image_pdfimage_print

{ Plus de fruits, moins de sucre ! }

{ Plus de fruits, moins de sucre ! }

 Mes confitures, compotes, fruits séchés, sirops…

 

couv copieEt, oui, encore un livre… Hum. Désolée (mesdames, vos maris vont définitivement me prendre en grippe. Aaaarg encore un livre de Marie Chioca dans la cuisine, ça suffit là !)…

Car les hasards du calendrier font que « ça se bouscule » un peu en ce moment, avec ces deux sorties coup sur coup, mais promis, je n’en sort pas un autre dans 15 jours, vous allez pouvoir souffler 😉

Il y a quelques jours je vous présentais mon Carnet de cuisine du pays niçois, et je reviens aujourd’hui avec, dans un tout autre genre, mon ouvrage sur les confitures et autres gourmandises de fruits réalisé, comme Cadeaux gourmands, dans la collection « Facile et bio »  chez Terre Vivante et avec ma chère Delphine 😉

Lire la suite…

{ Une recette de mon « Carnet de cuisine », et puis peut-être des vacances à Nice ? }

{ Une recette de mon « Carnet de cuisine », et puis peut-être des vacances à Nice ? }

Les « barbajouans »

♥Végétarien ♥ IG modéré ♥

—-

barbas jouans (cuits dans joli plat) copieVous trouverez dans certaines boulangeries du Vieux-Nice ou de du Haut-Pays d’appétissants petits chaussons salés portant le curieux nom de barbajuans, ce qui signifie littéralement « Oncle Jean » en nissart (j’ai toujours trouvé ce nom un peu bizarre, alors si quelque vieux Niçois pouvait m’en donner une explication plausible je m’en sentira moins ignare…)

Ils peuvent être farcis de différentes manières (épinards, blettes, poireaux, courgettes, courge rouge, avec ou sans viande, avec ou sans anchois…), être rectangulaires, en croissant de lune ou en forme de petite bourse, frits à l’huile ou dorés au four. Ils peuvent même s’appeler barba-Juans ou boussotou au lieu de barbajouans … Mais dans tous les cas, vous vous régalerez très certainement de cette spécialité bien traditionnelle et ô combien délicieuse de notre gastronomie niçoise!

Lire la suite…

{ Nissa la bella… }

{ Nissa la bella… }

Le carnet de cuisine du pays niçois

87501991_p

C’est toujours un exercice quelque peu difficile d’introduire un nouvel ouvrage, surtout quand on y a mis à ce point un peu de soi-même…

Car ce livre est pour moi un peu différent des autres.

Mon « truc », vous l’avez bien compris, c’est la cuisine bio, saine, qui garde en bonne santé, donne la pêche et ménage la silhouette 😉

Mais je rêvais aussi depuis longtemps de rendre hommage à la cuisine de « mon pays », celui de mon enfance. Un hommage aussi à ma famille, restée sur place alors que je me suis « exilée » en terre dauphinoise, un hommage à mon gentil Papi qui cuisinait des gratins d’aubergines à tomber pour me régaler quand j’étais petite, un hommage à mon Papa « professeur agrégé de ratatouille », ou à ma Maman qui m’a appris à tant aimer les bons poissons…

Lire la suite…

{ Pour tous vos toasts et pique-niques de « quand y’f’ra beau… » }

{ Pour tous vos toasts et pique-niques de « quand y’f’ra beau… » }

Pain de mie « de rêve » à IG bas

(Sans croûte, riche en fibre, super moelleux, et avec une vraie recette de fainéant !)

♥ Sans lait ♥ Sans oeufs ♥ Vegan ♥ IG très bas ♥

photo 1 plateau plan moyen-2Je dédie cette recette à 2 « Murielle»…

Tout d’abord, à ma chère Mumu qui m’a bien fait rire (pfff, que je suis vilaine…) avec ses expériences cataclysmiques (au moins) de pain de mie à IG bas 😉

C’est pour toi ma Mumu cette recette, j’espère que ce pain de mie là te plaira car il est vraiment trop trop bon, et en plus, il est franchement inratable 😉 … Merci encore pour ton humour et tes comptes rendus de ratages, je suis aussi passée par là 😉

 Et puis je dédie aussi cette recette à la gentille Murielle de Warmcook qui m’a offert le panier vapeur de mon cuiseur sans lequel je n’aurai pas pu faire toutes ces expériences enfin couronnées de succès 🙂

Car voilà, je suis comme vous, j’aime bien les petits toasts, mais qui dit toast dit pain de mie, et qui dit pain de mie dit (souvent) cochonnerie. D’où mes nombreux essais, parfois catastrophiques (comme Mumu ;)), parfois mangeables mais sans plus, pour réaliser un bon pain de mie à IG bas riche en fibres (pour la ligne), ultra moelleux, goûteux, « sans croûte », qui se coupe bien sans se mettre en charpie et se conserve un peu sans devenir aussi étouffant que de la mousse à matelas.

Lire la suite…