conte et en image, notre jolie ballade-cueillette… Découvrez-en d’autres ici, chez Sandy. qui nous invite à partager ensemble ces beaux moments de nature… Cela vous tente aussi? Joyeux Muffins-Monday !

 

———————

Muffins aux mûres sauvages

_DSC1158-2

J’aime les muffins très très moelleux, presque fondants dans la bouche… Ceux-ci ont été réalisés dès le lendemain par mon deuxième grand garçon, qui s’est servi de ma recette de gâteau au yaourt que vous trouverez, pour celles et ceux qui l’ont déjà, p 16-17 de mon ouvrage sur les sucres naturels.

 —

Pour 6 à 8 muffins

Préparation : 5 à 10 min

Cuisson : 25 min

4 pots de farine T110 ou 3 pots de farine T110 + 1 pot de son d’avoine (pour une version à IG encore plus bas, car le son d’avoine capture grâce à ses fibres solubles une partie des graisses et des sucres du bol alimentaire)
1 yaourt de soja, ou à défaut 1 yaourt au lait animal (contrairement au yaourt de vache contenant beaucoup de lactosérum, le yaourt de soja n’est pas insulinogène, c’est important de le savoir si vous êtes diabétique)
1 pot d’huile d’olive, ou de toute autre huile végétale dont vous appréciez le parfum
1 pot de sirop d’agave
1 sachet de poudre à lever
3 œufs
1 pincée de sel
150g de mûres sauvages… bien mûres !
Une poignée d’amandes effilées, ou concassées

 —

Préchauffer le four à 180 °C.

Mettre la farine et la levure dans un bol, mélanger. Faire un puits, ajouter tous les autres ingrédients et bien mélanger au fouet.

Verser la pâte dans les moules à muffins puis enfourner pour 25 minutes à 180 °C.

Avant de sortir le gâteau du four, le piquer au centre avec une pique, qui doit ressortir parfaitement sèche. Sinon, ajouter 5 à 10 minutes de cuisson supplémentaires.


Cliquer ici pour retrouver les 134 anciens commentaires postés sur Canalblog suite à cet article

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

5 grains de sel sur “{ Muffins-Monday #38#… Et une promenade poétique en images }

  1. Bonsoir Marie, je viens d’acquérir un nouveau four, il fallait que je l’inaugure. J’ai testé cette recette que j’ai adaptée avec ce que j’avais dans mes réserves. J’ai mis un yaourt bio au citron, des framboises surgelées, 12 gouttes d’huile essentielle de citron. Verdict. Excellent. Encore une recette à mettre dans mes favoris.
    Très bonne soirée.

    1. Marie Chioca

      Merci beaucoup Ghislaine d’avoir partagé avec nous ta version si appétissante 🙂
      Je te souhaite beaucoup de régalades avec ce nouveau four ^^
      Marie

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *